PRESENCE DIGITALE 
DES ENTREPRISES DE 
L'AGROALIMENTAIRE 
DE GIRONDE 
2  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Avant propos 
"Soyez intéressant...
3  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Sommaire	
PARTIE 1 ‐ 
Avant prop...
4  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Sites web et sites e‐commerce .....
5  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
PARTIE 4 ‐ Annexes 
Glossaire Te...
6  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
   
7  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 

CONTEXTE 
& ENJEUX 
   
8  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
 
   
9  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
 
1. L’agroalimentaire : 
premie...
10  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
L'industrie agroalimentaire en ...
11  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
 
2. L’agroalimentaire, 
un sec...
12  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Les usages numériques multi‐écr...
13  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Selon la Fevad10
, le nombre d'...
14  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
 84%  estiment  que  les  prod...
15  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
 
3. Stratégie de 
marketing di...
16  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Vers  une  "socio‐consommation"...
17  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Secteurs les plus suivis sur le...
18  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
La réputation des marques agroa...
19  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
 
4. La transformation 
digital...
20  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
La transformation numérique des...
21  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
E‐Commerce B2C 
Entreprises 
ay...
22  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
 
ETUDE 
   
23  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
   
24  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
 
1. Méthodologie 
 
 
 
 
 
 
...
25  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Dans la première partie du docu...
26  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
2. Présence en ligne 
 
 
 
 
 ...
27  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Informations locales et géoloca...
28  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Annuaires professionnels 
 
81%...
29  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Sites web et sites e‐commerce 
...
30  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Remarques  
 Les  chiffres  co...
31  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Média sociaux (hors Google+) 
 ...
32  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Présence sur les réseaux sociau...
33  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
   
34  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
 
3. Maîtrise du web 
 
 
 
 
 ...
35  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Nota bene 
Dans ce chapitre con...
36  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Technologies 
Sites web "respon...
37  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Technologie Flash™ 
 
70 sites ...
38  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Logiciels e‐Commerce utilisés 
...
39  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Logiciel d'analyse de la fréque...
40  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Respect du cadre légal 
Publier...
41  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Rappel des mentions légales obl...
42  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Prise  en  compte  de  base  du...
43  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Balise	"Titre"	
Le titre de la ...
44  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Analyse du contenu de la premiè...
45  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Plus  la  proportion  de  liens...
46  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Contenu éditorial du site web 
...
47  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Blog 
Dans une stratégie éditor...
48  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Carte d'accès et géolocalisatio...
49  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Référencement naturel et scorin...
50  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Page Rank (PR) = Score de class...
51  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Page Authority = Score de l'aut...
52  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Domain Authority = Score de l'a...
53  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Présence sur les médias sociaux...
54  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Communauté Facebook 
Répartitio...
55  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Liste	des	entreprises	ayant	plu...
56  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015 
 
Mesure de l'engagement sur Face...
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015

1 176 vues

Publié le

Etude "Présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde" réalisée par le Pôle Numérique de la CCI Bordeaux - 09 06 2015

Publié dans : Internet
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 176
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
283
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude présence digitale des entreprises de l'agroalimentaire de Gironde - CCI Bordeaux - 09 06 2015

