SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  20
Les nébuleuses
Ce sont des nuages de gaz et de
poussières qui flottent dans l’espace,
entre les étoiles.
La plupart des nébuleuses s’étendent
sur plusieurs dizaines d’années-lumière.
Mais leur matière est si
diluée qu’un
déménageur pourrait
aisément en porter sur le
dos un volume gros
comme la Lune !
Elles renferment tout au
plus une centaine
d’atomes par
centimètre- cube, et
offrent ainsi aux savants
la chance inespérée de
pouvoir étudier des
phénomènes impossibles
à observer sur la Terre,
où même dans les
laboratoires, on ne
parvient jamais à réaliser
un vide aussi poussé.
les Piliers de la création se rapportent à une image célèbre de colonnes
de poussières interstellaires prise le 2 avril 1995 par le télescope spatial
Hubble.
La structure est située dans la nébuleuse de l'Aigle, au cœur de l'amas
ouvert M16.
La nébuleuse du
Croissant (NGC 6888)
est une nébuleuse en
émission située dans la
constellation du Cygne,
à environ 5 000
années-lumière. Elle est
issue des rapides vents
solaires créés par
l'étoile Wolf-Rayet WR
136, qui -par collision-
ionisent les vents plus
lents de cette même
étoile lorsqu'elle était
plus jeune et plus
petite (de type géante
rouge) il y a 400 000
ans. Le front de choc
engendre ce que l'on
nomme une bulle de
Wolf-Rayet.
la nébuleuse de la
Tête de Sorcière ou
IC 2118, est associée à
l'étoile Rigel (β Orionis
qu'elle regarde
fixement, Rigel étant la
plus brillante étoile de
la constellation
d’Orion.
Connue aussi sous le
nom de IC 2118, la
nébuleuse de la Tête
de Sorcière brille
essentiellement grâce
à la lumière de Rigel
qui se réfléchit sur la
fine poussière de la
nébuleuse.
La fameuse Nébuleuse de la Tête de Cheval, la silhouette sombre d'un nuage
de gaz obscur sur fond rouge d'hydrogène excité.
Des stries verticales dans la nébuleuse rouge témoignent de la présence d'un champ
magnétique qui contraint le gaz à suivre ses lignes de champ.
NGC 6302 (appelée également nébuleuse du Papillon, ou Caldwell 69) est une nébuleuse
planétaire bipolaire, dans la constellation du Scorpion. Sa structure est une des plus
complexes jamais observées dans une nébuleuse planétaire.
Le spectre de NGC 6302 révèle que son étoile centrale est l'une des plus chaudes de notre
galaxie, avec une température de surface dépassant les 200000 K, indiquant que l'étoile à
partir de laquelle elle fut formée devait être très grande.
Nébuleuse de la Tarentule30 Doradus, aussi
dénommée Nébuleuse
de la Tarentule, ou NGC
2070, est située dans le
Grand Nuage de
Magellan, à quelques
170 000 années -
lumière de la Terre.
C'est une des plus
grande régions connues
de formation d'étoiles
dans le Groupe Local de
Galaxies.
Comme nous pouvons le constater sur les images ci-dessus, certaines nébuleuses
sont obscures, d’autres brillantes.
Elles deviennent brillantes quand une étoile proche les illumine, sinon
elles restent obscures.
Nébuleuses Planétaires
M57, M27, M76, M97
Les nébuleuses planétaires
doivent leur nom à leur
aspect dans un petit
télescope, qui rappelle
souvent le disque d'une
planète. En réalité, il s'agit
de bulles de gaz en
expansion autour d'une
étoile mourante très
chaude.
Elles correspondent à
l'étape qui suit
immédiatement le stade de
géante rouge des étoiles
de masses intermédiaires
(en principe entre 0,8 et 8
masses solaires).
La nébuleuse du Clown (ou encore nébuleuse de l’Esquimau, NGC 2392) est une
nébuleuse planétaire située dans la constellation des Gémeaux à 3750 années-
lumière (1150 parsecs1) de la Terre. Elle fut découverte par William Herschel en
1787.
La nébuleuse du Crabe (M1,
NGC 1952, Taurus A, Taurus X-
1) est un rémanent de
supernova résultant de
l'explosion d'une étoile massive
en supernova historique (SN
1054) observée par un
astronome chinois durant la
période de la dynastie Song de
juillet 1054 à avril 1056.
La nébuleuse a été observée
pour la première fois en 1731
par John Bevis, puis en 1758
par Charles Messier qui en fait
le premier objet de son
catalogue (catalogue Messier).
SNR G180.8-02.2, aussi
catalogué sous SIM 147,
S147 et GRS 180.00 -01.70
ou encore Simeis 147, Sh
2-240 et nébuleuse du
Spaghetti, est un
rémanent de supernova
situé approximativement
entre 1 000 et 3 000
années-lumière de la Terre
en direction des
constellations du Taureau
et du Cocher2.
Il fait partie des
rémanents de supernova
auxquels est associé un
pulsar, en l'occurrence
PSR J0538+2817. Doté
d'un diamètre angulaire
élevée 180 minutes
d’angle.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Listes_de_n%C3%A9buleuses
2020 - FLEP

