SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  12
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (1)
Laisse la raison faire un autre pas. Si tu
attaques celui que Dieu voudrait
guérir et que tu hais celui qu’il aime,
alors toi et ton Créateur avez une
volonté différente. Or si tu es Sa
Volonté, ce que tu dois croire alors,
c’est que tu n’es pas toi-même. Tu
peux certes croire cela, et tu le fais. Et
tu as foi en cela, dont tu vois
beaucoup de preuves. Et d’où, te
demandes-tu, vient ton étrange
malaise, ton sentiment d’être
déconnecté, et cette peur qui te hante
du manque de signification en toi-
même? C’est comme si tu étais entré
sans le moindre plan, sauf pour en
ressortir, car cela seul semble certain.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (2)
Or nous avons entendu plus tôt une
description très ressemblante, mais ce
n’était pas de toi. Quand même, cette idée
étrange décrite avec tant d’exactitude, tu
penses que c’est toi. La raison te dirait que
le monde que tu vois par des yeux qui ne
sont pas les tiens, ne peut pas avoir de
sens pour toi. À qui une telle vue pourrait-
elle renvoyer ses messages? Sûrement pas
à toi, dont la vue est entièrement
indépendante des yeux qui regardent le
monde. Si ce n’est pas ta vision, que peut-
elle te montrer? Le cerveau ne peut pas
interpréter ce que ta vision voit. Cela, tu le
comprendrais. Le cerveau interprète pour
le corps, dont il fait partie. Mais ce qu’il
dit, tu ne peux pas le comprendre. Or tu
l’as écouté. Et longtemps tu t’es efforcé de
comprendre ses messages.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (3) 1/2
Tu ne t’es pas rendu compte qu’il
est impossible de comprendre ce
qui manque entièrement de
t’atteindre. Tu n’as reçu aucun
message que tu comprennes. Car tu
as écouté ce qui ne peut jamais
communiquer. Pense, donc, à ce qui
se passe. Niant ce que tu es, et
croyant fermement que tu es autre
chose, cette « autre chose » que tu
as faite pour être toi devient ta vue.
Or ce doit être l’« autre chose » qui
voit et qui, n’étant pas toi,
t’explique sa vue.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (4) 2/2
Ta vision, bien sûr, rendrait cela tout
à fait non nécessaire. Mais si tu as
les yeux fermés et si tu as fait appel
à cette chose pour te conduire, lui
demandant de t’expliquer le monde
qu’elle voit, tu n’as aucune raison
de ne pas écouter, ni de soupçonner
que ce qu’elle te dit n’est pas vrai.
La raison te dirait que ce ne peut
pas être vrai parce que tu ne le
comprends pas. Dieu n’a pas de
secrets. Il ne te conduit pas à
travers un monde de misère,
attendant pour te dire, à la fin du
voyage, pourquoi Il t’a fait cela.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (5)
Qu’est-ce qui pourrait être caché à la Volonté
de Dieu? Tu crois pourtant que tu as des
secrets. Que pourraient être tes secrets, sinon
une autre «volonté» qui t’est propre, à part de
la Sienne? La raison te dirait que cela n’est pas
un secret qu’il est besoin de cacher comme un
péché. Mais une erreur, certes ! Ne laisse pas
ta peur du péché le protéger de la correction,
car l’attraction de la culpabilité n’est que de la
peur. Voilà la seule émotion que tu aies faite,
quoi qu’elle puisse sembler être. C’est
l’émotion du secret, des pensées privées et du
corps. C’est cette seule émotion qui s’oppose
à l’amour et qui conduit toujours à la vue de
différences et à la perte de l’identique. C’est
cette seule émotion qui te garde aveugle et
dépendant du soi que tu penses avoir fait
pour te conduire à travers le monde qu’il a fait
pour toi.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (6)
Ta vue t’a été donnée, avec tout ce
que tu peux comprendre. Tu ne
percevras aucune difficulté à
comprendre ce que cette vision te dit,
car chacun voit uniquement ce qu’il
pense être. Et ce que ta vue te
montre, tu le comprendras parce que
c’est la vérité. Seule ta vision peut te
transmettre ce que tu peux voir. Elle
t’atteint directement, sans qu’il soit
besoin de l’interpréter pour toi. Ce qui
a besoin d’interprétation doit être
étranger. Et jamais cela ne sera rendu
compréhensible par un interprète que
tu ne peux pas comprendre.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (7)
De tous les messages que tu as reçus sans
les comprendre, seul ce cours est
accessible à ta compréhension et peut être
compris. C’est ton langage. Si tu ne le
comprends pas encore, c’est seulement
parce que toute ta communication est
