SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  140
Répliques algérienne démocratique et populaires
Université Constantine 3
Département d’architecture et d’urbanisme
Faculté d’architecture
Osmane Meriem
Meziane Moussa
Approche thématique :
1-Introduction
2-Définition d’une centre de livre
3-Evolution historique
4-La situation dans le pays
Approche programmatique :
1-Approche quantitative
Le contenu de programme proposé
2-Approche qualitative
Approche révérencielle :
1-La bibliothèque d’Alexandrie
2-La bibliothèque de l’Université Mentouri
3- La bibliothèque de Saint Geneviève
Approche urbaine :
1- Présentation du contexte urbain
2-Aperçu historique
3-Lecture morphologique
4-Les voies
5-Types d’ilots
6-Les nœuds
7-Les repères
8-Bâti et non bâti
Lecture du site d’intervention :
1-Représentation du site
2-Contexte physique
 Lecture morphologique
 Forme et limites
 Accessibilité
 Caractéristiques dominantes
 Nuisances
 Utilisation actuelle
 Evaluation de l’importance de notre projet sur
l’organisation urbaine actuelle
 Conclusion et recommandation
La culture est le produit culturel qui permet de
comprendre et d’évaluer (1). Elle reste un instrument
privilégié de L’évolution sociale et économique, c’est en se
basant sur ce principe que le développement d’une nation est
mesuré.
La bibliothèque, qui avait joué jadis le rôle d’une source de
savoir et de culture se trouve aujourd'hui recalée , comme
la sphère culturelle s’élargissait avec l’apparition de
nouveaux besoins intellectuels de plus en plus complexes .
Cela nécessite de communiquer et d’assembler entre la
bibliothèque et ses différentes annexes intellectuelles qui
donna naissance a : Un centre de livre .
Définition du centre du livre :
C’est un établissement à caractère culturel . Sa
vocation et son rôle sont de soutenir l’ensemble de la
chaîne du livre (auteurs, éditeurs, libraires, bibliothèques,
promoteurs du livre, exposition et vente .. ) (2) ce centre de
livre garantit la communication entre les différents
intervenants intellectuelles et le public .
Evolution historique :
 En Mésopotamie :
Les premières bibliothèques furent celles des
Sumériens, on a commencer de collecter
et rassembler tous ces textes rédigés sur des
tablettes d'argile.
 Antiquité :
En 1250 av. J-C fut construite la première
bibliothèque égyptienne, contenant environ
20000 parchemins de papyrus, sous le
règne de Ramsès II .
Moyen Âge :
Les Monastères entretiennent et enrichissent
les bibliothèques, au sein desquelles sont
conservés les textes utiles à la liturgie et à la
prière .
Renaissance :
L'ouverture de bibliothèques publiques
et le développement de bibliothèques
privées.
 L'invention de l'imprimerie.
Époque contemporaine :
Le développement des bibliothèques de
tous types s'accélère entre la fin du
XVIIIe siècle et le XXIe siècle.
Les bibliothèques diversifient peu à peu
leurs activités, avec des expositions, des
conférences et colloques, des animations
diverses ..
La situation dans le pays :
 Selon le décret exécutif n°05-433 du 14 novembre 2005
: « Le schéma Directeur du secteur de la culture devra prévoir
la mise en adéquation de l’offre culturelle à la demande des
algériens selon les normes universellement reconnues pour
favoriser l’accès de tous aux biens, services et pratiques
culturelles et artistiques…. De même les projets et
investissements engagés par le secteur et considérés comme
prioritaires permettront un rayonnement culturel national et
international. » (4)
La bibliothèque est un élément vital, tant son potentiel
éducationnel, culturel, économique et social, démontre son
caractère stratégique d’intérêt national .
En Algérie ; et afin de cerner la réalité en matière d’espaces de
lecture, un état des lieux a été effectué par le ministère de la
culture . Il a permis de relever une insuffisance évidente de
structures à travers les wilayas du pays. Parmi les 1541
communes, seules 183 sont pourvues de bibliothèques
communales et 320 Salles de lecture.
Et voici les statistiques présentés par le ministère algérienne de la
culture :
A noter !
On remarque que 37 Willayas disposent des bibliothèques mais
cette disposition est complètement hétérogène dont :
 Une concentration des bibliothèques au Nord : 99 sur 183 .
 Le Nord Est dispose 14 bibliothèques
 Le Nord Ouest 32 bibliothèques
 le Sud comporte 38 bibliothèques
Selon notre étude des diagnostiques présenter par le ministère
on peut ajouter que :
 La majorité de ces espaces ne disposent pas des équipements adéquats,
absence totale de respect des normes techniques, scientifiques et de
sécurité ..
 Une insuffisante évidente de fond documentaire .
Quand aux fonds documentaires en place dans les espaces de lecture
existants, 14.737.016 publications et ont été recensées pour une population de
39.100.863 habitants; soit 1 livre pour 3 personnes alors que les normes de
l’UNESCO sont de 02 livres par habitant pour les pays en voie de
développement et de 04 livres par habitant pour les pays développés !!
Pour cella un programme est mise en valeur : de réalisation de nouveaux
équipements et de mettre en disposition un fonds documentaire riche et varié
répondant aux besoins de formation et d’information
Contenu de programme proposé :
Espace Surface utile
Bureau de directeur 20 m²
Secrétariat 15 m²
Bureau comptabilité et
gestion
20 m²
Salle de réunion 40 m²
Bureau du personnel 15 m²
Sanitaires (Homme et
femme )
15m²
Administration :
Espace Surface utile
Salle de lecture et
rayonnage
500 m²
Box de travail 6m²
Salle de travail de
groupe
12 m²
Espace de recherche
informatisé
40 m²
Salle de rayonnage 60 m²
Salle de périodique 40 m²
Fichier et prêt 41 m²
Magasin (dépôt des
livres )
40 m²
Reliure et codification 20 m²
d’archives
Espace Surface utile
Salle de rayonnage 40 m²
Salle de consultation 20 m²
Sanitaire 15 m²
Espace Surface utile
Accueil 6m²
Rayonnage informatique et
vente
m²
Salle équipée d’appareil
informatique
m²
Sanitaire 15 m²
Cafétéria 120 m²
Espace Surface utile
Exposition et présentation 40 m²
Réception et vente 20 m²
Sanitaires publics 15 m²
Espace Surface utile
Salle plénière 300 pers
Cabine de traduction 6 m²
Salon VIP 60 m²
Sanitaire 15 m²
Espace Surface utile
Chaufferie et climatisation 80 m²
Factotum 80 m²
Espace Surface utile
Parking (2,5 x 5,00 m) x 150 (5)*
Jardin 500 m²
Composants Définition Rôle Organisation
spacio_fonctionelle
Exigences qualitatifs
Hall
d’accueil
C'est le premier lieu
de contacte entre le
public et la
bibliothèque
sert a accueillir,
informer, les
utilisateurs sur d’accès
a l’information
documents
Orientation :Sud Est.
-couleurs claires (blanc, blanc cassé,
beige…). l’accueil sépare l’extérieur de
l’intérieur et il doit s’ouvrir sur chaque
espace
le revêtement du sol doit
être : confortable
acoustiquement.
facile a entretenir.
esthétiquement beau.
résistant au feu.
Bureau de
directeur
espace de direction et
gestion des affaires de
la bibliothèque.
-Il est en relation
directe avec le
secrétariat et la salle
de réunion.
Gestion.
-Direction.
-Organisation.
Contrôle.
-Recevoir
-l’administration doit être intégrée aux
autre équipements pour plus de
coordination
. -bonne relation entre le bureau
du directeur et le bureau du secrétariat.
-proche de l’accueil.
-les espaces de l’administration peuvent
être : *cloisonnés (bureaux
individuels)
*semi cloisonné (action office).
*ouvert (paysage)
bonne organisation interne.
-éclairage naturel + artificiel
-plafonds acoustiques.
- éclairage latéral au plan de
travail.
-accès qui limite le
personnel du public.
Secrétariat espace de réception et
traitement de
courriers.
bureau où un ou
plusieurs secrétaires
gestion-recevoir les
courriers et les
envoyer. -
préparation des
réunions
-Coordination
Il doit être lié directement avec le bureau
du directeur.
Il doit être calme.
Bureau de
comptabilité
service chargé de la
gestion d’argent ou de
marchandise.
Gestion financière Il doit être en relation avec la secrétariat. Il doit être calme, bien éclairé
.
Salle de
réunion
Salle où se réunit le
personnel responsable
destiné à étudier des
questions liées à un
thème précis.
écouter.
-écrire.
-projeter.
Il doit être lié directement avec le bureau
du directeur.
-isolation phonique.
- éclairage artificiel.
composants Définition Rôle Organisation
spacio_fonctione
lle
Exigences
qualitatifs
Salle de
lecture
Pour adulte:
salle de lecture. Salle de
recherche documentaire
lecture, recherche,
détente, travailler,
consultation…
cet espace doit être en
contact avec la salle de
rayonnage.
Une température de 20c°
convient à cette salle avec
une bonne aération et
climatisation.
Pour enfants
espace qui permis aux
enfants de s’exprimer.
Espace contient des
documents d’enfants.
repos et d’invention
. -lire, dessiner
travailler, écouter,
regarder
cette salle est placée
dans un coin non
bruyant. Un espace
ambiant.
-bonne isolation phonique
-le revêtement du sol soit
des tapis ou des moquettes.
-Bien éclairée. Couleurs
claires.
Salle de
rayonnage :
-Espace réservé aux
dépôts et aux stockages de
livres.
On propose deux espaces
de lectures (scientifique
et littéraire), avec pour
chacun un espace de
rayonnage pour la
documentation libre
accès.
Non humide
E
Il faut place la salle de lecture
à l’abri du bruit extérieur et
intérieur, en utilisant l’isolant
phonique
clairage sepecial
Salle périodique Mise à disposition de
périodiques tous publics
et tous domaines
Consultation, lecture et
emprunt de ces
périodique
salle pour activité
plus ou moins rapide
bonne accessibilité
périodique et en
relation bureau de prêt
bonne isolation thermique et
phonique
Le Prêt
C’est un espace consacré à
la présentation du livre, sur
rayonnage avec libre accès
au public. Des place assise
permettent de lire sur place .
il permet d'accueillir le
public, d'inscrire les
lecteurs et d'effectuer le
prêt et le retour des
documents. Espace
d'orientation, et de
contrôle, qui permet une
consultation rapide.
un bureau avec plateau assez large
qui fait office de banque de prêt.
- un ou deux sièges de bureau.
- un rayonnage derrière la banque de
prêt pour les documents en attente
(réservations, livres à réparer,
documents en retour) et pour les
petites fournitures nécessaires à la
couverture.
Il doit être
calme, bien
éclairé .
Un espace
vaste.
Magasin
C’est un espace de stockage;
les documents stockés doivent
pouvoir être rapidement
retrouvés quelque soit la
fréquence d’utilisation et les
variations d’un document à un
autre.
Conservation, et stockage. . Il doit être
calme, bien
éclairé .
Un espace
vaste.
Salle d’archive
C’est un espace réservé aux
chercheurs, enseignants,.. . etc.
ils auront la possibilité de
consultation de fonds anciens .
ranger les dossiers et les
documents.
Cet espace consacré pour les
chercheur. Loin de public .
Il doit être
calme et isolé.
accueil
Salle de lecture Magasin
Salle Audio-visuel
Salle de travail en groupe
Salle Périodique
Salle des enfants
Salle de travail individuel
archive
Salle de
conférence
Salle d’Internet
administration
Locaux techniques
Hall et exposition
Salle de réunion
1-Le projet :
la Bibliotheca Alexandrina, a été construite
approximativement à l'emplacement de l'édifice de
la bibliothèque d’Alexandrie celle Qui a était la
plus célèbre de l'Antiquité ; une légende, au point
qu'elle a réussi à incarner le mythe qui voulait
rassembler en un seul lieu clos les livres du monde
entier.
Créée par Ptoléme, fondateur en Égypte de la
dynastie grecque des Lagides et roi d'Égypte (305-
283 avant J.-C.),
Elle était détruit au cinquième siècle après J.C.,
un immense trésor de savoir se trouva à jamais
perdu.
C’est en 1989 que l’Etat égyptien lança un
concours d’architecture en vue de la construction
d'une nouvelle grande bibliothèque , Une équipe
d’architectes norvégiens est prise en charge .
Elle a ouvert ses portes en 2002 est considérer
l’une des œuvres architecturales majeures des
dernières décennies.
2-Situation :
Elle est située sur la corniche, au centre de la ville El Selsela sur le
littoral Nord de la méditerrané sur une superficie de 200.000 m².
2-Situation :
3-Composition de masse
 Le projet est un
simple cercle
incliné vers la mer,
immergé
partiellement dans
une pièce d’eau .
 Le projet reflet à
l’image du soleil
égyptien , la mer et
le phare illuminant
le monde et la
civilisation
humaine mais selon
des critères
esthétiques
contemporains.(7)
 Elle comprend six étages au-dessus du sol et quatre étages
en sous-sol de façon à conserver une échelle réduite, évitant
au visiteur un sentiment de domination lorsqu’il se trouve à
proximité.
Bâti et non bâti
Le projet assure un équilibre entre le bâti et le non bâti ( aménagement extérieur )
 Le bâti : 65.21 %
 Le non bâti : 34,78 %
Calculés par
Autocad 2016
4-Accessibilité :
La bibliothèque se situe face au port de L'Est et à la
mer . Cette parcelle et limité au Nord et au Sud par
deux voies parallèle la "corniche" du port de
mer(avenue EL-Jueish)
Limites du projet
La Bibliothèque est limité par:
Nord :la mer.
Au Sud: L'université de Alexander
(Faculté de Droit et de commerce
est des Art et des lettre ) .
Au L'est :Hôpital universitaire.
A L'ouest: Deux Bâtiments
résidentiels.
Accessibilité piétonne
Les entrée:
La plazza dispose de 3 entrées permettant
d‘accéder au complexe:
3ème entrée:
Donne accès au
bâtiment principal:
1er entrée:
Sous le
planétarium
2ème entrée:
donne accès au
centre de
conférence
:Accès
5-Organisation spatiale et fonctionnement :
Composant par étage :
Niveau n˚1 : il comprend les racines de la connaissance variant entre :
philosophie , religion géographie eh histoire .
Niveau n˚2 : comprend l’audiovisuelles et espace multi-médiat.
Niveau n˚3 : consacré aux œuvres musicales.
Niveau n˚4 : laboratoire pour sauvegarder les ouvrages rares et des
manuscrits
Niveau n˚5 : bibliothèque de Tahaa Hossein, pour les aveugles, et une
librairie
Niveau n˚6 : une bibliothèque pour les jeunes entre 14 et 18 ans et une
cafétéria.
A chaque étage : un ensemble d’ouvrages et des salles de lectures et
bureau de renseignement en plus une salle de conférence.
Dans le sous terrain se trouve un ensemble de salles de conférences
relier par des ponts aux institues de recherche et d’information.
 Un parc informatique d’environ 700 a 800
ordinateurs.
 Des bureaux individuels pour les chercheurs.
 une salle spécifique pour les non-voyants afin
qu'ils puissent consulter des livres électroniques ou
scanner temporairement des livres classiques pour
les transformer en livres audio, utiliser des lecteurs
grossissants ou des claviers et imprimantes en
braille.
 un département multimédia avec petits bureaux
équipés pour visionner sur place les différents
supports disponibles.
Rayonnages ouverts
Bibliothèque Taha Hussein.
Divisions de travail informatiques Bibliothèque des jeunes
Bibliothèque multimédiaSalle principale de lecture
1er sous-sol
15- ALEXploratorium
16- Les Instruments Astronomiques et Scientifiques
Arabes à l’Epoque Médiévale (exposition permanente)
17- Passage de services principal
18- Escaliers de secours
19- Sortie de secours
Salle de lecture
Imprimeriemusée
Planétarium
salle
d’exposition
Salle de
réunion
bureaux
1- Salle de Lecture
2- Espace de stockage
3- Imprimerie
4- Garage du personnel
5- Bureaux
6- Livres rares
7- Passage de services principal
8- Escaliers de secours
2ème sous-sol
Salle de
Lecture
Espace de
stockage
Imprimerie
Bureaux Livres rares
3ème sous-sol
1- Salle de Lecture
2- Espace de stockage
3- Laboratoires de formation
4- Salle d’ordinateurs
5- Bibliothèque des Arts
et du Multimédia.
6- Bureaux
7- Musée de l’Histoire des Sciences
8- Passage de services principal
9- Escaliers de secours
Salle de LectureEspace de
stockage
Laboratoires de formation Salle d’ordinateurs
Bureaux
Musée de l’Histoire
des Sciences
Bibliothèque des Arts
et du Multimédia
4ème sous-sol
1- Salle de Lecture
2- Espace de stockage
3- Laboratoire Numérique
4- Bureaux
5- Passage de services principal
6- Escaliers de secours
Salle de
Lecture
stockage
Bureaux
Laboratoire
Numérique
L'entrée 1- Salle de Lecture
2- Bibliothèque Taha Hussein pour
les non et malvoyants
3- Internet Archive
4- Espace de stockage
5- Entrée VIP
6- Entrée du personnel
7- Entrée principale
8- Triangle Callimaque
9- Auditorium
10- Escaliers de secours
Salle de Lecture
Bibliothèque Taha
Hussein
Internet
Archive
Entrée
principale
stockage
Auditorium
1er étage
1- Salle de Lecture
2- Bibliothèque des Enfants
3- Bibliothèque des Jeunes
4- Cafétéria
5- Passerelle
6- Passage de services principal
