Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Partons en voyage…
Thérapie dialectique
comportementale
Présenté par
Hélène Busque, psychologue
19 avril 2016
Introduction
 La TDC, c’est partir à la découverte des
personnes qui souffrent d’un trouble de
la personnalité limite (tp...
Qui nous propose ce beau voyage?
 Marsha M. Linehan
 Professeur de psychologie, professeur adjoint de psychiatrie et
de ...
Critères diagnostic du TPL (DSM-V)
Mode général d’instabilité de l’humeur, des relations interpersonnelles et de l’image d...
Élaboration de la TDC : objectifs
 Développer une théorie du TPL qui soit
à la fois scientifique et non-jugeante
Doit en ...
TDC : un modèle sophistiqué
 Qui intègre
 Différentes orientations thérapeutiques et
philosophiques
 Dialectique, TCC, ...
Itinéraire du voyage
… et de la présentation d’aujourd’hui
 Philosophie de base - les dialectiques
 Point de départ et d...
La philosophie de voyage…
 La conception dialectique
La conception dialectique
 La recherche de l’équilibre,
la réconciliation des opposés
(thèses et antithèses) en un proces...
La pensée dialectique
 La réalité est un système complexe
 L’analyse d’un élément est sans valeur
si n’est pas mise en l...
La conception dialectique
Selon Linehan
 Cette conception du monde peut améliorer la manière
de penser et d’agir avec les...
La conception dialectique
 Teinte l’ensemble du traitement
 Influence la compréhension et
l’organisation
 Du tableau cl...
Point de départ et destination…
 Étiologie et modèles
comportementaux
TPL selon la TDC
 Le trouble de la personnalité limite :
 Incapacité à réguler les émotions et les
comportements qui en ...
Modèle biosocial du TPL
 Approche biosociale
 Interaction réciproque du biologique et de
l’apprentissage social
 Avanta...
Influence biosociale
 La prédisposition biologique
 Fragilité du système émotionnel
 Difficulté à gérer la charge émoti...
Dilemmes dialectiques : description
Vulnérabilité émotionnelle
Auto-invalidation
Biologique
Social
Crise aigüe
Passivité a...
L’objectif: la synthèse des
tensions dialectiques
 Ce n’est pas « une ou l’autre », mais bien la
capacité d’intégrer les ...
Point de départ…
Ce qu’il faut comprendre…
 Ce ne sont pas des manipulateurs
 Ils sont vulnérables au plan émotionnel et...
Point de départ…
Ce qu’il faut en déduire:
… ils ont de grands besoins
 D’acceptation et de validation
 De développer le...
 Viser l’amélioration de la qualité de vie
 Redonner du pouvoir à la personne
 Développer le sentiment de compétence et...
Les étapes du voyage…
Les étapes du traitement
Étapes et cibles du traitement
 5 étapes dans le traitement des TPL
 Avantages de cette conceptualisation
 Facilite la ...
Pré-traitement
 Utilité:
 Attire l’attention de la personne
 Favorise la décision éclairée et mutuelle de travailler
en...
Phase 1: Créer la relation et
développer des habiletés de base
Travaille les cibles hiérarchisées
1. Diminuer les comporte...
Phase 2: Réduire le
stress-postraumatique
 Préalables  les acquis de la phase 1
 Objectif:
 Diminuer, à l'aide de l'ex...
Phases de traitement
 Phase 3: Augmenter le respect de soi et
atteindre des objectifs personnels
 Chevauche les 2 premiè...
Les moyens de transport…
Les modes de traitement
Modes de traitement
 Linehan propose 5 modalités
d’intervention :
 La psychothérapie individuelle
 Les groupes d’entraî...
1. La psychothérapie individuelle
 Pierre angulaire du traitement
 L’intervenant joue le rôle d’intervenant central
 Vi...
2. Le groupe d’entraînement
aux compétences
 Est un auxiliaire à la thérapie individuelle
 Met l’emphase sur l’enseignem...
4 Modules psycho-éducatifs :
 La pleine conscience
 La tolérance à la détresse
 La gestion des émotions
 L’efficacité ...
La pleine conscience
 Apprendre à contrôler son propre esprit plutôt
que de le laisser nous contrôler
 Permet d’apprendr...
La tolérance à la détresse
 Permet d’apprendre à faire face efficacement
aux situations souffrantes
 Consiste en une sér...
La gestion des émotions
 Vise l’amélioration du contrôle des émotions
en développant les connaissances sur le
processus é...
L’efficacité interpersonnelle
 Favorise le développement de la capacité à vivre des
relations interpersonnelles plus harm...
3. Consultations téléphoniques
 Moyen de supervision qui vise :
 L’augmentation des capacités à demander de l'aide
adéqu...
4. Les discussions de cas
pour les thérapeutes
 Supervision hebdomadaire
 Favorise l’entraide dans l'application des str...
