SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  32
Télécharger pour lire hors ligne
RAPPORT ACTIVITES 
 
2014 
Rapport moral 
Rapport d’activités 
Rapport financier 
Rapport d’orientation
Sommaire 
Rapport moral du président 3 
Rapport d’activité 4 
Préambule 4 
1ère étape : comprendre 5 
2ème étape : définir 8 
3ème étape : concevoir 11 
4ème étape : tester 15 
Design’in et ses partenaires 17 
Rapport Financier 18 
Rapport d’orientation 19 
1er objectif : tester 20 
2ème objectif : partager 21 
3ème objectif : développer 22 
Postface du Directeur Général Délégué 
de l’Agence régionale 24 
Rapport d’orientation 25 
1 : PING 25 
2 : Clarté 26 
3 : cahier des charges outils de l’offre entreprise 27 
4 : Workshops tenus à la PRI 31 
“Aujourd’hui les entreprises 
sont face à des défis et en-jeux 
2 
majeurs, auquel l’éco-système 
du design peut 
apporter un réel potentiel et 
des solutions. 
La PRI design’in propose 
d’accélérer ces rencontres 
et de permettre des 
expériences réussies”
“Le design 
permet de 
sortir par le 
haut de la 
bataille des 
prix” 
Edito du Président : 
Un an ensemble ! 
Partis d'une envie commune, celle de 
promouvoir le design et ce qu'il peut of-frir 
en compétitivité, nous avons su la 
transformer en principes d'action, et en 
outils qui se déploieront dans les mois 
qui viennent à travers les Pays de la 
Loire. 
Le bureau de l’association et moi-même 
avons souhaité que nous nous donnions 
les moyens, avant tout, d'élaborer une 
offre originale, pertinente et surtout 
adaptée aux besoins des entreprises de 
notre territoire. C'est bien ce qui a été 
fait. Et fait tous ensemble : l'offre n'est 
pas le fruit du travail des entreprises, de 
celui des designers, des établissements 
d'enseignement supérieur ou encore 
celle des réseaux économiques, mais 
bien celui d'un travail commun, basé sur 
l'écoute de l'autre et le respect de ses 
enjeux et de sa culture. 
Cela s'est fait au prix d'un engagement 
important de nombreux adhérents. Qu’ils 
n’ont aucunement regretté, parce qu'ils 
ont beaucoup appris en s'associant à 
nos travaux. C'est ainsi que nous com-prenons 
le principe de « donner pour re-cevoir 
» qu'impose une structure 
associative comme la nôtre : le temps 
passé doit être source de satisfactions 
et de connaissances nouvelles au moins 
autant qu'il représente du temps donné 
bénévolement. Nous avons même choisi 
d'instituer cela en mode de fonctionne-ment. 
RAPPORT MORAL 
Après cette année de mise en route, qui 
s'est déclinée en de nombreuses autres 
actions que la constitution de l'offre, je 
pense à la clarification du message de 
design'in Pays de la Loire, aux labs ou 
aux défis du design - vous pourrez en 
découvrir l'essentiel dans le rapport d'ac-tivité 
- le temps est venu au développe-ment. 
Nous n'avons pas cherché à élargir 
le cercle des adhérents à l'association, 
nous sommes passés d'une quarantaine 
à une cinquantaine. En 2015, les choses 
devront être différentes. Avec le début 
du déploiement de l'offre, la multiplica-tion 
– nous le souhaitons ! - des ateliers 
d'expérimentations du design, et les 
nouveaux champs de développement à 
explorer, nous souhaitons vivement ren-forcer 
la participation des entreprises. 
C'est en tout cas notre challenge princi-pal, 
au-delà d’un premier déploiement 
de nos outils au service des entreprises 
du territoire. 
J'ai coutume de dire que le design per-met 
de sortir par le haut de la bataille 
des prix. C'est donc un service que nous 
rendons à nos entreprises comme à 
notre territoire à chaque fois que nous 
permettons à un nouvel acteur d'en 
prendre conscience. Que ceux qui travail-lent 
à ce résultat, adhérents mais aussi 
équipe de l'agence régionale, en soient 
ici remerciés. 
Bonne lecture ! 
3
Rapport d’activités 
Préambule : L’envie de faire ensemble 
Le Conseil régional des Pays de la Loire 
annonçait clairement les choses dès dé-cembre 
2011 dans son Schéma Régio-nal 
de l'Economie et de l'Emploi Durable : 
« La région souhaite positionner le des-ign 
au coeur de sa nouvelle stratégie en 
faveur de l’innovation. ». Pour cela, il a 
choisi de faire confiance à ses acteurs en 
leur donnant les moyens de s'organiser 
au sein d'une Plateforme Régionale d'In-novation 
à laquelle il a dédié une équipe 
de 4 personnes issues de l'Agence régio-nale- 
Pays de la Loire Territoires d'Inno-vation, 
des moyens pour développer ses 
projets et un lieu propice à la créativité à 
proximité de nombreux acteurs des In-dustries 
Culturelles et Créatives. 
Les acteurs ont répondu présents. Entre-prises 
utilisatrices du design, agences et 
studios, établissements d'enseignement 
supérieur et réseaux économiques d’ac-teurs 
de l'innovation se sont appropriés 
le projet et ont construit ensemble la 
gouvernance de l'association. Le 4 sep-tembre 
2013, autour des 41 structures 
fondatrices de l'association « design'in 
Pays de la Loire », l'aventure de la co-construction 
d'une stratégie du design 
en région débutait véritablement. Moti-vés, 
à l'écoute les uns des autres, ils 
avaient envie de s'atteler à la tâche de 
développer la culture du design en ré-gion. 
Auparavant, pour marquer l'entrée dans 
les nouveaux locaux au mois de juillet 
2013, une vingtaine de responsables 
économiques s'étaient vus attribuer le 
rôle d'ambassadeur du design thinking à 
la suite de leur participation à un atelier 
d'immersion proposé par la Région des 
Pays de la Loire et réalisé par l'agence 
IDEO. Une expérience unique – c'est le 
seul workshop organisé par l'agence ca-lifornienne 
en France et même en Eu-rope 
– qui s'est déployée par la suite à 
travers de nombreuses initiatives sur 
notre territoire. 
Dans un registre moins inspirant, mais 
tout aussi nécessaire, la rentrée de sep-tembre 
a été marquée par la véritable 
installation dans les locaux, mise en 
route des labs avec les établissements 
d'enseignement supérieur (réalité vir-tuelle, 
fabrication numérique), dé-marches 
administratives liées à la 
création de l'association (dépôt des sta-tuts, 
ouverture de compte, rédaction du 
règlement intérieur), déploiement des 
services de location de salles de réunion 
et de bureaux pour des designers en ins-tallation. 
Les conditions matérielles et morales 
étaient réunies pour que s'installent les 
dynamiques de co-construction du pro-gramme 
d'action en faveur du design. 
C'est l'objet de ce rapport d'activité que 
de le détailler. 
Sep 
13 6 10 15 1 21 2 Oct 
13 
Ouverture des 
locaux de des-ign’in 
Pays de la 
Loire aux adhé-rents 
et notam-ment 
aux 
académiques 
Ouverture du 
dispositif de 
Réalité Virtuelle 
aux établisse-ment 
d’ensei-gnement 
supérieur 
Installation des 
design labs de 
l’Ecole de Des-ign 
Nantes At-lantique 
dans 
les locaux de la 
PRI (DY16) 
4 
Déc 
13 1 Jan 
14 
Ouverture du 
FabLab « Plate-forme 
C » 
Recrutement 
d’une assis-tante, 
chargée 
particulière-ment 
de la ges-tion 
du lieu. 
Inauguration 
des locaux de 
design’in Pays 
de la Loire 
Installation du 
premier des-igner 
incubé. 
Les 5 bureaux 
sont actuelle-ment 
loués. 
Installation dans les locaux
gnement du design en Pays de la 
Loire. Pour installer cette dyna-mique 
de production concrète, ils se 
sont appliqués à utiliser les outils 
qu'ils peuvent promouvoir. 
C'est bien avec les méthodes du 
design que ces groupes ont réussi à 
avancer : interdisciplinarité, obser-vation, 
co-construction, prototy-page, 
autant de pratiques 
quotidiennes du design insufflées 
dès l’origine dans la façon de fonc-tionner 
de design’in Pays de la Loire. 
Notamment, et comme la PRI peut 
le défendre, ils ont consacré 4 mois 
à une phase d’observation rigou-reuse 
et approfondie préalable à 
toute formalisation. 
Nov 
13 12 Déc 
5 
9 5 Sep 
13 
13 
Dépôt des sta-tuts 
de l'asso-ciation 
et du PV 
de l'AG consti-tutive 
en pré-fecture. 
Ouverture du 
compte de l'as-sociation 
Vote du règle-ment 
intérieur. 
Vie de 
l’asso-ciation 
1ère étape : comprendre 
Les premières semaines d'activité ont 
été consacrées à s'accorder sur des 
constats, des challenges et des cibles. 
La force de design'in Pays de la Loire 
s'inscrit dans sa pluralité d'acteurs, qui 
lui donne l'opportunité de développer 
des dispositifs où chacun s'y retrouve : 
formateurs, utilisateurs, prescripteurs 
et bien entendu concepteurs. C'est 
grâce à cette complémentarité qu'il 
est possible de développer une offre 
de services la plus pertinente possible 
et un programme d'actions adapté aux 
enjeux du territoire et de ses acteurs. 
Le besoin d'exprimer très clairement le 
message de design'in Pays de la Loire 
a vu le jour dès le départ. Quel est pré-cisément 
Concerta-tions 
indivi-duelles 
et 
collectives 
pour lancer 
le travail 
associatif 
le rôle que la Plateforme Ré-gionale 
d'Innovation s'assigne ? 
comment elle se place dans l'écosys-tème 
déjà très touffu de l'innovation 
en Pays de la Loire est apparu comme 
une première priorité. 
Le choix de promouvoir le design 
comme moteur de l'innovation et de 
cibler en premier lieu des entreprises 
peu ou pas expérimentées en design 
se sont imposés assez vite à tous : le 
potentiel de progression dans l'inno-vation 
de ces entreprises en faisait 
des cibles idéales pour initier le mou-vement 
de déploiement du design 
dans l'économie ligérienne, même s'il 
ne s'agissait pas de se détourner des 
autres. 
La volonté de co-construction s'est 
matérialisée par la mise en place de 
groupes de travail par grands sujets 
d'investigation de la PRI : diffusion du 
design, construction de l’offre aux 
PMEs, dynamique autour des établis-sements 
d’enseignement supérieur, 
entreprises expérimentées en design. 
En tout, 6 groupes de travail ont pu 
oeuvrer à la co-construction des 
outils de diffusion et d'accompa- 
Déc 
13 
5 20 12 Nov 
13 
Première réu-nion 
du bureau 
de l’association 
Première réu-nion 
collective 
adhérents «In-tégration 
de la 
démarche des-ign 
dans les en-treprises 
» 
Première 
réunion du 
conseil d’ad-ministration.
Constitution de groupes de travail pour 
formaliser des propositions concertées 
(1/2) 
Courant septembre/octobre : une douzaine de rendez-vous bilatéraux 
avec les parties prenantes de l’association (entreprises, designers, dé-veloppeurs 
économiques) pour comprendre les besoins et les attentes 
relatives à l’offre design’in Pays de la Loire. 
Le groupe de travail “Diffusion” (5 membres de l’association et 2 mem-bres 
de l’équipe) 
07/01 : première réunion de brainstorming. 
Objectif : construire un message commun simple, accessible, avec un 
ton différent décrivant ce que design’in Pays de la Loire souhaite pro-mouvoir 
et les formats de diffusion du design. 
Le groupe de travail “Offre aux entreprises” 
1er format : 5 membres de l’association et 1 membre de l’équipe. 
Choix d’une méthodologie de mise en oeuvre de l’offre s’appuyant sur la 
démarche design. 
2nd format : le groupe de travail dans une version restreinte pour piloter 
le travail de construction de l’offre (2 membres de design’in Pays de la 
Loire et un membre de l’équipe). 
7/01 puis 27/02 : 2 réunions pour cadrer la méthodologie de définition 
de l’offre. 
Objectif : concevoir un dispositif adapté aux Pays de la Loire pour insuf-fler 
plus d’innovation par le design dans les entreprises régionales 
Réalisation d’un étape d’observation de 4 mois avec : 
- benchmark des pratiques et sessions de travail avec des homologues 
d'autres régions 
- rencontres avec des experts nationaux et internationaux 
- réalisation d'une étude qualitative auprès de 16 entreprises inno-vantes 
- bilan de 6 opérations d’accompagnement design réalisées par des 
partenaires régionaux 
- qualification de l’éco-système de la PRI, des ressources régionales 
existantes autour de l’innovation par le design. 
6 
“Utiliser les 
méthodes 
du design 
pour 
construire 
l’offre de 
service”
Constitution de groupes de travail pour 
formaliser des propositions concertées 
(2/2) 
Les groupes de travail de la dynamique enseignement supérieur et re-cherche 
: 
1/ Groupe de travail Eye Tracking 
Lancement du groupe en 2013 - 3 réunions avec le laboratoire 
Irccyn et 3 établissements : école de design, Lisaa, Léonard de 
Vinci. Démonstrations en mars 2013 (12  13 mars). 
Poursuite des expérimentations sur l’Eye Tracking, lancées 
début 2013, avec 3 établissements afin de vérifier l’opportunité 
de mutualiser un ou plusieurs équipements et la faisabilité d’un 
mode de fonctionnement. Coordination du planning de mobilité / 
test /équipement. 
2/ Groupe de travail Dynamique Globale 
14/04 : première réunion de cadrage 
Objectif : renforcer la dynamique enseignement supérieur et re-cherche 
amorcée via la mutualisation des équipements et le lien 
enseignement supérieur et recherche /entreprises. 
2 membres de l’association et 2 membres de l’équipe. 
Le groupe de travail des entreprises expérimentées : 
19/06 : première réunion afin de partager les attentes des entreprises 
adhérentes et d’échanger sur les priorités. 
Objectif : définir les actions permettant de renforcer l’expertise des en-treprises 
déjà expérimentées en design. 
5 membres de l’association et 1 membre de l’équipe. 
Le groupe de travail des professionnels du design (expérience design) : 
08/11 : première réunion d’échanges 
Objectif : approndir comment les professionnels du design peuvent 
contribuer à la promotion et la diffusion du design à travers un projet 
collectif (expérience design) 
Le groupe workshop Ideo : 
21/02 : réunion « workshop Ideo – 6 mois après » 
Objectif : définir comment outiller et animer le réseau des ambassa-deurs 
du design thinking. Bilan des premières actions de diffusion des 
ambassadeurs. 
22 personnes + 1 membre de l’équipe. 
7 
“Participer à 
des projets col-laboratifs 
joi-gnant 
multiples 
compétences, 
bénéficier 
d’équipements 
très perfor-mants 
” 
Instances 
statutaires.: garantir 
la cohérence du 
projet global, 
impulser, arbitrer 
14 Fev 
14 
Réunion de bureau 
avec à l'ordre du jour 
(principalement) : Point 
sur les travaux enga-gés 
- Une vision  mis-sion 
de la PRI à clarifier 
- Réseau d’entreprises 
confirmées - Priorisa-tion 
des chantiers
2ème étape : définir 
La phase de compréhension s'est dé-clinée 
à travers de nombreux disposi-tifs 
d'observation et de nombreux 
échanges au sein du collectif (groupes 
de travail, réunions du Bureau et du 
Conseil d'Administration). 
Elle a permis de clarifier : 
1/ Ce que l’on souhaite promouvoir 
Il s'agit bien de promouvoir le design 
comme point d’entrée dans l’innova-tion. 
Le design, en tant que processus 
de conception et d’innovation est 
guidé par le regard utilisateurs et 
s’appuie sur l’interdisciplinarité dans 
l'entreprise ou l'organisation. C'est 
cette conception du design qui re-cueille 
l'assentiment des membres de 
design'in Pays de la Loire. C'est une 
approche pragmatique et non exclu-sive 
: le design s’intègre progressive-ment 
dans les processus de 
développement interne, aux côtés et 
en lien avec les autres fonctions, fac-teurs 
d'innovation. 
2/ La vision et les cibles prioritaires 
de design’in 
Si la cible pressentie au départ – les 
entreprises peu ou pas utilisatrices du 
design – reste le terrain privilégié 
pour les premières expérimentations 
qui seront développées par la suite, le 
rôle de design'in Pays de la Loire est 
bien de faire monter en compétence 
l’ensemble de l’écosystème régional : 
- les entreprises quels que soient 
leurs secteurs d’activité, leurs mo-dèles 
économiques, leurs formes juri-diques 
et quels que soient leurs 
besoins et l’ambition de leur projet, 
- les designers, 
- les développeurs économiques 
- le monde de l’enseignement 
- et même les institutions…. 
sur « le design comme processus de 
conception et d’innovation » 
Dans un contexte où les entreprises 
ont besoin d’innover, où la prise en 
compte de l’utilisateur dans la 
conception reste insuffisante et où il 
persiste, à tous les niveaux (institu-tions, 
structures innovation, entre-prises, 
monde de l’enseignement ….), 
une méconnaissance des potentiels 
du design et des ressources exis-tantes, 
design’in Pays de la Loire, par 
la montée en compétence de l’éco-système 
global (à travers son offre), 
vise à faciliter la rencontre, le dia-logue, 
le maillage et la réussite des 
expériences entre l’offre et la de-mande.... 
et insuffler ainsi plus d’inno-vation 
par le design. 
3/ Le rôle et le positionnement de la 
structure vis-à-vis de l’écosystème 
design et innovation 
Le maitre-mot de design'in Pays de la 
Loire est celui de complémentarité. A 
aucun moment, il ne s'agit de se subs-tituer 
ni à l’offre publique ni à l'offre 
privée existantes. Design'in s'insère 
dans le paysage de l'innovation à côté 
et en ressource des autres réseaux 
d'innovation, sans aucune volonté 
de se positionner dans le design 
management, à l'instar des centres 
du design qui pouvaient exister voici 
15 ans. 
De par sa nature, un espace de dia-logue 
et de co-construction entre 
tous les acteurs du design et ses 
méthodes de conception issues des 
méthodes du design, l’association 
s'inscrit dans une logique de réus-sites 
communes dans le respect des 
rôles de chacun. 
Par ailleurs, en s’appuyant sur l’ob-servation, 
la co-construction de so-lutions, 
l’expérimentation et la 
co-production, l’association favorise 
la montée en compétences collec-tive 
et progressive, l’adhésion, la 
confiance, l’apprentissage et l’auto-nomie. 
Autant de principes qui définissent 
le positionnement de design’in Pays 
de la Loire. 
8 
“ll s’agit bien 
de promouvoir 
le design 
comme point 
d’entrée dans 
l’innovation”
Poursuite des groupes de travail 
Groupe de travail “Diffusion” 
31/01, 28/05 : rédaction d'un texte fondateur court de présentation de 
la mission de l'association pour une assimilation rapide par les entre-prises. 
Travail sur les valeurs de l'association, la promesse et la signature. 
Proposition d’un texte fondateur annoté permettant de préciser et par-tager 
l’action de design’in Pays de la Loire. 
Groupe de travail “Offre aux entreprises” : phase d’analyse 
17/06, 18/06 : réunions du groupe de travail restreint afin de partager, 
de synthétiser les principaux constats de la phase d’observation et 
d’identifier les principaux défis/challenge pour l’association. 
Groupe de travail “Enseignement supérieur et recherche” 
14/04 : réunion animée par le groupe de travail restreint avec l’ensem-ble 
du collège enseignement supérieur et recherche (7 participants). 
1 objectif arrêté = l’interdisciplinarité 
Groupe de travail “Entreprises expérimentées” 
19/06 : réunion avec le président de l’association. 
1 priorité = lancer un cycle d’ateliers d’approfondissement (format 
conférence / ateliers) avec un premier sujet d’intérêt collectif : le story-telling 
Groupe “Expérience design” 
20/01 : réunion qui propose le cadre du projet et son mode de pilotage, 
14/02 et 14/05 : réunions avec le Gérontopole afin de définir le sujet. 
9 
Instances 
statutaires.: 
garantir la 
cohérence du 
projet global, 
impulser, arbitrer 
Réunion du Bureau avec, entre autre, à l'ordre 
du jour : point d’étape sur les chantiers engagés 
- priorités 1°semestre 2014 - l’offre Premiers 
Pas Design - offre à l’étude pour les entreprises 
expertes - propositions pour consolider la dyna-mique 
enseignement supérieur et recherche 
Réunion du Conseil d'Administration avec, 
entre autre, à l'ordre du jour : chantiers priori-taires 
- expérience design - premiers constats 
sur les formats testés de diffusion du design - 
l’offre Premiers Pas Design aux entreprises 
primo-design - l’offre aux entreprises expéri-mentées 
Réunion du Bureau avec, entre autre, 
à l'ordre du jour : préparation du 
workshop sur l’offre Premiers Pas 
Design - retours sur l’étude PMEs et 
autres travaux préparatoires 
Avr 
14 
Jun 
14 24 14 20
En accord avec le Bureau de design‘in 
Pays de la Loire, les premiers outils de 
diffusion/communication ont été déve-loppés. 
Ils sont résolument tournés vers 
un public économique porté sur l'innova-tion. 
Etant donné le souci premier d'être 
didactique et compréhensible, ils sont ac-cessibles 
au grand public. 
Mise en oeuvre d'outils de communication - 
diffusion 
19 2 21 Fév 
14 
Même si la construction de l’offre 
globale de design’in Pays de la Loire 
a constitué l'essentiel de l'activité 
dans cette phase, un certain nom-bre 
d'actions de promotion du des-ign 
ont été réalisées durant cette 
année. 
C'est ainsi que certains adhérents et 
l’équipe permanente ont été ame-nés 
à participer, contribuer, réaliser 
différentes actions pour tester des 
formats, répondre aux sollicitations 
de partenaires et anticiper des op-portunités 
de développement pour 
l’association. 
27 21 Oct 
13 
Réalisation d'un kit 
de restitution du 
workshop design 
thinking by Ideo 
envoyé aux partici-pants 
Atelier design 
thinking à la 
JRI :140 ins-crits 
Cycle d’ateliers de sensibilisation 
au design thinking : master gestion 
de projet, La Cantine, La Fabrique 
du changement et ADN ouest. 
5 occurences, 200 personnes en 
tout 
Conférence de François 
Jégou, de l’agence bruxel-loise 
Strategic Design Sce-narios 
autour de 
l’observation 
10 
Oct 
14 
Site internet designin-paysdelaloire.fr 
en ligne et création d’une newsletter 
interne, mise en oeuvre d’une charte 
graphique, déploiement sur les ré-seaux 
sociaux (Twitter/ScoopIt/Linke-din) 
.Le site a eu à ce jour 450 
utilisateurs différents . La newsletter 
(4 publications) a 210 abonnés 
Contribution à la let-tre 
éco des Pays de 
la Loire n°5 spécial 
design : 7 témoi-gnages 
d’entreprises 
et partenaires 
Réalisation de 
12 interviews 
filmées de sen-sibilisation 
au 
design 
23 20 
15 4 21 21 
Oct 
13 
Déc 
13 
Jan 
14 
Fév 
14 
Fév 
Sep 
14 14 
16 Exposition en partena-riat 
avec l’Institut 
Français du Design 
dans les locaux de 
design’in Pays de la 
Loire, dans le cadre du 
Design Tour 
Atelier de sensibili-sation 
à Angers 
Technopole 
Exposition de 
dispositifs de 
réalité virtuelle 
dans le cadre 
de “Nantes Di-gital 
Week” 
Table-ronde au 
Salon de l’In-dustrie 
et de la 
Sous-traitance 
Design 
Thinking 
Diffusion du design
Co-organisa-tion 
avec la 
27° Région de 
l'apero27, soi-rée 
de présen-tation 
du 
design des po-litiques 
pu-bliques 
Animation 
d'une table 
ronde et d'ate-liers 
au sémi-naire 
des 
cadres du 
Conseil régional 
Conférence de-vant 
le conseil 
de développe-ment 
de 
Nantes Métro-pole 
sur le des-ign 
des 
politiques pu-bliques 
Mise en place 
de la fonction 
Innovation du 
Conseil régional 
(test d’une ac-tion 
possible 
pour les orga-nisations) 
Prise de 
contact avec la 
Ville de Rezé 
pour une expé-rimentation 
en 
design des po-litiques 
pu-bliques 
Organisation 
de deux works-hops 
pour le 
Comité de Di-rection 
du 
Conseil régional 
(suite du test) 
Coordination et anima-tion 
d'un événement 
regroupant 12 struc-tures 
d'innovations 
publiques régionales à 
la demande du Secré-tariat 
Général à la Mo-dernisation 
de l'Action 
Publique (dont Mission 
Val de Loire, Maison de 
l'emploi du Pays de 
Redon, …). 
L’expérimentation du design Public 
Le design public consiste à utiliser le design pour réaliser les politiques publiques ou transformer les méthodes de travail des 
organisations publiques. Ces actions expérimentales sont réalisées à la demande du Conseil régional Pays de la Loire, dans un 
but de diffusion et de déploiement ultérieur. 
11 
18 
6 
13 
4 
30 
12 
14 
8 
Sep 
13 
Oct 
13 
Jan 
14 
Fév 
14 
Jui 
14 
Sep 
14 
Nov 
14 
3ème étape : concevoir 
L’offre globale de design’in Pays de la 
Loire, au terme de sa première année 
d’existence, repose sur la dynamique 
lancée dès 2013 autour d’équipe-ments 
mutualisés et sur la co-construction 
d’un ensemble de 
services et outils s’inscrivant dans la 
vision partagée. 
Autour de l’offre aux entreprises, l’ac-tivité 
des labs, les défis design, l’expé-rience 
design ou les ateliers de 
perfectionnement viennent s’articuler 
pour permettre à chacun, quelque soit 
son expérience du design, de trouver 
un moyen d’apprendre de nouvelles 
choses et de progresser. schéma présenté ici sous réserves de modifications ultérieures
20  23 25 20 
Réunion du groupe 
de travail restreint 
afin de proposer les 
bases du concept 
d’offre : positionne-ment/ 
outils 
Workshop avec un groupe de travail 
élargi (12 adhérents : entreprises, 
designers, développeurs, établisse-ments 
de formation) afin de partager 
les bases du concept et travailler col-lectivement 
sur les contenus 
15 2 
Réunions du groupe de 
travail restreint pour dé-briefer, 
synthétiser, définir 
le concept global (cahier 
des charges de chaque 
outil de design’in) 
Réunion de kick off 
avec 3 binômes 
d’adhérents pour 
lancer les travaux 
de prototypage des 
différents outils. 
Travail autonome 
des différents bi-nômes, 
ponctué de 
sessions de travail 
collectif 
Les labs 
L’activité des labs se concentre essen-tiellement 
autour de la réalité virtuelle 
et du prototypage rapide. L’impression 
3D est un champ d’action qui reste à 
explorer plus largement sous l’impul-sion 
des entreprises adhérentes (voir 
plus loin le plan d’actions 2015). 
Activités des labs 
En annexe, se trouvent les rapports 
d’activité synthétiques de Ping pour 
Plateforme C et Clarté pour l’équipe-ment 
de réalité virtuelle. 
Le Coeur de l’offre aux entreprises 
L’offre aux PMEs se décline en 3 
grandes typologies d’outils : 
- pour comprendre et évoluer : en 
amont du projet de l’entreprise, vivre 
l’expérience d’un processus de design 
afin de mieux appréhender ce qu’il 
peut apporter. 
- pour apprendre et approfondir : une 
boîte à outils au service du projet d’in-novation 
pour insuffler plus de design 
dans le processus, bien démarrer son 
expérience design et bien réussir la 
collaboration entre équipes des entre-prises 
et compétences de design. 
- pour se valoriser et capitaliser : à 
l’issue du projet d’innovation par le 
design, des outils pour se valoriser et 
mesurer l’impact de la démarche. 
Outre les dispositifs imaginés par les 
adhérents de l'association (ateliers 
d'expérimentation, dispositif de diag-nostic 
des besoins en design, starter 
kit, outil de dialogue direct entre en-treprise 
et designer, aide au suivi de 
projet, storytelling), des outils per-manents 
ont été imaginés, suscepti-bles 
d’accélérer la compréhension 
des acteurs : cartographie dyna-mique 
de l'écosystème régional du 
design, annuaire des compétences 
de design et nouveaux outils de 
communication. 
Le cahier des charges des outils, an-nexé 
à ce rapport moral et d'activité, 
permet de découvrir plus précisé-ment 
le contexte, les objectifs, et les 
attentes à court et moyen terme 
pour chacun des outils en cours de 
prototypage. 
12 
Jan 
14 
Jui 
14 Jui 
14 
Aoû 
14 
Sep 
14 
Oct 
14 
Nov 
14 
Avr 
14 
Rédaction d’une note 
d’arbitrage à l’attention 
de la Région Pays de la 
Loire sur le projet de 
matériauthèque. Déci-sion 
de ne pas prioriser 
le dossier dans les mois 
à venir. 
Réunion avec l’Irccyn : mise en sommeil de 
l’option d’achat d’équipement eye-tracking 
par la PRI design’in. Intégration de l’Irccyn 
au groupe de travail ESR pour dé-tecter 
les opportunités d’utilisa-tion 
de la technologie dans leurs 
travaux. 
Les labs 
La phase de conception et prototypage
Les DEFIs Design 
Design'in Pays de la Loire promeut 
l'interdisciplinarité : le design est un 
outil d'innovation aux côtés d'autres 
outils. 
Les défis du design en sont la décli-naison 
et la traduction pour l'ensei-gnement 
supérieur. Il s'agit de 
favoriser et soutenir les expériences 
concrètes de travail en commun de 
plusieurs profils d'étudiants complé-mentaires 
autour de projet ou com-mandes 
d'entreprises, de collectifs 
d'entreprises ou de réseaux écono-miques. 
C'est une façon de faire prendre 
conscience aux étudiants, comme aux 
pourvoyeurs de défis, des complé-mentarités 
qui peuvent exister entre 
les disciplines académiques, et de la 
qualité de l'intervention du design 
dans un groupe pluridisciplinaire. 
Expérience design 
Les premiers échanges avec le Géron-topole 
n’ont pas permis de définir ra-pidement 
un sujet d’intérêt collectif. Si 
le dernier échange datant de mai 
2014 associant les représentants Sil-ver 
Economie de la CCI a permis 
d’identifier une piste, le nouveau ca-lendrier 
du projet n’a pas permis à 
design’in Pays de la Loire de poursui-vre 
la phase opérationnelle. En outre, 
il s'agit des mêmes acteurs que ceux 
qui étaient très mobilisés par la 
conception de l’offre globale design, 
qu'ils ont choisi de prioriser. 
Les ateliers de perfectionnement 
Les ateliers de perfectionnement ont 
vocation à explorer des sujets, expéri-menter 
et s’approprier des outils et 
méthodes liés au design, ou qui lui 
sont complémentaires. Ils seront ani-més 
par des experts reconnus sur le 
plan national voire international. 
D’une durée maximum d’une journée, 
ils sont conçus avec et pour les entre-prises 
expérimentées et accessible à 
l’ensemble du réseau design’in Pays 
de la Loire. 
Aoû 9 14 29 24 
14 
13 
Les DEFIs design 
Jun 30 29 
14 
Cadrage et bourse aux projets pour lan-cer 
des premiers défis tests 
(30/06 : 12 participants, 
9/08 : 9 participants) 
“L’interdisci-plinarité 
per-met 
de vérifier 
que le design 
est un outil 
d’innovation 
complémen-taire 
aux 
autres outils” 
Les ateliers de perfectionnement 
Aoû 
14 
Benchmark applications et 
experts du storytelling 
Groupe de travail Sto-rytelling 
Cadrage consultation 
3 membres de l’asso-ciation 
design’in + 1 
membre de l’équipe 
permanente 
Lancement consulta-tion 
auprès de 3 pres-tataires 
ciblés par le 
groupe de travail sur 3 
prestations complé-mentaires 
Réception de 2 
propositions 
Rencontre programmée entre les 
2 prestataires et le groupe de tra-vail 
pour choix. 
Sep 
14 
Oct 
14 
Nov 
14
En même temps que se construisait l'offre de services, a émergé la né-cessité 
de mettre en place des outils au service de la vie associative. 
A l'occasion de ces échanges, les membres de design'in Pays de la Loire 
ont pu mesurer combien ils pouvaient apprendre des autres et élargir le 
champ de leurs compétences à travers ces moments de construction 
commune. 
Ils en en ont déduit la nécessité de formaliser un socle de valeurs com-munes, 
d'outiller les échanges au sein de l'association à travers des 
moments conviviaux et des dispositifs d'informations spécifiques aux 
adhérents, et de mettre en place une politique d'adhésion, s'assurant 
d'un accueil de qualité de ceux qui veulent rejoindre l'association en 
même temps que du sens de leur adhésion. 
Les valeurs communes sont bien entendu celles du design : curiosité, 
capacité à sortir des cadres établis pour innover, acceptation du prin-cipe 
de l'amélioration continue, expérimentation, etc. mais également 
des valeurs propres à l'association : volonté affirmée de rendre accessi-ble 
le design, complémentarité entre les différents collèges dans l'éla-boration 
de la stratégie, choix de favoriser la possibilité d'accéder à 
l'autonomie en matière de design, co-responsabilité de tous en matière 
de développement de la PRI, … 
