Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Discours pierric annoot meeting mulhouse

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 9 Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Similaire à Discours pierric annoot meeting mulhouse (20)

Publicité

Plus récents (20)

Publicité

Discours pierric annoot meeting mulhouse

  1. 1. Discours meeting Mulhouse Cela avait commencé avec le meeting de Sarkozy à Villepinte et depuis, l'équipe de sa campagne fabrique méticuleusement des images avec des jeunes. On voit alors régulièrement les T-shirts bien blancs avec écrit en bleu et rouge : « Les jeunes avec Sarkozy »… Raie impeccable, mèche au vent et Rolex au poignet, des petites équipes de jeunes agitent avec frénésie des drapeaux tricolores. Et là, devant sa télévision, on reste bête : mais quels jeunes dans ce pays peuvent encore en 2012 « être avec Sarkozy » ? Et en redemander une couche pour cinq ans en plus ? Comment peut-on être jeune et sarkozyste en 2012 ? Le bilan du président est accablant, terrifiant même. Avec ses petits amis de l’UMP et du centre, il a opéré un saccage méthodique de l’école : Suppressions de postes ultra massives dans l’Education nationale d’abord. Chirac, Raffarin et Villepin avaient déjà supprimé 20 000 postes entre 2002 et 2007. Record tragiquement explosé par Sarkozy : 50 000 entre 2007 et 2012 ! Résultat : des classes toujours plus surchargées qui permettent toujours moins de s’en sortir à ceux qui n’ont que l’école ; professeurs non remplacés et élèves privés de cours ou abandonnés aux mains de professeurs improvisés recrutés sur Internet ; options supprimées et enseignements ramenés pour le « bas peuple » au strict minimum requis pour un travailleur… Suppressions de postes record donc mais ce n’est pas tout. Formation des enseignants ramenée d’un an à… trois jours ! Et pour finir, non seulement, on détruit l’école mais en plus on la contourne. C’est la grande affaire de Nicolas Sarkozy et de ses ministres : l’apprentissage ! Et le plus tôt possible s’il vous plaît ! Ou comment faire des économies sur le dos des jeunes en tuant les lycées professionnels pour mieux les livrer aux appétits des patrons qui, comme chacun
  2. 2. sait, s’y connaissent mieux que les profs, pour former des jeunes à tous les métiers de demain et à la citoyenneté… Bref, je pourrais en parler pendant des heures tant Nicolas Sarkozy aura été une véritable arme de destruction massive de l’éducation. Donc si des jeunes portent un T-shirt « avec Sarkozy », ce n’est pas pour l’école. Est-ce que ce serait pour l’emploi ? Là encore, Sarkozy bat tous les records ! Près d’un jeune sur quatre est au chômage ! Pire, plus de 100 000 jeunes de moins de 25 ans sont au chômage depuis plus d’un an. Ce chiffre a augmenté de 46% en 2011 ! quatre jeunes sur cinq doivent surnager dans les eaux glacées de ce fameux « sas de précarité » qui n’en finit pas de s’allonger. Pour construire cette société du profit à tout prix, ils bâtissent une société de la précarité généralisée. La précarité, c’est magnifique pour le grand patronat ! Pas de contrat, pas de protection, pas de droits. Dix ans de droite, c’est bien sûr le CPE, petit chef-d’œuvre en la matière qu’ils nous destinaient avant de le généraliser à toute la société. Dix ans de droite, c’est aussi l’explosion de l’intérim, les CDD, les CNE et mille contrats pourris, ainsi que les stages non rémunérés. En dix ans, ils en ont posé des pierres de cette société ultra-libérale où tout le monde doit être libre comme un intérimaire devant son patron quand des millions de chômeurs attendent à la porte… Alors... les « jeunes avec Sarkozy ». Pourquoi alors ? Sans doute pour le sens du vivre- ensemble qu’il a su donner. Ah non… en fait ! Sarkozy, c’est aussi l’homme du ministère de l’immigration et de l’identité nationale, de la chasse aux sans-papiers, de la course à l’échalote avec le Front national. C'est l'homme qui défend la conception d'une nation fermée, d’une nation du repli sur soi, d’une nation génétique où l’on entre par test ADN et ou l'on sort par sharter.
