SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  15
NOEL était mon nom
Mon nom est Noël, ce n’est pas un nom, c'est un gag !
Tous les ans c'est pareil, le soir du réveillon,
J'entends mon nom sans arrêt:
Oui ?
Qui ? Moi ?
Quoi ?
J'suis là !
Mais non !
Pas toi !
Arrête de faire l'idiot…..
Et, moi j'en ai vraiment marre, vraiment pas drôle d'être
Noël au moment de Noël ! J'me suis dit un beau soir.
Y a pas, faut que ça change ! On ne m'y prendra plus !
Sur cette résolution empreinte d'un soupçon de menace
Noël claqua la porte de sa chambre…
Noël se mit au lit…
Le sommeil ne tarda pas à le prendre.
Il n'était pas très fatigué pourtant…
Son sommeil était agité, comme pris par un cauchemar.
Tout à coup, en sursaut il se réveilla….
Quelle était cette odeur âcre, et cette chaleur qui lui envahissaient la figure?
Il se tourna brusquement vers la porte, mais la porte avait disparu…
À sa place, une espèce d'ondulation translucide, comme un rideau d'eau.
Inconsciemment comme en rêve, il se glissa hors du lit, et se dirigea vers la …..
forme.
Là, l'odeur se fit plus forte, la chaleur plus prenante et moite.
Il porta la main à son front, pourtant il était tout frais.
Soudain ce fût là……
Juste derrière lui, un grattement rapide
Comme si un énorme rat rongeait le plancher. Tremblant d'angoisse Noël se
retourna lentement.
Une masse sombre se dessinait dans l'embrasure de la fenêtre.
Si énorme, qu'on se demandait comment cela pouvait tenir dans si peu d'espace.
Une…bête ou, du moins un être tenant du hanneton et de l'escargot,
se dressait devant lui, ses antennes balayaient l'air en de grands sifflement, ses
pattes griffues sortaient d'une carapace spiralée, hérissée de plaque cornées.
Noël, pris de panique, essayant de se protéger couru se glisser sous son lit, il n'eut
pas le temps d'y arriver…
Stoppé net par une des pattes qui vint agripper son épaule.
et comme un sifflement une voix se fit entendre, ….
N'aies pas peur…Noël, je suis l'attrape-rêves chargé de ton voyage !
2
Où l'on voit des animaux très particuliers...
D'une traction rapide il hissa Noël sur son dos rugueux.
Il n'en menait vraiment pas large notre ami Noël, son visage passant par toutes
les teintes de l'arc-en-ciel.
Il avait comme l'impression d'un mauvais rêve, d'avoir des hallucinations.
Son pouls s'était comme arrêté, ou alors, était-ce l'antichambre de la mort.
Et comme pour lui donner un semblant de réponse, l'animal s'élança et en deux
bonds traversa la porte de lumière.
Noël ayant, par réflexe, cramponné à deux mains les antennes de l'animal.
Un souffle rugissant les enveloppa, la lumière se fit aveuglante, cela roulait,
tanguait, une impression d'immense glissade sur un toboggan.
L'accélération se poursuivit, la lumière passa par des tons bleus, vert, orangés
et brusquement, sans un à coup, …..
Arrêt complet, un silence impressionnant après les rugissements de la descente.
L'attrape-rêves (à usage unique) dans un souffle s'effondra et s'évapora en une
nuée de poussière scintillante.
Noël, assis sur le sol, avait du mal à réaliser. Enfin quand on dit le sol, il
s'agissait plutôt d'une espèce de matière mi-molle, mi-ferme, comme…..
Comme, non…ce n'est pas possible !?
C'était une gigantesque baleine-spi….Et à la stupéfaction de Noël, celle-ci ne
nageait pas, non elle avait tout simplement, au milieu du dos, un mat avec une
immense voile en bi-carbon-fluo-compact (les spécialistes apprécieront..), et
elle glissait doucement ainsi sur….la neige. Un immense désert de glace et de
neige à perte de vue.
La baleine-spi allait bon train, il faut dire qu'elle avait aussi les patins-réactifs-
turbo-prop.
On fut bientôt en vue d'une espèce de gros monticule à la forme bizarre, il
ressemblait à s'y méprendre à un cornet de glace renversé.
De ce "cornet" jaillissait à flot continu une multitude de petits êtres, avec bras
et jambes, tête et tout et tout, la seule différence qu'ils puissent avoir avec des
petits d'homme, à part leur taille, c'était qu'ils étaient dotés d'une poche
ventrale et dorsale.
Pour tout dire, on aurait dit des polichinelles de poche. Ces poches étaient
emplies à ras bords d'une masse de paquets multicolores.
C'étaient les lutin-bi (bi pour deux poches…nous verrons plus loin ce qu'il en est
des autres habitants, lutin-un et lutin-tri …)
Après un virage de plusieurs kilomètres de long, la baleine-spi sortie les
aérofreins latéraux et arrivant doucement sur son aire, ouvrit son énorme
bouche et laissa filer l'ancre-morse.
De la bouche béante se déversa une foultitude de lutins venant pour charger
d'autres colis et dans un manège incessant les autres prenaient leur place dans
la baleine-spi.
Une sonnerie stridente et saccadée, un sourd grondement provenant du
sommet du cornet firent tressaillir Noël, lentement comme un tremblement de
terre, des blocs de neige et de glace se mirent à……
3
Mais revenons à nos….lutins, nous savons déjà que les lutin-bi avaient deux
poches, une devant et l'autre derrière, mais quand était-il des lutin-un et des
lutin-tri ? (plus commodément surnommés: "tin-t'un" et "tin-tri").
Il faut vous dire avant tout que, mais vous l'aviez sûrement deviné, nous
trouvions dans une région appelée Ice-Glacing-Pool (ce qui signifie en un
langage accessible au profane, le centre de glace). Et ce centre était le GQG
du…..je ne sais si je peux prononcer son nom….???
Bon on dira le *GQG du Boss !
*Ndlr: l'auteur a omis de donner la signification du sigle GQG, la voici in-
extenso: Garez-vous-au-Quai-de-la-Gare avant le départ, ceci nécessitait bien
une petite mise au point
Et là était le véritable "standing of triage" de l'univers ludo-joujoudrome.
Une plate-forme unique en son genre qui avait nécessité la mise en œuvre de
pas moins de 32453 tétragigamégapix/ns convertis en kg/joules=
14356754398876,67.
Elle comportait 72 niveaux en strates et substrates, les lutins se déplaçaient
aisément en pensée dans des couloirs de glace translucides, en effet c'était là
leur mode de locomotion, la pensée: bien simple, on pense à l'endroit voulu et
hop ! Un clignement d'œil et on est parti, vitesse réglementée par le boss.
Il y avait bien parfois, quelques bugs, comme celui du luti-un atteint d'un léger
défaut de vision et qui, au lieu de cligner d'un seul œil, cligna par mégarde des
deux et se retrouva parti dans deux directions à la fois. Il ne fallut pas moins
4765 chercheurs pour rassemblés les diverses pièces du lutin-un.
4
Retournons à notre première digression (ou était-ce la deuxième…?) l'origine du
nom des lutins (un et tri).
- Le lutin-un
Comme son nom l'indique ou plutôt ne l'indique pas, le lutin-un n'est pas un,
non il est lutin-un de par sa capacité exceptionnelle à……..
Faire les paquets, c'est donc le lutin-one-of-packaging (LOOP) tout simplement.
Certain l'appelle "la boucle"… on se perd en conjectures sur le sens de ce
surnom, nos plus éminents spécialistes en linguistique s'y sont cassés les dents.
-Le lutin-tri
Là c'est beaucoup plus facile à comprendre le lutin-tri est celui chargé du tri
final des paquets, destinations, poids, gabarit, etc. Donc tri = Très-Rarement-
Identifiables bien évidemment.
Voici après ces explications extrêmement indispensables à la suite de l'histoire,
afin de comprendre pourquoi ces appellations des différents lutins, qui se
révèleront totalement superflues, mais…il fallait quand même le souligner!
Nous en étions donc……
Alors que le sifflement se faisait de plus en plus strident, des blocs glaces
énormes se détachaient du cornet de glace, les lutins ne semblaient pas
effrayés pour autant et vaquaient à leurs tâches.
Pour finir par dévoiler, par découvrir totalement la structure qu'ils
recouvraient….
C'était une espèce de grand siphon, le bec non recourbé vers le sol mais plus
dirigé selon un angle NNE d'azimut 66°, plus simplement dit, légèrement
orienté vers le ciel en direction Nord, Nord est.
Des lutins par centaines se précipitèrent vers le monument, heureusement le
service de la gendarmerie locale (le GIGN, Goal-Idoine- Gare-Notoire) était
présent pour maintenir la ruée hors du périmètre de sécurité.
Le sifflement se tu, un silence chaleureux s'en suivit, une porte escamotable se
détacha en pivotant de la paroi brillante……
Et le ….Boss fit son apparition !!!
4
Mais nous avions oublié notre héros, Noël !!!
Que devenait-il dans tout ça?
Rappelez-vous…..nous l'avions laissé au débarcadère de la baleine-spi.
Tout abasourdi et sonné, Noël se remit sur ses pieds, les yeux ébahis, il regarda
autour de lui, essayant en vain de trouver un repère raisonnable dans cet
univers fantastique. Il n'eut pas trop le temps de réfléchir, un cortège d'officiels
vint à sa rencontre.
Cette délégation était composée du chambel-LENT (Lymphatique-
Eunuque Nouvellement-Thuriféraire), de la traductrice-troglodyte (elle parlait
en effet plusieurs langues et habitait une niche creusée à même le flanc de la
banquise), et des gradés de la Gendarmia-Nationala venus là pour s'assurer que
la personne était bien en règle (notamment le contrôle du nombre de globules,
le passage de globules en surnombre étant fortement prohibé).
Les membres étaient tous des personnes comme vous et moi, enfin plutôt
comme vous, parce que en ce qui me concerne…..mais ceci ne vous regarde
pas!
Après les salutations d'usages et contrôle stroboscopique des globules, Noël
accompagné de la délégation, fut dirigé vers la base du cornet de glace. En
approchant on pouvait distinguer, se détachant imperceptiblement de la glace,
une structure en forme de polyèdre-dodécagonal qui tournait sur elle-même en
de lents mouvements de va et vient. Pour passer la porte il s'agissait de calculer
le moment exact où elle se trouvait à passer devant vous.
Un portier-calculator était à disposition pour ceux qui, honte à eux! , n'avait
pas été jusqu'au BAC (Brevet d'Accession au Calcul).
Passons rapidement sur les détails techniques, Noël se retrouva dans une vaste
salle, le long des parois, se trouvaient placés des espèces d'écrans mous, faits
d'une matière organique proche de celle des méduses. Les écrans étaient tous
allumés, mais le plus étrange c'est qu'il ne semblait pas y avoir de liaison
quelconque avec le réseau électrique.
Un ronronnement continu s'échappait du dessous de l'écran.
Intrigué, Noël s'approcha et examina la partie inférieure, ce qu'il découvrit
ne laissa pas de le surprendre….
Le bruit provenait en effet du dessous l'écran, Noël très curieux comme tous les
enfants de son âge (au fait, vous ai-je dit son âge? Et bien, il a……..l'âge d'être
un enfant), s'approcha et en se penchant il put distinguer la cause de se raffut.
5
Une chaîne était reliée à un pignon qui actionnait une petite dynamo, cette