Ces valeurs, devenues des mots-clés, sont les catégories d'un blog in-terne 
à l'association qui relate les principales informations sur la vie de 
design'in Pays de la Loire et son action. 
Mais comme un blog ne remplace pas les relations humaines, il a été 
décidé de mettre en place des moments conviviaux, les a-PRI-tifs, qui 
permettent aux adhérents et futurs adhérents de se rencontrer, d'évo-quer 
un sujet commun, de découvrir une entreprise du réseau ou un 
équipement en lien avec le design. 
La possibilité de se rendre à un a-PRI-tif est une des étapes de l'enga-gement 
dans design'in Pays de la Loire : chaque structure intéressée 
est rencontrée individuellement. Au cours de l’entretien, lui sont préci-sées 
les valeurs communes, intégrées dans une charte d'adhésion. Si 
elle souhaite adhérer, la demande d'adhésion, conformément aux sta-tuts, 
est présentée au bureau de l'association et un dossier d'adhésion 
présentant les actions et services de design'in Pays de la Loire lui est 
adressé. 
14 
La vie associative 
(1/2) 
Les a-PRI-tifs 
16 Oct 
14 
1er a-PRI-tif à destina-tion 
des adhérents de 
l’association, avec une 
intervention de Thierry 
Keller, rédacteur en 
chef de la revue de 
prospective « Usbek  
Rica ». 
45 participants 
Le blog interne : 
in design’in 
Ouvert à la rentrée, le blog de la 
PRI design a vocation être un lien 
permanent et une ressource pour 
les adhérents : liste des adhérents, 
photos, vie de l’association, lien sur 
les différents réseaux sociaux, il est 
réservé aux adhérents et il est né-cessaire 
de s’enregistrer pour en 
bénéficier.
Chacun de ces points a fait l'objet de débats et de validation au sein 
des instances statutaires de l'association. Le dialogue et la conver-gence 
des points de vue entre les groupes de travail et les instances 
statutaires ont permis que chacun remplisse son rôle dans les meil-leures 
conditions pour un fonctionnement de grande qualité dès la 
première année d'activité de l'association. 
Jui 
14 17 4 26 29 Sep 
14 
15 
La vie associative 
(2/2) 
Les adhérents 
de design’in 
Le nombre d’adhérents à 
design’in Pays de la Loire 
est de 51. Leur liste est 
tenue à jour sur une page 
du blog interne : in des-ign’in. 
Réunion du Bureau avec, 
entre autre, à l'ordre du 
jour : débrief du works-hop 
sur l’offre du 25 juin - 
plan de travail sept/déc. 
2014 en construction - 
échanges  arbitrages 
sur les premières briques 
Oct 
14 
Séminaire du Bureau 
avec, entre autre, à l'or-dre 
du jour : la vision, la 
mission, les messages, la 
promesse et les valeurs 
véhiculées par design’in 
Pays de la Loire - l’offre 
design’in - le schéma 
d’adhésion à design’in 
Réunion du Conseil d'Administration avec, entre 
autre, à l'ordre du jour : introduction sur les 
grandes avancées design’in à n+1 - la vision, la 
mission et les valeurs partagées de design’in - le 
concept global d’offre : le contenu, l’organisation 
de la co-construction, le calendrier - le schéma 
d’adhésion et la charte adhérents - les éléments 
de communication pour les prochains mois 
Réunion du Bureau avec, 
entre autre, à l'ordre du 
jour : point d’étape sur le 
prototypage de l’offre - 
point d’étape sur l’expé-rimentation 
de l’offre 
PMEs - préparation de 
l’assemblée générale 
Instances statutaires.: garantir la cohérence du 
projet global, impulser, arbitrer 
4ème étape : tester 
Les composantes de l’offre rentrent 
dans une phase test / itération. Cette 
étape opérationnelle prendra corps 
tout au long de l’année 2015 et s’est 
amorcée dès septembre 2014 avec le 
lancement de deux DEFIsdesign et les 
premiers groupes sur l’offre de service 
La constitution des groupes tests 
pour l’expérimentation de l’offre PME 
Dans la logique affirmée de s’insérer 
dans le paysage de l’innovation 
comme une ressource et non en 
concurrence avec les autres acteurs, 
le premier atelier d’expérimentation a 
été constitué autour des réseaux de 
Les DEFIs design 
ID4CAR demande aux étudiants de ré-fléchir 
en binôme au fourgon de de-main 
soit pour le déménagement, soit 
pour le marché (Université de Nantes / 
Jean Monnet) 
Mobiance propose un workshop au-tour 
du thème des usages des cap-teurs/ 
senseurs mobiles dans 
l’aménagement urbain, en allant au-delà 
des technologies actuelles. Le 
challenge pourrait être, par exemple, 
de se passer d’écran (Audencia / ECN 
/Ensa / EDNA).
l’innovation régionale (RDI, etc.). 
Mais la finalité de l’offre aux entre-prises 
est bien de répondre concrète-ment 
aux questions soulevées par 
l’implémentation du design dans un 
processus d’innovation, et c’est pour-quoi 
une première « promotion » 
d’entreprises, notamment issues du 
panel des entreprises ayant joué le jeu 
de l’étape d’observation, est consti-tuée 
pour tester, grandeur nature, les 
outils qui sont en train de se consti-tuer. 
Le choix de limiter à un petit 
nombre pour la première promotion 
correspond à l’envie de réaliser une 
opération gagnant-gagnant, en s’as-surant 
ainsi de pouvoir les accompa-gner 
dans de bonnes conditions et 
d’en tirer le plus d’enseignement pos-sible. 
Oct 
14 3 26 Nov 
14 
16 
Réunion avec des entreprises : 
présentation des modalités de l’ex-périmentation 
+ divers contacts en-treprises 
+ fiche manifestation 
d’intérêt + calage des rendez-vous 
dans les entreprises intéressées avec 
le Président et le Secrétaire de l’as-sociation 
Invitation des développeurs écono-miques 
adhérents et d'autres 
membres Réseau Des Innovateurs 
ciblé à un premier atelier design’in 
Pays de la Loire (programmé à An-gers) 
Premières actions
Design’in Pays de la Loire et ses parte-naires 
Design’in Pays de la Loire : un lieu à 
disposition du réseau 
Pas moins d'une centaine de journées d'ateliers, workshops, bootcamps, forma-tions, 
se sont tenues à l'initiative des adhérents (ou de potentiels adhérents) de 
design'in Pays de la Loire, notamment dans la grande salle d'ateliers mais égale-ment 
dans la salle de réunion du bâtiment DY16. 
La liste est en annexe. 
Participation 
au workshop 
des masters 
spécialisés 
d’Audencia 
Présentation 
dans un évène-ment 
d'AN-CRE 
design’in Pays de la Loire participe 
tout au long de l’année aux actions de 
ses partenaires régionaux et natio-naux. 
Le benchmark réalisé à l'occasion de 
l'étape d'observation a permis de 
nouer de nouvelles relations (Bre-tagne) 
et d'approfondir les existantes 
(Aquitaine, …). 
la PRI a été associée dès le début à la 
mise en oeuvre d'une journée de l'in-novation 
du VIA et de l'UNIFA en octo-bre 
La mise en mouvement qu'à repré-sentée 
la constitution de la Plate-forme 
Régionale d'Innovation a eu 
pour conséquence que la Mission 
Design, constituée en 2013 conjointe-ment 
auprès des Ministère de l'Indus-trie 
et de la Culture, a souhaité qu'il en 
soit fait une présentation lors des 3° 
Participation 
au jury des 
trophées Ins-piration 
26 Participation 
du 
Salon du Vé-gétal 
Participation 
au jury des 
trophées du 
Design 
Straté-gique 
2014. 
Participation 
au jury de di-plômes 
de 
l'EDNA 
rendez-vous du design, le 22 mai à 
Paris, dans le cadre d'une réunion 
mettant en exergue des initiatives ré-gionales 
remarquables. 
Enfin, design'in Pays de la Loire a été 
associé aux différentes manifesta-tions 
autour du design du secteur pu-blic, 
en lien notamment avec la 27° 
Région et le Secrétariat Général à la 
Modernisation de l'Action Publique. 
17 
Sep 
13 
Fév 
14 
Mar 
14 
Mai 
14 
Sep 
14 
Oct 
14 
Juil 
14 
Nov 
13 
12 
21 
au Salon du 
Végétal 
26 
28 
Participation 
aux jurys d’ad-mission 
d’Au-dencia 
7 
Présentation 
au séminaire 
Clarté 
16 
Participation 
au jury des 
trophées du 
design straté-gique 
de 
l'EDNA 
9 
Participa-tion 
à la 
journée 
de l’inno-vation 
de 
l’UNIFA et 
du VIA 
9 
Participation 
aux 3° ren-dez- 
vous du 
design à Paris. 
Présentation 
de design'in 
devant toute 
la commu-nauté 
profes-sionnelle 
22 
Présentation au 
Pôle des Arts 
gGraphiques 
27 
20
Rapport financier 
Au 31/10/2014 le solde des comptes bancaires et comptables est de 1 
943.50€ 
Cela correspond à : 
Débit Crédit 
Ressources 2300 
Les ressources sont produites par l’encaissement des cotisations des adhé-rents. 
Les charges sont liées à divers paiements de factures et remboursement de 
frais de déplacement. 
Ce bilan est sans comparaison avec l’énergie et les financement déployés 
autour de la PRI design : 
-le financement des locaux 
-la mise à disposition d’une équipe de 4 collborateurs par l’agence régionale 
Pays de la Loire Territoires d’Innovations 
-les budgets des plans d’actions financés par l’agence sur demande du 
Conseil régional des Pays de la Loire (en 2014, exercice en cours, c’est un 
budget de l’ordre de 90.000 € en actions) 
-et tout le temps investis par les adhérents dans les groupes de travail, les 
représentations extérieures, le travail de réflexion et les instances statu-taires 
! 
18 
Charges 356,50 
Solde 1943,50
Rapport d’orientation 
Plan d’actions 2015 
2013-2014 a été l’année de l’installa-tion, 
de la mise en place des outils et 
surtout de l’esprit de design’in Pays de la 
Loire. Le principe de donner pour recevoir 
de la PRI, ce qui revient à dire que des-ign’in 
Pays de la Loire n’est pas une pla-teforme 
de service mais bien un endroit 
où chacun contribue selon ses possibili-tés 
et ses opportunités à la construction 
d’un collectif tout en en retirant une cul-ture 
de l’innovation que le design peut 
apporter, l’habitude de la co-construc-tion 
entre l’ensemble des protagonistes 
de design’in Pays de la Loire, le choix de 
l’expérimentation et de l’amélioration 
continue sont dorénavant des choses 
admises par tous. 
Le prochain exercice est celui de la 
preuve du concept. Des outils ont été 
imaginés, ils doivent être déployés, utili-sés, 
analysés, améliorés, puis le cycle 
devra recommencer. C’est particulière-ment 
vrai pour l’offre aux entreprises, 
mais c’est également valide sur le 
champ de l’interdisciplinarité dans l’en-seignement 
supérieur et la recherche. 
Il sera également nécessaire d’investi-guer 
de nouveaux champs : industries 
culturelles et créatives, design public, 
pour développer de nouvelles offres et 
permettre d’élargir le champ des possi-bles, 
y compris en terme de réflexion sur 
un modèle économique à moyen ou long 
terme. 
Et, logiquement, l'année du déploiement 
de l'offre doit également être celle de la 
croissance des adhérents. Une politique 
active de développement en direction du 
monde économique doit se traduire par 
une hausse sensible du nombre des 
adhérents, qui nous permettront de 
rayonner plus encore sur le territoire. 
19
1er objectif : tester 
Offre de service aux entreprises 
La constitution d’une première « pro-motion 
» d’entreprises qui utiliseront 
les prototypes d’outils de facilitation 
d’une démarche de design dans un 
projet d’innovation est en cours 
d’achèvement. Les prochains mois 
permettront donc de tester ces outils 
sur leurs projets. La suite consistera à 
déployer les outils opérationnels et à 
renouveler l’expérience avec une nou-velle 
promotion, de façon à adapter et 
améliorer constamment l’offre et 
mener dès 2015 des projets d’innova-tion 
par le design. 
Les travaux autour de l’offre de ser-vice 
qui ont mobilisé l’association en 
2013-2014 ont donc abouti sur une 
dizaine d’outils autour des trois en-jeux 
que sont, pour rappel : 
- comprendre et évoluer : permettre la 
découverte ou l’approfondissement 
de la connaissance du design par des 
ateliers d’expérimentation 
- apprendre et approfondir : à des 
moments précis dans le parcours des 
projets faisant appel au design, per-mettre 
aux entreprises comme aux 
designers de sécuriser leur travail 
grâce à des outils d’orientation 
- valoriser et capitaliser : donner les 
clefs pour être à même de raconter au 
mieux ses projets comme ses réalisa-tions, 
aider à la reconnaissance de 
l’engagement des entreprises 
Dispositifs pour les entreprises 
confirmées 
Un premier axe de travail autour du 
storytelling, intégré dans l’offre aux 
entreprises, répond en partie à cette 
cible évidente pour design’in Pays de 
la Loire. Un cycle de 3 à 4 conférences 
ateliers (session approfondissement) 
sur des thématiques d’intérêt com-mun 
de cet ordre sera mise en place. 
Sensibilisation des réseaux écono-miques 
pour la détection des besoins 
design 
design’in Pays de la Loire ne se subs-titue 
pas aux réseaux économiques 
nombreux et performants du terri-toire. 
Au-delà des ateliers d’expéri-mentation 
auxquels ils sont 
encouragés de participer, il s’agit 
d’entreprendre un travail de maillage 
Plan d’actions 2015 - objectif tester 
Offre de service aux entreprises 
Mobilisation des promos d’entreprises 
Organisation du pilotage 
Gestion de l’action collective avec les entreprises 
Accompagnement et suivi des ateliers d’expérimentation 
Accompagnement et suivi du dispositif « se situer » 
Mise en place et suivi de la cartographie dynamique 
Accompagnement et suivi du dispositif « s’orienter et dialoguer » 
et de l’annuaire des compétences de design 
Accompagnement et suivi du dispositif « starter kit » 
Accompagnement et suivi du dispositif « se repérer » 
Accompagnement et suivi du dispositif « trouble shoot » 
Accompagnement et suivi du dispositif « storytelling » 
Accompagnement et suivi du dispositif « awards » 
Dispositif pour les entreprises confirmées 
Animation du cycle de conférences 
Sensibilisation des réseaux économiques pour la détection des besoins design 
Relation avec les réseaux économiques (partage d’une culture commune / des outils 
design’in) 
Soutien aux démarches interdisciplinaires 
Bilan et valorisation des 3 premiers DEFIs 
Lancement des nouveaux DEFI sur l’année scolaire 2015-2016 
Construction d’un nouveau format de DEFI sur le sujet de l’usine du future avec le 
CIRV 
Mobilisation des entreprises et réseaux adhérents autour de cette opportunité 
20 
pour implémenter le design dans leur 
boite à outil quotidienne. 
Soutien aux démarches interdiscipli-naires 
Avec les « défis du design », les éta-blissements 
d’enseignement supé-rieur 
adhérents et les entreprises en 
recherche de partenariat prospectifs 
disposent d’un cadre performant pour 
expérimenter un projet dans un cadre 
inetrdisciplinaire. Il s’agira, dans cette 
première année d’exercice, de faire 
vivre pleinement le dispositif pour 
être à même d’en tirer les enseigne-ments 
au bout d’un an d’existence.
2ème objectif : partager 
Expérience design 
Expérience design est une initiative 
voulue par les designers adhérents de 
l’association. Il s’agit, au travers d’un 
projet servant un enjeu de société, de 
démontrer les potentialités du design, 
par l’exemple. 
Si un sujet a été délimité en 2014 – 
reculer l’entrée dans la dépendance 
pour les seniors – le projet n’a pas pu 
se monter, étant donné la mobilisa-tion 
des forces sur l’offre aux entre-prises. 
Il verra donc le jour en 2015 
Animation du collectif et suivi 
Valorisation/diffusion du design 
Le cadre des outils de diffusion a été 
mis en place en 2014 : site internet, 
charte graphique, premiers films de 
valorisation donnant une « couleur » 
au discours tenus par design’in. 
2015 devra être l’année de la valori-sation 
des résultats des outils de des-ign’in 
Pays de la Loire dans les 
entreprises et de la mise en service 
d’outils pratiques à disposition des 
utilisateurs du design (cartographie de 
l’écosystème, de l’offre de formation, 
annuaire de compétences design, 
etc.). 
L'association 
L’association a démontré une grande 
vitalité en 2013-2014, plus de 20 
réunions des groupes de travail, la 
mobilisation de nombreux membres 
pour des rencontres, des projets , etc. 
Au-delà des ateliers d’expérimenta-tion, 
la dynamique doit perdurer en 
2015 sur les chantiers en cours : en-seignement 
supérieur et recherche, 
offre aux entreprises expérimentées 
en design, etc.. 
Comme indiqué dans l’introduction de 
cette partie, l’association doit élargir 
le socle de ses adhérents dans son 
deuxième exercice, en s’appuyant sur 
le déploiement de l’offre, la communi-cation, 
mais également la montée en 
puissance de services nouveaux. Dans 
ce cadre, la mise en place d’un par-cours 
de l’adhérent doit permettre à 
chaque représentant de chaque struc-ture 
de s’y retrouver au mieux dans le 
collectif. 
Les a-PRI-tifs participent de la conso-lidation 
de ce collectif. Plusieurs fois 
dans l’année, les adhérents de l’asso-ciation 
et les réseaux qui gravitent au-tour 
de l’association seront invités à 
une soirée conviviale, l’a-PRI-tif pou-vant 
prendre 3 formes différentes.: 
- accueil par une entreprise/structure 
membre et visite, 
- événement dans les locaux de la PRI 
permettant de sortir du cadre (ex : 
conférence), 
- accueil et/ou visite dans un lieu in-solite 
et/ou nouveau en Région Pays 
de la Loire. 
Les outils de communication interne 
(blog, réseaux sociaux) devront faire 
l’objet d’une animation basée sur une 
information complète sur l’actualité 
du design en région et l’enrichisse-ment 
des membres dans leur ré-flexion 
et leur connaissance du 
design. 
21 
Plan d’actions 2015 - 
objectif partager 
Expérience design 
Animation du collectif et suivi 
Valorisation / diffusion du design 
Animation des outils de diffusion ex-terne 
Accompagnement et suivi des outils de 
valorisation 
L’association 
Gestion des Instances 
Organisations des APRItifs 
Animation des outils de communication 
interne 
Réception et gestion des demandes 
d’adhésion
3ème objectif : développer 
Offre de service aux entreprises 
Au coeur de l’action menée avec 
chaque promotion d’entreprise, il fau-dra 
analyser la pertinence de chacun 
des outils et leur caractère opération-nel 
avant de les déployer. 
En outre, au cours du processus d’ac-compagnement 
de la première pro-motion 
d’entreprises peut apparaître 
de nouveaux besoins, encore insuffi-samment 
repérés jusqu’ici. Dans ce 
cas, il s’agira d’imaginer des solutions 
répondant à ces nouveaux besoins, 
pour les tester sur les promotions 
suivantes. 
Dispositifs pour les entreprises 
confirmées 
D’autres initiatives que le cycle de 
conférences, fruits de la réflexion du 
groupe de travail « entreprises confir-mées 
», devraient voir le jour au 
cours de l’année (learning expeditions 
?, etc.). 
Un sujet va être investigué, avec 
comme objectif de dépasser le «.buzz 
» et de réfléchir à ses conséquences 
concrètes sur l’économie régionale du 
point de vue de la conception, c’est 
l’impression 3D. 
Industries Culturelles et Créatives 
La mise en place d’une dynamique au-tour 
des Industries Culturelles et 
Créatives, autour du pôle « ICC intégré 
en Recherche-Formation-Innovation 
» mis en place par le Conseil régional 
des Pays de la Loire constitue une op-portunité 
pour développer des dispo-sitifs 
de fertilisation croisée et un 
travail de fond sur la place du design 
dans l’économie ligérienne. Design’in 
Pays de la Loire s’intégrera dans cette 
dynamique en poursuivant deux ob-jectifs 
: donner toute sa place au des-ign 
et aux designers dans l’économie 
créative, et développer l’observation 
économique du territoire. 
“la PRI design 
offre un cadre 
idéal pour ac-compagner 
La perspective d’une implantation 
dans les Halles Alsthom (à horizon 
2018-2019), dans une version 2 des 
locaux de la PRI design’in, implique 
une réflexion sur des nouvelles fonc-tionnalités 
à développer qui deman-deront 
à être expérimentées au plus 
tôt (fabrication numérique, espaces 
dédiés à la créativité, …) 
Design Public 
La mobilisation autour de la Semaine 
de l’Innovation Publique en novembre 
2015, où Nantes en tant que capitale 
des Pays de la Loire a constitué un 
des épicentres de la manifestation 
nationale, montre que le design des 
politiques publiques est un champ 
d’exploration qui peut permettre un 
véritable déploiement du design sur 
les territoires. L’action devra se conti-nuer 
avec comme objectifs le recen-sement 
de l’ensemble des initiatives 
sur le territoire ligérien et la constitu-tion 
d’une offre pour les collectivités 
et les établissements publics. 
Prospective 
L’a-PRI-tif du 16/10/2014, où le ré-dacteur 
en chef d’Usbek  Rica est in-tervenu, 
a démontré la communauté 
d’outils (les signaux faibles ou la pos-ture 
du regard neuf, par exemple) de 
la prospective et du design. Il s’agira 
de se poser la question des consé-quences 
de ces similarités sur une 
possible offre de l’association en la 
matière. 
Recherche 
Le Pôle RFI ICC, évoqué ci-dessus, 
peut constituer une opportunité, sur 
la structuration du design ou un des 
domaines d’application retenus (ville 
durable, inventive et créative - es-paces 
et modes de vie - média, 
images et transmédia - économie cul-turelle, 
patrimoine et tourisme - 
santé, bien être, mieux vivre), pour ini-tier 
des démarches de recherche ap-pliquées 
au design. Il s’agira de suivre 
de près les opportunités existantes. 
Le design étant avant tout un do-maine 
de recherche-action, il existe 
22 
le 
changement de 
la société de la 
consommation 
à une société 
de la création ”
un intérêt à recenser et documenter 
toutes les actions réalisées en région, 
dans une version augmentée de la 
cartographie dynamique réalisée dans 
le cadre de l’offre de service. 
Les labs 
La réalité virtuelle et le dispositif mis 
en place par Clarté a trouvé ses utili-sateurs 
: 5 établissements d’ensei-gnement 
supérieur y font appel 
régulièrement, d’autres pourraient les 
rejoindre. L’expérimentation menée en 
direction des entreprises, dans une 
logique de sensibilisation, ouvre de 
nouvelles perspectives à approfondir. 
Les travaux exploratoires autour de 
l’eye-tracking démontrent un intérêt à 
mettre à disposition des outils de 
sciences comportementales pour les 
étudiants designers. Dans la perspec-tive 
de l’implantation d‘un user lab 
dans les locaux de l’Université de 
Nantes dans le quartier de la création 
à l’horizon 2018, une réflexion appro-fondie 
pourra être menée pour 
construire des synergies et des parte-nariats 
au sein du collectif des éta-blissements 
d’enseignement 
supérieur adhérents à design’in Pays 
de la Loire. 
L’ouverture de Plateforme C à de nou-veaux 
établissements (adhérents à 
design’in) donne l’opportunité de 
questionner le futur de la fabrication 
numérique dans le cadre académique : 
notre intervention consiste à favoriser 
l’interdisciplinaire, est-il possible 
d’approfondir la question ? 
Plan d’actions 2015 - objectif développer 
Offre de service aux entreprises 
Repérage et mise en chantier de nouveaux outils 
Dispositif pour les entreprises confirmées 
Suivi du groupe entreprises confirmées 
Industries culturelles et créatives 
Suivi et animation de la dynamique ICC 
Design public 
Développement du design public 
Prospective 
Développement d’une réflexion sur des outils de prospective appliqués aux enjeux du 
design 
Recherche 
Exploration des domaines de recherche possibles 
Partage d’une lecture des initiatives et opportunités dans le domaine de la recherche 
en design 
Les labs 
Suivi et développement des labs 
23
Postface de Denis Caille, 
Directeur Général Délégué 
de l’Agence régionale Pays de la Loire - 
Territoires d’Innovation 
La Région Pays de la Loire a souhaité, voici 4 ans, faire du design un levier d’inno-vation 
et de développement pour son économie et son territoire. 
Le projet de la PRI design était alors lancé ; il a, grâce au travail des entreprises, 
des établissements d’enseignement supérieur et des réseaux économiques qui 
s’y retrouvent, abouti à la création fin 2013 de design’in Pays de la Loire, qui est 
devenu le lieu de co-construction d’une offre opérationnelle au profit des entre-prises 
dont la maturation est en cours en cette fin 2014. 
Cette démarche, que l’Agence régionale soutient avec l’accord et le soutien finan-cier 
du Conseil Régional des Pays de la Loire, au travers de son équipe du dépar-tement 
design’in, est en train de porter ses fruits. 
Le lieu, qui accueille en outre les masters de l’école de Design et quelques entre-prises, 
est aujourd’hui reconnu comme un espace dédié au design et un lieu d’ani-mation 
constructive et opérationnelle, ce qu’on pourrait résumer par : un site 
dédié à la culture design. 
Le plan d’actions que les adhérents de l’association ont proposé, sous l’impulsion 
du Président de design’in, confirmera en 2015 le rôle stratégique de la PRI au-près 
des entreprises du territoire ligérien, mais également des institutions pu-bliques, 
déjà consommatrices de l’expertise de design’in, de ses administrateurs, 
et de ses équipes techniques. 
Pour tout ce travail engagé, qui apporte une forte valeur ajoutée à l’écosystème 
régional, l’agence régionale tient à renforcer son soutien à la démarche impulsée. 
L’année 2015 sera, nous en sommes convaincus, riches des premiers succès de 
design’in dans l’accompagnement des entreprises de notre territoire, et d’une 
contribution déterminante pour le positionnement de la PRI au coeur du Quartier 
de la création. 
24
Annexe 1 : Plateforme C 
Plateforme C est un fablab dédié à la 
collaboration respectant la charte du 
MIT, avec comme double critère, l'ou-verture 
aux citoyens et l'accès mutua-lisé 
aux écoles partenaires. 
C'est aussi un projet au service des 
initiatives respectives des partenaires, 
via une gouvernance partagée, 
comme un outil d'animation territo-riale, 
dont le but est : 
→ réflexion sur ses usages et son 
fonctionnement ; 
→ expérimentation sur les modèles 
économiques de ce lieu et des activi-tés 
qu'il accueille, soutient et accom-pagne 
; 
→ exploration des modalités de docu-mentation 
et de transmission des sa-voirs 
et savoir-faire aux croisements 
entre porteurs de projets individuels 
et projets pédagogiques. 
Les activités au sein de Plateforme C 
s'articulent autour de 3 formats : 
→ Les Open Ateliers : ateliers hebdo-madaires 
ouverts à tous (artistes, 
étudiants, porteurs de projets, brico-leurs, 
chercheurs, designers, dévelop-peurs, 
curieux…). 
→ L' Atelier Projet 
Dans le cadre d'un abonnement an-nuel, 
ces créneaux sont destinés aux 
personnes souhaitant disposer d'un 
accompagnement et de moyens tech-niques 
pour réaliser leur projet. 
→ Les Visites : Il s'agit de visites gui-dées 
pour les collectivités, entre-prises, 
associations ou 
établissements d'enseignement. 
Les participants sont progressive-ment 
autonomes via des séances 
d'initiation spécifiques. Ils sont ac-compagnés 
par le fablab manager, 
garant de la bonne gestion du lieu, 
pour l'Atelier Projet. 
Les OpenAteliers sont quant à eux 
animés par deux personnes réfé-rentes, 
habituels « collaborateurs » de 
PING et usagers du lieu. 
Sur la période octobre 2013 - août
2014, 200 adhérents et 30 abonnés 
plus 54 visites et sollicitations exté-rieures, 
du local à l'international. 
L'objet d'une grande partie des visites 
est la mise en place d'un fablab sur un 
territoire, voire des modalités de coo-pération 
ou d'usages avec Plateforme 
C. 
Les partenaires sensibilisent les pu-blics 
au fonctionnement du lieu, et 
adaptent leur utilisation pour les in-clure 
dans les rythmes pédagogiques. 
Plateforme C est ainsi investi pour dé-velopper 
des activités, qui sont à 
l'image des partenaires, caractérisées 
par leur diversité et leur complémen-tarité. 
La répartition du temps d'utilisation 
de Plateforme C est par ailleurs forte-ment 
lié à la nature des activités dé-veloppées. 
Ainsi, nous constatons une 
forte demande de la part du grand pu-blic 
sur les open Ateliers, avec de 
nombreuses sollicitations pour des 
temps d'ouverture en soirée ou 
le week-end. En ce qui concerne les 
créneaux « Atelier Projet », les por-teurs 
de projets investissent Plate-forme 
C de manière plutôt individuelle 
et ponctuée tout au long de la se-maine, 
par des utilisations plus 
courtes que sur les open Ateliers. 
25
Annexe 2 : Clarté 
CLARTE, centre de recherche en Réa-lité 
Virtuelle et Réalité Augmentée de 
Laval, prend en charge le départe-ment 
Réalité Virtuelle de design’in 
Pays de la Loire à travers la 
mise à disposition d’un écran 
immersif, le L-Screen. 
Dotée des logiciels IMPROOV 
et VR4D , la plateforme est 
dédiée à l’enseignement du 
Design. Sur place, l’ingénieure 
de CLARTE travaille avec les 
enseignants pour introduire 
toutes les technologies issues 
de la Réalité Virtuelle (Immer-sion 
visuelle, interaction ges-tuelle, 
conception en 3D à 
l’échelle réelle) dans l’ensei-gnement 
des métiers du Des-ign. 
C’est donc avant tout vers les étu-diants 
que l’équipement est tourné. Et 
ils l’ont utilisé : étudiants de l’Ecole de 
design de Nantes Atlantique en réalité 
virtuelle mais aussi en interfaces tan-gibles 
ou en ville durable, étudiants en 
design d’espace ou en design global et 
durable de Lisaa, étudiants en BTS 
design d’espace et en DSAA du lycée 
Livet, étudiants en design graphique 
de Léonard de Vinci, étudiants en ar-chitecture 
de l’ensa, pour des projets 
de recherche ou en exploration au-tour 
du projet Solar Decathlon et les 
étudiants en design-architecture d’in-térieur 
de l’école Pivaut. 
En tout, ce ne sont pas moins d’une 
cinquantaine de sessions qui ont été 
organisées pour des publics étudiants 
ou jeunes chercheurs. 
A l’occasion de l’inauguration des lo-caux, 
des témoignages très positifs 
avaient été recueillis : 
« Le système de Réalité Virtuelle déve-loppé 
par CLARTE permet aux étudiants 
de l'ECOLE PIVAUT d'apprécier leurs pro-pres 
créations dans un univers spatial 
différent. Une immersion 3D impression-nante 
de réalisme et de sensations qui 
leur permet d'aborder et d'apprécier une 
nouvelle évolution du mode créatif », 
déclare Emmanuel PETARD, directeur 
des Etudes design - architecture inté-rieure 
de l’Ecole Pivaut. 
« Le L SCREEN permet aux étudiants de 
l’école de design d’élargir les champs 
d’expérimentation, de conforter les pro-jections 
et de définir les concepts du 
designer en Réalité Virtuelle », explique 
Arnaud LE ROI, Responsable OM Cul-ture 
Numérique READi design lab de 
l’Ecole de design Nantes-Atlantique. 
« L’outil de Réalité Virtuelle est un facili-tateur 
dans la validation des 
choix de conception. Sensibi-lisés 
dans leur vie quoti-dienne 
aux diverses 
technologies numériques, les 
étudiants se sont accaparés 
l’outil avec aisance, question-nant 
même l'apport de fonc-tions 
complémentaires visant 
à améliorer l’expérience. Une 
première expérience très po-sitive 
», affirme Thierry AL-LIROL, 
Enseignant BTS 
Design d'Espace du Lycée 
technologique Eugène 
Livet. 
Mais l’équipement a également été 
utilisé par de nombreux visiteurs, 
issus de nombreux horizons diffé-rents, 
qui ont ainsi eu l’opportunité de 
découvrir la réalité virtuelle et le po-tentiel 
d’innovation immense qu’elle 
peut receler : designers, enseignants 
ou responsables d’établisements 
d’enseignement supérieur, réseaux 
économiques, visiteurs en provenance 
d’autres régions.... 
Dans les mois qui viennent, un des 
axes de développement sera la sensi-bilisation 
des entreprises aux enjeux 
de la réalité virtuelle à travers une dé-couverte 
de cet équipement. 
26
Annexe 3 : 
Les cahiers des charges des outils de 
l’offre entreprise 
 
