Etude confiance numérique - Markess - Chambersign 2015

1 614 vues

Publié le

Etude confiance numérique - Markess - Chambersign 2015
à télécharger ici http://www.markess.fr/demandedocument.php?refdoc=1001

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 614
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 011
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude confiance numérique - Markess - Chambersign 2015

  1. 1. Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques REFERENTIEL DE PRATIQUES 2014-2016 Offert par
  2. 2. MARKESS 1 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques Janvier 2015 Parution du Rapport Lemoine sur la transformation numérique, actions du G29 – groupe des autorités européennes de protection des données dont fait partie la CNIL – en faveur de la protection des données, règlement eIDAS visant à développer les échanges numériques au niveau européen…, les initiatives sont nombreuses en 2014 afin d’instaurer le climat de confiance indispensable à la mutation des organisations vers le numérique et à l’essor d’usages innovants associés. Dans ce contexte, ce document délivre quelques résultats clés d'une étude approfondie menée par MARKESS auprès de 125 décideurs métiers et informatiques, au sein d’entreprises et d’administrations en France, ainsi que d’une trentaine d’acteurs du marché des logiciels et services informatiques. Il présente également le profil d’un prestataire actif sur ce marché et ayant soutenu cette recherche conduite en toute indépendance. MARKESS est une société d’études indépendante spécialisée dans l’analyse des marchés et des stratégies de modernisation des entreprises et administrations avec les technologies du numérique. Thématiques abordées dans ce Référentiel de Pratiques : Un fort besoin de sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques...................... 2 La cybercriminalité n’est pas le seul élément déclencheur ..................................................................... 3 Des usages innovants amenés à se développer avec les objets connectés… et à sécuriser .................... 4 Des entreprises conscientes des risques associés à l’introduction du numérique................................... 5 Les solutions pour protéger les données et gérer l’identité numérique .................................................. 6 Les principaux bénéfices des solutions de confiance mises en place par les entreprises ........................ 7 Les prestataires de solutions de confiance et leur positionnement sur le marché.................................. 8 Le point de vue des analystes de MARKESS............................................................................................. 9 Méthodologie MARKESS........................................................................................................................ 10 Glossaire MARKESS................................................................................................................................ 11 Se benchmarker avec MARKESS ............................................................................................................ 12 Profil de prestataire................................................................................................................................14 Ce document ainsi que l’ensemble des contenus présentés sont protégés par le droit d’auteur en vertu de l’article L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou diffusion, partielle ou totale, même non commerciale, est interdite quel qu’en soit le support ou le mode de communication sans l’accord préalable et écrit de l’auteur/éditeur. Pour toute demande d’autorisation de reprise de contenus ou de graphiques, contactez MARKESS : 01 56 77 17 77 ou www.markess.fr/demandeinformations.php  Contactez 6 bis rue Auguste Vitu 75015 Paris Tél. : +33 1 56 77 17 77 www.markess.com
  3. 3. MARKESS Référentiel de Pratiques MARKESS 2 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Un fort besoin de sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques Rappel : l’échantillon porte sur une population relativement mature en regard du sujet traité par MARKESS. Les objectifs prospectifs recherchés à travers l’étude nécessitent en effet d’interroger des décideurs pouvant s’exprimer sur leurs réflexions avancées ou sur leurs retours d’expérience en lien avec le thème analysé ainsi que sur les tendances qu’ils anticipent à 2 ans. Les résultats sont à remettre en perspective de ce contexte et ne sont pas forcément représentatifs des pratiques de l’ensemble des entreprises françaises. Piratage de dizaines de milliers de dossiers