SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  5
Chapitre 2
LA SÉPARATION ET
L’EXPIATION
III. L’autel de Dieu (1)
L’Expiation ne peut être acceptée en toi qu’en libérant la
lumière intérieure. Depuis la séparation, les défenses ont
été utilisées presque uniquement pour défendre contre
l’Expiation, et ainsi maintenir la séparation. En général
cela est vu comme un besoin de protéger le corps. Les
nombreux fantasmes corporels auxquels se livrent les
esprits viennent de la croyance distordue que le corps
peut être utilisé comme moyen d’atteindre à
l’«expiation». Percevoir le corps comme un temple n’est
qu’une première étape dans la correction de cette
distorsion, parce qu’elle n’en change qu’une partie.
Elle reconnaît que l’Expiation au sens physique est
impossible. Toutefois, l’étape suivante consiste à se
rendre compte qu’un temple n’est pas du tout une
structure. Sa véritable sainteté réside dans l’autel
intérieur autour duquel la structure est bâtie.
L’importance accordée aux belles structures est un signe
de la peur de l’Expiation, et l’indésir d’atteindre l’autel
même. L’œil physique ne peut pas voir la réelle beauté du
temple. Par contre, la vue spirituelle ne peut pas du tout
voir la structure parce que c’est une vision parfaite.
Toutefois, elle peut voir l’autel d’une manière
parfaitement claire.
Chapitre 2
LA SÉPARATION ET
L’EXPIATION
III. L’autel de Dieu (2)
Pour être parfaitement efficace, l’Expiation
a sa place au centre de l’autel intérieur, où
elle défait la séparation et rétablit
l’entièreté de l’esprit. Avant la séparation,
l’esprit était invulnérable à la peur, parce
que la peur n’existait pas. La séparation et
la peur sont toutes deux des malcréations
qui doivent être défaites pour la
restauration du temple et pour l’ouverture
de l’autel afin d’y recevoir l’Expiation. Cela
guérit la séparation en plaçant en toi la
seule défense efficace contre toute pensée
de séparation, te rendant parfaitement
invulnérable.
Chapitre 2
LA SÉPARATION ET
L’EXPIATION
III. L’autel de Dieu (3)
L’acceptation de l’Expiation par chacun n’est qu’une
affaire de temps. Cela peut paraître contredire la
libre volonté parce que la décision finale est
inévitable, mais il n’en est rien. Tu peux temporiser
et tu es capable d’une énorme procrastination, mais
tu ne peux pas quitter entièrement ton Créateur, Qui
a fixé des limites à ton aptitude à malcréer. Une
volonté emprisonnée engendre une situation qui, à
l’extrême, devient tout à fait intolérable. La
tolérance à la douleur peut être grande, mais elle
n’est pas sans limite. Tôt ou tard chacun finit par
reconnaître, même très vaguement, qu’il doit y avoir
une meilleure voie. En s’affirmant, cette re-
connaissance devient un tournant. À la fin, cela
réveille à nouveau la vision spirituelle, tout en
diminuant l’investissement en la vue physique. Cet
investissement alternant dans les deux niveaux de
perception est ressenti habituellement comme un
conflit, qui peut devenir très aigu. Mais l’issue est
aussi certaine que Dieu.
Chapitre 2
LA SÉPARATION ET
L’EXPIATION
III. L’autel de Dieu (4)
La vision spirituelle ne peut pas voir l’erreur,
littéralement, et ne cherche à voir que
l’Expiation. Toutes les solutions que recherche
l’œil physique se dissolvent. La vision
spirituelle regarde à l’intérieur et reconnaît
immédiatement que l’autel a été profané et
qu’il a besoin d’être réparé et protégé.
Parfaitement consciente de la défense juste,
elle passe outre toutes les autres et regarde
passé l’erreur vers la vérité. À cause de la
force de sa vision, elle met l’esprit à son
service. Cela rétablit le pouvoir de l’esprit et le
rend de plus en plus incapable de tolérer le
retard, car il se rend compte que celui-ci ne
fait qu’ajouter une douleur inutile. En
conséquence, l’esprit devient de plus en plus
sensible à ce qu’il aurait considéré autrefois
comme l’intrusion de très légers malaises.
Chapitre 2
LA SÉPARATION ET
L’EXPIATION
III. L’autel de Dieu (5)
Les enfants de Dieu ont droit au parfait bien-être qui
provient d’une confiance parfaite. Tant qu’ils n’ont pas
accompli cela, ils se gaspillent eux-mêmes et gaspillent
leurs véritables pouvoirs créateurs en de vaines tentatives
pour arriver à un plus grand bien-être par des moyens
inappropriés. Mais les vrais moyens leur sont déjà fournis,
qui ne comportent absolument aucun effort de leur part.
L’Expiation est le seul don digne d’être offert à l’autel de
Dieu, à cause de la valeur de l’autel même. Il fut créé
parfait et il est entièrement digne de recevoir la
perfection. Dieu et Ses créations sont complètement
interdépendants. Il dépend d’elles parce qu’Il les a créées
parfaites. Il leur a donné Sa paix pour qu’elles ne puissent
pas être ébranlées et ne puissent pas être trompées.
Chaque fois que tu as peur, tu es trompé, et ton esprit ne
peut pas servir le Saint-Esprit. Cela t’affame en te niant
ton pain quotidien. Dieu est seul sans Ses Fils et ils sont
seuls sans Lui. Ils doivent apprendre à regarder le monde
comme un moyen de guérir la séparation. L’Expiation est
la garantie qu’ils finiront par y parvenir.