  1. 1.   PRESENCE DIGITALE  DES ENTREPRISES DE  L'AGROALIMENTAIRE  DE GIRONDE 
  2. 2. 2  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Avant propos  "Soyez intéressants, sinon invisibles"  Andy Semovitz    Le  diagnostic  "Présence  digitale  des  entreprises  de  l'agroalimentaire  de  Gironde"  fait  suite  à  l’étude  "Tendances ‐ Gironde & agglomération bordelaise ‐ Industries agroalimentaires 2013"1  réalisée par la CCI de  Bordeaux qui avait mis en évidence la problématique numérique comme un besoin prioritaire des TPE‐PME  interrogées.   Le  Club  de  l'Industrie  Agroalimentaire  (qui  regroupe  AAPRA  Aquitaine,  ADI,  Agri  Sud‐Ouest  Innovation,  ARDIA, CCI Aquitaine, CCI Bordeaux, CCI Landes, CCI Libourne, Conseil Régional Aquitaine, Coop de France,  DRAAF  Aquitaine)  a  souhaité  faire  un  état  des  lieux  de  la  présence  en  ligne  des  entreprises  IAA  de  la  Gironde afin de pouvoir mesurer leur appropriation des outils de communication et de vente sur Internet  et concevoir un programme de sensibilisation et d'accompagnement des TPE‐PME, en partenariat avec le  Pôle Numérique de la CCI de Bordeaux.  Le choix de la photo de couverture n'est pas un hasard. Outre le fait que la transformation de la viande est  une activité importante de l'IAA et au‐delà du clin d'oeil à une marque bien connue de préparations à base  de chocolat, elle fait référence à l'ouvrage "La vache pourpre : rendez votre marque, vos produits, votre  entreprise  remarquables  !",  publié  en  2011  par  Seth  Godin,  auteur  iconoclaste  du  fameux  "Permission  Marketing" et promoteur infatigable du marketing viral.  Dans son livre, Seth Godin entend par "remarquable" : un produit ou un service exceptionnel, innovant,  incitant à faire parler de lui. Comme une "vache pourpre" ! Car à l'image des vaches dans les champs qui  finissent par toutes sembler identiques, les choses ordinaires sont invisibles.   Dans  un  secteur  comme  l'agroalimentaire  soumis  à  une  intense  compétition  et  dominé  par  des  multinationales, il appartient aux TPE‐PME de savoir se différencier tant par leurs produits que par leur  communication digitale pour émerger et survivre.    Pierre GOGUET   Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux      Ont contribué à ce document :  Jean Dumesnil (SNC Lavalin), Membre élu de la CCI de Bordeaux, Référent Industrie AgroAlimentaire  Bruno Saintorens et Nataniel Bahs (CCI de Bordeaux / Innovation Industrie Service / Pôle Numérique),  Nathalie Wong‐So (CCI de Bordeaux / Innovation Industrie Service / Appui Filières Industrielles).                                                                    1  bordeaux.cci.fr/content/download/42213/458246/version/16/file/Tendances‐IAA2013.pdf  
  3. 3. 3  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Sommaire PARTIE 1 ‐  Avant propos ......................................................................................................... 2  1. L’agroalimentaire : premier secteur industriel de France .................................... 9  L'industrie agroalimentaire en France ......................................................................................................... 10  L'industrie agroalimentaire en Gironde ...................................................................................................... 10  2. L’agroalimentaire, un secteur stratégique du e‐commerce ............................... 11  Les usages numériques multi‐écrans influencent l'évolution des habitudes de consommation et d'achat  en ligne ........................................................................................................................................................ 12  Toujours plus de cyberacheteurs ................................................................................................................ 12  Les achats mobiles une tendance lourde à prendre en compte ................................................................. 12  Les ventes de détail en ligne en Europe vont progresser de 12% entre 2013 et 2018 ............................... 12  Toujours plus d'achats en ligne (notamment sur mobiles) de produits alimentaires ................................. 13  3. Stratégie de marketing digital, un enjeu de survie pour les entreprises de l'IAA 15  Vers une "socio‐consommation" encouragée par les initiatives des marques et des plateformes sociales  ..................................................................................................................................................................... 16  Présence des marques sur les réseaux sociaux et avis clients : deux facteurs de transparence et de  confiance ..................................................................................................................................................... 17  La réputation des marques agroalimentaires se joue chaque jour sur les réseaux sociaux et leur POEm . 18  Pour les marques les partages sociaux ne doivent pas être vus comme des menaces mais comme de  véritables opportunités ............................................................................................................................... 18  4. La transformation digitale des entreprises de l'agroalimentaire se fait attendre  ............................................................................................................................ 19  La transformation numérique des entreprises commence par une stratégie de présence sur Internet et  les réseaux sociaux. ..................................................................................................................................... 20  Comparaison des usages digitaux en ligne des entreprises IAA24  en Europe ............................................. 20  Un défaut de culture numérique préjudiciable aux TPE‐PME ..................................................................... 21  PARTIE 2  1. Méthodologie .................................................................................................. 24  2. Présence en ligne ............................................................................................. 26  Informations locales et géolocalisation ....................................................................................................... 27  Annuaires professionnels ............................................................................................................................ 28 
  4. 4. 4  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Sites web et sites e‐commerce .................................................................................................................... 29  Médias sociaux (hors Google+) ................................................................................................................... 31  3. Maîtrise du web ............................................................................................... 34  Nota bene .................................................................................................................................................... 35  Enjeux du référencement naturel ............................................................................................................... 35  Technologies ................................................................................................................................................ 36  Respect du cadre légal ................................................................................................................................. 40  Prise en compte de base du référencement naturel et perception rapide de la qualité de la prestation  web .............................................................................................................................................................. 