Contenu connexe

Tendances

Planète Terre
Planète TerrePlanète Terre
Planète Terrerafa5979
 
Vi) les mouvements de la terre et leur conséquences
Vi) les mouvements de la terre et leur conséquencesVi) les mouvements de la terre et leur conséquences
Vi) les mouvements de la terre et leur conséquencesJosé Antonio Lupión Lorenzo
 
Hubble(jp)
Hubble(jp)Hubble(jp)
Hubble(jp)006148
 
Cours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaireCours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaireNicolas Coltice
 
Cours 3 - Les Planètes (2014)
Cours 3 - Les Planètes (2014)Cours 3 - Les Planètes (2014)
Cours 3 - Les Planètes (2014)Nicolas Coltice
 
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1Nicolas Coltice
 
La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1Nicolas Coltice
 
Univers marie (1)
Univers marie (1)Univers marie (1)
Univers marie (1)marbea0240
 
Les visiteuses du système solaire : komêtês 
Les visiteuses du système solaire : komêtês Les visiteuses du système solaire : komêtês 
Les visiteuses du système solaire : komêtês Yasmina Bouderba
 
Cours 1 : La matière dans l'univers
Cours 1 : La matière dans l'universCours 1 : La matière dans l'univers
Cours 1 : La matière dans l'universNicolas Coltice
 
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitables
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitablesNuit des Etoiles 2017 - Terres habitables
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitablesBruno CARTIGNY
 

Tendances (17)

Hubble
HubbleHubble
Hubble
 
Les termes
Les termesLes termes
Les termes
 
Planète Terre
Planète TerrePlanète Terre
Planète Terre
 
Vi) les mouvements de la terre et leur conséquences
Vi) les mouvements de la terre et leur conséquencesVi) les mouvements de la terre et leur conséquences
Vi) les mouvements de la terre et leur conséquences
 
Hubble(jp)
Hubble(jp)Hubble(jp)
Hubble(jp)
 
Cours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaireCours3 : Le système solaire
Cours3 : Le système solaire
 
Cours 3 - Les Planètes (2014)
Cours 3 - Les Planètes (2014)Cours 3 - Les Planètes (2014)
Cours 3 - Les Planètes (2014)
 
L'univers
L'universL'univers
L'univers
 
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
Cours 1 : La matière dans l'univers / Partie 1
 
univers
universunivers
univers
 
La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1La matière dans l'Univers - partie 1
La matière dans l'Univers - partie 1
 
Univers marie (1)
Univers marie (1)Univers marie (1)
Univers marie (1)
 
Les visiteuses du système solaire : komêtês 
Les visiteuses du système solaire : komêtês Les visiteuses du système solaire : komêtês 
Les visiteuses du système solaire : komêtês 
 
Cours 1 : La matière dans l'univers
Cours 1 : La matière dans l'universCours 1 : La matière dans l'univers
Cours 1 : La matière dans l'univers
 