OUTIL 
ATELIERS D’’’’EXPERIMENTATION 
CONTEXTE 
design’in poursuit l’objectif de diffuser, avec la participation de ses membres, un message commun, simple, accessible sur le 
design. 
Le message partagé doit à présent se traduire par un outil de sensibilisation unique favorisant la diffusion d’une culture 
commune. 
Cet outil pourra être proposé aux entreprises : 
- directement par design’in ou en partenariat un réseau économique, un événement, …., (push – donner envie) 
- qui solliciteraient design’in et/ou l’un des partenaires économiques prescripteurs pour être accompagnée son projet 
d’innovation par le design (pull – donner les premières clés pour avancer) 
OBJECTIFS Faire vivre l’expérience d’un projet plutôt que l’expliquer. Donner envie à travers l’expérimentation. 
ATTENTES 
(temps 1) 
Proposer 2 outils permettant de faire vivre un processus de design (à tester) : 
1/ un module court, facile à reproduire et pluguer : sur un événement (type salon, petit-dej., …), 
Pour cet outil, proposer 3 ou 4 problématiques imposées dans lesquels chacun peut se retrouver - couvrir 80% des cas 
(produits, services, …) et graduer l’ambition des projets. 
2/ un module long proposant une phase d’observation et de formulation de la problématique. De la même façon, l’objectif est 
que chacun puisse s’y retrouver (1 ou plusieurs propositions en conséquence). 
Les modules sont à concevoir pour des groupes inter-entreprises. 
Les outils devront permettre le développement d’un réseau d’animateurs « design’in ». Constituer, en lien avec Maud, une 
première équipe restreinte d’animateurs (2 à 3 personnes en plus) pour concevoir l’étape de formation / transmission et 
assurer ensemble la phase de test des modules auprès des développeurs et entreprises. 
ATTENTES 
(temps 2) 
Participer aux tests, à la mise au point des premiers outils, au mode opératoire à développer pour la formation des 
animateurs. 
Co-piloter le projet expérience (en lien avec Nicolas  Tomas) design et concevoir le storytelling d’un projet de design de 
façon à : 
- proposer des modules plus courts (type réunion de sensibilisation au design – 45 min) s’appuyant sur le récit de 
l’expérience - auquel pourront s’ajouter quelques exercices de créativité (initiation à quelques outils du design). 
- proposer un événement de restitution. 
OUTIL 
SE SITUER 
CONTEXTE 
design’in poursuit un objectif d’autonomisation dans la montée en compétences et de progressivité dans la démarche 
d’innovation par le design. 
Les entreprises en recherche d’éclairages seront invitées à participer au préalable à l’atelier d’expérimentation et à recourir, 
dans un second temps à l’outil Se situer. 
OBJECTIFS 
Amener l’entreprise à s’interroger sur les étapes clés de son projet d’innovation et potentielles actions à entreprendre // Lui 
permettre de se situer dans son projet d’innovation 
Permettre à l’entreprise d’appréhender les potentiels du design au regard sa situation. 
Permettre à l’entreprise de qualifier son besoin en design au regard de sa capacité à recourir à une compétence externe de 
design pour une intervention plus ou moins stratégique (maturité de la démarche design) 
ATTENTES 
(temps 1) 
Elaborer une version beta de l’outil en formalisant un contenu basé sur une série de questionnement et leurs liens. 
Proposer un outil à l’attention des entreprises, quelques soit son projet son niveau de maturité, sa culture design. Proposer 
ainsi des entrées différentes - ex : 
- Je recherche de nouvelles pistes d’innovation 
- J’ai déjà une idée de projet 
- Je développe un projet 
ATTENTES 
(temps 2) 
Vérifier, à l’issue des tests, la conformité de la logique développée. Itérer, valider l’ensemble et participer à la formalisation 
d’un ou plusieurs outils complémentaires « enthousiasmant » type Decision Trees ou Serious game ou Business Model 
Canvas, BD qui projetteraient dans l’expérience à venir. 
 
