Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Rapport panel 2016

54 vues

Publié le

Problématique du transport des personnes handicapées en Cote d'Ivoire; Il s'agit de faire un plaidoyer afin de les associer aux prises de décisions les concernant.

  • Soyez le premier à commenter

Rapport panel 2016

  1. 1. Siège social : ABIDJAN- COTE D’IVOIRE 01 13041 Abidjan 01 Agrément N°122/INT/DGTA/DAG/SDVA du 12 Février 2008 Cél : 225 07 68 37 74 / 225 05 00 53 49. . Email : ongesphand@gmail.com Compte bancaire : ECOBANK N° 100 000 630 120 15 RAPPORT DU PANEL SUR LA PROBLEMATIQUE DU TRANSPORT DES PERSONNES HANDICAPEES EN CÔTE D’IVOIRE, DU MERCREDI 30 MARS 2016, A L’HOTEL DU DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN.
  2. 2. 1 SOMMAIRE INTRODUCTION…………………………………………………….02 COMMUNICATIONS PREVUES…………………………………..03 BILAN MORAL………………………………………………………04 - Objectifs atteints………………………………………………05 - Objectifs non atteints…………………………………………07 BILAN FINANCIER………………………………………………….08 PERSPECTIVES…………………………………………………….09 CONCLUSION……………………………………………………….09
  3. 3. 2 INTRODUCTION Les conditions actuelles de déplacement des personnes handicapées ou à mobilité réduite ne sont pas satisfaisantes. Si des efforts depuis moins d’une dizaine d’années ont été faits pour améliorer la situation, notamment en développant des investissements pour la mise en accessibilité de lignes de bus pour les fauteuils roulant, ils sont encore insuffisants. « ONG ESPOIR HANDICAP » existe sur le récépissé de déclaration N°122/INT/DGTA/DAG/SDVA du 12 Février 2008, et a pour objet l’amélioration des conditions de vie des handicapés moteurs et psychiques, non-voyants, les amputés ou mutilés de guerre, les sourds et muets, et l’insertion des handicapés. Dans la mise en exécution 2016, l’ONG Espoir Handicap a réitéré sa volonté de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation de handicap, conformément à ses objectifs statutaires. Dans un élan d’apporter une action citoyenne pour permettre à la population de façon générale, et en particulier, les personnes en situation de handicap, de mieux comprendre la loi d’orientation du transport intérieur, l’ONG a organisé la deuxième édition du panel sur la problématique du transport des personnes handicapées en Côte d’Ivoire, le 30 Mars 2016, à l’hôtel du District Autonome d’Abidjan, sous le parrainage effectif du Ministère des Transports.
  4. 4. 3 COMMUNICATIONS PREVUES : Ce panel 2016 devrait aborder cinq (05) thèmes qui sont : PANEL 1 : « réforme de la politique du transport en Côte d’ivoire : le cadre règlementaire du ministère des transports », Objectif du panel 1 : expliquer la politique des Transports en Côte d’Ivoire. Que dit la loi N°2014-812 du 16 décembre 2014, dite loi d’orientation du transport intérieur, promulguée par le Président de la République le 16 Décembre 2014? Quelles sont ses dispositions pour assurer la satisfaction, dans les conditions optimales, les besoins des usagers et la facilitation de la circulation des personnes et des biens (…) (Art.4) ? PANEL 2 :« les technologies de l’information, de la communication (TIC) : le transport et les personnes handicapées en ci ». Objectif du panel 2 : Montrer les dispositions technologiques pour améliorer le transport des personnes en situation de handicap. PANEL 3 : « les cahiers de charges et les appels d’offres des opérateurs publics et prives » : Objectif du panel 3 : Informations sur les cadres juridiques de session du pouvoir public en terme de transports aux secteurs privés. Existe-t-il des dispositions règlementaires qui permettent aux opérateurs privés des transports d’aménager leurs moyens d’exploitation à l’accès
  5. 5. 4 des handicapés ? Qui contrôle la mise en œuvre de toutes les mesures existantes ? PANEL 4 : « le marché des véhicules adapte en Côte d’ivoire pour les personnes handicapées : quelles stratégies ? » Objectif du panel 4 : facilité l’accès aux véhicules adaptés aux handicapés. Panel 5 : « réforme de la politique du transport en Côte d’Ivoire et attentes citoyennes des personnes handicapées ». Objectif du panel 5 : rassurer les handicapés qu’ils sont pris en compte dans la nouvelle loi sur les transports. Que pouvaient attendre les personnes en situation de handicap de cette loi en terme d’infrastructures facilitant leur accès dans les transports et prévoit l’adaptation de la voirie ? BILAN MORAL : L’ONG Espoir Handicap s’est réjoui de la tenue de cette activité, sous le parrainage effectif Monsieur GAOUSSOU Touré, Ministre des Transports. Une satisfaction pour la présence de presses écrites (Fraternité Matin, INTER, le Navire… et en ligne (Abidjan.net, Diaspora, AIP,…, des associations de personnes handicapées (UNAPHAP, MUPEHCI, APC, …, des nombreuses personnalités : - Le Conseil Technique du Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste (ministère panéliste), - L’Organisation de la Société Civile (panéliste), - La Direction pour la Promotion des Personnes Handicapées, du Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale (invité spécial),
  6. 6. 5 - La représentante de l’Inspecteur Général du Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale (invité spéciale), - Le représentant du commandant de la Gendarmerie Nationale (invité spécial), - L’Union Européenne (Invité spécial) - L’Union Africaine (Invité spécial), - La SOTRA (Invité spécial), - La CNPS (invité spécial), - l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC), - l’Office Ivoirienne des Chargeurs (OIC) (invité spécial), - Le port autonome d’Abidjan (invité spécial), - Le District Autonome d’Abidjan, - Etc. OBJECTIFS ATTEINTS : Sur les cinq thèmes prévus, seulement deux ont pu être livrés, à savoir le panel 2 portant sur : « les technologies de l’information et la communication (tic) et le transport en ci ». Ce terme a été animé par GRAGBA SEVERIN, ingénieur réseau télécom et coordinateur du projet E-HANDICAP, au Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste. Avant la communication sur le deuxième panel, monsieur SAMAKE MODIBO, conseiller technique du ministre de l’Economie Numérique et de la Poste a tenue à livrer le message de son ministère. Lequel message se résume en une prise en compte quotidienne de la question du handicap dans tout le programme du ministère de la Poste. C’est pourquoi, le ministère a accepté d’être paneliste pour saisir cette activité
