DIU2014/2015
Rassembler sans exclure,
Informer sans affoler,
Accompagner sans assister.
pascalmelin@hotmail.fr
QUI SONT ILS ?
Buts de la FédérationButs de la Fédération
La Fédération SOS hépatites fondée en 1996 a pour but de
réunir et fédérer l’ac...
SOS hépatites c’est…
Depuis sa création :
 3000 adhérents (malades, soignants, entourage),
 des milliers d’appels téléph...
Rôle de la Fédération
 Favoriser l’implantation régionale et transfrontalière
d’associations adhérentes.
 Impulser coord...
Quelques actions…Quelques actions…
 Service d’écoute et de soutien :
 Organisation du Forum National SOS hépatites, de
f...
Quelques actions…Quelques actions…
 Organisation des États Généraux Hépatite C, enquêtes
nationales auprès de malades, cr...
PublicationsPublications
Elles ont été imaginées et conçues par des membres de
l’Association SOS hépatites, par des person...
 
 Le site internet : www.soshepatites.org
 Le bulletin trimestriel
 Les albums «Histoire de Max» et «Le Rêve de Lucas»...
LE DIFFICILE PARCOURS DU MALADE
ENQUETE SOS HEPATITES 2014
J'ai une hépatite C vous pouvez me
recevoir quand?
Enquête nati...
39 CHU : 25 RDV (moy:47,7 jours de :11 à 90)
159 hôpitaux généraux: 117 RDV (moy: 42,5 jours de 0 à
219)
18 établissements...
Le manque de bras
Selon les données des laboratoires :
seulement 300 spécialistes traitent plus
de 10 malades par an !
Avec un traitement qui guérissait 1/2
on traitait 8000 à12000 malades par an
Avec un traitement qui guérit 9/10
on s’engag...
EtEt Pourtant...Pourtant...
Pour chaque malade,
individuellement,
Tout reste à faire !
L’AMBIGUITE…
L’hépatite C :
La première maladie chronique
dont on peut guérir….
Ce qui perturbe les concepts habituels
•Quel sens prend cette guérison ?
•La définition médicale d’une guérison serait un
retour à l’état antérieur. Est-ce réali...
LE DIFFICILE PARCOURS DU MALADE
L’hepatite B
Faire régresser l’hépatite B ? NON!
Nous sommes en retard!
TOUT DOIT DISPARAI...
LE DIFFICILE PARCOURS DU MALADE
L’hepatite B
Développer des programmes d’accompagnement associatif
Faire évoluer la législ...
Les 4 questions éducatives à
poser selon Christiane
Courteheuse
Que savez-vous de votre maladie ou qu’avez-vous appris
de...
Boire, dormir, mangerBesoin prioritaire
physiologique
Besoin de sécurité, protection physique contre les agressions.
Garan...
LA ou LES SANTE?
Facteurs de non-adhésion au traitement
MALADIE
Causes
-absence de signes d’alarme,
maladie silencieuse
- maladie chronique...
Facteurs de non-adhésion au traitement
MALADE
Causes
-mauvaise acceptation de la
maladie
-manque de formation pour la
gest...
Facteurs de non-adhésion au traitement
MEDECIN
Causes
Le médecin
-Identité médicale : intervention
directe
-difficultés d’...
Les stades de Kubler Ross
Stades Patient Exemple Comportement
habituel du
praticien
Attitude
adéquate
Choc Surpris à
angoi...
Les stades de Kubler Ross 2
Stades Patient Exemple Comportement
habituel du
praticien
Attitude
adéquate
Marchandage +/-
co...
Les stades de Kubler Ross 3
Stades Patient Exemple Comportement
habituel du
praticien
Attitude
adéquate
Résignation Passif...
CONCLUSION
Chercher et dépister dans les 5 années à venir : une priorité
Hépatites B et C doivent avoir le même plan de lu...
Chercher et dépister dans les 5 années à venir : une priorité
Hépatites B et C doivent avoir le même plan de lutte épidémi...
MERCI
Rahima Banu et Ali Maow Maalin
dernières victimes de la variole 1975 et 1977
Je rêve de rencontrer les dernières vic...
Coordonnées
SOS HEPATITES FEDERATIONSOS HEPATITES FEDERATION
Tour Gallieni 2Tour Gallieni 2
36 avenue du Général de Gaulle...
Soshepatites  présentation du 2015
Soshepatites  présentation du 2015
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Soshepatites présentation du 2015

