SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  5
Télécharger pour lire hors ligne
SUPPLÉMENTATION EN
VITAMINE D & RISQUE
DE LITHIASE RÉNALE
Source : Ferroni MC, Rycyna KJ, Averch TD, Semins MJ. Vitamin D Repletion in Kidney Stone
Formers: A Randomized Controlled Trial. The Journal of Urology. avr 2017;197(4):1079-83.
Dr P Boulet
2017/07
CONTEXTE
• Apports
• nutritionnels conseillées : 5 µg pour l’adulte et l’enfant et 10 à 15 µg chez la personne âgée;
• alimentaires : couverture de 50 à 70 % des besoins quotidiens : 1,9 µg/j pour les enfants et de 3 à 17
ans et 2,6 µg/j au-delà. Source d’apport principale : le poisson (31%) (Anses)
• Fréquence importante de la carence en vitamine D
• Selon la HAS en 2013, l’analyse de l’étude nationale nutrition santé 2006-2007 montre que :
• 79 % des hommes et 81 % des femmes ont un taux < au seuil optimal de 75 nmol/l
• 4 % des hommes et 6% des femmes avait un déficit sévère < 25 nmol/l
• 42 % des américains et jusqu’à 82 % des Afro-américaisn et 69 % des Hispano-américains seraient
carencés
• 56 à 80 % de la population souffrant de lithiase rénale présente une carence
• L’apport de vitamine D augmente-t-elle le risque de lithiase rénale?
PROTOCOLE
• Patients vus en urologie pour lithiase rénale oxalocalcique avec une insuffisance en
vitamine D <30 ng/ml
• Exclusion des patients ayant une pathologie pouvant influencer les résultats
• Sur 21 patients répartis en é groupes identiques sauf pour l’âge : 39 ans vs 56 ans
dans le groupe de 13 patients
• 8 reçurent 1000 UI/J de vit D3 et 13 50000 UI/S pendant 6 semaines
• L’analyse sanguine et la collecte d’urines sur 24 H furent effectuées au bout de 6
semaines
RÉSULTATS
• Majoration du taux de vitamine D
• 23 ng/ml ( + 135%) plus importante dans le groupe de patents recevant 50000 UI/S et
• moins rapide dans le groupe recevant 1000 UI/J : 9 ng/ml (+49%)
• Pas de différence significative entre les deux groupes
• Paramètres urinaires :
• Calcium : pas de différence entre les deux groupes: -11 mg en moyenne dans le groupe 1000 UI/J et -16 mg dans
le second groupe
• Sodium : pas de différence entre les deux groupes : -18 vs – 26 mg dans les groupes 1000 vs 50000
• Pas de modification dans les deux groupes du taux d’oxalate urinaire, du taux de citrate ou de magnésium, du pH
urinaire
• Majoration nette de 132% du taux de phosphate de calcium dans le grouppe 50000 UI/S accompagné d’une
augmentation du pH de 5,7 à 6;1
• Cependant , pas de survenue de colique néphrétique dans les deux groupes durant l’étude
DISCUSSION - CONCLUSION
• Remarques
• La faible taille de l’échantillon atténue la puissances des résultats
• Le suivi alimentaire des deux groupes n’ a pas été pris en compte pour s’assurer de l’absence de
variations alimentaires
• L’exposition solaire, facteur primordial d’accroissement du taux de vit D n’a pas été rapportée
• La durée de l’étude bien plus importante que d’autres études préliminaires est courte alors que le
temps de traitement nécessaire pour compenser un déficit en vit D est généralement de 3 mois
• La comparaison de deux protocoles d’administration de vitamine D a permis de montrer que :
• Hormis une majoration du taux de phosphate de calcium urinaire, il n’y a pas de variation de s
composants urinaires et pas de crise de colique néphrétiques quelque soir le protocole durant l’étude
• L’augmentation du taux de Vit D est plus rapide avec une administration hebdomadaire de 50000 UI/S
sans risque de déclencher des épisodes de colique néphrétique

Contenu connexe

Similaire à Supplémentation en vitamine D & risque de lithiase

Alimentation et risque de diabète de type 2
Alimentation et risque de diabète de type 2Alimentation et risque de diabète de type 2
Alimentation et risque de diabète de type 2Guy Fagherazzi
 
