Hépatites liées à des virus      non hépatotropes                  François DurandService d’Hépatologie et Réanimation Hép...
Hépatites aiguës à virus      hépatotropesVirus         Insuffisance hépatique aiguëVirus A       ouiVirus B       ouiViru...
Insuffisance hépatique/réactivation     d’une hépatite chronique Virus           Réactivation aiguë Virus A         non Vi...
Hépatites à virus “non             hépatotropes”• Beaucoup plus rares• Mais probablement sous estimé    Formes bénignes  ...
Quels virus ?• Groupe herpès     HHV 1 & 2     Varicelle-Zona     Adénovirus     Autres       • EBV       • CMV       ...
Hépatite herpétique•   Très grave•   Potentiellement curable•   HSV1 ou HSV2•   Primo infection ou réactivation•   Manifes...
Hépatite herpétique• Terrain: immunodépression• Chimiothérapie, corticothérapie• Prise en charge:   1. Acyclovir IV “dans ...
Hépatite herpétique• Pronostic: mauvais• Evolution rapide de l’insuffisance hépatique• Maladie rare = diagnostic tardif• T...
Hépatite varicelleuse• Rare• Contexte:    Primo infection chez l’adulte immunocompétent    Primo infection chez l’immuno...
CMV• Jamais responsable d’IHA   Même si immunodépression• Infection fréquente chez les immunodéprimés   Transplantés• Ma...
CMV• Bon pronostic   Infections systémiques possibles (poumon)   Plus grave chez les transplantés      • Donneur CMV+ / ...
EBV• Jamais responsable d’IHA   Même si immunodépression• Mononucléose infectieuse   Anomalies modérées des tests hépati...
Autres virus Herpes :          HHV-6 & 7• Virus endémiques, plus de 95% des enfants de plus  de 5 ans ont été infectés• Vi...
Adénovirus• Infection endémique chez les enfants• Tableaux respiratoires les plus fréquents• Elévation modérée des transam...
Parvovirus B19• Virose infantile : 5ème maladie• Tableaux cliniques très symptomatiques chez les  enfants immunodéprimés  ...
Dengue• Virose endémique des régions tropicales (100 millions/an)• 4 sérotypes, pas d’immunité croisée• Transmission : mou...
Chikungunya• Virose endémique des régions tropicales (Réunion)• Transmission : moustique Aedes• Clinique   Fièvre élevée,...
Fièvre jaune• Virose tropicale (200 000 / an)• Transmission : moustique Aedes• Clinique    Fièvre élevée, myalgies, arthr...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Durand hép virus non hépatotropes

683 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
683
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
40
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Durand hép virus non hépatotropes