5. Les traitements auxiliaires
 Réfèrent à tout traitement non dispensé
par un thérapeute d'approche dialectique
comporte...
Le contenu de nos bagages…
Attitude et stratégies
d’intervention
Attitudes et stratégies d’intervention
 Savoir-être (attitudes) et savoir-faire
(stratégies) pour atteindre les objectifs...
Attitudes et stratégies d’intervention
 Habiletés requises :
 Rester alerte aux «mouvements» du client et s’y
adapter av...
Attitude dialectique
Orienter vers le changement
Orienter vers l’acceptation
Centration inébranlable
Demande bienveillante...
Stratégies dialectiques
Stylistique
Acceptation
Réciproque
Validation
Intervention
environnementale
Gestion de cas
Supervi...
Stratégies centrales
 Constituent le cœur du traitement
 De pair avec la dialectique changement-acceptation
 La résolut...
Validation et résolution de problème
 Paradoxe :
 Le changement ne peut survenir que dans un contexte
d’acceptation de c...
Stratégies stylistiques
Sont liées au style et à la forme de communication
du thérapeute
 Communication réciproque
 Atti...
De gestion de cas
Outille et guide l’interaction avec l’environnement
 Consultation du client
 Outille le client pour qu...
Les stratégies particulières
 Séries de stratégies supplémentaires
 Début et fin de suivi
 Déroulement des rencontres
...
Évaluation du voyage
Efficacité et avantages
liés à son utilisation
TDC : un modèle efficace
  Comportements auto-agressifs
  Taux d’abandon
  Colère et impulsivité
  Nombre de jours...
TDC : un modèle adaptable
 Différentes populations cliniques
 Adolescents suicidaires
 Personnes âgées et dépressives
...
Avantages
D’un point de vue organisationnel
 Remise en question des habitudes et de l’offre de services
 Programme recon...
Avantages
D’un point de vue individuel
 Nouvelles connaissances, attitudes et outils d’intervention
 Diminution des préj...
Avantages
Du point de vue de la clientèle
 Apparition d’un sentiment de sécurité qui favorise la
disponibilité aux appren...
Conclusion
La beauté de cette approche
 Elle nous offre une méthode de travail
sécurisante, adaptée et adaptable
 Elle n...
Merci de votre écoute!
Pour me joindre :
helene.busque@hotmail.com
Bibliographie et références
 Linehan, M. M., (1993a). Cognitive Behavioral Treatment of Borderline
Personality Disorder. ...
Bibliographie et références
Efficacité de la TDC : suite
 Linehan, M. M., Armstrong, H. E., Suarez, A., et al (1991)Cogni...
Bibliographie et références
Étiologie : causes physiques
 Coccaro EF, Lee R, McCloskey M. 2003. Norepinephrine function i...
Bibliographie et références
Étiologie: causes psychologiques
 Bandelow B, Krause J, Wedekind D, Broocks A, Hajak G, Rüthe...
Bibliographie et références
Étiologie : causes psychologiques (suite)
 Perry JC, Herman JL. 1993. Trauma and defense in t...
Bibliographie et références
Adaptations de la TDC
 Evershed, S., Tennant, A., Boomer, D., Rees, A., Barkham, M., & Watson...
Bibliographie et références
 Lynch, T. R., Morse, J. Q., Mendelson, T., & Robins, C. J. (2003). Dialectical
behavior ther...
Bibliographie et références
Articles intéressants : suite
 Janelle, A., Labelle, R. (2009). La thérapie comportementale d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LA THÉRAPIE DIALECTIQUE COMPORTEMENTALE (TDC)

5 159 vues

Publié le

Qu’est-ce que la TDC ? Pourquoi cette approche est-elle si souvent utilisée par les thérapeutes pour accompagner les personnes souffrant d’un trouble de personnalité limite (TPL)? Développée vers la fin des années 80 par Marsha Linehan, psychiatre, mais aussi diagnostiquée TPL, la TDC demeure l'une des seules approches à disposer de solides appuis empiriques issus d'une série d'études expérimentales et scientifiques dans le traitement des personnes borderline.

