Dossier de presse
Avril-Mai 2015
Crowdfunding / économie régionale
FICHED’IDENTITÉ-fiche1
Paroles de startupers
PROXIMEA,
...
Dossier de presse
Avril-Mai 2015
Crowdfunding / économie régionale
FICHEDECRYPTAGE-fiche2-1
PROXIMEA sur un
marché en plei...
FICHEDECRYPTAGE-fiche2-2
Le crowdfunding
en 3 chiffres en 2013*
Pourquoi les particuliers et les internautes souhaitant de...
Dossier de presse
Avril-Mai 2015
Crowdfunding / économie régionale
FICHELASTART-UP10-VINS-fiche3
La start-up
nantaise 10-V...
Dossier de presse
Avril-Mai 2015
Crowdfunding / économie régionale
FICHEPARTENAIRES-fiche4-1
PROXIMEA, soutenue par la
Ban...
Contact Presse
Anne de Vita
ADVH CONSEIL
06.61.45.51.94
anne.dvh@orange.fr
Conception ADVH CONSEIL
FICHEPARTENAIRES-fiche4...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier de Presse Proximea

4 016 vues

Publié le

Présentation de Proximea, la plate-forme de finance participative de la Banque Populaire Atlantique

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 016
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 846
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de Presse Proximea

  1. 1. Dossier de presse Avril-Mai 2015 Crowdfunding / économie régionale FICHED’IDENTITÉ-fiche1 Paroles de startupers PROXIMEA, nouvelle rampe de lancement pour les startups et PME industrielles régionales PROXIMEA, c’est en priorité… • Une nouveauté PROXIMEA est la 1ère plateforme régionale de financement participatif en capital réservée aux startupers et porteurs de projets de Loire-Atlantique, Maine-et-Loire,Vendée, Morbihan et Finistère. C’est une filiale indépendante de la Banque Populaire Atlantique et de Crédit Maritime Atlantique. • Un engagement fort Apporter aux porteurs de projet des capitaux,de la visibilité et des conseils.Cette start-up indépendante s’est fixée comme objectif d’ouvrir les portes du crowdfunding aux entrepreneurs audacieux dont les projets visent à bouger les lignes sur des marchés à forte valeur ajoutée. • Une opportunité En mettant en relation des business angels et les futures pépites de l’économie régionale,PROXIMEA s’impose comme un tremplin financier de premier ordre pour les candidats sélectionnés. • Un premier objectif ambitieux Cette année, PROXIMEA ambitionne d’accompagner 3 projets. Montant global de levée de fonds prévue : 1,5 million d’euro. • Une équipe d’experts PROXIMEA est composée d’une petite équipe agile et passionnée. Son fonctionnement est identique à celui d’une startup. « Notre mission, pour aider le territoire à voir éclore ses fu- tures pépites, consiste à faire émerger des start-ups et des PME industrielles dans des secteurs d’activité où des posi- tions fortes sont à prendre : il y a des projets prometteurs et très variés dans différents domaines : transport, énergie, santé, immobilier, loisirs… » « Notre ambition ? Devenir un acteur de référence en matière de financement participatif en capital sur l’ensemble du ter- ritoire couvert, c’est-à-dire Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Vendée, Morbihan et Finistère. » Ulric LE GRAND, Dirigeant de PROXIMEA 1
  2. 2. Dossier de presse Avril-Mai 2015 Crowdfunding / économie régionale FICHEDECRYPTAGE-fiche2-1 PROXIMEA sur un marché en plein essor La révolution crowdfunding à la loupe 1. Le financement sans contrepartie financière via les plateformes de don. Ici, le geste de soutenir un projet via un don concerne la plupart du temps des projets associatifs, des causes charitables... Le don est désintéressé, et de fait, sans contreparties.Bien sûr,il arrive que la structure ayant reçu un ou plusieurs dons fasse un contre-don,afin d’honorer le geste qui lui a été fait. Bien sûr, le porteur de projet conserve à 100% la “propriété” de son projet. Historiquement, c’est le type de crowdfunding en ligne le plus ancien. 2. Le financement participatif en capital. Aussi appelé equity based crowdfunding, il permet aux investisseurs – qui deviennent donc actionnaires – de prendre une participation en actions dans les entreprises financées. Ils bénéficient à ce titre d’une rétribution financière via les dividendes et l’éventuelle plus-value en cas de succès. L’un des atouts de ces plateformes : elles permettent au plus grand nombre d’investir dans les PME-PMI non cotées. 