Contenu connexe

En vedette (12)

MÚSICA. ESMERALDA HERMANDEZ VILLEGAS.
MÚSICA. ESMERALDA HERMANDEZ VILLEGAS.MÚSICA. ESMERALDA HERMANDEZ VILLEGAS.
MÚSICA. ESMERALDA HERMANDEZ VILLEGAS.
 
Politicas dhtic
Politicas dhticPoliticas dhtic
Politicas dhtic
 
Crenças
CrençasCrenças
Crenças
 
Invest Priorities - 2015
Invest Priorities - 2015 Invest Priorities - 2015
Invest Priorities - 2015
 
SHRM’s 2014 Strategic Benefits Survey: Leveraging Benefits to Recruit Employees
SHRM’s 2014 Strategic Benefits Survey: Leveraging Benefits to Recruit EmployeesSHRM’s 2014 Strategic Benefits Survey: Leveraging Benefits to Recruit Employees
SHRM’s 2014 Strategic Benefits Survey: Leveraging Benefits to Recruit Employees
 
Lebanese cooking
Lebanese cookingLebanese cooking
Lebanese cooking
 
HPD 2006 disciplinary report
HPD 2006 disciplinary reportHPD 2006 disciplinary report
HPD 2006 disciplinary report
 
Revista 01 Entre Niños
Revista 01 Entre NiñosRevista 01 Entre Niños
Revista 01 Entre Niños
 
Healthcare associated infections and eskape pathogens
Healthcare associated infections and eskape pathogensHealthcare associated infections and eskape pathogens
Healthcare associated infections and eskape pathogens
 
HPD 2005 disciplinary report
HPD 2005 disciplinary reportHPD 2005 disciplinary report
HPD 2005 disciplinary report
 
Ppt learning strategies
Ppt learning strategiesPpt learning strategies
Ppt learning strategies
 
clinical trial
clinical trialclinical trial
clinical trial
 

Similaire à Section III - L’autel de Dieu

Chapitre 2: II. L'Expiation comme défense
Chapitre 2: II. L'Expiation comme défenseChapitre 2: II. L'Expiation comme défense
Chapitre 2: II. L'Expiation comme défensePierrot Caron
 