RH de fonctionnaires américains (dont certains habilités au secret défense), vol de documents confidentiels à Sony Pictures et révélation d’éléments stratégiques échangés avec des partenaires – dont Snapchat, vol et publication en ligne de 7 millions d’identifiants Dropbox, intrusion dans le système de paiement de l’américain Home Depot compromettant 56 millions de cartes de paiement, piratage des données personnelles de 83 millions de clients de la banque JB Morgan Chase & Co…, de telles affaires font malheureusement de plus en plus la « une » des médias. Fin 2014, MARKESS constate qu’en France : ● Les transactions et services en ligne font aujourd’hui partie intégrante des pratiques des organisations avec plus de 3 sur 4, parmi celles interrogées, qui indiquent gérer des transactions en ligne ou proposer des services en ligne à leurs clients et partenaires. ● A l’unanimité, les décideurs interrogés dans le cadre de cette étude identifient un besoin de sécuriser leurs échanges dématérialisés et leurs transactions numériques. ● 85% des décideurs jugent ce besoin fort, particulièrement dans les secteurs de la banque et de l’assurance, le secteur public et chez les opérateurs de services (de type télécoms, utilities). ● Ce besoin est croissant avec la taille des organisations interrogées. ● Les décideurs rattachés à des directions métiers (DAF, RH, vente/relation client, juridique, production…) accordent une importance plus forte à ce besoin que leurs pairs dépendant de directions générales ou de directions informatiques. Evaluation du besoin de sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques selon les décideurs interrogés – France, 2014 (en % de décideurs) Echantillon : 125 décideurs © Copyright MARKESS – Reproduction interdite sans autorisation – 01 56 77 17 77
  4. 4. MARKESS International Référentiel de Pratiques MARKESS 3 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 La cybercriminalité n’est pas le seul élément déclencheur Retrouvez les analyses de MARKESS sur le sujet de la mobilité sur son blog blog.markess.fr/mobilité/ Si toutes ces affaires évoquées dans la presse relèvent essentiellement de la cybercriminalité, la montée de cette nouvelle forme de délinquance – et dont aucune organisation ni individu n’est aujourd’hui à l’abri – n’apparaît qu’en 4ème position des éléments qui déclenchent un projet de sécurisation des échanges dématérialisés et des transactions numériques. Les décideurs interviewés mettent d’abord en avant : ● Les contraintes imposées par la loi ou des réglementations quant à la dématérialisation de certains documents ou au recours au numérique pour le traitement de nombreux processus. Ainsi l’introduction du numérique dans les affaires a fait évoluer le cadre législatif afin de donner la même valeur au document numérique (facture, contrat, bulletin de paie…) qu’au document papier sous la contrainte de respecter des dispositifs afin de garantir notamment l’intégrité du document et l’authenticité de son origine. ● L’utilisation accrue des terminaux mobiles, de type smartphone ou tablette, pour accéder aux applications métiers de l’entreprise, impulsée notamment par l’évolution des modes de travail et l’apparition du BYOD (Bring Your Own Device) : l’ouverture des systèmes d’information impose inévitablement de renforcer la sécurité des données, des serveurs supportant le système d’information (qu’ils soient dans le cloud ou non) et des terminaux utilisés pour y accéder. ● Le développement de nouveaux usages grâce à l’innovation constante dans le domaine du numérique : des usages numériques qui s’adressent aussi bien au grand public qu’à la sphère professionnelle (partenaires commerciaux, clients BtoB, fournisseurs, employés ou agents…) et qui déclenchent en parallèle la mise en œuvre de projets visant à sécuriser les échanges et les transactions générés, et aussi à protéger des données personnelles. Les principaux déclencheurs d’un projet de sécurisation des échanges dématérialisées et des transactions numériques – France, 2014 (liste suggérée, multi-réponses) Echantillon : 125 décideurs © Copyright MARKESS – Reproduction interdite sans autorisation – 01 56 77 17 77