42  Analyse du contenu de la première page du site web ................................................................................ 44  Contenu éditorial du site web ..................................................................................................................... 46  Référencement naturel et scoring du site web ........................................................................................... 49  Présence sur les médias sociaux et intégration avec le site web ................................................................ 53  Mesure de l'engagement sur Facebook ...................................................................................................... 56  4. Synthèse de l'étude .......................................................................................... 61  Terrain de l'étude ........................................................................................................................................ 62  Points forts à conforter et à entretenir : ..................................................................................................... 62  Points de vigilance, simples à corriger : ...................................................................................................... 63  Points rédhibitoires à corriger le plus vite possible : .................................................................................. 64  PARTIE 3  1. Inscrivez le digital dans la stratégie de votre entreprise ................................... 69  2. Organisez votre présence en ligne .................................................................... 72  Bonnes pratiques ......................................................................................................................................... 75  3. Animez votre écosystème digital ...................................................................... 77  4. Faites‐vous accompagner par la CCI de Bordeaux ............................................. 92  1. Des rendez‐vous du numérique .............................................................................................................. 93  2. Un accompagnement et des conseils personnalisés ............................................................................... 93  3. Des solutions numériques pour sécuriser vos échanges et vos données ............................................... 93  4. Un service de visioconférence pour vos réunions à distance en France et à l’étranger ......................... 94  5. Une veille sur l’actualité numérique ....................................................................................................... 94  6. Un panorama de la filière TIC et de la transformation numérique des entreprises ............................... 94  Notre équipe est à votre écoute; contactez‐nous : ..................................................................................... 94     
  5. 5. 5  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    PARTIE 4 ‐ Annexes  Glossaire Technique ............................................................................................. 96  IAA au sens de l'INSEE .......................................................................................... 98  Comparaison des pratiques de vente sur Internet par les entreprises IAA24  européennes ...................... 100  Liste des entreprises étudiées ............................................................................ 102  Sites web .................................................................................................................................................... 105  Crédit Photos & icones ....................................................................................... 107  Photos ........................................................................................................................................................ 107  Icones : ....................................................................................................................................................... 108       
  6. 6. 6  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015       
  7. 7. 7  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015     CONTEXTE  & ENJEUX     
  8. 8. 8  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015         
  9. 9. 9  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015      1. L’agroalimentaire :  premier secteur  industriel de France            Crédit photo : www.flickr.com/photos/astrid/5160827846/ 
  10. 10. 10  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    L'industrie agroalimentaire en France  Selon  l'ANIA2   (Association  Nationale  des  Industries  Alimentaires),  l’industrie  agroalimentaire était en 2014 le premier secteur industriel de France avec un  chiffre d’affaires de 157,6 milliards d’euros. Elle comptait 15 789 entreprises  dont 98% de TPE‐PME pour un total de 493 272 salariés (Hors DOM).     Avec 43,3 milliards d’euros d’exportations en 2014, l’industrie alimentaire est  le 2e contributeur à la balance commerciale de la France même si le potentiel  d'image des produits français est largement sous‐exploité. En effet, la part du  CA  à  l’export  de  l’industrie  alimentaire  en  2014  s’élève  à  27%  car  seules  2  entreprises sur 10 exportent en France, contre 8 sur 10 en Allemagne.  L'industrie agroalimentaire en Gironde  Selon  l'étude  "  Tendances  ‐  Gironde  &  agglomération  bordelaise  Industries  agroalimentaires 2013"3  de la CCI de Bordeaux la Gironde représente 34% des  établissements  et  26%  des  effectifs  aquitains  et  se  situe  au  6ème  rang  français pour le nombre d’établissements en 2010.     Le  tissu  des  IAA  en  Gironde  est  essentiellement  composé  de  TPE.  En  effet  46,9%  des  établissements  ont  un  effectif  inférieur  ou  égal  à  5  salariés  et  68,5% comptent moins de 20 salariés. A contrario, les établissements de plus  de 100 salariés sont très minoritaires (5,6%).     Les  établissements  des  IAA  en  Gironde  représentent  2,25%  du  total  des  établissements  en  Gironde  contre  2,65%  pour  la  France  et  2,89%  pour  l'Aquitaine, toutes activités confondues. L’écart est plus marqué pour la part  des effectifs des IAA dans le total des emplois. En effet, les emplois des IAA  girondines  ne  représentent  que  1,91%  des  effectifs  salariés  toutes  activités  confondues du département, contre 3,01% en France et 3,59% en Aquitaine.    Une enquête conduite auprès des entreprises IAA (Transformation alimentaire  et non alimentaire; fabrication de boissons hors vin) de Gironde avait permis  d'identifier que :   pour plus de 47% des répondants leurs marchés sont essentiellement  locaux et / ou départementaux. Seuls 18% des répondants déclarent  réaliser une part de leur activité à l’international.    63% des entreprises s'adressent aux particuliers, CHR (Café, Hôtel et  Restaurant) 43% et grande distribution 39% / centrales d'achat 29%   47% des chefs d’entreprises interrogés déclaraient s’être engagés dans  une  initiative  de  promotion  ou  de  communication  autour  de  leur  entreprise, de ses métiers ou de ses produits au cours des 5 dernières  années  :  75%  lancement  d’un  site  internet,  67%  communication  sur  l'activité de l'entreprise, ses produits fabriqués et/ ou ses dernières  innovations  sont  les  deux  initiatives  les  plus  conduites  par  les  répondants  Chiffres clés IAA Gironde 6ème rang  national en nbre  d’établissements  agroalimentaires.  68% < 20 salariés    Marchés 47% locaux   18% export   63% particuliers.  43% CHR.  39% grande   distribution    29% centrales  d'achats    Promotion / Communication 47% d'actions de  communication  dont :   75% de création  de site web.                                                               2  www.ania.net/cp‐industrie‐alimentaire‐bilan‐2014‐et‐perspectives‐2015  
