Les études de publics GECE : Synthèses
1
Créé en 1992, le festival des Vieilles Charrues rassemble chaque année
depuis plu...
Les études de publics GECE : Synthèses
2
Plus de 210 000 entrées, un record
Pour la première fois cette année, le festival...
Les études de publics GECE : Synthèses
3
LES MOTIVATIONS
L’ambiance du festival compte autant que la
programmation
La prog...
Les études de publics GECE : Synthèses
4
Des situations socio-professionnelles diversifiées
Le public des Vieilles Charrue...
Les études de publics GECE : Synthèses
5
Derrière la Bretagne, les Pays-de-la-Loire et l’Ile-de-France restent les
princip...
Les études de publics GECE : Synthèses
6
« Virgin Radio » : la radio la plus écoutée depuis 2008
« Virgin Radio », « RTL2 ...
Les études de publics GECE : Synthèses
7
La voiture est le principal moyen de transport pour venir à Carhaix de
91% des fe...
Les études de publics GECE : Synthèses
8
Le calcul ne tient pas compte des flux financiers qui n’ont pas
d’incidence sur l...
Les études de publics GECE : Synthèses
9
leur séjour au festival. Les dépenses effectuées par ces individus
représentent 8...
Les études de publics GECE : Synthèses
10
IMPACT SOCIAL
65 emplois emploi équivalent temps pleins générés
L’impact social ...
Les études de publics GECE : Synthèses
11
Avec le soutien de :
Etude réalisée par le cabinet d’études etEtude réalisée par...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Synthèse des publics et impact économique des vieilles charrues

5 101 vues

Publié le

Ce document résume les principales évolutions du profil du public des Vieilles Charrues et son impact économique. Ces résultats sont issues d'enquêtes auprès du public réalisées par le cabinet d'études et de sondages GECE de 2008 à 2011