  5. 5. MARKESS Référentiel de Pratiques MARKESS 4 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Des usages innovants amenés à se développer avec les objets connectés… et à sécuriser Découvrez l’intervention de MARKESS sur les objets connectés et la valorisation des données lors du Congrès FAN 2014 blog.markess.fr/2014/12/vi deo-fan-objets-connectes- valorisation-des- donnees.html Pour 62% des décideurs interrogés, l’apparition de nouveaux usages est un déclencheur de projets de sécurisation des échanges dématérialisés et transactions numériques dans les entreprises. Grâce aux technologies numériques les entreprises développent de nombreux services permettant la contractualisation en ligne, l’accès à des « datarooms » virtuelles (pour y centraliser des informations d'ordre économique, technique ou juridique mis à disposition des acquéreurs potentiels dans le cadre du processus de cession d'une entreprise par exemple), le vote électronique, de convoquer électroniquement à des assemblées générales, la saisie et la transmission d’un constat d’accident depuis un smartphone, le paiement par téléphone mobile… Les administrations publiques sont aussi concernées et proposent de plus en plus divers services en ligne pour les citoyens (demande et récupération d’actes civils, inscription et paiement en ligne pour des prestations de type crèche, cantine…). Ce sont autant d’usages innovants qui apportent une réelle valeur d’usage mais qui engendrent aussi de nouveaux risques. Un autre aspect amené à fortement évoluer ces prochaines années en matière d’usage est le développement des objets connectés et de l’internet des objets (IOT). A fin 2014, près d’une organisation interrogée sur trois avance investir dans l’internet des objets. MARKESS note cependant que les réalisations et les projets en cours sont encore fortement cantonnés aux grandes entreprises. Il s’agit par exemple de développer des usages autour de la gestion des consommations (avec des compteurs et des poubelles équipés d’une puce, d’un capteur ou d’une étiquette communicante par exemple), des stocks, des matériels, des bâtiments, de la relation client, des heures… Avec l’émergence des objets connectés et l’essor rapide qu’ils vont prendre dans la société, d’autres contraintes et risques, encore difficiles à évaluer, vont survenir. Fin 2014, 26% des décideurs interrogés citent d’ailleurs le développement des usages autour des objets connectés en tant qu’élément déclencheur d’un projet de confiance numérique. Il s’agit d’identifier et d’authentifier l’objet connecté, de sécuriser les données transférées entre l’objet connecté et les serveurs, les systèmes d’information ou d’autres objets connectés… L’étude de MARKESS cartographie diverses problématiques liées à la confiance numérique et au développement de ces objets connectés, identifiées par les décideurs interrogés. Toute acquisition de l’étude approfondie de plus de 100 pages est accompagnée d’une présentation personnalisée de l’analyste de MARKESS qui détaille selon vos besoins les résultats par taille, secteur d’activité et profil de répondants.
  6. 6. MARKESS Référentiel de Pratiques MARKESS 5 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Des entreprises conscientes des risques associés à l’introduction du numérique La grande majorité des décideurs interviewés, et particulièrement les décideurs métiers, ont pleinement conscience des risques encourus avec l’introduction du numérique dans les échanges et les transactions : ● Près d’un décideur sur deux indique ainsi que son organisation a déjà évalué ces risques. ● Pour plus d’un tiers, l’évaluation de tels risques est prévue. Les risques encourus sont variés et proviennent tant de l’extérieur (tel que le risque de hacking avec l’intrusion de pirates dans les systèmes d’information de l’entreprise) que de l’intérieur (résultant d’actions mal intentionnées ou non de la part des collaborateurs notamment) : ● Atteinte à la confidentialité des données, qu’il s’agit de données personnelles relatives aux collaborateurs de l’entreprise, de données stratégiques sur les activités de l’organisation, de données médicales ou de santé. ● Atteinte à l’image et à la réputation de l’entreprise, au-delà de sa notoriété numérique ou de son « e-réputation ». ● Perte de confiance des clients vis-à-vis de l’organisation. ● Non-respect de la vie privée des individus (y compris des collaborateurs) avec particulièrement les enjeux liés aux données à caractère personnel et au droit à l’oubli. ● Perte de la valeur authentique des documents, par exemple suite à leur falsification ou à leur conservation dans des conditions ne permettant pas de garantir l’authenticité du document dans le temps. Ces risques peuvent très rapidement entraîner des conséquences désastreuses (d’ordre financier, voire pénal), tant pour les entreprises que pour leurs partenaires impliqués dans les échanges électroniques. Principaux risques liés à l’introduction du numérique dans les échanges et les transactions – France, 2014 (liste suggérée, multi-réponses) Echantillon : 125 décideurs © Copyright MARKESS – Reproduction interdite sans autorisation – 01 56 77 17 77 Retrouvez dans l’étude complète de plus de 100 pages :  Les autres risques encourus selon les décideurs interrogés  Les obstacles rencontrés à la mise en œuvre de projets de sécurisation des échanges dématérialisés et des transactions numériques  Les acteurs impliqués dans de tels projets au sein des organisations  Leur périmètre d’intervention