  11. 11. 11  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015      2. L’agroalimentaire,  un secteur stratégique  du e‐commerce        Crédit photo : www.flickr.com/photos/kt/146500920/                                                                                                                                                                                                         3  bordeaux.cci.fr/content/download/42213/458246/version/16/file/Tendances‐IAA2013.pdf  
  12. 12. 12  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Les usages numériques multi‐écrans influencent l'évolution  des habitudes de consommation et d'achat en ligne  Selon  Médiamétrie  //  NetRatings4 ,  la  France  comptait  44,4  millions  d’internautes  de  15  ans  ou  plus  en  janvier  2015  (soit  86,2%  des  15  ans  et  plus), qui se connectent à Internet depuis un ordinateur et/ou un mobile et/ou  une tablette. 34,6 millions se connectent à Internet depuis deux ou trois de  ces écrans (soit 78% des 15 ans et plus).  Toujours plus de cyberacheteurs  D’après Médiamétrie5 , la France comptait 34,7 millions cyberacheteurs (soit  67,4% de la population des 15 ans et plus) au 1er  trimestre 2015 (soit +3% par  rapport à 2014).    En 2014  Taux   d’équipement  des cyber‐ acheteurs   Matériel  utilisé pour les  achats   Fréquence  d’achat en  ligne au  moins une  fois par mois   Ordinateur  97%  95%  26%  Smartphone (*)   77%  17%  53%  Tablette  54%  29%  39%    (*) 4G = 39% ‐ Ecran large = 43% ‐ Source Etude CSA pour la FEVAD ‐janvier 2015 6     Le Forrester Research prévoit dans son étude7  de mai 2014 que le pourcentage  de cyberacheteurs européens devrait passer de 65% en 2013 à 75% en 2018.   Les  achats  mobiles  une  tendance  lourde  à  prendre  en  compte  Le m‐commerce8  a augmenté de 44% sur un an en France et a franchi la barre  des 20% au premier trimestre 2015 (sites web mobiles et applications).    Selon  l'étude9   du  Forrester  Research,  la  croissance  des  achats  sur  mobiles  entre 2013 et 2018 devrait être en moyenne de 40,6% parmi les 7 principaux  pays européens (EU7); notamment au Royaume‐Uni de 36,5%, en Allemagne  de 41,6% et en France de 48,7%.  Les ventes de détail en ligne en Europe vont progresser de  12% entre 2013 et 2018  Le Forrester Research7  prévoit une croissance de 12% des ventes de détail  en ligne en Europe entre 2013 et 2018, pour atteindre un total d’environ  234 milliards d’euros en 2018. Le Royaume‐Uni, l’Allemagne et la France  constitueront  les  marchés  les  plus  importants.  En  France,  elles  devraient  presque doubler entre 2013 et 2018 pour atteindre 47 milliards d’euros.  Chiffres clés     Internautes FR 44,4 millions =  86,2% population  des 15 ans et plus  34,6 millions sont  multi‐écrans      Cyberacheteurs 34,7 millions =  67,4% population  des 15 ans et plus      m-Commerce 20% en 2015  +44% / 2014                                                               4  www.mediametrie.fr/internet/communiques/l‐audience‐de‐l‐internet‐global‐en‐france‐en‐janvier‐2015.php?id=1240   5  "Observatoire des Usages Internet" de Médiamétrie   www.fevad.com/espace‐presse/barometre‐trimestriel‐de‐l‐audience‐du‐e‐commerce‐en‐france‐4   6  Etude CSA pour la FEVAD ‐janvier 2015 –"Quelles perspectives pour le e‐commerce en 2015 ?"  www.csa.eu/multimedia/data/sondages/data2015/csa‐fevad‐quelles‐perspectives‐pour‐le‐e‐commerce‐en‐2015.pdf   7  "European Online Retail Forecast: 2013 To 2018" www.forrester.com/European+Online+Retail+Sales+Forecast+2013+To+2018/‐/E‐WEB17243   8  www.fevad.com/espace‐presse/bilan‐annuel‐du‐e‐commerce‐en‐france‐les‐francais‐ont‐depense‐57‐milliards‐d‐euros‐sur‐internet‐en‐2014   9  www.forrester.com/European+Mobile+And+Tablet+Commerce+Forecast+2013+To+2018/fulltext/‐/E‐RES117582  
  13. 13. 13  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Selon la Fevad10 , le nombre d'acteurs du e‐commerce en France poursuit sa  progression avec 164 200 sites marchands actifs au premier trimestre 2015  (soit +14% par rapport à 2014).     Les Français ont dépensé 57 milliards d’euros sur internet en 2014 et la Fevad10   prévoit que le marché devrait dépasser 62,4 milliards en 2015. Les ventes sur  internet  du  premier  trimestre  2015  ont  atteint  15,2  milliards  d’euros  (+1,8  milliards d'euros; soit +13,7% par rapport au 1er  trimestre 2014).   Toujours plus d'achats en ligne (notamment sur mobiles) de  produits alimentaires  Selon  une  étude11   Kantar  Worldpanel,  les  achats  en  ligne  d'"alimentation,  drive, épicerie fine et vin" ont représenté 4,1 milliards d’Euros en 2013 (soit  3% de part de marché).     15%  des  cybercheteurs  de  produits  alimentaires  en  2014  ont  utilisé  un  Smartphone, un chiffre qui pourrait être porté à 18% en 2015.    Source  11  : Baromètre Fevad Médiamétrie // NetRatings ‐ juin 2014    Selon le "Baromètre sur le commerce alimentaire en ligne" 2015 de FODALI12     46% des Français ont déjà effectué un achat alimentaire en ligne au  cours des 12 derniers mois.    34%  ont  effectué  un  achat  alimentaire  sur  le  site  e‐marchand  d’une  enseigne  de  grande  surface  (les  3/4  d’entre  eux  ont  utilisé  un  drive  pour retirer leurs achats).  Les Français sont séduits par le "Direct producteur" :    13%  ont  fait  des  achats  sur  des  sites  Internet  de  vente  directe  d'un  producteur ;    25% des non‐initiés envisagent d’y recourir dans les prochains mois ;   Chiffres clés   E-commerce alimentaire 4,1 Mds € en 2013 3% PDM en 2013  46% de  cyberacheteurs  en 2015 (Drive,  e‐commerce, …)    m-Commerce Alimentaire : 15%  de cyberacheteurs  sur Smartphones.    Tendances   Cyberacheteurs  En 2018 : 75% des  européens   CA +12% de 2013  à 2018 dans EU7                                                               10  www.fevad.com/espace‐presse/bilan‐du‐e‐commerce‐au‐1er‐trimestre‐un‐chiffre‐d‐affaires‐en‐hausse‐de‐pres‐de‐14‐grace‐a‐une‐forte‐ augmentation‐du‐nombre‐de‐transactions   11  Fevad "Chiffres clé e‐commerce 2014" www.fevad.com/etudes‐et‐chiffres/chiffres‐cles‐2014   12  www.fodali.com/actu/649‐commerce‐alimentaire‐en‐ligne‐un‐taux‐de‐p‐n‐tration‐de‐46.html   62% 54% 52% 49% 39% 27% 27% 24% 20% 20% 17% 17% Voyage/Tourisme Services(*) Produits culturels Habillement/Mode Produits techniques Beauté / Santé Maison / Déco Alimentation et PGC Petit et gros électroménager Jeux et jouets Articles et matériel de sport Pièces et équipements auto Produits et services achetés en ligne  en % des internautes
  14. 14. 14  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015     84%  estiment  que  les  producteurs  locaux  sont  légitimes  pour  proposer une offre en ligne.     Les  acteurs  traditionnels  (Grande  Distribution,  marques  agroalimentaires,  grossistes,  producteurs  locaux,  commerçants  de  quartier)  sont  préférés  aux  "pure players" (Amazon, CDiscount, Vente‐Privée...) pour proposer une offre  alimentaire en ligne.       
  15. 15. 15  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015      3. Stratégie de  marketing digital, un  enjeu de survie pour  les entreprises de l'IAA    Crédit Photo www.flickr.com/photos/ebayink/6816581220/ 