7- Escaliers de secours5
4
1
3
6
7
7
7 7
72
Salle de Lecture
Bibliothèque
des Jeunes
Bibliothèque
des Enfants
Cafétéria
2 éme étage
1- Salle de Lecture
2- Bureaux
3- Passage de services principal
4- Escaliers de secours
Passage de
services principal
Salle de Lecture
Bureaux
Escaliers de secours
3 éme étage
1- Salle de réunion flottante
2- Bureaux
3- Section Nobel
4- Passage de services principal
5- Escaliers de secours
1
55
55
1
4
2
3
Passage de
service Salle de
réunion
bureau
4éme étage
1- Salle de réunion flottante
2- Bureaux
3- Passage de services principal
4- Escaliers de secours
1
43
4
4
2
Passage de
services
principal
Bureaux
Salle de
réunion
5 éme étage
Bureau
de
directeur
Salle de
réunion
Espace VIP
1- Bureau du directeur
2- Salles de réunion
3- Espace VIP
4- Escaliers de secours
ascenseur
L ’élément qui relie
tous les niveaux
verticalement
Escalier Secoure
Qui a le même
prolongement de l’
ascenseur.
Escaliers:
Sont situés au N-
NE , et sont reliés
entre les
différentes salles
de lectures qui
sont superposées
 Exigences fonctionnelles
6-Traitement et aspect architectural:
• Elle a la forme d'un disque incomplet incliné vers la mer de
160 mètres de diamètre entouré d'une enceinte en granit
d'Assouan gravée à la main avec des alphabets du monde entier.
• . Pas moins de 4200
blocs de granit
dissociables pesant
chacun entre 800 kilos et
1 tonne ont été utilisés
pour confectionner cette
enceinte
• L'ensemble est lui-même entouré d'un bassin réfléchissant
• Le toit incliné est en verre et aluminium
7-Aspect technique
 La structure et en
pontaux poutres : Il
existe 66 colonnes
intérieures en forme
de lotus cannelées en
béton, soutenir le toit,
conçu sans joints de
dilatation dans ses
16.000 mètres carrés.
 La plus grande salle
de lecture du monde :
20 000 mètres carrés.
En cas d'incendie, elle
peut être cloisonnée
en trois parties
Matériaux :
A l'intérieur, les chambres sont en bois. Les planchers sont en chêne
Le couvercle est en verre avec une structure métallique
Le grand mur courbe extérieure a été construite en granit d'Assouan.
Un toit de verre et d'aluminium permet un éclairage agréable.
Qualité Spatiale :
L’éclairage
Le toit de verre et
aluminium permet un
éclairage agréable de
l’intérieur sans lumière
directe pour ne pas
incommoder le lecteur
C’est impressionnant que la
bibliothèque d’Alexandrie garde l’
identité antique ,le symbolisme en
créant une fonctionnalité a basse
technique très modernisée !
Model 2 :
1- Présentation du projet
 conçu par l’architecte brésilien « OSCAR
Niemeyer », en 1970, d’une capacité de 1000
étudiants, avec une surface de 2840m².
Situation :
 la bibliothèque
de Mentouri est
situé au centre de
l’université entourée
par les deux blocs
(bloc de science et
bloc de lettre) pour
faciliter
l’accessibilité à tous
les étudiants.
B.U.C Bloc des sciences
Auditorium et
esplanade
Bloc des lettres
Tour administratif
Composition de masse :
La bibliothèque est constituée
d’un cylindre, entouré par des
éléments courbés, d’une hauteur de
5m, élever par un seul niveau
(RDC).
La forme assurant une liberté et
fluidité spatiale, dans la circulation,
et les fonctions destinées à cette
bibliothèque, c’est bien la notion de
fonctionnalité « les fonctions
déterminent la forme. »
Cette forme circulaire, se caractérise
par un plan libre, d’un rayon de 30m,
et d’une surface de 2840m².
Accessibilité :
On peut atteindre la bibliothèque de touts les chemins, elle est accessible directement par
3 accès :
Accès public : on trouve 2 accès :
Accès public principale : destiné au public lecteur, qui relie l’esplanade et le RDC de la
bibliothèque, (salle de lecture).
Accès public secondaire : qui mène au sous-sol, (banque de prêt).
Accès personnel : qui relie la bibliothèque (sous-sol), avec
bloc des lettres (RDC).
Accès public principale. Accès public secondaire
 L’existence de 2 types de parking :
 pour étudiants, d’une capacité de 200 véhicules.
 d’une capacité de 80 véhicules.
 Parking personnel
Parking personnel
Parking public
Organisation spatiale et fonctionnement :
La bibliothèque se compose d’un sous-sol et un RDC
 Le sous-sol Le sous-sol est considéré comme le niveau le plus
important pour la salle de lecture. Le magasin occupe la plus
grande surface avec une capacité de 437.460 livres et il est en
relation directe avec la salle de lecture par l’escalier.
On trouve de différent espaces tel que :
1-La salle de lecture
2-La salle de recherche
3-L’espace du prêt
4-L’administration
5-Le magasin ou le rayonnage
6-Le hall de circulation
Espace
de prêt
Hall de circulation Le magasin
Le rez-de-chaussée: Le rez-de-chaussée est le niveau
principal pour l’étudiant car :
Il comporte deux grandes salles de lecture, l’une pour étudier et
l’autre pour la recherche.
On ne trouve pas de cloisons de séparation. Celles-ci ont été
remplacées par des rayonnages pour séparer les différents
espaces, et qui sont orientés vers le centre de la bibliothèque
pour mieux s’adapter à sa forme circulaire.
On ne trouve pas de table particulière puisque la salle de lecture
est aménagée par des tables à quatre personnes pour
certainement augmenter la capacité de la salle.
La salle de
recherche
La salle de lecture
Plan libre
Relation indirecte.
Relation directe.
Hall d’entrée
Bureau
Réception
Exposition
Aire de
lecture
Salle
périodique
Attente+
Net
Dégagement
Espace son
et image
Jardin
Bureaux
administratifs
Rayonnage
Espace de
prêt
Espace de
consultation
Relation indirecte.
Relation directe.
Relation visuelle.
6 – Traitement et aspect architectural :
 L’utilisation parfaite du béton brut (sans
revêtement), pour exprimer le poids et la masse du projet.
 Un mur en béton, de 5m d’hauteur, sans ouvertures,
pour créer une coupure dans le champ visuel des lecteurs
entre l’intérieur et l’extérieur.
 Un mur aveugle, avec une entrée centrale, accéder
par une rampe, marqué par un élément attractif, en béton
armé, avec un espace de regroupement des étudiants
(bancs publics),à gauche et à droite de l’entrée.
 Etude de la circulation intérieure
Circulation horizontale:
L’utilisation de la notion du plan libre, au niveau du .RDC
Au niveau du sous-sol, on trouve un grand
.dégagement
Espace libre Dégagement
 Circulation verticale :
Elle communique entre les 2 niveaux, représentée par les escaliers et les rampes douces pour
faciliter la circulation, surtout pour les gens handicapés.
Escalier
Rampe
9 –Aspect technique
Etude de la structure:
L’utilisation du béton précontraint pour faire des grandes portées, dans cette
bibliothèque, on trouve une structure mixte, structure auto-stable et l’autre des murs
porteurs (voiles) en niveau du sous-sol au même temps des murs de soutènement.
Au niveau du RDC, une trame circulaire, composée de 8 poteaux, d’une grande
section, et une distance de 8m entres deux, le rayon de cette trame est de 10m vers le
centre, et de 20m vers le mur extérieur (mur porteur).
Structure en
cours de
réalisation
La structure des voiles
Les enjeux de la conception :
L’architecte Oscar a pensé à deux obstacles principaux
pour le bon fonctionnement de la bibliothèque:
Le premier c’est l’éclairage
Le deuxième c’est la gestion du bruit extérieur
Alors il a fait reculer le mur extérieur en le
bâtissant mur aveugle et le mur intérieur en baies vitrées.
L’espace entre les deux a été aménagé en espace vert. En
faisant cela l’architecte Oscar a
isolé du bruit la salle de lecture par le biais du
mur aveugle et a offert un éclairage naturel à
travers les baies vitrées. Plus que cela il a offert
aux lecteurs une sensation de bien-être en
regardant la verdure qui les entoure. Enfin
pour, couronner le tout il a ajouté l’éclairage zénithal pour
mieux éclairer le centre de la bibliothèque.
L’eclairage zénithal
Revêtement
Revêtement plafond :
faux-plafond.
Revêtement mural : béton
brut.
Ventilation :
Gaine de climatisation centrale.
Après notre visite de cette bibliothèque on a trouvé une richesse
d’étude ,au niveau de la conception architecturale (niveau
fonctionnel ,structurel ,technique et esthétique )qui nous a donné la
valeur réelle de la bibliothèque et ces principes de base
Model 3:
1 -Présentation du projet
 Nom du projet :Bibliothèque sainte Geneviève .
 architecte: Henri Labrouste
 Situation: Paris
 La bibliothèque fut construite par l’architecte Henri
Labrouste en 1851 . Elle est l'héritière de la
troisième plus importante bibliothèque d'Europe,
accessible à toute personne majeure ou titulaire
du baccalauréat. (8)
L’architecte :
HENRI LABROUSTE est
l’un des rares architectes du
XIXème siècle, pas
uniquement sur le plan
français mais sur le plan
international. Né le
11/05/1801 a Paris.
Considéré comme le
premier chef qui a introduit
l’implication du fer et de la
fonte dans la construction de
ses édifices.
2- Situation :
 La bibliothèque Sainte-
Geneviève (BSG) est
une bibliothèque située au
10 place du Panthéon, à
Paris .
3- Composition de masse
 L e volume est simple : un parallélépipède .
l'architecte crée un
premier volume qui
est le RDC (le
stockage des livres
anciens)
Sur lequel il pose le
second volume (la salle
de lecture).
à l'arrière il crée un
troisième volume : l'escalier
(rentabilité spatial).
4- Accessibilité :
 L'accès au bâtiment est par
l'unique porte située au centre, on
accède à un grand vestibule à
colonnes carrées et massives,
traité comme un temple, le lecteur
entre dans un temple dans l'esprit
de l'architecte c’est le temple du
savoir.
5- Organisation spatial et fonctionnelle :
 Le plan de RDC est rectangulaire et symétrique, on peut le
divisé en 3 espaces :
le vestibule au milieu et à ses côtés 2 espaces de stockages des
livres.
 L’étage (La salle de lecture) :
La salle de lecture occupe tout le volume de 1ier étage ; un plan
libre sans aucune cloison.
Le plan de la salle est ce qu’on appelle le plan basilical : 80m de
long ; 17m de large et des murs plus hautes de 15 m ; il est
composé d’un hall devisé en deux vaisseaux par une colonnade
centrale
Commentaire :
•Entre les contre fort sous les fenêtres ; il place un 1er niveau d’armoire a
livres ; puis un second
• cette exposition a un inconvénient ; les magasiniers qui place et range les
livres ; pour Labrouste leur activité manuel est perturbé la concentration des
étudiants ;
Il décide donc de cacher les circulations verticale par les armoires / devant les
escaliers .
CIRCULATION INTERIEUR :
Salle de
lecture
vestibule
Stockage
des
livres
Stockage
des
livres
Circulation vertical
L’architecte met en œuvre 2 types
d’escalier :
1/les escaliers de services pour les
magasiniers :
Cachées derrière les armoires devant les
escaliers plus créant des petits cabinets
dans lesquelles on peut ranger les livres
avec un passage intérieur entre chaque
cabinet
2/Des escaliers pour les lecteurs :
Devant la forme de la bibliothèque
l’architecte a conçu 4 escaliers à chacun
des angles de la galerie ; plus l’escalier
principal
Commentaire
•Labrouste a réservé
l’escalier central aux
lecteurs
L’escalier est placé
directement en face
de la porte d entré
pour attirer l’attention
du visiteur pour
monte directement à
la salle .
5-Traitement et aspect architectural :
Le parti adopté pour la façade est très classique : un rez-de-chaussée
massif, pourvu d’ouvertures étroites, contraste avec un étage plus
largement ouvert. Cette distinction correspond à une réalité
fonctionnelle.
L’étage, destiné à recevoir la salle de lecture principale, s’éclaire de
41 larges fenêtres
6-Aspect technique
•Au RDC les colonnes portes de
l’arc en fer (la structure
métallique)
•Au 1 er étage ; la colonne
central ce prolonge comme c’est
elle avait traversé le plancher,
puis en vois un fut en fonte sur
lequel repose la charpente
métallique
La colonnade centrale composée
d’une rangée de 18 fines
colonnes cannelées qui joue le
rôle d’un axe de symétrie
supporte deux voûtes d’arc en
plein cintre qui s’appuient sur
une charpente métallique
La portée :
La toiture est constitué des
poutrelles métalliques
franchissant les 20 mètres
entre les 2 voutes en
berceaux.
Système de fixation :
Le boulonnage : des arcs, les
chapiteaux de colonnes, la
charpente métallique.
Les matériaux :
La fonte et le fer forgé :Sont utilisés à
l’intérieur de la construction. Pour
respecter la noblesse de la pierre, ces
2 Matériaux sont utilisés pour le
plafond, les arcs, les colonnes du 1er
étage.
La pierre: À l’extérieur Henri
Labrouste a travaillé avec la pierre
pour garder le rythme du site antique
Et pour répondre à la question de la
simplicité, de l’équilibre recherché et
à la sobriété
Le plâtre lisse :Ce matériau est utilisé
pour couvrir la charpente métallique
(les voutes)
Le marbre :Labrouste a respecté
l’architecture antique et il a
utilisé le marbre sous forme de
plaquettes blanches et vertes
dans la construction du ce
temple de savoir.
Le bois :Pour tous le mobilier de
la bibliothèque.
le verre : Ce matériau est réservé
pour les ouvertures pour
accentuer la pénétration de la
lumière par ce que Labrouste a
respecté le principe qui dit (la
lumière première exigence du
programme d’une bibliothèque).
On remarque que :
La bibliothèque de saint Geneviève est une exemple
architecturale qui a fait la combinaison entre un matériau
traditionnel noble (la pierre) et un autre industriel (le fer)
Labrouste utilise des éléments décoratifs et techniques
coordonnés pour créer une ambiance paisible qui influence la
réceptivité et la concentration du lecteur. La bibliothèque offre
un espace de désir où de nouvelles alliances entre les lecteurs
peuvent se nouer à travers les âges et les cultures.
Model 1 Model 2 Model 2
Historique Projet phare remonte a
l’antiquité
Une construction nouvelle
Symbolique Le soleil , le phare et
la mer
Une rose
Volume Cylindre incliné cylindre parallélépipède
Formes simples
Accessibilité 3 accès Un seul accès
Organisation
spatiale
6 étages + 4 sous
sols
Sous sol + RDC RDC + 1
Traitement
architectural
Mur aveugle
Façade simple
Façade classique
Baies alignées
Aspect technique Système de sécurité
développé
Utilisation des
romps
Structure métallique
intérieure
1-Présentation du contexte urbain
Notre site est a Constantine
il est situé au centre ville de à
1390m du pont de sidi Rached et
du C.H.U de Ben Badais vers le
nord, à une distance de 1200m
de la mosquée et l’université
islamique EL AMIR
ABDELKADER.il est
relativement haut par rapport à
son environnement immédiat,
d’une altitude moyenne de 630m
environ.
Notre site va s’installer a
l’extrémité nord du site Coudait
Aty .
2- Aperçus historique :
le COUDIAT était au
départ une colline..
Dés 1852 il est décidé
d’araser cette colline
pour pouvoir y
construire la ville
française et la cité
administrative .
Le site occupait dés les premiers temps des équipements phares :
 Le siège de Citroën
 Le siège d’air Algérie
Le centre culturel Arabe CCA
3 -Lecture morphologique :
 Le contexte urbaine du site du
« COUDIAT » est réalisée à partir
d’une trame orthogonale à base
d’angle droit dans la partie NORD
et triangulaire dans la partie SUD
ce qui explique les différents
formes des édifices qui existe
surtout les formes arrondie dues au
traitement d’angle
La conception du tracé présente deux
niveaux:
1-un premier niveau constitué par la
voie périphérique.
2-un second niveau constitué par le
maillage à l’intérieur de la boucle.
Les deux niveaux ne se différencient
pas au point de vue caractéristiques
physiques et dimensionnelles .
3.1-Les voix :
Les réseaux routiers dans la cité du
Coudiat comporte :
1-la rue principal grand et large
comme : Boulevard de la LIBERTE. (
7.5m)
2-les rues secondaire se trouve au milieu
du quartier qui relient entre les différents
parties ( 5m)
3- les voies tertiaires ,utilisé par une
catégorie limitée des habitants, mais le
passage fait directement par les rues
principales ou secondaires. (2.5m)
 Il ressort deux types d’îlots
bien distincts auxquels
correspondent deux types de
parcelles bâties :
 1. Ilot de Rive: Ce sont des
îlots rectangulaires allongés
sur les limites du terrain du
coudait, beaucoup moins épais
que l’îlot du centre.
 2. Ilot de Centre: Ce sont
des îlots carrés tendent vers le
rectangle ou le trapèze selon
les directions et la forme du
terrain.
3.3-Les nœuds:
La conception du tracé
géométrique du Coudiat Aty
en damier offre une
succession de nœuds
dirigeant des parcours
unidirectionnels. Tous les
nœuds n’ont pas la même
importance, ou on trouve :
 Nœud 1° degré: importance
extrême.
 Nœud 2° degré: un point
singulier.
 Nœud 3° degré: nœud
ordinaire.