Publié dans : Actualités & Politique
  • Soyez le premier à commenter

Synthèse des publics et impact économique des vieilles charrues

  1. 1. Les études de publics GECE : Synthèses 1 Créé en 1992, le festival des Vieilles Charrues rassemble chaque année depuis plus de 20 ans des milliers de festivaliers à Kerampuilh sur la commune de Carhaix-Plouger (29). En 2011 se sont plus de 85 000 festivaliers qui se sont réunis autour d’une 60aine de concerts répartis sur 4 journées. Grâce à sa programmation diversifiée et intergénérationnelle ainsi qu’à son ambiance unique le festival ne désamplit pas et s’impose aujourd’hui comme l’un des plus grands festivals d’Europe. Cette synthèse s’appuie sur les résultats d’une enquête menée auprès des festivaliers en 2011 par le cabinet d’études GECE, spécialiste des études de publics. Les données actelles seront également comparées aux autres résultats issus des études publics menées chaque année par GECE depuis 2008 pour le festival des Vieilles Charrues. Le public du festivalLe public du festivalLe public du festivalLe public du festival FRÉQUENTATION 100 000 participants Le festival a rassemblé 100 000 participants en 2011 dont 85 000 festivaliers, 9 000 VIP et 5 000 bénévoles. Source : GECE - AVC
  2. 2. Les études de publics GECE : Synthèses 2 Plus de 210 000 entrées, un record Pour la première fois cette année, le festival a dépassé le cap des 200 000 entrées avec 211 543 entrées payantes, représentant ainsi une hausse de 27% du nombre d’entrées par rapport à 2008. Des festivaliers moins nombreux… Ce sont environ 85 000 festivaliers uniques qui ont participé au festival des Vieilles Charrues cette année. Paradoxalement, la hausse du nombre d’entrées ne se répercute pas sur le nombre de personnes présentes (-1522 personnes par rapport à 2010). Ceci s’explique par l’allongement du séjour des festivaliers. … mais qui restent plus longtemps En moyenne les festivaliers sont restés 2.5 jours au festival. On observe depuis 2008 un allongement de la durée des séjours des festivaliers. Source : AVC Source : GECE Source : GECE
  3. 3. Les études de publics GECE : Synthèses 3 LES MOTIVATIONS L’ambiance du festival compte autant que la programmation La programmation proposée par le festival des Vieilles Charrues et l’ambiance qui règne durant toute la durée de l’événement sont les 1ères motivations de plus de 8 personnes sur 10. Si la programmation reste la source principale de motivation des festivaliers depuis des années, on observe pour cette édition 2011 une envie plus forte que jamais de fêter un événement particulier, celui des 20 ans des Vieilles Charrues. En effet, le critère de l’ambiance bondit de 16 points en 1 an et devient une motivation aussi déterminante que la programmation. PROFIL DES FESTIVALIERS CARTE D’IDENTITÉ Un public jeune Les festivaliers sont âgés de 29.5 ans en moyenne. 45% du public à moins de 26 ans, il s’agit de la tranche d’âge la plus représentée. De plus en plus de festivalières Le festival possède un public majoritairement féminin puisqu’il se compose de 57% de festivalières. Chez les moins de 26 ans, la part des femmes atteint même les 63%. Cette surreprésentation des femmes s’observe depuis plusieurs années et témoigne d’une tendance à la féminisation du public. Source : GECE Source : GECE Source : GECE
  4. 4. Les études de publics GECE : Synthèses 4 Des situations socio-professionnelles diversifiées Le public des Vieilles Charrues se compose de 3 élèves/étudiants pour près de 7 actifs (en emploi ou à la recherche d’un emploi). Le public élève/étudiant est bien présent puisqu’il représente 30% du public des Vieilles Charrues, alors qu’il ne représente que 11% de la population française. Seulement 5% du public travaille en tant qu’ouvrier alors que les ouvriers représentent 17% de la population française. Au contraire 18% du public appartient à la catégorie « cadres, professions intellectuelles supérieures, professions libérales » alors que cette catégorie représente seulement 11% de la population française. Un public breton Le festival compte parmi ses festivaliers 70% de Bretons et 30% d’habitants du reste de la France. Les festivaliers Bretons sont principalement originaires du département du Finistère (36% du public), ils viennent ensuite des Côtes-d’Armor (12% du public), du Morbihan (12% du public) et d’Ille-et-Vilaine (10% du public). A noter également : 6.6% des festivaliers habitent le Centre Ouest Bretagne (COB). Source : GECE Source : GECE