chaîne pénétrait dans le sous-sol où elle était mue par l'action d'une foultitude
de mulots avançant sur un tapis roulant.
Bien sûr les mulots n'auraient certainement pas agit de la sorte sans une
motivation extrême, quelque chose qui parle à leurs sens.
Pour cela les lutins avaient organisé, juste au bout du tapis roulant, une séance
de……. Streep-tease !!!!
Ah! mais, me direz vous, ce n'est pas correct, il y a des enfants ici…etc…!!!
Le strip-tease était bien évidemment adapté à nos mulots:
Sur un immense plateau étaient alignés une ribambelle de babybel avec leurs
belles jupettes colorées, une musique suave et suggestive rythmant la
manœuvre, des mulots fromago-rétifs effeuillaient lentement les globes
appétissants.
Noël était vraiment épaté et ravi, continuant sa visite il arriva près d'un
comptoir derrière lequel officiait un étrange personnage, coiffé d'un couvre-
chef en forme de lanterne. C'était apparemment un disciple du fabuliste Ésope.
( lui manquait juste le tonneau….)
Et que cherchez-vous, jeune homme?
Noël essayait de bafouiller quelques explications embrouillées.
Moi, je suis là pour la lumière ! Lui dit l'homme au chapeau-lanterne.
La lumière, c'est mon rayon ! …Dit-il en s'esclaffant.
Vous voulez une lumière-lumineuse, une lumière-joyeuse ou une lumière-de-
l'âme, attention pour la lumière-de-l'âme il y a une condition obligatoire, il faut
que vous présentiez un certificat d'aptitude à la conduite des lumières-d'âmes !
C'est que, vous voyez jeune homme, ces lumières sont très très fragiles, et pour
les remplacer il nous faut plus de dix ans de collectes d'âmes-pures, la denrée
étant très difficile à capturer, nous sommes obligés de les appâter à la BA
( Baliverne Active).
Voyant que Noël n'arriverait pas à se décider, l'homme-au-chapeau-lanterne se
chargea lui-même de choisir, il opta pour la simplicité, la lumière-lumineuse.
Il entraîna d'office le garçon vers une sorte de véhicule adapté à la circulation
extra-glaciale.
Noël était installé à l'avant d'une grosse bulle molle semblable cette même
matière qui formait les écrans.
Apparemment, cela allait être à lui de piloter cet engin, l'homme s'était éloigné
aussitôt, non sans avoir auparavant déposé la précieuse lumière-lumineuse dans
l'habitacle.
6
où l'on s'embarque vers l'inconnu
Noël se demandait bien comment il allait conduire cet engin, le seul qu'il ait
conduit jusqu'à présent était sa voiture à pédale, et il avait beau chercher,
point de pédale ni manette dans cette bulle.
Au-dessus de la tête de Noël il y avait une rangée de lueurs opalescentes qui
s'allumaient alternativement.
Machinalement, Noël passa la main devant alors que la lumière était bleue;
aussitôt celle-ci se mit à clignoter et une voix douce se fit entendre:
- Bienvenu à bord, nous sommes heureux que vous ayez choisi la compagnie
Blue-Ice pour votre transport, nous vous souhaitons un excellent voyage,
choisissez votre destination en l'énonçant devant le bas-parleur.
Un écran translucide s'abaissa devant ses yeux avec dessus les diverses
destinations, et un tuyau en forme d'entonnoir vint se positionner devant sa
bouche (le bas-parleur).
Express glace river
Express dortoir (10' d'arrêt)
Personnel chambrée (20' d'arrêt)
GQG (voir les précisions au début)
Salles relax (30s)
Salle de concept-jok (arrêt longue durée)
Salles montage
Salles transformation (lutin-un lutin-tri seulement)
Salle des cartes (réservées aux joueurs)
Salle du PN (privée)
Salles de muscu (réservée au personnel de transport)
….
Il y en avait comme ça plusieurs dizaines….
7
Noël ne savait vraiment pas quoi choisir, certaines destinations lui semblaient
bien bizarre…il se décida pour la salle des cartes, à peine prononcé, la bulle se
trouva propulsée à la vitesse V-V (VraimentVéloce) dans un boyau de glace.
Tout le long du parcours, les lumières changeaient au passage de la navette,
c'était en fait un code couleur pour indiquer la vitesse du véhicule:
Bleue = VV (Vraiment Véloce)
Vert = V M (Véloce Moyen)
Jaune = V TM (Véloce Très Moyen)
Rouge = T V (Trop Véloce)
Bien pratique pour repérer les dangereux TGV (TropGrosVéloce) que la navette-
jet de la GN avait vite fait d'intercepter grâce à leur super-fondeurs.
(pistoletsmitrailleurs au gros sel)
Apparemment la navette de Noël était bien réglée, et passa également sans
encombre les divers RADAR (Réel Addictiv Dector Anti Resquilleurs) disséminés
sur le parcours chargés de contrôler l'état du véhicule.
Après une série de virages en épingle à cheveu, le véhicule freina brusquement
et dans une glissade du plus beau style Candel-oro (chandelle d'or, figure
immortalisée par un célèbre lutin-patineur) vint s'immobiliser au pied d'un
immense bureau circulaire.
Les personnages présent se mirent à s'agiter en tous sens, levant les mains au
ciel, trépignant…. enfin bref en proie à une vive contrariété.
En effet cette arrivée brutale avait complètement bouleversé l'équilibre des
structures miniatures disposées sur le bureau.
Il faut vous dire, ce bureau était le centre névralgique pour l'organisation et le
dispatching (appelé aussi le cenepood)
8
où en apprend un peu sur l'organisation du site..
Sur sa surface glacée un réseau multicolore était dessiné, le bleu pour les voies
prioritaires, le vert pour les chemins buissonniers, le jaune pour les routes vers
les pays chauds et le rouge pour les sentiers de montagne.
Mais le plus important étaient les maisons, il y en avait des milliers disséminées
sur la totalité de la surface. Elle devait bien faire dans les 50
M/p² (le mètre-pieds carré est l'unité de mesure du lieu, en effet les habitants
n'avaient jamais réussi à s'entendre pour savoir laquelle des deux mesures
adopter. Son calcul est un peu compliqué et procède d'une dichotomie
Euclidienne; un simple programme calculs numériques écrit en pascal).
Ces maisons étaient sensées représenter les habitations de tous les enfants de
la planète, ceux ayant, bien sûr, été sélectionnés pour être visités
personnellement le grand jour.
Chaque maison ayant des coordonnées bien précises, devait être placée
exactement au point de jonction des latitudes et longitudes, en degrés, minutes
et secondes. Cette précision étant indispensable au PCF chargé du top-largage
(Préposé au Centrage des Flèchages).
Aussi on comprend l'émoi causé par le chamboulement du plateau, des milliers
d'heures de calculs avaient été nécessaires pour arriver à un ajustement
minutieux….
On convoqua aussitôt les lutins cartographes au bureau du boss, Noël y fut
également entraîné, il n'en menait pas large, sentant que l'heure était grave et
que son avenir s'annonçait très très sombre….
9
Mais revenons un peu en arrière…
Nous vous avions, il y a quelque temps, laissé entre-apercevoir le …boss.
Nous l'avions vu se présenter à la foule, après l'arrivée de Noël et de la
baleine-spi…
L'arrivée du Boss était un moment fort dans la vie des lutins, en effet il n'était
vraiment en relation qu'avec les chefs et sous-chefs de section, les autres lutins
ne l'avaient jamais vu en vrai, de toute la période précédent le solstice d'hiver.
Je dois vous dévoiler, au sujet des lutins, quelques aspects concernant leur vie.
Le lutin est vraiment un être à part. Sa vie est brève pour nous, mais à son
échelle elle lui paraît fort longue. Il vit, en général 2690 als, des fois même, les
plus vieux peuvent dépasser les 3200 als. (Années Lutines)
Mais, allez-vous me dire, comment peuvent-ils atteindre un si grand âge alors
que nous les voyons que durant une année seulement ?
La réponse tient en deux mots méta-méta !
Métabolisme-métagalopant….tout était là !
Leur métabolisme est un métabolisme hyper performant, spécialement adapté à
leur activité très spécifique, à savoir: concevoir, créer, réaliser, centraliser,
comptabiliser, trier, gérer, stocker, plannifier, transporter, viser, estampiller,
empiler, dépiler, éparpiller, égrener, retourner, balancer, embarquer, viser,
larguer …….les jouets de noël pour les 2 456 765 874 enfants de la terre…
Un métabolisme qui fonctionnait 30 à 40 fois plus vite que le nôtre, ce qui
explique, et cet âge avancé, et cette durée de vie si courte, à nos yeux.
Cela leur permettait de réaliser en une seule de nos année, l'immense tâche qui
leur était confiée.
Autre particularité, je pourrais même dire: singularité, ils naissaient adultes.
(J’utilise, à dessein, les termes que vous connaissez, mais naître n'était pas, à
proprement parler, leur façon d'arriver sur terre, ils explosaient…*)
*Ici je me dois d'ouvrir un chapitre spécial, l'affaire étant si remarquable que
quelques mots n'y suffiraient pas…. Ils EXPLOSAIENT !!!
10
Ils EXPLOSAIENT !!!
Arrivées au sol les boules lumineuses explosaient, et d'elles sortaient les lutins
par milliers…
De notre galaxie nous savons bien des choses, mais nous ignorons, et pour cause
cela est un grand secret, qu'il existe une planète clone de notre terre.
Quand je dis clone, je veux dire un double parfait, à une différence près…sa
taille !
Elle mesure exactement le 20ème de la terre!
Bien! Me direz-vous, mais pourquoi ne l'a-t-on pas encore découverte?
Je vous répondrais simplement par ceci: son nom, NRV oui! pas énervé du tout
mais NRV pour (Navigator Ratio Virtuel)
Cette planète n'existe pas, enfin, elle existe juste dans l'imagination de ceux
qui en sont issus, aussi est-il fort improbable que nous puissions, un jour, la
découvrir.
Sur cette planète il n'y avait qu'une seule source de vie, les fleurs.
Des fleurs immenses qui croissaient tout au long de l'année, et à la fin de cette
croissance, d'énormes fruits orange et translucides se formaient.
Ils contenaient les germes de la vie lutino-végétative.
Les fruits arrivés à maturité devenaient de plus en plus léger et un beau jour de
printemps, prenaient leur envol tous en ensembles.
Cela formait un spectacle féerique, étonnant, surprenant. Comme un envol de
montgolfière qu'on aperçoit dans nos cieux.
Selon les règles gravitationnelles inhérentes à la mécanique des fluides, ou …
quelque chose comme çà ! Les globes aériens multicolores se dirigeaient tous
vers le même endroit…
Le GPS (Grand Parking Spatio-terrestre) ou, pour des raisons de commodité et
de rapidité….
Ils explosaient !
11
où le Boss prend la parole...
Mais revenons au boss, toujours sur son siphon, tous attendaient ce grand
moment, l'allocution du…Boss.
Le silence se fit progressivement et ….Il prit la parole:
- Mes chers lutines et lutins, l'heure est enfin arrivée, celle du grand
tremblement, du chambardement et de la grande envolée.
Vous avez travaillé dur et le temps est venu de vous envoyer par le monde,
distribuer les colis et paquets préparés tous ces longs mois.