Conférencière : Hélène Busque, psychologue clinicienne. Grâce à ses travaux de maîtrise, elle figure parmi les pionnières de l'adaptation et de l'implantation de la TDC dans les services de première ligne au Québec

Publié dans : Santé

LA THÉRAPIE DIALECTIQUE COMPORTEMENTALE (TDC)

  1. 1. Partons en voyage… Thérapie dialectique comportementale Présenté par Hélène Busque, psychologue 19 avril 2016
  2. 2. Introduction  La TDC, c’est partir à la découverte des personnes qui souffrent d’un trouble de la personnalité limite (tpl) comme l’on pars à la découverte d’une autre « culture »  La TDC, c’est une histoire d’amour, d’ouverture et de respect
  3. 3. Qui nous propose ce beau voyage?  Marsha M. Linehan  Professeur de psychologie, professeur adjoint de psychiatrie et de sciences comportementales à l'Université de Washington à Seattle  Directrice du « Behavioral Research & Therapy Clinic »  Dirige la « The Suicidal Behaviors Research Clinic »  Poursuit sa pratique clinique et offre de la supervision et de la formation clinique aux États-Unis et en Europe  Développe la TDC dans les années 1980  Programme d’intervention spécifique pour la clientèle souffrant d’un TPL et chroniquement suicidaire  En juin 2011 elle se confie au New-York Time  Elle a combattu et apprivoisé son TPL
  4. 4. Critères diagnostic du TPL (DSM-V) Mode général d’instabilité de l’humeur, des relations interpersonnelles et de l’image de soi- même, apparaissant au début de l’âge adulte et présent dans des contextes divers comme en témoignent au moins cinq des manifestations suivantes : Instabilité et excès dans le mode des relations interpersonnelles (idéalisation et de dévalorisation) Impulsivité dans au moins deux domaines qui sont potentiellement dommageables pour la personne Instabilité affective caractérisée par des changements marqués d’humeur avec passage de l’humeur de base à la dépression, à l’irritabilité ou à l’anxiété, durant habituellement quelques heures et rarement plus de quelques jours Colères intenses et non appropriées ou manque de contrôle de la colère Menaces, comportements ou gestes suicidaires ou comportements répétés d’automutilation Perturbation marquée et persistante de l’identité caractérisée par une incertitude dans au moins deux secteurs suivants: image de soi-même, orientation sexuelle, objectifs à long terme ou choix de carrière, type d’amis recherchés, choix de valeurs Sentiments permanents de vide et d’ennui Efforts effrénés pour éviter les abandons réels ou imaginés Idées paranoïdes transitoires reliées au stress ou symptômes sévères de dissociations
  5. 5. Élaboration de la TDC : objectifs  Développer une théorie du TPL qui soit à la fois scientifique et non-jugeante Doit en résulter :  Des techniques de traitement efficaces  Une attitude de compassion  Développer des outils pour faciliter la compréhension du tableau clinique et la direction que doit prendre l’intervention  Favoriser le maintien de la motivation des intervenants et leur engagement face au traitement
  6. 6. TDC : un modèle sophistiqué  Qui intègre  Différentes orientations thérapeutiques et philosophiques  Dialectique, TCC, centré sur la personne, systémique, psychanalytique, zen, etc.  Différents modes de traitement  Différentes cibles de travail hiérarchisées  Différentes stratégies d’intervention  Qui donne une place prédominante aux valeurs humaines
  7. 7. Itinéraire du voyage … et de la présentation d’aujourd’hui  Philosophie de base - les dialectiques  Point de départ et destination - étiologie et objectifs  Itinéraire proposé  Étapes du voyages - étapes du traitement  Moyens de transport – modes de traitement  Contenu des bagages – stratégies d’intervention  Évaluation du voyage – efficacité et avantages
  8. 8. La philosophie de voyage…  La conception dialectique
  9. 9. La conception dialectique  La recherche de l’équilibre, la réconciliation des opposés (thèses et antithèses) en un processus continu de synthèses Reconnaître et accepter les opposés et rechercher le juste milieu
  10. 10. La pensée dialectique  La réalité est un système complexe  L’analyse d’un élément est sans valeur si n’est pas mise en lien avec le tout  La vérité est paradoxale  Elle contient des contradictions (le « et » remplace le « ou »)  Dans chaque dysfonction, il y a une fonction;  Dans chaque distorsion, il y a une part de vérité  La réalité est un système en constante évolution  La tension entre les opposés fait naître le changement
  11. 11. La conception dialectique Selon Linehan  Cette conception du monde peut améliorer la manière de penser et d’agir avec les personnes qui ont un TPL  Les dialectiques sont vivantes  Impliquent rapidité et vivacité d’esprit afin de s’ajuster aux mouvements du client (maintien de l’équilibre)  La dialectique la plus importante  Accepter la personne comme elle est au moment présent tout en lui enseignant des manières de changer
  12. 12. La conception dialectique  Teinte l’ensemble du traitement  Influence la compréhension et l’organisation  Du tableau clinique  De la structure de l’intervention  De l’attitude et des stratégies d’intervention
  13. 13. Point de départ et destination…  Étiologie et modèles comportementaux