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitables
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitablesNuit des Etoiles 2017 - Terres habitables
Nuit des Etoiles 2017 - Terres habitables
 
L'Univers
L'UniversL'Univers
L'Univers
 
diapo année 2 n°3
diapo année 2 n°3diapo année 2 n°3
diapo année 2 n°3
 

Similaire à Presentation des objets celestes les nebueuses

Similaire à Presentation des objets celestes les nebueuses (20)

matière noire.pdf
matière noire.pdfmatière noire.pdf
matière noire.pdf
 
Images de l'Espace
Images de l'EspaceImages de l'Espace
Images de l'Espace
 
Cours 3 - Les planètes
Cours 3 - Les planètesCours 3 - Les planètes
Cours 3 - Les planètes
 
Quasar — Wikipédia.PDF
Quasar — Wikipédia.PDFQuasar — Wikipédia.PDF
Quasar — Wikipédia.PDF
 
Science
ScienceScience
Science
 
CMC Chapitre 1 Nous dans l'univers
CMC Chapitre 1 Nous dans l'universCMC Chapitre 1 Nous dans l'univers
CMC Chapitre 1 Nous dans l'univers
 
Univers. hubble. magnifique
Univers. hubble. magnifiqueUnivers. hubble. magnifique
Univers. hubble. magnifique
 
Hubble (3)
Hubble (3)Hubble (3)
Hubble (3)
 
Lettre d'un reveur
Lettre d'un reveurLettre d'un reveur
Lettre d'un reveur
 
L'Univers vu par Hubble
L'Univers vu par HubbleL'Univers vu par Hubble
L'Univers vu par Hubble
 
Cours 3 - Le système solaire
Cours 3 - Le système solaireCours 3 - Le système solaire
Cours 3 - Le système solaire
 
Cours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaireCours 3 : Le système solaire
Cours 3 : Le système solaire
 
diapo année 2 n°1
diapo année 2 n°1diapo année 2 n°1
diapo année 2 n°1
 
LES GRANDES INVENTIONS POUR L'AVANCEMENT DES CONNAISSANCES SUR L'UNIVERS ET C...
LES GRANDES INVENTIONS POUR L'AVANCEMENT DES CONNAISSANCES SUR L'UNIVERS ET C...LES GRANDES INVENTIONS POUR L'AVANCEMENT DES CONNAISSANCES SUR L'UNIVERS ET C...
LES GRANDES INVENTIONS POUR L'AVANCEMENT DES CONNAISSANCES SUR L'UNIVERS ET C...
 
L'univers
L'universL'univers
L'univers
 
Iv) la voie lactée
Iv) la voie lactéeIv) la voie lactée
Iv) la voie lactée
 
Hubble absolument fabuleux
Hubble absolument fabuleuxHubble absolument fabuleux
Hubble absolument fabuleux
 
Vii) la formation de la lune
Vii) la formation de la luneVii) la formation de la lune
Vii) la formation de la lune
 
Diapo astro
Diapo astroDiapo astro
Diapo astro
 
Univers(font)
Univers(font)Univers(font)
Univers(font)
 

