Réalisé par :
Ottmane Oumani
Youssef Najmi
Fadwa serri
Encadré par :
MR YAHIA EL KHALKI
L’approche paysagère :Définition et Historique
Plan d’exposé :
-Introduction:
* Le concept de paysage.
* Les différentes a...
Introduction
Le concept de paysage
• « Ce que je vois » (NEURAY , 1982)
• Image de la réalité perçue par les sens ⇒ fourni...
Les différentes approches du paysage
• Le géomorphologue
• Le géographe humain
• L’écologue
• L’historien
• L’économiste
•...
Définition :
Le paysage est un système vivant qui ne se conserve que s’il
fonctionne donc s’il est normalement inséré dans...
Les trames des différentes époques historiques
s’inscrivent en surimpression, le paysage évoluant dans
le temps.
Une définition de paysage aujourd'hui
largement partagée est celle contenue
dans la Convention européenne du
paysage, adop...
« paysage » (Étymologiquement, le
paysage est l'agencement des traits, des
caractères, des formes d'un espace
limité, d'un...
telle que perçue par les populations, dont le caractère
résulte de l'action de facteurs naturels et/ou humains
et de leurs...
d'interprétations, de plus en plus interdisciplinaire ;
histoire et théorie (Le mot théorie vient du mot grec
theorein, qu...
Historique :
Le sentiment paysagiste apparaît au moment de la Renaissance : la peinture
exprime ce regard sur la nature et...
La notion d’environnement n’a pris naissance qu’après la
seconde guerre mondiale, avec la reconstruction. C’est l’époque o...
D’autres démarches sont nées à l’initiative, entre autres, du Parc Naturel
Régional des Ballons des Vosges. Ce territoire,...
Conclusion :
Le paysage est le produit des conditions naturelles, mais
surtout des activités économiques et sociales ; la ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Approche Paysagère

3 429 vues

Publié le

Publié dans : Développement personnel
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 429
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
191
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Approche Paysagère