  14. 14. TPL selon la TDC  Le trouble de la personnalité limite :  Incapacité à réguler les émotions et les comportements qui en découlent  Les comportements sont : soit une tentative de régulation émotionnelle et/ou la conséquence d’une régulation inefficace des émotions
  15. 15. Modèle biosocial du TPL  Approche biosociale  Interaction réciproque du biologique et de l’apprentissage social  Avantages  Facilite la compréhension du tableau clinique et de son développement  Aide à organiser et comprendre les modèles comportementaux  Facilite l’identification des éléments devant être travaillés et/ou développés  Oriente vers l’attitude et le type d’intervention à préconiser
  16. 16. Influence biosociale  La prédisposition biologique  Fragilité du système émotionnel  Difficulté à gérer la charge émotionnelle  L’environnement invalidant  Invalide la communication des émotions  Ne favorise pas certains apprentissages  Est intolérant face aux émotions négatives  Simplifie la résolutions des difficultés
  17. 17. Dilemmes dialectiques : description Vulnérabilité émotionnelle Auto-invalidation Biologique Social Crise aigüe Passivité active Compétence apparente Inhibition du chagrin • Recherche le soulagement par l’autre • Dépendance, impuissance et désespoir • Gestion centrée sur les émotions, évitement • Hypersensibilité, difficulté à gérer l’expérience émotionnelle • Sentiment de non-contrôle de soi, non-prédiction de soi • Insécurité, peur des attentes, peur des compliments • Invalide ses expériences affectives • Invalide ses capacités à identifier et comprendre ses émotions • Simplifie la résolution de problème; attentes irréalistes •  haine de soi,  estime de soi, auto-punition • Crise chronique, réactivité, épuisement • Geste extrême, crise suicidaire • Difficulté à tolérer et  stress • Capacités influencées par les émotions • Capacités influencées par le contexte relationnel • Incohérence entre le verbal et le non-verbal • Inhiber et surcontrôler les affects négatifs • Évitement de la douleur, inhibition de l’engagement • Processus de deuil entravé (perdure)
  18. 18. L’objectif: la synthèse des tensions dialectiques  Ce n’est pas « une ou l’autre », mais bien la capacité d’intégrer les deux dans un équilibre adapté et flexible  Augmentation des compétences vs. auto- acceptation  Résolution de problèmes vs. acceptation des problèmes  Auto-efficacité vs. recherche d’aide  Contrôle émotionnel vs. tolérance émotionnelle
  19. 19. Point de départ… Ce qu’il faut comprendre…  Ce ne sont pas des manipulateurs  Ils sont vulnérables au plan émotionnel et n’ont pas reçu l’encadrement nécessaire pour apprendre à gérer cette faiblesse  Ils ont appris des comportements inadéquats pour s’autogérer et entrer en contact avec leur environnement  Cette réalité les amènent souvent à vivre le chaos interne et à provoquer un chaos externe
  20. 20. Point de départ… Ce qu’il faut en déduire: … ils ont de grands besoins  D’acceptation et de validation  De développer leurs compétences  Auto-gestion, introspection  Tolérance et gestion de la détresse  Identification, gestion et communication des émotions  Efficacité interpersonnelle  De développer une vision positive, respectueuse et réaliste d’eux-même et de la vie
  21. 21.  Viser l’amélioration de la qualité de vie  Redonner du pouvoir à la personne  Développer le sentiment de compétence et d’efficacité  Développer la fierté personnelle  Créer « une vie qui vaut la peine d’être vécue » Destination… objectifs
  22. 22. Les étapes du voyage… Les étapes du traitement
  23. 23. Étapes et cibles du traitement  5 étapes dans le traitement des TPL  Avantages de cette conceptualisation  Facilite la vue d’ensemble du traitement  Donne une direction et un rationnel dans l’intervention  Évite la confusion  Structure le suivi (début, évolution, fin)  Vise le développement de comportements dialectiques (équilibrés et adaptés)
  24. 24. Pré-traitement  Utilité:  Attire l’attention de la personne  Favorise la décision éclairée et mutuelle de travailler ensemble  Identifie les éléments à travailler  Modifie les attentes et croyances irrationnelles  Obligation du client  Accepter les cibles de traitements et un minimum de règles  Avantages:  Diminue les risques d’abandon
  25. 25. Phase 1: Créer la relation et développer des habiletés de base Travaille les cibles hiérarchisées 1. Diminuer les comportements suicidaires 2. Diminuer les comportements qui nuisent à la thérapie 3. Diminuer les comportements qui nuisent à la qualité de vie 4. Augmenter les habiletés comportementales Avantages: Aide à se centrer sur les priorités thérapeutiques Aide à clarifier notre mandat selon le mode de traitement Facilite l’identification de la progression dans le traitement
  26. 26. Phase 2: Réduire le stress-postraumatique  Préalables  les acquis de la phase 1  Objectif:  Diminuer, à l'aide de l'exposition, le stress associé à diverses expériences traumatiques passées  Avantages:  Évite les erreurs de jugement et fourni le rationnel justifiant « l’attente »  Augmente les chances de résolution du trauma
  27. 27. Phases de traitement  Phase 3: Augmenter le respect de soi et atteindre des objectifs personnels  Chevauche les 2 premières étapes   confiance, validation et fierté personnelle   haine de soi  Synthétise les apprentissage, actualise les objectifs personnels (projet de vie)  Phase 4: Apprendre à savourer la joie  Ajoutée plus tard (Linehan, 1996)  Intégration des moments de vie, des contradictions