  7. 7. MARKESS International Référentiel de Pratiques MARKESS 6 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Les solutions pour protéger les données et gérer l’identité numérique Découvrez la dernière analyse de MARKESS sur la facturation électronique blog.markess.fr/2014/11/ge neraliser-la- dematerialisation-des- factures-facturation- electronique.html Afin de se prémunir de tels risques, les décideurs interrogés mettent en œuvre diverses solutions de confiance portant principalement sur : ● Les données : si les données personnelles sont très souvent au cœur des enjeux de confiance, quel que soit le profil des organisations, la sécurisation de nombreux autres contenus et documents numériques – contrats, factures, commandes, bulletins de paie, pièces de marchés publics, données de santé, demandes de citoyens... mais aussi les flux financiers, est également jugée cruciale. Les besoins les plus forts émis par les décideurs interrogés reposent ainsi sur la protection des données, la garantie de leur intégrité, la sécurisation de leurs transferts et la garantie de confidentialité. ● Les identités, tant au niveau des personnes que des objets connectés : les attentes à ce niveau concernent l’authentification d’un utilisateur (i.e. la validation de l’identité afin de s’assurer qu’il s’agit bien de la bonne personne), la gestion du risque d’usurpation d’identité et la gestion des identités numériques. Les besoins sont donc épars et ne sont pas tous couverts par les solutions qui équipent déjà la quasi-totalité des décideurs interrogés. Plus de 50% des décideurs interviewés mentionnent que leur organisation a déjà investi, à fin 2014, dans des solutions d’authentification par mot de passe, de certificat de signature électronique et de certificat SSL. D’ici 2016, les projets d’investissement devraient porter sur d’autres typologies de solutions plus en phase avec les évolutions en cours : coffre-fort numérique, authentification forte par téléphone mobile, gestion des identités et des accès (IAM - Identity and Access Management), chiffrement (ou cryptage) et transfert sécurisé de documents. Principales solutions de confiance utilisées par les organisations interrogées France, 2014 (en % de décideurs – liste suggérée, multi-réponses) Echantillon : 125 décideurs © Copyright MARKESS – Reproduction interdite sans autorisation – 01 56 77 17 77
  8. 8. MARKESS Référentiel de Pratiques MARKESS 7 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Les principaux bénéfices des solutions de confiance mises en place par les entreprises Au-delà des bénéfices directement imputables à la transformation des processus et des documents avec le numérique, la mise en place de solutions de confiance numérique permet de : ● Gagner en temps en raccourcissant les délais de traitement et en rationalisant les opérations, en limitant le nombre d’interventions. ● Améliorer l’expérience client, notamment en proposant au client de procéder lui-même à certaines opérations en ligne (enregistrement, souscription, demande…) selon ses préférences en matière de moment, de lieu, de média… ● Simplifier les transactions en apportant plus de fluidité, notamment grâce aux circuits de worfklow. ● Diminuer les coûts, particulièrement sur les aspects liés à l’archivage et à la conservation des données numériques avec des coûts moindres que ceux associés à l’archivage physique. Il s’agit d’économies directes (i.e. liées au coût de la solution elle-même) qu’indirectes (économies réalisées sur le temps de recherche d’informations archivées par exemple). ● Améliorer l’image perçue par l’extérieur en offrant l’image d’une entreprise moderne et innovante, à l’écoute des attentes de ses partenaires en matière de confiance. Principaux bénéfices obtenus grâce au recours à des solutions de confiance numérique – France, 2014 (liste suggérée – multi-réponses) Echantillon : 125 décideurs © Copyright MARKESS – Reproduction interdite sans autorisation – 01 56 77 17 77 Evaluez la maturité de votre entreprise en matière de confiance numérique par rapport à d’autres décideurs dans votre secteur d’activité et de « Best in class ». Pour toute demande de benchmark, contactez : Amélie Brac abrac@markess.com Tel - 01 56 77 17 77