comme celle d’un bébé. Les sons que fait
un bébé et ceux qu’il entend ne sont pas
fiables du tout, car pour lui ils signifient
différentes choses à différents moments.
Ni les sons qu’il entend ni les vues qu’il
voit ne sont encore stables. Mais ce qu’il
entend sans le comprendre sera sa langue
maternelle, dans laquelle il communiquera
avec ceux qui l’entourent, comme eux avec
lui. Et les figures étranges et mouvantes
qu’il voit autour de lui deviendront ses
consolatrices, et il reconnaîtra sa demeure
et les verra là avec lui.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (8)
Ainsi dans chaque relation sainte
renaît l’aptitude à communiquer au
lieu de séparer. Or une relation sainte,
qui elle-même vient à peine de
renaître d’une relation non sainte, et
qui pourtant est plus ancienne que la
vieille illusion qu’elle a remplacée, est
maintenant comme un bébé en sa
renaissance. C’est pourtant en cet
enfant que la vision t’est rendue, et il
parlera une langue que tu peux
comprendre. Il n’est pas nourri par l’«
autre chose » que tu pensais toi. Ce
n’est pas là qu’il a été donné, et il n’a
été reçu par rien d’autre que toi. Car
deux frères ne peuvent s’unir que par
le Christ, Dont la vision les voit ne
faisant qu’un.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (9)
Pense à ce qui t’est donné, mon saint
frère. Cet enfant t’enseignera ce que
tu ne comprends pas, et le rendra
clair. Car il ne parlera pas dans une
langue étrangère. Il n’aura pas besoin
d’interprète pour toi, car c’est toi qui
lui as enseigné ce qu’il connaît parce
que tu le connaissais. Il ne pouvait
venir à personne d’autre que toi,
jamais à «autre chose». Où le Christ
est entré, nul n’est seul, car Il ne
pourrait jamais trouver une demeure
dans les séparés. Or Il doit renaître
dans Son ancienne demeure, si neuve
en apparence et pourtant aussi vieille
que Lui, un minuscule nouveau venu
qui dépend de la sainteté de ta
relation pour Le laisser vivre.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (10)
Sois certain que Dieu n’a pas confié Son
Fils à l’indigne. Rien que ce qui fait partie
de Lui est digne d’être joint. Il n’est pas
possible non plus que quoi que ce soit ne
faisant pas partie de Lui puisse se joindre.
La communication doit avoir été rendue à
ceux qui se joignent, car ils ne pourraient
pas faire cela par des corps. Qu’est-ce,
donc, qui les a joints? La raison te dira
qu’ils ont dû se voir l’un l’autre par une
vision qui n’est pas du corps, et
communiquer dans une langue que le
corps ne parle pas. Ce ne peut pas non
plus être une vue ou un son effrayant qui
les a doucement réunis. Plutôt, chacun a
vu en l’autre le parfait abri où son Soi
pouvait renaître en sécurité et en paix.
C’est ce que sa raison lui a dit et c’est ce
qu’il a cru parce que c’était la vérité.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (11)
Voilà la première perception directe que tu
peux faire. Tu la fais par une prise de
conscience plus vieille que la perception et
qui pourtant renaît en un seul instant. Car
qu’est-ce que le temps pour ce qui a
toujours été? Pense à ce qu’a apporté cet
instant : la re-connaissance que l’«autre
chose» que tu pensais toi est une illusion.
Et la vérité est venue instantanément,
pour te montrer où doit être ton Soi. C’est
le déni des illusions qui fait appel à la
vérité, car nier les illusions, c’est
reconnaître que la peur est in-signifiante.
Dans la sainte demeure où la peur est
impuissante, l’amour entre avec gratitude,
reconnaissant de ce qu’il ne fait qu’un avec
vous qui vous êtes joints pour le laisser
entrer.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
I. Le message de la
relation sainte (12)
Le Christ vient à ce qui est pareil à Lui; au
même et non différent. Car Il est toujours
attiré vers Lui-même. Qu’y a-t-il d’aussi
pareil à Lui qu’une relation sainte? Et ce
qui attire toi et ton frère l’un vers l’autre
L’attire vers vous. Là, Sa douceur et Sa
tendre innocence sont protégées de
l’attaque. Là, Il peut revenir avec
confiance, car la foi en autrui est toujours
la foi en Lui. Tu as certes raison de
considérer ton frère comme la demeure
qu’il a choisie, car là ta volonté s’accorde
avec la Sienne et avec celle de Son Père.
Telle est la Volonté de ton Père pour toi, et
la tienne avec la Sienne. Celui qui est attiré
vers le Christ est attiré vers Dieu aussi
sûrement que les Deux sont attirés vers
chaque relation sainte, la demeure
préparée pour Eux tandis que la terre est
changée en Ciel.