Chapitre 2: II. L'Expiation comme défense
Chapitre 2: II. L'Expiation comme défenseChapitre 2: II. L'Expiation comme défense
Chapitre 2: II. L'Expiation comme défensePierrot Caron
 
Section II - L'Expiation comme défense
Section II - L'Expiation comme défenseSection II - L'Expiation comme défense
Section II - L'Expiation comme défensePierrot Caron
 
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miraclesChapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miraclesPierrot Caron
 
Section V - La fonction du faiseur de miracles
Section V - La fonction du faiseur de miraclesSection V - La fonction du faiseur de miracles
Section V - La fonction du faiseur de miraclesPierrot Caron
 
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miraclesChapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miraclesPierrot Caron
 
Chapitre 3: VII. Création versus image de soi
Chapitre 3: VII. Création versus image de soiChapitre 3: VII. Création versus image de soi
Chapitre 3: VII. Création versus image de soiPierrot Caron
 
Chapitre 3: VII. Création versus image de soi
Chapitre 3: VII. Création versus image de soiChapitre 3: VII. Création versus image de soi
Chapitre 3: VII. Création versus image de soiPierrot Caron
 
Chapitre 2: I. Les origines de la séparation
Chapitre 2: I. Les origines de la séparationChapitre 2: I. Les origines de la séparation
Chapitre 2: I. Les origines de la séparationPierrot Caron
 
Chapitre 2: I. Les origines de la séparation
Chapitre 2: I. Les origines de la séparationChapitre 2: I. Les origines de la séparation
Chapitre 2: I. Les origines de la séparationPierrot Caron
 
Section VII - Cause et effet
Section VII - Cause et effetSection VII - Cause et effet
Section VII - Cause et effetPierrot Caron
 
Chapitre 2: VII. Cause et effet
Chapitre 2: VII. Cause et effetChapitre 2: VII. Cause et effet
Chapitre 2: VII. Cause et effetPierrot Caron
 
Chapitre 2: VII. Cause et effet
Chapitre 2: VII. Cause et effetChapitre 2: VII. Cause et effet
Chapitre 2: VII. Cause et effetPierrot Caron
 
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrifice
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrificeChapitre 3: I. Expiation sans sacrifice
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrificePierrot Caron
 
Section I - Expiation sans sacrifice
Section I - Expiation sans sacrificeSection I - Expiation sans sacrifice
Section I - Expiation sans sacrificePierrot Caron
 
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrifice
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrificeChapitre 3: I. Expiation sans sacrifice
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrificePierrot Caron
 
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'espritChapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'espritPierrot Caron
 
V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
V. Guérison et inchangeabilité de l'espritV. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
V. Guérison et inchangeabilité de l'espritPierrot Caron
 
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'espritChapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'espritPierrot Caron
 
3. LA GUÉRISON - III. Séparation versus union
3. LA GUÉRISON - III. Séparation versus union3. LA GUÉRISON - III. Séparation versus union
3. LA GUÉRISON - III. Séparation versus unionPierrot Caron
 

Similaire à Section III - L’autel de Dieu (20)

Chapitre 2: II. L'Expiation comme défense
Chapitre 2: II. L'Expiation comme défenseChapitre 2: II. L'Expiation comme défense
Chapitre 2: II. L'Expiation comme défense
 
Chapitre 2: II. L'Expiation comme défense
Chapitre 2: II. L'Expiation comme défenseChapitre 2: II. L'Expiation comme défense
Chapitre 2: II. L'Expiation comme défense
 
Section II - L'Expiation comme défense
Section II - L'Expiation comme défenseSection II - L'Expiation comme défense
Section II - L'Expiation comme défense
 
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miraclesChapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles
 
Section V - La fonction du faiseur de miracles
Section V - La fonction du faiseur de miraclesSection V - La fonction du faiseur de miracles
Section V - La fonction du faiseur de miracles
 
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miraclesChapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles
Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles
 