  5. 5. Les études de publics GECE : Synthèses 5 Derrière la Bretagne, les Pays-de-la-Loire et l’Ile-de-France restent les principales régions d’habitation des festivaliers avec respectivement 10% et 7 % du public. Des festivaliers fidèles Cette 20ème édition des Vieilles Charrues a réuni un public d’habitués. En effet, cette année les festivaliers ont participé en moyenne à près de 4 éditions des Vieilles Charrues. Entre 2008 et 2011 la part des festivaliers ayant participé à 4 éditions ou plus a augmenté de 11 points, celle des festivaliers participant à leur première édition a diminué de 10 points. PRATIQUES CULTURELLES La moitié des festivaliers n’ont pas participé à d’autres festivals bretons En 2011 49% du public n’a pas participé à d’autres festivals bretons, ils étaient 56% en 201. Les autres festivals bretons les plus fréquentés par les festivaliers des Vieilles Charrues sont le festival Interceltique de Lorient (17% du public) et le festival du Bout du Monde (11% du public). ¾ des festivaliers lisent régulièrement la presse régionale Ce sont près de 9 festivaliers sur 10 qui lisent régulièrement la presse quotidienne. Les quotidiens régionaux (Ouest-France et Le Télégramme) sont les plus lus (75% du public), viennent ensuite les quotidiens nationaux (lus par 29%) du public puis les quotidiens gratuits (lus par 17% du public). Seul 1 festivalier sur 10 déclare ne pas lire régulièrement la presse. Source : GECE Source : GECE Source : GECE Source : GECE
  6. 6. Les études de publics GECE : Synthèses 6 « Virgin Radio » : la radio la plus écoutée depuis 2008 « Virgin Radio », « RTL2 » et « NRJ » sont les 3 radios les plus écoutées par les festivaliers cette année avec respectivement un taux d’écoute de 42%, 32% et 26% du public. De façon générale, les radios musicales sont les radios les plus écoutées (86% du public), viennent ensuite les radios généralistes (49% du public) et enfin les radios thématiques (16% des festivaliers). S’INFORMER SUR LE FESTIVAL Internet : le support d’information le plus utilisé par le public Les festivaliers utilisent en moyenne 2 à 3 supports d’informations pour se renseigner sur le festival. 85% des festivaliers s’informent par internet qui constitue le principal moyen d’information utilisé par le public. Ainsi le site internet du festival est consulté par 83% du public, et le Facebook par 30% du public. Autres moyens d’information : les prospectus (utilisés par 41% du public), le bouche-à-oreille (utilisé par 34% du public), et la presse locale (utilisée par 32% du public). En dernière position du classement des supports d’informations utilisés pour s’informer, on trouve l’affichage (utilisé par 15% du public), l’application Iphone / Androïd (également utilisée par 15% du public) et les radios locales (écoutées par 9% du public). VENIR AU FESTIVAL En moyenne, les festivaliers ont parcouru 133,5 kilomètres pour se rendre sur la commune de Carhaix-Plouguer où se déroule le festival (soit 267 kilomètres aller-retour). Une très large majorité des festivaliers sont directement partis de leur domicile.
  7. 7. Les études de publics GECE : Synthèses 7 La voiture est le principal moyen de transport pour venir à Carhaix de 91% des festivaliers. Les autres transports comme le train ou le car/bus restent peu utilisés par les festivaliers pour se rendre aux Vieilles Charrues (empruntés respectivement 7% et 4% du public). L’impactL’impactL’impactL’impact économique et socialéconomique et socialéconomique et socialéconomique et social du festivaldu festivaldu festivaldu festival IMPACT ÉCONOMIQUE A COURT TERME Mesurer les retombées économiques du festival Objectif : bénéficier d’indicateurs chiffrés permettant de quantifier et de mesurer le plus fidèlement possible les retombées économiques à court terme du festival des Vieilles Charrues sur le territoire Centre- Ouest-Bretagne (COB). Pour calculer l’impact économique du festival, « on mesure l’évolution du niveau d’activité et de la création de valeur sur le territoire résultant de flux financiers consécutifs au déroulement d’un événement. » (Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services). Le calcul tient compte : - Des flux financiers entrants sur le COB - Des flux financiers sortants du COB