  16. 16. 16  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Vers  une  "socio‐consommation"  encouragée  par  les  initiatives des marques et des plateformes sociales  Le Baromètre13   Harris Interactive "Social Life 2015" montre que la proportion  de socionautes parmi les internautes continue de progresser avec 82% (+3% /  2013). Ils sont actifs sur 2,7 réseaux sociaux en moyenne tandis que les moins  de  25  ans  qui  sont  les  plus  forts  utilisateurs  avec  97%  multiplient  les  plateformes avec 3,6 réseaux sociaux.    (*) 72% d'utilisateurs dans la tranche 15‐25 ans    65% se connectent depuis des Smartphones (87% pour les 15‐25 ans) et une  forte  proportion  63%  sont  multi‐équipés  (PC  +  smartphone,  smartphone  +  tablette, ou les 3).    58%  des  internautes  de  15  ans  et  plus,  (81%  pour  les  moins  de  25  ans),  suivent  l’actualité  d’une  marque  sur  les  réseaux  sociaux  selon  le  rapport  "Social Life 2015"de l’institut Harris Interactive. Ils y trouvent des réductions  ou  des  offres  spéciales  (49%,  +  7  points)  voire  préparent  directement  leurs  achats  (47%,  +  8  points).  Les  initiatives  de  Facebook  et  Twitter,  en  introduisant  des  boutons  d'action  du  type  "acheter"  ou  "réserver",  encouragent ces phénomènes.    Une étude de mai 2014 de Social Bakers citée par UDA14  montre qu'en France  sur  les  10  marques  les  plus  suivies  sur  Facebook,  8  sont  des  leaders  de  l'agroalimentaire dont  5 d'entre‐elles aux premières places; pour Twitter et  Youtube elles étaient 2 dans le top 10.     Chiffres clés   Réseaux Sociaux Alimentaire : 3ème   sujet le plus  discuté sur les RS Tendances m-Commerce +48,7% en France  de 2013 à 2018  En 2018: 49% du  CA e‐Commerce      D'ici 2018 le  e‐Commerce  alimentaire  devrait  dépasser l'  électronique  grand public.  (Source Forrester  Research7 )                                                                     13 «  Social  Life  2015  –  Baromètre  annuel  des  usages  des  réseaux  sociaux  en  France«    réalisé  par  Social  life  en  novembre  2014    auprès  d'un  échantillon  de  2000  individus  représentatifs  de  la  population  française  internaute  âgée  de  15  ans  et  plus  www.harrisinteractive.fr/news/2015/26022015.asp et fr.slideshare.net/HarrisInteractiveFrance/social‐life‐2015‐44606342 .  14  www.uda.fr/chiffres‐et‐documents/chiffres‐cles/chiffres‐cles‐de‐luda/2014/chiffres‐2014/les‐10‐premieres‐marques‐par‐reseau‐social‐en‐france/   63% 26% 23% 15% 12% 9% 4% 3% 1% Facebook Youtube Google+ Twitter Snapchat (*) Instagram Pinterest Tumblr Vine Principales plateformes sociales fréquentées
  17. 17. 17  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Secteurs les plus suivis sur les réseaux sociaux  et influence des usages mobiles      Source : SNCD 2013 15     Les  importants  investissements  des  multinationales  de  l'alimentaire  en  production de contenus de marque et en publicités sociales y trouvent là une  forme de retour sur investissement. Le repositionnement et la relance réussie  de  la  marque  Oasis  est  un  des  plus  flagrants  exemples  de  stratégie  digitale  créative se traduisant par des résultats commerciaux significatifs.    Présence des marques sur les réseaux sociaux et avis clients :  deux facteurs de transparence et de confiance  Selon  un  sondage16   Opinionway  pour  Trusted  Shops,  50%  des  personnes  interrogées déclarent faire davantage confiance aux marques qui leur donnent  accès  aux  avis  clients  sur  l’ensemble  de  leurs  canaux  (réseaux  sociaux,  magasins, site web).     Plus les occasions d'interactions sociales sont diversifiées et plus la confiance  est marquée : ainsi pour ceux qui sont inscrits sur Facebook, elle est de 59%,  sur Twitter de 66%; elle atteint même 69% pour ceux inscrits sur au moins 4  réseaux sociaux.  Chiffres clés   Réseaux Sociaux Alimentaire : 8  des 10 marques  les plus suivies sur  Facebook.  58% des  socionautes  suivent une  marque   81% ‐ 25 ans.  29% des  socionautes  achètent plus de  produits des  marques qu'ils  suivent.   Les médias  sociaux  influencent le  comportement  d'achat de 42%  des internautes.                                                                15  www.sncd.org/nos‐publications/etudes‐et‐chiffres‐cles/   16  Sondage Opinionway pour Trusted Shops – février 2015 ‐www.trustedshops.fr/actualites/9845‐social‐shopping‐pres‐de‐90‐des‐francais‐ declarent‐ne‐pas‐envisager‐dacheter‐directement‐sur‐des‐reseaux‐sociaux‐sondage‐opinionway‐pour‐trusted‐shops.html  
  18. 18. 18  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    La réputation des marques agroalimentaires se joue chaque  jour sur les réseaux sociaux et leur POEm  Le "Baromètre POE 2015"17  de Havas Media / CSA qui mesure la performance  média globale, met en évidence que 31% de la perception des marques sur les  outils  digitaux  vient  des  médias  privés  ("owned  media"),  notamment  pour  52%  des  sites  web  de  marques  et  36%  de  leurs  pages  et  comptes  sur  les  réseaux sociaux.    Il  met  aussi  en  exergue  la  poussée  des  médias  publics  ("Earned  media")  au  détriment de la publicité ("paid media"). Ainsi 28% de leur perception globale  vient des médias publics ("Earned Media") constitués à 75% de ce que disent  les internautes sur les marques, le fameux UGC ("User Generated Content") :  les commentaires des proches, des fans ...    Les proches constituent un point de contact essentiel car leurs commentaires  comptent pour 37% des médias publics ("earned media"), contre 30% pour  les commentaires des autres internautes.    Nielsen dans une étude18  mondiale de 2012 montre que l'influence des médias  sociaux  dans  la  décision  d'achat  d'un  nouveau  produit  alimentaire  et  ou  d'une nouvelle boisson est en moyenne de 38% en Europe (Monde 62%).    Les études 2014 et 2015 de DigitalLBi 19  confirment l'influence croissante des  réseaux  sociaux.  En  France  42%  des  internautes  affirment  que  les  médias  sociaux influencent leur comportement d'achat : 39% pour Facebook (31% en  2014), 6% pour Twitter, 2% pour Pinterest. 29%  des utilisateurs de réseaux  sociaux  français  déclarent  également  qu’ils  achètent  plus  de  produits  de  marques qu’ils suivent sur les médias sociaux.  Pour les  marques les partages sociaux ne doivent pas  être  vus comme des menaces mais de véritables opportunités  En  France19 ,  29%  des  internautes  (61%  des  socionautes)  partagent  sur  les  réseaux sociaux les articles qu'ils ont achetés contre 35% au Royaume‐Uni et  en Allemagne. Selon l'étude OpinionWay, les avis clients partagés sur Internet  représentent tout à la fois des menaces :   42% ont renoncé à acheter à cause de commentaires négatifs,   24% ont renoncé à acheter par manque d'information,  que  des  opportunités  pour  interagir  avec  des  internautes  car  certains  se  transforment spontanément en ambassadeurs de marque :   21% ont déjà recommandé une marque,   38% ont découvert une marque,   40% ont acheté une marque suite à de bons commentaires.   POEm =  Paid Owned  Earned Média /  Médias payés,  privés, publics   (voir explication  détaillée en partie 3)  Chiffres clés   Réseaux Sociaux 61% des  socionautes  français partagent  leurs articles  achetés       Tendances  Le web  influencera 45%  des achats en  magasins en  Europe (EU7) en  2020.  (Source Forrester  Research20 )    )                                                               17  www.havasmediaopendata.com/   18  www.nielsen.com/us/en/insights/reports/2012/state‐of‐the‐media‐the‐social‐media‐report‐2012.html    19  www.digitaslbi.com/connectedcommerce2014/ et www.digitaslbi.com/connectedcommerce2015/ et  www.digitaslbi.com/fr/actualites/france/les‐attentes‐du‐consommateur‐connecte‐2015‐‐multi‐screen‐social‐shopping‐personnalisation‐les‐ composants‐essentiels‐de‐la‐nouvelle‐experience‐retail/   20  www.forrester.com/The+Web+Will+Influence+45+Of+EU7+Offline+Sales+By+2020/fulltext/‐/E‐res122363  
  19. 19. 19  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015      4. La transformation  digitale des entreprises  de l'agroalimentaire se  fait attendre    Crédit photo : www.flickr.com/photos/79996062@N08/8168012934/  