Contenu connexe

En vedette

III. La sainte rencontre
III. La sainte rencontreIII. La sainte rencontre
III. La sainte rencontrePierrot Caron
 
Leçon 92 - Énoncé et pratique
Leçon 92 - Énoncé et pratiqueLeçon 92 - Énoncé et pratique
Leçon 92 - Énoncé et pratiquePierrot Caron
 
Adam Andritz - HayGroup 360 Report
Adam Andritz - HayGroup 360 ReportAdam Andritz - HayGroup 360 Report
Adam Andritz - HayGroup 360 ReportAdam Andritz
 
RAINBOW by ECS-3.COM: Eco-district (english version)
RAINBOW by ECS-3.COM:  Eco-district (english version)RAINBOW by ECS-3.COM:  Eco-district (english version)
RAINBOW by ECS-3.COM: Eco-district (english version)RAINBOW by ECS-3.COM
 
Leçon 119 - Énoncé et pratique
Leçon 119 - Énoncé et pratiqueLeçon 119 - Énoncé et pratique
Leçon 119 - Énoncé et pratiquePierrot Caron
 
Individual Sections Development Exercise # 2 (Due Week 4)
Individual Sections Development Exercise # 2 (Due Week 4)Individual Sections Development Exercise # 2 (Due Week 4)
Individual Sections Development Exercise # 2 (Due Week 4)s1170230
 
Leçon 72 - Énoncé et pratique
Leçon 72 - Énoncé et pratiqueLeçon 72 - Énoncé et pratique
Leçon 72 - Énoncé et pratiquePierrot Caron
 
VII. La fin des illusions
VII. La fin des illusionsVII. La fin des illusions
VII. La fin des illusionsPierrot Caron
 

En vedette (9)

III. La sainte rencontre
III. La sainte rencontreIII. La sainte rencontre
III. La sainte rencontre
 
Leçon 92 - Énoncé et pratique
Leçon 92 - Énoncé et pratiqueLeçon 92 - Énoncé et pratique
Leçon 92 - Énoncé et pratique
 
RAINBOW by ECS-3.COM:
RAINBOW by ECS-3.COM: RAINBOW by ECS-3.COM:
RAINBOW by ECS-3.COM:
 
Adam Andritz - HayGroup 360 Report
Adam Andritz - HayGroup 360 ReportAdam Andritz - HayGroup 360 Report
Adam Andritz - HayGroup 360 Report
 
RAINBOW by ECS-3.COM: Eco-district (english version)
RAINBOW by ECS-3.COM:  Eco-district (english version)RAINBOW by ECS-3.COM:  Eco-district (english version)
RAINBOW by ECS-3.COM: Eco-district (english version)
 
Leçon 119 - Énoncé et pratique
Leçon 119 - Énoncé et pratiqueLeçon 119 - Énoncé et pratique
Leçon 119 - Énoncé et pratique
 
Individual Sections Development Exercise # 2 (Due Week 4)
Individual Sections Development Exercise # 2 (Due Week 4)Individual Sections Development Exercise # 2 (Due Week 4)
Individual Sections Development Exercise # 2 (Due Week 4)
 
Leçon 72 - Énoncé et pratique
Leçon 72 - Énoncé et pratiqueLeçon 72 - Énoncé et pratique
Leçon 72 - Énoncé et pratique
 
VII. La fin des illusions
VII. La fin des illusionsVII. La fin des illusions
VII. La fin des illusions
 

Similaire à I. Le message de la relation sainte

Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-EspritChapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-EspritPierrot Caron
 
VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
VII. Partager la perception avec le Saint-EspritVII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
VII. Partager la perception avec le Saint-EspritPierrot Caron
 
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-EspritChapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-EspritPierrot Caron
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation saintePierrot Caron
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22:  VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22:  VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation saintePierrot Caron
 
Chapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la saintetéChapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la saintetéPierrot Caron
 
Chapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la saintetéChapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la saintetéPierrot Caron
 
II. La puissance de la sainteté
II. La puissance de la saintetéII. La puissance de la sainteté
II. La puissance de la saintetéPierrot Caron
 
Chapitre 25: I. Le lien à la vérité
Chapitre 25: I. Le lien à la véritéChapitre 25: I. Le lien à la vérité
Chapitre 25: I. Le lien à la véritéPierrot Caron
 
I. Le lien à la vérité
I. Le lien à la véritéI. Le lien à la vérité
I. Le lien à la véritéPierrot Caron
 
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustement
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustementChapitre 20: III. Le péché comme ajustement
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustementPierrot Caron
 
Chapitre 17: III. Les ombres du passé
Chapitre 17:  III. Les ombres du passé Chapitre 17:  III. Les ombres du passé
Chapitre 17: III. Les ombres du passé Pierrot Caron
 
Chapitre 17: III. Les ombres du passé
Chapitre 17:  III. Les ombres du passé Chapitre 17:  III. Les ombres du passé
Chapitre 17: III. Les ombres du passé Pierrot Caron
 
III. Les ombres du passé
III. Les ombres du passéIII. Les ombres du passé
III. Les ombres du passéPierrot Caron
 
Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières
 Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières
Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulièresPierrot Caron
 
V. L’instant saint et les relations particulières
V. L’instant saint et les relations particulièresV. L’instant saint et les relations particulières
V. L’instant saint et les relations particulièresPierrot Caron
 
Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières
Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulièresChapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières
Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulièresPierrot Caron
 
II. La responsabilité de la vue
II. La responsabilité de la vueII. La responsabilité de la vue
II. La responsabilité de la vuePierrot Caron
 
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue Pierrot Caron
 
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projectionChapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projectionPierrot Caron
 

Similaire à I. Le message de la relation sainte (20)

Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-EspritChapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
 
VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
VII. Partager la perception avec le Saint-EspritVII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
 
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-EspritChapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
Chapitre 14: VII. Partager la perception avec le Saint-Esprit
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22:  VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22:  VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
 
Chapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la saintetéChapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la sainteté
 
Chapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la saintetéChapitre 16: II. La puissance de la sainteté
Chapitre 16: II. La puissance de la sainteté
 
II. La puissance de la sainteté
II. La puissance de la saintetéII. La puissance de la sainteté
II. La puissance de la sainteté
 
Chapitre 25: I. Le lien à la vérité
Chapitre 25: I. Le lien à la véritéChapitre 25: I. Le lien à la vérité
Chapitre 25: I. Le lien à la vérité
 
I. Le lien à la vérité
I. Le lien à la véritéI. Le lien à la vérité
I. Le lien à la vérité
 
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustement
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustementChapitre 20: III. Le péché comme ajustement
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustement
 
Chapitre 17: III. Les ombres du passé
Chapitre 17:  III. Les ombres du passé Chapitre 17:  III. Les ombres du passé
Chapitre 17: III. Les ombres du passé
 
Chapitre 17: III. Les ombres du passé
Chapitre 17:  III. Les ombres du passé Chapitre 17:  III. Les ombres du passé
Chapitre 17: III. Les ombres du passé
 
III. Les ombres du passé
III. Les ombres du passéIII. Les ombres du passé
III. Les ombres du passé
 
Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières
 Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières
Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières
 
V. L’instant saint et les relations particulières
V. L’instant saint et les relations particulièresV. L’instant saint et les relations particulières
V. L’instant saint et les relations particulières
 
Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières
Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulièresChapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières
Chapitre 15: V. L'instant saint et les relations particulières
 
II. La responsabilité de la vue
II. La responsabilité de la vueII. La responsabilité de la vue
II. La responsabilité de la vue
 
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue
 
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projectionChapitre 6: II. L'alternative à la projection
Chapitre 6: II. L'alternative à la projection
 

Plus de Pierrot Caron

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Pierrot Caron
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataillePierrot Caron
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.Pierrot Caron
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Pierrot Caron
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionPierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Pierrot Caron
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Pierrot Caron
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensivePierrot Caron
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Pierrot Caron
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Pierrot Caron
 

Plus de Pierrot Caron (20)

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: Introduction
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 

