Section IV - L'erreur et l'ego

346 vues

Publié le

Section IV - L'erreur et l'ego
Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
346
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Section IV - L'erreur et l'ego

  1. 1. Chapitre 3 LA PERCEPTION INNOCENTE IV. L'erreur et l'ego (1) Les aptitudes que tu possèdes maintenant ne sont que des ombres de ta force réelle. Toutes tes fonctions présentes sont divisées et peuvent être mises en doute et remises en question. C'est que tu n'es pas certain de la façon dont tu vas les utiliser et tu es donc incapable de connaissance. Tu es aussi incapable de connaissance parce que tu peux encore percevoir sans amour. La perception n'existait pas avant que la séparation n'introduise des degrés, des aspects et des intervalles. Le pur-esprit n'a pas de niveaux, et tout conflit découle du concept de niveaux. Seuls les Niveaux de la Trinité sont capables d'unité. Les niveaux créés par la séparation ne peuvent qu'être en conflit. C'est qu'ils ne signifient rien les uns pour les autres.
  2. 2. Chapitre 3 LA PERCEPTION INNOCENTE IV. L'erreur et l'ego (2) La conscience, le niveau de la perception, fut la première division introduite dans l'esprit après la séparation, faisant de l'esprit un percepteur plutôt qu'un créateur. La conscience est correctement identifiée comme étant le domaine de l'ego. L'ego est une tentative de l'esprit faux pour te percevoir toi-même tel que tu souhaites être plutôt que tel que tu es. Or tu ne peux te connaître que tel que tu es, parce que c'est tout ce dont tu peux être sûr. Tout le reste peut être mis en question.
  3. 3. Chapitre 3 LA PERCEPTION INNOCENTE IV. L'erreur et l'ego (3) 1/2 L'ego est l'aspect interrogateur du soi de l'après-séparation, qui a été fait plutôt que créé. Il est capable de poser des questions mais non de percevoir des réponses signifiantes, parce que celles-ci impliqueraient la connaissance et ne peuvent être perçues. L'esprit est donc confus, parce que seule l'Unité d'esprit peut être sans confusion. Un esprit séparé ou divisé doit être confus. Il est nécessairement incertain de ce qu'il est. Il doit être en conflit parce qu'il est en désaccord avec lui-même.
  4. 4. Chapitre 3 LA PERCEPTION INNOCENTE IV. L'erreur et l'ego (4) 2/2 Cela rend ses aspects étrangers les uns aux autres, et c'est l'essence même de cette condition propice à la peur dans laquelle l'attaque est toujours possible. Tu as tout lieu d'avoir peur tel que tu te perçois toi-même. C'est pourquoi tu ne peux pas échapper de la peur jusqu'à ce que tu te rendes compte que tu ne t'es pas et ne pouvais pas te créer toi-même. Tu ne peux jamais rendre vraies tes malperceptions, et ta création est au- delà de ta propre erreur. C'est pourquoi il faudra que tu finisses par choisir de guérir la séparation.
  5. 5. Chapitre 3 LA PERCEPTION INNOCENTE IV. L'erreur et l'ego (5) Il ne faut pas confondre la justesse d'esprit avec l'esprit connaissant, parce qu'elle ne peut s'appliquer qu'à la perception juste. Tu peux être de l'esprit juste ou de l'esprit faux, et même là il peut y avoir des degrés, ce qui démontre clairement que la connaissance n'y entre pas. Employée correctement, l'expression « justesse d'esprit » sert à désigner la correction de la « fausseté d'esprit », et elle s'applique à l'état d'esprit qui induit la perception exacte. C'est un esprit de miracle parce qu'il guérit la malperception, ce qui est certes un miracle vu la façon dont tu te perçois toi-même.
