La monarchie absolue en France aux XVII et XVIIIème siècle sous le règne de Louis XIV  Le Grand Siècle
I / La mise en place de la monarchie absolue Régence Fronde
I I/ Les symboles de l’absolutisme Regalia Mode vestimentaire
 
<ul><li>Le grand manteau du sacre fleurdelysé doublé d'hermine. Le lys est symbole de pureté. Lys souvent associés au bleu...
III / Instruments et limites de l’absolutisme A / Les instruments de l’absolutisme Le château de Versailles Le gouvernemen...
http://video.google.fr/videoplay?docid=6356423378577946250&ei=REzZSKHUK5K22wLOvJC1Ag&vt=lf&hl=fr http://video.google.fr/vi...
façades est du château de Louis XIII autour de la &quot;Cour de Marbre&quot; Façade ouest vue du jardin
Galerie des Glaces
Le roi et Colbert par Charles Le Brun Le gouvernement
Louis XIV, alors âgé de 22 ans, décide d'assumer désormais en personne la direction du gouvernement. Dès le lendemain, il ...
Les intendants
OR Produits  manufacturés
Henri IV touchant les écrouelles
Après la révocation de l'Édit de Nantes, le protestantisme devient interdit sur le territoire français
 
Les limites de l‘absolutisme Cependant, le roi n’est pas un dictateur il a des devoirs qui limitent son pouvoir :  Les Loi...
IV / La société d’Ancien Régime A / Une société divisée en trois ordres B / Une société inégalitaire
Les ordres selon Loyseau « Il faut qu’il y ait de l’ordre en toute chose, et pour la bienséance et pour la direction de ce...
LYON D'APRÈS SIMON MAUPIN EN 1625
  DÉTAIL D'UN PLAN DE LYON EN 1773                                                                                        ...
 
 
Hôtel de Ville  d'Yverdon-les-Bains (env. 1770).  >
Musée de Beaux-Arts  ( Ancien Palais Archiépiscopal (XVIIe et XVIIIe siècles)  )
Détail d'une vue panoramique d'Orléans depuis la rive sud (1690) - Peinture de Martin des Batailles  En 1758 commence la d...
1755 : Levage des cintres. Dessin de A.T. Desfriches
Lyon - Carte du bourg de la Guillotière en 1710 
 
Une Soirée chez Madame Geoffrin  par Gabriel Lemonnier.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Louis Xiv 2008

2 497 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 497
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Louis Xiv 2008