  8. 8. Les études de publics GECE : Synthèses 8 Le calcul ne tient pas compte des flux financiers qui n’ont pas d’incidence sur l’impact économique : - Les échanges entre les acteurs du COB - Les échanges entre les acteurs extérieurs du COB Calcul de l’impact o Les flux financiers entrants sur le COB Les flux financiers entrants sur le COB s’élèvent à 14 200 000 €. Zoom sur les dépenses des participants En moyenne, un participant au festival dépense 137€ (dépenses sur place et entrées du festival comprises). Il achète 84€ son entrée et dépense 53€ durant le festival (32€ sur le site et 21€ en dehors). Parmi les 100 000 participants, environ 92 000 viennent de l’extérieur du COB. Ces derniers dépensent également 137€ en moyenne lors de Lieu de départ des ressources COB Hors COB Lieu d’arrivée des ressources COB Echanges entre les acteurs du COB Non pris en compte Flux entrants financiers entrants sur le territoire Hors COB Flux financiers sortants du territoire Echange entre les acteurs extérieurs du COB Non pris en compte Flux financiers entrants – Flux financiers sortants = IMPACT A COURT TERME Source : GECE - AVC
  9. 9. Les études de publics GECE : Synthèses 9 leur séjour au festival. Les dépenses effectuées par ces individus représentent 85% des flux financiers entrant sur le COB. o Les flux financiers sortants du COB Les dépenses correspondant aux flux financiers sortants sont les dépenses réalisées en dehors du territoire par : - les organisateurs du festival en biens et services et en dons auprès d’agents économiques (entreprises, associations, artistes,…) extérieurs au COB, auprès d’organismes percepteurs d’impôts ou taxes, en cachet et frais d’artistes, en salaire - les festivaliers du COB auprès des marchands ambulants extérieurs au COB Les flux financiers sortants du COB s’élèvent à 9 880 000 €. Un impact économique de plus de 4 millions d’euros L’impact à court terme du festival des Vieilles Charrues édition 2011 sur le territoire s’élève à 4 317 415€. 4 320 0004 320 0004 320 0004 320 000 €€€€ d’impact économique du festival des Vieilles Charrues sur le territoire COB Source : GECE - AVC
  10. 10. Les études de publics GECE : Synthèses 10 IMPACT SOCIAL 65 emplois emploi équivalent temps pleins générés L’impact social correspond au volume d’heures de travail généré par l’organisation du festival. Impact culturelImpact culturelImpact culturelImpact culturel Actions culturelles Dates Exemples de dons Lycée Diwan 1999 à aujourd’hui 150 000 € en 1999 Mémoires du Kreiz Breizh 2000 à aujourd’hui 15 000 € en 2011 Château de Kerampuilh 2002 460 000 € en 2002 Marché du Kreiz Breizh 2006-2009 / Riboul Karaez 2010 à aujourd’hui / Espace Glenmor 2004 600 000 € en 2004 Centre de valorisation, d’interprétation et de formation 2010 à aujourd’hui 200 000 € en 2012 Jeunes Charrues 1996 à aujourd’hui 36 000 € en 2011 Résidences 2004 à aujourd’hui / Les charrues remettent le son 2007-2009 / Les charrues dans la rue 2010 à aujourd’hui 35 000 € en 2011 Spectacle de Noël 1995 à aujourd’hui 4 000 € en 2011 Dons aux associations culturelles 1992 à aujourd’hui 54 000 € en 2011 65 emplois équivalents temps pleins65 emplois équivalents temps pleins65 emplois équivalents temps pleins65 emplois équivalents temps pleins Créés par le festival des Vieilles Charrues sur le territoire COB Source : GECE - AVC
  11. 11. Les études de publics GECE : Synthèses 11 Avec le soutien de : Etude réalisée par le cabinet d’études etEtude réalisée par le cabinet d’études etEtude réalisée par le cabinet d’études etEtude réalisée par le cabinet d’études et de sondages GECE en 2011de sondages GECE en 2011de sondages GECE en 2011de sondages GECE en 2011 pour lepour lepour lepour le festival des Vieilles Charruesfestival des Vieilles Charruesfestival des Vieilles Charruesfestival des Vieilles Charrues MéthodologieMéthodologieMéthodologieMéthodologie : • Recueil des adresses mail des festivaliers tout au long du festival (5200 adresses récupérées) grâce à une équipe de 30 bénévoles formés par le cabinet – Echantillon final de 2600 individus représentatifs du public des Vieilles Charrues – Redressement des données selon le type de billet acheté • Comparaisons effectuées à partir des études de publics 2008, 2009 et 2010 réalisées par GECE. • Analyse des données comptables et de billetterie des Vieilles Charrues RéalisationRéalisationRéalisationRéalisation Directeur de cabinet : Olivier Allouard - Chargés d’études : Arnaud de la Villarmois, Aurélia Gérolami - Rédaction : Aurélia Gérolami RéférencesRéférencesRéférencesRéférences Autres études de publics réalisées pour des festivals musicaux : Chorus (92), Les Transmusicales (35), Marsatac (13), Art Rock (22), Scopitone (56), Les Escales (44) … Retrouvez plus d’informations sur le site www.gece.frwww.gece.frwww.gece.frwww.gece.fr

×