  6. 6. Chapitre 3 LA PERCEPTION INNOCENTE IV. L'erreur et l'ego (6) La perception comporte toujours quelque mauvais usage de l'esprit, parce qu'elle amène l'esprit dans des zones d'incertitude. L'esprit est très actif. Quand il choisit d'être séparé, il choisit de percevoir. Jusque-là, sa seule volonté est de connaître. Après, il ne peut que faire des choix ambigus, et la seule voie qui mène hors de l'ambiguïté est la perception claire. L'esprit ne retourne à la fonction qui lui est propre que lorsqu'il a pour volonté de connaître. Cela le met au service du pur-esprit, où la perception est changée. L'esprit choisit de se diviser quand il choisit de faire ses propres niveaux. Mais il ne pourrait pas se séparer entièrement du pur-esprit, parce que c'est du pur-esprit qu'il tire tout son pouvoir de faire ou de créer. Même dans la malcréation, l'esprit affirme sa Source, sinon il cesserait d'être tout simplement. Cela est impossible, parce que l'esprit appartient au pur-esprit que Dieu a créé et qui est donc éternel.
  7. 7. Chapitre 3 LA PERCEPTION INNOCENTE IV. L'erreur et l'ego (7) 1/2 L'aptitude à percevoir a rendu le corps possible, parce que tu dois percevoir quelque chose et avec quelque chose. Voilà pourquoi la perception comporte un échange ou une traduction, dont la connaissance n'a pas besoin. La fonction interprétative de la perception, une forme distordue de la création, te permet alors de penser que tu es ton corps, interprétation par laquelle tu tentes d'échapper du conflit que tu as induit. Le pur-esprit, qui connaît, ne saurait se concilier avec cette perte de pouvoir, parce qu'il est incapable de ténèbres. Cela rend le pur-esprit presque inaccessible à l'esprit et entièrement inaccessible au corps.
  8. 8. Chapitre 3 LA PERCEPTION INNOCENTE IV. L'erreur et l'ego (8) 2/2 Par la suite, le pur-esprit est perçu comme une menace, parce que la lumière abolit les ténèbres en te montrant simplement qu'elles ne sont pas là. C'est ainsi que la vérité vaincra toujours l'erreur. Cela ne peut pas être un processus actif de correction parce que, comme je l'ai déjà souligné, la connaissance ne fait rien. Elle peut être perçue comme un agresseur, mais elle ne peut pas attaquer. Ce que tu perçois comme une attaque de sa part, c'est ta propre vague re-connaissance de ce que tu peux toujours te souvenir de la connaissance, puisqu'elle n'a jamais été détruite.
  9. 9. Chapitre 3 LA PERCEPTION INNOCENTE IV. L'erreur et l'ego (9) 1/2 Dieu et Ses créations restent en toute sûreté et connaissent donc qu'il n'existe aucune malcréation. La vérité ne peut pas s'occuper des erreurs que tu veux, toi. J'étais un homme qui se souvenait du pur-esprit et de sa connaissance. En tant qu'homme, je n'ai pas tenté de contrebalancer l'erreur par la connaissance, mais de corriger l'erreur de bas en haut. J'ai démontré à la fois l'impuissance du corps et la puissance de l'esprit. En unissant ma volonté à Celle de mon Créateur, je me suis naturellement souvenu du pur-esprit et de son but réel.
  10. 10. Chapitre 3 LA PERCEPTION INNOCENTE IV. L'erreur et l'ego (10) 2/2 Je ne peux pas unir pour toi ta volonté à Celle de Dieu, mais je peux effacer toutes les malperceptions de ton esprit si tu me laisses le guider. Seules tes malperceptions te barrent la route. Sans elles ton choix est certain. Une perception saine induit un choix sain. Je ne peux pas choisir pour toi, mais je peux t'aider à faire toi-même le juste choix. « Il y a beaucoup d'appelés mais peu d'élus » devrait être : «Tous sont appelés mais peu choisissent d'écouter.» Par conséquent, ils ne font pas le juste choix. Les « élus » sont simplement ceux qui font le juste choix plus tôt. Les esprits justes peuvent faire cela maintenant et ils trouveront du repos pour leurs âmes. Dieu te connaît seulement dans la paix, et cela est ta réalité.

×