 Toutes les informations circulant sont cruciales pour un Chef
d’Entreprise.
 Une perte d’information peut avoir des con...
Votre Entreprise

Partenaires
Environneme
nt business
Le Web

Clients
Frontière entre
votre réseau et l’extérieur

L’Entre...
 Archiver ou stocker en un lieu unique n’apporte qu’une
réponse partielle aux problématiques.
 Les solutions mises en pl...
 L’utilisateur ne peut pas se fier à l’information trouvée, car le
cycle de vie de celle-ci n’est pas maîtrisé
 L’utilis...
Attractif

Simple

Efficace

Accessible

Rigoureux

Utile
DIRECTIVES, LOIS,
BREVETS

COURRIELS
MESSAGERIE

FLUX RSS, FILS
D’INFORMATIONS
DOCUMENTS
ENTRANTS
NUMERISES

DOCUMENTS
BUR...
 Les entreprises dépensent en moyenne 20 € pour classer un
document, 120 € pour retrouver un document mal classé, 220
€ p...
 Un Fax coûte en moyenne 6200 € par an, le temps moyen
pour envoyer un fax est de 8 minutes
 Le coût moyen pour envoyer ...
 Le volume de documents papier croît de 56% par an
 Le volume d’enregistrements électroniques croit de 70% par
an
 50% ...
 31% des organisations ont plus de 20 référentiels distincts
 35% des organisations utilisent des développements
spécifi...
 Le volume d’informations à gérer quotidiennement est plus
important et moins homogène
 Les standards évoluent, par cons...
 Le web 2.0 repose sur la contribution et la participation des
utilisateurs
 Les contenus peuvent être republiés, enrich...
 Créer un Social CRM, de l’archivage, du partage et de
capitalisation avec un seul et même outil
 Rendre accessibles tou...
Réduction du
temps d’accès
aux
documents

Unicité ,
fluidité et
meilleure
cohérence de
l’information

Capitalisation
autou...
 Quand j’ai besoin d’un document, je demande à mes
collègues, qui eux doivent savoir où il se trouve !
 Si on perd un do...
 Nos locaux sont sûrs, et toutes nos données sont
sauvegardées par chaque collaborateur sur leur ordinateur
personnel !
...
Le Document

• Son contenu
• Son format
• Ses paramètres

Le Créateur

• Son rôle
• Ses compétences

L’Environnement
•
•
•...
Le Classement

Les Thèmes

Le
Document

Les Familles

Les Mots-clés
1. Chaque logique de classement est respectée : un
comptable peut continuer à classer par année fiscale, un
commercial par...
1. Chaque famille reprend les caractéristiques invariantes des
grands types de documents de l’Entreprise
2. Un dictionnair...
1

•Dans le contenu

2

• Dans les paramètres du contexte

3

• Dans les thématiques métiers

4

• Dans les typographies d...
• Tous les types de documents peuvent être indexés dans Mase
• Les documents de type Microsoft Office, Pdf, Html ont leur ...
• Chaque document a sa propre nature informatique. Cela peut être un
document Word, Excel, Pdf, etc..
• Un document est fo...
• Il est possible d’implémenter « n » référentiels sous forme
arborescente
• Un thème générique peut se découper en sous-t...
• Depuis que nous travaillons de manière organisée, nous avons établi
des grandes familles de documents (factures, bon de ...
• Les champs disponibles sont paramétrés en amont et correspondent à
un besoin réel recensé dans les services
• Les person...
• Chaque entreprise a son langage métier bien particulier, et au sein
même de celle-ci, des services peuvent parler de la ...
3. Optimisation
•Analyse des retours
•Modifications
•Déploiement

2. Construction
•Conceptualisation du Référentiel
•Valid...
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•

Présenter et expliquer
Avoir un panorama objectif de l’existant
Ecouter
Centrer le débat sur l’essent...
• Quid des flux (Qui fait quoi ? Comment ? A qui est destinée
l’information ?)
• Quid de la Volumétrie (combien de documen...
• C’est une « donnée » sur une donnée, soit une information structurée
complémentaire au fichier stocké, le décrivant de m...
• Plusieurs métadonnées peuvent être associées ou non à un fichier. On
appelle aussi cela « Tagguer » un fichier
• Dans le...
• Dans Mase, nous avons implémenté un moteur capable de créer, gérer
et modifier les métadonnées en fonction des besoins d...
•