3.4-Les repères
Le site du Coudiat contient
des points d’appelles à
des formes et grandeurs
importantes telle que :
 La Mosquée El Istiqlal
 La pyramide
 Lycée El Houria
 Le musée
 L’hôtel des finances
 L’académie
 Commissariat central de
la police
La plus grande partie de
la surface de notre site est
batisse et elle présente :
 des habitations collectives
et individuelles,des
équipements : culturels,
éducatifs, sanitaires,
commercials et religieux.
 Le cadre non batis
représente soit des cours
au niveau des différents
équipements ,soit des
espaces verts ,les ruts les
parkings ou des parcelles
non construites.
Conclusion
 Une situation stratégique .
 Un site en trame en damier .
 Le bâti domine .
 Réseau viaire régulier et airé .
 Un centre administratif qui abrite plusieurs
équipements culturels .
1- Présentation
 Notre site d’intervention a une
positon stratégique, il est situé
au plein centre ville de
Constantine. Il appartient du
style colonial du Coudiat Aty.
2-Contexte physique
Morphologie du terrain
 Le terrain est situé
entre les courbes de
niveau 613,1 m et 612,7
m Donc la pente est
négligeable le terrain et
presque plat.
Limites du site d’intervention
Forme et limites
2-Contexte physique
Notre site d’intervention est de
forme de trapèze.
Limites du site d’intervention
Dans notre site il existe un seul
type de limites c’est la limite
artificielle par des voies mécaniques.
2-Contexte physique
Accessibilité
mécanique
piétonne
Grâce au situation importante de notre
terrain, il est très accessible parce qu’il est
limité par plusieurs voiries: Au nord:
AVENUE BOUDJERIOU, la rue qui lie notre
terrain et l’hôtel MAHRI. Au nord-est: la rue
qui lie notre terrain et la vieille ville, la rue
qui mène vers le pont de SIDI RACHED.
A l’est: la rue de SETIF et la rue de RAHMANI
ACHOUR (BARDO). Au sud-ouest: RUE
BOUDERBALAABDERAHMAN (à coté des esses).
2-Contexte physique
mécanique
piétonne
on a presque sept accès piétonnes. Deux
escaliers sous terrain au nord et a l’est.
Deux escaliers à coté des esses au des
Arcades à l’Est. Escalier à coté de rue
ABDELMALEK au nord-ouest et chaque
escalier est lié par deux trottoirs.
Accessibilité
2-Contexte physique:
Caractéristiques dominantes
Notre site est situé en plein centre ville de
Constantine qui le fait un milieu spécifique.
Notre site caractérisé par une trame damier
régulière qu’il faut respecter dans notre conception.
Le site situé dans une zone compact et concentré .
Un site représente la ville coloniale à Constantine.il
est entouré par un grand groupement des
administrations et des équipements éducatifs
2-Contexte physique
Nuisance
 Notre site est un lieu de
concentration des activités
administratives et scolaires connaît
un flux très important de circulation
mécanique précisément pendant la
journée donc Le trafic routier est
un dérangement dans la site.
 Comme il existe d’autres
nuisances telles que les déchets et
les mal-finitions de revêtement des
façades.
Les nuisances
Limites du terrain d’intervention
2-Contexte physique
Utilisations actuelles
El Khalifa
Ilots d’habitation
Notre site est actuellement
utilisé pour deux rôle différents :
Culturel par une centre culturel
El Khalifa
 Résidentiel par des ilots
d’habitation du coté du Coudiat
Evaluation de l’importance de notre projet
sur l’organisation urbaine actuelle
Notre projet qui un centre de livre est très
important de le mettre dans un site compact et
intéressant dans le centre ville de Constantine dans
la raison d’avoir un espace assez suffisant
d’assembler certaines nombres d’activités
culturelles ayant une relation avec le livre dans le
centre ville qui doit abriter un rayonnement
culturel .
4-Conclusion et recommandations
Situation :
Notre site d’intervention est un milieu compact et concentré .
Espace vert :
On remarque dans le site qu’il y a un manque d’espace vert chose qu’on peut le proposé
dans notre conception du centre de livre dans le sens d’avoir une vue agréable ..
Accessibilité et stationnement :
Un fluide mécanique bidirectionnel du coté Nord et unidirectionnel du coté Sud
La présence d’un parc de stationnement est indispensable.
Synthèse
 Le centre de livre ; une nouvelle notion qui s’adapte au
nouveaux besoins culturels et intellectuel ; un potentiel
éducationnel, culturel, économique et social qui suit
normes universellement reconnues et favorise l’accès de
tous aux biens, services et pratiques culturelles .
 C’est un projet qui ajoute un rayonnement culturel a la
ville d’où il doit être s’installer a un site a l’hauteur de
ce privilège .
(1) Dictionnaire Larousse page 130 –première édition 1997
(2) Wikipédia
(3) http://www.m-culture.gov.dz/ Ministère algérienne de la culture
(4) Journal officiel - décret exécutif n°05-433 du 14 novembre 2005,
http://www.rbdz.cerist.dz/ Répertoire des bibliothèques d’Algérie
(5) Eléments de programme des équipements projetés Doc PDF
(6) Google Earth
(7) L'ÉTRANGE DESTIN DE LA BIBLIOTHÈQUE D’ALXENDRIE par PATRICE
GIORGIADES page 47
La bibliothèque publique, un lieu de travail , Bibliothèque nationale du Québec, 2004
(8) Wikipédia
Neufeurt 7em édition
Bibliothèque : une histoire mondiale James W Campbell page 228
Gestion d’une bibliothèque _ Document PDF
Des bibliothèques pour tous ! ( E_Book ) Par Laura Wendell page 43
analyse d'un centre de livre
analyse d'un centre de livre

