Chapitre 25
LA JUSTICE DE DIEU
IV. La lumière que tu
apportes (1)
Des esprits qui sont joints et reconnaissent
qu’ils le s...
Chapitre 25
LA JUSTICE DE DIEU
IV. La lumière que tu
apportes (2)
La loi fondamentale de la perception
pourrait s’énoncer ...
Chapitre 25
LA JUSTICE DE DIEU
IV. La lumière que tu
apportes (3)
Toi, le faiseur d’un monde qui n’est pas,
trouve repos e...
Chapitre 25
LA JUSTICE DE DIEU
IV. La lumière que tu
apportes (4)
Ne ferais-tu pas cela pour l’Amour de Dieu? Et
pour toi-...
Chapitre 25
LA JUSTICE DE DIEU
IV. La lumière que tu
apportes (5)
En toi est le Ciel tout entier. À chaque
feuille qui tom...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

IV. La lumière que tu apportes

127 vues

Publié le

Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM
Chapitre 25 - LA JUSTICE DE DIEU

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
127
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

IV. La lumière que tu apportes

  1. 1. Chapitre 25 LA JUSTICE DE DIEU IV. La lumière que tu apportes (1) Des esprits qui sont joints et reconnaissent qu’ils le sont ne peuvent ressentir aucune culpabilité. Car ils ne peuvent attaquer et ils se réjouissent qu’il en soit ainsi, voyant leur sécurité dans ce fait heureux. Leur joie est dans l’innocence qu’ils voient. Ainsi ils la recherchent parce que c’est leur but de la contempler et de se réjouir. Chacun recherche ce qui lui apportera la joie telle qu’il la définit. Ce n’est pas le but, en soi, qui varie. Or c’est la façon dont le but est vu qui rend le choix des moyens inévitable, et sans espoir de changement à moins que le but ne soit changé. Et alors les moyens sont choisis à nouveau, comme ce qui apporte la réjouissance est défini d’une autre façon et recherché différemment.
  2. 2. Chapitre 25 LA JUSTICE DE DIEU IV. La lumière que tu apportes (2) La loi fondamentale de la perception pourrait s’énoncer ainsi : « Tu te réjouiras de ce que tu vois, parce que tu le vois pour te réjouir. » Aussi longtemps que tu penses que la souffrance et le péché t’apporteront la joie, aussi longtemps ils seront là pour que tu les vois. Rien n’est nuisible ou bienfaisant à part de ce que tu souhaites. C’est ton souhait qui en fait ce que c’est dans ses effets sur toi. Parce que tu l’as choisi comme moyen de gagner ces mêmes effets, les croyant porteurs de réjouissance et de joie. Même au Ciel cette loi s’applique. Le Fils de Dieu crée pour s’apporter la joie, partageant le but de son Père en sa propre création, afin que sa joie s’augmente, et celle de Dieu avec la sienne.
  3. 3. Chapitre 25 LA JUSTICE DE DIEU IV. La lumière que tu apportes (3) Toi, le faiseur d’un monde qui n’est pas, trouve repos et consolation dans un autre monde où demeure la paix. Ce monde, tu le portes avec toi à tous les yeux fatigués et aux cœurs las qui regardent le péché et scandent son triste refrain. De toi peut venir leur repos. De toi peut s’élever un monde qu’ils se réjouiront de regarder, et où leur cœur sera content. En toi est une vision qui s’étend à eux tous et les couvre de douceur et de lumière. Et dans ce monde de lumière qui va s’élargissant, les ténèbres qu’ils pensaient là sont repoussées, jusqu’à n’être plus que des ombres distantes, dans le lointain, et vite oubliées comme le soleil brillant les réduit à néant. Et toutes leurs «mauvaises» pensées, leurs espoirs « pécheurs », leurs rêves de culpabilité et de revanche impitoyable, et chaque souhait de blesser, de tuer et de mourir, disparaîtront devant le soleil que tu apportes.
  4. 4. Chapitre 25 LA JUSTICE DE DIEU IV. La lumière que tu apportes (4) Ne ferais-tu pas cela pour l’Amour de Dieu? Et pour toi-même? Car pense à ce que cela ferait pour toi. Les «mauvaises» pensées qui te hantent maintenant sembleront de plus en plus distantes et loin de toi. Elles vont en s’éloignant de plus en plus, parce que le soleil en toi s’est levé afin qu’elles soient repoussées devant la lumière. Elles s’attardent un moment, un petit moment, leurs formes distordues trop éloignées pour être reconnues, puis elles disparaissent à jamais. Et dans la lumière du soleil tu te tiendras en toute quiétude, dans l’innocence et entièrement inapeuré. Et de toi le repos que tu as trouvé s’étendra, de sorte que ta paix ne peut jamais tomber et te laisser sans demeure. Ceux qui offrent la paix à chacun ont trouvé une demeure au Ciel que le monde ne peut détruire. Car elle est assez vaste pour tenir le monde dans sa paix.
  5. 5. Chapitre 25 LA JUSTICE DE DIEU IV. La lumière que tu apportes (5) En toi est le Ciel tout entier. À chaque feuille qui tombe, la vie est donnée en toi. Chaque oiseau qui a jamais chanté chantera à nouveau en toi. Et chaque fleur qui a jamais éclos a gardé son parfum et sa beauté pour toi. Quel but peut supplanter la Volonté de Dieu et de Son Fils, que le Ciel soit rendu à celui pour qui il fut créé comme sa seule demeure? Rien avant et rien après lui. Pas d’autre lieu; pas d’autre état ni temps. Rien au-delà ni plus près. Rien d’autre. Sous aucune forme. Cela, tu peux l’apporter au monde entier, et à toutes les pensées qui y sont entrées et ont fait erreur un petit moment. Comment tes propres erreurs pourraient-elles mieux être portées à la vérité que par ton désir de porter avec toi la lumière du Ciel, tandis que tu passes par-delà le monde des ténèbres dans la lumière?

×