Vos destinations sont inscrites à l'aide codes-barres sur votre front et donc elles
seront automatiquement enregistrées à votre entrée dans le cargo volant.
Quelques conseils:
Au moment du largage vous devrez faire attention de ne pas oublier le paquet
qui vous est attribué, celui-ci porte le même code que vous.
Pour ceux ayant le mal du ciel, il est conseillé de prendre une dragée FLUCA
(Faribole et LutinerieUtilisables Comme Algotrope)
L'atterrissage est réglementé, les zones pavillonnaires, les immeubles, les
caravanes, les habitations lacustres et autres seront dotées, chacune d'un signal
Haute fréquence réglé sur votre code personnel.
Il est donc impératif que vous gardiez la tête froide afin de ne pas perturber le
système. Un dispositif de refroidissement par jet d'eau est intégré à votre
combinaison de vol.
Ceci est mon ultime message, Je compte sur vous, les enfants aussi !!!
Un immense HOURRA !!! Jaillit de la poitrine des lutins et lutines qui se
dirigèrent ensuite vers l'aire d'embarquement.
Le Boss n'était, bien entendu, pas exempt de cette distribution, bien au
contraire. Il s'était réservé la partie, disons, folklorique de l'affaire.
À lui le traîneau les rennes, les étoiles scintillantes et tout le tralala !!!
Lui seul s'était dévolu le soin de récompenser les enfants les plus sages, les plus
méritants, ces….
je ne devrais pas le dire…chouchou…
Mais, comme son voyage à lui était plus court, il ne se mettait en route qu'aux
premiers coups marquant minuit à l'horloge-suisse du centre.
12
Nous avons donc le temps de revenir, dans notre histoire au moment
angoissant ou notre jeune Noël était dirigé vers le bureau du Boss.
La porte s'ouvrit sur une pièce minuscule, on se serait plutôt attendu à un
bureau sénatorial pour une personne aussi éminente que…le Boss.
Derrière un bureau, tout enseveli de monceaux de dossiers paperasses diverses
empilés, dont on se demandait par quel miracle ils pouvaient tenir dans cet
équilibre acrobatique, se trouvait assis de dos dans un fauteuil crapaud*, le
Boss en personne !!!
Hummm, hem, hem, !!!
Fit Noël pour signaler sa présence…
Le crapaud fit deux tours sur lui-même et……
On pu enfin voir le Boss et surprise ineffable, incommensurable, épatante,
c'était…..
Et oui, c'était lui, le barbu, l'encapuchonné, le grand-botté, le tout-de-rouge-
vêtu, le bonhomme de nos rêves….
Le PÈRE NOËL en personne, what a surprise ! Nous ne l'aurions jamais deviné !!!
Le Père Noël, avec sa barbe blanche, sa grande houppelande rouge bordée de
blanc, exactement comme sur les images, une vraie merveille!
Père Noël se dressa, le crapaud en profita pour filer se cacher dans un coin à
l'ombre, et s'adressant à notre jeune ami….
Ainsi, s'esclaffa t-il dans un bon gros rire, ainsi c'est toi, chétif jeune garçon,
qui usurpe mon identité, qui porte un nom respecté et admiré de tous. Tu me
sembles bien culotté ! Qu'as-tu à dire pour ta défense?
Noël n'en mène vraiment pas large, il est tout rouge, il transpire, le souffle lui
manque…
mais….heu….ben…je….!!!
Ah Ah ah !!!! Le Père Noël n'en peut plus de rire.
Et bien, jeune homme, c'est tout là votre discours, il me semble bien…un peu…
bref ! Non? Je m'attendais à un gaillard présomptueux et agressif, vu ce que
m'en avait rapporté la DGSE ?! (Délégation pour Garantir
une Sérieuse Efficacité)
Alors, expliques-moi un peu cette histoire, et le nom que tu portes !
Noël, un peu rasséréné, commence son histoire….en quelques mots il révèle la
méprise, son nom qui est la source de tous ses ennuis et son…
Kidnapping par la DGSE.
Le Père Noël sourit, ce n'était donc que cela !
Et bien, jeune homme voilà une aventure qui va sûrement marquer le reste de
ton enfance. Pour te rassurer et aussi te dédommager des frayeurs qu'on t'a fait
subir, je vais te faire une surprise et un cadeau avant l'heure…..
12
De son bureau bondissant voilà le père Noël comme prit de frénésie, il entraîne
Noël dans le tourbillon de son capuchon et de sa pelisse.
Chamboulant au passage le groupe des doctes lutins sages qui s'exclament avec
de grands cris: "Le père Noël est devenu fou, devenu fou, fou devenu, fou
fou !!!"
Et bien non Père Noël n'est pas fou, ou plutôt si, fou de gaieté. Il semble
rajeunit, il gambade avec Noël qui peine à le suivre.
Noël est vraiment très surpris par l'attitude guillerette du Père Noël, lui aussi se
demande si papa Noël n'est pas perturbé, le travail peut être ?
C'est vrai, dans l'imaginaire de tous les enfants, le père Noël, certes d'une
grande bonté, est quand même un personnage imposant qui ferait presque
même un peu peur.
Mais qu'est-ce donc qui réjouit si fort l'aimable bonhomme ?
Ils arrivent devant une porte à double battants, gardée par deux serf-bers,
(Il s'agit d'une espèce de gardiens particulièrement adaptée au climat et à la
fonction, elle tient du serf de par sa capacité à servir et du ber une variante du
bélier réputé pour son entêtement), père Noël prononce alors une
phrase: "¡ ıot ervno emasés !" aussitôt les deux battants s'écartèrent lentement
Une salle immense s'étalait devant eux, une salle qui de par ses proportions
aurait pu contenir, l'Arc de Triomphe, la tour Eiffel et le Louvres réunis. Ce qui
était extraordinaire c'était le décor; les murs étaient quasiment entièrement
recouverts de….
Robes de père Noël, des grandes, des petites, des longues, des larges, des
brodées, des toutes miteuses, des scintillantes, des des….comment les décrire
toutes, nulle n'était semblable à l'autre.
Du plafond, à une trentaine de mètres de hauteur, descendaient d'immenses
espèces de…. seringues, ça avait vraiment l'air de seringues, sauf que….
13
où l'on découvre les mystères de la cooptation...
et la fin de l'histoire!
Ce n'étaient là que des rebuts….
L'histoire d'une monumentale gaffe des lutins ingénieurs, ils avaient eu l'idée
mirobolante de confectionner de gigantesque propulseur à neige, afin que la
neige tombe bien le soir de Noël sur la terre entière.
Idée généreuse, certes ! Mais qui fut réalisée par les lutins remplaçants, ceux-ci
avaient lu "l'ordonnance" de travers, en lisant pistons, cylindres mèches etc. ils
en avaient concluent qu'il s'agissait, bel et bien, de seringues, et ils ne furent
même pas étonnés par les dimensions pharaoniques de la chose.
Lorsque père Noël découvrit le spectacle il en tomba sur …..son respectable
postérieur et partit d'un rire tonitruant à faire trembler la structure même de
l'édifice.
En guise de souvenir il les fit, par humour, exposés dans le grand hall de la
SNCF, c'était le nom de la salle dans laquelle ils venaient de pénétrer. (Salle
des Nouveautés et Contre-Façons)
Les costumes suspendus étaient ceux saisis à tous les contre-facteur de père
Noël depuis la nuit des temps.
Mais laissons cela, et revenons au plus important: Père Noël et Noël !
Ils traversèrent la salle rapidement en empruntant les charent-aises super
fartées réservées à cet usage.
Au terme de leur glissade ils se trouvèrent en face une grande armoire vitrée. À
l'intérieur plusieurs plateaux tournaient et présentaient des panoplies
complètes de père Noël, de toutes tailles.
Vas-y, sers-toi ! Dis le père Noël.
Noël, ébahit, se demandait bien où le père Noël voulait en venir.
Allez, sois sans crainte, sers-toi !
Noël ouvrit les portes de la vitrine et commença à attraper les différentes
pièces de costume, en dernier il prit une jolie petite paire de bottines à la
fourrure blanche.
Voilà notre Noël les bras encombrés de ce monceau de vêtements, il lève la
tête vers le père Noël et d'un air d'avoir avalé une clarinette:
Je fais quoi maintenant ???
Et bien ! Tu t'habilles voyons !
Avec l'aide du père Noël le jeune homme fini de revêtir la totalité du costume.
Ce qui était extraordinaire, c'était que les vêtements prenaient la taille de Noël
au fur et à mesure qu'il les enfilait.
Et voilà notre Noël attifé en père Noël Junior !!!
Le père Noël fit ensuite passer Noël devant un grand miroir, ce qu'il découvrit
eu l'air de lui plaire.
Voilà Noël, il est grand temps que je t'explique un peu ce qui ce passe !
Tu n'es pas arrivé ici par hasard, ce "kidnapping" c'est moi qui l'ai organisé
depuis longtemps.
Je t'observe depuis très longtemps et tu corresponds tout à fait au garçon que
je souhaitais découvrir.
Tu es astucieux, curieux, volontaire, tu ne t'en laisses pas conter, et ton
esclandre à propos de ton nom n'a fait que me conforter dans mon choix.
Tu étais l'élu !
C'est toi qui me remplaceras bientôt à la tête de l'entreprise Noël & Co !
Et il envoya une grande claque dans le dos du jeune garçon.
Sous le double choque de la calque et de la révélation, Noël eut comme une
sorte d'éblouissement, ses jambes flageolaient.
Il dut s'adosser au mur pour être certain de ne pas tomber
La tête lui tournait et ses idées tournaient aussi dans sa tête en une folle
farandole…
Revenant peu à peu à la réalité, Noël demanda au père Noël:
Mais, père Noël, ce n'est pas possible, je suis trop petit, j'ai ma maison, ma
maman, mes amis, mon petit chien Yaourt…..
Tatatata…répondit le père Noël !
Tout cela n'est pas important, tu sais, moi aussi j'avais de la famille, une
maison, une maman, un chatMee-yahoo. O! C’était il y a bien longtemps, au
moins 2500ans. Et je n'avais rien laissé du tout….
Vois-tu ! Le métier de père Noël est une tâche qui se transmet uniquement par
cooptation, le père Noël désigne lui-même son futur successeur après de
longues recherches.
Il est important qu'il le découvre exactement la veille de Noël, car c'est
seulement à cette date que s'opère la magie de l'histoire.
Mais…mais…mai…!!! Essaye de balbutier notre Noël plus inquiet que jamais.
Arrête de faire la chèvre, mon jeune ami ! Tu n'auras aucunement à quitter
ceux que tu aimes !
Tout se passe ici dans un monde virtuel, rien de ce qui se passe ici n'influe et
ne peut influer sur la marche du monde.
Noël commençait à comprendre, il se détendait et un sourire commençait
même à apparaître au coin de ses lèvres.
Ah, voilà qui est mieux !!! Lui dit le père Noël, tu as compris enfin !
Donc nous nous retrouverons à partir de maintenant tous les ans, pour la
préparation de Noël, il ne me faudra pas moins de 20 ou 30 années virtuelles
pour te passer les consignes.
Et maintenant tu vas repartir rejoindre ton rêve et d'un geste ample de la main
il sema une pluie d'étoiles qui englobèrent Noël d'un halo argenté,
pschitttttttttttttttttt
Toc, toc toc, toc toc toc, Noël Noël dépêche-toi, c'est l'heure !
Le père Noël est passé!
Noël se réveille et d'un bond saute de son lit, ouvre la porte et….
Mais, mon dieu, Noël que fais-tu dans cet accoutrement ???
Noël baissa la tête…. Il portait les habits du père Noël..