Contenu connexe

Tendances

Analyse thematique sur musée
Analyse thematique sur muséeAnalyse thematique sur musée
Analyse thematique sur muséeMoumou AzOo
 
Les normes architecturales
Les normes architecturalesLes normes architecturales
Les normes architecturalesboukhouidem
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.lyahia menadi
 
Affichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifAffichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifstudent
 
Centre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwaCentre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwaMarwa Larabi
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitatSami Sahli
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesghafour abdou
 
analyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'Annabaanalyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'AnnabaSami Sahli
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Hiba Architecte
 
Rénovation urbaine
Rénovation urbaineRénovation urbaine
Rénovation urbaineSami Sahli
 
Ginko l'ecoquartier
Ginko l'ecoquartierGinko l'ecoquartier
Ginko l'ecoquartierimed boulouh
 
Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7hafouu
 
Mies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusMies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusmonim mano
 
La grande poste d'alger
La grande poste d'alger    La grande poste d'alger
La grande poste d'alger ILYES MHAMMEDIA
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteArchi Guelma
 

Tendances (20)

Analyse thematique sur musée
Analyse thematique sur muséeAnalyse thematique sur musée
Analyse thematique sur musée
 
Les normes architecturales
Les normes architecturalesLes normes architecturales
Les normes architecturales
 
Centre de bab zouar
Centre de bab zouarCentre de bab zouar
Centre de bab zouar
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.l
 
La casbah d'Alger
La casbah d'AlgerLa casbah d'Alger
La casbah d'Alger
 
Affichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifAffichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectif
 
Centre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwaCentre culturel tjibaou larabi marwa
Centre culturel tjibaou larabi marwa
 
CASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptxCASBAH-alger.pptx
CASBAH-alger.pptx
 
Methode typomorpho
Methode typomorphoMethode typomorpho
Methode typomorpho
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
 
analyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'Annabaanalyse urbaine de la ville d'Annaba
analyse urbaine de la ville d'Annaba
 
Les illots
Les illotsLes illots
Les illots
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
 
Rénovation urbaine
Rénovation urbaineRénovation urbaine
Rénovation urbaine
 
Ginko l'ecoquartier
Ginko l'ecoquartierGinko l'ecoquartier
Ginko l'ecoquartier
 
Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7
 
Mies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusMies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropius
 
La grande poste d'alger
La grande poste d'alger    La grande poste d'alger
La grande poste d'alger
 
Comment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de siteComment faire une bonne analyse de site
Comment faire une bonne analyse de site
 

Similaire à analyse d'un centre de livre

Bibliothèque de l'Alcazar
Bibliothèque de l'AlcazarBibliothèque de l'Alcazar
Bibliothèque de l'Alcazarfernandez
 
Bibliothèques innovantes : espaces, services, dispositifs
Bibliothèques innovantes : espaces, services, dispositifsBibliothèques innovantes : espaces, services, dispositifs
Bibliothèques innovantes : espaces, services, dispositifsDujol Lionel
 
Pécha Kucha - Marion TULANE
Pécha Kucha - Marion TULANEPécha Kucha - Marion TULANE
Pécha Kucha - Marion TULANEMarion TULANE
 
BCU Jeudi info 040310 Rennes
BCU Jeudi info 040310 RennesBCU Jeudi info 040310 Rennes
BCU Jeudi info 040310 Rennesguestf955608
 
BCU Rennes Jeudi Info 100304
BCU Rennes Jeudi Info 100304BCU Rennes Jeudi Info 100304
BCU Rennes Jeudi Info 100304guest23121e
 
Rennes Jeudi Info 100304
Rennes Jeudi Info 100304Rennes Jeudi Info 100304
Rennes Jeudi Info 100304fernandez
 
Présentation projet médiatheque 22 mai 2019
Présentation projet médiatheque 22 mai 2019Présentation projet médiatheque 22 mai 2019
Présentation projet médiatheque 22 mai 2019Agenda21stegreve
 