  9. 9. MARKESS Référentiel de Pratiques MARKESS 8 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Les prestataires de solutions de confiance et leur positionnement sur le marché Pour plus d’informations sur les acteurs de ces différents marchés, consultez les mappings de positionnement de MARKESS bit.ly/Mappings Face à un sujet complexe et vital, les organisations cherchent avant tout à se reposer sur l’expérience d’un prestataire expérimenté. MARKESS note que l’expérience « business » du prestataire est l’un des critères clés retenus par plus de 50% des décideurs interrogés pour choisir le prestataire qui les accompagne dans leurs projets de confiance numérique. Leurs attentes portent ainsi sur : ● L’expérience métier : avec le développement d’usages au cœur desquels la notion de confiance numérique est clé, les besoins ne se cantonnent plus au back-office informatique mais remontent au front-office et aux processus métiers. Les solutions doivent donc répondre à des besoins métiers spécifiques (signer des contrats en ligne pour une direction commerciale, dématérialiser les bulletins de paie pour une direction RH…) mais également être simples à utiliser (ergonomes, intégrées à la solution métier elle-même – ERP, CRM, RH…). ● L’expérience sectorielle du prestataire avec des offres adaptées aux enjeux propres à certains secteurs d’activité (banque, assurance, commerce en ligne, immobilier, secteur public, santé…). Le schéma suivant positionne quelques profils d’acteurs en fonction de : ● Leur couverture des besoins en confiance numérique, certains acteurs intervenant sur un maillon spécifique de la chaîne de confiance, d’autres proposant en propre une offre plus large couvrant tous les besoins – de d’identification à la conservation. ● Leur approche des besoins, avec une orientation plutôt « business » (métier et/ou sectorielle) pour les uns, plutôt technique / informatique pour les autres. Mapping des acteurs sur le marché des solutions de confiance numérique France, janvier 2015 Liste non exhaustive d’acteurs avec un chiffre d’affaires global de plus de 1 million d’euros (hors intégrateurs et cabinets de conseil - les acteurs du marché de l’archivage numérique sont positionnés sur un mapping spécifique) © Copyright MARKESS – Reproduction interdite sans autorisation – 01 56 77 17 77 Retrouvez dans l’étude complète de plus de 100 pages :  L’intérêt des décideurs pour les offres de confiance numérique portées dans le cloud  Les 11 critères de choix d’un prestataire  Les acteurs (dont les prestataires de services) cités par les décideurs pour les accompagner dans leurs projets  Les acteurs cités en tant que concurrents par les prestataires interrogés
  10. 10. MARKESS Référentiel de Pratiques MARKESS 9 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Le point de vue des analystes de MARKESS Selon MARKESS, les principaux points à retenir en conclusion de cette analyse consacrée à la confiance numérique sont les suivants : ● Les décideurs interrogés sont quasi-unanimes quant à l’importance de sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques. ● MARKESS note une véritable prise de conscience des risques associés à l’incontournable introduction du numérique dans les échanges et transactions. ● Les organisations investissent dans des projets de sécurisation poussées par des facteurs variés : caractère incitatif, voire obligatoire, du cadre légal et réglementaire, opportunités technologiques (dont celles associées aux terminaux mobiles) et nouveaux usages qui en découlent, montée de la cybercriminalité… ● Des pratiques sont à distinguer selon le profil des organisations (secteur, taille, processus métier concerné), tant en termes de contenus numériques à sécuriser, d’usages à développer autour de la confiance numérique que de solutions associées. ● Les directions métiers sont fortement sensibilisées et impliquées dans les projets de confiance numérique, voire plus que les directions informatiques et directions générales. ● Une forte proportion des organisations interrogées ont déjà recours à des solutions de confiance numérique… mais ce recours est limité à quelques solutions ce qui ne permet pas de couvrir complètement la chaîne de la confiance numérique. ● Les besoins de sécurisation sont ainsi encore importants et de nombreux projets sont à mener d’ici 2016. ● Les bénéfices associés à la mise en œuvre de solutions de confiance numérique sont tangibles, tant pour les organisations que pour leurs partenaires. ● Le contexte global (économique, législatif, normatif…) dans lequel évoluent les organisations est propice au développement des projets de confiance numérique.