  20. 20. 20  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    La transformation numérique des entreprises commence par  une  stratégie  de  présence  sur  Internet  et  les  réseaux  sociaux.  L'étude21  du cabinet Roland Berger, parue en septembre 2014 montrait qu'en  accélérant leur transformation numérique, les entreprises françaises auraient  la capacité de doubler leur taux de croissance et que les entreprises les plus  matures dans leur transformation numérique ont une croissance six fois plus  élevée que celles qui sont le plus en retard dans ce domaine.    81% des entreprises ayant fait faillite en France en 2013 n'étaient pas présentes  sur internet ou sur les réseaux sociaux, selon une étude22  de la société Email‐ Brokers.  Comparaison  des  usages  digitaux  en  ligne  des  entreprises  IAA24  en Europe  Si 90% des consommateurs français recherchent en ligne en vue d’achats en  magasins23 ,  comme  le  font  tous  les  autres  consommateurs  en  Europe,  le  comparatif des usages digitaux des entreprises européennes de l'IAA de plus  de  10  salariés  sur  la  base  des  statistiques24   Eurostat  permet  de  mesurer  le  retard  des  entreprises  françaises  par  rapport  à  leurs  homologues  et  concurrentes de l'Europe des 28 (EU28). Cette constatation est valable tant  pour la proportion :    de  sites  web  :  55%  en  France  contre  80%  en  Allemagne  ou  83%  au  Royaume‐Uni et une moyenne dans l'UE28 de 65%;   de sites marchands B2C : 7% en France contre 16% en Allemagne et  16% au Royaume‐Uni et une moyenne dans l'UE28 de 9%;   de e‐commerce B2B : 3% en France contre 15% au Royaume‐Uni et  16% en Allemagne et une moyenne dans l'UE28 de 7%;   que  pour  l'usage  des  médias  sociaux  dont  nous  avons  vu  le  rôle  essentiel  dans  la  création  et  l'animation  de  communautés  de  consommateurs : 13% en France contre 29% en Allemagne et 36% au  Royaume‐Uni et une moyenne de l'UE28 de 25%. Le score de 3% pour  les entreprises ayant 2 ou plus médias sociaux montre bien l'absence  de  véritable  stratégie  de  marketing  digital  associant  site  web  et  présence sur les médias sociaux.  Dans  tous  les  tableaux  (à  consulter  en  annexes)  on  ne  peut  que  constater  qu'avec des usages très inférieurs à la moyenne européenne (souvent de 10  pts) la France est très largement distancée par le Royaume‐Uni et l'Allemagne  et par des pays latins comme l'Espagne et l'Italie.     Il faut toutefois noter que la France fait cependant jeu égal dans les ventes  électroniques (EDI) y compris à l'international (dans et hors de l'UE).  Chiffres clés   Internet 81% des  entreprises ayant  fait faillite en  2013 n'étaient pas  sur internet  Site web: 55% des  entreprises IAA FR  de ≥ 10 salariés  vs 83% UK, 80% DE   e-Commerce Entreprises IAA de  ≥ 10 salariés  7% en B2C   3% en B2B    Médias Sociaux  13% entreprises  IAA ≥ 10 salariés  sont sur les MS                                                               21  www.rolandberger.fr/actualites/2014‐09‐29‐Aventure_numerique.html  ‐ septembre 2014   22  www.email‐brokers.com/be_du/press‐area/france/1749‐88financecom‐france‐81‐des‐entreprises‐ayant‐fait‐faillite‐en‐2013‐n‐etaient‐pas‐sur‐ internet  
  21. 21. 21  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    E‐Commerce B2C  Entreprises  ayant des  ventes B2C  Ventes B2C  représentant +1%  des ventes web  Ventes B2C représentant  10% ou plus des  ventes web  Ventes B2C = +1 %  du CA total et  +10% des ventes  web  Ventes B2C et site  web avec dépôt de  réclamations en  ligne  Pays / Année  2014  2014  2014 2014 2014 UE (28 pays)  9%  8% 7% 4%  6% Allemagne  16%  15% 14% 9%  11% Espagne  7%  7% 7% 4%  3% France  7%  7% 7% 4%  6% Italie  5%  5% 4% 1%  2% Royaume‐Uni  20%  13% 4% 0%  13% E‐Commerce B2B    % Entreprises ayant des ventes B2B Pays / Année  2014 Union européenne (28 pays)  7% Allemagne  16% Espagne  6% France  3% Italie  2% Royaume‐Uni  15% Un défaut de culture numérique préjudiciable aux TPE‐PME  Avec 2,2 milliards d'euros dépensés en 2013, l'alimentaire est le 3ème  budget de communication (tous  médias  confondus)  en  France  selon  Kantar  Media  pour  l'UDA  25   (Parmi  les  15  plus  gros  annonceurs  en  France en 2013, on trouve Mondelez International 12e  avec 187,7 M€ et Ferrero 15e  avec 166,1 M€).    Après  les  tensions  sur  les  matières  premières,  la  pression  sur  les  prix  de  la  part  des  distributeurs,  la  compétition  exacerbée  pour  le  référencement  en  rayon,  les  investissements  publicitaires  massifs  pour  gagner  l'attention  des  consommateurs  et  développer  la  notoriété  des  marques,  l'univers  ultra  concurrentiel de l'agroalimentaire trouve avec Internet, les médias sociaux et le e‐commerce d'autres  terrains pour s'exprimer.    Avec 98% de TPE‐PME dans l'agroalimentaire, la culture et la maîtrise des outils digitaux ont encore du mal  à s'imposer. Ce retard est d’autant plus préjudiciable qu'une entreprise ou une marque peu présente et  inactive  sur  Internet  et  les  médias  sociaux  sort  du  champ  de  vision  des  consommateurs  car  la  recommandation et les commentaires des internautes contribuent à sa notoriété et impactent directement  sa (e‐) réputation. Elle court le risque de voir ses parts de marché se réduire au profit de concurrents  mieux armés pour s'adapter à cette nouvelle donne et/ou disposant de budgets de communication et  publicité plus importants.    Il appartient donc aux TPE‐PME d'investir, à leur échelle, dans les outils numériques et travailler leur  différenciation par la qualité de leurs offres, les actions de fidélisation et de proximité sur le long terme  avec leurs clientèles pour ne pas accentuer un rapport de force déjà très déséquilibré.                                                                                                                                                                                                        23  C'est ce que l'on appelle ROPO = Research Online Purchase Offline / Recherche en ligne achat en magasin  24   Sources  :  Eurostat  19/05/2015  ‐  ec.europa.eu/eurostat/data/database  Retraitement  par  la  CCI  de  Bordeaux  des  données  "statistiques  sur  la  société de l'information" pour les entreprises " Industries alimentaires; fabrication de boissons et de produits à base de tabac, cuir, textiles, bois,  articles en papier; imprimerie et reproduction (10 personnes employées ou plus)"  25  www.uda.fr/chiffres‐et‐documents/chiffres‐cles/  
  22. 22. 22  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015      ETUDE     
  23. 23. 23  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015       
  24. 24. 24  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015      1. Méthodologie              Crédit Photo www.flickr.com/photos/theilr/2273646801     
  25. 25. 25  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Dans la première partie du document intitulée "contexte et enjeux" nous avons vu que la présence en ligne  au travers d'un site Web, de comptes professionnels sur les médias sociaux et d'une activité de commerce  électronique sont des enjeux majeurs pour les TPE‐PME de l'industrie agroalimentaire.   La deuxième partie de ce document est consacrée à l'étude conduite dans le prolongement du document "  Tendances ‐ Gironde & agglomération bordelaise Industries agroalimentaires 2013" réalisée par la CCI de  Bordeaux dont certains enseignements ont été présentés en introduction de la première partie.    Nous allons étudier un échantillon d'entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde que nous avons  constitué en tenant compte du fait que les activités de production et de commercialisation sont souvent  séparées.  En  conséquence  nous  avons  fait  le  choix  d'intégrer  dans  notre  liste  d'entreprises  à  étudier  (consultable en annexes) à la fois des établissements girondins correspondant aux activités de l'industrie  IAA au sens de l'INSEE mais aussi leurs entités commerciales locales. Nous avons complété cette liste par  celle des entreprises girondines hors secteur vin adhérentes à l'ARDIA et inscrites au RCS.  