Presentation de Biblissima (A.-M. Turcan-Verkerk)
Presentation de Biblissima (A.-M. Turcan-Verkerk)Presentation de Biblissima (A.-M. Turcan-Verkerk)
Presentation de Biblissima (A.-M. Turcan-Verkerk)Equipex Biblissima
 
Jouys barbelin corinne musées nationaux
Jouys barbelin corinne musées nationauxJouys barbelin corinne musées nationaux
Jouys barbelin corinne musées nationauxAssociationAF
 
Présentation de Corinne Jouys-Barbelin
Présentation de Corinne Jouys-BarbelinPrésentation de Corinne Jouys-Barbelin
Présentation de Corinne Jouys-BarbelinAssociationAF
 
Dcb17 Servet Mathilde Corrigé
Dcb17 Servet Mathilde CorrigéDcb17 Servet Mathilde Corrigé
Dcb17 Servet Mathilde CorrigéSpe Cialiste
 
Webconférence Bibliothèques Médiathèques - ARP Astrance
Webconférence Bibliothèques Médiathèques - ARP AstranceWebconférence Bibliothèques Médiathèques - ARP Astrance
Webconférence Bibliothèques Médiathèques - ARP AstranceARP-Astrance
 

Similaire à analyse d'un centre de livre (20)

Bibliothèque de l'Alcazar
Bibliothèque de l'AlcazarBibliothèque de l'Alcazar
Bibliothèque de l'Alcazar
 
Le projet sàmara
Le projet sàmaraLe projet sàmara
Le projet sàmara
 
Congrès ABF 2016 - Les bibliothèques de Herning
Congrès ABF 2016 - Les bibliothèques de HerningCongrès ABF 2016 - Les bibliothèques de Herning
Congrès ABF 2016 - Les bibliothèques de Herning
 
Bibliothèques innovantes : espaces, services, dispositifs
Bibliothèques innovantes : espaces, services, dispositifsBibliothèques innovantes : espaces, services, dispositifs
Bibliothèques innovantes : espaces, services, dispositifs
 
Cours bn2010
Cours bn2010Cours bn2010
Cours bn2010
 
Pécha Kucha - Marion TULANE
Pécha Kucha - Marion TULANEPécha Kucha - Marion TULANE
Pécha Kucha - Marion TULANE
 
BCU Jeudi info 040310 Rennes
BCU Jeudi info 040310 RennesBCU Jeudi info 040310 Rennes
BCU Jeudi info 040310 Rennes
 
BCU Rennes Jeudi Info 100304
BCU Rennes Jeudi Info 100304BCU Rennes Jeudi Info 100304
BCU Rennes Jeudi Info 100304
 
Rennes Jeudi Info 100304
Rennes Jeudi Info 100304Rennes Jeudi Info 100304
Rennes Jeudi Info 100304
 
Mediatheque
MediathequeMediatheque
Mediatheque
 
Présentation projet médiatheque 22 mai 2019
Présentation projet médiatheque 22 mai 2019Présentation projet médiatheque 22 mai 2019
Présentation projet médiatheque 22 mai 2019
 
Pecha kucha mrb
Pecha kucha mrbPecha kucha mrb
Pecha kucha mrb
 
Programme Congrès AIFBD 2023
Programme Congrès AIFBD 2023Programme Congrès AIFBD 2023
Programme Congrès AIFBD 2023
 
Presentation de Biblissima (A.-M. Turcan-Verkerk)
Presentation de Biblissima (A.-M. Turcan-Verkerk)Presentation de Biblissima (A.-M. Turcan-Verkerk)
Presentation de Biblissima (A.-M. Turcan-Verkerk)
 
Jouys barbelin corinne musées nationaux
Jouys barbelin corinne musées nationauxJouys barbelin corinne musées nationaux
Jouys barbelin corinne musées nationaux
 
Présentation de Corinne Jouys-Barbelin
Présentation de Corinne Jouys-BarbelinPrésentation de Corinne Jouys-Barbelin
Présentation de Corinne Jouys-Barbelin
 
L'espace musique de la future B!B de Dunkerque
L'espace musique de la future B!B de DunkerqueL'espace musique de la future B!B de Dunkerque
L'espace musique de la future B!B de Dunkerque
 
Dcb17 Servet Mathilde Corrigé
Dcb17 Servet Mathilde CorrigéDcb17 Servet Mathilde Corrigé
Dcb17 Servet Mathilde Corrigé
 
Webconférence Bibliothèques Médiathèques - ARP Astrance
Webconférence Bibliothèques Médiathèques - ARP AstranceWebconférence Bibliothèques Médiathèques - ARP Astrance
Webconférence Bibliothèques Médiathèques - ARP Astrance
 
Bibliothèques: Aarhus, Copenhague, Herning, Malmö
Bibliothèques: Aarhus, Copenhague, Herning, MalmöBibliothèques: Aarhus, Copenhague, Herning, Malmö
Bibliothèques: Aarhus, Copenhague, Herning, Malmö
 

Dernier

Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 37
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre françaisTxaruka
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationpapediallo3
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 37
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...NaimDoumissi
 

Dernier (18)

Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
 

analyse d'un centre de livre

  • 1. Répliques algérienne démocratique et populaires Université Constantine 3 Département d’architecture et d’urbanisme Faculté d’architecture Osmane Meriem Meziane Moussa
  • 2.
  • 3. Approche thématique : 1-Introduction 2-Définition d’une centre de livre 3-Evolution historique 4-La situation dans le pays Approche programmatique : 1-Approche quantitative Le contenu de programme proposé 2-Approche qualitative Approche révérencielle : 1-La bibliothèque d’Alexandrie 2-La bibliothèque de l’Université Mentouri 3- La bibliothèque de Saint Geneviève
  • 4. Approche urbaine : 1- Présentation du contexte urbain 2-Aperçu historique 3-Lecture morphologique 4-Les voies 5-Types d’ilots 6-Les nœuds 7-Les repères 8-Bâti et non bâti Lecture du site d’intervention : 1-Représentation du site 2-Contexte physique  Lecture morphologique  Forme et limites  Accessibilité  Caractéristiques dominantes  Nuisances  Utilisation actuelle  Evaluation de l’importance de notre projet sur l’organisation urbaine actuelle  Conclusion et recommandation
  • 5.
  • 6. La culture est le produit culturel qui permet de comprendre et d’évaluer (1). Elle reste un instrument privilégié de L’évolution sociale et économique, c’est en se basant sur ce principe que le développement d’une nation est mesuré. La bibliothèque, qui avait joué jadis le rôle d’une source de savoir et de culture se trouve aujourd'hui recalée , comme la sphère culturelle s’élargissait avec l’apparition de nouveaux besoins intellectuels de plus en plus complexes . Cela nécessite de communiquer et d’assembler entre la bibliothèque et ses différentes annexes intellectuelles qui donna naissance a : Un centre de livre .
  • 7. Définition du centre du livre : C’est un établissement à caractère culturel . Sa vocation et son rôle sont de soutenir l’ensemble de la chaîne du livre (auteurs, éditeurs, libraires, bibliothèques, promoteurs du livre, exposition et vente .. ) (2) ce centre de livre garantit la communication entre les différents intervenants intellectuelles et le public .
  • 8. Evolution historique :  En Mésopotamie : Les premières bibliothèques furent celles des Sumériens, on a commencer de collecter et rassembler tous ces textes rédigés sur des tablettes d'argile.  Antiquité : En 1250 av. J-C fut construite la première bibliothèque égyptienne, contenant environ 20000 parchemins de papyrus, sous le règne de Ramsès II . Moyen Âge : Les Monastères entretiennent et enrichissent les bibliothèques, au sein desquelles sont conservés les textes utiles à la liturgie et à la prière .
  • 9. Renaissance : L'ouverture de bibliothèques publiques et le développement de bibliothèques privées.  L'invention de l'imprimerie. Époque contemporaine : Le développement des bibliothèques de tous types s'accélère entre la fin du XVIIIe siècle et le XXIe siècle. Les bibliothèques diversifient peu à peu leurs activités, avec des expositions, des conférences et colloques, des animations diverses ..
  • 10. La situation dans le pays :  Selon le décret exécutif n°05-433 du 14 novembre 2005 : « Le schéma Directeur du secteur de la culture devra prévoir la mise en adéquation de l’offre culturelle à la demande des algériens selon les normes universellement reconnues pour favoriser l’accès de tous aux biens, services et pratiques culturelles et artistiques…. De même les projets et investissements engagés par le secteur et considérés comme prioritaires permettront un rayonnement culturel national et international. » (4)
  • 11. La bibliothèque est un élément vital, tant son potentiel éducationnel, culturel, économique et social, démontre son caractère stratégique d’intérêt national . En Algérie ; et afin de cerner la réalité en matière d’espaces de lecture, un état des lieux a été effectué par le ministère de la culture . Il a permis de relever une insuffisance évidente de structures à travers les wilayas du pays. Parmi les 1541 communes, seules 183 sont pourvues de bibliothèques communales et 320 Salles de lecture. Et voici les statistiques présentés par le ministère algérienne de la culture :
  • 12.
  • 13.
  • 14. A noter ! On remarque que 37 Willayas disposent des bibliothèques mais cette disposition est complètement hétérogène dont :  Une concentration des bibliothèques au Nord : 99 sur 183 .  Le Nord Est dispose 14 bibliothèques  Le Nord Ouest 32 bibliothèques  le Sud comporte 38 bibliothèques Selon notre étude des diagnostiques présenter par le ministère on peut ajouter que :  La majorité de ces espaces ne disposent pas des équipements adéquats, absence totale de respect des normes techniques, scientifiques et de sécurité ..  Une insuffisante évidente de fond documentaire .
  • 15. Quand aux fonds documentaires en place dans les espaces de lecture existants, 14.737.016 publications et ont été recensées pour une population de 39.100.863 habitants; soit 1 livre pour 3 personnes alors que les normes de l’UNESCO sont de 02 livres par habitant pour les pays en voie de développement et de 04 livres par habitant pour les pays développés !! Pour cella un programme est mise en valeur : de réalisation de nouveaux équipements et de mettre en disposition un fonds documentaire riche et varié répondant aux besoins de formation et d’information
  • 16.
  • 17.
  • 18. Contenu de programme proposé : Espace Surface utile Bureau de directeur 20 m² Secrétariat 15 m² Bureau comptabilité et gestion 20 m² Salle de réunion 40 m² Bureau du personnel 15 m² Sanitaires (Homme et femme ) 15m² Administration :
  • 19. Espace Surface utile Salle de lecture et rayonnage 500 m² Box de travail 6m² Salle de travail de groupe 12 m² Espace de recherche informatisé 40 m² Salle de rayonnage 60 m² Salle de périodique 40 m² Fichier et prêt 41 m² Magasin (dépôt des livres ) 40 m² Reliure et codification 20 m²
  • 20. d’archives Espace Surface utile Salle de rayonnage 40 m² Salle de consultation 20 m² Sanitaire 15 m² Espace Surface utile Accueil 6m² Rayonnage informatique et vente m² Salle équipée d’appareil informatique m² Sanitaire 15 m² Cafétéria 120 m²
  • 21. Espace Surface utile Exposition et présentation 40 m² Réception et vente 20 m² Sanitaires publics 15 m² Espace Surface utile Salle plénière 300 pers Cabine de traduction 6 m² Salon VIP 60 m² Sanitaire 15 m²
  • 22. Espace Surface utile Chaufferie et climatisation 80 m² Factotum 80 m² Espace Surface utile Parking (2,5 x 5,00 m) x 150 (5)* Jardin 500 m²
  • 23.
  • 24. Composants Définition Rôle Organisation spacio_fonctionelle Exigences qualitatifs Hall d’accueil C'est le premier lieu de contacte entre le public et la bibliothèque sert a accueillir, informer, les utilisateurs sur d’accès a l’information documents Orientation :Sud Est. -couleurs claires (blanc, blanc cassé, beige…). l’accueil sépare l’extérieur de l’intérieur et il doit s’ouvrir sur chaque espace le revêtement du sol doit être : confortable acoustiquement. facile a entretenir. esthétiquement beau. résistant au feu. Bureau de directeur espace de direction et gestion des affaires de la bibliothèque. -Il est en relation directe avec le secrétariat et la salle de réunion. Gestion. -Direction. -Organisation. Contrôle. -Recevoir -l’administration doit être intégrée aux autre équipements pour plus de coordination . -bonne relation entre le bureau du directeur et le bureau du secrétariat. -proche de l’accueil. -les espaces de l’administration peuvent être : *cloisonnés (bureaux individuels) *semi cloisonné (action office). *ouvert (paysage) bonne organisation interne. -éclairage naturel + artificiel -plafonds acoustiques. - éclairage latéral au plan de travail. -accès qui limite le personnel du public. Secrétariat espace de réception et traitement de courriers. bureau où un ou plusieurs secrétaires gestion-recevoir les courriers et les envoyer. - préparation des réunions -Coordination Il doit être lié directement avec le bureau du directeur. Il doit être calme. Bureau de comptabilité service chargé de la gestion d’argent ou de marchandise. Gestion financière Il doit être en relation avec la secrétariat. Il doit être calme, bien éclairé . Salle de réunion Salle où se réunit le personnel responsable destiné à étudier des questions liées à un thème précis. écouter. -écrire. -projeter. Il doit être lié directement avec le bureau du directeur. -isolation phonique. - éclairage artificiel.
  • 25. composants Définition Rôle Organisation spacio_fonctione lle Exigences qualitatifs Salle de lecture Pour adulte: salle de lecture. Salle de recherche documentaire lecture, recherche, détente, travailler, consultation… cet espace doit être en contact avec la salle de rayonnage. Une température de 20c° convient à cette salle avec une bonne aération et climatisation. Pour enfants espace qui permis aux enfants de s’exprimer. Espace contient des documents d’enfants. repos et d’invention . -lire, dessiner travailler, écouter, regarder cette salle est placée dans un coin non bruyant. Un espace ambiant. -bonne isolation phonique -le revêtement du sol soit des tapis ou des moquettes. -Bien éclairée. Couleurs claires. Salle de rayonnage : -Espace réservé aux dépôts et aux stockages de livres. On propose deux espaces de lectures (scientifique et littéraire), avec pour chacun un espace de rayonnage pour la documentation libre accès. Non humide E Il faut place la salle de lecture à l’abri du bruit extérieur et intérieur, en utilisant l’isolant phonique clairage sepecial Salle périodique Mise à disposition de périodiques tous publics et tous domaines Consultation, lecture et emprunt de ces périodique salle pour activité plus ou moins rapide bonne accessibilité périodique et en relation bureau de prêt bonne isolation thermique et phonique
  • 26. Le Prêt C’est un espace consacré à la présentation du livre, sur rayonnage avec libre accès au public. Des place assise permettent de lire sur place . il permet d'accueillir le public, d'inscrire les lecteurs et d'effectuer le prêt et le retour des documents. Espace d'orientation, et de contrôle, qui permet une consultation rapide. un bureau avec plateau assez large qui fait office de banque de prêt. - un ou deux sièges de bureau. - un rayonnage derrière la banque de prêt pour les documents en attente (réservations, livres à réparer, documents en retour) et pour les petites fournitures nécessaires à la couverture. Il doit être calme, bien éclairé . Un espace vaste. Magasin C’est un espace de stockage; les documents stockés doivent pouvoir être rapidement retrouvés quelque soit la fréquence d’utilisation et les variations d’un document à un autre. Conservation, et stockage. . Il doit être calme, bien éclairé . Un espace vaste. Salle d’archive C’est un espace réservé aux chercheurs, enseignants,.. . etc. ils auront la possibilité de consultation de fonds anciens . ranger les dossiers et les documents. Cet espace consacré pour les chercheur. Loin de public . Il doit être calme et isolé.
  • 27. accueil Salle de lecture Magasin Salle Audio-visuel Salle de travail en groupe Salle Périodique Salle des enfants Salle de travail individuel archive Salle de conférence Salle d’Internet administration Locaux techniques Hall et exposition Salle de réunion
  • 28.
  • 29.
  • 30. 1-Le projet : la Bibliotheca Alexandrina, a été construite approximativement à l'emplacement de l'édifice de la bibliothèque d’Alexandrie celle Qui a était la plus célèbre de l'Antiquité ; une légende, au point qu'elle a réussi à incarner le mythe qui voulait rassembler en un seul lieu clos les livres du monde entier. Créée par Ptoléme, fondateur en Égypte de la dynastie grecque des Lagides et roi d'Égypte (305- 283 avant J.-C.), Elle était détruit au cinquième siècle après J.C., un immense trésor de savoir se trouva à jamais perdu. C’est en 1989 que l’Etat égyptien lança un concours d’architecture en vue de la construction d'une nouvelle grande bibliothèque , Une équipe d’architectes norvégiens est prise en charge . Elle a ouvert ses portes en 2002 est considérer l’une des œuvres architecturales majeures des dernières décennies.
  • 31. 2-Situation : Elle est située sur la corniche, au centre de la ville El Selsela sur le littoral Nord de la méditerrané sur une superficie de 200.000 m².
  • 33. 3-Composition de masse  Le projet est un simple cercle incliné vers la mer, immergé partiellement dans une pièce d’eau .  Le projet reflet à l’image du soleil égyptien , la mer et le phare illuminant le monde et la civilisation humaine mais selon des critères esthétiques contemporains.(7)
  • 34.  Elle comprend six étages au-dessus du sol et quatre étages en sous-sol de façon à conserver une échelle réduite, évitant au visiteur un sentiment de domination lorsqu’il se trouve à proximité.
  • 35. Bâti et non bâti Le projet assure un équilibre entre le bâti et le non bâti ( aménagement extérieur )  Le bâti : 65.21 %  Le non bâti : 34,78 % Calculés par Autocad 2016