Traitement des infections urinaires de l'adulte SMMI 2018
Traitement des infections urinaires de l'adulte SMMI 2018Traitement des infections urinaires de l'adulte SMMI 2018
Traitement des infections urinaires de l'adulte SMMI 2018SMMI2015
 
la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique  la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique Khalfaoui Mohamed Amine
 
Isabelle tostivint
Isabelle tostivintIsabelle tostivint
Isabelle tostivintlifeiseasy
 
Évaluation de l’effet antilithiasique d’extrait aqueux de Zilla spinosa L.pdf
Évaluation de l’effet antilithiasique d’extrait aqueux de Zilla spinosa L.pdfÉvaluation de l’effet antilithiasique d’extrait aqueux de Zilla spinosa L.pdf
Évaluation de l’effet antilithiasique d’extrait aqueux de Zilla spinosa L.pdfRimMecheri
 
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdfGuide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdfMouradToni
 
Tendances liées à la gestion des soins de santé primaires et à l’utilisation ...
Tendances liées à la gestion des soins de santé primaires et à l’utilisation ...Tendances liées à la gestion des soins de santé primaires et à l’utilisation ...
Tendances liées à la gestion des soins de santé primaires et à l’utilisation ...DataNB
 
Physiopathologie et perspectives thérapeutiques dans la polykystose rénale
Physiopathologie et perspectives thérapeutiques dans la polykystose rénalePhysiopathologie et perspectives thérapeutiques dans la polykystose rénale
Physiopathologie et perspectives thérapeutiques dans la polykystose rénalekyste
 
7ème Journée de la Recherche Clinique: Diarrhoea in the intensive care unit (...
7ème Journée de la Recherche Clinique: Diarrhoea in the intensive care unit (...7ème Journée de la Recherche Clinique: Diarrhoea in the intensive care unit (...
7ème Journée de la Recherche Clinique: Diarrhoea in the intensive care unit (...Hopitaux Universitaires de Genève
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiquesS/Abdessemed
 
Prise en charge de la dénutrition n chapelle
Prise en charge de la dénutrition n chapellePrise en charge de la dénutrition n chapelle
Prise en charge de la dénutrition n chapellevdimartino
 
Jean Claude.Souberbielle
Jean Claude.SouberbielleJean Claude.Souberbielle
Jean Claude.Souberbielleendocrinologie
 
Carence martiale du sujet agé Z. Tazi 2017 smmi
Carence martiale du sujet agé Z. Tazi 2017 smmiCarence martiale du sujet agé Z. Tazi 2017 smmi
Carence martiale du sujet agé Z. Tazi 2017 smmiSMMI2015
 
Troubles fonctionnels intestinaux
Troubles fonctionnels intestinauxTroubles fonctionnels intestinaux
Troubles fonctionnels intestinauxVincent Di Martino
 

Similaire à Supplémentation en vitamine D & risque de lithiase (20)

Article tips nejm
Article tips nejmArticle tips nejm
Article tips nejm
 
Alimentation et risque de diabète de type 2
Alimentation et risque de diabète de type 2Alimentation et risque de diabète de type 2
Alimentation et risque de diabète de type 2
 
Traitement des infections urinaires de l'adulte SMMI 2018
Traitement des infections urinaires de l'adulte SMMI 2018Traitement des infections urinaires de l'adulte SMMI 2018
Traitement des infections urinaires de l'adulte SMMI 2018
 
la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique  la transplantation rénale chez le patient diabétique
la transplantation rénale chez le patient diabétique
 
Isabelle tostivint
Isabelle tostivintIsabelle tostivint
Isabelle tostivint
 
Évaluation de l’effet antilithiasique d’extrait aqueux de Zilla spinosa L.pdf
Évaluation de l’effet antilithiasique d’extrait aqueux de Zilla spinosa L.pdfÉvaluation de l’effet antilithiasique d’extrait aqueux de Zilla spinosa L.pdf
Évaluation de l’effet antilithiasique d’extrait aqueux de Zilla spinosa L.pdf
 
Récupération optimisée Canada
Récupération optimisée CanadaRécupération optimisée Canada
Récupération optimisée Canada
 
Akik ivs elain
Akik ivs elainAkik ivs elain
Akik ivs elain
 
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdfGuide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
Guide-exam-bio-5-18-01-08.pdf
 
Tendances liées à la gestion des soins de santé primaires et à l’utilisation ...
Tendances liées à la gestion des soins de santé primaires et à l’utilisation ...Tendances liées à la gestion des soins de santé primaires et à l’utilisation ...
Tendances liées à la gestion des soins de santé primaires et à l’utilisation ...
 