  3. 3. La conception d'une nation aux lois liberticides ou engagement rime avec criminalité. La conception d'une nation de la peur, du rejet de l'autre reposant sur la préférence nationale chère à Marine Le Pen lancé dans un concours d'imposture avec l'UMP qui lui à ouvert la voie. Pour assurer cette domination sans partage et cette exploitation méthodique, la bande du Fouquet’s tire toujours sur la même ficelle : la division des classes populaires. C'est pour poursuivre cette stratégie que Sarkozy et Le Pen exploitent honteusement jusqu'au bout les meurtres ignobles de Toulouse et Montauban en relançant leurs thèses racistes et puantes. Lorsque la blonde héritière se demande « combien de Mohamed Merah dans les bateaux, les avions, chaque jour arrivent en France remplis d'immigrés ? » alors que ce meurtrier était un citoyen français, Sarkozy renchéri en utilisant les amalgames qu'il fait mine de dénoncer en parlant pour l'une des victimes, de soldats d'apparence musulmane! Cette petite musique, ils nous l'ont joué depuis quelques années. Habituellement, l’UMP engrange, le FN ramasse et le MEDEF se marre ! Depuis leurs yachts à Bora-Bora, ils reprennent une Piña Colada et trinquent à la santé des travailleurs qui ont construit pour pas cher ce yacht décidément très confortable ! Ce soir, c’est Marine qui régale… Liliane Bettencourt peut dormir sur ses deux oreilles, son île et ses quinze milliards… Seulement les temps changent. La recette ne prend plus, le front du peuple renait et nous allons continuer à tout entreprendre pour plonger la tête de Sarkozy et le Pen dans la poubelle de l'histoire! Bon, « les jeunes avec sarkozy », ça peut pas être pour le bilan… Non. Les propositions
  4. 4. alors ? Ah c’est vrai qu’il n’y a toujours pas de programme officiel sorti. Sans doute le projet pour la jeunesse élaboré par les Jeunes de l’UMP alors… Première proposition : majorité pénale à 16 ans… 2e proposition : modules de formation « autorité » pour les professeurs. 3e proposition : alternance et apprentissage généralisés. 4e proposition : imposer aux communes 10% de logements pour les propriétaires primo- accédants dans chaque opération immobilière. Etc. Finalement, on comprend pourquoi les cameramen obéissants film en gros gros plan les jeunes des meetings de Sarkozy ; ils ne devaient vraiment pas être nombreux… Bien moins nombreux en tout cas que dans les meetings du Front de Gauche! À ce propos, vous vous souvenez? Juillet 2008, Sarkozy fait le malin: « quand il y a une manifestation... personne ne s'en aperçoit »... février 2012, hollande s'y met : il n'y a plus de communistes en France... » Et puis, et puis... 120 000 le 18 mars à la Bastille et 23 000 hier à Lille! Victor Hugo avait dit après l'écrasement de la commune « la cadavre est à terre mais l'idée est debout ». Eh bien ce 18 mars avait un goût de résurrection et de multiplication des pains! Et si nous sommes de plus en plus nombreux, c'est parce que notre génération qui ouvre les portes de ce 21 ème siècle, a d'autres rêves que celui de la concurrence libre et non faussée, l'esprit d'entreprise, la modernité du capital contre l'archaïsme de la protection sociale... toutes ces fausses valeurs que l'on nous vend quotidiennement par paquet! Aujourd’hui, la modernité est bel et bien du côté de celles et ceux qui pensent que le capitalisme a fait son temps car il n’est plus source d’aucun progrès ;