  • 36. 4-Accessibilité : La bibliothèque se situe face au port de L'Est et à la mer . Cette parcelle et limité au Nord et au Sud par deux voies parallèle la "corniche" du port de mer(avenue EL-Jueish)
  • 37. Limites du projet La Bibliothèque est limité par: Nord :la mer. Au Sud: L'université de Alexander (Faculté de Droit et de commerce est des Art et des lettre ) . Au L'est :Hôpital universitaire. A L'ouest: Deux Bâtiments résidentiels. Accessibilité piétonne
  • 38. Les entrée: La plazza dispose de 3 entrées permettant d‘accéder au complexe: 3ème entrée: Donne accès au bâtiment principal: 1er entrée: Sous le planétarium 2ème entrée: donne accès au centre de conférence :Accès
  • 39. 5-Organisation spatiale et fonctionnement : Composant par étage : Niveau n˚1 : il comprend les racines de la connaissance variant entre : philosophie , religion géographie eh histoire . Niveau n˚2 : comprend l’audiovisuelles et espace multi-médiat. Niveau n˚3 : consacré aux œuvres musicales. Niveau n˚4 : laboratoire pour sauvegarder les ouvrages rares et des manuscrits Niveau n˚5 : bibliothèque de Tahaa Hossein, pour les aveugles, et une librairie Niveau n˚6 : une bibliothèque pour les jeunes entre 14 et 18 ans et une cafétéria. A chaque étage : un ensemble d’ouvrages et des salles de lectures et bureau de renseignement en plus une salle de conférence. Dans le sous terrain se trouve un ensemble de salles de conférences relier par des ponts aux institues de recherche et d’information.
  • 40.
  • 41.  Un parc informatique d’environ 700 a 800 ordinateurs.  Des bureaux individuels pour les chercheurs.  une salle spécifique pour les non-voyants afin qu'ils puissent consulter des livres électroniques ou scanner temporairement des livres classiques pour les transformer en livres audio, utiliser des lecteurs grossissants ou des claviers et imprimantes en braille.  un département multimédia avec petits bureaux équipés pour visionner sur place les différents supports disponibles.
  • 42. Rayonnages ouverts Bibliothèque Taha Hussein. Divisions de travail informatiques Bibliothèque des jeunes Bibliothèque multimédiaSalle principale de lecture
  • 43. 1er sous-sol 15- ALEXploratorium 16- Les Instruments Astronomiques et Scientifiques Arabes à l’Epoque Médiévale (exposition permanente) 17- Passage de services principal 18- Escaliers de secours 19- Sortie de secours Salle de lecture Imprimeriemusée Planétarium salle d’exposition Salle de réunion bureaux
  • 44. 1- Salle de Lecture 2- Espace de stockage 3- Imprimerie 4- Garage du personnel 5- Bureaux 6- Livres rares 7- Passage de services principal 8- Escaliers de secours 2ème sous-sol Salle de Lecture Espace de stockage Imprimerie Bureaux Livres rares
  • 45. 3ème sous-sol 1- Salle de Lecture 2- Espace de stockage 3- Laboratoires de formation 4- Salle d’ordinateurs 5- Bibliothèque des Arts et du Multimédia. 6- Bureaux 7- Musée de l’Histoire des Sciences 8- Passage de services principal 9- Escaliers de secours Salle de LectureEspace de stockage Laboratoires de formation Salle d’ordinateurs Bureaux Musée de l’Histoire des Sciences Bibliothèque des Arts et du Multimédia
  • 46. 4ème sous-sol 1- Salle de Lecture 2- Espace de stockage 3- Laboratoire Numérique 4- Bureaux 5- Passage de services principal 6- Escaliers de secours Salle de Lecture stockage Bureaux Laboratoire Numérique
  • 47. L'entrée 1- Salle de Lecture 2- Bibliothèque Taha Hussein pour les non et malvoyants 3- Internet Archive 4- Espace de stockage 5- Entrée VIP 6- Entrée du personnel 7- Entrée principale 8- Triangle Callimaque 9- Auditorium 10- Escaliers de secours Salle de Lecture Bibliothèque Taha Hussein Internet Archive Entrée principale stockage Auditorium
  • 48. 1er étage 1- Salle de Lecture 2- Bibliothèque des Enfants 3- Bibliothèque des Jeunes 4- Cafétéria 5- Passerelle 6- Passage de services principal 7- Escaliers de secours5 4 1 3 6 7 7 7 7 72 Salle de Lecture Bibliothèque des Jeunes Bibliothèque des Enfants Cafétéria
  • 49. 2 éme étage 1- Salle de Lecture 2- Bureaux 3- Passage de services principal 4- Escaliers de secours Passage de services principal Salle de Lecture Bureaux Escaliers de secours
  • 50. 3 éme étage 1- Salle de réunion flottante 2- Bureaux 3- Section Nobel 4- Passage de services principal 5- Escaliers de secours 1 55 55 1 4 2 3 Passage de service Salle de réunion bureau
  • 51. 4éme étage 1- Salle de réunion flottante 2- Bureaux 3- Passage de services principal 4- Escaliers de secours 1 43 4 4 2 Passage de services principal Bureaux Salle de réunion
  • 52. 5 éme étage Bureau de directeur Salle de réunion Espace VIP 1- Bureau du directeur 2- Salles de réunion 3- Espace VIP 4- Escaliers de secours
  • 53. ascenseur L ’élément qui relie tous les niveaux verticalement Escalier Secoure Qui a le même prolongement de l’ ascenseur.
  • 54. Escaliers: Sont situés au N- NE , et sont reliés entre les différentes salles de lectures qui sont superposées
  • 56.
  • 57. 6-Traitement et aspect architectural: • Elle a la forme d'un disque incomplet incliné vers la mer de 160 mètres de diamètre entouré d'une enceinte en granit d'Assouan gravée à la main avec des alphabets du monde entier.
  • 58. • . Pas moins de 4200 blocs de granit dissociables pesant chacun entre 800 kilos et 1 tonne ont été utilisés pour confectionner cette enceinte
  • 59. • L'ensemble est lui-même entouré d'un bassin réfléchissant
  • 60. • Le toit incliné est en verre et aluminium
  • 61. 7-Aspect technique  La structure et en pontaux poutres : Il existe 66 colonnes intérieures en forme de lotus cannelées en béton, soutenir le toit, conçu sans joints de dilatation dans ses 16.000 mètres carrés.  La plus grande salle de lecture du monde : 20 000 mètres carrés. En cas d'incendie, elle peut être cloisonnée en trois parties
  • 62. Matériaux : A l'intérieur, les chambres sont en bois. Les planchers sont en chêne Le couvercle est en verre avec une structure métallique Le grand mur courbe extérieure a été construite en granit d'Assouan. Un toit de verre et d'aluminium permet un éclairage agréable.
  • 63. Qualité Spatiale : L’éclairage Le toit de verre et aluminium permet un éclairage agréable de l’intérieur sans lumière directe pour ne pas incommoder le lecteur
  • 64. C’est impressionnant que la bibliothèque d’Alexandrie garde l’ identité antique ,le symbolisme en créant une fonctionnalité a basse technique très modernisée !
  • 66. 1- Présentation du projet  conçu par l’architecte brésilien « OSCAR Niemeyer », en 1970, d’une capacité de 1000 étudiants, avec une surface de 2840m².
  • 67. Situation :  la bibliothèque de Mentouri est situé au centre de l’université entourée par les deux blocs (bloc de science et bloc de lettre) pour faciliter l’accessibilité à tous les étudiants.
  • 68. B.U.C Bloc des sciences Auditorium et esplanade Bloc des lettres Tour administratif
  • 69. Composition de masse : La bibliothèque est constituée d’un cylindre, entouré par des éléments courbés, d’une hauteur de 5m, élever par un seul niveau (RDC). La forme assurant une liberté et fluidité spatiale, dans la circulation, et les fonctions destinées à cette bibliothèque, c’est bien la notion de fonctionnalité « les fonctions déterminent la forme. » Cette forme circulaire, se caractérise par un plan libre, d’un rayon de 30m, et d’une surface de 2840m².
  • 70. Accessibilité : On peut atteindre la bibliothèque de touts les chemins, elle est accessible directement par 3 accès : Accès public : on trouve 2 accès : Accès public principale : destiné au public lecteur, qui relie l’esplanade et le RDC de la bibliothèque, (salle de lecture). Accès public secondaire : qui mène au sous-sol, (banque de prêt). Accès personnel : qui relie la bibliothèque (sous-sol), avec bloc des lettres (RDC). Accès public principale. Accès public secondaire
  • 71.  L’existence de 2 types de parking :  pour étudiants, d’une capacité de 200 véhicules.  d’une capacité de 80 véhicules.  Parking personnel Parking personnel Parking public
  • 72. Organisation spatiale et fonctionnement : La bibliothèque se compose d’un sous-sol et un RDC  Le sous-sol Le sous-sol est considéré comme le niveau le plus important pour la salle de lecture. Le magasin occupe la plus grande surface avec une capacité de 437.460 livres et il est en relation directe avec la salle de lecture par l’escalier. On trouve de différent espaces tel que : 1-La salle de lecture 2-La salle de recherche 3-L’espace du prêt 4-L’administration 5-Le magasin ou le rayonnage 6-Le hall de circulation
  • 73.
  • 74. Espace de prêt Hall de circulation Le magasin
  • 75. Le rez-de-chaussée: Le rez-de-chaussée est le niveau principal pour l’étudiant car : Il comporte deux grandes salles de lecture, l’une pour étudier et l’autre pour la recherche. On ne trouve pas de cloisons de séparation. Celles-ci ont été remplacées par des rayonnages pour séparer les différents espaces, et qui sont orientés vers le centre de la bibliothèque pour mieux s’adapter à sa forme circulaire. On ne trouve pas de table particulière puisque la salle de lecture est aménagée par des tables à quatre personnes pour certainement augmenter la capacité de la salle.
  • 76.
  • 78. La salle de lecture
  • 80. Relation indirecte. Relation directe. Hall d’entrée Bureau Réception Exposition Aire de lecture Salle périodique Attente+ Net
  • 81. Dégagement Espace son et image Jardin Bureaux administratifs Rayonnage Espace de prêt Espace de consultation Relation indirecte. Relation directe. Relation visuelle.
  • 82.
  • 83. 6 – Traitement et aspect architectural :  L’utilisation parfaite du béton brut (sans revêtement), pour exprimer le poids et la masse du projet.  Un mur en béton, de 5m d’hauteur, sans ouvertures, pour créer une coupure dans le champ visuel des lecteurs entre l’intérieur et l’extérieur.  Un mur aveugle, avec une entrée centrale, accéder par une rampe, marqué par un élément attractif, en béton armé, avec un espace de regroupement des étudiants (bancs publics),à gauche et à droite de l’entrée.
  • 84.
  • 85.  Etude de la circulation intérieure Circulation horizontale: L’utilisation de la notion du plan libre, au niveau du .RDC Au niveau du sous-sol, on trouve un grand .dégagement Espace libre Dégagement
  • 86.  Circulation verticale : Elle communique entre les 2 niveaux, représentée par les escaliers et les rampes douces pour faciliter la circulation, surtout pour les gens handicapés. Escalier Rampe
  • 87. 9 –Aspect technique Etude de la structure: L’utilisation du béton précontraint pour faire des grandes portées, dans cette bibliothèque, on trouve une structure mixte, structure auto-stable et l’autre des murs porteurs (voiles) en niveau du sous-sol au même temps des murs de soutènement. Au niveau du RDC, une trame circulaire, composée de 8 poteaux, d’une grande section, et une distance de 8m entres deux, le rayon de cette trame est de 10m vers le centre, et de 20m vers le mur extérieur (mur porteur). Structure en cours de réalisation La structure des voiles
  • 88. Les enjeux de la conception : L’architecte Oscar a pensé à deux obstacles principaux pour le bon fonctionnement de la bibliothèque: Le premier c’est l’éclairage Le deuxième c’est la gestion du bruit extérieur Alors il a fait reculer le mur extérieur en le bâtissant mur aveugle et le mur intérieur en baies vitrées. L’espace entre les deux a été aménagé en espace vert. En faisant cela l’architecte Oscar a isolé du bruit la salle de lecture par le biais du mur aveugle et a offert un éclairage naturel à travers les baies vitrées. Plus que cela il a offert aux lecteurs une sensation de bien-être en regardant la verdure qui les entoure. Enfin pour, couronner le tout il a ajouté l’éclairage zénithal pour mieux éclairer le centre de la bibliothèque.
  • 91. Ventilation : Gaine de climatisation centrale.
  • 92. Après notre visite de cette bibliothèque on a trouvé une richesse d’étude ,au niveau de la conception architecturale (niveau fonctionnel ,structurel ,technique et esthétique )qui nous a donné la valeur réelle de la bibliothèque et ces principes de base
  • 94. 1 -Présentation du projet  Nom du projet :Bibliothèque sainte Geneviève .  architecte: Henri Labrouste  Situation: Paris
  • 95.  La bibliothèque fut construite par l’architecte Henri Labrouste en 1851 . Elle est l'héritière de la troisième plus importante bibliothèque d'Europe, accessible à toute personne majeure ou titulaire du baccalauréat. (8)
  • 96. L’architecte : HENRI LABROUSTE est l’un des rares architectes du XIXème siècle, pas uniquement sur le plan français mais sur le plan international. Né le 11/05/1801 a Paris. Considéré comme le premier chef qui a introduit l’implication du fer et de la fonte dans la construction de ses édifices.
  • 97. 2- Situation :  La bibliothèque Sainte- Geneviève (BSG) est une bibliothèque située au 10 place du Panthéon, à Paris .
  • 98. 3- Composition de masse  L e volume est simple : un parallélépipède .
  • 99. l'architecte crée un premier volume qui est le RDC (le stockage des livres anciens) Sur lequel il pose le second volume (la salle de lecture).