 
27
28 
OUTIL 
LA CARTOGRAPHIE DYNAMIQUE 
CONTEXTE 
L’eco-système régional design est complexe ; il existe en Pays de la Loire un ensemble d’acteurs académiques et 
économiques susceptibles d’apporter des réponses en terme de formation / conseil / accompagnement / … 
OBJECTIFS 
design’in s’inscrit en complémentarité et valorise, de façon pragmatique, l’ensemble des points de contacts régionaux 
susceptible d’apporter des réponses. 
ATTENTES 
(TEMPS 1) 
Cartographier et qualifier l’éco-système régional design et proposer un outil dynamique permettant de repérer facilement les 
points de contacts utiles en fonction des différents besoin. 
Partager, avec un groupe restreint d’adhérents, le prototype 1 de la cartographie de façon à le faire évoluer et élaborer le 
prototype de l’expérimentation entreprise. 
ATTENTES 
(TEMPS 2) 
Faire évoluer les données et le mode de fonctionnement de l’outil sur la base du test et proposer un outil dynamique, 
accessible et efficace. 
 
 
OUTIL 
L’’’’EXPERIMENTATION TREMPLIN DESIGN-IN 
CONTEXTE 
design’in s’inscrit en complémentarité de l’offre privée et des dispositifs d’appui aux entreprises existants. 
Très en amont de leur projet d’innovation, au stade de la formulation des défis et projets, certaines entreprises recourront 
directement au conseil externe (entreprises matures dans l’acculturation aux pratiques du design - appui d’une compétence 
de design stratégique), alors que d’autres préfèreront s’orienter en premier lieu vers les services d’aides aux entreprises 
(réseaux économiques innovation). 
Partageant ainsi l’idée que les points d’entrée et les chemins de l’innovation peuvent être multiples, la CCI Pays de la Loire et 
design’in s’octroie un « droit à l’expérimentation » autour du dispositif Tremplin existant, afin d’envisager, à terme, un 
dispositif partenarial. 
OBJECTIFS 
Donner au design toute ses chances, sans l’imposer (aux développeurs économiques  aux entreprises). 
Favoriser la compréhension mutuelle, l’apprentissage réciproque entre les méthodes du design et celles du développement 
économique. 
Dynamiser le dispositif d’appui, le rendre plus fort et insuffler plus d’innovation dans les entreprises par cette entrée // 
expérimenter un dispositif qui prendrait le meilleurs de chacune des approches et méthodes. 
Démontrer, par ce partenariat, les potentiels du design, très en amont du projet d’innovation. 
ATTENTES 
(temps 1) 
Définir, en vue d’une expérimentation sur deux ou 3 entreprises, un mode opératoire favorisant le maillage, l’apprentissage, 
la co-construction d’un dispositif partenarial. 
Inscrire ce projet dans un partenariat plus global incluant la réalisation d’ateliers d’expérimentation stimulant l’entrée dans le 
dispositif. 
ATTENTES 
(temps 2) 
Expérimenter et élaborer si possible un dispositif partenarial co-construit.
29 
OUTIL 
LA COMPETENCE DE DESIGN // 
S’’’’ORIENTER  DEVELOPPER LA RELATION 
CONTEXTE 
design’in souhaite favoriser la confiance  le dialogue direct entre l’entreprise et le designer. 
OBJECTIFS 
Permettre à l’entreprise de s’orienter vers la/les compétences de design adaptée/s à son besoin. 
Favoriser la compréhension réciproque entre l’entreprise et le designer, dès le début de la relation. 
ATTENTES 
(TEMPS 1) 
Les 5 outils complémentaires suivants sont à proposer dans une version test (proposer si nécessaire une priorisation dans le 
temps 1). 
Un mode de critérisation des agences de design  indépendants, selon les compétences (lien à l’étude avec le collectif 
Designers +) 
Un d’outil d’aide à la décision pour choisir / sélectionner des professionnels (avant et après le premier rdv). 
Deux outils permettant de part et d’autre de s’approprier le projet : 
- pour le designer : un format / exemple de Brief d’un jour 
- pour l’entreprise : un format / exemple de mapping de reformulation 
Une fiche info sur les vertus (pour chacun des parties) de la contractualisation. 
Un outil de dialogue autour de la rémunération. 
ATTENTES 
(TEMPS 2) 
Itérer, aboutir ce qui n’aurait pu être fait dans le temps 1. 
A l’issue des tests valider l’ensemble, proposer les éléments manquants et participer à la formalisation des outils 
(recommandations sur la forme). 
 
 
 
 
OUTIL 
STARTER KIT 
CONTEXTE 
design’in souhaite favoriser la réussite des expériences de design. 
La conviction du dirigeant est une chose, la formalisation du projet et de la relation avec le prestataire choisi en est une 
autre. Reste à réunir les conditions de réussite, au sein même de l’entreprise. 
OBJECTIFS Proposer des étapes et outils permettant de partager une culture commune avec les équipes internes, définir les rôles, lancer 
le projet avec l’ensemble des parties prenantes. 
ATTENTES 
(Temps 1) 
Formaliser une check list de démarrage adressée au dirigeant avec les outils associés permettant de comprendre les enjeux 
de ce qui est proposé (outils de sensibilisation) et de faire (outils pratiques, adaptables à souhait). 
La check list comprendra à minima les éléments suivants : 
- Proposer aux personnes clés du projet (membre de l’équipe interne) de participer à un atelier d’expérimentation 
- Nommer un project leader 
- Organiser un kick-off général 
Il s’agira de compléter cette liste, proposer sa mise en forme, définir les contenus et formats des outils associés. 
Ex : proposer un outil qui facilite l’organisation d’un kick-off général (rdv convivial entre équipe complète et prestataire + 
grille d’engagements internes – gouvernance) : un Word modifiable par le dirigeant ? plusieurs formats de kick-off pour 
s’inspirer ? 
ATTENTES 
(Temps 2) 
Harmoniser ces éléments avec les étapes du processus de design telles que définies à travers les autres outils. 
Itérer et, à l’issue des tests, valider l’ensemble, proposer les éléments manquants et participer à la formalisation des outils.
30 
 
OUTIL 
SE REPERER  TROUBLE SHOOT 
CONTEXTE design’in souhaite favoriser la confiance  la réussite des expériences de design. Dès lors que le projet est lancé, des outils 
de suivi ont souvent été suggérés afin d’assurer le bon déroulement du projet et une relation de qualité dans la durée. 
OBJECTIFS 
Rassurer, coacher, donner des clés. 
ATTENTES 
(temps 1) 
(Se Repérer) Proposer un format qui suggère / propose la mise en place d’outil d’avancement commun entreprise-designer 
(suivi de projet : phase / livrable / timing) – sans pour autant être intrusif dans le mode projet de l’entreprise (format 
suggérer, adaptable à souhait). 
(Trouble Shoot) Proposer un ou plusieurs outils (FAQ, … ?) et leurs modes opératoires (qui / comment / pour quels 
questionnements, quel fonctionnement) permettant d’apporter un appui ponctuel à l’entreprise et/ou le designer, au cours du 
projet. 
ATTENTES 
(temps 2) 
Harmoniser ces éléments avec les étapes du processus de design telles que définies à travers les autres outils. 
Itérer et, à l’issue des tests, valider l’ensemble, proposer les éléments manquants et participer à la formalisation des outils. 
 
 
 
 
 
 
 
 
OUTIL 
CONVAINCRE  TEMOIGNER (PARTAGER  SE VALORISER) 
CONTEXTE 
Le changement peut-être difficile à expliquer simplement à l’intérieur (équipes, direction de grands groupes, ….) et à 
l’extérieur de l’entreprise (presse, fournisseur, clients) 
Savoir raconter son expérience de design, communiquer son enthousiasme, convaincre ou témoigner des bénéfices de la 
démarche n’est pas forcément chose aisée. 
Des enjeux de communication interne ou avec les partenaires peuvent avoir lieu au cours du projet, pour partager, obtenir un 
GO, un financement, …. 
Et l’entreprise qui innove se valorise à le faire savoir, le communiquer vers l’extérieur. 
Bénéficier d’une vitrine design’in peut représenter une réelle opportunité de se valoriser. 
OBJECTIFS 
Permettre à l’entreprise de bien s’approprier les vertus de la démarche, les formats d’échanges permettant de transmettre, 
convaincre, partager. 
Donner à l’entreprise des clés et moyens pour se valoriser. 
Développer la communication et l’image de design’in à travers les témoignages. 
ATTENTES 
(temps 1) 
Réalisation d’un événement sur le Storytelling à l’attention des adhérents (formation-action : conférence + ateliers). 
Etude des conditions pour la réalisation de vidéos design’in et autres supports de valorisation (/ incluant coaching ?) 
ATTENTES 
(temps 2) 
Etude des éléments de restitution / partage et/ou les déclinaison possible de l’événement sur le storytelling. 
Format de vidéos à définir pour développer un plateau / une vitrine « succès stories design’in » et/ou autres 
supports/tribunes 
 
 
 
OUTIL 
BRILLER (AWARDS) 
CONTEXTE L’entreprise qui innove se valorise à travers les distinctions. 
OBJECTIFS 
Faciliter l’accès à des concours / prix ciblés dans le domaine du design. 
Valoriser design’in à travers les lauréats. 
ATTENTES 
(temps 1) 
Identifier les awards / distinctions d’intérêt pour design’in et ses adhérents ; étudier les actions envisageables pour faciliter / 
promouvoir les candidatures. 
Tester éventuellement certains awards. 
Faire arbitrer 
ATTENTES 
(temps 2) 
Promouvoir les dispositifs et mettre en place l’accompagnement proposé. 
Proposer une communication commune aux lauréats.
Annexe 4 : 
Workshops / Ateliers / réunions tenus à la PRI 
Sep 
13 
EDNA (+ENSCI 
et STRATE) 
Nov 
13 
Oct 
13 
Déc 
13 
Jan 
14 
Mar 
14 
Fév 
14 
Avr 
14 
Jui 
14 
Aoû 
14 
Oct 
14 
Mai 
14 
Juil 
14 
Sep 
14 
Nov 
14 
6 
26 
Léonard 
de Vinci 
24 
19 
26 
30 31 
26 
25 
27 
PING 
Ass. des des-igners 
intégrés 
24 
26 
Ass. des des-igners 
intégrés 
20 
19 20 21 
20 
18 19 
18 19 
PING 
23 
8 
Léonard de 
Vinci 
11 
17 18 19 
18 
17 18 19 20 
10 
EDNA 
30 
1 
PING 
Graphic Iden-tité 
 Co 
3 
4 
Livet 
7 
PING 
7 
PING 
7 
Moswo 
5 
3 
5 
1 
Moswo 
LISAA 
13 
10 
19 
7 
10 
12 
13 
12 
10 
4 
Moswo 
12 
14 
9 
13 
Moswo 
20 21 22 
18 
18 
11 
19 
18 19 20 
17 
12 
18 
Moswo 
EDNA 
PRI 
I-Dev 
16 
17 
16 
PRI 
Emode 
EDNA 
13 
EDNA 
EDNA 
EDNA 
7 
EDNA 
APCom 
CJD 
CJD 
18 
Innovation 
Loire Valley 
20 
PING 
PING 
PING 
PING 
PING 
14 
27 
PING 
25 
PING 
7 
6 
PING 
17 
Ville 
comestible 
PING 
24 
VIA 
23 
30 
SGMAP 
RDI 
RDI 
PING 
25 
Bremont/Scopic/Lab Ville 
durable / Samoa 
9 
4 
LISAA 
LISAA 
LISAA 
Design A4 
Design A4 
Gruau 
Conseil 
Général 44 
Association des 
designers intégrés 
Ecole de 
Design 
Conseil régional des 
Pays de la Loire 
10 11 
4 5 
SAMOA/TMC 
Innovation 
La Poste / 
READi 
Dorel 
PING 
Graphic Iden-tité 
 Co 
7 
Graphic Iden-tité 
 Co 
Idea Lo-gistique 
Idea Lo-gistique 
Idea Lo-gistique 
22 
24 
Idea Lo-gistique 
2 
Idea Lo-gistique 
18 
Idea Lo-gistique 
SAMOA 
Cluster 
Atlansun 
11 
PING 
PING 
PING 
EDNA 
Conseil régional des 
Pays de la Loire 
Ouest 
Media Lab 
3 
Ouest 
Media Lab 
19 
Ouest 
Media Lab 
16 
Clarté 
Léonard 
de Vinci 
Bremont/Scopic/Lab Ville 
durable / Samoa 
CCI Nantes 
Saint-Nazaire 
La Cantine 
(web2day) 
PRI 
I-Dev 
4MOD 
Technologies 
31

Contenu connexe

Tendances

Tendances (7)

Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...
Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...
Manager l’innovation : est-ce contradictoire, pertinent, nécessaire ?… par Ma...
 