I. Le message de la relation sainte

  • 1. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (1) Laisse la raison faire un autre pas. Si tu attaques celui que Dieu voudrait guérir et que tu hais celui qu’il aime, alors toi et ton Créateur avez une volonté différente. Or si tu es Sa Volonté, ce que tu dois croire alors, c’est que tu n’es pas toi-même. Tu peux certes croire cela, et tu le fais. Et tu as foi en cela, dont tu vois beaucoup de preuves. Et d’où, te demandes-tu, vient ton étrange malaise, ton sentiment d’être déconnecté, et cette peur qui te hante du manque de signification en toi- même? C’est comme si tu étais entré sans le moindre plan, sauf pour en ressortir, car cela seul semble certain.
  • 2. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (2) Or nous avons entendu plus tôt une description très ressemblante, mais ce n’était pas de toi. Quand même, cette idée étrange décrite avec tant d’exactitude, tu penses que c’est toi. La raison te dirait que le monde que tu vois par des yeux qui ne sont pas les tiens, ne peut pas avoir de sens pour toi. À qui une telle vue pourrait- elle renvoyer ses messages? Sûrement pas à toi, dont la vue est entièrement indépendante des yeux qui regardent le monde. Si ce n’est pas ta vision, que peut- elle te montrer? Le cerveau ne peut pas interpréter ce que ta vision voit. Cela, tu le comprendrais. Le cerveau interprète pour le corps, dont il fait partie. Mais ce qu’il dit, tu ne peux pas le comprendre. Or tu l’as écouté. Et longtemps tu t’es efforcé de comprendre ses messages.
  • 3. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (3) 1/2 Tu ne t’es pas rendu compte qu’il est impossible de comprendre ce qui manque entièrement de t’atteindre. Tu n’as reçu aucun message que tu comprennes. Car tu as écouté ce qui ne peut jamais communiquer. Pense, donc, à ce qui se passe. Niant ce que tu es, et croyant fermement que tu es autre chose, cette « autre chose » que tu as faite pour être toi devient ta vue. Or ce doit être l’« autre chose » qui voit et qui, n’étant pas toi, t’explique sa vue.
  • 4. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (4) 2/2 Ta vision, bien sûr, rendrait cela tout à fait non nécessaire. Mais si tu as les yeux fermés et si tu as fait appel à cette chose pour te conduire, lui demandant de t’expliquer le monde qu’elle voit, tu n’as aucune raison de ne pas écouter, ni de soupçonner que ce qu’elle te dit n’est pas vrai. La raison te dirait que ce ne peut pas être vrai parce que tu ne le comprends pas. Dieu n’a pas de secrets. Il ne te conduit pas à travers un monde de misère, attendant pour te dire, à la fin du voyage, pourquoi Il t’a fait cela.
  • 5. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (5) Qu’est-ce qui pourrait être caché à la Volonté de Dieu? Tu crois pourtant que tu as des secrets. Que pourraient être tes secrets, sinon une autre «volonté» qui t’est propre, à part de la Sienne? La raison te dirait que cela n’est pas un secret qu’il est besoin de cacher comme un péché. Mais une erreur, certes ! Ne laisse pas ta peur du péché le protéger de la correction, car l’attraction de la culpabilité n’est que de la peur. Voilà la seule émotion que tu aies faite, quoi qu’elle puisse sembler être. C’est l’émotion du secret, des pensées privées et du corps. C’est cette seule émotion qui s’oppose à l’amour et qui conduit toujours à la vue de différences et à la perte de l’identique. C’est cette seule émotion qui te garde aveugle et dépendant du soi que tu penses avoir fait pour te conduire à travers le monde qu’il a fait pour toi.
  • 6. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (6) Ta vue t’a été donnée, avec tout ce que tu peux comprendre. Tu ne percevras aucune difficulté à comprendre ce que cette vision te dit, car chacun voit uniquement ce qu’il pense être. Et ce que ta vue te montre, tu le comprendras parce que c’est la vérité. Seule ta vision peut te transmettre ce que tu peux voir. Elle t’atteint directement, sans qu’il soit besoin de l’interpréter pour toi. Ce qui a besoin d’interprétation doit être étranger. Et jamais cela ne sera rendu compréhensible par un interprète que tu ne peux pas comprendre.