  7. 7. 6 pour présenter les cadres juridiques et tous les avantages que les TIC offrent aux personnes en situation de handicap pour améliorer leur condition de vie, en vue d’une meilleure intégration sociale. Appelé à la table de la conférence, Mr GRABGA a présenté tous les cadres juridiques internationaux, régionaux et nationaux dont dispose son ministère pour accompagner les personnes en situation de handicap pour leur épanouissement. Concernant les transports, le conférencier a salué les efforts de la SOTRA qui dispose des rampes dans ses autobus mais, il a souhaité une intégration d’un système technologique sonore pour indiquer les différents arrêts marqués pour les handicapés visuels. A sa suite, Mr BEUGRE Legson, Consultant Juriste, Doctorant en Science Politique, Secrétaire Général Comité Exécutif de CIVIS Côte d’Ivoire, une Association pour l’Education à la Citoyenneté et la Promotion des Droits Humains, a présenté le panel 5, dont le thème était : « réforme de la politique du transport en Côte d’Ivoire et attentes citoyennes des personnes handicapées ». Le conférencier a plutôt orienté sa communication vers un plaidoyer à l’endroit des pouvoirs publics pour une prise en compte effectives des dispositions contenues dans la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, ratifiées par l’état de Côte d’Ivoire depuis Janvier 2014. Selon Mr BEUGRE, cette convention prévoit à son article 9, alinéa 1 :« Afin de permettre aux personnes handicapées de vivre de façon indépendante et de participer pleinement à tous les aspects de la vie, les Etats Parties prennent des mesures appropriées pour leur assurer, sur la base de l’égalité avec les autres, l’accès à l’environnement physique, aux transport, (…) aux équipements et services ouverts ou fournis au public, tant dans les zones urbaines que rurales. Ces mesures, parmi lesquelles figurent l’identification et
  8. 8. 7 l’élimination des obstacles et barrières à l’accessibilité, s’appliquent, entre autres : aux bâtiments, à la voirie, aux transports et aux équipements intérieurs ou extérieurs, (…)». Cependant, ce volontarisme de notre Gouvernement suffira-t-il à faire avancer le débat sur l’accessibilité et l’intégration des personnes handicapées dans notre société ? s’est demandé le conférencier. Certes, un effort a été fait mais, beaucoup reste encore à faire. OBJECTIFS NON ATTEINTS : Malgré la tenue de cette activité, il est à noter qu’elle s’est faite sans véritable enjeux. Placé sous le parrainage du Ministère des Transports, l’objectif du panel était de donner une lucarne audit ministère pour expliquer la politique des transports de l’Etat de Côte d’Ivoire, à travers la loi d’orientation des transports. Peut-être que cette loi prévoit des dispositions réglementaires qui répondraient aux préoccupations des personnes en situation de handicap, quant à leurs difficiles déplacements. Le manque d’infrastructures et d’aménagements approprié les exclue matériellement et donc socialement, les laissant aux marges de la société. Mais terrible ironie, le Ministère qui a pourtant donné son accord de parrainage n’a pu déléguer un représentant pour communiquer sur cette loi en vue de répondre à l’attente du panel. Hélas ! Le regret était aussi du côté de la SOTRA, qui pourtant a confirmé sa présence pour communiquer sur les cahiers de charges en l’Etat et les entreprises privés des transports, conformément au thème du panel 3.
  9. 9. 8 Cela était pareil pour les concessionnaires qui n’ont pas donné suite favorable à notre correspondance pour le panel 4. BILAN FINANCIER : Sans apport extérieur, ni du parrain ni du président et, vu les réalités financières de dernières minutes, le comité d’organisation du panel a dû revoir certains chapitres du budget selon ses capacités financières. Pour la réussite de cette activité, l’ONG a engagé toutes les dépenses nécessaires pour sa réalisation. PERSPECTIVES Ce panel était juste un tremplin qui devrait nous permettre de cerner véritablement tous les contours de la loi d’orientation du transport intérieur avant de lancer le vaste projet de sensibilisation de tous les acteurs du transport pour un changement de comportement vis-à-vis des personnes en situation d’handicap. Ce projet ciblera : - Les usagers de la SOTRA pour faciliter l’utilisation des dispositions prévues pour les personnes à mobilité réduite, telles que les personnes en situation de handicap, les personnes âgées, les femmes enceintes,… - les différents syndicats des transports, - les entreprises privées de transport, etc.
  10. 10. 9 CONCLUSION : Rendre les transports accessibles aux personnes handicapées, quel que soit le type de handicap, du plus léger au handicap majeur devrait constituer un des éléments de la politique nationale des transports. L’ONG Espoir Handicap s’est fixée une mission qui a pour but de proposer des mesures découlant d’une approche pragmatique de la situation. Ainsi, elle va s’atteler à recueillir les demandes des associations et présenter des mesures pouvant être mises en place rapidement et répondant aux problèmes identifiés sur le terrain, sans méconnaitre les actions long terme qui vont être envisagées.

×