734 vues

Publié le

Soshepatites présentation du 2015

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
734
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Soshepatites présentation du 2015

  1. 1. DIU2014/2015 Rassembler sans exclure, Informer sans affoler, Accompagner sans assister. pascalmelin@hotmail.fr
  2. 2. QUI SONT ILS ?
  3. 3. Buts de la FédérationButs de la Fédération La Fédération SOS hépatites fondée en 1996 a pour but de réunir et fédérer l’action de toutes les associations adhérentes se retrouvant dans l’objectif commun :  la prévention,  la promotion de la recherche,  l’information,  la solidarité,  la défense, de toutes les personnes concernées par les maladies du foie, quels que soient les causes et les modes de contamination.
  4. 4. SOS hépatites c’est… Depuis sa création :  3000 adhérents (malades, soignants, entourage),  des milliers d’appels téléphoniques,  des groupes de paroles. Et c’est aussi…  40 militants engagés,  et 5 salariés.
  5. 5. Rôle de la Fédération  Favoriser l’implantation régionale et transfrontalière d’associations adhérentes.  Impulser coordonner et soutenir l’action des associations adhérentes.  Participer par le biais des associations adhérentes, aux réseaux médico-sociaux existants.  Développer tout partenariat susceptible de contribuer à une avancée de nos objectifs.  Former les membres actifs et répondre aux besoins de formation des personnels soignants.
  6. 6. Quelques actions…Quelques actions…  Service d’écoute et de soutien :  Organisation du Forum National SOS hépatites, de formations infirmières psychothérapeutes, travailleurs sociaux, actions de sensibilisation grand public.  Attribution d’une bourse de recherche.
  7. 7. Quelques actions…Quelques actions…  Organisation des États Généraux Hépatite C, enquêtes nationales auprès de malades, création de l’ELPA…  Défense des intérêts collectifs et individuels : CRCI, Comité Stratégique Hépatites Virales, CISS, COTOREP…  Implication dans les réseaux VHC et Fédération des Pôles de référence.  Présence MEDEC, AFEF, THS…  Participation à la conférence de consensus VHC, aux réunions ANRS, TRT5, INSERM, INVS, AFFSAPS…
  8. 8. PublicationsPublications Elles ont été imaginées et conçues par des membres de l’Association SOS hépatites, par des personnes atteintes par le virus d’une hépatite virale et leurs proches. Notre objectif :  Informer sur les hépatites,  Lutter pour une meilleure prise en charge,  Contribuer à une plus grande intégration des personnes atteintes. Ces publications sont validées par des médecins.
  9. 9.    Le site internet : www.soshepatites.org  Le bulletin trimestriel  Les albums «Histoire de Max» et «Le Rêve de Lucas»  La série «Etre Hépatant» - 14 numéros  La série «Hépatite C Conseil» - 7 numéros  Un blog les mardi et vendredi  Les brochures sur le thème juridique et social
  10. 10. LE DIFFICILE PARCOURS DU MALADE ENQUETE SOS HEPATITES 2014 J'ai une hépatite C vous pouvez me recevoir quand? Enquête nationale SOS Hépatites mai 2014 ( AFEF 2014,CA 63) 39 CHU, 159 hôpitaux généraux (CHG) 18 établissements privés et 61 spécialistes libéraux
  11. 11. 39 CHU : 25 RDV (moy:47,7 jours de :11 à 90) 159 hôpitaux généraux: 117 RDV (moy: 42,5 jours de 0 à 219) 18 établissements privés : 10 RDV (moy: 30,8 jours de 4 à 81) 61 spécialistes libéraux: 54 RDV (moy 19 jours de 0 à 78)
  12. 12. Le manque de bras Selon les données des laboratoires : seulement 300 spécialistes traitent plus de 10 malades par an !