3. Le prêt aux entreprises. Communément appelé pair-à-entreprise, il s’agit ici de permettre aux particuliers de financer des entreprises. Ce modèle astucieux se décline aussi en prêts entre particuliers, micro-crédits… On parle alors de prêt de pair à pair. Il existe à ce jour, en France, une soixantaine de plateformes de financement participatif parmi lesquelles : Anaxago (investissement en capital pour les PME en croissance avec une levée de fonds à partir de 100 000 euros avec une participation minimale de 1000 euros), Babeldoor (dons pour les artistes, écrivains, créatifs, chercheurs, aventuriers avec une participation minimale de 5 euros), Babyloan (prêt sans intérêts pour les micro- entrepreneurs avec une participation minimale de 20 euros) ou encore IAmLaMode (dons sans contrepartie pour les projets liés à l’univers de la mode)… Pour sa part,PROXIMEA s‘appuie sur le financement participatif en capital. Les investisseurs, via leur prise de participation dans le projet financé, en deviennent actionnaires. Une rétribution financière via la plus- value potentielle est alors possible. Le crowdfunding, en plein essor, est devenu un véritable phé- nomène, et ne cesse de séduire de nouveaux adeptes : il per- met, via des plateformes dédiées, la rencontre entre des por- teurs de projet en quête des fonds pour démarrer leur projet et des personnes (particuliers, internautes) souhaitant investir ou donner. 3 FORMES DE CROWDFUNDING POUR REPONDRE AUX VALEURS DE CHACUN 2
  3. 3. FICHEDECRYPTAGE-fiche2-2 Le crowdfunding en 3 chiffres en 2013* Pourquoi les particuliers et les internautes souhaitant devenir business angels ou donateurs privilégient de plus en plus le financement participatif ? La plupart du temps, c’est pour soutenir des projets innovants dont les valeurs sont proches des leurs et répondant à leurs aspirations sociétales. Il s’agit aussi de faire un investissement rentable pour les business angels. Enfin, le crowdfunding permet facilement de participer à la montée en puissance d’un concept « coup de cœur »,innovant et original, qui ne trouverait pas facilement de soutien par le biais de circuits bancaires classiques. En France, afin de booster l’essor du financement participatif dans un environnement sécurisé et sécurisant pour les business angels (donateurs, prêteurs ou investisseurs), les pouvoirs publics ont adapté la réglementation, par l’ordonnance n°2014-559 du 30 mai 2014 (le nouveau dispositif est entré en vigueur en octobre 2014). Par ailleurs un label a été créé afin d’identifier les plateformes qui respectent les nouvelles règles introduites par l’ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014 et son décret d’application n° 2014-1053 du 16 septembre 2014. • 152 euros, c’est le ticket moyen par investisseur concernant les donations. • 1 449 euros, c’est le montant moyen par investisseur pour les prêts. • 3769 euros, c’est le montant moyen par investisseur en capital. Chiffres 2013* et 2014** (sources http://www.consoglobe.com/crowdfunding-inconnus-financent-projet-cg/2) (http://www.toutsurlesplacements.com/crowdfunding-les-familles-du-financement-participatif.html) Le crowdfunding, une autre façon d’investir selon ses propres valeurs La réglementation française en pole position pour soutenir le crowdfunding 1. Le financement d’entreprises. Il représente 44% des fonds récoltés en matière de crowdfunding. 2. Les projets associatifs (21% des fonds récoltés en crowdfunding) 3. L’édition et les projets d’information (7% des fonds récoltés) 4. L’audiovisuel (6% des fonds récoltés) 5. L’environnement et les nouvelles énergies (4% des fonds récoltés) TOP 5 des catégories de projets les plus financés en 2014** 3