•

Dossier : C’est le conteneur physique de base des documents. Il permet
d’assurer le stockage des fichiers, la sécuri...
•

•

Famille : typologie d’un document physique. Dans chaque entreprise, il existe
de grandes familles de documents liés ...
•

•

Thème : Sujet évoquant un domaine de compétence, une activité ou une
spécificité de l’entreprise ou de l’organisatio...
Bon de
commande

Bon de
livraison

Devis

Plaquette
produit

Conditions
générales de
vente
Plaquette
produit

Bon de
commande

Devis

Document
Commercial
Conditions
générales de
vente

Bon de
livraison
• Les thèmes permettent de garantir la cohérence des informations de
l’entreprise
• Chaque employé est un acteur de l’entr...
• Dans Mase, nous pensons qu’il est primordial que le stockage des
documents se fasse de la manière la plus simple
• Une a...
Pourquoi
on crée ?

• Besoin
• Projet
• Information

Qui va
créer ?

• Rôle
• Fonction
•Collaboration

Pour qui
créer ?

•...
PLUS D’INFORMATIONS
 http://www.mase-solutions.com
Mase   bâtir un référentiel multi-métiers
Mase   bâtir un référentiel multi-métiers
Mase   bâtir un référentiel multi-métiers
Mase   bâtir un référentiel multi-métiers
Mase   bâtir un référentiel multi-métiers
Mase   bâtir un référentiel multi-métiers
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mase bâtir un référentiel multi-métiers

1 225 vues

Publié le

Comment bâtir une solution de GED qui soit capable de prendre en compte toutes les facettes de vos métiers

Publié dans : Technologie
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Mase bâtir un référentiel multi-métiers