Les chiffres clés 2013 du CRITT de Savoie
Les chiffres clés 2013 du CRITT de Savoie Les chiffres clés 2013 du CRITT de Savoie
Les chiffres clés 2013 du CRITT de Savoie
 
Guide Deeptech : Se former à l'entrepreneuriat
Guide Deeptech : Se former à l'entrepreneuriatGuide Deeptech : Se former à l'entrepreneuriat
Guide Deeptech : Se former à l'entrepreneuriat
 
Le tutorat en entreprise : Tendances, défis et opportunités
Le tutorat en entreprise : Tendances, défis et opportunitésLe tutorat en entreprise : Tendances, défis et opportunités
Le tutorat en entreprise : Tendances, défis et opportunités
 
L'atelier d'innovation et transformation #noussommesvivants
L'atelier d'innovation et transformation #noussommesvivantsL'atelier d'innovation et transformation #noussommesvivants
L'atelier d'innovation et transformation #noussommesvivants
 
Présentation BPI group
Présentation BPI group Présentation BPI group
Présentation BPI group
 
CITEVOLIA - Agitateur de Compétences
CITEVOLIA - Agitateur de CompétencesCITEVOLIA - Agitateur de Compétences
CITEVOLIA - Agitateur de Compétences
 

Similaire à Rapports assemblée générale pri design

Stratégie territoriale d'innovation aux Sables d'Olonne Agglomération
Stratégie territoriale d'innovation aux Sables d'Olonne AgglomérationStratégie territoriale d'innovation aux Sables d'Olonne Agglomération
Stratégie territoriale d'innovation aux Sables d'Olonne Agglomération
THE INSPERIENCE.CO
 
2014 01-referentiel-metiers-design
2014 01-referentiel-metiers-design2014 01-referentiel-metiers-design
2014 01-referentiel-metiers-design
Geoffrey Dorne
 
L'expédition Digiwork 2014
L'expédition Digiwork 2014L'expédition Digiwork 2014
L'expédition Digiwork 2014
Fing
 

Similaire à Rapports assemblée générale pri design (20)

Komunote juillet 2015
Komunote   juillet 2015Komunote   juillet 2015
Komunote juillet 2015
 
Le portrait robot du CDO d'une entreprise française
Le portrait robot du CDO d'une entreprise françaiseLe portrait robot du CDO d'une entreprise française
Le portrait robot du CDO d'une entreprise française
 
Stratégie territoriale d'innovation aux Sables d'Olonne Agglomération
Stratégie territoriale d'innovation aux Sables d'Olonne AgglomérationStratégie territoriale d'innovation aux Sables d'Olonne Agglomération
Stratégie territoriale d'innovation aux Sables d'Olonne Agglomération
 
Fab Mob livre 2017
Fab Mob livre 2017Fab Mob livre 2017
Fab Mob livre 2017
 
Fab mob Livre 2017
Fab mob Livre 2017Fab mob Livre 2017
Fab mob Livre 2017
 
Rapport moral 2013 d'Emploi-Bordeaux
Rapport moral 2013 d'Emploi-BordeauxRapport moral 2013 d'Emploi-Bordeaux
Rapport moral 2013 d'Emploi-Bordeaux
 
Edias - Compétences des chefs de projets - support théorique - juin 2018
Edias  -  Compétences des chefs de projets -  support théorique - juin 2018Edias  -  Compétences des chefs de projets -  support théorique - juin 2018
Edias - Compétences des chefs de projets - support théorique - juin 2018
 
2014 01-referentiel-metiers-design
2014 01-referentiel-metiers-design2014 01-referentiel-metiers-design
2014 01-referentiel-metiers-design
 
Rapport d'activités 2014 d'AudéLor et Lorient Technopole
Rapport d'activités 2014 d'AudéLor et Lorient TechnopoleRapport d'activités 2014 d'AudéLor et Lorient Technopole
Rapport d'activités 2014 d'AudéLor et Lorient Technopole
 
Rapport d'activité Groupe Visiativ 2011
Rapport d'activité Groupe Visiativ 2011Rapport d'activité Groupe Visiativ 2011
Rapport d'activité Groupe Visiativ 2011
 
Rapport d'activité Groupe Visiativ 2011
Rapport d'activité Groupe Visiativ 2011Rapport d'activité Groupe Visiativ 2011
Rapport d'activité Groupe Visiativ 2011
 
AudéLor - Programme de travail partenarial 2018
AudéLor - Programme de travail partenarial 2018AudéLor - Programme de travail partenarial 2018
AudéLor - Programme de travail partenarial 2018
 
L'expédition Digiwork 2014
L'expédition Digiwork 2014L'expédition Digiwork 2014
L'expédition Digiwork 2014
 
Guide pratique : comment valoriser et partager les bonnes pratiques énergétiques
Guide pratique : comment valoriser et partager les bonnes pratiques énergétiquesGuide pratique : comment valoriser et partager les bonnes pratiques énergétiques
Guide pratique : comment valoriser et partager les bonnes pratiques énergétiques
 
Komunote références - avril 2015
Komunote   références - avril 2015Komunote   références - avril 2015
Komunote références - avril 2015
 
Hubservatoire - étude des processus de coproduction de l'innovation sur les t...
Hubservatoire - étude des processus de coproduction de l'innovation sur les t...Hubservatoire - étude des processus de coproduction de l'innovation sur les t...
Hubservatoire - étude des processus de coproduction de l'innovation sur les t...
 
Digital Sessions d'Utopies
Digital Sessions d'UtopiesDigital Sessions d'Utopies
Digital Sessions d'Utopies
 
Entreprise20
Entreprise20Entreprise20
Entreprise20
 
Livre blanc sur l'entreprise 2.0
Livre blanc sur l'entreprise 2.0Livre blanc sur l'entreprise 2.0
Livre blanc sur l'entreprise 2.0
 
Entreprise 2.0 : Le livre blanc
Entreprise 2.0 : Le livre blancEntreprise 2.0 : Le livre blanc
Entreprise 2.0 : Le livre blanc
 

Plus de Olivier Ryckewaert

Présentation pri générique sept 2013 v0
Présentation pri générique sept 2013 v0Présentation pri générique sept 2013 v0
Présentation pri générique sept 2013 v0
Olivier Ryckewaert
 

Plus de Olivier Ryckewaert (16)

Veille serious game
Veille serious game Veille serious game
Veille serious game
 
Cahier signaux faibles "Pays de la Loire 2040"
Cahier signaux faibles "Pays de la Loire 2040"Cahier signaux faibles "Pays de la Loire 2040"
Cahier signaux faibles "Pays de la Loire 2040"
 
Présentation codesign proximité
Présentation codesign proximité Présentation codesign proximité
Présentation codesign proximité
 
Formation desjeps prospective
Formation desjeps prospectiveFormation desjeps prospective
Formation desjeps prospective
 
Sortie cartes postales ideo
Sortie cartes postales ideoSortie cartes postales ideo
Sortie cartes postales ideo
 
Du passage à l'échelle de l'innovation publique
Du passage à l'échelle de l'innovation publiqueDu passage à l'échelle de l'innovation publique
Du passage à l'échelle de l'innovation publique
 
Pays de la Loire 2040
Pays de la Loire 2040Pays de la Loire 2040
Pays de la Loire 2040
 
10 ans de participation citoyenne en Pays de la Loire
10 ans de participation citoyenne en Pays de la Loire10 ans de participation citoyenne en Pays de la Loire
10 ans de participation citoyenne en Pays de la Loire
 
Outil de démarrage de projet public
Outil de démarrage de projet publicOutil de démarrage de projet public
Outil de démarrage de projet public
 
Design et participation citoyenne
Design et participation citoyenneDesign et participation citoyenne
Design et participation citoyenne
 
Keynote amoor SIP 2017
Keynote amoor SIP 2017Keynote amoor SIP 2017
Keynote amoor SIP 2017
 
les pré requis et les déterminants d'une démarche centrée utilisateur
les pré requis et les déterminants d'une démarche centrée utilisateurles pré requis et les déterminants d'une démarche centrée utilisateur
les pré requis et les déterminants d'une démarche centrée utilisateur
 
Présentation septembre 2013
Présentation septembre 2013Présentation septembre 2013
Présentation septembre 2013
 
Formation créativité
Formation créativitéFormation créativité
Formation créativité
 
Présentation pri générique sept 2013 v0
Présentation pri générique sept 2013 v0Présentation pri générique sept 2013 v0
Présentation pri générique sept 2013 v0
 
Livret numérique ceser
Livret numérique ceserLivret numérique ceser
Livret numérique ceser
 