  13. 13. Avec un traitement qui guérissait 1/2 on traitait 8000 à12000 malades par an Avec un traitement qui guérit 9/10 on s’engage à traiter 14000 malades par an 240 000 doivent attendre on organise la pénurie des soins et le rationnement 1/En réservant les traitements aux pharmacies hospitalières 2/ En priorisant les centres de référence ou expert 3/ En mettant en place des RCP avant chaque traitement 4/ En ne traitant pas des malades qu’on aurait traités en 2002! 5/ Où habitent-ils? N’y aurait il qu’une logique financière? QUAND LA PUISSANCE DEVIENT IMPUISSANTE…
  14. 14. EtEt Pourtant...Pourtant... Pour chaque malade, individuellement, Tout reste à faire !
  15. 15. L’AMBIGUITE… L’hépatite C : La première maladie chronique dont on peut guérir…. Ce qui perturbe les concepts habituels
  16. 16. •Quel sens prend cette guérison ? •La définition médicale d’une guérison serait un retour à l’état antérieur. Est-ce réaliste après 10 à 20 ans d’évolution ? •Comment nommer et gérer les séquelles ? •La guérison définie par les médecins n’est peut-être pas celle des malades !
  17. 17. LE DIFFICILE PARCOURS DU MALADE L’hepatite B Faire régresser l’hépatite B ? NON! Nous sommes en retard! TOUT DOIT DISPARAITRE Nous avons des traitement efficaces , TROD et vaccin mais le dépistage est en panne (moins de 50% dépisté) Le vaccin n’est pas obligatoire ni universel 450millions de porteurs dans le monde
  18. 18. LE DIFFICILE PARCOURS DU MALADE L’hepatite B Développer des programmes d’accompagnement associatif Faire évoluer la législation Renforcer le dépistage pendant les grossesses Comment en parler à son entourage? Comment être contagieux sans avoir besoin de se traiter? A quand des thérapies combinées? quid de l’ALD ? Une pathologie liée a la précarité non!
  19. 19. Les 4 questions éducatives à poser selon Christiane Courteheuse Que savez-vous de votre maladie ou qu’avez-vous appris depuis notre dernière consultation ? Que pensez-vous des traitements qui vous ont déjà été prescrits ? Comment vivez-vous votre maladie ? Qu’attendez-vous de notre entretien ?
  20. 20. Boire, dormir, mangerBesoin prioritaire physiologique Besoin de sécurité, protection physique contre les agressions. Garantie contre les aléas économiques. Nécessite de se sentir entouré et aidé en cas de difficulté. Besoin social d’appartenance à un groupe. Droit à l’information. Possibilité d’expression. Besoin de reconnaissance, d’autonomie, l’estime et la reconnaissance des autres. Besoin d’accomplissement, d’estime de soi et la réalisation de soi. Le malade est acteur et il sollicite son entourage et les professionnels Médecin, Infirmière, Association de malades, Entourage, réseaux hépatite Précarité : assistante sociale réseau spécifique 2 Autonomie Dépendance 3 1 PYRAMIDE DE MASLOW Selon Virginia HENDERSON Application aux hépatites P. MELIN Objectif : amener les malades en stade 3 Stade2 : attention. La difficulté des traitements peut amener un passage en stade 1.
  21. 21. LA ou LES SANTE?
  22. 22. Facteurs de non-adhésion au traitement MALADIE Causes -absence de signes d’alarme, maladie silencieuse - maladie chronique, non guérissable -complications invalidantes à long terme -discordance entre les plaintes du malade et les signes objectifs de la maladie Démarches possibles - pédagogie de la prise de conscience et de la recherche de signes - problème de la gestion du long terme - stratégie de prévention tertiaire - appréciation de l’utilité et des limites d’utiliser ce qui est subjectif
  23. 23. Facteurs de non-adhésion au traitement MALADE Causes -mauvaise acceptation de la maladie -manque de formation pour la gestion du traitement -les représentions sur la maladie et le traitement -manque de motivation pour un suivi au long cours -confusion entre contrôle interne et externe Démarches possibles - entretiens, tables rondes (malade et entourage) - élaboration de programme d’enseignement - formation des soignants au niveau des représentations médicales des patients -stratégies d’encadrement du patient pour le motiver à se soigner -jeu de rôles avec les soignants