  1. 1. La monarchie absolue en France aux XVII et XVIIIème siècle sous le règne de Louis XIV Le Grand Siècle
  2. 2. I / La mise en place de la monarchie absolue Régence Fronde
  3. 3. I I/ Les symboles de l’absolutisme Regalia Mode vestimentaire
  4. 5. <ul><li>Le grand manteau du sacre fleurdelysé doublé d'hermine. Le lys est symbole de pureté. Lys souvent associés au bleu azur. Le bleu est le symbole de la vierge. Dans l'iconographie chrétienne, la vierge porte toujours un manteau bleu. On veut souligner la protection que la Vierge accorde  au roi de France. </li></ul><ul><li>L'épée, que le roi porte au côté gauche. Elle symbolise le pouvoir militaire du roi, faisant du roi le chef des armées, décidant de la guerre et de la paix. C'est l'épée de Charlemagne. </li></ul><ul><li>Le sceptre royal, tenu par le roi dans la main droite, à l'envers, comme une canne. Le sceptre symbolise le pouvoir, le commandement. Il prolonge la main droite du roi, la main de l'action, de l'exécution des décisions. </li></ul><ul><li>La couronne royale. Posée sur un coussin de velours au pied du sceptre. Couronne fermée, en or, ornée de 48 pierres précieuses, c'est le symbole de la supériorité du roi. </li></ul><ul><li>La main de justice, posée près de la couronne. Bâton d'or terminé par une main d'ivoire. Symbolise la clémence royale. Le roi est le juge suprême du royaume. Tous les sujets peuvent faire appel de leur condamnation devant lui. </li></ul><ul><li>Le collier de l'ordre du saint esprit, sur la poitrine du roi. Cet objet ne fait pas partie des regalia mais il est aussi fortement symbolique. Ordre créé par Henri III en 1578 pour fortifier la foi et la religion catholiques. La plus haute distinction sous l’Ancien régime. Au centre du collier, une colombe rappelait la descente de l' esprit saint sur Clovis lors de son baptême. </li></ul><ul><li>Le trône </li></ul>http://artic.ac-besancon.fr/histoire_geographie/Sallet/portrait%20LXIV.html
  5. 6. III / Instruments et limites de l’absolutisme A / Les instruments de l’absolutisme Le château de Versailles Le gouvernement Les intendants Les politiques royales
  6. 7. http://video.google.fr/videoplay?docid=6356423378577946250&ei=REzZSKHUK5K22wLOvJC1Ag&vt=lf&hl=fr http://video.google.fr/videosearch?q=versailles&ie=UTF-8&oe=utf-8&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&um=1&sa=N&tab=wv# Le château de Versailles
  7. 8. façades est du château de Louis XIII autour de la &quot;Cour de Marbre&quot; Façade ouest vue du jardin
  8. 9. Galerie des Glaces
  9. 10. Le roi et Colbert par Charles Le Brun Le gouvernement
  10. 11. Louis XIV, alors âgé de 22 ans, décide d'assumer désormais en personne la direction du gouvernement. Dès le lendemain, il réunit le Haut Conseil. «Monsieur,» dit-il en s'adressant au chancelier (le ministre de la justice), «je vous ai fait assembler avec mes ministres et secrétaires d'État pour vous dire que, jusqu'à présent, j'ai bien voulu laisser gouverner mes affaires par feu M. le Cardinal ; il est temps que je les gouverne moi-même. Vous m'aiderez de vos conseils quand je vous les demanderai...» Le gouvernement
  11. 12. Les intendants
  12. 13. OR Produits manufacturés
  13. 14. Henri IV touchant les écrouelles
  14. 15. Après la révocation de l'Édit de Nantes, le protestantisme devient interdit sur le territoire français
  15. 17. Les limites de l‘absolutisme Cependant, le roi n’est pas un dictateur il a des devoirs qui limitent son pouvoir : Les Lois Fondamentales : 1.La loi salique. 2.La protection de l’Eglise catholique. 3.L’interdiction de vendre le royaume. 4. Le respect des décisions royales anciennes sur les « libertés et les privilèges » ou « coutumes ». Dans le pays, des contre-pouvoirs existent : 1. Les Parlements. 2. Les privilèges et les autorités des villes. 3. Les Etats Généraux.
  16. 18. IV / La société d’Ancien Régime A / Une société divisée en trois ordres B / Une société inégalitaire
  17. 19. Les ordres selon Loyseau « Il faut qu’il y ait de l’ordre en toute chose, et pour la bienséance et pour la direction de celles-ci. Les intelligences célestes ont leurs Ordres hiérarchiques, qui sont immuables. Les Souverains commandent à tous ceux de leur Etat. Quant au peuple qui obéit, on le divise par ordres. Les uns sont dédiés particulièrement au service de Dieu ; les autres à conserver l’Etat par les armes, les autres à le nourrir. Ce sont les trois ordres ou Etats généraux. Mais chacun de ces ordres est encore divisé en ordres subalternes, à l’exemple de la hiérarchie céleste. » Charles Loyseau… Traité des Ordres et autres dignitéz, début XVII ème siècle Bienséance : caractère de ce qui convient, de ce qui va bien. Hiérarchie : organisation sociale qui décide des relations de pouvoirs entre différentes personnes ou groupes de personnes. Immuable : qui reste identique à soi-même, qui ne change pas, qui dure longtemps. Subalterne : qui occupe un rang inférieur, inférieur. Céleste : relatif au ciel,
  18. 20. LYON D'APRÈS SIMON MAUPIN EN 1625
  19. 21.   DÉTAIL D'UN PLAN DE LYON EN 1773                                                                                                                                                                                 
  20. 24. Hôtel de Ville d'Yverdon-les-Bains (env. 1770).  >
  21. 25. Musée de Beaux-Arts ( Ancien Palais Archiépiscopal (XVIIe et XVIIIe siècles) )
  22. 26. Détail d'une vue panoramique d'Orléans depuis la rive sud (1690) - Peinture de Martin des Batailles En 1758 commence la démolition du vieux pont des Tourelles .
  23. 27. 1755 : Levage des cintres. Dessin de A.T. Desfriches
  24. 28. Lyon - Carte du bourg de la Guillotière en 1710 
  25. 30. Une Soirée chez Madame Geoffrin par Gabriel Lemonnier.

×