  • 100. à l'arrière il crée un troisième volume : l'escalier (rentabilité spatial).
  • 101. 4- Accessibilité :  L'accès au bâtiment est par l'unique porte située au centre, on accède à un grand vestibule à colonnes carrées et massives, traité comme un temple, le lecteur entre dans un temple dans l'esprit de l'architecte c’est le temple du savoir.
  • 102. 5- Organisation spatial et fonctionnelle :  Le plan de RDC est rectangulaire et symétrique, on peut le divisé en 3 espaces : le vestibule au milieu et à ses côtés 2 espaces de stockages des livres.
  • 103.  L’étage (La salle de lecture) : La salle de lecture occupe tout le volume de 1ier étage ; un plan libre sans aucune cloison. Le plan de la salle est ce qu’on appelle le plan basilical : 80m de long ; 17m de large et des murs plus hautes de 15 m ; il est composé d’un hall devisé en deux vaisseaux par une colonnade centrale
  • 104. Commentaire : •Entre les contre fort sous les fenêtres ; il place un 1er niveau d’armoire a livres ; puis un second • cette exposition a un inconvénient ; les magasiniers qui place et range les livres ; pour Labrouste leur activité manuel est perturbé la concentration des étudiants ; Il décide donc de cacher les circulations verticale par les armoires / devant les escaliers .
  • 105. CIRCULATION INTERIEUR : Salle de lecture vestibule Stockage des livres Stockage des livres
  • 106. Circulation vertical L’architecte met en œuvre 2 types d’escalier : 1/les escaliers de services pour les magasiniers : Cachées derrière les armoires devant les escaliers plus créant des petits cabinets dans lesquelles on peut ranger les livres avec un passage intérieur entre chaque cabinet 2/Des escaliers pour les lecteurs : Devant la forme de la bibliothèque l’architecte a conçu 4 escaliers à chacun des angles de la galerie ; plus l’escalier principal
  • 107. Commentaire •Labrouste a réservé l’escalier central aux lecteurs L’escalier est placé directement en face de la porte d entré pour attirer l’attention du visiteur pour monte directement à la salle .
  • 108. 5-Traitement et aspect architectural : Le parti adopté pour la façade est très classique : un rez-de-chaussée massif, pourvu d’ouvertures étroites, contraste avec un étage plus largement ouvert. Cette distinction correspond à une réalité fonctionnelle. L’étage, destiné à recevoir la salle de lecture principale, s’éclaire de 41 larges fenêtres
  • 109. 6-Aspect technique •Au RDC les colonnes portes de l’arc en fer (la structure métallique) •Au 1 er étage ; la colonne central ce prolonge comme c’est elle avait traversé le plancher, puis en vois un fut en fonte sur lequel repose la charpente métallique La colonnade centrale composée d’une rangée de 18 fines colonnes cannelées qui joue le rôle d’un axe de symétrie supporte deux voûtes d’arc en plein cintre qui s’appuient sur une charpente métallique
  • 110. La portée : La toiture est constitué des poutrelles métalliques franchissant les 20 mètres entre les 2 voutes en berceaux. Système de fixation : Le boulonnage : des arcs, les chapiteaux de colonnes, la charpente métallique.
  • 111. Les matériaux : La fonte et le fer forgé :Sont utilisés à l’intérieur de la construction. Pour respecter la noblesse de la pierre, ces 2 Matériaux sont utilisés pour le plafond, les arcs, les colonnes du 1er étage. La pierre: À l’extérieur Henri Labrouste a travaillé avec la pierre pour garder le rythme du site antique Et pour répondre à la question de la simplicité, de l’équilibre recherché et à la sobriété Le plâtre lisse :Ce matériau est utilisé pour couvrir la charpente métallique (les voutes)
  • 112. Le marbre :Labrouste a respecté l’architecture antique et il a utilisé le marbre sous forme de plaquettes blanches et vertes dans la construction du ce temple de savoir. Le bois :Pour tous le mobilier de la bibliothèque. le verre : Ce matériau est réservé pour les ouvertures pour accentuer la pénétration de la lumière par ce que Labrouste a respecté le principe qui dit (la lumière première exigence du programme d’une bibliothèque).
  • 113. On remarque que : La bibliothèque de saint Geneviève est une exemple architecturale qui a fait la combinaison entre un matériau traditionnel noble (la pierre) et un autre industriel (le fer) Labrouste utilise des éléments décoratifs et techniques coordonnés pour créer une ambiance paisible qui influence la réceptivité et la concentration du lecteur. La bibliothèque offre un espace de désir où de nouvelles alliances entre les lecteurs peuvent se nouer à travers les âges et les cultures.
  • 114. Model 1 Model 2 Model 2 Historique Projet phare remonte a l’antiquité Une construction nouvelle Symbolique Le soleil , le phare et la mer Une rose Volume Cylindre incliné cylindre parallélépipède Formes simples Accessibilité 3 accès Un seul accès Organisation spatiale 6 étages + 4 sous sols Sous sol + RDC RDC + 1 Traitement architectural Mur aveugle Façade simple Façade classique Baies alignées Aspect technique Système de sécurité développé Utilisation des romps Structure métallique intérieure
  • 115.
  • 116. 1-Présentation du contexte urbain Notre site est a Constantine il est situé au centre ville de à 1390m du pont de sidi Rached et du C.H.U de Ben Badais vers le nord, à une distance de 1200m de la mosquée et l’université islamique EL AMIR ABDELKADER.il est relativement haut par rapport à son environnement immédiat, d’une altitude moyenne de 630m environ. Notre site va s’installer a l’extrémité nord du site Coudait Aty .
  • 117. 2- Aperçus historique : le COUDIAT était au départ une colline.. Dés 1852 il est décidé d’araser cette colline pour pouvoir y construire la ville française et la cité administrative .
  • 118. Le site occupait dés les premiers temps des équipements phares :  Le siège de Citroën  Le siège d’air Algérie Le centre culturel Arabe CCA
  • 119. 3 -Lecture morphologique :  Le contexte urbaine du site du « COUDIAT » est réalisée à partir d’une trame orthogonale à base d’angle droit dans la partie NORD et triangulaire dans la partie SUD ce qui explique les différents formes des édifices qui existe surtout les formes arrondie dues au traitement d’angle La conception du tracé présente deux niveaux: 1-un premier niveau constitué par la voie périphérique. 2-un second niveau constitué par le maillage à l’intérieur de la boucle. Les deux niveaux ne se différencient pas au point de vue caractéristiques physiques et dimensionnelles .
  • 120. 3.1-Les voix : Les réseaux routiers dans la cité du Coudiat comporte : 1-la rue principal grand et large comme : Boulevard de la LIBERTE. ( 7.5m) 2-les rues secondaire se trouve au milieu du quartier qui relient entre les différents parties ( 5m) 3- les voies tertiaires ,utilisé par une catégorie limitée des habitants, mais le passage fait directement par les rues principales ou secondaires. (2.5m)
  • 121.  Il ressort deux types d’îlots bien distincts auxquels correspondent deux types de parcelles bâties :  1. Ilot de Rive: Ce sont des îlots rectangulaires allongés sur les limites du terrain du coudait, beaucoup moins épais que l’îlot du centre.  2. Ilot de Centre: Ce sont des îlots carrés tendent vers le rectangle ou le trapèze selon les directions et la forme du terrain.
  • 122. 3.3-Les nœuds: La conception du tracé géométrique du Coudiat Aty en damier offre une succession de nœuds dirigeant des parcours unidirectionnels. Tous les nœuds n’ont pas la même importance, ou on trouve :  Nœud 1° degré: importance extrême.  Nœud 2° degré: un point singulier.  Nœud 3° degré: nœud ordinaire. 
  • 123. 3.4-Les repères Le site du Coudiat contient des points d’appelles à des formes et grandeurs importantes telle que :  La Mosquée El Istiqlal  La pyramide  Lycée El Houria  Le musée  L’hôtel des finances  L’académie  Commissariat central de la police
  • 124. La plus grande partie de la surface de notre site est batisse et elle présente :  des habitations collectives et individuelles,des équipements : culturels, éducatifs, sanitaires, commercials et religieux.  Le cadre non batis représente soit des cours au niveau des différents équipements ,soit des espaces verts ,les ruts les parkings ou des parcelles non construites.
  • 125. Conclusion  Une situation stratégique .  Un site en trame en damier .  Le bâti domine .  Réseau viaire régulier et airé .  Un centre administratif qui abrite plusieurs équipements culturels .
  • 126.
  • 127. 1- Présentation  Notre site d’intervention a une positon stratégique, il est situé au plein centre ville de Constantine. Il appartient du style colonial du Coudiat Aty.
  • 128. 2-Contexte physique Morphologie du terrain  Le terrain est situé entre les courbes de niveau 613,1 m et 612,7 m Donc la pente est négligeable le terrain et presque plat. Limites du site d’intervention
  • 129. Forme et limites 2-Contexte physique Notre site d’intervention est de forme de trapèze. Limites du site d’intervention Dans notre site il existe un seul type de limites c’est la limite artificielle par des voies mécaniques.
  • 130. 2-Contexte physique Accessibilité mécanique piétonne Grâce au situation importante de notre terrain, il est très accessible parce qu’il est limité par plusieurs voiries: Au nord: AVENUE BOUDJERIOU, la rue qui lie notre terrain et l’hôtel MAHRI. Au nord-est: la rue qui lie notre terrain et la vieille ville, la rue qui mène vers le pont de SIDI RACHED. A l’est: la rue de SETIF et la rue de RAHMANI ACHOUR (BARDO). Au sud-ouest: RUE BOUDERBALAABDERAHMAN (à coté des esses).
  • 131. 2-Contexte physique mécanique piétonne on a presque sept accès piétonnes. Deux escaliers sous terrain au nord et a l’est. Deux escaliers à coté des esses au des Arcades à l’Est. Escalier à coté de rue ABDELMALEK au nord-ouest et chaque escalier est lié par deux trottoirs. Accessibilité
  • 132. 2-Contexte physique: Caractéristiques dominantes Notre site est situé en plein centre ville de Constantine qui le fait un milieu spécifique. Notre site caractérisé par une trame damier régulière qu’il faut respecter dans notre conception. Le site situé dans une zone compact et concentré . Un site représente la ville coloniale à Constantine.il est entouré par un grand groupement des administrations et des équipements éducatifs
  • 133. 2-Contexte physique Nuisance  Notre site est un lieu de concentration des activités administratives et scolaires connaît un flux très important de circulation mécanique précisément pendant la journée donc Le trafic routier est un dérangement dans la site.  Comme il existe d’autres nuisances telles que les déchets et les mal-finitions de revêtement des façades. Les nuisances Limites du terrain d’intervention
  • 134. 2-Contexte physique Utilisations actuelles El Khalifa Ilots d’habitation Notre site est actuellement utilisé pour deux rôle différents : Culturel par une centre culturel El Khalifa  Résidentiel par des ilots d’habitation du coté du Coudiat
  • 135. Evaluation de l’importance de notre projet sur l’organisation urbaine actuelle Notre projet qui un centre de livre est très important de le mettre dans un site compact et intéressant dans le centre ville de Constantine dans la raison d’avoir un espace assez suffisant d’assembler certaines nombres d’activités culturelles ayant une relation avec le livre dans le centre ville qui doit abriter un rayonnement culturel .
  • 136. 4-Conclusion et recommandations Situation : Notre site d’intervention est un milieu compact et concentré . Espace vert : On remarque dans le site qu’il y a un manque d’espace vert chose qu’on peut le proposé dans notre conception du centre de livre dans le sens d’avoir une vue agréable .. Accessibilité et stationnement : Un fluide mécanique bidirectionnel du coté Nord et unidirectionnel du coté Sud La présence d’un parc de stationnement est indispensable.
  • 137. Synthèse  Le centre de livre ; une nouvelle notion qui s’adapte au nouveaux besoins culturels et intellectuel ; un potentiel éducationnel, culturel, économique et social qui suit normes universellement reconnues et favorise l’accès de tous aux biens, services et pratiques culturelles .  C’est un projet qui ajoute un rayonnement culturel a la ville d’où il doit être s’installer a un site a l’hauteur de ce privilège .
  • 138. (1) Dictionnaire Larousse page 130 –première édition 1997 (2) Wikipédia (3) http://www.m-culture.gov.dz/ Ministère algérienne de la culture (4) Journal officiel - décret exécutif n°05-433 du 14 novembre 2005, http://www.rbdz.cerist.dz/ Répertoire des bibliothèques d’Algérie (5) Eléments de programme des équipements projetés Doc PDF (6) Google Earth (7) L'ÉTRANGE DESTIN DE LA BIBLIOTHÈQUE D’ALXENDRIE par PATRICE GIORGIADES page 47 La bibliothèque publique, un lieu de travail , Bibliothèque nationale du Québec, 2004 (8) Wikipédia Neufeurt 7em édition Bibliothèque : une histoire mondiale James W Campbell page 228 Gestion d’une bibliothèque _ Document PDF Des bibliothèques pour tous ! ( E_Book ) Par Laura Wendell page 43