Contenu connexe

En vedette

FINANZAS PÚBLICAS
FINANZAS PÚBLICASFINANZAS PÚBLICAS
FINANZAS PÚBLICASxochilt1109
 
Propiedades de las potencias
Propiedades de las potenciasPropiedades de las potencias
Propiedades de las potenciastecnologianidia
 
Solemne 1 empresa y sociedad
Solemne 1 empresa y sociedadSolemne 1 empresa y sociedad
Solemne 1 empresa y sociedadvanisnisnis
 
Planes correlatividades-11-definitivo(1)
Planes correlatividades-11-definitivo(1)Planes correlatividades-11-definitivo(1)
Planes correlatividades-11-definitivo(1)Francisco Quintana
 
Dp festival c_trop_court_20133
Dp festival c_trop_court_20133Dp festival c_trop_court_20133
Dp festival c_trop_court_20133LECREURER
 
Actes
ActesActes
ActesAnact
 
Resellers altaenbuscadores.cl
Resellers altaenbuscadores.clResellers altaenbuscadores.cl
Resellers altaenbuscadores.claltaenbuscadores
 
Rapport sondage réaction résultats élections 2014
Rapport sondage réaction résultats élections 2014Rapport sondage réaction résultats élections 2014
Rapport sondage réaction résultats élections 2014Aida Benzid
 
Tabla clientes banco regional
Tabla clientes banco regionalTabla clientes banco regional
Tabla clientes banco regionalcomercial22
 
CóMo Podemos Medir Las Reacciones Quimicas
CóMo Podemos Medir Las Reacciones QuimicasCóMo Podemos Medir Las Reacciones Quimicas
CóMo Podemos Medir Las Reacciones Quimicaspenchiyo
 
Operaciones basicas
Operaciones basicasOperaciones basicas
Operaciones basicasJarib Yps
 
Presentaciones
PresentacionesPresentaciones
Presentacionesymorillo8
 

En vedette (20)

FINANZAS PÚBLICAS
FINANZAS PÚBLICASFINANZAS PÚBLICAS
FINANZAS PÚBLICAS
 
E)criterios de promocion alumnado
E)criterios de promocion alumnadoE)criterios de promocion alumnado
E)criterios de promocion alumnado
 
Diseño actividad 1
Diseño actividad 1Diseño actividad 1
Diseño actividad 1
 
Curso de PHP 5.3
Curso de PHP 5.3Curso de PHP 5.3
Curso de PHP 5.3
 
Propiedades de las potencias
Propiedades de las potenciasPropiedades de las potencias
Propiedades de las potencias
 
Solemne 1 empresa y sociedad
Solemne 1 empresa y sociedadSolemne 1 empresa y sociedad
Solemne 1 empresa y sociedad
 
Planes correlatividades-11-definitivo(1)
Planes correlatividades-11-definitivo(1)Planes correlatividades-11-definitivo(1)
Planes correlatividades-11-definitivo(1)
 
Actividad2
Actividad2Actividad2
Actividad2
 
Dp festival c_trop_court_20133
Dp festival c_trop_court_20133Dp festival c_trop_court_20133
Dp festival c_trop_court_20133
 
La música
La músicaLa música
La música
 
Actes
ActesActes
Actes
 
Resellers altaenbuscadores.cl
Resellers altaenbuscadores.clResellers altaenbuscadores.cl
Resellers altaenbuscadores.cl
 
Rapport sondage réaction résultats élections 2014
Rapport sondage réaction résultats élections 2014Rapport sondage réaction résultats élections 2014
Rapport sondage réaction résultats élections 2014
 
Tabla clientes banco regional
Tabla clientes banco regionalTabla clientes banco regional
Tabla clientes banco regional
 
CóMo Podemos Medir Las Reacciones Quimicas
CóMo Podemos Medir Las Reacciones QuimicasCóMo Podemos Medir Las Reacciones Quimicas
CóMo Podemos Medir Las Reacciones Quimicas
 
Operaciones basicas
Operaciones basicasOperaciones basicas
Operaciones basicas
 
Músicas
MúsicasMúsicas
Músicas
 
Miss bruja
Miss brujaMiss bruja
Miss bruja
 
Presentaciones
PresentacionesPresentaciones
Presentaciones
 
Respeto
RespetoRespeto
Respeto
 

Similaire à Noel était mon nom

Chapitre31_brouillard
Chapitre31_brouillardChapitre31_brouillard
Chapitre31_brouillardNezumy
 
Chapitre31 brouillard
Chapitre31 brouillardChapitre31 brouillard
Chapitre31 brouillardNezumy
 
Rata Louram
Rata LouramRata Louram
Rata LouramNezumy
 
Noel de notre_enfance1
Noel de notre_enfance1Noel de notre_enfance1
Noel de notre_enfance1Renée Bukay
 
Archéologie à fouesnant
Archéologie à fouesnantArchéologie à fouesnant
Archéologie à fouesnantFoenizella.com
 
Cartographie littéraire i-voix 2013 2014
Cartographie littéraire i-voix 2013 2014Cartographie littéraire i-voix 2013 2014
Cartographie littéraire i-voix 2013 2014i-voix
 
Anderson, poul tranche de nuit (2011)
Anderson, poul   tranche de nuit (2011)Anderson, poul   tranche de nuit (2011)
Anderson, poul tranche de nuit (2011)med boubaani
 
Quête du graal 2 l'antre des dragons
Quête du graal 2   l'antre des dragonsQuête du graal 2   l'antre des dragons
Quête du graal 2 l'antre des dragonsWolfen Dugondor
 
Le Père Noël s'est perdu... à La Réunion
Le Père Noël s'est perdu... à La RéunionLe Père Noël s'est perdu... à La Réunion
Le Père Noël s'est perdu... à La RéunionPère Noël
 