Pour la partie 2.2 « Présence en ligne », nous avons voulu mesurer la présence en ligne de chacune des  entreprises étudiées en identifiant son (ou ses) site(s) web, éventuellement  le blog et le(s) site(s) de  e‐ Commerce  ainsi  que  ses  comptes  professionnels  sur  les  médias  sociaux  (Facebook,  Twitter,  Youtube,  LinkedIn, Viadéo, Instagram, Pinterest, …).  Concernant  la  partie  2.3  « Maîtrise  du  web »,  nous  avons  choisi  d’étudier  un  échantillon  plus  restreint,  réduit aux TPE et PME IAA de Gironde. Nous avons donc supprimé les entités locales de grands groupes  nationaux ou internationaux.   Dans cette partie, nous avons mis en évidence les stratégies de marque et de diversification des canaux de  communication et de commercialisation des entreprises qui associent ou non différents sites web, sites de  e‐Commerce  ou  médias  sociaux.  Nous  avons  aussi  identifié  des  stratégies  de  valorisation  d'offres  répondant à des besoins spécifiques ou à destination de publics ciblés (B2C, B2B).  Collecte et extraction de données :   Les données que nous avons utilisées pour notre étude sont tirées de l’ARDIA, de la CCI de Bordeaux, du  web et de l’Insee.   Outre  l'analyse  manuelle  de  chaque  site  web  de  notre  échantillon,  nous  avons  utilisé  des  robots  d'exploration automatique tels que « sharedcount », « Bulk Seo Tools » ainsi que des extensions de Firefox  tels  que  "Wappalyzer",  « Ghostery »  et  « RDS  Tools »  pour  extraire  des  données  sur  le  référencement,  l’engagement  sur  les  réseaux  sociaux  ou  encore  l’utilisation  de  logiciels  comme  Google  Analytics  et  les  solutions d’e‐commerce.          
  26. 26. 26  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    2. Présence en ligne                Crédit photo : www.flickr.com/photos/victius/4869509036     
  27. 27. 27  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Informations locales et géolocalisation    Google Maps  60% des entreprises de notre échantillon sont référencées sur Google Maps  (un  outil  pourtant  gratuit)  ce  qui  est  préjudiciable  pour  leur  référencement  naturel lorsque l'on sait que 93,5% des internautes français utilisent le moteur  de  recherche  Google26   et  que  80%  recherchent  sur  PC  ou  mobiles  des  informations locales; tout particulièrement sur Smartphones : Horaires 54%,  Itinéraire 53%, Adresse 50%.  Google+ MyBusiness  Google+ MyBusiness permet de faire émerger gratuitement une entreprise en  première page de résultats de recherche sur Google (sur la partie droite de  l'écran)  avec  des  informations  similaires  aux  pages  jaunes  telles  que  la  description  de  l'activité  de  l'entreprise,  ses  coordonnées  postales  et  téléphoniques,  les  horaires  d'ouverture,  des  informations  de  géolocalisation  (Google Maps), des avis clients,  des éléments d'actualité, des photos ou vidéos  (en lien avec Youtube).     Si 49% des entreprises de notre échantillon sont bien présentes sur Google+  MyBusiness  il  s'agit  très  majoritairement  de  pages  générées  par  Google  au  contenu  très  basique  et  incomplet  voire  erroné  (activité  en  allemand  !  Ou  sans lien avec celle exercée). Une infime minorité des entreprises (3) a pris la  main sur sa page Google+ My Business et la gère officiellement. Autant dire  que toutes les autres entreprises laissent Google parler d'elles sans quelles  aient la maîtrise du message délivré à leurs clients / consommateurs.  Enjeux   Internautes FR +93% utilisent  Google  80% recherchent  des informations  locales  Résultats de l'étude   Outils Google 60% entreprises  sur Google Maps   49% entreprises  sur Google+  My Business  3 pages Google+  My Business  officielles !!                                                               26  www.atinternet.com/documents/barometre‐des‐moteurs‐de‐recherche‐decembre‐2014/   40% 33% 60% 50% 47% 43% 45% 78% 100% 49% 40% 33% 80% 83% 65% 52% 45% 67% 100% 60% 0. 0 salarié 1. 1 à 2 salariés 2. 3 à 5 salariés 3. 6 à 9 salariés 4. 10 à 19 salariés 5. 20 à 49 salariés 6. 50 à 99 salariés 7. 100 à 199 salariés 8. Plus de 200 salariés Moyenne générale % Google+ MyBusiness % Google Maps
  28. 28. 28  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Annuaires professionnels    81%  des  entreprises  de  notre  échantillon  sont  visibles  sur  le  site  pagesjaunes.fr;  un  héritage  des  traditionnels  investissements  publicitaires  pour être présent dans les annuaires téléphoniques. Les informations fournies  sont peu souvent complètes et détaillées.    Plus utilisé dans le monde professionnel dans une logique B2B, Kompass est  l'autre  annuaire  (partiellement)  payant  le  plus  représenté  dans  notre  échantillon avec 52% de présence. Beaucoup de fiches sont en fait générées  par Kompass.  Remarques    La présence sur ces annuaires payants n'a de sens que si toutes les  informations  pratiques  (adresse  postale,  téléphone  /  fax,  horaires,  parking,  géolocalisation  …)  +  le  site  web,  l'email,  le  logo  et  éventuellement des photos sont bien renseignés.    Sur Kompass il est possible de compléter le profil de l'entreprise et du  dirigeant en devenant administrateur de la fiche.    De  nombreuses  entreprises  sont  visibles  dans  les  résultats  de  recherche grâce aux  annuaires téléphoniques gratuits du type 118218  ou 118712, ou encore sur 123annu …   Un  site  comme  www.societe.com  qui  fournit  des  informations  juridiques  et  financières  sur  toutes  les  entreprises  du  RCS  et  qui  émerge souvent en première page de résultats de Google ne doit pas  être  négligé  car  il  permet  de  faire  référencer  gratuitement  son  site  web.  Enjeux   Référencement Pages jaunes 11e   marque et 14e  site  mobile le plus  fréquenté en  France   (Selon Médiamétrie)                                       Résultats de l'étude   Annuaires 81% entreprises  sur PagesJaunes  52% entreprises  sur Kompass  40% 67% 80% 53% 94% 78% 91% 89% 100% 78% 60% 50% 20% 58% 53% 43% 27% 67% 100% 48% 0. 0 salarié 1. 1 à 2 salariés 2. 3 à 5 salariés 3. 6 à 9 salariés 4. 10 à 19 salariés 5. 20 à 49 salariés 6. 50 à 99 salariés 7. 100 à 199 salariés 8. Plus de 200 salariés Total général % Pagesjaunes % Kompass
  29. 29. 29  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Sites web et sites e‐commerce    Site web  Sur  les  89  entreprises  (établissement  secondaire  et  siège  social)  de  notre  échantillon 82% possèdent au moins un site web; ce qui représente un chiffre  relativement bon à comparer avec les 55% au niveau national des statistiques  Eurostat  présentées  dans  la  partie  1.  Il  faut  noter  que  les  établissements  secondaires n’ont très souvent pas de site web propre, mais sont partiellement  référencés  sur  le  site  du  siège  social  ou  de  la  marque;  ce  qui  fait  que  nous  avons considéré qu'il y avait bien un site web pour ces entreprises.  Site e‐commerce  30%  des  entreprises  de  notre  échantillon  possèdent  au  moins  un  site  e‐ Commerce (B2C ou B2B); ce qui présente un chiffre relativement bon si on le  compare  aux  7%  de  e‐commerce  B2C  /  3%  en  B2B  en  France  pour  les  entreprises IAA des statistiques Eurostat présentées dans la partie 1.    Clientèle   % des sites e‐commerce  B2B  12%  B2C  81%  B2B / B2C  8%    La forte proportion d’entreprises ayant une activité BtoB (notamment avec la  grande distribution) et qui disposent d’un réseau de revendeurs n’explique pas  complètement ces chiffres.  Enjeux   Visibilité +93% des  internautes font  des recherches  sur Google  Le site web est à  95% la 1ère  source  d'information des  acheteurs B2B Résultats de l'étude   Site web 82% des  entreprises de  notre échantillon    Site e-Commerce 30% des  entreprises de  notre échantillon  100% 67% 40% 83% 71% 87% 91% 100% 100% 82% 11% 17% 17% 67% 35% 9% 36% 7% 0% 30% 0. 0 salarié 1. 1 à 2 salariés 2. 3 à 5 salariés 3. 6 à 9 salariés 4. 10 à 19 salariés 5. 20 à 49 salariés 6. 50 à 99 salariés 7. 100 à 199 salariés 8. Plus de 200 salariés Total général % Site web % Site E‐commerce