  1. 1.  Toutes les informations circulant sont cruciales pour un Chef d’Entreprise.  Une perte d’information peut avoir des conséquences catastrophiques sur le bon déroulement d’un process.  Chaque source d’information doit pouvoir être clairement identifiée et rapidement.  Aujourd’hui, les images et le son voyagent de façon quasi immédiate sur les infrastructures. Il n’existe presque plus de limitation en terme de volume distribué  Les appareils permettant d’accéder aux contenus en ligne sont pléthores : tablettes tactiles, Smartphones,  Les réseaux sont presque partout : Wi -Fi, 3 et 4 G..
  2. 2. Votre Entreprise Partenaires Environneme nt business Le Web Clients Frontière entre votre réseau et l’extérieur L’Entrepris e et ses employés
  3. 3.  Archiver ou stocker en un lieu unique n’apporte qu’une réponse partielle aux problématiques.  Les solutions mises en place nécessitent souvent un haut niveau d’expertise linguistique.  Avec le Web 2.0, les utilisateurs attendent d’être acteurs avec des solutions simples et des interfaces flexibles.  L’utilisateur conserve trop d’informations et ne trie pas, car cela est coûteux en temps et en énergie  L’utilisateur accède rarement à la bonne information du premier coup, car elle est souvent introuvable, ou masquée par une masse d’autres informations dans des silos distincts
  4. 4.  L’utilisateur ne peut pas se fier à l’information trouvée, car le cycle de vie de celle-ci n’est pas maîtrisé  L’utilisateur doit fournir un meilleur service avec moins de moyens pour faire gagner son entreprise.  L’utilisateur veut optimiser son travail quotidien en anticipant les besoins de ses clients, mais aussi en disposant d’une vue globale sur les informations les concernant.  Les informations existent, mais elles sont disparates et souvent dans un format peu manipulable  Les documents sont souvent dupliqués dans de multiples référentiels
  5. 5. Attractif Simple Efficace Accessible Rigoureux Utile
  6. 6. DIRECTIVES, LOIS, BREVETS COURRIELS MESSAGERIE FLUX RSS, FILS D’INFORMATIONS DOCUMENTS ENTRANTS NUMERISES DOCUMENTS BUREAUTIQUES INTERNES ET EXTERNES CAPITALISATION ? COURRIERS PAPIER, PLAQUETTES EXTERNES NOTES INTERNES, WIKIS PROJETS DOCUMENTS ISSUS DE RECHERCHES SUR LE WEB BILLETS DE BLOGS, RESEAUX SOCIAUX DOCUMENTS VIDEO ET IMAGE DOCUMENTS ISSUS DE WORKFLOWS METIERS
  7. 7.  Les entreprises dépensent en moyenne 20 € pour classer un document, 120 € pour retrouver un document mal classé, 220 € pour reproduire un document définitivement perdu  7,5 % des documents sont définitivement perdus, 3 % sont mal classés, et rarement retrouvés  Les utilisateurs passent 15% de leur temps de travail à lire les informations sur leur métier, mais consacrent 50% à les chercher.  Un document est photocopié en moyenne 19 fois sur papier, et systématiquement enregistré en local pour un document électronique
  8. 8.  Un Fax coûte en moyenne 6200 € par an, le temps moyen pour envoyer un fax est de 8 minutes  Le coût moyen pour envoyer un courrier postal oscille entre 8 € à 15 €  Le coût des espaces de bureau a augmenté de 19%.  Il faut savoir qu’il y a environ 4 trillions de documents existants aux USA et le taux de croissance est de 22% par an  Chaque collaborateur d’une entreprise reçoit 18 Mb de courriels par jour  Ils envoient et reçoivent 133 mails par jour
  9. 9.  Le volume de documents papier croît de 56% par an  Le volume d’enregistrements électroniques croit de 70% par an  50% des organisations scannent leur documents entrants de manière automatisée sans manipulation manuelle.  50% des organisations ne gèrent pas les enregistrements électroniques  71% des organisations ont mis en place des procédures de gestion du cycle de vie des documents papier, moins de la moitié l’ont fait pour les documents électroniques
  10. 10.  31% des organisations ont plus de 20 référentiels distincts  35% des organisations utilisent des développements spécifiques pour connecter leurs référentiels  Dans les organisations sans solution de gestion documentaire, 60% ne seraient pas capables de justifier les documents perdus, égarés, détruits  Plus de 70% des organisations n’ont pas de projet d’archivage à long terme de leurs contenus  Les collaborateurs d’entreprise peuvent passer jusqu’à 1h30 par jour à traiter leurs courriels S o u rc e : R a p p o r t d e f é v r i er 2 01 0 d e l ’ A I I M ( A s s o c ia t i o n f o r I n f o r m a t i o n a n d I m a g e Management)