  28. 28. Les moyens de transport… Les modes de traitement
  29. 29. Modes de traitement  Linehan propose 5 modalités d’intervention :  La psychothérapie individuelle  Les groupes d’entraînement aux compétences  Les consultations téléphoniques  Les discussions de cas pour les thérapeutes  Les traitements auxiliaires
  30. 30. 1. La psychothérapie individuelle  Pierre angulaire du traitement  L’intervenant joue le rôle d’intervenant central  Vise la diminution des comportements inadaptés et la mise en place de réponses adaptées  Met l’emphase davantage sur l’application des habiletés que sur l’enseignement ce celles-ci  Voit à l’identification et à la modification des éléments qui interfèrent avec la motivation et qui inhibent l’apparition des comportements efficaces
  31. 31. 2. Le groupe d’entraînement aux compétences  Est un auxiliaire à la thérapie individuelle  Met l’emphase sur l’enseignement des habiletés  Quatre principaux groupes de compétences  Avantages :  « Soulage » l’individuel  Fourni une source d’information sur le fonctionnement relationnel  Facilite l’exposition dans un milieu sécuritaire  Source de normalisation et de soutien
  32. 32. 4 Modules psycho-éducatifs :  La pleine conscience  La tolérance à la détresse  La gestion des émotions  L’efficacité interpersonnelle Entraînement aux compétences
  33. 33. La pleine conscience  Apprendre à contrôler son propre esprit plutôt que de le laisser nous contrôler  Permet d’apprendre à se connaître et à s’auto- observer, à agir de manière consciente  Permet de neutraliser les comportements impulsifs et ceux qui dépendent de nos humeurs  Développer la capacité à prendre du recul  Aptitude indispensable pour identifier ce que « je vis, ce que je ressens, ce que je désire et ce que je pourrais faire pour atteindre mes objectifs »
  34. 34. La tolérance à la détresse  Permet d’apprendre à faire face efficacement aux situations souffrantes  Consiste en une série de trucs concrets pour aider lors de périodes où la personne doit tolérer de la détresse en tout évitant d’empirer sa situation  Aide à cesser de lutter contre la réalité et à agir efficacement en fonction de ce qu’elle est réellement
  35. 35. La gestion des émotions  Vise l’amélioration du contrôle des émotions en développant les connaissances sur le processus émotionnel et sur les actions à poser pour augmenter les émotions agréables  Permet le développement d’une attitude préventive pour diminuer la vulnérabilité émotionnelle  Favorise le développement de la capacité à faire face aux émotions douloureuses
  36. 36. L’efficacité interpersonnelle  Favorise le développement de la capacité à vivre des relations interpersonnelles plus harmonieuses et plus satisfaisantes  Permet de réfléchir sur son réseau social et de développer la capacité à gérer efficacement des situations conflictuelles  Permet d’apprendre à communiquer plus efficacement tout en maintenant son respect personnel ainsi que celui des autres  Présente une série de trucs concrets pour augmenter votre efficacité interpersonnelle et atteindre ses objectifs
  37. 37. 3. Consultations téléphoniques  Moyen de supervision qui vise :  L’augmentation des capacités à demander de l'aide adéquatement  La généralisation des habiletés apprises dans le groupe  La correction rapide d’une situation tendue et l'amélioration de la relation thérapeutique  Disponible 24h/24h  Alternative : banque de rencontres supplémentaires et d’appels téléphoniques, collaboration avec les partenaires
  38. 38. 4. Les discussions de cas pour les thérapeutes  Supervision hebdomadaire  Favorise l’entraide dans l'application des stratégies dialectiques  Aide à mettre en lumière  les stratégies efficaces du thérapeute les progrès du client  Aide à conserver la motivation  Prévient l'épuisement professionnel  Dans un monde idéal…  Possible dans ressources spécialisées mais difficile dans un milieu généraliste (ex. : CLSC) ou en privé
  39. 39. 5. Les traitements auxiliaires  Réfèrent à tout traitement non dispensé par un thérapeute d'approche dialectique comportementale  Exemples :  pharmacothérapie, orientation, l'hôpital de jour, AA, NA  Pas d’obligation de participation  Collaboration lorsque pertinent et possible
  40. 40. Le contenu de nos bagages… Attitude et stratégies d’intervention
  41. 41. Attitudes et stratégies d’intervention  Savoir-être (attitudes) et savoir-faire (stratégies) pour atteindre les objectifs de manière efficace et confortable  Sont au cœur de la TDC  Touchent tous les aspects du traitement  Tiennent compte de la dynamique du tpl, de ses enjeux et des objectifs du traitement
  42. 42. Attitudes et stratégies d’intervention  Habiletés requises :  Rester alerte aux «mouvements» du client et s’y adapter avec aisance et rapidité  Voyager entre :  acceptation et invitation au changement  contrôle et indépendance  confrontation et support  fermeté et douceur