  5. 5. Non monsieur Sarkozy, les jeunes n'ont pas les mêmes rêves que vous. Vos dogmes capitalistes de la concurrence, de la compétition, de la réponse unique aux besoins du marché ne sont pas les nôtres non seulement parce qu'ils sont inhumains, mais aussi parce qu'ils sont les impasses à l'origine de la crise. Nous, ce que nous voulons, ce que nous aimons, c'est la solidarité, la coopération, la réponse aux besoins humains et le partage des richesses et des pouvoirs, nous le voulons parce que c'est ce qui forge un monde à visage humain, mais aussi parce que ce sont les solutions pour sortir de la crise. Et pendant que vous réunissez les jeunes de Neuilly dans vos meetings, vous avez pour tous les autres des projets toujours plus régressifs. Alors que depuis plus de trente ans les politiques en direction de l’emploi des jeunes ont abouties à la création d'une usine à précaires votre seul projet est de récidiver. Les tenants du capital ont choisi d’hypothéquer l’avenir de la jeunesse. Ils nous dirons demain ce qu’ils nous disent toujours… que les jeunes doivent entrer sur le marché du travail par la petite porte : celle du sas de précarité dans lequel ils ont été enfermés au nom des profits. Avec le Front de Gauche c'est une toute autre ambition que nous avons. Le 5 décembre 2011, les députés communistes et du Parti de Gauche sont passés aux actes. Ils ont déposé une proposition de loi-cadre intitulée « Permettre aux jeunes de prendre en main leur avenir ». Ce projet de loi a été construit avec des organisations de jeunesse et cette loi-cadre, une première sur les questions de la jeunesse, aborde tous les domaines de la vie. Cette proposition de loi s'articule autour de 4 grandes ambitions:
  6. 6. La première est rendre effectifs pour les jeunes les droits existants, auxquels ils ne peuvent prétendre réellement en développant les services publics du logement, du transport, de la santé et de l'éducation. Deuxième ambition : garantir l'autonomie financière des jeunes en mettant en place des mécanismes de lutte contre les bas salaires, une prise en compte des diplômes dans les conventions collectives, en rémunérant mieux les stages et l’apprentissage, mais aussi de créer une allocation d’études et une allocation de recherche d’emploi ou de formation ouverte aux jeunes qui n’ont pas encore cotisés. La 3 ème ambition répond à l'aspiration des jeunes d’être mieux accompagnés vers l’emploi en renforçant les droits des apprentis et les contenus de leur formation, l’encadrement des stages et l’obtention et la facilitation des visas étudiants, en renforçant les moyens de Pôle Emploi, des missions locales et du service public de l’orientation, mais aussi de créer une formation initiale dans les entreprises pour favoriser l’accueil des jeunes en leur sein. Enfin, il s'agit de renforcer la sécurisation des conditions de formation et d'emploi par des mesures visant à lutter contre le recours à l’emploi précaire et contre les détournements de l’apprentissage et des stages de leur objet, mais aussi en renforçant le droit d’alerte des syndicats en la matière. Cette loi propose de supprimer pour les jeunes les dérogations au code du travail accumulées au fil des années et de créer les conditions d’un meilleur respect des droits des jeunes en renforçant les moyens de l’inspection du travail et l’information des salarié-e-s sur leurs droits. Cette proposition de loi est donc maintenant un bien commun. Elle est à disposition de tous les jeunes. Le front de gauche avec les jeunes communistes sont les outils à leurs services pour la mettre en débat, l'enrichir et construire une grande mobilisation de la jeunesse avec Jean-luc Mélenchon et les députés du Front de Gauche à l'Assemblée
  7. 7. Nationale. Si demain cette Assemblée a une réelle ambition pour la jeunesse, elle doit lui envoyer un signal fort en inscrivant cette proposition de loi à son ordre du jour. Si demain une majorité de gauche siège en son sein elle doit s'y engager plutôt que de s'autoproclamer candidat des jeunes comme le fait MR hollande avec des propositions qui sonnent creux. Dans cette période de crise économique, où les finances publiques sont soumises à la pression des marchés financiers, deux attitudes seront alors possibles. Soit le Parlement baisse les bras et se soumet aux injonctions des puissances de l’argent, soit il fait le pari d’une profonde transformation