Physiopathologie et perspectives thérapeutiques dans la polykystose rénale
Physiopathologie et perspectives thérapeutiques dans la polykystose rénalePhysiopathologie et perspectives thérapeutiques dans la polykystose rénale
Physiopathologie et perspectives thérapeutiques dans la polykystose rénale
 
7ème Journée de la Recherche Clinique: Diarrhoea in the intensive care unit (...
7ème Journée de la Recherche Clinique: Diarrhoea in the intensive care unit (...7ème Journée de la Recherche Clinique: Diarrhoea in the intensive care unit (...
7ème Journée de la Recherche Clinique: Diarrhoea in the intensive care unit (...
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiques
 
Nutrition du cirrhotique : comment l’évaluer, comment l’optimiser, quel impac...
Nutrition du cirrhotique : comment l’évaluer, comment l’optimiser, quel impac...Nutrition du cirrhotique : comment l’évaluer, comment l’optimiser, quel impac...
Nutrition du cirrhotique : comment l’évaluer, comment l’optimiser, quel impac...
 
Prise en charge de la dénutrition n chapelle
Prise en charge de la dénutrition n chapellePrise en charge de la dénutrition n chapelle
Prise en charge de la dénutrition n chapelle
 
Jean Claude.Souberbielle
Jean Claude.SouberbielleJean Claude.Souberbielle
Jean Claude.Souberbielle
 
Carence martiale du sujet agé Z. Tazi 2017 smmi
Carence martiale du sujet agé Z. Tazi 2017 smmiCarence martiale du sujet agé Z. Tazi 2017 smmi
Carence martiale du sujet agé Z. Tazi 2017 smmi
 
IPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniquesIPP et maladie rénale chroniques
IPP et maladie rénale chroniques
 
Lauréat cas clinique des internes - Erwan VO QUANG
Lauréat cas clinique des internes - Erwan VO QUANGLauréat cas clinique des internes - Erwan VO QUANG
Lauréat cas clinique des internes - Erwan VO QUANG
 
Troubles fonctionnels intestinaux
Troubles fonctionnels intestinauxTroubles fonctionnels intestinaux
Troubles fonctionnels intestinaux
 

Plus de Pascal Boulet

Effets indésirables des vaccins anti Covid
Effets indésirables  des vaccins anti CovidEffets indésirables  des vaccins anti Covid
Effets indésirables des vaccins anti CovidPascal Boulet
 
Cancer de l’ovaire Répercussion familiale.pptx
Cancer de l’ovaire Répercussion familiale.pptxCancer de l’ovaire Répercussion familiale.pptx
Cancer de l’ovaire Répercussion familiale.pptxPascal Boulet
 
Covid 19 : vaccinez-vous
Covid 19 : vaccinez-vousCovid 19 : vaccinez-vous
Covid 19 : vaccinez-vousPascal Boulet
 
Embolie pulmonaire chez les patients BPCO décompensés
Embolie pulmonaire  chez les patients BPCO décompensésEmbolie pulmonaire  chez les patients BPCO décompensés
Embolie pulmonaire chez les patients BPCO décompensésPascal Boulet
 
Recherche qualitative 2020
Recherche qualitative 2020Recherche qualitative 2020
Recherche qualitative 2020Pascal Boulet
 
Covid 19 : effet de la chloroquine
Covid 19  : effet de la chloroquineCovid 19  : effet de la chloroquine
Covid 19 : effet de la chloroquinePascal Boulet
 