  43. 43. Attitude dialectique Orienter vers le changement Orienter vers l’acceptation Centration inébranlable Demande bienveillante Soutien Flexibilité bienveillante • Équilibre entre donner l’aide nécessaire et ne pas donner l’aide non nécessaire • Reconnaît et renforce les capacités • Responsabilise • Encourage et stimule le changement • Modification et remplacement des composantes non adaptées • Approche comportementale • Confrontation, résolution de problèmes • Acceptation de la « réalité » • Met en valeur les éléments de sagesse en évitant de juger • Approche humaniste et centrée sur le client • Validation • calme au milieu du chaos • Vision à long terme • Capacité à tolérer la douleur du client • Compassion et sensibilité • Aide au renforcement des compétences • Transcende tous les modes de traitement • Capacité d’adaptation, de créativité • Gestion du temps et des stratégies utilisées • Redéfinition du problème
  44. 44. Stratégies dialectiques Stylistique Acceptation Réciproque Validation Intervention environnementale Gestion de cas Supervision/consultation du thérapeute Consultation du client Résolution de problèmes Irrévérencieuse Changement
  45. 45. Stratégies centrales  Constituent le cœur du traitement  De pair avec la dialectique changement-acceptation  La résolution de problèmes (changement)  Comportement dysfonctionnel = problème à solutionner  Implique (1) la compréhension et l’acceptation du problème et (2) l’élaboration et l’évaluation des solutions alternatives  La validation (acceptation)  Recherche et communique le côté sensé et compréhensible du comportement dans le contexte actuel  Implique (1) l’observation active, (2) la réflexion et (3) la validation proprement dite
  46. 46. Validation et résolution de problème  Paradoxe :  Le changement ne peut survenir que dans un contexte d’acceptation de ce qui est et, que le fait d’accepter ce qui est, est un changement en soi  Elles sont utilisées dans toutes les interventions  Impasse = déséquilibre dans l’utilisation  Trop axé sur le changement = invalidation, elle est le problème et doit changer  Trop de validation = invalidation, ses difficultés sont minimisées
  47. 47. Stratégies stylistiques Sont liées au style et à la forme de communication du thérapeute  Communication réciproque  Attitude chaleureuse, douce et soutenante  Équilibre le pouvoir et renforce la relation  Communication irrévérencieuse  Attitude confrontante mais bien intentionnée  Attire l’attention, surprend, ébranle la rigidité  Favorise le recul (observation/description)
  48. 48. De gestion de cas Outille et guide l’interaction avec l’environnement  Consultation du client  Outille le client pour qu’il interagisse efficacement avec son entourage  Intervention environnementale  Intervention du thérapeute lorsque la situation l’impose et que le client ne possède pas actuellement les outils nécessaires  Consultation des thérapeutes  Aide le thérapeute (et l’équipe) à rester dialectiques et motivés
  49. 49. Les stratégies particulières  Séries de stratégies supplémentaires  Début et fin de suivi  Déroulement des rencontres  Situations particulières  Crises, comportement suicidaire, comportement interférant avec la thérapie, communication téléphonique, etc.  Avantages :  Donnent des balises adaptées à la problématique  Rassurent et augmentent l’efficacité
  50. 50. Évaluation du voyage Efficacité et avantages liés à son utilisation
  51. 51. TDC : un modèle efficace   Comportements auto-agressifs   Taux d’abandon   Colère et impulsivité   Nombre de jours d’hospitalisation   Ajustement social   Idéations suicidaires   Désespoir   Dépression
  52. 52. TDC : un modèle adaptable  Différentes populations cliniques  Adolescents suicidaires  Personnes âgées et dépressives  Couples et familles  Délinquants  Double diagnostic  Différentes problématiques  Boulimie, stress post-traumatique  Adaptable dans différents milieux  CLSC, cliniques spécialisées, centres correctionnels
  53. 53. Avantages D’un point de vue organisationnel  Remise en question des habitudes et de l’offre de services  Programme reconnu et adapté  Crédibilité à l’externe et à l’interne  Concertation et collaboration avec nos partenaires  Travail d’équipe et soutient entre les intervenants  Vision plus adaptée et respectueuse  Qualité du service offert et du contexte dans lequel il est offert  Augmentation des connaissances et compétences
  54. 54. Avantages D’un point de vue individuel  Nouvelles connaissances, attitudes et outils d’intervention  Diminution des préjugés  Confiance en soi et en ses interventions  Vue d’ensemble du suivi et de ses lignes directrices  Diminution de la charge de travail (tests, limites)  Meilleure rentabilité de l’utilisation du temps (ind., groupe)  Diminution de la confusion, du stress (crises suicidaires)  Confort et plaisir dans l’intervention et la relation  Intérêt et motivation  Observation rapide de progrès significatifs
  55. 55. Avantages Du point de vue de la clientèle  Apparition d’un sentiment de sécurité qui favorise la disponibilité aux apprentissages  Meilleure qualité de vie car plus compétent et efficace dans le quotidien (personnel, émotionnel, relationnel, parental)  Augmentation de la fierté personnelle, du sentiment de compétence et de l’estime de soi  Maturité, introspection, autonomie, sens des responsabilités  Influence positive sur la prochaine génération
  56. 56. Conclusion La beauté de cette approche  Elle nous offre une méthode de travail sécurisante, adaptée et adaptable  Elle nous aide à aimer encore plus ces personnes pour que nous puissions ensuite les aider à le faire pour et par eux-mêmes … cadeau essentiel à une meilleur qualité de vie!