Rapports assemblée générale pri design

  • 1. RAPPORT ACTIVITES 2014 Rapport moral Rapport d’activités Rapport financier Rapport d’orientation
  • 2. Sommaire Rapport moral du président 3 Rapport d’activité 4 Préambule 4 1ère étape : comprendre 5 2ème étape : définir 8 3ème étape : concevoir 11 4ème étape : tester 15 Design’in et ses partenaires 17 Rapport Financier 18 Rapport d’orientation 19 1er objectif : tester 20 2ème objectif : partager 21 3ème objectif : développer 22 Postface du Directeur Général Délégué de l’Agence régionale 24 Rapport d’orientation 25 1 : PING 25 2 : Clarté 26 3 : cahier des charges outils de l’offre entreprise 27 4 : Workshops tenus à la PRI 31 “Aujourd’hui les entreprises sont face à des défis et en-jeux 2 majeurs, auquel l’éco-système du design peut apporter un réel potentiel et des solutions. La PRI design’in propose d’accélérer ces rencontres et de permettre des expériences réussies”
  • 3. “Le design permet de sortir par le haut de la bataille des prix” Edito du Président : Un an ensemble ! Partis d'une envie commune, celle de promouvoir le design et ce qu'il peut of-frir en compétitivité, nous avons su la transformer en principes d'action, et en outils qui se déploieront dans les mois qui viennent à travers les Pays de la Loire. Le bureau de l’association et moi-même avons souhaité que nous nous donnions les moyens, avant tout, d'élaborer une offre originale, pertinente et surtout adaptée aux besoins des entreprises de notre territoire. C'est bien ce qui a été fait. Et fait tous ensemble : l'offre n'est pas le fruit du travail des entreprises, de celui des designers, des établissements d'enseignement supérieur ou encore celle des réseaux économiques, mais bien celui d'un travail commun, basé sur l'écoute de l'autre et le respect de ses enjeux et de sa culture. Cela s'est fait au prix d'un engagement important de nombreux adhérents. Qu’ils n’ont aucunement regretté, parce qu'ils ont beaucoup appris en s'associant à nos travaux. C'est ainsi que nous com-prenons le principe de « donner pour re-cevoir » qu'impose une structure associative comme la nôtre : le temps passé doit être source de satisfactions et de connaissances nouvelles au moins autant qu'il représente du temps donné bénévolement. Nous avons même choisi d'instituer cela en mode de fonctionne-ment. RAPPORT MORAL Après cette année de mise en route, qui s'est déclinée en de nombreuses autres actions que la constitution de l'offre, je pense à la clarification du message de design'in Pays de la Loire, aux labs ou aux défis du design - vous pourrez en découvrir l'essentiel dans le rapport d'ac-tivité - le temps est venu au développe-ment. Nous n'avons pas cherché à élargir le cercle des adhérents à l'association, nous sommes passés d'une quarantaine à une cinquantaine. En 2015, les choses devront être différentes. Avec le début du déploiement de l'offre, la multiplica-tion – nous le souhaitons ! - des ateliers d'expérimentations du design, et les nouveaux champs de développement à explorer, nous souhaitons vivement ren-forcer la participation des entreprises. C'est en tout cas notre challenge princi-pal, au-delà d’un premier déploiement de nos outils au service des entreprises du territoire. J'ai coutume de dire que le design per-met de sortir par le haut de la bataille des prix. C'est donc un service que nous rendons à nos entreprises comme à notre territoire à chaque fois que nous permettons à un nouvel acteur d'en prendre conscience. Que ceux qui travail-lent à ce résultat, adhérents mais aussi équipe de l'agence régionale, en soient ici remerciés. Bonne lecture ! 3
  • 4. Rapport d’activités Préambule : L’envie de faire ensemble Le Conseil régional des Pays de la Loire annonçait clairement les choses dès dé-cembre 2011 dans son Schéma Régio-nal de l'Economie et de l'Emploi Durable : « La région souhaite positionner le des-ign au coeur de sa nouvelle stratégie en faveur de l’innovation. ». Pour cela, il a choisi de faire confiance à ses acteurs en leur donnant les moyens de s'organiser au sein d'une Plateforme Régionale d'In-novation à laquelle il a dédié une équipe de 4 personnes issues de l'Agence régio-nale- Pays de la Loire Territoires d'Inno-vation, des moyens pour développer ses projets et un lieu propice à la créativité à proximité de nombreux acteurs des In-dustries Culturelles et Créatives. Les acteurs ont répondu présents. Entre-prises utilisatrices du design, agences et studios, établissements d'enseignement supérieur et réseaux économiques d’ac-teurs de l'innovation se sont appropriés le projet et ont construit ensemble la gouvernance de l'association. Le 4 sep-tembre 2013, autour des 41 structures fondatrices de l'association « design'in Pays de la Loire », l'aventure de la co-construction d'une stratégie du design en région débutait véritablement. Moti-vés, à l'écoute les uns des autres, ils avaient envie de s'atteler à la tâche de développer la culture du design en ré-gion. Auparavant, pour marquer l'entrée dans les nouveaux locaux au mois de juillet 2013, une vingtaine de responsables économiques s'étaient vus attribuer le rôle d'ambassadeur du design thinking à la suite de leur participation à un atelier d'immersion proposé par la Région des Pays de la Loire et réalisé par l'agence IDEO. Une expérience unique – c'est le seul workshop organisé par l'agence ca-lifornienne en France et même en Eu-rope – qui s'est déployée par la suite à travers de nombreuses initiatives sur notre territoire. Dans un registre moins inspirant, mais tout aussi nécessaire, la rentrée de sep-tembre a été marquée par la véritable installation dans les locaux, mise en route des labs avec les établissements d'enseignement supérieur (réalité vir-tuelle, fabrication numérique), dé-marches administratives liées à la création de l'association (dépôt des sta-tuts, ouverture de compte, rédaction du règlement intérieur), déploiement des services de location de salles de réunion et de bureaux pour des designers en ins-tallation. Les conditions matérielles et morales étaient réunies pour que s'installent les dynamiques de co-construction du pro-gramme d'action en faveur du design. C'est l'objet de ce rapport d'activité que de le détailler. Sep 13 6 10 15 1 21 2 Oct 13 Ouverture des locaux de des-ign’in Pays de la Loire aux adhé-rents et notam-ment aux académiques Ouverture du dispositif de Réalité Virtuelle aux établisse-ment d’ensei-gnement supérieur Installation des design labs de l’Ecole de Des-ign Nantes At-lantique dans les locaux de la PRI (DY16) 4 Déc 13 1 Jan 14 Ouverture du FabLab « Plate-forme C » Recrutement d’une assis-tante, chargée particulière-ment de la ges-tion du lieu. Inauguration des locaux de design’in Pays de la Loire Installation du premier des-igner incubé. Les 5 bureaux sont actuelle-ment loués. Installation dans les locaux
  • 5. gnement du design en Pays de la Loire. Pour installer cette dyna-mique de production concrète, ils se sont appliqués à utiliser les outils qu'ils peuvent promouvoir. C'est bien avec les méthodes du design que ces groupes ont réussi à avancer : interdisciplinarité, obser-vation, co-construction, prototy-page, autant de pratiques quotidiennes du design insufflées dès l’origine dans la façon de fonc-tionner de design’in Pays de la Loire. Notamment, et comme la PRI peut le défendre, ils ont consacré 4 mois à une phase d’observation rigou-reuse et approfondie préalable à toute formalisation. Nov 13 12 Déc 5 9 5 Sep 13 13 Dépôt des sta-tuts de l'asso-ciation et du PV de l'AG consti-tutive en pré-fecture. Ouverture du compte de l'as-sociation Vote du règle-ment intérieur. Vie de l’asso-ciation 1ère étape : comprendre Les premières semaines d'activité ont été consacrées à s'accorder sur des constats, des challenges et des cibles. La force de design'in Pays de la Loire s'inscrit dans sa pluralité d'acteurs, qui lui donne l'opportunité de développer des dispositifs où chacun s'y retrouve : formateurs, utilisateurs, prescripteurs et bien entendu concepteurs. C'est grâce à cette complémentarité qu'il est possible de développer une offre de services la plus pertinente possible et un programme d'actions adapté aux enjeux du territoire et de ses acteurs. Le besoin d'exprimer très clairement le message de design'in Pays de la Loire a vu le jour dès le départ. Quel est pré-cisément Concerta-tions indivi-duelles et collectives pour lancer le travail associatif le rôle que la Plateforme Ré-gionale d'Innovation s'assigne ? comment elle se place dans l'écosys-tème déjà très touffu de l'innovation en Pays de la Loire est apparu comme une première priorité. Le choix de promouvoir le design comme moteur de l'innovation et de cibler en premier lieu des entreprises peu ou pas expérimentées en design se sont imposés assez vite à tous : le potentiel de progression dans l'inno-vation de ces entreprises en faisait des cibles idéales pour initier le mou-vement de déploiement du design dans l'économie ligérienne, même s'il ne s'agissait pas de se détourner des autres. La volonté de co-construction s'est matérialisée par la mise en place de groupes de travail par grands sujets d'investigation de la PRI : diffusion du design, construction de l’offre aux PMEs, dynamique autour des établis-sements d’enseignement supérieur, entreprises expérimentées en design. En tout, 6 groupes de travail ont pu oeuvrer à la co-construction des outils de diffusion et d'accompa- Déc 13 5 20 12 Nov 13 Première réu-nion du bureau de l’association Première réu-nion collective adhérents «In-tégration de la démarche des-ign dans les en-treprises » Première réunion du conseil d’ad-ministration.
  • 6. Constitution de groupes de travail pour formaliser des propositions concertées (1/2) Courant septembre/octobre : une douzaine de rendez-vous bilatéraux avec les parties prenantes de l’association (entreprises, designers, dé-veloppeurs économiques) pour comprendre les besoins et les attentes relatives à l’offre design’in Pays de la Loire. Le groupe de travail “Diffusion” (5 membres de l’association et 2 mem-bres de l’équipe) 07/01 : première réunion de brainstorming. Objectif : construire un message commun simple, accessible, avec un ton différent décrivant ce que design’in Pays de la Loire souhaite pro-mouvoir et les formats de diffusion du design. Le groupe de travail “Offre aux entreprises” 1er format : 5 membres de l’association et 1 membre de l’équipe. Choix d’une méthodologie de mise en oeuvre de l’offre s’appuyant sur la démarche design. 2nd format : le groupe de travail dans une version restreinte pour piloter le travail de construction de l’offre (2 membres de design’in Pays de la Loire et un membre de l’équipe). 7/01 puis 27/02 : 2 réunions pour cadrer la méthodologie de définition de l’offre. Objectif : concevoir un dispositif adapté aux Pays de la Loire pour insuf-fler plus d’innovation par le design dans les entreprises régionales Réalisation d’un étape d’observation de 4 mois avec : - benchmark des pratiques et sessions de travail avec des homologues d'autres régions - rencontres avec des experts nationaux et internationaux - réalisation d'une étude qualitative auprès de 16 entreprises inno-vantes - bilan de 6 opérations d’accompagnement design réalisées par des partenaires régionaux - qualification de l’éco-système de la PRI, des ressources régionales existantes autour de l’innovation par le design. 6 “Utiliser les méthodes du design pour construire l’offre de service”
  • 7. Constitution de groupes de travail pour formaliser des propositions concertées (2/2) Les groupes de travail de la dynamique enseignement supérieur et re-cherche : 1/ Groupe de travail Eye Tracking Lancement du groupe en 2013 - 3 réunions avec le laboratoire Irccyn et 3 établissements : école de design, Lisaa, Léonard de Vinci. Démonstrations en mars 2013 (12 13 mars). Poursuite des expérimentations sur l’Eye Tracking, lancées début 2013, avec 3 établissements afin de vérifier l’opportunité de mutualiser un ou plusieurs équipements et la faisabilité d’un mode de fonctionnement. Coordination du planning de mobilité / test /équipement. 2/ Groupe de travail Dynamique Globale 14/04 : première réunion de cadrage Objectif : renforcer la dynamique enseignement supérieur et re-cherche amorcée via la mutualisation des équipements et le lien enseignement supérieur et recherche /entreprises. 2 membres de l’association et 2 membres de l’équipe. Le groupe de travail des entreprises expérimentées : 19/06 : première réunion afin de partager les attentes des entreprises adhérentes et d’échanger sur les priorités. Objectif : définir les actions permettant de renforcer l’expertise des en-treprises déjà expérimentées en design. 5 membres de l’association et 1 membre de l’équipe. Le groupe de travail des professionnels du design (expérience design) : 08/11 : première réunion d’échanges Objectif : approndir comment les professionnels du design peuvent contribuer à la promotion et la diffusion du design à travers un projet collectif (expérience design) Le groupe workshop Ideo : 21/02 : réunion « workshop Ideo – 6 mois après » Objectif : définir comment outiller et animer le réseau des ambassa-deurs du design thinking. Bilan des premières actions de diffusion des ambassadeurs. 22 personnes + 1 membre de l’équipe. 7 “Participer à des projets col-laboratifs joi-gnant multiples compétences, bénéficier d’équipements très perfor-mants ” Instances statutaires.: garantir la cohérence du projet global, impulser, arbitrer 14 Fev 14 Réunion de bureau avec à l'ordre du jour (principalement) : Point sur les travaux enga-gés - Une vision mis-sion de la PRI à clarifier - Réseau d’entreprises confirmées - Priorisa-tion des chantiers
  • 8. 2ème étape : définir La phase de compréhension s'est dé-clinée à travers de nombreux disposi-tifs d'observation et de nombreux échanges au sein du collectif (groupes de travail, réunions du Bureau et du Conseil d'Administration). Elle a permis de clarifier : 1/ Ce que l’on souhaite promouvoir Il s'agit bien de promouvoir le design comme point d’entrée dans l’innova-tion. Le design, en tant que processus de conception et d’innovation est guidé par le regard utilisateurs et s’appuie sur l’interdisciplinarité dans l'entreprise ou l'organisation. C'est cette conception du design qui re-cueille l'assentiment des membres de design'in Pays de la Loire. C'est une approche pragmatique et non exclu-sive : le design s’intègre progressive-ment dans les processus de développement interne, aux côtés et en lien avec les autres fonctions, fac-teurs d'innovation. 2/ La vision et les cibles prioritaires de design’in Si la cible pressentie au départ – les entreprises peu ou pas utilisatrices du design – reste le terrain privilégié pour les premières expérimentations qui seront développées par la suite, le rôle de design'in Pays de la Loire est bien de faire monter en compétence l’ensemble de l’écosystème régional : - les entreprises quels que soient leurs secteurs d’activité, leurs mo-dèles économiques, leurs formes juri-diques et quels que soient leurs besoins et l’ambition de leur projet, - les designers, - les développeurs économiques - le monde de l’enseignement - et même les institutions…. sur « le design comme processus de conception et d’innovation » Dans un contexte où les entreprises ont besoin d’innover, où la prise en compte de l’utilisateur dans la conception reste insuffisante et où il persiste, à tous les niveaux (institu-tions, structures innovation, entre-prises, monde de l’enseignement ….), une méconnaissance des potentiels du design et des ressources exis-tantes, design’in Pays de la Loire, par la montée en compétence de l’éco-système global (à travers son offre), vise à faciliter la rencontre, le dia-logue, le maillage et la réussite des expériences entre l’offre et la de-mande.... et insuffler ainsi plus d’inno-vation par le design. 3/ Le rôle et le positionnement de la structure vis-à-vis de l’écosystème design et innovation Le maitre-mot de design'in Pays de la Loire est celui de complémentarité. A aucun moment, il ne s'agit de se subs-tituer ni à l’offre publique ni à l'offre privée existantes. Design'in s'insère dans le paysage de l'innovation à côté et en ressource des autres réseaux d'innovation, sans aucune volonté de se positionner dans le design management, à l'instar des centres du design qui pouvaient exister voici 15 ans. De par sa nature, un espace de dia-logue et de co-construction entre tous les acteurs du design et ses méthodes de conception issues des méthodes du design, l’association s'inscrit dans une logique de réus-sites communes dans le respect des rôles de chacun. Par ailleurs, en s’appuyant sur l’ob-servation, la co-construction de so-lutions, l’expérimentation et la co-production, l’association favorise la montée en compétences collec-tive et progressive, l’adhésion, la confiance, l’apprentissage et l’auto-nomie. Autant de principes qui définissent le positionnement de design’in Pays de la Loire. 8 “ll s’agit bien de promouvoir le design comme point d’entrée dans l’innovation”
  • 9. Poursuite des groupes de travail Groupe de travail “Diffusion” 31/01, 28/05 : rédaction d'un texte fondateur court de présentation de la mission de l'association pour une assimilation rapide par les entre-prises. Travail sur les valeurs de l'association, la promesse et la signature. Proposition d’un texte fondateur annoté permettant de préciser et par-tager l’action de design’in Pays de la Loire. Groupe de travail “Offre aux entreprises” : phase d’analyse 17/06, 18/06 : réunions du groupe de travail restreint afin de partager, de synthétiser les principaux constats de la phase d’observation et d’identifier les principaux défis/challenge pour l’association. Groupe de travail “Enseignement supérieur et recherche” 14/04 : réunion animée par le groupe de travail restreint avec l’ensem-ble du collège enseignement supérieur et recherche (7 participants). 1 objectif arrêté = l’interdisciplinarité Groupe de travail “Entreprises expérimentées” 19/06 : réunion avec le président de l’association. 1 priorité = lancer un cycle d’ateliers d’approfondissement (format conférence / ateliers) avec un premier sujet d’intérêt collectif : le story-telling Groupe “Expérience design” 20/01 : réunion qui propose le cadre du projet et son mode de pilotage, 14/02 et 14/05 : réunions avec le Gérontopole afin de définir le sujet. 9 Instances statutaires.: garantir la cohérence du projet global, impulser, arbitrer Réunion du Bureau avec, entre autre, à l'ordre du jour : point d’étape sur les chantiers engagés - priorités 1°semestre 2014 - l’offre Premiers Pas Design - offre à l’étude pour les entreprises expertes - propositions pour consolider la dyna-mique enseignement supérieur et recherche Réunion du Conseil d'Administration avec, entre autre, à l'ordre du jour : chantiers priori-taires - expérience design - premiers constats sur les formats testés de diffusion du design - l’offre Premiers Pas Design aux entreprises primo-design - l’offre aux entreprises expéri-mentées Réunion du Bureau avec, entre autre, à l'ordre du jour : préparation du workshop sur l’offre Premiers Pas Design - retours sur l’étude PMEs et autres travaux préparatoires Avr 14 Jun 14 24 14 20
  • 10. En accord avec le Bureau de design‘in Pays de la Loire, les premiers outils de diffusion/communication ont été déve-loppés. Ils sont résolument tournés vers un public économique porté sur l'innova-tion. Etant donné le souci premier d'être didactique et compréhensible, ils sont ac-cessibles au grand public. Mise en oeuvre d'outils de communication - diffusion 19 2 21 Fév 14 Même si la construction de l’offre globale de design’in Pays de la Loire a constitué l'essentiel de l'activité dans cette phase, un certain nom-bre d'actions de promotion du des-ign ont été réalisées durant cette année. C'est ainsi que certains adhérents et l’équipe permanente ont été ame-nés à participer, contribuer, réaliser différentes actions pour tester des formats, répondre aux sollicitations de partenaires et anticiper des op-portunités de développement pour l’association. 27 21 Oct 13 Réalisation d'un kit de restitution du workshop design thinking by Ideo envoyé aux partici-pants Atelier design thinking à la JRI :140 ins-crits Cycle d’ateliers de sensibilisation au design thinking : master gestion de projet, La Cantine, La Fabrique du changement et ADN ouest. 5 occurences, 200 personnes en tout Conférence de François Jégou, de l’agence bruxel-loise Strategic Design Sce-narios autour de l’observation 10 Oct 14 Site internet designin-paysdelaloire.fr en ligne et création d’une newsletter interne, mise en oeuvre d’une charte graphique, déploiement sur les ré-seaux sociaux (Twitter/ScoopIt/Linke-din) .Le site a eu à ce jour 450 utilisateurs différents . La newsletter (4 publications) a 210 abonnés Contribution à la let-tre éco des Pays de la Loire n°5 spécial design : 7 témoi-gnages d’entreprises et partenaires Réalisation de 12 interviews filmées de sen-sibilisation au design 23 20 15 4 21 21 Oct 13 Déc 13 Jan 14 Fév 14 Fév Sep 14 14 16 Exposition en partena-riat avec l’Institut Français du Design dans les locaux de design’in Pays de la Loire, dans le cadre du Design Tour Atelier de sensibili-sation à Angers Technopole Exposition de dispositifs de réalité virtuelle dans le cadre de “Nantes Di-gital Week” Table-ronde au Salon de l’In-dustrie et de la Sous-traitance Design Thinking Diffusion du design
  • 11. Co-organisa-tion avec la 27° Région de l'apero27, soi-rée de présen-tation du design des po-litiques pu-bliques Animation d'une table ronde et d'ate-liers au sémi-naire des cadres du Conseil régional Conférence de-vant le conseil de développe-ment de Nantes Métro-pole sur le des-ign des politiques pu-bliques Mise en place de la fonction Innovation du Conseil régional (test d’une ac-tion possible pour les orga-nisations) Prise de contact avec la Ville de Rezé pour une expé-rimentation en design des po-litiques pu-bliques Organisation de deux works-hops pour le Comité de Di-rection du Conseil régional (suite du test) Coordination et anima-tion d'un événement regroupant 12 struc-tures d'innovations publiques régionales à la demande du Secré-tariat Général à la Mo-dernisation de l'Action Publique (dont Mission Val de Loire, Maison de l'emploi du Pays de Redon, …). L’expérimentation du design Public Le design public consiste à utiliser le design pour réaliser les politiques publiques ou transformer les méthodes de travail des organisations publiques. Ces actions expérimentales sont réalisées à la demande du Conseil régional Pays de la Loire, dans un but de diffusion et de déploiement ultérieur. 11 18 6 13 4 30 12 14 8 Sep 13 Oct 13 Jan 14 Fév 14 Jui 14 Sep 14 Nov 14 3ème étape : concevoir L’offre globale de design’in Pays de la Loire, au terme de sa première année d’existence, repose sur la dynamique lancée dès 2013 autour d’équipe-ments mutualisés et sur la co-construction d’un ensemble de services et outils s’inscrivant dans la vision partagée. Autour de l’offre aux entreprises, l’ac-tivité des labs, les défis design, l’expé-rience design ou les ateliers de perfectionnement viennent s’articuler pour permettre à chacun, quelque soit son expérience du design, de trouver un moyen d’apprendre de nouvelles choses et de progresser. schéma présenté ici sous réserves de modifications ultérieures
  • 12. 20 23 25 20 Réunion du groupe de travail restreint afin de proposer les bases du concept d’offre : positionne-ment/ outils Workshop avec un groupe de travail élargi (12 adhérents : entreprises, designers, développeurs, établisse-ments de formation) afin de partager les bases du concept et travailler col-lectivement sur les contenus 15 2 Réunions du groupe de travail restreint pour dé-briefer, synthétiser, définir le concept global (cahier des charges de chaque outil de design’in) Réunion de kick off avec 3 binômes d’adhérents pour lancer les travaux de prototypage des différents outils. Travail autonome des différents bi-nômes, ponctué de sessions de travail collectif Les labs L’activité des labs se concentre essen-tiellement autour de la réalité virtuelle et du prototypage rapide. L’impression 3D est un champ d’action qui reste à explorer plus largement sous l’impul-sion des entreprises adhérentes (voir plus loin le plan d’actions 2015). Activités des labs En annexe, se trouvent les rapports d’activité synthétiques de Ping pour Plateforme C et Clarté pour l’équipe-ment de réalité virtuelle. Le Coeur de l’offre aux entreprises L’offre aux PMEs se décline en 3 grandes typologies d’outils : - pour comprendre et évoluer : en amont du projet de l’entreprise, vivre l’expérience d’un processus de design afin de mieux appréhender ce qu’il peut apporter. - pour apprendre et approfondir : une boîte à outils au service du projet d’in-novation pour insuffler plus de design dans le processus, bien démarrer son expérience design et bien réussir la collaboration entre équipes des entre-prises et compétences de design. - pour se valoriser et capitaliser : à l’issue du projet d’innovation par le design, des outils pour se valoriser et mesurer l’impact de la démarche. Outre les dispositifs imaginés par les adhérents de l'association (ateliers d'expérimentation, dispositif de diag-nostic des besoins en design, starter kit, outil de dialogue direct entre en-treprise et designer, aide au suivi de projet, storytelling), des outils per-manents ont été imaginés, suscepti-bles d’accélérer la compréhension des acteurs : cartographie dyna-mique de l'écosystème régional du design, annuaire des compétences de design et nouveaux outils de communication. Le cahier des charges des outils, an-nexé à ce rapport moral et d'activité, permet de découvrir plus précisé-ment le contexte, les objectifs, et les attentes à court et moyen terme pour chacun des outils en cours de prototypage. 12 Jan 14 Jui 14 Jui 14 Aoû 14 Sep 14 Oct 14 Nov 14 Avr 14 Rédaction d’une note d’arbitrage à l’attention de la Région Pays de la Loire sur le projet de matériauthèque. Déci-sion de ne pas prioriser le dossier dans les mois à venir. Réunion avec l’Irccyn : mise en sommeil de l’option d’achat d’équipement eye-tracking par la PRI design’in. Intégration de l’Irccyn au groupe de travail ESR pour dé-tecter les opportunités d’utilisa-tion de la technologie dans leurs travaux. Les labs La phase de conception et prototypage