  11. 11.  Le volume d’informations à gérer quotidiennement est plus important et moins homogène  Les standards évoluent, par conséquent les processus et les outils doivent eux aussi évoluer  L’environnement métier tend à se complexifier, les marchés sont rarement « structurés », et les informations peuvent être très transversales  Pour être le meilleur, il faut avoir les bonnes cartes au bon moment, pour prendre les bonnes décisions  L’évolution est en marche. Il est inutile de vouloir résister sous peine de pénaliser l’entreprise. Les utilisateurs emploient déjà ces technologies chez eux au quotidien
  12. 12.  Le web 2.0 repose sur la contribution et la participation des utilisateurs  Les contenus peuvent être republiés, enrichis, commentés, etc..  Les contenus sont facilement dif fusables au sein du système d’information de l’entreprise.  Des discussions peuvent débuter autour d’un document, permettant ainsi d’enrichir celui -ci.  Les gains sont flagrants concernant l’accès au savoir et aux expertises pour tous  Le travail quotidien et les modes opératoires de chacun trouvent une réponse appropriée.
  13. 13.  Créer un Social CRM, de l’archivage, du partage et de capitalisation avec un seul et même outil  Rendre accessibles tous les documents  Palier aux 40% de recherches qui demeurent infructueuses  Définir une vraie politique éditoriale  Rendre les flux d’informations entre partenaires plus qualitatifs  Capitaliser en cohérence avec les besoins, les informations nécessaires au bon fonctionnement  Penser aux interactions futures dès maintenant  Gérer l’exponentialité des données  Rendre les méthodes d’accès aux documents plus ouvertes à tous, et évolutives
  14. 14. Réduction du temps d’accès aux documents Unicité , fluidité et meilleure cohérence de l’information Capitalisation autour des logiques métier Pas de prise en main contraignante Gestion simplifiée et structurée de tous les types de documents
  15. 15.  Quand j’ai besoin d’un document, je demande à mes collègues, qui eux doivent savoir où il se trouve !  Si on perd un document électronique, ce n’est pas grave, il n’a pas de légalité !  On n’a pas le temps de se consacrer à ça, et en plus, en ce moment on fait des économies !  Le respect de l’environnement ? Un peu de papier c’est pas ça qui va empirer la situation !  Si on trouve trop vite un document, on va payer nos employés à ne plus rien faire ?  Nous on préfère gérer les projets tous ensemble, et faire venir tous nos chefs de projets à notre siège pour étudier les documents autour d’une table !
  16. 16.  Nos locaux sont sûrs, et toutes nos données sont sauvegardées par chaque collaborateur sur leur ordinateur personnel !  Ici on fait confiance aux gens, et on sait qu’ils ne partiront jamais avec des informations internes !  Le courrier entrant ? Les bannettes sont vidées quand les gens ont le temps, et comme c’est du papier, on ne risque pas de les perdre !  Une solution de Ged ? Cela ne doit pas être compliqué à installer ! Mon fils fait une école d’informatique, il nous fera ça pendant ses vacances !
  17. 17. Le Document • Son contenu • Son format • Ses paramètres Le Créateur • Son rôle • Ses compétences L’Environnement • • • • • Les métiers La stratégie Les partenaires Les clients La concurrence
  18. 18. Le Classement Les Thèmes Le Document Les Familles Les Mots-clés
  19. 19. 1. Chaque logique de classement est respectée : un comptable peut continuer à classer par année fiscale, un commercial par client, etc.. 2. Les droits d’accès sont étudiés conformément à l’objectif et à la « fonction » de chaque document 3. On implémente autant de vues métiers « logiques » sur les processus internes et externes qu’il en existe pour l’entreprise 4. Chaque document peut être rattaché à « n » logiques métiers pour être facilement retrouvé par tous les profils de l’entreprise 5. Chaque document est « normé » et « référencé » en tant qu’entité standardisée dans l’entreprise !
  20. 20. 1. Chaque famille reprend les caractéristiques invariantes des grands types de documents de l’Entreprise 2. Un dictionnaire métier implémente les mots d’usage les plus couramment utilisés au sein et à l’extérieur de l’entreprise. On y adjoint définitions communément admises et synonymies 3. Chacun des paramètres précédemment énoncés est une clé d’entrée vers le document 1. 2. On peut les utiliser de manière distincte ou utiliser tous les critères de manière simultanée Les utilisateurs qui créent les documents et ceux qui recherchent, utilisent les même arguments, définis pour eux en amont
  21. 21. 1 •Dans le contenu 2 • Dans les paramètres du contexte 3 • Dans les thématiques métiers 4 • Dans les typographies de documents 5 • Dans le dictionnaire de mots-clés
  22. 22. • Tous les types de documents peuvent être indexés dans Mase • Les documents de type Microsoft Office, Pdf, Html ont leur contenu indexé « plein texte » de manière native et transparente, soit près de 95% des documents en circulation. • On peut alors rechercher une phrase, une expression, un groupe de mots, une date, une référence, qui serait contenue dans le document lui-même • Comme dans les moteurs de recherche du web, ce type de recherche remonte beaucoup de bruit, et sur des mots très courants, le risque est de faire apparaître un très grand nombre de résultats