  • 7. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (7) De tous les messages que tu as reçus sans les comprendre, seul ce cours est accessible à ta compréhension et peut être compris. C’est ton langage. Si tu ne le comprends pas encore, c’est seulement parce que toute ta communication est comme celle d’un bébé. Les sons que fait un bébé et ceux qu’il entend ne sont pas fiables du tout, car pour lui ils signifient différentes choses à différents moments. Ni les sons qu’il entend ni les vues qu’il voit ne sont encore stables. Mais ce qu’il entend sans le comprendre sera sa langue maternelle, dans laquelle il communiquera avec ceux qui l’entourent, comme eux avec lui. Et les figures étranges et mouvantes qu’il voit autour de lui deviendront ses consolatrices, et il reconnaîtra sa demeure et les verra là avec lui.
  • 8. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (8) Ainsi dans chaque relation sainte renaît l’aptitude à communiquer au lieu de séparer. Or une relation sainte, qui elle-même vient à peine de renaître d’une relation non sainte, et qui pourtant est plus ancienne que la vieille illusion qu’elle a remplacée, est maintenant comme un bébé en sa renaissance. C’est pourtant en cet enfant que la vision t’est rendue, et il parlera une langue que tu peux comprendre. Il n’est pas nourri par l’« autre chose » que tu pensais toi. Ce n’est pas là qu’il a été donné, et il n’a été reçu par rien d’autre que toi. Car deux frères ne peuvent s’unir que par le Christ, Dont la vision les voit ne faisant qu’un.
  • 9. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (9) Pense à ce qui t’est donné, mon saint frère. Cet enfant t’enseignera ce que tu ne comprends pas, et le rendra clair. Car il ne parlera pas dans une langue étrangère. Il n’aura pas besoin d’interprète pour toi, car c’est toi qui lui as enseigné ce qu’il connaît parce que tu le connaissais. Il ne pouvait venir à personne d’autre que toi, jamais à «autre chose». Où le Christ est entré, nul n’est seul, car Il ne pourrait jamais trouver une demeure dans les séparés. Or Il doit renaître dans Son ancienne demeure, si neuve en apparence et pourtant aussi vieille que Lui, un minuscule nouveau venu qui dépend de la sainteté de ta relation pour Le laisser vivre.
  • 10. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (10) Sois certain que Dieu n’a pas confié Son Fils à l’indigne. Rien que ce qui fait partie de Lui est digne d’être joint. Il n’est pas possible non plus que quoi que ce soit ne faisant pas partie de Lui puisse se joindre. La communication doit avoir été rendue à ceux qui se joignent, car ils ne pourraient pas faire cela par des corps. Qu’est-ce, donc, qui les a joints? La raison te dira qu’ils ont dû se voir l’un l’autre par une vision qui n’est pas du corps, et communiquer dans une langue que le corps ne parle pas. Ce ne peut pas non plus être une vue ou un son effrayant qui les a doucement réunis. Plutôt, chacun a vu en l’autre le parfait abri où son Soi pouvait renaître en sécurité et en paix. C’est ce que sa raison lui a dit et c’est ce qu’il a cru parce que c’était la vérité.
  • 11. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (11) Voilà la première perception directe que tu peux faire. Tu la fais par une prise de conscience plus vieille que la perception et qui pourtant renaît en un seul instant. Car qu’est-ce que le temps pour ce qui a toujours été? Pense à ce qu’a apporté cet instant : la re-connaissance que l’«autre chose» que tu pensais toi est une illusion. Et la vérité est venue instantanément, pour te montrer où doit être ton Soi. C’est le déni des illusions qui fait appel à la vérité, car nier les illusions, c’est reconnaître que la peur est in-signifiante. Dans la sainte demeure où la peur est impuissante, l’amour entre avec gratitude, reconnaissant de ce qu’il ne fait qu’un avec vous qui vous êtes joints pour le laisser entrer.
  • 12. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE I. Le message de la relation sainte (12) Le Christ vient à ce qui est pareil à Lui; au même et non différent. Car Il est toujours attiré vers Lui-même. Qu’y a-t-il d’aussi pareil à Lui qu’une relation sainte? Et ce qui attire toi et ton frère l’un vers l’autre L’attire vers vous. Là, Sa douceur et Sa tendre innocence sont protégées de l’attaque. Là, Il peut revenir avec confiance, car la foi en autrui est toujours la foi en Lui. Tu as certes raison de considérer ton frère comme la demeure qu’il a choisie, car là ta volonté s’accorde avec la Sienne et avec celle de Son Père. Telle est la Volonté de ton Père pour toi, et la tienne avec la Sienne. Celui qui est attiré vers le Christ est attiré vers Dieu aussi sûrement que les Deux sont attirés vers chaque relation sainte, la demeure préparée pour Eux tandis que la terre est changée en Ciel.