  • 13. Les DEFIs Design Design'in Pays de la Loire promeut l'interdisciplinarité : le design est un outil d'innovation aux côtés d'autres outils. Les défis du design en sont la décli-naison et la traduction pour l'ensei-gnement supérieur. Il s'agit de favoriser et soutenir les expériences concrètes de travail en commun de plusieurs profils d'étudiants complé-mentaires autour de projet ou com-mandes d'entreprises, de collectifs d'entreprises ou de réseaux écono-miques. C'est une façon de faire prendre conscience aux étudiants, comme aux pourvoyeurs de défis, des complé-mentarités qui peuvent exister entre les disciplines académiques, et de la qualité de l'intervention du design dans un groupe pluridisciplinaire. Expérience design Les premiers échanges avec le Géron-topole n’ont pas permis de définir ra-pidement un sujet d’intérêt collectif. Si le dernier échange datant de mai 2014 associant les représentants Sil-ver Economie de la CCI a permis d’identifier une piste, le nouveau ca-lendrier du projet n’a pas permis à design’in Pays de la Loire de poursui-vre la phase opérationnelle. En outre, il s'agit des mêmes acteurs que ceux qui étaient très mobilisés par la conception de l’offre globale design, qu'ils ont choisi de prioriser. Les ateliers de perfectionnement Les ateliers de perfectionnement ont vocation à explorer des sujets, expéri-menter et s’approprier des outils et méthodes liés au design, ou qui lui sont complémentaires. Ils seront ani-més par des experts reconnus sur le plan national voire international. D’une durée maximum d’une journée, ils sont conçus avec et pour les entre-prises expérimentées et accessible à l’ensemble du réseau design’in Pays de la Loire. Aoû 9 14 29 24 14 13 Les DEFIs design Jun 30 29 14 Cadrage et bourse aux projets pour lan-cer des premiers défis tests (30/06 : 12 participants, 9/08 : 9 participants) “L’interdisci-plinarité per-met de vérifier que le design est un outil d’innovation complémen-taire aux autres outils” Les ateliers de perfectionnement Aoû 14 Benchmark applications et experts du storytelling Groupe de travail Sto-rytelling Cadrage consultation 3 membres de l’asso-ciation design’in + 1 membre de l’équipe permanente Lancement consulta-tion auprès de 3 pres-tataires ciblés par le groupe de travail sur 3 prestations complé-mentaires Réception de 2 propositions Rencontre programmée entre les 2 prestataires et le groupe de tra-vail pour choix. Sep 14 Oct 14 Nov 14
  • 14. En même temps que se construisait l'offre de services, a émergé la né-cessité de mettre en place des outils au service de la vie associative. A l'occasion de ces échanges, les membres de design'in Pays de la Loire ont pu mesurer combien ils pouvaient apprendre des autres et élargir le champ de leurs compétences à travers ces moments de construction commune. Ils en en ont déduit la nécessité de formaliser un socle de valeurs com-munes, d'outiller les échanges au sein de l'association à travers des moments conviviaux et des dispositifs d'informations spécifiques aux adhérents, et de mettre en place une politique d'adhésion, s'assurant d'un accueil de qualité de ceux qui veulent rejoindre l'association en même temps que du sens de leur adhésion. Les valeurs communes sont bien entendu celles du design : curiosité, capacité à sortir des cadres établis pour innover, acceptation du prin-cipe de l'amélioration continue, expérimentation, etc. mais également des valeurs propres à l'association : volonté affirmée de rendre accessi-ble le design, complémentarité entre les différents collèges dans l'éla-boration de la stratégie, choix de favoriser la possibilité d'accéder à l'autonomie en matière de design, co-responsabilité de tous en matière de développement de la PRI, … Ces valeurs, devenues des mots-clés, sont les catégories d'un blog in-terne à l'association qui relate les principales informations sur la vie de design'in Pays de la Loire et son action. Mais comme un blog ne remplace pas les relations humaines, il a été décidé de mettre en place des moments conviviaux, les a-PRI-tifs, qui permettent aux adhérents et futurs adhérents de se rencontrer, d'évo-quer un sujet commun, de découvrir une entreprise du réseau ou un équipement en lien avec le design. La possibilité de se rendre à un a-PRI-tif est une des étapes de l'enga-gement dans design'in Pays de la Loire : chaque structure intéressée est rencontrée individuellement. Au cours de l’entretien, lui sont préci-sées les valeurs communes, intégrées dans une charte d'adhésion. Si elle souhaite adhérer, la demande d'adhésion, conformément aux sta-tuts, est présentée au bureau de l'association et un dossier d'adhésion présentant les actions et services de design'in Pays de la Loire lui est adressé. 14 La vie associative (1/2) Les a-PRI-tifs 16 Oct 14 1er a-PRI-tif à destina-tion des adhérents de l’association, avec une intervention de Thierry Keller, rédacteur en chef de la revue de prospective « Usbek Rica ». 45 participants Le blog interne : in design’in Ouvert à la rentrée, le blog de la PRI design a vocation être un lien permanent et une ressource pour les adhérents : liste des adhérents, photos, vie de l’association, lien sur les différents réseaux sociaux, il est réservé aux adhérents et il est né-cessaire de s’enregistrer pour en bénéficier.
  • 15. Chacun de ces points a fait l'objet de débats et de validation au sein des instances statutaires de l'association. Le dialogue et la conver-gence des points de vue entre les groupes de travail et les instances statutaires ont permis que chacun remplisse son rôle dans les meil-leures conditions pour un fonctionnement de grande qualité dès la première année d'activité de l'association. Jui 14 17 4 26 29 Sep 14 15 La vie associative (2/2) Les adhérents de design’in Le nombre d’adhérents à design’in Pays de la Loire est de 51. Leur liste est tenue à jour sur une page du blog interne : in des-ign’in. Réunion du Bureau avec, entre autre, à l'ordre du jour : débrief du works-hop sur l’offre du 25 juin - plan de travail sept/déc. 2014 en construction - échanges arbitrages sur les premières briques Oct 14 Séminaire du Bureau avec, entre autre, à l'or-dre du jour : la vision, la mission, les messages, la promesse et les valeurs véhiculées par design’in Pays de la Loire - l’offre design’in - le schéma d’adhésion à design’in Réunion du Conseil d'Administration avec, entre autre, à l'ordre du jour : introduction sur les grandes avancées design’in à n+1 - la vision, la mission et les valeurs partagées de design’in - le concept global d’offre : le contenu, l’organisation de la co-construction, le calendrier - le schéma d’adhésion et la charte adhérents - les éléments de communication pour les prochains mois Réunion du Bureau avec, entre autre, à l'ordre du jour : point d’étape sur le prototypage de l’offre - point d’étape sur l’expé-rimentation de l’offre PMEs - préparation de l’assemblée générale Instances statutaires.: garantir la cohérence du projet global, impulser, arbitrer 4ème étape : tester Les composantes de l’offre rentrent dans une phase test / itération. Cette étape opérationnelle prendra corps tout au long de l’année 2015 et s’est amorcée dès septembre 2014 avec le lancement de deux DEFIsdesign et les premiers groupes sur l’offre de service La constitution des groupes tests pour l’expérimentation de l’offre PME Dans la logique affirmée de s’insérer dans le paysage de l’innovation comme une ressource et non en concurrence avec les autres acteurs, le premier atelier d’expérimentation a été constitué autour des réseaux de Les DEFIs design ID4CAR demande aux étudiants de ré-fléchir en binôme au fourgon de de-main soit pour le déménagement, soit pour le marché (Université de Nantes / Jean Monnet) Mobiance propose un workshop au-tour du thème des usages des cap-teurs/ senseurs mobiles dans l’aménagement urbain, en allant au-delà des technologies actuelles. Le challenge pourrait être, par exemple, de se passer d’écran (Audencia / ECN /Ensa / EDNA).
  • 16. l’innovation régionale (RDI, etc.). Mais la finalité de l’offre aux entre-prises est bien de répondre concrète-ment aux questions soulevées par l’implémentation du design dans un processus d’innovation, et c’est pour-quoi une première « promotion » d’entreprises, notamment issues du panel des entreprises ayant joué le jeu de l’étape d’observation, est consti-tuée pour tester, grandeur nature, les outils qui sont en train de se consti-tuer. Le choix de limiter à un petit nombre pour la première promotion correspond à l’envie de réaliser une opération gagnant-gagnant, en s’as-surant ainsi de pouvoir les accompa-gner dans de bonnes conditions et d’en tirer le plus d’enseignement pos-sible. Oct 14 3 26 Nov 14 16 Réunion avec des entreprises : présentation des modalités de l’ex-périmentation + divers contacts en-treprises + fiche manifestation d’intérêt + calage des rendez-vous dans les entreprises intéressées avec le Président et le Secrétaire de l’as-sociation Invitation des développeurs écono-miques adhérents et d'autres membres Réseau Des Innovateurs ciblé à un premier atelier design’in Pays de la Loire (programmé à An-gers) Premières actions
  • 17. Design’in Pays de la Loire et ses parte-naires Design’in Pays de la Loire : un lieu à disposition du réseau Pas moins d'une centaine de journées d'ateliers, workshops, bootcamps, forma-tions, se sont tenues à l'initiative des adhérents (ou de potentiels adhérents) de design'in Pays de la Loire, notamment dans la grande salle d'ateliers mais égale-ment dans la salle de réunion du bâtiment DY16. La liste est en annexe. Participation au workshop des masters spécialisés d’Audencia Présentation dans un évène-ment d'AN-CRE design’in Pays de la Loire participe tout au long de l’année aux actions de ses partenaires régionaux et natio-naux. Le benchmark réalisé à l'occasion de l'étape d'observation a permis de nouer de nouvelles relations (Bre-tagne) et d'approfondir les existantes (Aquitaine, …). la PRI a été associée dès le début à la mise en oeuvre d'une journée de l'in-novation du VIA et de l'UNIFA en octo-bre La mise en mouvement qu'à repré-sentée la constitution de la Plate-forme Régionale d'Innovation a eu pour conséquence que la Mission Design, constituée en 2013 conjointe-ment auprès des Ministère de l'Indus-trie et de la Culture, a souhaité qu'il en soit fait une présentation lors des 3° Participation au jury des trophées Ins-piration 26 Participation du Salon du Vé-gétal Participation au jury des trophées du Design Straté-gique 2014. Participation au jury de di-plômes de l'EDNA rendez-vous du design, le 22 mai à Paris, dans le cadre d'une réunion mettant en exergue des initiatives ré-gionales remarquables. Enfin, design'in Pays de la Loire a été associé aux différentes manifesta-tions autour du design du secteur pu-blic, en lien notamment avec la 27° Région et le Secrétariat Général à la Modernisation de l'Action Publique. 17 Sep 13 Fév 14 Mar 14 Mai 14 Sep 14 Oct 14 Juil 14 Nov 13 12 21 au Salon du Végétal 26 28 Participation aux jurys d’ad-mission d’Au-dencia 7 Présentation au séminaire Clarté 16 Participation au jury des trophées du design straté-gique de l'EDNA 9 Participa-tion à la journée de l’inno-vation de l’UNIFA et du VIA 9 Participation aux 3° ren-dez- vous du design à Paris. Présentation de design'in devant toute la commu-nauté profes-sionnelle 22 Présentation au Pôle des Arts gGraphiques 27 20
  • 18. Rapport financier Au 31/10/2014 le solde des comptes bancaires et comptables est de 1 943.50€ Cela correspond à : Débit Crédit Ressources 2300 Les ressources sont produites par l’encaissement des cotisations des adhé-rents. Les charges sont liées à divers paiements de factures et remboursement de frais de déplacement. Ce bilan est sans comparaison avec l’énergie et les financement déployés autour de la PRI design : -le financement des locaux -la mise à disposition d’une équipe de 4 collborateurs par l’agence régionale Pays de la Loire Territoires d’Innovations -les budgets des plans d’actions financés par l’agence sur demande du Conseil régional des Pays de la Loire (en 2014, exercice en cours, c’est un budget de l’ordre de 90.000 € en actions) -et tout le temps investis par les adhérents dans les groupes de travail, les représentations extérieures, le travail de réflexion et les instances statu-taires ! 18 Charges 356,50 Solde 1943,50
  • 19. Rapport d’orientation Plan d’actions 2015 2013-2014 a été l’année de l’installa-tion, de la mise en place des outils et surtout de l’esprit de design’in Pays de la Loire. Le principe de donner pour recevoir de la PRI, ce qui revient à dire que des-ign’in Pays de la Loire n’est pas une pla-teforme de service mais bien un endroit où chacun contribue selon ses possibili-tés et ses opportunités à la construction d’un collectif tout en en retirant une cul-ture de l’innovation que le design peut apporter, l’habitude de la co-construc-tion entre l’ensemble des protagonistes de design’in Pays de la Loire, le choix de l’expérimentation et de l’amélioration continue sont dorénavant des choses admises par tous. Le prochain exercice est celui de la preuve du concept. Des outils ont été imaginés, ils doivent être déployés, utili-sés, analysés, améliorés, puis le cycle devra recommencer. C’est particulière-ment vrai pour l’offre aux entreprises, mais c’est également valide sur le champ de l’interdisciplinarité dans l’en-seignement supérieur et la recherche. Il sera également nécessaire d’investi-guer de nouveaux champs : industries culturelles et créatives, design public, pour développer de nouvelles offres et permettre d’élargir le champ des possi-bles, y compris en terme de réflexion sur un modèle économique à moyen ou long terme. Et, logiquement, l'année du déploiement de l'offre doit également être celle de la croissance des adhérents. Une politique active de développement en direction du monde économique doit se traduire par une hausse sensible du nombre des adhérents, qui nous permettront de rayonner plus encore sur le territoire. 19
  • 20. 1er objectif : tester Offre de service aux entreprises La constitution d’une première « pro-motion » d’entreprises qui utiliseront les prototypes d’outils de facilitation d’une démarche de design dans un projet d’innovation est en cours d’achèvement. Les prochains mois permettront donc de tester ces outils sur leurs projets. La suite consistera à déployer les outils opérationnels et à renouveler l’expérience avec une nou-velle promotion, de façon à adapter et améliorer constamment l’offre et mener dès 2015 des projets d’innova-tion par le design. Les travaux autour de l’offre de ser-vice qui ont mobilisé l’association en 2013-2014 ont donc abouti sur une dizaine d’outils autour des trois en-jeux que sont, pour rappel : - comprendre et évoluer : permettre la découverte ou l’approfondissement de la connaissance du design par des ateliers d’expérimentation - apprendre et approfondir : à des moments précis dans le parcours des projets faisant appel au design, per-mettre aux entreprises comme aux designers de sécuriser leur travail grâce à des outils d’orientation - valoriser et capitaliser : donner les clefs pour être à même de raconter au mieux ses projets comme ses réalisa-tions, aider à la reconnaissance de l’engagement des entreprises Dispositifs pour les entreprises confirmées Un premier axe de travail autour du storytelling, intégré dans l’offre aux entreprises, répond en partie à cette cible évidente pour design’in Pays de la Loire. Un cycle de 3 à 4 conférences ateliers (session approfondissement) sur des thématiques d’intérêt com-mun de cet ordre sera mise en place. Sensibilisation des réseaux écono-miques pour la détection des besoins design design’in Pays de la Loire ne se subs-titue pas aux réseaux économiques nombreux et performants du terri-toire. Au-delà des ateliers d’expéri-mentation auxquels ils sont encouragés de participer, il s’agit d’entreprendre un travail de maillage Plan d’actions 2015 - objectif tester Offre de service aux entreprises Mobilisation des promos d’entreprises Organisation du pilotage Gestion de l’action collective avec les entreprises Accompagnement et suivi des ateliers d’expérimentation Accompagnement et suivi du dispositif « se situer » Mise en place et suivi de la cartographie dynamique Accompagnement et suivi du dispositif « s’orienter et dialoguer » et de l’annuaire des compétences de design Accompagnement et suivi du dispositif « starter kit » Accompagnement et suivi du dispositif « se repérer » Accompagnement et suivi du dispositif « trouble shoot » Accompagnement et suivi du dispositif « storytelling » Accompagnement et suivi du dispositif « awards » Dispositif pour les entreprises confirmées Animation du cycle de conférences Sensibilisation des réseaux économiques pour la détection des besoins design Relation avec les réseaux économiques (partage d’une culture commune / des outils design’in) Soutien aux démarches interdisciplinaires Bilan et valorisation des 3 premiers DEFIs Lancement des nouveaux DEFI sur l’année scolaire 2015-2016 Construction d’un nouveau format de DEFI sur le sujet de l’usine du future avec le CIRV Mobilisation des entreprises et réseaux adhérents autour de cette opportunité 20 pour implémenter le design dans leur boite à outil quotidienne. Soutien aux démarches interdiscipli-naires Avec les « défis du design », les éta-blissements d’enseignement supé-rieur adhérents et les entreprises en recherche de partenariat prospectifs disposent d’un cadre performant pour expérimenter un projet dans un cadre inetrdisciplinaire. Il s’agira, dans cette première année d’exercice, de faire vivre pleinement le dispositif pour être à même d’en tirer les enseigne-ments au bout d’un an d’existence.
  • 21. 2ème objectif : partager Expérience design Expérience design est une initiative voulue par les designers adhérents de l’association. Il s’agit, au travers d’un projet servant un enjeu de société, de démontrer les potentialités du design, par l’exemple. Si un sujet a été délimité en 2014 – reculer l’entrée dans la dépendance pour les seniors – le projet n’a pas pu se monter, étant donné la mobilisa-tion des forces sur l’offre aux entre-prises. Il verra donc le jour en 2015 Animation du collectif et suivi Valorisation/diffusion du design Le cadre des outils de diffusion a été mis en place en 2014 : site internet, charte graphique, premiers films de valorisation donnant une « couleur » au discours tenus par design’in. 2015 devra être l’année de la valori-sation des résultats des outils de des-ign’in Pays de la Loire dans les entreprises et de la mise en service d’outils pratiques à disposition des utilisateurs du design (cartographie de l’écosystème, de l’offre de formation, annuaire de compétences design, etc.). L'association L’association a démontré une grande vitalité en 2013-2014, plus de 20 réunions des groupes de travail, la mobilisation de nombreux membres pour des rencontres, des projets , etc. Au-delà des ateliers d’expérimenta-tion, la dynamique doit perdurer en 2015 sur les chantiers en cours : en-seignement supérieur et recherche, offre aux entreprises expérimentées en design, etc.. Comme indiqué dans l’introduction de cette partie, l’association doit élargir le socle de ses adhérents dans son deuxième exercice, en s’appuyant sur le déploiement de l’offre, la communi-cation, mais également la montée en puissance de services nouveaux. Dans ce cadre, la mise en place d’un par-cours de l’adhérent doit permettre à chaque représentant de chaque struc-ture de s’y retrouver au mieux dans le collectif. Les a-PRI-tifs participent de la conso-lidation de ce collectif. Plusieurs fois dans l’année, les adhérents de l’asso-ciation et les réseaux qui gravitent au-tour de l’association seront invités à une soirée conviviale, l’a-PRI-tif pou-vant prendre 3 formes différentes.: - accueil par une entreprise/structure membre et visite, - événement dans les locaux de la PRI permettant de sortir du cadre (ex : conférence), - accueil et/ou visite dans un lieu in-solite et/ou nouveau en Région Pays de la Loire. Les outils de communication interne (blog, réseaux sociaux) devront faire l’objet d’une animation basée sur une information complète sur l’actualité du design en région et l’enrichisse-ment des membres dans leur ré-flexion et leur connaissance du design. 21 Plan d’actions 2015 - objectif partager Expérience design Animation du collectif et suivi Valorisation / diffusion du design Animation des outils de diffusion ex-terne Accompagnement et suivi des outils de valorisation L’association Gestion des Instances Organisations des APRItifs Animation des outils de communication interne Réception et gestion des demandes d’adhésion
  • 22. 3ème objectif : développer Offre de service aux entreprises Au coeur de l’action menée avec chaque promotion d’entreprise, il fau-dra analyser la pertinence de chacun des outils et leur caractère opération-nel avant de les déployer. En outre, au cours du processus d’ac-compagnement de la première pro-motion d’entreprises peut apparaître de nouveaux besoins, encore insuffi-samment repérés jusqu’ici. Dans ce cas, il s’agira d’imaginer des solutions répondant à ces nouveaux besoins, pour les tester sur les promotions suivantes. Dispositifs pour les entreprises confirmées D’autres initiatives que le cycle de conférences, fruits de la réflexion du groupe de travail « entreprises confir-mées », devraient voir le jour au cours de l’année (learning expeditions ?, etc.). Un sujet va être investigué, avec comme objectif de dépasser le «.buzz » et de réfléchir à ses conséquences concrètes sur l’économie régionale du point de vue de la conception, c’est l’impression 3D. Industries Culturelles et Créatives La mise en place d’une dynamique au-tour des Industries Culturelles et Créatives, autour du pôle « ICC intégré en Recherche-Formation-Innovation » mis en place par le Conseil régional des Pays de la Loire constitue une op-portunité pour développer des dispo-sitifs de fertilisation croisée et un travail de fond sur la place du design dans l’économie ligérienne. Design’in Pays de la Loire s’intégrera dans cette dynamique en poursuivant deux ob-jectifs : donner toute sa place au des-ign et aux designers dans l’économie créative, et développer l’observation économique du territoire. “la PRI design offre un cadre idéal pour ac-compagner La perspective d’une implantation dans les Halles Alsthom (à horizon 2018-2019), dans une version 2 des locaux de la PRI design’in, implique une réflexion sur des nouvelles fonc-tionnalités à développer qui deman-deront à être expérimentées au plus tôt (fabrication numérique, espaces dédiés à la créativité, …) Design Public La mobilisation autour de la Semaine de l’Innovation Publique en novembre 2015, où Nantes en tant que capitale des Pays de la Loire a constitué un des épicentres de la manifestation nationale, montre que le design des politiques publiques est un champ d’exploration qui peut permettre un véritable déploiement du design sur les territoires. L’action devra se conti-nuer avec comme objectifs le recen-sement de l’ensemble des initiatives sur le territoire ligérien et la constitu-tion d’une offre pour les collectivités et les établissements publics. Prospective L’a-PRI-tif du 16/10/2014, où le ré-dacteur en chef d’Usbek Rica est in-tervenu, a démontré la communauté d’outils (les signaux faibles ou la pos-ture du regard neuf, par exemple) de la prospective et du design. Il s’agira de se poser la question des consé-quences de ces similarités sur une possible offre de l’association en la matière. Recherche Le Pôle RFI ICC, évoqué ci-dessus, peut constituer une opportunité, sur la structuration du design ou un des domaines d’application retenus (ville durable, inventive et créative - es-paces et modes de vie - média, images et transmédia - économie cul-turelle, patrimoine et tourisme - santé, bien être, mieux vivre), pour ini-tier des démarches de recherche ap-pliquées au design. Il s’agira de suivre de près les opportunités existantes. Le design étant avant tout un do-maine de recherche-action, il existe 22 le changement de la société de la consommation à une société de la création ”