Chapitre 3: VII. Création versus image de soi
Chapitre 3: VII. Création versus image de soiChapitre 3: VII. Création versus image de soi
Chapitre 3: VII. Création versus image de soi
 
Chapitre 3: VII. Création versus image de soi
Chapitre 3: VII. Création versus image de soiChapitre 3: VII. Création versus image de soi
Chapitre 3: VII. Création versus image de soi
 
Chapitre 2: I. Les origines de la séparation
Chapitre 2: I. Les origines de la séparationChapitre 2: I. Les origines de la séparation
Chapitre 2: I. Les origines de la séparation
 
Chapitre 2: I. Les origines de la séparation
Chapitre 2: I. Les origines de la séparationChapitre 2: I. Les origines de la séparation
Chapitre 2: I. Les origines de la séparation
 
Section VII - Cause et effet
Section VII - Cause et effetSection VII - Cause et effet
Section VII - Cause et effet
 
Chapitre 2: VII. Cause et effet
Chapitre 2: VII. Cause et effetChapitre 2: VII. Cause et effet
Chapitre 2: VII. Cause et effet
 
Chapitre 2: VII. Cause et effet
Chapitre 2: VII. Cause et effetChapitre 2: VII. Cause et effet
Chapitre 2: VII. Cause et effet
 
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrifice
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrificeChapitre 3: I. Expiation sans sacrifice
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrifice
 
Section I - Expiation sans sacrifice
Section I - Expiation sans sacrificeSection I - Expiation sans sacrifice
Section I - Expiation sans sacrifice
 
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrifice
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrificeChapitre 3: I. Expiation sans sacrifice
Chapitre 3: I. Expiation sans sacrifice
 
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'espritChapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
 
V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
V. Guérison et inchangeabilité de l'espritV. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
 
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'espritChapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l'esprit
 
3. LA GUÉRISON - III. Séparation versus union
3. LA GUÉRISON - III. Séparation versus union3. LA GUÉRISON - III. Séparation versus union
3. LA GUÉRISON - III. Séparation versus union
 

Plus de Pierrot Caron

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Pierrot Caron
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataillePierrot Caron
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.Pierrot Caron
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Pierrot Caron
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionPierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Pierrot Caron
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation saintePierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Pierrot Caron
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensivePierrot Caron
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Pierrot Caron
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.Pierrot Caron
 

Plus de Pierrot Caron (20)

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: Introduction
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainteChapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
 