  57. 57. Merci de votre écoute! Pour me joindre : helene.busque@hotmail.com
  58. 58. Bibliographie et références  Linehan, M. M., (1993a). Cognitive Behavioral Treatment of Borderline Personality Disorder. New York , NY, US: Guilford Press.  Linehan, M. M., 1993b, Skills Training Manual for Treating Borderline Personality Disorder . New York, NY, US: Guilford Press. Efficacité de la TDC :  (Linehan et al.,1991; Tuner, 2000; Koons et al.,2001; Bohus et al., 2004; Van den Bosh et al., 2005; Linehan et al., 2006).  Bohus, M., Haaf, B., Simms, T., LImberger, M. F., Schmahl, C., Unckel, C., Lieb, K., Linehan, M. M. (2004). Effectiveness of inpatient dialectical behavioral therapy for borderline personality disorder : A controlled trial. Behaviour Research and Therapy, 42(5), 487-499.  Koons, C. R., Robins, C. J., Tweed, J. L., Lynch, T. R., Gonzalez, A. M., Morse, J. Q,. Bishop, G. K., Butterfield, M. I., Bastian, L. A. (2001). Efficacy of dialectical behavioral therapy in women veterans with borderline personality disorder. Behavior Therapy, 32(2), 371-390.
  59. 59. Bibliographie et références Efficacité de la TDC : suite  Linehan, M. M., Armstrong, H. E., Suarez, A., et al (1991)Cognitive– behavioral treatment of chronically parasuicidal borderline patients. Archives of General Psychiatry, 48, 1060– 1064.  Linehan, M. M., Comtois, K. A., Murray, A. M., Brown, M. Z., Gallop, R. J., Heard, H. L., Korslund, K. E., Turek, D. A., Reynolds, S. K., Lindenboim, N. (2006). Two-years Randomized controlled trial and follow-up of dialectical behavior therapy vs therapy by experts for suicidal behaviors and Borderline Personality Disorder. Archives of General Psychiatry, 63(7). 757- 766.  Turner, R. M. (2000). Naturalistic evaluation of dialectical behavior therapy- oriented treatment for Borderline Personality Disorder. Cognitive and Behavorial Practice, 7(4). 413-419  Van den Bosch, L.M.C., Koeter, M.W.J., Stijnen, T., Verheul, R., Van den Brink, W. (2005). Sustained efficacy of dialectical behaviour therapy for borderline personality disorder. Bheaviour Research and Therapy, 43, 1231- 1241.
  60. 60. Bibliographie et références Étiologie : causes physiques  Coccaro EF, Lee R, McCloskey M. 2003. Norepinephrine function in personality disorder: plasma free MHPG correlates inversely with life history of aggression. CNS Spectrum 8:731-736.  Kernberg O, Michels R. 2009. Borderline Personality Disorder. American Journal of Psychiatry 166(5):505-508.  New AS, Hazlett EA, Buchsbaum MS, Goodman M, Mitelman SA, Newmark R, Trisdorfer R, Haznedar MM, Koenigsberg HW, Flory J, Siever LJ. 2007. Amygdala-prefrontal disconnection in borderline personality disorder. Neuropsychopharmacology 32:1629-1640.  Rinne T, Westenberg HG, den Boer JA, van den Brink W. 2000. Serotonergic blunting to meta-Chlorophenylpiperazine (m-CPP) highly correlates with sustained childhood abuse in impulsive and autoaggressive female borderline patients. Biological Psychiatry 47:548-556.  Wingenfeld K, Spitzer C, Rullkotter N, Lowe B. 2010. Borderline personality disorder: Hypothalamus pituitary adrenal axis and findings from neuroimaging studies. Psychoneuroendocrinology 35:154-170.