  4. 4. Dossier de presse Avril-Mai 2015 Crowdfunding / économie régionale FICHELASTART-UP10-VINS-fiche3 La start-up nantaise 10-Vins construit son succès La start-up nantaise 10-Vins a démarré son activité fin 2012. En créant et lançant la machine à dégustation D-Vine Gravity,elle propose aux amateurs de vin une expérience unique : la possibilité de déguster leurs vins au verre chezeux.Cetteétonnantesommelièreleurassuredesconditionsdedégustation idéales en matière de température et d’aération,en une minute.Ce succès a été rendu possible par le crowdfunding, qui lui a permis d’accélérer sa croissance et de développer sa communauté d’ambassadeurs :après avoir récolté 40 000 € via la plateforme Ulule (contre 15 000 euros espérés au départ), elle projette aujourd’hui de collecter 800 000 € grâce à la plateforme PROXIMEA. Une innovation qui mérite amplement un toast La D-Vine Gravity ? Un dispositif technologique de dégustation de vins conditionnés en flacons.Suite à une campagne réussie de crowdfunding sur leréseaudefinancementparticipatifUlule,sescréateurs-ThibautJarrousse, Jérôme Pasquet, Luis Da Silva, ingénieurs de formation - ont atteint leurs objectifs de précommandes en 72 heures. Ainsi, en décembre 2014, l’équivalent de 130 machines D-Vine avaient été pré-vendues sur Ulule ! Il faut dire que l’idée de départ fait mouche : l’innovation rend possible la dégustation des vins conditionnés dans des flacons de 10 cl grâce à une sommelière domestique qui exploite le meilleur de la technologie RFID (de l’anglais radio frequency identification). Cela permet à la machine de s’adapter au vin sélectionné et de le servir dans les conditions optimales de dégustation.Les internautes business angels ne s’y sont pas trompés. D’ailleurs, ils peuvent déjà boire à la santé de leur projet « coup de cœur » (devenu donc réalité) dans le magnifique concept store que la start-up a inauguré sur l’Île de Nantes, 7 rue de la Tour d’Auvergne. 10-Vins, projet emblématique soutenu par PROXIMEA Suite au succès de cette première levée de fond d’amorçage, 10-Vins projette, via la plateforme PROXIMEA, de lever 800 000 €. Ce nouveau financement permettra de lancer la D-Vine sur le marché hexagonal, et également de mettre en place un premier pilote international. Pour atteindre cet objectif particulièrement ambitieux, la société a choisi d’innover en s’appuyant sur les services de PROXIMEA,plateforme de crowdfunding soutenue par la Banque Populaire Atlantique et en partenariat avec le Crédit Maritime Atlantique. C’est donc l’un des tous premiers projets que portera la plateforme de financement participatif réservée aux porteurs de projet régionaux, qui déploiera ses ailes en avril 2015. • Un vrai retour de marché. En deux ans - c’est à dire depuis sa création - D-Vins a séduit 3500 clients, rassemblé 10 000 fans sur la page Facebook et fédéré 30 vignerons partenaires. A ce jour, plus de 50 000 flacons de vins ont déjà été vendus. • Le vin au verre a le vent en poupe. Les études montrent que le souhait de profiter chez soi d’une qualité professionnelle en matière de dégustation est une tendance de fond. Par ailleurs, la dégustation au verre représente 70% des commandes en restauration. Surtout, si pour être à l’équilibre financier, 10-Vins doit atteindre les 3000 « divineurs », les études de marché réalisées montrent que le potentiel est de 5 millions d’acheteurs sur le marché français… • Une structure solide et expérimentée : les 3 co-fondateurs de 10-Vins (ingénieurs de formation, passionnés de vins et d’oeno-tourisme) sont à la tête d’une équipe de 12 personnes. Le concept-store basé sur l’Île de Nantes rencontre un succès grandissant depuis son ouverture. Plus d’informations sur le site internet : www.10-vins.com 3 bonnes raisons d’investir pour porter 10-Vins au firmament 4
  5. 5. Dossier de presse Avril-Mai 2015 Crowdfunding / économie régionale FICHEPARTENAIRES-fiche4-1 PROXIMEA, soutenue par la Banque Populaire Atlantique et partenaire du Crédit Maritime Atlantique. « Soutenir les startupers, c’est autant une affaire d’audace que de confiance dans nos entrepreneurs régionaux » Pour Olivier de Marignan, Directeur Général de la Banque Populaire Atlantique comme pour Bruno Pain, Directeur Général du Crédit Maritime Atlantique, PROXIMEA est en parfaite résonnance avec les valeurs et l’ADN des deux établissements depuis leur création. Innover avec audace pour toujours mieux répondre aux attentes des acteurs économiques régionaux, intégrer toutes les nouvelles opportunités - permises