Section III - L’autel de Dieu

  • 1. Chapitre 2 LA SÉPARATION ET L’EXPIATION III. L’autel de Dieu (1) L’Expiation ne peut être acceptée en toi qu’en libérant la lumière intérieure. Depuis la séparation, les défenses ont été utilisées presque uniquement pour défendre contre l’Expiation, et ainsi maintenir la séparation. En général cela est vu comme un besoin de protéger le corps. Les nombreux fantasmes corporels auxquels se livrent les esprits viennent de la croyance distordue que le corps peut être utilisé comme moyen d’atteindre à l’«expiation». Percevoir le corps comme un temple n’est qu’une première étape dans la correction de cette distorsion, parce qu’elle n’en change qu’une partie. Elle reconnaît que l’Expiation au sens physique est impossible. Toutefois, l’étape suivante consiste à se rendre compte qu’un temple n’est pas du tout une structure. Sa véritable sainteté réside dans l’autel intérieur autour duquel la structure est bâtie. L’importance accordée aux belles structures est un signe de la peur de l’Expiation, et l’indésir d’atteindre l’autel même. L’œil physique ne peut pas voir la réelle beauté du temple. Par contre, la vue spirituelle ne peut pas du tout voir la structure parce que c’est une vision parfaite. Toutefois, elle peut voir l’autel d’une manière parfaitement claire.
  • 2. Chapitre 2 LA SÉPARATION ET L’EXPIATION III. L’autel de Dieu (2) Pour être parfaitement efficace, l’Expiation a sa place au centre de l’autel intérieur, où elle défait la séparation et rétablit l’entièreté de l’esprit. Avant la séparation, l’esprit était invulnérable à la peur, parce que la peur n’existait pas. La séparation et la peur sont toutes deux des malcréations qui doivent être défaites pour la restauration du temple et pour l’ouverture de l’autel afin d’y recevoir l’Expiation. Cela guérit la séparation en plaçant en toi la seule défense efficace contre toute pensée de séparation, te rendant parfaitement invulnérable.
  • 3. Chapitre 2 LA SÉPARATION ET L’EXPIATION III. L’autel de Dieu (3) L’acceptation de l’Expiation par chacun n’est qu’une affaire de temps. Cela peut paraître contredire la libre volonté parce que la décision finale est inévitable, mais il n’en est rien. Tu peux temporiser et tu es capable d’une énorme procrastination, mais tu ne peux pas quitter entièrement ton Créateur, Qui a fixé des limites à ton aptitude à malcréer. Une volonté emprisonnée engendre une situation qui, à l’extrême, devient tout à fait intolérable. La tolérance à la douleur peut être grande, mais elle n’est pas sans limite. Tôt ou tard chacun finit par reconnaître, même très vaguement, qu’il doit y avoir une meilleure voie. En s’affirmant, cette re- connaissance devient un tournant. À la fin, cela réveille à nouveau la vision spirituelle, tout en diminuant l’investissement en la vue physique. Cet investissement alternant dans les deux niveaux de perception est ressenti habituellement comme un conflit, qui peut devenir très aigu. Mais l’issue est aussi certaine que Dieu.
  • 4. Chapitre 2 LA SÉPARATION ET L’EXPIATION III. L’autel de Dieu (4) La vision spirituelle ne peut pas voir l’erreur, littéralement, et ne cherche à voir que l’Expiation. Toutes les solutions que recherche l’œil physique se dissolvent. La vision spirituelle regarde à l’intérieur et reconnaît immédiatement que l’autel a été profané et qu’il a besoin d’être réparé et protégé. Parfaitement consciente de la défense juste, elle passe outre toutes les autres et regarde passé l’erreur vers la vérité. À cause de la force de sa vision, elle met l’esprit à son service. Cela rétablit le pouvoir de l’esprit et le rend de plus en plus incapable de tolérer le retard, car il se rend compte que celui-ci ne fait qu’ajouter une douleur inutile. En conséquence, l’esprit devient de plus en plus sensible à ce qu’il aurait considéré autrefois comme l’intrusion de très légers malaises.
  • 5. Chapitre 2 LA SÉPARATION ET L’EXPIATION III. L’autel de Dieu (5) Les enfants de Dieu ont droit au parfait bien-être qui provient d’une confiance parfaite. Tant qu’ils n’ont pas accompli cela, ils se gaspillent eux-mêmes et gaspillent leurs véritables pouvoirs créateurs en de vaines tentatives pour arriver à un plus grand bien-être par des moyens inappropriés. Mais les vrais moyens leur sont déjà fournis, qui ne comportent absolument aucun effort de leur part. L’Expiation est le seul don digne d’être offert à l’autel de Dieu, à cause de la valeur de l’autel même. Il fut créé parfait et il est entièrement digne de recevoir la perfection. Dieu et Ses créations sont complètement interdépendants. Il dépend d’elles parce qu’Il les a créées parfaites. Il leur a donné Sa paix pour qu’elles ne puissent pas être ébranlées et ne puissent pas être trompées. Chaque fois que tu as peur, tu es trompé, et ton esprit ne peut pas servir le Saint-Esprit. Cela t’affame en te niant ton pain quotidien. Dieu est seul sans Ses Fils et ils sont seuls sans Lui. Ils doivent apprendre à regarder le monde comme un moyen de guérir la séparation. L’Expiation est la garantie qu’ils finiront par y parvenir.