Présentation sortir de l'informel par l'entreprenariat

723 vues

Publié le

Présentation faite lors de la semaine mondiale de l'ntreprenariat

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
723
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation sortir de l'informel par l'entreprenariat

  1. 1. Atelier Pratique: Sortir de l’informel Tu as une idée ? Monte ton projet. Tu n'en as pas, comment en trouver Avec la participation de: Co-organisé par:
  2. 2. La création d’entreprise Comment y prendre ?
  3. 3. D’où viennent les idées ? Pas toujours facile de trouver des idées pour se lancer notamment Regardez autour de vous, les gens se plaignent tout le temps, ils ont toujours des problèmes. Si une personne a un problème particulier, il y en a certainement d'autres qui ont ce même problème. Alors demandez-vous, est-ce que je peux créer un produit et l’exploiter pour répondre à ce problème ? • Les nouveaux produits et services viennent souvent en réponse à une défaillance de l'offre existante par rapport aux problèmes rencontrés par les consommateurs.
  4. 4. Trouver l’idée L’idée constitue le point de départ de tout projet de création d’entreprise. Elle peut résulter de votre expérience, de votre excellente connaissance d’un marché ou d’un métier.
  5. 5. Définir l’idée La formalisation de l’idée est une étape nécessaire dans tout projet de création. Elle passe par la définition : Son utilité Le produit à offrir Ses avantages concurrentiels Ses points forts et faibles
  6. 6. Exemples d’idées sans gros investisement • Salon de couture • Salon de coiffure / Tresse • Atelier Menuiserie / vente de Bois • Revente de recharges / cellulaires • Entretien Froid (réfrigérateur/gazinière) • Distribution de gaz • Maçonnerie • Fabrication de Jus • Vente de plaquette d’oeufs • Vente de riz local • Vente de vivrier • Vente de Journaux • Vente de Produits Cosmétiques • Dépôt de boissons • dépôt de pain ou livraison de pain à domicile • Cave / Bar / Maquis • Vente de vêtements, accessoires • Vente de mèches • Vente de fleurs – décoration • Vente de charbon • Vente de papier et matériel scolaire • Réalisation emballage cadeaux • Placement de personnels de maison • Vente de pagnes/tissus • Distribution des produits de la LONACI • Fabrication /livraison de briques • Fabrication de savon et savon liquide • Ramassage des ordures ménagères • Réalisation de Tampon • Cordonnerie / Création de chaussures • Élevage de toutes sortes • Nettoyage des tapis
  7. 7. Maintenant, comment savoir si votre idée est viable ou non ?
  8. 8.  Le but étant de répondre le plus objectivement possible à un maximum de questions. •1. Votre idée est-elle vraiment originale? •2. Les gens seront-ils prêts à payer pour votre produit ou service? •3. Votre produit ou service sera-t-il en mesure de faire concurrence aux produits et services des entreprises existantes? •4. De quelle façon distribuerez-vous votre produit ou service? •5. Comment ferez-vous la promotion de votre produit/service? •6. Avez-vous besoin de protéger la propriété intellectuelle de votre idée ou de votre invention? •7. Existe-t-il des restrictions ou des obligations gouvernementales qui pourraient limiter votre idée? 8. De quelles ressources avez-vous besoin pour lancer votre entreprise?
  9. 9. Tester La volonté d'entreprendre et l'adéquation femme-projet
  10. 10. La volonté de l’entreprise La viabilité économique d’une idée de création d’entreprise ne garantie pas à elle seule la réussite du projet de création. Valider la cohérence entre l’idée et son projet personnel (prenant en compte sa personnalité, ses compétences, sa motivation) Est nécessaire avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.
  11. 11. La femme et son projet Il convient donc de réaliser un travail d’introspection, en toute transparence dont l’objectif est de répondre aux questions suivantes : Quelles sont mes contraintes personnelles ? Quels sont mes objectifs en tant que créateur d’entreprise ? Quelles compétences sont nécessaires pour mener à bien mon projet ?
  12. 12. Une fois que l’évaluation est réalisée, le porteur pourra statuer sur les suites à donner à son idée de création. Trois choix sont possibles : Abandonner l’idée Modifier l’idée Poursuivre la démarche