  61. 61. Bibliographie et références Étiologie: causes psychologiques  Bandelow B, Krause J, Wedekind D, Broocks A, Hajak G, Rüther E. 2005. Early traumatic life events, parental attitudes, family history, and birth risk factors in patients with borderline personality disorder and healthy controls. Psychiatry Research 134:169-179.  Levy KN. 2005. The implications of attachment theory and research for understanding borderline personality disorder. Development and Psychopathology 17:959-986.  Links PS, Steiner M, Huxley G. 1988. The occurrence of borderline personality disorder in the families of borderline patients. Journal of Personality Disorders 2:14-20.  Ogata SN, Silk KR, Goodrich S, Lohr NE, Westen D, Hill EM. 1990. Childhood sexual and physical abuse in adult patients with borderline personality disorder. American Journal of Psychiatry 147:1008-1013.
  62. 62. Bibliographie et références Étiologie : causes psychologiques (suite)  Perry JC, Herman JL. 1993. Trauma and defense in the etiology of borderline personality disorder. In: J Paris, editor. Borderline Personality Disorder, etiology and treatment. Washington (DC): American Psychiatric Publishing, Inc.  White CN, Gunderson JG, Zanarini MC, Hudson JI. 2003. Family studies of borderline personality Weaver TL, Clum GA. 1993. Early family environments and traumatic experiences associated with borderline personality disorder. Journal of Consulting and Clinical Psychology 61:1068- 1075.  Zanarini MC, Frankenburg FR, Reich DB, Marino MF, Lewis RE, Williams AA, Khera GS. 2000. Biparental failure in the childhood experiences of borderline patients. Journal of Personality Disorders 14(3):264-273.
  63. 63. Bibliographie et références Adaptations de la TDC  Evershed, S., Tennant, A., Boomer, D., Rees, A., Barkham, M., & Watson, A. (2003). Practice-based outcomes of dialectical behaviour therapy (DBT) targeting anger and violence, with male forensic patients: A pragmatic and non-contemporaneous comparison. Criminal Behaviour and Mental Health, 13(3), 198-213.  Linehan, M. M., Schmidt, H., Dimeff, L. A., Craft, J. C., Kanter, J., & Comtois, K. A. (1999). Dialectical behavior therapy for patients with borderline personality disorder and drug-dependence. The American Journal on Addictions, 8(4), 279-292.  Linehan, M. M., Dimeff, L. A., Reynolds, S. K., Comtois, K. A., Welch, S. S., Heagerty, P., Kivlahan, D. R. (2002). Dialectal behavior therapy versus comprehensive validation therapy plus 12-step for the treatment of opioid dependent women meeting criteria for borderline personality disorder. Drug and Alcohol Dependence, 67(1), 13-26.
  64. 64. Bibliographie et références  Lynch, T. R., Morse, J. Q., Mendelson, T., & Robins, C. J. (2003). Dialectical behavior therapy for depressed older adults: A randomized pilot study. American Journal of Geriatric Psychiatry, 11(1), 33-45.  Rathus, J. H., & Miller, A. L. (2002). Dialectical behavior therapy adapted for suicidal adolescents. Suicide and Life-Threatening Behavior, 32(2), 146-157.  Safer, D. L., Telch, C. F., & Agras, W. S. (2001). Dialectical behavior therapy for bulimia nervosa. American Journal of Psychiatry, 158(4), 632-634. Articles intéressants  Busque, H. (2010). L’approche dialectique comportementale en ressource non spécialisée : la recherche d’un équilibre gagnant. Psychologie Québec, 27(5), 18-21.  Bégin, C., et Lefebvre, D. (1997). La psychothérapie dialectique comportementale des personnalité limites. Santé Mentale au Québec: Thérapies et patients borderlines, 22, 43-68.
  65. 65. Bibliographie et références Articles intéressants : suite  Janelle, A., Labelle, R. (2009). La thérapie comportementale dialectique, une voie d’espoir pour traiter les troubles mentaux complexes. Psychologie Québec, 29(06), 25-27.  Lynch, T. R., Chapman, A. L., Rosenthal, M. Z., Kuo, J. R., & Linehan, M. M. (2006). Mechanisms of change in dialectical behavior therapy: Theoretical and empirical observations. Journal of Clinical Psychology, 62(4), 459-480.  Ogrodniczuk JS, Sierra Hernandez CA. (2012). Le trouble de la personnalité limite. In: JH Stone, M Blouin, editors. International Encyclopedia of Rehabilitation. http://cirrie.buffalo.edu/encyclopedia/fr/article/223/  L. Cailhol et al. (2010) Acceptabilité et faisabilité de la psychothérapie pour les patients avec un trouble de personnalité limite. Annales Médico- Psychologiques 168, 435-439.

×