  23. 23. • Chaque document a sa propre nature informatique. Cela peut être un document Word, Excel, Pdf, etc.. • Un document est forcément nommé (exemple « document1.doc ») • Un document peut aussi avoir son propre titre (exemple : « Liste des sociétés locataires ») • Un document a forcément une date de création • Le document a forcément un auteur/créateur • Un document pet avoir une taille
  24. 24. • Il est possible d’implémenter « n » référentiels sous forme arborescente • Un thème générique peut se découper en sous-thèmes, qui à leur tour se découpent en sous-sous-thèmes et ainsi de suite, reproduisant ainsi le cheminement d’un processus de manière logique • Ces référentiels apportent donc une vue « multi-métiers » à votre organisation, permettant ainsi d’apporter une réponse à tous les profils • Un document peut donc être annexé à plusieurs parties d’un ou plusieurs référentiels • Un utilisateur ne verra s’afficher que les thèmes correspondant aux documents sur lesquels il a des droits
  25. 25. • Depuis que nous travaillons de manière organisée, nous avons établi des grandes familles de documents (factures, bon de commandes, contrats, etc..) • Chaque grande famille de documents circulant au sein de votre organisation est implémentable dans Mase • Pour chaque famille, il existera des champs pré-paramétrés invariants, correspondant à cette unique famille • Les personnes intégrant des informations dans Mase utilisent cette indexation pour apporter un complément d’information nécessaire à une bonne compréhension de tous
  26. 26. • Les champs disponibles sont paramétrés en amont et correspondent à un besoin réel recensé dans les services • Les personnes ne devant pas utiliser une famille de document ne la verront pas apparaître (exemple : un employé de la production ne verra pas les documents de la famille « document commercial ») • Les champs proposés sont diverses : • • • • • • • Champ texte en saisie libre ou contrôlée Champ date Champ url Champ email Champ liste de choix Champ case à cocher Etc..
  27. 27. • Chaque entreprise a son langage métier bien particulier, et au sein même de celle-ci, des services peuvent parler de la même chose avec des mots différents • Des mots très spécifiques circulent donc de manière naturelle au sein des conversations et des informations • Ces mots correspondent à une vision très particulière de l’entreprise vis-à-vis de son marché. Ils ont donc une définition qui leur est propre, et qui peut être différente d’une entreprise à l’autre • Dans Mase, un document peut donc être rattaché à un de ces mots, et implicitement à sa définition, et à ses synonymes
  28. 28. 3. Optimisation •Analyse des retours •Modifications •Déploiement 2. Construction •Conceptualisation du Référentiel •Validation des terminologies •Modélisation d’un pilote •Choix d’utilisateurs référents 1. Interviews •Présentation du concept •Définition des priorités •Analyse de l’existant •Collecte des besoins
  29. 29. • • • • • • • • • • Présenter et expliquer Avoir un panorama objectif de l’existant Ecouter Centrer le débat sur l’essentiel Cartographier Faire preuve de bon sens Simplifier Prévoir Sécuriser Pérenniser
  30. 30. • Quid des flux (Qui fait quoi ? Comment ? A qui est destinée l’information ?) • Quid de la Volumétrie (combien de documents existants, à venir ? Quels outils de création ?) • Quid des terminologies au sein de tous les métiers de l’entreprise ? • Quid du référencement des catégories de documents circulant au sein de l’entreprise ? • Quid du stockage des documents, et des besoins de chacun ? • Quid des droits d’accès aux documents ? • Qui des modalités d’utilisation ?
  31. 31. • C’est une « donnée » sur une donnée, soit une information structurée complémentaire au fichier stocké, le décrivant de manière explicite • Pour des fichiers images, les métadonnées sont primordiales, car les moteurs d’indexation ne savent pas les analyser • Les métadonnées améliorent la gestion des référentiels de documents numériques. Elles permettent d’éditer, rechercher, réutiliser, diffuser et publier tous types de contenus • Ce sont essentiellement des mots, du texte libre, des expressions régulières, des liens, etc..
  32. 32. • Plusieurs métadonnées peuvent être associées ou non à un fichier. On appelle aussi cela « Tagguer » un fichier • Dans les bibliothèques, un ouvrage mal catalogué, est un ouvrage considéré comme perdu • Il existe des métadonnées internes propres au document, et des métadonnées externes contenues dans des BDD ou des fichiers Xml de description • Dans Mase, les métadonnées sont implémentées à différents niveaux pour permettre aux utilisateurs de découvrir l’existence de ressources et la nature de ce qu’ils recherchent