  1. 1. Réalisé par : Ottmane Oumani Youssef Najmi Fadwa serri Encadré par : MR YAHIA EL KHALKI
  2. 2. L’approche paysagère :Définition et Historique Plan d’exposé : -Introduction: * Le concept de paysage. * Les différentes approches du paysage. - Définition de l’approche paysagère . - Historique de l’approche paysagère. - Conclusion.
  3. 3. Introduction Le concept de paysage • « Ce que je vois » (NEURAY , 1982) • Image de la réalité perçue par les sens ⇒ fournit des informations sur un espace de dimensions réduites • Aspect dynamique : un lieu est perçu subjectivement à travers une multitude de paysages. • Une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l'action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations.
  4. 4. Les différentes approches du paysage • Le géomorphologue • Le géographe humain • L’écologue • L’historien • L’économiste • Le psychologue • L’architecte - paysagiste ⇒ L’approche paysagère est globalisante ⇒ Image d’une interface nature / culture
  5. 5. Définition : Le paysage est un système vivant qui ne se conserve que s’il fonctionne donc s’il est normalement inséré dans un processus économique et social ».Telle est l'une des premières définitions enseignées. Le paysage évolue et change dans le temps. Il peut être comparé à un palimpseste. Un palimpseste est un manuscrit sur un parchemin où une première écriture a été lavée, grattée, gommée et sur laquelle un nouveau texte a été écrit : il reste toujours des traces à chaque nouvelle utilisation. L’évolution du paysage y ressemble, il reste toujours des traces du passé, celles de l'époque romaine par exemple (routes, parcellaires, ponts...) révélées par la toponymie (« Les Chavannes », « Blanzey ») ou du Moyen Âge (vestiges du château féodal).
  6. 6. Les trames des différentes époques historiques s’inscrivent en surimpression, le paysage évoluant dans le temps.
  7. 7. Une définition de paysage aujourd'hui largement partagée est celle contenue dans la Convention européenne du paysage, adoptée sous les auspices du Conseil de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) en 2000. Selon cette définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.)
  8. 8. « paysage » (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un « pays ». Portion de l'espace terrestre saisi horizontalement par un observateur,...) désigne une partie de territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est...)
  9. 9. telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l'action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations". Le paysage fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par...)
  10. 10. d'interprétations, de plus en plus interdisciplinaire ; histoire et théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur l’observation ou...) du paysage et du territoire, sciences et techniques du vivant, sociologie, Lettres et arts plastiques, techniques de la représentation, image, sciences sociales.
  11. 11. Historique : Le sentiment paysagiste apparaît au moment de la Renaissance : la peinture exprime ce regard sur la nature et véhicule le terme de paysage. Le deuxième temps fort se situe en fin du XVIIIème siècle. Une nouvelle conception envisage une totalité, un ensemble unique avec une multiplicité de relations entre les éléments de la nature. Le paysage se regarde comme une unité et non plus une juxtaposition d’éléments. Puis René de GIRARDIN (Marquis à l’origine du jardin d’Ermenonville et auteur de « De la composition des paysages », 1783) et MOREL (Ingénieur géographe puis architecte, auteur de « La théorie des jardins », 1776) proposent de « paysager le pays » d’après leur vision esthétique et utilitariste du territoire. Ces idées se répandent et vont avoir des conséquences sur l’aménagement de l’environnement (plantation de forêts par exemple). Le terme « horticulture » apparaît alors au début du XIXème siècle avec l’art des jardins.
  12. 12. La notion d’environnement n’a pris naissance qu’après la seconde guerre mondiale, avec la reconstruction. C’est l’époque où s’effectue le basculement entre le monde rural et le monde urbain. Avant, l’espace était géré par les agriculteurs mais avec l’apparition des friches, ainsi que la nécessité de prendre en compte les besoins de récréations des citadins, on assiste au début du zonage des espaces. Ce n’est que le 8 janvier 1993 que la loi sur la protection et la mise en valeur des paysages entre en vigueur. L’objectif est d’intégrer le paysage dans l’ensemble des opérations d’aménagement du territoire (documents d’urbanisme, plan d’occupation des sols (P.O.S. ; carte communale) puis plan local d’urbanisme (PLU)…). Enfin en 1999, un groupe restreint d’experts est chargé, par le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, de rédiger une convention européenne du paysage. Le texte final de la Convention est adopté par le Comité des Ministres le 19 juillet 2000.
  13. 13. D’autres démarches sont nées à l’initiative, entre autres, du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges. Ce territoire, conduit par une Charte, dont un des objectifs est de « Maintenir des paysages ouverts et des espaces de qualité », s’est doté d’un outil de gestion efficace : le plan de paysage. Il est intéressant de constater qu’une simple étude paysagère nous apporte de nombreux et précieux renseignements sur l’évolution de l’utilisation spatiale par l’Homme à tous les niveaux (milieux urbain, forestier, agricole, prairies humides, …) et par conséquent sur l’évolution des activités humaines et de leur impact sur l’Environnement. De nos jours, l’intégration de la problématique paysagère aux documents d’urbanisme (PLU, …) et les outils de gestion qui ont été conçus sont le résultat d’un long travail de discussions, d’échanges, conjointement entre les différents acteurs, gestionnaires du territoire, et les grandes institutions, décideurs. Néanmoins il reste à sensibiliser les premiers concernés, c’est à dire chacun d’entre nous, en tant qu’habitants, propriétaires de bâtiments, de jardins, de forêts, de terres agricoles, ... afin d’assurer un cadre de vie de qualité aux générations futures.
  14. 14. Conclusion : Le paysage est le produit des conditions naturelles, mais surtout des activités économiques et sociales ; la nouveauté, c'est que le paysage devient l'objet d'une demande sociale en soi. Le paysage est une portion de territoire, regardé par des groupes sociaux : comprendre et se donner les moyens d'agir sur le paysage, c'est bien sûr connaître ses dimensions factuelles (l'environnement), mais c'est aussi comprendre le regard qui est porté sur lui, connaître sa dimension sociale. Aujourd'hui le paysage est en évolution constante et rapide, et malgré la demande, on ne peut le mettre sous cloche

×