économique, institutionnelle et sociale adossée à deux principes : la démocratie et la solidarité. Il n’est pas possible, en effet, de continuer à orienter l’argent vers la spéculation et vers les plus riches et, dans le même temps, de se dégager les moyens nécessaires au financement de cette proposition de loi. Mais en réorientant l’argent de la finance vers l’emploi, les salaires et les services publics, un horizon nouveau s’ouvre pour la jeunesse et pour le reste de la population. C’est de ce souffle nouveau dont notre pays a tant besoin que cette proposition se veut être porteuse. C'est ce souffle nouveau que porte aujourd'hui le Front de Gauche. Enfin, permettez moi quelques derniers mots pour nos amis de Palestine. Le droit à la justice, à l'égalité, à la dignité c'est bien ça au fond qui nous anime, ici et partout dans le monde. Le 18 décembre 2011 après 7 ans d'emprisonnement pour un crime qu'il n'avait pas commis, une condamnation pour délit d'opinion, une mise à l'isolement, une grève de la faim, dans un pays colonisé, où des entreprises françaises participent à cette colonisation et à la construction du mur de la honte, un jeune franco palestinien Salah Hamouri a été libéré !!! mais hier prisonnier il est aujourd'hui otage puisque l'administration israélienne refuse toujours de lui octroyer son autorisation de sortie de territoire pour venir en France.
  8. 8. Comme toujours en Palestine une bonne nouvelle s'accompagne d'un drame. Il y a 2 semaines, des raids de l’armée israélienne se sont succédés sur la bande de Gaza. Le bilan est lourd : plusieurs dizaines de blessés qui font face à la pénurie de soins et 22 morts dont un enfant de douze ans. Le prédisent-candidat sortant a scandaleusement qualifié Israël de « miracle de la volonté et de la démocratie ». S’il parle de volonté d’en finir avec le projet d’un Etat palestinien, de criminaliser et de diviser la résistance palestinienne, Nicolas Sarkozy ne s’y trompe pas. S’il parle de volonté de confisquer les ressources de la région à tel point qu’un rapport parlementaire parle d’apartheid sur la question de l’eau, nous le rejoignons. S’il parle de la propre volonté de son camp qui n’a pas complètement ôté ses habits de colons pour soutenir ces crimes à travers un partenariat stratégique entre l’UE et Israël ou de participations de l’Etat français à la colonisation par le biais du commerce, nous le constatons avec effroi tous les jours. Mais qu’il n’ose pas parler de démocratie quand le gouvernement Israëlien pratique des exécutions extrajudiciaires comme ce fut encore le cas il y a 10 jours, quand des personnes sont emprisonnés sans motif précis, quand la colonisation se poursuit. Car c'est aussi sur ces discours honteux que la haine prospère jusqu'à armer le bras d'écervelés. Alors que Mohamed Merah prétendait entre autre vouloir venger la mort d'enfant Palestinien, le premier ministre Salam Fayad à dignement replacé les choses: "Il est temps que ces criminels arrêtent de revendiquer leurs actes terroristes au nom de la Palestine et de prétendre défendre la cause de ses enfants, qui ne demandent qu'une vie décente, pour eux-mêmes et tous les enfants du monde"
  9. 9. A l’occasion de cette échéance présidentielle, les différents candidats doivent se prononcer sur la place de la France dans le monde et notamment au sujet du conflit israélo- palestinien. Reconnaître un Etat palestinien viables et indépendant dans les frontières de 1967 aux cotés de l'Etat israélien et dans le respect du principe du droit au retour des réfugiés, agir activement en ce sens dans toutes les sphères diplomatiques, mettre fin au non respect des résolutions de l'ONU : ce sont les revendications premières à porter pour une solution juste et durable au Proche-Orient ! Ce sont celles du Front de Gauche. merci! Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu'un d'autre de sa liberté. L'opprimé et l'oppreseur sont tous deux dépossédés de leur humanité.

×