  33. 33. • Dans Mase, nous avons implémenté un moteur capable de créer, gérer et modifier les métadonnées en fonction des besoins de l’Entreprise. • Il est possible de créer des métadonnées de manière illimitées en fonction des besoins. Rien n’est imposé au préalable afin de « cadrer » au plus juste avec les besoins internes. • Toutes les métadonnées sont implémentées et paramétrées uniquement parce que vous l’avez décidé, et parce qu’elles correspondent à un besoin réel d’information • De nouvelles métadonnées peuvent être suggérées à l’administrateur de la plateforme
  34. 34. • • Dossier : C’est le conteneur physique de base des documents. Il permet d’assurer le stockage des fichiers, la sécurité et les accès sur ces informations stockées. Il permet de refléter la façon dont les services s’organisent en interne pour structurer leur production documentaire, indépendamment des objectifs et de la stratégie de l’entreprise Documents : Appellation générique désignant tout type de fichier qui est stocké dans un dossier. La nature d’un document peut-être un fichier bureautique, une image, une vidéo, un son, une télécopie numérisée, etc… Les documents sont créés par les membres de l’équipe, par des applications ou téléchargés via Internet
  35. 35. • • Famille : typologie d’un document physique. Dans chaque entreprise, il existe de grandes familles de documents liés aux processus métiers. Les documents techniques, les documents commerciaux, les documents juridiques. Aujourd’hui, les familles permettent de regrouper en entités logiques, les multitudes de documents qui sont créés et utilisés chaque jour par les membres d’une équipe Attribut : Informations invariantes caractérisant une famille de document. Autrefois, sur le papier, on utilisait les cartouches sur la page de garde, pour décrire le contenu d’un document. Aujourd’hui, les attributs permettent de transposer les informations d’un cartouche dans un fichier informatique
  36. 36. • • Thème : Sujet évoquant un domaine de compétence, une activité ou une spécificité de l’entreprise ou de l’organisation. Les thèmes peuvent être organisés en structure hiérarchique afin de décrire l’intégralité d’un processus métier, ou permettre aux utilisateurs de facilement s’orienter dans un univers qui leur est familier. Chaque thème peut-être documenté (affichage de bulles d’aide) pour faciliter la compréhension générale Thesaurus : Structure de terminologies « métiers » (thèmes) organisées en arborescence logique, allant du sujet le plus générique au sujet le plus pointu, permettant ainsi à un utilisateur de parcourir un processus ou une organisation avec des critères qu’il connait parfaitement. Il peut exister dans une même base documentaire, plusieurs thesaurus qui coexistent, et un document peut être associé à plusieurs thesaurus
  37. 37. Bon de commande Bon de livraison Devis Plaquette produit Conditions générales de vente
  38. 38. Plaquette produit Bon de commande Devis Document Commercial Conditions générales de vente Bon de livraison
  39. 39. • Les thèmes permettent de garantir la cohérence des informations de l’entreprise • Chaque employé est un acteur de l’entreprise, et à ce titre, il connait parfaitement les processus internes et/ou l’organisation générale. • il sait donc correctement s’orienter dès lors qu’il recherche une information • Les thèmes permettent de conceptualiser un (des) parcours afin de les rendre visibles (ou pas) lorsqu’un employé est dans un processus particulier • Les thèmes sont construits sur la base des attentes « terminologiques et organisationnelles » de chacune des populations de l’entreprise
  40. 40. • Dans Mase, nous pensons qu’il est primordial que le stockage des documents se fasse de la manière la plus simple • Une arborescence est spécialement dédiée au stockage physique et à l’attribution des droits. Celle-ci n’est visible que pour les personnes pouvant publier • La double nomenclature permet de satisfaire et de rassurer toutes les populations d’une entreprise, arrêtent ainsi de « lutter » les uns contre les autres. • Chaque service peut avoir ses propres processus de classement convenant à l’ensemble des ses acteurs • Mase permet de ne pas opter pour une structure de classement toute en profondeur
  41. 41. Pourquoi on crée ? • Besoin • Projet • Information Qui va créer ? • Rôle • Fonction •Collaboration Pour qui créer ? • Contribution • Diffusion • Rétention
  42. 42. PLUS D’INFORMATIONS  http://www.mase-solutions.com

×