  11. 11. MARKESS Référentiel de Pratiques MARKESS 10 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Méthodologie MARKESS Pour en savoir plus sur les méthodologies d’analyse de MARKESS www.markess.com/qui- sommes-nous/methodologie La méthodologie suivie pour réaliser cette étude repose sur des interviews réalisées d’octobre à novembre 2014 auprès de : ● 125 décideurs au sein d’entreprises et d’administrations (basées en France) – dont 40% de décideurs rattachés à une direction métier (vente/marketing/relation client, administrative/financière, ressources humaines, juridique, organisation, production…), 30% à une direction générale et 30% à une direction informatique. Cet échantillon des 125 décideurs interrogés porte sur une population relativement mature en regard du sujet traité par MARKESS. Les objectifs de cette recherche prospective et qualitative nécessitent en effet d’interroger des décideurs pouvant s’exprimer sur leurs réflexions avancées ou sur leurs retours d’expérience en lien avec le thème analysé ainsi que sur les tendances qu’ils anticipent à 2 ans. Les résultats sont à remettre en perspective de ce contexte et ne sont pas forcément représentatifs des pratiques de l’ensemble des entreprises françaises. A partir des données issues des entretiens conduits auprès de ces décideurs ainsi que d’autres données tierces, MARKESS peut cependant procéder à des extrapolations ou des modélisations afin d’obtenir des données représentatives du marché (cf. taux de pénétration, évaluation du marché des logiciels et services IT associés à la thématique traitée, etc.). De même, dans son étude approfondie MARKESS dispose de données plus précises relatives à des secteurs d’activité, à des tailles d’entreprise et à des profils de décideurs. ● 33 responsables d’offres chez des prestataires accompagnant les décideurs dans leurs projets intégrant des solutions ou des services autour de la confiance numérique (éditeurs de logiciels, opérateurs de services, cabinets de conseil, entreprises de services du numérique (ESN)…). Parmi les prestataires interrogés : Maîtrises d’ouvrage, chefs de projet, responsables informatiques mais aussi prestataires, ce Référentiel de Pratiques gratuit vous apporte un premier niveau d'information. Il présente quelques grands résultats d'une étude approfondie de plus de 100 pages. Cette étude est accompagnée d'une présentation personnalisée ou de toute autre intervention de nos analystes. Plus d’informations auprès de Jean-Baptiste Rival - jbrival@markess.com - 01 56 77 17 77
  12. 12. MARKESS Référentiel de Pratiques MARKESS 11 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Glossaire MARKESS Echanges dématérialisés : échanges de documents, données et contenus au format numérique par voie électronique (via email, EDI, des réseaux privés virtuels, le réseau privé/public IP...). Ces échanges portent tant sur des documents / contenus sortants que entrants, qu'ils soient préalablement dématérialisés (de la simple numérisation de document sous forme de scanning par exemple) ou nativement numériques. Transactions numériques : actes commerciaux ou conventions effectués au format numérique Confiance numérique : repose sur la sécurité, la confidentialité, l’intégrité et l’authenticité des contenus numériques échangés par voie électronique Signature électronique : « La signature nécessaire à la perfection d’un acte juridique identifie celui qui l’appose. Elle manifeste le consentement des parties aux obligations qui découlent de cet acte. Quand elle est apposée par un officier public, elle confère l’authenticité à l’acte. Lorsqu’elle est électronique, elle consiste en l’usage d’un procédé fiable d’identification garantissant son lien avec l’acte auquel elle s’attache. » (Article 1316-4 du Code Civil) La réalisation d’une signature électronique nécessite la garantie de l’intégrité du document et un lien certain avec l’identité du signataire. Ces propriétés sont obtenues par l’usage de la cryptographie. La réalisation technique d’une signature électronique consiste en un calcul mathématique réalisé à partir du document à signer (ce qui garantira son intégrité) et de la clef privée du signataire (ce qui garantira le lien avec son identité au travers du certificat). (source : FNTC) eIDAS (electronic Identification And trust Services) : règlement européen, adopté le 23 juillet 2014 par le Conseil de l'UE, sur l'identification électronique et les services de confiance concernant les transactions électroniques au sein du marché européen IOT (Internet of Things) (ou internet des objets ou objets connectés) : pour MARKESS, le terme « objet connecté » inclut les terminaux connectés (smartphones, tablettes...), la communication entre machines (M2M via Bluetooth, RFID...) et les objets (IOO) contenant un dispositif informatique embarqué et connecté (connexion directe à internet ou utilisant un hub de type smartphone par exemple). Ces objets sont néanmoins des objets « nouvelle génération », capables de créer et d’échanger de l'information avec un système d'information sans intervention humaine. Ces informations ou « données objets » doivent permettre la création de valeur ajoutée dans les processus et services.