Ouzbekistan eve van_soens
Ouzbekistan eve van_soensOuzbekistan eve van_soens
Ouzbekistan eve van_soensecmedia1
 
Aux galops-de-l-inconnu
Aux galops-de-l-inconnu Aux galops-de-l-inconnu
Aux galops-de-l-inconnu auto-editeur
 
Aux galops-de-l-inconnu
Aux galops-de-l-inconnuAux galops-de-l-inconnu
Aux galops-de-l-inconnuauto-editeur
 
Apophantisme.de mer pdf
Apophantisme.de mer pdfApophantisme.de mer pdf
Apophantisme.de mer pdfLouis Claus
 
Jimmy Guieu - L'ordre vert
Jimmy Guieu - L'ordre vertJimmy Guieu - L'ordre vert
Jimmy Guieu - L'ordre vertAnimus Prime
 
Or ss neige (...)
Or ss neige (...)Or ss neige (...)
Or ss neige (...)HASLE-BFH
 
Or ss neige (...)
Or ss neige (...)Or ss neige (...)
Or ss neige (...)HASLE-BFH
 
Or ss neige (...)
Or ss neige (...)Or ss neige (...)
Or ss neige (...)HASLE-BFH
 
Les perles du Bac commentées par les professeurs
Les perles du Bac commentées par les professeursLes perles du Bac commentées par les professeurs
Les perles du Bac commentées par les professeursCarmen Vera
 

Similaire à Noel était mon nom (20)

Chapitre31_brouillard
Chapitre31_brouillardChapitre31_brouillard
Chapitre31_brouillard
 
Chapitre31 brouillard
Chapitre31 brouillardChapitre31 brouillard
Chapitre31 brouillard
 
Ouest terne spaghetti
Ouest terne spaghettiOuest terne spaghetti
Ouest terne spaghetti
 
Rata Louram
Rata LouramRata Louram
Rata Louram
 
Noel de notre_enfance1
Noel de notre_enfance1Noel de notre_enfance1
Noel de notre_enfance1
 
Archéologie à fouesnant
Archéologie à fouesnantArchéologie à fouesnant
Archéologie à fouesnant
 
Cartographie littéraire i-voix 2013 2014
Cartographie littéraire i-voix 2013 2014Cartographie littéraire i-voix 2013 2014
Cartographie littéraire i-voix 2013 2014
 
Anderson, poul tranche de nuit (2011)
Anderson, poul   tranche de nuit (2011)Anderson, poul   tranche de nuit (2011)
Anderson, poul tranche de nuit (2011)
 
Quête du graal 2 l'antre des dragons
Quête du graal 2   l'antre des dragonsQuête du graal 2   l'antre des dragons
Quête du graal 2 l'antre des dragons
 
Le Père Noël s'est perdu... à La Réunion
Le Père Noël s'est perdu... à La RéunionLe Père Noël s'est perdu... à La Réunion
Le Père Noël s'est perdu... à La Réunion
 
Ouzbekistan eve van_soens
Ouzbekistan eve van_soensOuzbekistan eve van_soens
Ouzbekistan eve van_soens
 
Aux galops-de-l-inconnu
Aux galops-de-l-inconnu Aux galops-de-l-inconnu
Aux galops-de-l-inconnu
 
Aux galops-de-l-inconnu
Aux galops-de-l-inconnuAux galops-de-l-inconnu
Aux galops-de-l-inconnu
 
Lucaline en norvège
Lucaline en norvègeLucaline en norvège
Lucaline en norvège
 
Apophantisme.de mer pdf
Apophantisme.de mer pdfApophantisme.de mer pdf
Apophantisme.de mer pdf
 
Jimmy Guieu - L'ordre vert
Jimmy Guieu - L'ordre vertJimmy Guieu - L'ordre vert
Jimmy Guieu - L'ordre vert
 
Or ss neige (...)
Or ss neige (...)Or ss neige (...)
Or ss neige (...)
 
Or ss neige (...)
Or ss neige (...)Or ss neige (...)
Or ss neige (...)
 
Or ss neige (...)
Or ss neige (...)Or ss neige (...)
Or ss neige (...)
 
Les perles du Bac commentées par les professeurs
Les perles du Bac commentées par les professeursLes perles du Bac commentées par les professeurs
Les perles du Bac commentées par les professeurs
 

Plus de papybrico

Pour toi ma valentine
Pour toi ma valentinePour toi ma valentine
Pour toi ma valentinepapybrico
 
Poème flic floc
Poème flic flocPoème flic floc
Poème flic flocpapybrico
 
Pas d'os pour les galgos
Pas d'os pour les galgosPas d'os pour les galgos
Pas d'os pour les galgospapybrico
 
Le cirque du blanc
Le cirque du blancLe cirque du blanc
Le cirque du blancpapybrico
 
Les ponctuations
Les ponctuationsLes ponctuations
Les ponctuationspapybrico
 
L'automobiliste
L'automobilisteL'automobiliste
L'automobilistepapybrico
 
La vengeance de mort'omard
La vengeance de mort'omardLa vengeance de mort'omard
La vengeance de mort'omardpapybrico
 
La petite souris
La petite sourisLa petite souris
La petite sourispapybrico
 

Plus de papybrico (20)

Slam
SlamSlam
Slam
 
poèmes
poèmespoèmes
poèmes
 
Sévices
SévicesSévices
Sévices
 
Pour toi ma valentine
Pour toi ma valentinePour toi ma valentine
Pour toi ma valentine
 
Poème flic floc
Poème flic flocPoème flic floc
Poème flic floc
 
Pluie
PluiePluie
Pluie
 
Pas d'os pour les galgos
Pas d'os pour les galgosPas d'os pour les galgos
Pas d'os pour les galgos
 
Moustache
MoustacheMoustache
Moustache
 
Mon jumeau
Mon jumeauMon jumeau
Mon jumeau
 
Moi aussi
Moi aussiMoi aussi
Moi aussi
 
Mon atelier
Mon atelierMon atelier
Mon atelier
 
Le cirque du blanc
Le cirque du blancLe cirque du blanc
Le cirque du blanc
 
Les ponctuations
Les ponctuationsLes ponctuations
Les ponctuations
 
L'automobiliste
L'automobilisteL'automobiliste
L'automobiliste
 
La vengeance de mort'omard
La vengeance de mort'omardLa vengeance de mort'omard
La vengeance de mort'omard
 