Coronavirus sur des surfaces inertes : temps de présence et méthodes d'élimin...
Coronavirus sur des surfaces inertes : temps de présence et méthodes d'élimin...Coronavirus sur des surfaces inertes : temps de présence et méthodes d'élimin...
Coronavirus sur des surfaces inertes : temps de présence et méthodes d'élimin...Pascal Boulet
 
Invagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigueInvagination intestinale aigue
Invagination intestinale aiguePascal Boulet
 
Paracetamol : Toxicité
Paracetamol : ToxicitéParacetamol : Toxicité
Paracetamol : ToxicitéPascal Boulet
 
Rougeole : informatinons essentielles_ Vaccination
Rougeole : informatinons essentielles_ VaccinationRougeole : informatinons essentielles_ Vaccination
Rougeole : informatinons essentielles_ VaccinationPascal Boulet
 
Cigarette electronique
Cigarette electroniqueCigarette electronique
Cigarette electroniquePascal Boulet
 
L’aspirine en prévention de la pré éclamspie
L’aspirine en prévention de la pré éclamspieL’aspirine en prévention de la pré éclamspie
L’aspirine en prévention de la pré éclamspiePascal Boulet
 
Les sources d’informations et les sites internet utilisés en médecine générale
Les sources d’informations et les sites internet utilisés en médecine généraleLes sources d’informations et les sites internet utilisés en médecine générale
Les sources d’informations et les sites internet utilisés en médecine généralePascal Boulet
 
La conseillère médicale en environnement intérieur
La conseillère médicale en environnement intérieurLa conseillère médicale en environnement intérieur
La conseillère médicale en environnement intérieurPascal Boulet
 
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieursIps: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieursPascal Boulet
 

Plus de Pascal Boulet (16)

Effets indésirables des vaccins anti Covid
Effets indésirables  des vaccins anti CovidEffets indésirables  des vaccins anti Covid
Effets indésirables des vaccins anti Covid
 
Cancer de l’ovaire Répercussion familiale.pptx
Cancer de l’ovaire Répercussion familiale.pptxCancer de l’ovaire Répercussion familiale.pptx
Cancer de l’ovaire Répercussion familiale.pptx
 
Covid 19 : vaccinez-vous
Covid 19 : vaccinez-vousCovid 19 : vaccinez-vous
Covid 19 : vaccinez-vous
 
Embolie pulmonaire chez les patients BPCO décompensés
Embolie pulmonaire  chez les patients BPCO décompensésEmbolie pulmonaire  chez les patients BPCO décompensés
Embolie pulmonaire chez les patients BPCO décompensés
 
Recherche qualitative 2020
Recherche qualitative 2020Recherche qualitative 2020
Recherche qualitative 2020
 
Covid 19 : effet de la chloroquine
Covid 19  : effet de la chloroquineCovid 19  : effet de la chloroquine
Covid 19 : effet de la chloroquine
 
Coronavirus sur des surfaces inertes : temps de présence et méthodes d'élimin...
Coronavirus sur des surfaces inertes : temps de présence et méthodes d'élimin...Coronavirus sur des surfaces inertes : temps de présence et méthodes d'élimin...
Coronavirus sur des surfaces inertes : temps de présence et méthodes d'élimin...
 
Invagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigueInvagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigue
 
Paracetamol : Toxicité
Paracetamol : ToxicitéParacetamol : Toxicité
Paracetamol : Toxicité
 
Rougeole : informatinons essentielles_ Vaccination
Rougeole : informatinons essentielles_ VaccinationRougeole : informatinons essentielles_ Vaccination
Rougeole : informatinons essentielles_ Vaccination
 
Cigarette electronique
Cigarette electroniqueCigarette electronique
Cigarette electronique
 
L’aspirine en prévention de la pré éclamspie
L’aspirine en prévention de la pré éclamspieL’aspirine en prévention de la pré éclamspie
L’aspirine en prévention de la pré éclamspie
 
Les sources d’informations et les sites internet utilisés en médecine générale
Les sources d’informations et les sites internet utilisés en médecine généraleLes sources d’informations et les sites internet utilisés en médecine générale
Les sources d’informations et les sites internet utilisés en médecine générale
 