  13. 13. MARKESS Référentiel de Pratiques MARKESS 12 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 Se benchmarker avec MARKESS Parmi les 125 organisations interrogées, MARKESS a retenu des profils de sociétés « best in class » qui présentent les critères caractérisant les organisations les plus matures vis-à-vis du sujet de la confiance numérique. Pour aller plus loin, MARKESS offre la possibilité de se benchmarker en comparant les réponses fournies à plus d’une trentaine de questions par les « best in class » et également par les organisations d’un même secteur d’activité, en vue de : ● Comparer les approches et les tendances clés ; ● En tirer des enseignements ; ● Identifier des axes éventuels de progrès. Spécimen de benchmark de MARKESS associé à ses études D’autres benchmarks pour aider les décideurs sont possibles sur demande, contactez Jean-Baptiste Rival – jbrival@markess.com © Copyright MARKESS – Reproduction interdite sans autorisation – 01 56 77 17 77
  14. 14. MARKESS Référentiel de Pratiques MARKESS 13 SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 POUR ALLER PLUS LOIN Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques – France, 2014-2016 Pour vous accompagner sur ce thème, MARKESS vous propose, au-delà de ce Référentiel de Pratiques :  Une étude approfondie sous forme de présentation Powerpoint commentée (+100 slides), avec les résultats détaillés de l’analyse des interviews auprès de 125 décideurs, ainsi que de 33 responsables chez les acteurs du marché  Une présentation personnalisée ou des échanges avec l’analyste en charge de cette recherche pour approfondir certains résultats, bénéficier de recommandations sur la base des résultats  Des services de benchmark afin de comparer les pratiques de votre entreprise sur cette thématique à celles suivies par d’autres organisations dans votre secteur d’activité ou par les « best in class ». Ce benchmark accompagne les études d’opportunités et de cadrage et permet de déterminer votre niveau d’avancement en matière d’utilisation du numérique, d’appréhender les domaines sur lesquels concentrer vos efforts pour gagner en efficacité, en efficience, en productivité et accroître la satisfaction de vos différents partenaires (collaborateurs, clients, fournisseurs...) et de conduire plus sereinement avec vos équipes vos projets de transformation numérique. La table de matière détaillée de cette étude détaillée est disponible en ligne : bit.ly/markessTDM_CONFNUM14 Date de parution : Décembre 2014 Plus de précisions, contactez : jbrival@markess.com - 01 56 77 17 77 Depuis plus de 15 ans, MARKESS analyse en profondeur les marchés des solutions de confiance numérique et a conduit une dizaine d’études parmi lesquelles :  Archivage et conservation de contenus numériques  Évolution des approches de stockage et de sauvegarde avec le cloud : nouveaux enjeux, nouveaux besoins  Solutions de coffre-fort numérique : attentes des entreprises et administrations  Archivage de contenus électroniques à vocation probatoire  Prochains enjeux de l'archivage de courriers électroniques  Avantages de la sécurisation des échanges électroniques MARKESS est une société d’études indépendante spécialisée dans l’analyse des marchés et des stratégies de modernisation des entreprises et administrations avec les technologies du numérique. Etablie à Washington, D.C. et à Paris, MARKESS a pour mission d'aider tant les maîtrises d’ouvrage à mieux comprendre et tirer parti des technologies de l’information que les offreurs à mettre au point une stratégie optimale pour cibler ces marchés. Ce document ainsi que l’ensemble des contenus présentés sont protégés par le droit d’auteur en vertu de l’article L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute reproduction ou diffusion, partielle ou totale, même non commerciale, est interdite quel qu’en soit le support ou le mode de communication sans l’accord préalable et écrit de l’auteur/éditeur. Pour toute demande d’autorisation de reprise de contenus ou de graphiques, contactez MARKESS : 01 56 77 17 77 ou www.markess.fr/demandeinformations.php Le Référentiel de Pratiques « Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques » est une synthèse des résultats majeurs de la recherche conduite par MARKESS au 4ème trimestre 2014. MARKESS remercie partenaire de cette analyse. Pour toute précision, veuillez contacter 6 bis rue Auguste Vitu 75015 Paris Tél. : +33 1 56 77 17 77 www.markess.com