La quête
La quêteLa quête
La quête
 
La petite souris
La petite sourisLa petite souris
La petite souris
 
Jardin
JardinJardin
Jardin
 
Jojo
JojoJojo
Jojo
 
J'enrage
J'enrageJ'enrage
J'enrage
 

Noel était mon nom

  • 1. NOEL était mon nom Mon nom est Noël, ce n’est pas un nom, c'est un gag ! Tous les ans c'est pareil, le soir du réveillon, J'entends mon nom sans arrêt: Oui ? Qui ? Moi ? Quoi ? J'suis là ! Mais non ! Pas toi ! Arrête de faire l'idiot….. Et, moi j'en ai vraiment marre, vraiment pas drôle d'être Noël au moment de Noël ! J'me suis dit un beau soir. Y a pas, faut que ça change ! On ne m'y prendra plus ! Sur cette résolution empreinte d'un soupçon de menace Noël claqua la porte de sa chambre… Noël se mit au lit… Le sommeil ne tarda pas à le prendre. Il n'était pas très fatigué pourtant… Son sommeil était agité, comme pris par un cauchemar. Tout à coup, en sursaut il se réveilla…. Quelle était cette odeur âcre, et cette chaleur qui lui envahissaient la figure? Il se tourna brusquement vers la porte, mais la porte avait disparu… À sa place, une espèce d'ondulation translucide, comme un rideau d'eau. Inconsciemment comme en rêve, il se glissa hors du lit, et se dirigea vers la ….. forme. Là, l'odeur se fit plus forte, la chaleur plus prenante et moite. Il porta la main à son front, pourtant il était tout frais. Soudain ce fût là…… Juste derrière lui, un grattement rapide Comme si un énorme rat rongeait le plancher. Tremblant d'angoisse Noël se retourna lentement. Une masse sombre se dessinait dans l'embrasure de la fenêtre. Si énorme, qu'on se demandait comment cela pouvait tenir dans si peu d'espace. Une…bête ou, du moins un être tenant du hanneton et de l'escargot, se dressait devant lui, ses antennes balayaient l'air en de grands sifflement, ses pattes griffues sortaient d'une carapace spiralée, hérissée de plaque cornées. Noël, pris de panique, essayant de se protéger couru se glisser sous son lit, il n'eut pas le temps d'y arriver… Stoppé net par une des pattes qui vint agripper son épaule. et comme un sifflement une voix se fit entendre, ….
  • 2. N'aies pas peur…Noël, je suis l'attrape-rêves chargé de ton voyage ! 2 Où l'on voit des animaux très particuliers... D'une traction rapide il hissa Noël sur son dos rugueux. Il n'en menait vraiment pas large notre ami Noël, son visage passant par toutes les teintes de l'arc-en-ciel. Il avait comme l'impression d'un mauvais rêve, d'avoir des hallucinations. Son pouls s'était comme arrêté, ou alors, était-ce l'antichambre de la mort. Et comme pour lui donner un semblant de réponse, l'animal s'élança et en deux bonds traversa la porte de lumière. Noël ayant, par réflexe, cramponné à deux mains les antennes de l'animal. Un souffle rugissant les enveloppa, la lumière se fit aveuglante, cela roulait, tanguait, une impression d'immense glissade sur un toboggan. L'accélération se poursuivit, la lumière passa par des tons bleus, vert, orangés et brusquement, sans un à coup, ….. Arrêt complet, un silence impressionnant après les rugissements de la descente. L'attrape-rêves (à usage unique) dans un souffle s'effondra et s'évapora en une nuée de poussière scintillante. Noël, assis sur le sol, avait du mal à réaliser. Enfin quand on dit le sol, il s'agissait plutôt d'une espèce de matière mi-molle, mi-ferme, comme….. Comme, non…ce n'est pas possible !? C'était une gigantesque baleine-spi….Et à la stupéfaction de Noël, celle-ci ne nageait pas, non elle avait tout simplement, au milieu du dos, un mat avec une immense voile en bi-carbon-fluo-compact (les spécialistes apprécieront..), et elle glissait doucement ainsi sur….la neige. Un immense désert de glace et de neige à perte de vue. La baleine-spi allait bon train, il faut dire qu'elle avait aussi les patins-réactifs- turbo-prop. On fut bientôt en vue d'une espèce de gros monticule à la forme bizarre, il ressemblait à s'y méprendre à un cornet de glace renversé. De ce "cornet" jaillissait à flot continu une multitude de petits êtres, avec bras et jambes, tête et tout et tout, la seule différence qu'ils puissent avoir avec des petits d'homme, à part leur taille, c'était qu'ils étaient dotés d'une poche ventrale et dorsale. Pour tout dire, on aurait dit des polichinelles de poche. Ces poches étaient emplies à ras bords d'une masse de paquets multicolores. C'étaient les lutin-bi (bi pour deux poches…nous verrons plus loin ce qu'il en est
  • 3. des autres habitants, lutin-un et lutin-tri …) Après un virage de plusieurs kilomètres de long, la baleine-spi sortie les aérofreins latéraux et arrivant doucement sur son aire, ouvrit son énorme bouche et laissa filer l'ancre-morse. De la bouche béante se déversa une foultitude de lutins venant pour charger d'autres colis et dans un manège incessant les autres prenaient leur place dans la baleine-spi. Une sonnerie stridente et saccadée, un sourd grondement provenant du sommet du cornet firent tressaillir Noël, lentement comme un tremblement de terre, des blocs de neige et de glace se mirent à…… 3 Mais revenons à nos….lutins, nous savons déjà que les lutin-bi avaient deux poches, une devant et l'autre derrière, mais quand était-il des lutin-un et des lutin-tri ? (plus commodément surnommés: "tin-t'un" et "tin-tri"). Il faut vous dire avant tout que, mais vous l'aviez sûrement deviné, nous trouvions dans une région appelée Ice-Glacing-Pool (ce qui signifie en un langage accessible au profane, le centre de glace). Et ce centre était le GQG du…..je ne sais si je peux prononcer son nom….??? Bon on dira le *GQG du Boss ! *Ndlr: l'auteur a omis de donner la signification du sigle GQG, la voici in- extenso: Garez-vous-au-Quai-de-la-Gare avant le départ, ceci nécessitait bien une petite mise au point Et là était le véritable "standing of triage" de l'univers ludo-joujoudrome. Une plate-forme unique en son genre qui avait nécessité la mise en œuvre de pas moins de 32453 tétragigamégapix/ns convertis en kg/joules= 14356754398876,67. Elle comportait 72 niveaux en strates et substrates, les lutins se déplaçaient aisément en pensée dans des couloirs de glace translucides, en effet c'était là leur mode de locomotion, la pensée: bien simple, on pense à l'endroit voulu et hop ! Un clignement d'œil et on est parti, vitesse réglementée par le boss. Il y avait bien parfois, quelques bugs, comme celui du luti-un atteint d'un léger défaut de vision et qui, au lieu de cligner d'un seul œil, cligna par mégarde des deux et se retrouva parti dans deux directions à la fois. Il ne fallut pas moins 4765 chercheurs pour rassemblés les diverses pièces du lutin-un. 4 Retournons à notre première digression (ou était-ce la deuxième…?) l'origine du nom des lutins (un et tri). - Le lutin-un
  • 4. Comme son nom l'indique ou plutôt ne l'indique pas, le lutin-un n'est pas un, non il est lutin-un de par sa capacité exceptionnelle à…….. Faire les paquets, c'est donc le lutin-one-of-packaging (LOOP) tout simplement. Certain l'appelle "la boucle"… on se perd en conjectures sur le sens de ce surnom, nos plus éminents spécialistes en linguistique s'y sont cassés les dents. -Le lutin-tri Là c'est beaucoup plus facile à comprendre le lutin-tri est celui chargé du tri final des paquets, destinations, poids, gabarit, etc. Donc tri = Très-Rarement- Identifiables bien évidemment. Voici après ces explications extrêmement indispensables à la suite de l'histoire, afin de comprendre pourquoi ces appellations des différents lutins, qui se révèleront totalement superflues, mais…il fallait quand même le souligner! Nous en étions donc…… Alors que le sifflement se faisait de plus en plus strident, des blocs glaces énormes se détachaient du cornet de glace, les lutins ne semblaient pas effrayés pour autant et vaquaient à leurs tâches. Pour finir par dévoiler, par découvrir totalement la structure qu'ils recouvraient…. C'était une espèce de grand siphon, le bec non recourbé vers le sol mais plus dirigé selon un angle NNE d'azimut 66°, plus simplement dit, légèrement orienté vers le ciel en direction Nord, Nord est. Des lutins par centaines se précipitèrent vers le monument, heureusement le service de la gendarmerie locale (le GIGN, Goal-Idoine- Gare-Notoire) était présent pour maintenir la ruée hors du périmètre de sécurité. Le sifflement se tu, un silence chaleureux s'en suivit, une porte escamotable se détacha en pivotant de la paroi brillante…… Et le ….Boss fit son apparition !!! 4 Mais nous avions oublié notre héros, Noël !!! Que devenait-il dans tout ça? Rappelez-vous…..nous l'avions laissé au débarcadère de la baleine-spi. Tout abasourdi et sonné, Noël se remit sur ses pieds, les yeux ébahis, il regarda autour de lui, essayant en vain de trouver un repère raisonnable dans cet univers fantastique. Il n'eut pas trop le temps de réfléchir, un cortège d'officiels vint à sa rencontre. Cette délégation était composée du chambel-LENT (Lymphatique- Eunuque Nouvellement-Thuriféraire), de la traductrice-troglodyte (elle parlait
  • 5. en effet plusieurs langues et habitait une niche creusée à même le flanc de la banquise), et des gradés de la Gendarmia-Nationala venus là pour s'assurer que la personne était bien en règle (notamment le contrôle du nombre de globules, le passage de globules en surnombre étant fortement prohibé). Les membres étaient tous des personnes comme vous et moi, enfin plutôt comme vous, parce que en ce qui me concerne…..mais ceci ne vous regarde pas! Après les salutations d'usages et contrôle stroboscopique des globules, Noël accompagné de la délégation, fut dirigé vers la base du cornet de glace. En approchant on pouvait distinguer, se détachant imperceptiblement de la glace, une structure en forme de polyèdre-dodécagonal qui tournait sur elle-même en de lents mouvements de va et vient. Pour passer la porte il s'agissait de calculer le moment exact où elle se trouvait à passer devant vous. Un portier-calculator était à disposition pour ceux qui, honte à eux! , n'avait pas été jusqu'au BAC (Brevet d'Accession au Calcul). Passons rapidement sur les détails techniques, Noël se retrouva dans une vaste salle, le long des parois, se trouvaient placés des espèces d'écrans mous, faits d'une matière organique proche de celle des méduses. Les écrans étaient tous allumés, mais le plus étrange c'est qu'il ne semblait pas y avoir de liaison quelconque avec le réseau électrique. Un ronronnement continu s'échappait du dessous de l'écran. Intrigué, Noël s'approcha et examina la partie inférieure, ce qu'il découvrit ne laissa pas de le surprendre…. Le bruit provenait en effet du dessous l'écran, Noël très curieux comme tous les enfants de son âge (au fait, vous ai-je dit son âge? Et bien, il a……..l'âge d'être un enfant), s'approcha et en se penchant il put distinguer la cause de se raffut. 5 Une chaîne était reliée à un pignon qui actionnait une petite dynamo, cette chaîne pénétrait dans le sous-sol où elle était mue par l'action d'une foultitude de mulots avançant sur un tapis roulant. Bien sûr les mulots n'auraient certainement pas agit de la sorte sans une motivation extrême, quelque chose qui parle à leurs sens. Pour cela les lutins avaient organisé, juste au bout du tapis roulant, une séance de……. Streep-tease !!!! Ah! mais, me direz vous, ce n'est pas correct, il y a des enfants ici…etc…!!! Le strip-tease était bien évidemment adapté à nos mulots: Sur un immense plateau étaient alignés une ribambelle de babybel avec leurs belles jupettes colorées, une musique suave et suggestive rythmant la manœuvre, des mulots fromago-rétifs effeuillaient lentement les globes appétissants.