  13. 13. Réaliser LE BP • Etude de faisabilité commerciale & financière • Rédaction du Business Plan • Définition de la stratégie commerciale
  14. 14. L’étude du projet L’environnement concurrentiel : nombre de concurrents, caractéristiques, offre proposée, ses acteurs etc. Etudes Les grandes tendances de son marché : caractéristiques, évolution et potentiel. Les opportunités ou contraintes liées au marché : innovations technologiques, cadre réglementaire, etc. La clientèle ciblée : nature, besoins et attentes. Les principaux postes de coûts à prendre en compte dans les estimations financières…
  15. 15. Le Business Plan Une fois l’ensemble de ces informations collectées, le futur créateur sera amené à rédiger son Business Plan. Celui-ci synthétise l’étude de marché préalablement réalisée et s’intéresse à l'étude économique du projet (chiffre d’affaires prévisionnel, plan de financement, moyens nécessaires, choix juridiques et fiscaux).
  16. 16. Le Business Plan Rédiger un bon Business-plan est une affaire de spécialiste. Faites vous aider par un conseiller: • cabinet spécialisé • micro-finance • Ong spécialisée
  17. 17. Définir sa stratégie commerciale En parallèle de la rédaction du Business Plan, le porteur de projet doit définir sa stratégie d’entrée sur le marché. Il s’agit de définir les grandes orientations possibles permettant d’atteindre les objectifs fixés, notamment en terme de chiffre d’affaires, et d’effectuer des choix garantissant la pérennité de l’entreprise.
  18. 18. Financer votre projet • Apport personnel • Love money • Bootstrapping • Emprunt • Partenariat
  19. 19. Financer votre projet • Apport personnel L’apport personnel est indispensable dans tout projet de création d’entreprise car personne ne vous prêtera si vous-même n’êtes pas capable d’engager et de risquer des fonds personnels. Votre apport personnel vous pouvez le constituer par de petites activités génératrices de résultat.
  20. 20. Financer votre projet • Love money ou PAC (Parents, Amis, Communauté) La "love money" est l'argent que le créateur peut tenter d’emprunter à sa famille, à ses amis. L'avantage avec cette méthode est que le créateur rassurera le banquier ... si vos amis vous font confiance c'est qu'ils croient en votre projet et qu'il est viable. Et il est plus facile de demander à 20 personnes d’investir 25 000 FCFA que de demande à une seule personne d’investir 500 000 FCFA
  21. 21. Financer votre projet • Bootstrapping Le bootstrapping est l’art de se débrouiller pour lancer, malgré tous les obstacles, son projet, ou démarrer son activité, sans le concours des banques ou d’investisseurs. En effet, dans le bootstrapping, le porteur de projet utilise ses propres ressources pour mettre en place son projet. Des ressources, nous en avons tous. Certains savent les utiliser, quand d’autres les négligent, ignorant que ce sont-là les clés de la réussite de leurs projets. .
  22. 22. Financer votre projet • Bootstrapping (suite) Le bootstrapping part d’un principe simple : vous n’avez pas besoin d’investisseurs pour démarrer votre entreprise. Tout ce qu’il vous faut, c’est l’intelligence, car c’est elle qui vous permet de supprimer les dépenses inutiles, pour vous concentrer sur ce qui est vraiment essentiel, c’est-à-dire le strict minimum nécessaire pour faire marcher l’entreprise.
  23. 23. Financer votre projet • Emprunt et/ou partenariat Ce n’est que lorsque vous avez utilisez les autres ressources financières (apport personnel, love money, bootstrapping) que vous pouvez songer à emprunter ou à vous associer pour monter votre projet,
  24. 24. Financer votre projet • Est-ce que vous pourrez rembourser votre prêt? Le premier critère d’acception d’un prêt, et c’est le plus important, est de SAVOIR SI VOUS POUVEZ REMBOURSER. Ce critère d’acception est basé essentiellement sur la CONFIANCE. Quand quelqu’un vous accorde un Crédit c’est qu’il vous a accordé sa Confiance. Il a confiance que vous allez rembourser dans le délai imparti. Si quelqu’un vous refuse un prêt, c’est principalement parce qu’il n’est pas sûr que vous rembourseriez. Ainsi, pour obtenir un prêt, il faut tout simplement gagner la confiance de votre prêteur sur votre capacité à rembourser la somme empruntée.

×