  1. 1. Hépatites liées à des virus non hépatotropes François DurandService d’Hépatologie et Réanimation HépatoDigestive Hôpital Beaujon, Clichy
  2. 2. Hépatites aiguës à virus hépatotropesVirus Insuffisance hépatique aiguëVirus A ouiVirus B ouiVirus Delta oui (association au VHB)Virus C nonVirus E oui
  3. 3. Insuffisance hépatique/réactivation d’une hépatite chronique Virus Réactivation aiguë Virus A non Virus B oui Virus Delta non Virus C non Virus E non
  4. 4. Hépatites à virus “non hépatotropes”• Beaucoup plus rares• Mais probablement sous estimé  Formes bénignes  Anomalies des tests hépatiques / grippe ?• Terrain d’immunodépression fréquent• Effet cytopathogène du virus prédominant  ≠ virus hépatotropes• Primo-infection ou réactivation• Insuffisance hépatique aiguë possible• Interaction avec la toxicité des médicaments
  5. 5. Quels virus ?• Groupe herpès  HHV 1 & 2  Varicelle-Zona  Adénovirus  Autres • EBV • CMV • HHV6, HHV7, HHV8• Non herpès  ADN • Adénovirus • Parvovirus B19  ARN • Dengue • Chikungunya • Fièvre jaune • Autres…
  6. 6. Hépatite herpétique• Très grave• Potentiellement curable• HSV1 ou HSV2• Primo infection ou réactivation• Manifestations  Fièvre 39-41° en plateau  Elévation des transaminases > 100N  Elévation modérée de la bilirubine (< 50 µmol/L)   Rapide des facteurs de coagulation  Leucopénie inconstante  Eruption vésiculeuse inconstante  Pas de méningo-encéphalite associée
  7. 7. Hépatite herpétique• Terrain: immunodépression• Chimiothérapie, corticothérapie• Prise en charge: 1. Acyclovir IV “dans le doute” 2. Diagnostic positif  Clinique  Sérologies inutiles  Biopsie hépatique: caractéristique  PCR-HHV sang ± foie 3. Diagnostic différentiel  Hépatite aiguë A + fièvre 40°C  IgM anti-VHA
  8. 8. Hépatite herpétique• Pronostic: mauvais• Evolution rapide de l’insuffisance hépatique• Maladie rare = diagnostic tardif• Terrain: immunosuppression, néoplasie• Progression:  Défaillance multiviscérale  Syndrome d’activation des macrophages• Guérison possible sous acyclovir• Quelques cas de transplantation
  9. 9. Hépatite varicelleuse• Rare• Contexte:  Primo infection chez l’adulte immunocompétent  Primo infection chez l’immunodéprimé  Réactivation chez l’immunodéprimé • Greffe de moelle, chimiothérapie…• Eruption cutanée caractéristique  Vésicules ombiliquées  Peut être absente• Diagnostic: clinique (éruption + PCR)• Traitement: acyclovir• Insuffisance hépatique aiguë: mauvais pronostic  Pneumopathies  Autres défaillances
  10. 10. CMV• Jamais responsable d’IHA  Même si immunodépression• Infection fréquente chez les immunodéprimés  Transplantés• Manifestations  Syndrome « mononucléose like »  Anomalies modérées des tests hépatiques  Hépatite inflammatoire ± microgranulomes non spécifiques• Diagnostic  PCR dans le foie  PCR positive dans le sang: non spécifique• Traitement  Gancyclovir IV  Valgancyclovir per os
  11. 11. CMV• Bon pronostic  Infections systémiques possibles (poumon)  Plus grave chez les transplantés • Donneur CMV+ / receveur CMV –• Favorise le rejet aigu ?  Pas d’argument clair• Favorise le rejet chronique ?  Par d’argument clair• Cholangiopathies ?  Pas clair
  12. 12. EBV• Jamais responsable d’IHA  Même si immunodépression• Mononucléose infectieuse  Anomalies modérées des tests hépatiques• Diagnostic:  Clinique  PCR-EBV positive• Lymphome EBV-induit  IHA secondaire à une infiltration massive du foie  Fièvre, hépatomégalie, altération de l’état général  Syndrome d’activation des macrophages  Biopsie hépatique +++
  13. 13. Autres virus Herpes : HHV-6 & 7• Virus endémiques, plus de 95% des enfants de plus de 5 ans ont été infectés• Virus à ADN, intégration génomique et résurgences possibles• Rôle de ces virus au cours des IHA très discutable  La majorité des formes sévères n’ont pas ou peu d’atteinte hépatique  Rares cas d’IHA dont l’imputabilité du virus n’est pas démontrée• HHV6 et DRESS syndrome  Mise en évidence au cours de DRESS syndrome d’HHV6 intrahépatique  Aucune preuve de la toxicité virale directe ou indirecte
  14. 14. Adénovirus• Infection endémique chez les enfants• Tableaux respiratoires les plus fréquents• Elévation modérée des transaminases• Quelques formes d’IHA décrites  Enfants  Immunodéprimés (greffés de moëlle), très mauvais pronostic
  15. 15. Parvovirus B19• Virose infantile : 5ème maladie• Tableaux cliniques très symptomatiques chez les enfants immunodéprimés  Erythème cutané, arthralgies, myalgies, fièvre, céphalées, anémie avec érythroblastopénie  Foie • Élévation fréquente des transaminases • IHA décrites chez les enfants
  16. 16. Dengue• Virose endémique des régions tropicales (100 millions/an)• 4 sérotypes, pas d’immunité croisée• Transmission : moustique (Aedes)• Clinique  Fièvre élevée (40°C), syndrome grippal, fièvre hémorragique  Foie • Élévation modérée des transaminases fréquente • Rares tableaux d’IHA• Mécanismes de l’atteinte hépatique complexes et multiples  Multiplication du virus dans les hépatocytes (toxicité directe?)  Lésions liées à l’hyperthermie, au choc hémorragique  Prise quasi constante de paracétamol• Pas de cas de TH rapportés
  17. 17. Chikungunya• Virose endémique des régions tropicales (Réunion)• Transmission : moustique Aedes• Clinique  Fièvre élevée, céphalées, myalgies arthralgies  Atteinte hépatique • Mécanisme ? • sévérité variable • Tableau d’iHA survenant plus fréquemment chez des patients ayant une hépatopathie chronique sous-jacente • Cofacteur de gravité : paracétamol +++, alcoolisme chronique
  18. 18. Fièvre jaune• Virose tropicale (200 000 / an)• Transmission : moustique Aedes• Clinique  Fièvre élevée, myalgies, arthralgies, céphalées  Atteinte hépatique • Lésions hépatocytaires directes induites par le virus • Histologie : zones de nécrose lobulaires non systématisées • Signes cliniques variables : élévation modérée des transaminases, IHA rare• Traitement préventif :  Protection anti-moustiques  Vaccination : efficacité 95%, contre-indiquée chez les immunodéprimés (transplantés)

×