  • 6. Noël était vraiment épaté et ravi, continuant sa visite il arriva près d'un comptoir derrière lequel officiait un étrange personnage, coiffé d'un couvre- chef en forme de lanterne. C'était apparemment un disciple du fabuliste Ésope. ( lui manquait juste le tonneau….) Et que cherchez-vous, jeune homme? Noël essayait de bafouiller quelques explications embrouillées. Moi, je suis là pour la lumière ! Lui dit l'homme au chapeau-lanterne. La lumière, c'est mon rayon ! …Dit-il en s'esclaffant. Vous voulez une lumière-lumineuse, une lumière-joyeuse ou une lumière-de- l'âme, attention pour la lumière-de-l'âme il y a une condition obligatoire, il faut que vous présentiez un certificat d'aptitude à la conduite des lumières-d'âmes ! C'est que, vous voyez jeune homme, ces lumières sont très très fragiles, et pour les remplacer il nous faut plus de dix ans de collectes d'âmes-pures, la denrée étant très difficile à capturer, nous sommes obligés de les appâter à la BA ( Baliverne Active). Voyant que Noël n'arriverait pas à se décider, l'homme-au-chapeau-lanterne se chargea lui-même de choisir, il opta pour la simplicité, la lumière-lumineuse. Il entraîna d'office le garçon vers une sorte de véhicule adapté à la circulation extra-glaciale. Noël était installé à l'avant d'une grosse bulle molle semblable cette même matière qui formait les écrans. Apparemment, cela allait être à lui de piloter cet engin, l'homme s'était éloigné aussitôt, non sans avoir auparavant déposé la précieuse lumière-lumineuse dans l'habitacle. 6 où l'on s'embarque vers l'inconnu Noël se demandait bien comment il allait conduire cet engin, le seul qu'il ait conduit jusqu'à présent était sa voiture à pédale, et il avait beau chercher, point de pédale ni manette dans cette bulle. Au-dessus de la tête de Noël il y avait une rangée de lueurs opalescentes qui s'allumaient alternativement. Machinalement, Noël passa la main devant alors que la lumière était bleue; aussitôt celle-ci se mit à clignoter et une voix douce se fit entendre: - Bienvenu à bord, nous sommes heureux que vous ayez choisi la compagnie Blue-Ice pour votre transport, nous vous souhaitons un excellent voyage, choisissez votre destination en l'énonçant devant le bas-parleur.
  • 7. Un écran translucide s'abaissa devant ses yeux avec dessus les diverses destinations, et un tuyau en forme d'entonnoir vint se positionner devant sa bouche (le bas-parleur). Express glace river Express dortoir (10' d'arrêt) Personnel chambrée (20' d'arrêt) GQG (voir les précisions au début) Salles relax (30s) Salle de concept-jok (arrêt longue durée) Salles montage Salles transformation (lutin-un lutin-tri seulement) Salle des cartes (réservées aux joueurs) Salle du PN (privée) Salles de muscu (réservée au personnel de transport) …. Il y en avait comme ça plusieurs dizaines…. 7 Noël ne savait vraiment pas quoi choisir, certaines destinations lui semblaient bien bizarre…il se décida pour la salle des cartes, à peine prononcé, la bulle se trouva propulsée à la vitesse V-V (VraimentVéloce) dans un boyau de glace. Tout le long du parcours, les lumières changeaient au passage de la navette, c'était en fait un code couleur pour indiquer la vitesse du véhicule: Bleue = VV (Vraiment Véloce) Vert = V M (Véloce Moyen) Jaune = V TM (Véloce Très Moyen) Rouge = T V (Trop Véloce) Bien pratique pour repérer les dangereux TGV (TropGrosVéloce) que la navette- jet de la GN avait vite fait d'intercepter grâce à leur super-fondeurs. (pistoletsmitrailleurs au gros sel) Apparemment la navette de Noël était bien réglée, et passa également sans encombre les divers RADAR (Réel Addictiv Dector Anti Resquilleurs) disséminés sur le parcours chargés de contrôler l'état du véhicule. Après une série de virages en épingle à cheveu, le véhicule freina brusquement et dans une glissade du plus beau style Candel-oro (chandelle d'or, figure immortalisée par un célèbre lutin-patineur) vint s'immobiliser au pied d'un immense bureau circulaire. Les personnages présent se mirent à s'agiter en tous sens, levant les mains au ciel, trépignant…. enfin bref en proie à une vive contrariété. En effet cette arrivée brutale avait complètement bouleversé l'équilibre des
  • 8. structures miniatures disposées sur le bureau. Il faut vous dire, ce bureau était le centre névralgique pour l'organisation et le dispatching (appelé aussi le cenepood) 8 où en apprend un peu sur l'organisation du site.. Sur sa surface glacée un réseau multicolore était dessiné, le bleu pour les voies prioritaires, le vert pour les chemins buissonniers, le jaune pour les routes vers les pays chauds et le rouge pour les sentiers de montagne. Mais le plus important étaient les maisons, il y en avait des milliers disséminées sur la totalité de la surface. Elle devait bien faire dans les 50 M/p² (le mètre-pieds carré est l'unité de mesure du lieu, en effet les habitants n'avaient jamais réussi à s'entendre pour savoir laquelle des deux mesures adopter. Son calcul est un peu compliqué et procède d'une dichotomie Euclidienne; un simple programme calculs numériques écrit en pascal). Ces maisons étaient sensées représenter les habitations de tous les enfants de la planète, ceux ayant, bien sûr, été sélectionnés pour être visités personnellement le grand jour. Chaque maison ayant des coordonnées bien précises, devait être placée exactement au point de jonction des latitudes et longitudes, en degrés, minutes et secondes. Cette précision étant indispensable au PCF chargé du top-largage (Préposé au Centrage des Flèchages). Aussi on comprend l'émoi causé par le chamboulement du plateau, des milliers d'heures de calculs avaient été nécessaires pour arriver à un ajustement minutieux…. On convoqua aussitôt les lutins cartographes au bureau du boss, Noël y fut également entraîné, il n'en menait pas large, sentant que l'heure était grave et que son avenir s'annonçait très très sombre…. 9 Mais revenons un peu en arrière… Nous vous avions, il y a quelque temps, laissé entre-apercevoir le …boss. Nous l'avions vu se présenter à la foule, après l'arrivée de Noël et de la baleine-spi… L'arrivée du Boss était un moment fort dans la vie des lutins, en effet il n'était vraiment en relation qu'avec les chefs et sous-chefs de section, les autres lutins ne l'avaient jamais vu en vrai, de toute la période précédent le solstice d'hiver. Je dois vous dévoiler, au sujet des lutins, quelques aspects concernant leur vie. Le lutin est vraiment un être à part. Sa vie est brève pour nous, mais à son
  • 9. échelle elle lui paraît fort longue. Il vit, en général 2690 als, des fois même, les plus vieux peuvent dépasser les 3200 als. (Années Lutines) Mais, allez-vous me dire, comment peuvent-ils atteindre un si grand âge alors que nous les voyons que durant une année seulement ? La réponse tient en deux mots méta-méta ! Métabolisme-métagalopant….tout était là ! Leur métabolisme est un métabolisme hyper performant, spécialement adapté à leur activité très spécifique, à savoir: concevoir, créer, réaliser, centraliser, comptabiliser, trier, gérer, stocker, plannifier, transporter, viser, estampiller, empiler, dépiler, éparpiller, égrener, retourner, balancer, embarquer, viser, larguer …….les jouets de noël pour les 2 456 765 874 enfants de la terre… Un métabolisme qui fonctionnait 30 à 40 fois plus vite que le nôtre, ce qui explique, et cet âge avancé, et cette durée de vie si courte, à nos yeux. Cela leur permettait de réaliser en une seule de nos année, l'immense tâche qui leur était confiée. Autre particularité, je pourrais même dire: singularité, ils naissaient adultes. (J’utilise, à dessein, les termes que vous connaissez, mais naître n'était pas, à proprement parler, leur façon d'arriver sur terre, ils explosaient…*) *Ici je me dois d'ouvrir un chapitre spécial, l'affaire étant si remarquable que quelques mots n'y suffiraient pas…. Ils EXPLOSAIENT !!! 10 Ils EXPLOSAIENT !!! Arrivées au sol les boules lumineuses explosaient, et d'elles sortaient les lutins par milliers… De notre galaxie nous savons bien des choses, mais nous ignorons, et pour cause cela est un grand secret, qu'il existe une planète clone de notre terre. Quand je dis clone, je veux dire un double parfait, à une différence près…sa taille ! Elle mesure exactement le 20ème de la terre! Bien! Me direz-vous, mais pourquoi ne l'a-t-on pas encore découverte? Je vous répondrais simplement par ceci: son nom, NRV oui! pas énervé du tout mais NRV pour (Navigator Ratio Virtuel) Cette planète n'existe pas, enfin, elle existe juste dans l'imagination de ceux
  • 10. qui en sont issus, aussi est-il fort improbable que nous puissions, un jour, la découvrir. Sur cette planète il n'y avait qu'une seule source de vie, les fleurs. Des fleurs immenses qui croissaient tout au long de l'année, et à la fin de cette croissance, d'énormes fruits orange et translucides se formaient. Ils contenaient les germes de la vie lutino-végétative. Les fruits arrivés à maturité devenaient de plus en plus léger et un beau jour de printemps, prenaient leur envol tous en ensembles. Cela formait un spectacle féerique, étonnant, surprenant. Comme un envol de montgolfière qu'on aperçoit dans nos cieux. Selon les règles gravitationnelles inhérentes à la mécanique des fluides, ou … quelque chose comme çà ! Les globes aériens multicolores se dirigeaient tous vers le même endroit… Le GPS (Grand Parking Spatio-terrestre) ou, pour des raisons de commodité et de rapidité…. Ils explosaient ! 11 où le Boss prend la parole... Mais revenons au boss, toujours sur son siphon, tous attendaient ce grand moment, l'allocution du…Boss. Le silence se fit progressivement et ….Il prit la parole: - Mes chers lutines et lutins, l'heure est enfin arrivée, celle du grand tremblement, du chambardement et de la grande envolée. Vous avez travaillé dur et le temps est venu de vous envoyer par le monde, distribuer les colis et paquets préparés tous ces longs mois. Vos destinations sont inscrites à l'aide codes-barres sur votre front et donc elles seront automatiquement enregistrées à votre entrée dans le cargo volant. Quelques conseils: Au moment du largage vous devrez faire attention de ne pas oublier le paquet qui vous est attribué, celui-ci porte le même code que vous. Pour ceux ayant le mal du ciel, il est conseillé de prendre une dragée FLUCA (Faribole et LutinerieUtilisables Comme Algotrope)