  24. 24. Facteurs de non-adhésion au traitement MEDECIN Causes Le médecin -Identité médicale : intervention directe -difficultés d’écoute du malade -mauvaise gestion des rechutes dans la traitement -mauvaise formation du malade pour la gestion du traitement -suivi à long terme centré sur le somatique -non participation de l’entourage du malade Démarches possibles -formation pour le suivi au long cours -formation à l’écoute active -maîtrise de l’approche par objectifs -formation à la gestion des rechutes -maîtrise de la pédagogie de l’apprentissage -gestion d’un suivi intégrant au biomédical les exigences psychologiques et pédagogiques nécessaires au malade -formations et tables rondes avec la famille
  25. 25. Les stades de Kubler Ross Stades Patient Exemple Comportement habituel du praticien Attitude adéquate Choc Surpris à angoissé Je ne réalise pas très bien Donne un maximum d’instructions Soutenir, Aider le patient à se retrouver Dénégation Détaché, banalisé Il y a des maladies plus graves Persuasif Instaurer la confiance, chercher en quoi le patient se sent menacé Révolte Agressif revendicateur C’est la faute de si Se sent attaqué, juge le patient caractériel Chercher l’objet de la révolte
  26. 26. Les stades de Kubler Ross 2 Stades Patient Exemple Comportement habituel du praticien Attitude adéquate Marchandage +/- collaborant, manipulateur Je n’accepterai pas une 2ème injection Irrité, remis en question Négocier sur des points secondaires Dépression Triste, méditatif Je réalise que je me suis servi de mon hépatite pour Peu attentif Renforcer l’écoute, susciter un projet d’avenir Acceptation Tranquille collaborant Je vis avec et non pas malgré mon hépatite Gratifié Renforcer la formation au patient
  27. 27. Les stades de Kubler Ross 3 Stades Patient Exemple Comportement habituel du praticien Attitude adéquate Résignation Passif, docile Je m’en remets à vous, Docteur Dévoué Eviter la chronicisation iatrogène Pseudo- acceptation Refuse consciemment de se sentir malade Je refuse d’être un handicapé Impuissant, menaçant Tenter de rejoindre le niveau émotionnel
  28. 28. CONCLUSION Chercher et dépister dans les 5 années à venir : une priorité Hépatites B et C doivent avoir le même plan de lutte épidémiologique Addiction et population précaire nécessitent des programmes spécifiques RDR adaptée aux infections et aux nouvelles pratiques L’accès doit être au plus près de chez soi Informer la population via les associations d’usagers telle que SOS hépatites Eradiquer deux des 5 plus grandes épidémies planétaires(VIH/PALU
  29. 29. Chercher et dépister dans les 5 années à venir : une priorité Hépatites B et C doivent avoir le même plan de lutte épidémiologique Addiction et population précaire nécessite des programmes spécifiques RDR adaptée aux infections et aux nouvelles pratiques L’accès doit être au plus près de chez soi Informer la population via les associations d’usager telle que SOS hépatites Eradiquer deux des 5 plus grandes épidémies planétaires
  30. 30. MERCI Rahima Banu et Ali Maow Maalin dernières victimes de la variole 1975 et 1977 Je rêve de rencontrer les dernières victimes guéries des hépatites virales…
  31. 31. Coordonnées SOS HEPATITES FEDERATIONSOS HEPATITES FEDERATION Tour Gallieni 2Tour Gallieni 2 36 avenue du Général de Gaulle 93170 Paris Téléphone : 01 43 67 26 40 Fax : 01 43 67 26 84 N° Vert d’écoute et de soutien : 0800 004 372 E-Mail : contact@soshepatites.org

×