  15. 15. MARKESS SS14N CONFNUM – Janvier 2015 Solutions de confiance pour sécuriser les échanges dématérialisés et les transactions numériques © Copyright 2014 – Reproduction Interdite – Pour toute information : www.markess.com – 01 56 77 17 77 ChamberSign France est l’une des principales autorités de certification françaises et équipe plusieurs milliers d’entreprises et de collectivités dans le cadre de procédures dématérialisées. ChamberSign France est née d'une volonté des Chambres de Commerce et d’Industrie françaises d'orienter leur politique d'aide au développement des entreprises autour d'un besoin croissant, la sécurité de leurs échanges informatiques. Date de création 1999 Siège social Paris Chiffre d’affaires 2013 (Monde) 3,6 M€ Effectif 2014 (Monde) 10 Président Pierre Mossaz Déléguée Générale Sylvie Reveyrand M€ : millions d’euros - Source : ChamberSign France LES SOLUTIONS DE CONFIANCE NUMERIQUE En tant que tiers de confiance, ChamberSign France a pour rôle de garantir l’identité des titulaires de certificat pour apporter une valeur juridique aux échanges électroniques. ChamberSign France délivre ainsi une gamme complète de certificats numériques et de solutions communicantes répondant aux besoins des entreprises, collectivités, administrations souhaitant sécuriser les échanges numériques, en fonction des contraintes juridiques, des niveaux de sécurité et des usages associés :  Des certificats de personnes physiques permet- tant l’authentification et la signature électro- nique. ChamberSign propose 3 gammes de certi- ficats RGS, adaptées au niveau de risque d’usurpation d’identité : Initio RGS*, certificats sous format logiciel Audacio RGS** délivrés sur support physique (clé USB cryptographique) et remis en mains propres Probatio RGS*** livrés sur une carte à puce IAS et accompagnés d’un lecteur pavé numérique décentralisé (Pin Pad)  Une gamme de certificats serveur Certiserv SSL et Serveur Client RGS* : le certificat SSL permet d’établir un canal de communication sécurisée entre un client ou une application et un serveur après une étape d’authentification et ainsi d’accroitre la confiance des internautes, la noto- riété de l’entreprise, ainsi que le taux de conver- sion  Des certificats Cachet Serveur RGS* Négocio, tampon numérique de l’entreprise afin de certi- fier un document numérique en garantissant l’authenticité de son origine, l’identification de son émetteur et l’intégrité du document. ChamberSign France propose également Securio, un service de dématérialisation permettant d’effectuer un circuit numérique sécurisé de documents et pour une utilisation au quotidien des certificats. Cette solution repose sur des certificats électroniques d’authentification et de signature, avec des outils simple et performant :  Logiciel de signature  Parapheur électronique  Espace sécurisé certifié constitué de plusieurs coffres-forts numériques communicants à valeur probante afin d’archiver et de partager des do- cuments sensibles. ChamberSign France met l'accent sur la nécessité de simplifier les procédures et d’offrir un accompagnement de proximité opérationnel en s’appuyant sur un réseau intégré de plus de 330 personnes formées aux usages et aptes à accompagner les entreprises dans leurs démarches. Ce sont ainsi plus de 40 000 clients qui font confiance à ChamberSign France, dont plusieurs milliers d’entreprises de renom, de collectivités ou d’administrations. EXEMPLES DE REFERENCES CLIENTS Frésénius Mise en place d’un parapheur électronique et d’un système de signature pour la sécurisation des documents de maintenance. Collectivités Dans le cadre de la dématérialisation des flux avec les préfectures et la DGFIP, mise en place de solutions de signatures. Laboratoires Areia Securio pour la mise en place de la signature électronique des rapports d’analyse de fibre d’amiante dans les matériaux de construction. Source : ChamberSign France PLUS D’INFORMATIONS ChamberSign France CCI de Lyon – Place de la Bourse 69002 Lyon Tél : +33 (0)4 72 40 81 74 www.chambersign.fr
  16. 16.               CONDITIONS D’UTILISATION DES INFORMATIONS  CE DOCUMENT AINSI QUE L’ENSEMBLE DES CONTENUS PRESENTES SONT PROTEGES PAR LE DROIT  D’AUTEUR EN VERTU DE L’ARTICLE L.122‐4 DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE.   TOUTE REPRODUCTION MEME NON COMMERCIALE EST INTERDITE QUEL QU’EN SOIT LE SUPPORT   OU LE MODE DE COMMUNICATION SANS L’ACCORD PREALABLE ET ECRIT DE L’AUTEUR/EDITEUR.   POUR TOUTE DEMANDE D’AUTORISATION DE REPRISE DE CONTENUS OU DE GRAPHIQUES,   VEUILLEZ CONTACTER MARKESS :  +33 1 56 77 17 77  www.markess.fr/demandeinformations.php  LES LOGOS, GRAPHIQUES, FIGURES ET MARQUES DEPOSEES DES SOCIETES MENTIONNEES  DANS CE DOCUMENT SONT LA PROPRIETE DE LEURS AYANTS DROIT.  © Copyright 2014 – MARKESS – Paris, France  www.markess.com  Tous droits réservés                MARKESS  6 bis rue Auguste Vitu ● 75015 Paris  Tél : +33 1 56 77 17 77  www.markess.com  Washington, D.C. ● Paris 

×