  • 11. L'atterrissage est réglementé, les zones pavillonnaires, les immeubles, les caravanes, les habitations lacustres et autres seront dotées, chacune d'un signal Haute fréquence réglé sur votre code personnel. Il est donc impératif que vous gardiez la tête froide afin de ne pas perturber le système. Un dispositif de refroidissement par jet d'eau est intégré à votre combinaison de vol. Ceci est mon ultime message, Je compte sur vous, les enfants aussi !!! Un immense HOURRA !!! Jaillit de la poitrine des lutins et lutines qui se dirigèrent ensuite vers l'aire d'embarquement. Le Boss n'était, bien entendu, pas exempt de cette distribution, bien au contraire. Il s'était réservé la partie, disons, folklorique de l'affaire. À lui le traîneau les rennes, les étoiles scintillantes et tout le tralala !!! Lui seul s'était dévolu le soin de récompenser les enfants les plus sages, les plus méritants, ces…. je ne devrais pas le dire…chouchou… Mais, comme son voyage à lui était plus court, il ne se mettait en route qu'aux premiers coups marquant minuit à l'horloge-suisse du centre. 12 Nous avons donc le temps de revenir, dans notre histoire au moment angoissant ou notre jeune Noël était dirigé vers le bureau du Boss. La porte s'ouvrit sur une pièce minuscule, on se serait plutôt attendu à un bureau sénatorial pour une personne aussi éminente que…le Boss. Derrière un bureau, tout enseveli de monceaux de dossiers paperasses diverses empilés, dont on se demandait par quel miracle ils pouvaient tenir dans cet équilibre acrobatique, se trouvait assis de dos dans un fauteuil crapaud*, le Boss en personne !!! Hummm, hem, hem, !!! Fit Noël pour signaler sa présence… Le crapaud fit deux tours sur lui-même et…… On pu enfin voir le Boss et surprise ineffable, incommensurable, épatante, c'était….. Et oui, c'était lui, le barbu, l'encapuchonné, le grand-botté, le tout-de-rouge- vêtu, le bonhomme de nos rêves…. Le PÈRE NOËL en personne, what a surprise ! Nous ne l'aurions jamais deviné !!!
  • 12. Le Père Noël, avec sa barbe blanche, sa grande houppelande rouge bordée de blanc, exactement comme sur les images, une vraie merveille! Père Noël se dressa, le crapaud en profita pour filer se cacher dans un coin à l'ombre, et s'adressant à notre jeune ami…. Ainsi, s'esclaffa t-il dans un bon gros rire, ainsi c'est toi, chétif jeune garçon, qui usurpe mon identité, qui porte un nom respecté et admiré de tous. Tu me sembles bien culotté ! Qu'as-tu à dire pour ta défense? Noël n'en mène vraiment pas large, il est tout rouge, il transpire, le souffle lui manque… mais….heu….ben…je….!!! Ah Ah ah !!!! Le Père Noël n'en peut plus de rire. Et bien, jeune homme, c'est tout là votre discours, il me semble bien…un peu… bref ! Non? Je m'attendais à un gaillard présomptueux et agressif, vu ce que m'en avait rapporté la DGSE ?! (Délégation pour Garantir une Sérieuse Efficacité) Alors, expliques-moi un peu cette histoire, et le nom que tu portes ! Noël, un peu rasséréné, commence son histoire….en quelques mots il révèle la méprise, son nom qui est la source de tous ses ennuis et son… Kidnapping par la DGSE. Le Père Noël sourit, ce n'était donc que cela ! Et bien, jeune homme voilà une aventure qui va sûrement marquer le reste de ton enfance. Pour te rassurer et aussi te dédommager des frayeurs qu'on t'a fait subir, je vais te faire une surprise et un cadeau avant l'heure….. 12 De son bureau bondissant voilà le père Noël comme prit de frénésie, il entraîne Noël dans le tourbillon de son capuchon et de sa pelisse. Chamboulant au passage le groupe des doctes lutins sages qui s'exclament avec de grands cris: "Le père Noël est devenu fou, devenu fou, fou devenu, fou fou !!!" Et bien non Père Noël n'est pas fou, ou plutôt si, fou de gaieté. Il semble rajeunit, il gambade avec Noël qui peine à le suivre. Noël est vraiment très surpris par l'attitude guillerette du Père Noël, lui aussi se demande si papa Noël n'est pas perturbé, le travail peut être ?
  • 13. C'est vrai, dans l'imaginaire de tous les enfants, le père Noël, certes d'une grande bonté, est quand même un personnage imposant qui ferait presque même un peu peur. Mais qu'est-ce donc qui réjouit si fort l'aimable bonhomme ? Ils arrivent devant une porte à double battants, gardée par deux serf-bers, (Il s'agit d'une espèce de gardiens particulièrement adaptée au climat et à la fonction, elle tient du serf de par sa capacité à servir et du ber une variante du bélier réputé pour son entêtement), père Noël prononce alors une phrase: "¡ ıot ervno emasés !" aussitôt les deux battants s'écartèrent lentement Une salle immense s'étalait devant eux, une salle qui de par ses proportions aurait pu contenir, l'Arc de Triomphe, la tour Eiffel et le Louvres réunis. Ce qui était extraordinaire c'était le décor; les murs étaient quasiment entièrement recouverts de…. Robes de père Noël, des grandes, des petites, des longues, des larges, des brodées, des toutes miteuses, des scintillantes, des des….comment les décrire toutes, nulle n'était semblable à l'autre. Du plafond, à une trentaine de mètres de hauteur, descendaient d'immenses espèces de…. seringues, ça avait vraiment l'air de seringues, sauf que…. 13 où l'on découvre les mystères de la cooptation... et la fin de l'histoire! Ce n'étaient là que des rebuts…. L'histoire d'une monumentale gaffe des lutins ingénieurs, ils avaient eu l'idée mirobolante de confectionner de gigantesque propulseur à neige, afin que la neige tombe bien le soir de Noël sur la terre entière. Idée généreuse, certes ! Mais qui fut réalisée par les lutins remplaçants, ceux-ci avaient lu "l'ordonnance" de travers, en lisant pistons, cylindres mèches etc. ils en avaient concluent qu'il s'agissait, bel et bien, de seringues, et ils ne furent même pas étonnés par les dimensions pharaoniques de la chose. Lorsque père Noël découvrit le spectacle il en tomba sur …..son respectable postérieur et partit d'un rire tonitruant à faire trembler la structure même de l'édifice. En guise de souvenir il les fit, par humour, exposés dans le grand hall de la SNCF, c'était le nom de la salle dans laquelle ils venaient de pénétrer. (Salle des Nouveautés et Contre-Façons) Les costumes suspendus étaient ceux saisis à tous les contre-facteur de père Noël depuis la nuit des temps. Mais laissons cela, et revenons au plus important: Père Noël et Noël ! Ils traversèrent la salle rapidement en empruntant les charent-aises super fartées réservées à cet usage.
  • 14. Au terme de leur glissade ils se trouvèrent en face une grande armoire vitrée. À l'intérieur plusieurs plateaux tournaient et présentaient des panoplies complètes de père Noël, de toutes tailles. Vas-y, sers-toi ! Dis le père Noël. Noël, ébahit, se demandait bien où le père Noël voulait en venir. Allez, sois sans crainte, sers-toi ! Noël ouvrit les portes de la vitrine et commença à attraper les différentes pièces de costume, en dernier il prit une jolie petite paire de bottines à la fourrure blanche. Voilà notre Noël les bras encombrés de ce monceau de vêtements, il lève la tête vers le père Noël et d'un air d'avoir avalé une clarinette: Je fais quoi maintenant ??? Et bien ! Tu t'habilles voyons ! Avec l'aide du père Noël le jeune homme fini de revêtir la totalité du costume. Ce qui était extraordinaire, c'était que les vêtements prenaient la taille de Noël au fur et à mesure qu'il les enfilait. Et voilà notre Noël attifé en père Noël Junior !!! Le père Noël fit ensuite passer Noël devant un grand miroir, ce qu'il découvrit eu l'air de lui plaire. Voilà Noël, il est grand temps que je t'explique un peu ce qui ce passe ! Tu n'es pas arrivé ici par hasard, ce "kidnapping" c'est moi qui l'ai organisé depuis longtemps. Je t'observe depuis très longtemps et tu corresponds tout à fait au garçon que je souhaitais découvrir. Tu es astucieux, curieux, volontaire, tu ne t'en laisses pas conter, et ton esclandre à propos de ton nom n'a fait que me conforter dans mon choix. Tu étais l'élu ! C'est toi qui me remplaceras bientôt à la tête de l'entreprise Noël & Co ! Et il envoya une grande claque dans le dos du jeune garçon. Sous le double choque de la calque et de la révélation, Noël eut comme une sorte d'éblouissement, ses jambes flageolaient. Il dut s'adosser au mur pour être certain de ne pas tomber La tête lui tournait et ses idées tournaient aussi dans sa tête en une folle farandole… Revenant peu à peu à la réalité, Noël demanda au père Noël:
  • 15. Mais, père Noël, ce n'est pas possible, je suis trop petit, j'ai ma maison, ma maman, mes amis, mon petit chien Yaourt….. Tatatata…répondit le père Noël ! Tout cela n'est pas important, tu sais, moi aussi j'avais de la famille, une maison, une maman, un chatMee-yahoo. O! C’était il y a bien longtemps, au moins 2500ans. Et je n'avais rien laissé du tout…. Vois-tu ! Le métier de père Noël est une tâche qui se transmet uniquement par cooptation, le père Noël désigne lui-même son futur successeur après de longues recherches. Il est important qu'il le découvre exactement la veille de Noël, car c'est seulement à cette date que s'opère la magie de l'histoire. Mais…mais…mai…!!! Essaye de balbutier notre Noël plus inquiet que jamais. Arrête de faire la chèvre, mon jeune ami ! Tu n'auras aucunement à quitter ceux que tu aimes ! Tout se passe ici dans un monde virtuel, rien de ce qui se passe ici n'influe et ne peut influer sur la marche du monde. Noël commençait à comprendre, il se détendait et un sourire commençait même à apparaître au coin de ses lèvres. Ah, voilà qui est mieux !!! Lui dit le père Noël, tu as compris enfin ! Donc nous nous retrouverons à partir de maintenant tous les ans, pour la préparation de Noël, il ne me faudra pas moins de 20 ou 30 années virtuelles pour te passer les consignes. Et maintenant tu vas repartir rejoindre ton rêve et d'un geste ample de la main il sema une pluie d'étoiles qui englobèrent Noël d'un halo argenté, pschitttttttttttttttttt Toc, toc toc, toc toc toc, Noël Noël dépêche-toi, c'est l'heure ! Le père Noël est passé! Noël se réveille et d'un bond saute de son lit, ouvre la porte et…. Mais, mon dieu, Noël que fais-tu dans cet accoutrement ??? Noël baissa la tête…. Il portait les habits du père Noël..