La conseillère médicale en environnement intérieur
La conseillère médicale en environnement intérieurLa conseillère médicale en environnement intérieur
La conseillère médicale en environnement intérieur
 
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieursIps: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
 
Antibioclic
AntibioclicAntibioclic
Antibioclic
 

Supplémentation en vitamine D & risque de lithiase

  • 1. SUPPLÉMENTATION EN VITAMINE D & RISQUE DE LITHIASE RÉNALE Source : Ferroni MC, Rycyna KJ, Averch TD, Semins MJ. Vitamin D Repletion in Kidney Stone Formers: A Randomized Controlled Trial. The Journal of Urology. avr 2017;197(4):1079-83. Dr P Boulet 2017/07
  • 2. CONTEXTE • Apports • nutritionnels conseillées : 5 µg pour l’adulte et l’enfant et 10 à 15 µg chez la personne âgée; • alimentaires : couverture de 50 à 70 % des besoins quotidiens : 1,9 µg/j pour les enfants et de 3 à 17 ans et 2,6 µg/j au-delà. Source d’apport principale : le poisson (31%) (Anses) • Fréquence importante de la carence en vitamine D • Selon la HAS en 2013, l’analyse de l’étude nationale nutrition santé 2006-2007 montre que : • 79 % des hommes et 81 % des femmes ont un taux < au seuil optimal de 75 nmol/l • 4 % des hommes et 6% des femmes avait un déficit sévère < 25 nmol/l • 42 % des américains et jusqu’à 82 % des Afro-américaisn et 69 % des Hispano-américains seraient carencés • 56 à 80 % de la population souffrant de lithiase rénale présente une carence • L’apport de vitamine D augmente-t-elle le risque de lithiase rénale?
  • 3. PROTOCOLE • Patients vus en urologie pour lithiase rénale oxalocalcique avec une insuffisance en vitamine D <30 ng/ml • Exclusion des patients ayant une pathologie pouvant influencer les résultats • Sur 21 patients répartis en é groupes identiques sauf pour l’âge : 39 ans vs 56 ans dans le groupe de 13 patients • 8 reçurent 1000 UI/J de vit D3 et 13 50000 UI/S pendant 6 semaines • L’analyse sanguine et la collecte d’urines sur 24 H furent effectuées au bout de 6 semaines
  • 4. RÉSULTATS • Majoration du taux de vitamine D • 23 ng/ml ( + 135%) plus importante dans le groupe de patents recevant 50000 UI/S et • moins rapide dans le groupe recevant 1000 UI/J : 9 ng/ml (+49%) • Pas de différence significative entre les deux groupes • Paramètres urinaires : • Calcium : pas de différence entre les deux groupes: -11 mg en moyenne dans le groupe 1000 UI/J et -16 mg dans le second groupe • Sodium : pas de différence entre les deux groupes : -18 vs – 26 mg dans les groupes 1000 vs 50000 • Pas de modification dans les deux groupes du taux d’oxalate urinaire, du taux de citrate ou de magnésium, du pH urinaire • Majoration nette de 132% du taux de phosphate de calcium dans le grouppe 50000 UI/S accompagné d’une augmentation du pH de 5,7 à 6;1 • Cependant , pas de survenue de colique néphrétique dans les deux groupes durant l’étude
  • 5. DISCUSSION - CONCLUSION • Remarques • La faible taille de l’échantillon atténue la puissances des résultats • Le suivi alimentaire des deux groupes n’ a pas été pris en compte pour s’assurer de l’absence de variations alimentaires • L’exposition solaire, facteur primordial d’accroissement du taux de vit D n’a pas été rapportée • La durée de l’étude bien plus importante que d’autres études préliminaires est courte alors que le temps de traitement nécessaire pour compenser un déficit en vit D est généralement de 3 mois • La comparaison de deux protocoles d’administration de vitamine D a permis de montrer que : • Hormis une majoration du taux de phosphate de calcium urinaire, il n’y a pas de variation de s composants urinaires et pas de crise de colique néphrétiques quelque soir le protocole durant l’étude • L’augmentation du taux de Vit D est plus rapide avec une administration hebdomadaire de 50000 UI/S sans risque de déclencher des épisodes de colique néphrétique