notamment par lesTIC - pour soutenir, puis accompagner, le dynamisme entrepreneurial sur le territoire. Interview d’Olivier de Marignan et de Bruno Pain. Olivier de Marignan, votre sentiment à l’approche du lancement de PROXIMEA ? « C’est une grande satisfaction et une vraie joie de voir ce projet aboutir. L’arrivée de cette nouvelle plateforme de crowdfunding va donner la possibilité à des projets audacieux et atypiques de voir le jour, pour peu qu’ils répondent aux critères de PROXIMEA. C’est une opportunité supplémentaire et innovante de donner leur chance aux startupers régionaux. » Bruno Pain, qu’est-ce qui a motivé ce partenariat entre PROXIMEA et le Crédit Maritime Atlantique ? « Pour une entreprise comme le Crédit Maritime Atlantique, soutenir les futures PME du littoral c’est autant une affaire d’audace que de confiance dans nos entrepreneurs régionaux. Cet engagement est inscrit dans notre ADN. Et il y a tant à faire : le dynamisme entrepreneurial sur notre territoire est réel. Je me réjouis de ce constat quotidien : le contexte économique pourtant chahuté n’altère pas la volonté et l’esprit d’entreprise, même s’il ne facilite bien sûr pas les choses. De fait, la création de PROXIMEA s’imposait comme une évidence. » Olivier de Marignan, en quoi PROXIMEA complète-t-elle le circuit bancaire classique? « Le circuit bancaire traditionnel n’est pas forcément taillé pour appréhender les opportunités de certains marchés émergents, parfois atypiques, ou autorisé à prendre des risques quand les perspectives de réussite reposent sur trop d’inconnues.Et c’est certainement mieux ainsi : nous avons des comptes à rendre à nos clients sociétaires,et leur confiance est notre grande fierté : elle a permis de réaliser de belles choses jusqu’à présent. Il n’en demeure pas moins que nous souhaitions proposer un modèle économique, une alternative innovante et pérenne aux startupers régionaux et inventifs, une solution à la hauteur de leurs enjeux comme de leurs espoirs. L’outil crowdfunding nous est apparu comme étant le plus approprié pour les accompagner. » Bruno Pain, Directeur Général du Crédit Maritime Atlantique 5 Olivier de Marignan, Directeur Général de la Banque Populaire Atlantique
  6. 6. Contact Presse Anne de Vita ADVH CONSEIL 06.61.45.51.94 anne.dvh@orange.fr Conception ADVH CONSEIL FICHEPARTENAIRES-fiche4-2 Pourquoi ? « Permettre à chacun – particuliers, internautes, jeunes, moins jeunes - de financer la montée en puissance de projets pour lesquels ils ont un coup de cœur, une affinité, un élan, c’est fantastique ! Rendons-nous compte des perspectives que cela ouvre : sur le même principe plein de bon sens posant l’idée que les petits ruisseaux font les grandes rivières, une multiplicité de petits investissements peut mettre à flot les projets les plus innovants, ceux qui changeront peut-être notre vie quotidienne… La mécanique de la plateforme de financement participatif, rendue possible par la démocratisation des réseaux sociaux (entre autres) est révolutionnaire ! Les chiffres dans le monde, d’ailleurs, montrent bien que c’est une tendance* de fond (Cf fiche 2). En créant PROXIMEA, nous avons tenu à adapter ce principe à l’échelle régionale, en dédiant cette plateforme aux porteurs de projets du territoire. C’est un souffle supplémentaire dont ils vont profiter. » 6 • 40 agences • 34 000 clients dont 67% de sociétaires • Un fond de commerce en hausse : +3% de nouveaux clients chaque année • Un taux de sociétariat de 67% avec chaque année toujours plus de sociétaires présents à l’Assemblée Générale • Acteur historique dans le financement du monde de la pêche et des cultures marines le Crédit Maritime est aujourd’hui une banque universelle pour l’accompagnement et le développement du littoral. Le Crédit Maritime Atlantique (Loire-Atlantique, Vendée, Morbihan) en quelques chiffres : - 5 départements : Finistère Sud, Morbihan, Loire-Atlantique, Maine et Loire, Vendée - 174 agences - 1 435 collaborateurs - 372 000 clients - 135 000 sociétaires - 7,6 milliards d’euros d’encours de crédit à la clientèle - 5,8 milliards d’euros de ressources CHIFFRES CLÉS DE LA BANQUE POPULAIRE ATLANTIQUE

×