Presentation des objets celestes les nebueuses

  • 1. Les nébuleuses Ce sont des nuages de gaz et de poussières qui flottent dans l’espace, entre les étoiles. La plupart des nébuleuses s’étendent sur plusieurs dizaines d’années-lumière.
  • 2. Mais leur matière est si diluée qu’un déménageur pourrait aisément en porter sur le dos un volume gros comme la Lune ! Elles renferment tout au plus une centaine d’atomes par centimètre- cube, et offrent ainsi aux savants la chance inespérée de pouvoir étudier des phénomènes impossibles à observer sur la Terre, où même dans les laboratoires, on ne parvient jamais à réaliser un vide aussi poussé.
  • 3. les Piliers de la création se rapportent à une image célèbre de colonnes de poussières interstellaires prise le 2 avril 1995 par le télescope spatial Hubble. La structure est située dans la nébuleuse de l'Aigle, au cœur de l'amas ouvert M16.
  • 4. La nébuleuse du Croissant (NGC 6888) est une nébuleuse en émission située dans la constellation du Cygne, à environ 5 000 années-lumière. Elle est issue des rapides vents solaires créés par l'étoile Wolf-Rayet WR 136, qui -par collision- ionisent les vents plus lents de cette même étoile lorsqu'elle était plus jeune et plus petite (de type géante rouge) il y a 400 000 ans. Le front de choc engendre ce que l'on nomme une bulle de Wolf-Rayet.
  • 5. la nébuleuse de la Tête de Sorcière ou IC 2118, est associée à l'étoile Rigel (β Orionis qu'elle regarde fixement, Rigel étant la plus brillante étoile de la constellation d’Orion. Connue aussi sous le nom de IC 2118, la nébuleuse de la Tête de Sorcière brille essentiellement grâce à la lumière de Rigel qui se réfléchit sur la fine poussière de la nébuleuse.
  • 6. La fameuse Nébuleuse de la Tête de Cheval, la silhouette sombre d'un nuage de gaz obscur sur fond rouge d'hydrogène excité. Des stries verticales dans la nébuleuse rouge témoignent de la présence d'un champ magnétique qui contraint le gaz à suivre ses lignes de champ.
  • 7.
  • 8. NGC 6302 (appelée également nébuleuse du Papillon, ou Caldwell 69) est une nébuleuse planétaire bipolaire, dans la constellation du Scorpion. Sa structure est une des plus complexes jamais observées dans une nébuleuse planétaire. Le spectre de NGC 6302 révèle que son étoile centrale est l'une des plus chaudes de notre galaxie, avec une température de surface dépassant les 200000 K, indiquant que l'étoile à partir de laquelle elle fut formée devait être très grande.
  • 9. Nébuleuse de la Tarentule30 Doradus, aussi dénommée Nébuleuse de la Tarentule, ou NGC 2070, est située dans le Grand Nuage de Magellan, à quelques 170 000 années - lumière de la Terre. C'est une des plus grande régions connues de formation d'étoiles dans le Groupe Local de Galaxies.
  • 10.
  • 11.
  • 12. Comme nous pouvons le constater sur les images ci-dessus, certaines nébuleuses sont obscures, d’autres brillantes. Elles deviennent brillantes quand une étoile proche les illumine, sinon elles restent obscures.
  • 13. Nébuleuses Planétaires M57, M27, M76, M97 Les nébuleuses planétaires doivent leur nom à leur aspect dans un petit télescope, qui rappelle souvent le disque d'une planète. En réalité, il s'agit de bulles de gaz en expansion autour d'une étoile mourante très chaude. Elles correspondent à l'étape qui suit immédiatement le stade de géante rouge des étoiles de masses intermédiaires (en principe entre 0,8 et 8 masses solaires).
  • 14.
  • 15.
  • 16.
  • 17. La nébuleuse du Clown (ou encore nébuleuse de l’Esquimau, NGC 2392) est une nébuleuse planétaire située dans la constellation des Gémeaux à 3750 années- lumière (1150 parsecs1) de la Terre. Elle fut découverte par William Herschel en 1787.
  • 18. La nébuleuse du Crabe (M1, NGC 1952, Taurus A, Taurus X- 1) est un rémanent de supernova résultant de l'explosion d'une étoile massive en supernova historique (SN 1054) observée par un astronome chinois durant la période de la dynastie Song de juillet 1054 à avril 1056. La nébuleuse a été observée pour la première fois en 1731 par John Bevis, puis en 1758 par Charles Messier qui en fait le premier objet de son catalogue (catalogue Messier).
  • 19. SNR G180.8-02.2, aussi catalogué sous SIM 147, S147 et GRS 180.00 -01.70 ou encore Simeis 147, Sh 2-240 et nébuleuse du Spaghetti, est un rémanent de supernova situé approximativement entre 1 000 et 3 000 années-lumière de la Terre en direction des constellations du Taureau et du Cocher2. Il fait partie des rémanents de supernova auxquels est associé un pulsar, en l'occurrence PSR J0538+2817. Doté d'un diamètre angulaire élevée 180 minutes d’angle.