  • 23. un intérêt à recenser et documenter toutes les actions réalisées en région, dans une version augmentée de la cartographie dynamique réalisée dans le cadre de l’offre de service. Les labs La réalité virtuelle et le dispositif mis en place par Clarté a trouvé ses utili-sateurs : 5 établissements d’ensei-gnement supérieur y font appel régulièrement, d’autres pourraient les rejoindre. L’expérimentation menée en direction des entreprises, dans une logique de sensibilisation, ouvre de nouvelles perspectives à approfondir. Les travaux exploratoires autour de l’eye-tracking démontrent un intérêt à mettre à disposition des outils de sciences comportementales pour les étudiants designers. Dans la perspec-tive de l’implantation d‘un user lab dans les locaux de l’Université de Nantes dans le quartier de la création à l’horizon 2018, une réflexion appro-fondie pourra être menée pour construire des synergies et des parte-nariats au sein du collectif des éta-blissements d’enseignement supérieur adhérents à design’in Pays de la Loire. L’ouverture de Plateforme C à de nou-veaux établissements (adhérents à design’in) donne l’opportunité de questionner le futur de la fabrication numérique dans le cadre académique : notre intervention consiste à favoriser l’interdisciplinaire, est-il possible d’approfondir la question ? Plan d’actions 2015 - objectif développer Offre de service aux entreprises Repérage et mise en chantier de nouveaux outils Dispositif pour les entreprises confirmées Suivi du groupe entreprises confirmées Industries culturelles et créatives Suivi et animation de la dynamique ICC Design public Développement du design public Prospective Développement d’une réflexion sur des outils de prospective appliqués aux enjeux du design Recherche Exploration des domaines de recherche possibles Partage d’une lecture des initiatives et opportunités dans le domaine de la recherche en design Les labs Suivi et développement des labs 23
  • 24. Postface de Denis Caille, Directeur Général Délégué de l’Agence régionale Pays de la Loire - Territoires d’Innovation La Région Pays de la Loire a souhaité, voici 4 ans, faire du design un levier d’inno-vation et de développement pour son économie et son territoire. Le projet de la PRI design était alors lancé ; il a, grâce au travail des entreprises, des établissements d’enseignement supérieur et des réseaux économiques qui s’y retrouvent, abouti à la création fin 2013 de design’in Pays de la Loire, qui est devenu le lieu de co-construction d’une offre opérationnelle au profit des entre-prises dont la maturation est en cours en cette fin 2014. Cette démarche, que l’Agence régionale soutient avec l’accord et le soutien finan-cier du Conseil Régional des Pays de la Loire, au travers de son équipe du dépar-tement design’in, est en train de porter ses fruits. Le lieu, qui accueille en outre les masters de l’école de Design et quelques entre-prises, est aujourd’hui reconnu comme un espace dédié au design et un lieu d’ani-mation constructive et opérationnelle, ce qu’on pourrait résumer par : un site dédié à la culture design. Le plan d’actions que les adhérents de l’association ont proposé, sous l’impulsion du Président de design’in, confirmera en 2015 le rôle stratégique de la PRI au-près des entreprises du territoire ligérien, mais également des institutions pu-bliques, déjà consommatrices de l’expertise de design’in, de ses administrateurs, et de ses équipes techniques. Pour tout ce travail engagé, qui apporte une forte valeur ajoutée à l’écosystème régional, l’agence régionale tient à renforcer son soutien à la démarche impulsée. L’année 2015 sera, nous en sommes convaincus, riches des premiers succès de design’in dans l’accompagnement des entreprises de notre territoire, et d’une contribution déterminante pour le positionnement de la PRI au coeur du Quartier de la création. 24
  • 25. Annexe 1 : Plateforme C Plateforme C est un fablab dédié à la collaboration respectant la charte du MIT, avec comme double critère, l'ou-verture aux citoyens et l'accès mutua-lisé aux écoles partenaires. C'est aussi un projet au service des initiatives respectives des partenaires, via une gouvernance partagée, comme un outil d'animation territo-riale, dont le but est : → réflexion sur ses usages et son fonctionnement ; → expérimentation sur les modèles économiques de ce lieu et des activi-tés qu'il accueille, soutient et accom-pagne ; → exploration des modalités de docu-mentation et de transmission des sa-voirs et savoir-faire aux croisements entre porteurs de projets individuels et projets pédagogiques. Les activités au sein de Plateforme C s'articulent autour de 3 formats : → Les Open Ateliers : ateliers hebdo-madaires ouverts à tous (artistes, étudiants, porteurs de projets, brico-leurs, chercheurs, designers, dévelop-peurs, curieux…). → L' Atelier Projet Dans le cadre d'un abonnement an-nuel, ces créneaux sont destinés aux personnes souhaitant disposer d'un accompagnement et de moyens tech-niques pour réaliser leur projet. → Les Visites : Il s'agit de visites gui-dées pour les collectivités, entre-prises, associations ou établissements d'enseignement. Les participants sont progressive-ment autonomes via des séances d'initiation spécifiques. Ils sont ac-compagnés par le fablab manager, garant de la bonne gestion du lieu, pour l'Atelier Projet. Les OpenAteliers sont quant à eux animés par deux personnes réfé-rentes, habituels « collaborateurs » de PING et usagers du lieu. Sur la période octobre 2013 - août
  • 26. 2014, 200 adhérents et 30 abonnés plus 54 visites et sollicitations exté-rieures, du local à l'international. L'objet d'une grande partie des visites est la mise en place d'un fablab sur un territoire, voire des modalités de coo-pération ou d'usages avec Plateforme C. Les partenaires sensibilisent les pu-blics au fonctionnement du lieu, et adaptent leur utilisation pour les in-clure dans les rythmes pédagogiques. Plateforme C est ainsi investi pour dé-velopper des activités, qui sont à l'image des partenaires, caractérisées par leur diversité et leur complémen-tarité. La répartition du temps d'utilisation de Plateforme C est par ailleurs forte-ment lié à la nature des activités dé-veloppées. Ainsi, nous constatons une forte demande de la part du grand pu-blic sur les open Ateliers, avec de nombreuses sollicitations pour des temps d'ouverture en soirée ou le week-end. En ce qui concerne les créneaux « Atelier Projet », les por-teurs de projets investissent Plate-forme C de manière plutôt individuelle et ponctuée tout au long de la se-maine, par des utilisations plus courtes que sur les open Ateliers. 25
  • 27. Annexe 2 : Clarté CLARTE, centre de recherche en Réa-lité Virtuelle et Réalité Augmentée de Laval, prend en charge le départe-ment Réalité Virtuelle de design’in Pays de la Loire à travers la mise à disposition d’un écran immersif, le L-Screen. Dotée des logiciels IMPROOV et VR4D , la plateforme est dédiée à l’enseignement du Design. Sur place, l’ingénieure de CLARTE travaille avec les enseignants pour introduire toutes les technologies issues de la Réalité Virtuelle (Immer-sion visuelle, interaction ges-tuelle, conception en 3D à l’échelle réelle) dans l’ensei-gnement des métiers du Des-ign. C’est donc avant tout vers les étu-diants que l’équipement est tourné. Et ils l’ont utilisé : étudiants de l’Ecole de design de Nantes Atlantique en réalité virtuelle mais aussi en interfaces tan-gibles ou en ville durable, étudiants en design d’espace ou en design global et durable de Lisaa, étudiants en BTS design d’espace et en DSAA du lycée Livet, étudiants en design graphique de Léonard de Vinci, étudiants en ar-chitecture de l’ensa, pour des projets de recherche ou en exploration au-tour du projet Solar Decathlon et les étudiants en design-architecture d’in-térieur de l’école Pivaut. En tout, ce ne sont pas moins d’une cinquantaine de sessions qui ont été organisées pour des publics étudiants ou jeunes chercheurs. A l’occasion de l’inauguration des lo-caux, des témoignages très positifs avaient été recueillis : « Le système de Réalité Virtuelle déve-loppé par CLARTE permet aux étudiants de l'ECOLE PIVAUT d'apprécier leurs pro-pres créations dans un univers spatial différent. Une immersion 3D impression-nante de réalisme et de sensations qui leur permet d'aborder et d'apprécier une nouvelle évolution du mode créatif », déclare Emmanuel PETARD, directeur des Etudes design - architecture inté-rieure de l’Ecole Pivaut. « Le L SCREEN permet aux étudiants de l’école de design d’élargir les champs d’expérimentation, de conforter les pro-jections et de définir les concepts du designer en Réalité Virtuelle », explique Arnaud LE ROI, Responsable OM Cul-ture Numérique READi design lab de l’Ecole de design Nantes-Atlantique. « L’outil de Réalité Virtuelle est un facili-tateur dans la validation des choix de conception. Sensibi-lisés dans leur vie quoti-dienne aux diverses technologies numériques, les étudiants se sont accaparés l’outil avec aisance, question-nant même l'apport de fonc-tions complémentaires visant à améliorer l’expérience. Une première expérience très po-sitive », affirme Thierry AL-LIROL, Enseignant BTS Design d'Espace du Lycée technologique Eugène Livet. Mais l’équipement a également été utilisé par de nombreux visiteurs, issus de nombreux horizons diffé-rents, qui ont ainsi eu l’opportunité de découvrir la réalité virtuelle et le po-tentiel d’innovation immense qu’elle peut receler : designers, enseignants ou responsables d’établisements d’enseignement supérieur, réseaux économiques, visiteurs en provenance d’autres régions.... Dans les mois qui viennent, un des axes de développement sera la sensi-bilisation des entreprises aux enjeux de la réalité virtuelle à travers une dé-couverte de cet équipement. 26
  • 28. Annexe 3 : Les cahiers des charges des outils de l’offre entreprise OUTIL ATELIERS D’’’’EXPERIMENTATION CONTEXTE design’in poursuit l’objectif de diffuser, avec la participation de ses membres, un message commun, simple, accessible sur le design. Le message partagé doit à présent se traduire par un outil de sensibilisation unique favorisant la diffusion d’une culture commune. Cet outil pourra être proposé aux entreprises : - directement par design’in ou en partenariat un réseau économique, un événement, …., (push – donner envie) - qui solliciteraient design’in et/ou l’un des partenaires économiques prescripteurs pour être accompagnée son projet d’innovation par le design (pull – donner les premières clés pour avancer) OBJECTIFS Faire vivre l’expérience d’un projet plutôt que l’expliquer. Donner envie à travers l’expérimentation. ATTENTES (temps 1) Proposer 2 outils permettant de faire vivre un processus de design (à tester) : 1/ un module court, facile à reproduire et pluguer : sur un événement (type salon, petit-dej., …), Pour cet outil, proposer 3 ou 4 problématiques imposées dans lesquels chacun peut se retrouver - couvrir 80% des cas (produits, services, …) et graduer l’ambition des projets. 2/ un module long proposant une phase d’observation et de formulation de la problématique. De la même façon, l’objectif est que chacun puisse s’y retrouver (1 ou plusieurs propositions en conséquence). Les modules sont à concevoir pour des groupes inter-entreprises. Les outils devront permettre le développement d’un réseau d’animateurs « design’in ». Constituer, en lien avec Maud, une première équipe restreinte d’animateurs (2 à 3 personnes en plus) pour concevoir l’étape de formation / transmission et assurer ensemble la phase de test des modules auprès des développeurs et entreprises. ATTENTES (temps 2) Participer aux tests, à la mise au point des premiers outils, au mode opératoire à développer pour la formation des animateurs. Co-piloter le projet expérience (en lien avec Nicolas Tomas) design et concevoir le storytelling d’un projet de design de façon à : - proposer des modules plus courts (type réunion de sensibilisation au design – 45 min) s’appuyant sur le récit de l’expérience - auquel pourront s’ajouter quelques exercices de créativité (initiation à quelques outils du design). - proposer un événement de restitution. OUTIL SE SITUER CONTEXTE design’in poursuit un objectif d’autonomisation dans la montée en compétences et de progressivité dans la démarche d’innovation par le design. Les entreprises en recherche d’éclairages seront invitées à participer au préalable à l’atelier d’expérimentation et à recourir, dans un second temps à l’outil Se situer. OBJECTIFS Amener l’entreprise à s’interroger sur les étapes clés de son projet d’innovation et potentielles actions à entreprendre // Lui permettre de se situer dans son projet d’innovation Permettre à l’entreprise d’appréhender les potentiels du design au regard sa situation. Permettre à l’entreprise de qualifier son besoin en design au regard de sa capacité à recourir à une compétence externe de design pour une intervention plus ou moins stratégique (maturité de la démarche design) ATTENTES (temps 1) Elaborer une version beta de l’outil en formalisant un contenu basé sur une série de questionnement et leurs liens. Proposer un outil à l’attention des entreprises, quelques soit son projet son niveau de maturité, sa culture design. Proposer ainsi des entrées différentes - ex : - Je recherche de nouvelles pistes d’innovation - J’ai déjà une idée de projet - Je développe un projet ATTENTES (temps 2) Vérifier, à l’issue des tests, la conformité de la logique développée. Itérer, valider l’ensemble et participer à la formalisation d’un ou plusieurs outils complémentaires « enthousiasmant » type Decision Trees ou Serious game ou Business Model Canvas, BD qui projetteraient dans l’expérience à venir. 27
  • 29. 28 OUTIL LA CARTOGRAPHIE DYNAMIQUE CONTEXTE L’eco-système régional design est complexe ; il existe en Pays de la Loire un ensemble d’acteurs académiques et économiques susceptibles d’apporter des réponses en terme de formation / conseil / accompagnement / … OBJECTIFS design’in s’inscrit en complémentarité et valorise, de façon pragmatique, l’ensemble des points de contacts régionaux susceptible d’apporter des réponses. ATTENTES (TEMPS 1) Cartographier et qualifier l’éco-système régional design et proposer un outil dynamique permettant de repérer facilement les points de contacts utiles en fonction des différents besoin. Partager, avec un groupe restreint d’adhérents, le prototype 1 de la cartographie de façon à le faire évoluer et élaborer le prototype de l’expérimentation entreprise. ATTENTES (TEMPS 2) Faire évoluer les données et le mode de fonctionnement de l’outil sur la base du test et proposer un outil dynamique, accessible et efficace. OUTIL L’’’’EXPERIMENTATION TREMPLIN DESIGN-IN CONTEXTE design’in s’inscrit en complémentarité de l’offre privée et des dispositifs d’appui aux entreprises existants. Très en amont de leur projet d’innovation, au stade de la formulation des défis et projets, certaines entreprises recourront directement au conseil externe (entreprises matures dans l’acculturation aux pratiques du design - appui d’une compétence de design stratégique), alors que d’autres préfèreront s’orienter en premier lieu vers les services d’aides aux entreprises (réseaux économiques innovation). Partageant ainsi l’idée que les points d’entrée et les chemins de l’innovation peuvent être multiples, la CCI Pays de la Loire et design’in s’octroie un « droit à l’expérimentation » autour du dispositif Tremplin existant, afin d’envisager, à terme, un dispositif partenarial. OBJECTIFS Donner au design toute ses chances, sans l’imposer (aux développeurs économiques aux entreprises). Favoriser la compréhension mutuelle, l’apprentissage réciproque entre les méthodes du design et celles du développement économique. Dynamiser le dispositif d’appui, le rendre plus fort et insuffler plus d’innovation dans les entreprises par cette entrée // expérimenter un dispositif qui prendrait le meilleurs de chacune des approches et méthodes. Démontrer, par ce partenariat, les potentiels du design, très en amont du projet d’innovation. ATTENTES (temps 1) Définir, en vue d’une expérimentation sur deux ou 3 entreprises, un mode opératoire favorisant le maillage, l’apprentissage, la co-construction d’un dispositif partenarial. Inscrire ce projet dans un partenariat plus global incluant la réalisation d’ateliers d’expérimentation stimulant l’entrée dans le dispositif. ATTENTES (temps 2) Expérimenter et élaborer si possible un dispositif partenarial co-construit.
  • 30. 29 OUTIL LA COMPETENCE DE DESIGN // S’’’’ORIENTER DEVELOPPER LA RELATION CONTEXTE design’in souhaite favoriser la confiance le dialogue direct entre l’entreprise et le designer. OBJECTIFS Permettre à l’entreprise de s’orienter vers la/les compétences de design adaptée/s à son besoin. Favoriser la compréhension réciproque entre l’entreprise et le designer, dès le début de la relation. ATTENTES (TEMPS 1) Les 5 outils complémentaires suivants sont à proposer dans une version test (proposer si nécessaire une priorisation dans le temps 1). Un mode de critérisation des agences de design indépendants, selon les compétences (lien à l’étude avec le collectif Designers +) Un d’outil d’aide à la décision pour choisir / sélectionner des professionnels (avant et après le premier rdv). Deux outils permettant de part et d’autre de s’approprier le projet : - pour le designer : un format / exemple de Brief d’un jour - pour l’entreprise : un format / exemple de mapping de reformulation Une fiche info sur les vertus (pour chacun des parties) de la contractualisation. Un outil de dialogue autour de la rémunération. ATTENTES (TEMPS 2) Itérer, aboutir ce qui n’aurait pu être fait dans le temps 1. A l’issue des tests valider l’ensemble, proposer les éléments manquants et participer à la formalisation des outils (recommandations sur la forme). OUTIL STARTER KIT CONTEXTE design’in souhaite favoriser la réussite des expériences de design. La conviction du dirigeant est une chose, la formalisation du projet et de la relation avec le prestataire choisi en est une autre. Reste à réunir les conditions de réussite, au sein même de l’entreprise. OBJECTIFS Proposer des étapes et outils permettant de partager une culture commune avec les équipes internes, définir les rôles, lancer le projet avec l’ensemble des parties prenantes. ATTENTES (Temps 1) Formaliser une check list de démarrage adressée au dirigeant avec les outils associés permettant de comprendre les enjeux de ce qui est proposé (outils de sensibilisation) et de faire (outils pratiques, adaptables à souhait). La check list comprendra à minima les éléments suivants : - Proposer aux personnes clés du projet (membre de l’équipe interne) de participer à un atelier d’expérimentation - Nommer un project leader - Organiser un kick-off général Il s’agira de compléter cette liste, proposer sa mise en forme, définir les contenus et formats des outils associés. Ex : proposer un outil qui facilite l’organisation d’un kick-off général (rdv convivial entre équipe complète et prestataire + grille d’engagements internes – gouvernance) : un Word modifiable par le dirigeant ? plusieurs formats de kick-off pour s’inspirer ? ATTENTES (Temps 2) Harmoniser ces éléments avec les étapes du processus de design telles que définies à travers les autres outils. Itérer et, à l’issue des tests, valider l’ensemble, proposer les éléments manquants et participer à la formalisation des outils.
  • 31. 30 OUTIL SE REPERER TROUBLE SHOOT CONTEXTE design’in souhaite favoriser la confiance la réussite des expériences de design. Dès lors que le projet est lancé, des outils de suivi ont souvent été suggérés afin d’assurer le bon déroulement du projet et une relation de qualité dans la durée. OBJECTIFS Rassurer, coacher, donner des clés. ATTENTES (temps 1) (Se Repérer) Proposer un format qui suggère / propose la mise en place d’outil d’avancement commun entreprise-designer (suivi de projet : phase / livrable / timing) – sans pour autant être intrusif dans le mode projet de l’entreprise (format suggérer, adaptable à souhait). (Trouble Shoot) Proposer un ou plusieurs outils (FAQ, … ?) et leurs modes opératoires (qui / comment / pour quels questionnements, quel fonctionnement) permettant d’apporter un appui ponctuel à l’entreprise et/ou le designer, au cours du projet. ATTENTES (temps 2) Harmoniser ces éléments avec les étapes du processus de design telles que définies à travers les autres outils. Itérer et, à l’issue des tests, valider l’ensemble, proposer les éléments manquants et participer à la formalisation des outils. OUTIL CONVAINCRE TEMOIGNER (PARTAGER SE VALORISER) CONTEXTE Le changement peut-être difficile à expliquer simplement à l’intérieur (équipes, direction de grands groupes, ….) et à l’extérieur de l’entreprise (presse, fournisseur, clients) Savoir raconter son expérience de design, communiquer son enthousiasme, convaincre ou témoigner des bénéfices de la démarche n’est pas forcément chose aisée. Des enjeux de communication interne ou avec les partenaires peuvent avoir lieu au cours du projet, pour partager, obtenir un GO, un financement, …. Et l’entreprise qui innove se valorise à le faire savoir, le communiquer vers l’extérieur. Bénéficier d’une vitrine design’in peut représenter une réelle opportunité de se valoriser. OBJECTIFS Permettre à l’entreprise de bien s’approprier les vertus de la démarche, les formats d’échanges permettant de transmettre, convaincre, partager. Donner à l’entreprise des clés et moyens pour se valoriser. Développer la communication et l’image de design’in à travers les témoignages. ATTENTES (temps 1) Réalisation d’un événement sur le Storytelling à l’attention des adhérents (formation-action : conférence + ateliers). Etude des conditions pour la réalisation de vidéos design’in et autres supports de valorisation (/ incluant coaching ?) ATTENTES (temps 2) Etude des éléments de restitution / partage et/ou les déclinaison possible de l’événement sur le storytelling. Format de vidéos à définir pour développer un plateau / une vitrine « succès stories design’in » et/ou autres supports/tribunes OUTIL BRILLER (AWARDS) CONTEXTE L’entreprise qui innove se valorise à travers les distinctions. OBJECTIFS Faciliter l’accès à des concours / prix ciblés dans le domaine du design. Valoriser design’in à travers les lauréats. ATTENTES (temps 1) Identifier les awards / distinctions d’intérêt pour design’in et ses adhérents ; étudier les actions envisageables pour faciliter / promouvoir les candidatures. Tester éventuellement certains awards. Faire arbitrer ATTENTES (temps 2) Promouvoir les dispositifs et mettre en place l’accompagnement proposé. Proposer une communication commune aux lauréats.
  • 32. Annexe 4 : Workshops / Ateliers / réunions tenus à la PRI Sep 13 EDNA (+ENSCI et STRATE) Nov 13 Oct 13 Déc 13 Jan 14 Mar 14 Fév 14 Avr 14 Jui 14 Aoû 14 Oct 14 Mai 14 Juil 14 Sep 14 Nov 14 6 26 Léonard de Vinci 24 19 26 30 31 26 25 27 PING Ass. des des-igners intégrés 24 26 Ass. des des-igners intégrés 20 19 20 21 20 18 19 18 19 PING 23 8 Léonard de Vinci 11 17 18 19 18 17 18 19 20 10 EDNA 30 1 PING Graphic Iden-tité Co 3 4 Livet 7 PING 7 PING 7 Moswo 5 3 5 1 Moswo LISAA 13 10 19 7 10 12 13 12 10 4 Moswo 12 14 9 13 Moswo 20 21 22 18 18 11 19 18 19 20 17 12 18 Moswo EDNA PRI I-Dev 16 17 16 PRI Emode EDNA 13 EDNA EDNA EDNA 7 EDNA APCom CJD CJD 18 Innovation Loire Valley 20 PING PING PING PING PING 14 27 PING 25 PING 7 6 PING 17 Ville comestible PING 24 VIA 23 30 SGMAP RDI RDI PING 25 Bremont/Scopic/Lab Ville durable / Samoa 9 4 LISAA LISAA LISAA Design A4 Design A4 Gruau Conseil Général 44 Association des designers intégrés Ecole de Design Conseil régional des Pays de la Loire 10 11 4 5 SAMOA/TMC Innovation La Poste / READi Dorel PING Graphic Iden-tité Co 7 Graphic Iden-tité Co Idea Lo-gistique Idea Lo-gistique Idea Lo-gistique 22 24 Idea Lo-gistique 2 Idea Lo-gistique 18 Idea Lo-gistique SAMOA Cluster Atlansun 11 PING PING PING EDNA Conseil régional des Pays de la Loire Ouest Media Lab 3 Ouest Media Lab 19 Ouest Media Lab 16 Clarté Léonard de Vinci Bremont/Scopic/Lab Ville durable / Samoa CCI Nantes Saint-Nazaire La Cantine (web2day) PRI I-Dev 4MOD Technologies 31