  30. 30. 30  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Remarques    Les  chiffres  concernant  les  sites  web  ou  de  e‐commerce  sont  bien  meilleurs  que  ceux  présentés  dans  la  première  partie  de  notre  document car notre échantillon comporte relativement peu de TPE27  et  davantage de commerces associés aux IAA.   Notre  analyse  dans  le  chapitre  qui  suit  intitulé  "maîtrise  du  web"  viendra  pondérer  ces  résultats  positifs  par  une  appréciation  technique et qualitative.                                                                       27  Les TPE – ou micro entreprises – occupent moins de 10 personnes, et ont un chiffre d’affaires annuel ou un total de bilan n’excédant pas 2 millions d’euros. 
  31. 31. 31  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Média sociaux (hors Google+)      Pour  notre  échantillon  les  trois  médias  sociaux  les  plus  représentés  sont  Facebook 44% (48% pour les 10 salariés et plus), Twitter 18% (23% pour les  10 salariés et plus) et Youtube 16% (23% pour les 10 salariés et plus).     Ces chiffres sont en adéquation avec le fait que ce sont les trois médias sociaux  les plus utilisés par les consommateurs, en dehors de Google+.     La  proportion  d'entreprises  (les  périmètres  des  activités  ne  sont  pas  exactement les mêmes) de 10 salariés et plus de notre échantillon présente sur  Facebook est 4 fois plus élevée que celle des statistiques IAA d'Eurostat (12%).  Pour Twitter près de 8 fois et Youtube près de 11 fois.    Les données Eurostat nous indiquaient 13% d'entreprises de l'IAA utilisant les  médias sociaux dont 10% présentes sur un seul et 3% sur deux pour plus, nous  obtenons  des  résultats  beaucoup  plus  encourageants  puisque  le  nombre  de  médias sociaux utilisés monte à 7 pour la tranche des 20 à 49 salariés.     Le nombre moyen de médias sociaux est de 5,4 pour les entreprises de plus  de 10 salariés de notre échantillon.    Nous  pouvons  observer  que  les  entreprises  de  notre  échantillon  les  plus  présentes  sur  les  médias  sociaux  se  situent  entre  10  et  200  salariés;  le  maximum de comptes se trouvant dans la tranche des 20 à 49 salariés. Ce qui  prouve que déployer une présence digitale n'est pas qu'une question de taille.  Remarques    Notre  analyse  dans  le  chapitre  qui  suit  intitulé  "maîtrise  du  web"  viendra  pondérer  ces  résultats  positifs  par  une  appréciation  technique et qualitative.  Enjeux   Médias Sociaux  82% internautes &  actifs sur 2,7 MS  en moyenne      Résultats de l'étude   Facebook : 44%  Twitter : 18%  Youtube : 16%    5,4 médias  sociaux en  moyenne pour les  10 salariés et plus      44% 18% 9% 6% 16% 6% 4% Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Youtube Instagram Pinterest
  32. 32. 32  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Présence sur les réseaux sociaux (hors Google+) des entreprises de notre échantillon       Facebook  Twitter  LinkedIn  Viadeo Youtube Instagram  Pinterest  0. 0 salarié  20%  20%  1. 1 à 2 salariés  50%  2. 3 à 5 salariés  3. 6 à 9 salariés  50%  8%  4. 10 à 19 salariés  29%  18%  6% 12% 12% 5. 20 à 49 salariés  48%  17%  9% 4% 17% 13%  17% 6. 50 à 99 salariés  73%  45%  18% 9% 36% 9%  7. 100 à 199 salariés  44%  22%  22% 44% 11%  8. Plus de 200 salariés  100%  100% 100% Moyenne générale  44%  18%  9% 6% 16% 6%  4%  % pour les 10 salariés  et plus  48%  23% 13% 8% 23% 8%  7% Rappel résultats  statistiques IAA  Eurostat 2014    12%  3% 2%    
  33. 33. 33  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015       
  34. 34. 34  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015      3. Maîtrise du web            Crédit photo : www.flickr.com/photos/forceit/451267176      
  35. 35. 35  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Nota bene  Dans ce chapitre consacré à la maîtrise des outils web nous avons pris le parti d'exclure les grands groupes  ce qui réduit notre échantillon à 70 sites web. Outre le fait que les établissements locaux de telles sociétés  n'ont pas la maîtrise de leur communication qui est le plus souvent centralisée au siège, il nous a semblé  inutile de comparer les sites web d'acteurs ayant des moyens financiers et techniques disproportionnés.  Par ailleurs, les grands groupes ayant souvent un grand nombre de marques il devenait difficile d'analyser  toutes leurs présences digitales.    Enjeux du référencement naturel    D’après moz.com/blog/whiteboard‐friday‐the‐seo‐fundamentals‐pyramid       Le  schéma  ci‐dessus  de  la  "pyramide  du  référencement  naturel"  permet  de  comprendre  les  différentes  composantes  à  la  fois  techniques  (base  de  la  pyramide),  éditoriales  (composantes  centrales)  et  sociales  (sommet de la pyramide) qui contribuent au référencement naturel.  Nous allons passer en revue ces différents aspects dans les paragraphes qui suivent.     
  36. 36. 36  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Technologies  Sites web "responsive design" / design adaptatif  70 sites web analysés    Selon Google le trafic internet sur mobiles (Smartphones, tablettes) dépasse  désormais  celui  sur  PC  dans  10  pays.  En  conséquence,  les  résultats  des  recherches sur Google effectuées depuis des mobiles favorisent les sites Web  adaptatifs (responsive design).     Seuls  23%  des  sites  de  notre  échantillon  sont  parfaitement  adaptés  à  une  consultation  sur  mobile  et  7%  partiellement.  Le  résultat  de  30%  est  très  insuffisant  car  Google  privilégie  les  sites  adaptés  à  une  navigation  mobile  dans ses résultats de recherche sur ce type d'équipement.     Il est donc urgent d'adapter les sites web / e‐commerce aux usages mobiles  et  d'utiliser  des  feuilles  de  styles  s'adaptant  aux  caractéristiques  des  périphériques de consultation ainsi que de concevoir des scénarii de navigation  tenant compte des limites de taille des écrans de consultation.    Remarque :   3 sites web étaient en maintenance et donc inaccessibles lors de l'étude  (Entreprises "Café Soubira", "Grand moulin de Paris" et "Enofi")  Enjeux   Mobiles  Le trafic internet  sur mobiles  dépasse celui sur  PC              Résultats de l'étude Développement web Site web "Responsive Design"  23% OK  7% partiellement        Non; 70% oui; 23% Oui  Partiellement  7%
  37. 37. 37  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Technologie Flash™    70 sites web analysés    La technologie Flash™ permet de créer des animations ou de lire des contenus  multimédia (elle est souvent utilisée pour les lecteurs vidéo notamment). Elle  est  désormais  obsolète  et  délaissée  au  profit  du  HTML528   un  standard  du  W3C29 .    En effet elle est une technologie propriétaire (Adobe) trop sujette aux failles  de sécurité, souvent mal référencée par les moteurs de recherche, mais aussi  illisible  sur  les  mobiles  et  ordinateurs  Apple  (soit  des  dizaines  de  millions  d'équipements dans le monde).     21% des sites (soit 15) étudiés et qui utilisent flash vont devoir être adaptés  aux nouveaux usages.  Enjeux   Lisible sur les mobiles Apple Résultats de l'étude Développement web  21% des sites web  avec Flash                                                                     28  fr.wikipedia.org/wiki/HTML5   29  www.w3.org/   Flash ;  21% Pas de  Flash;  79%
  38. 38. 38  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Logiciels e‐Commerce utilisés    23 sites e‐commerce étudiés    Sans surprise nous retrouvons les 2 logiciels open source de e‐commerce les  plus utilisés en France Prestashop 39% et Magento 22%.     Paypal, qui est surtout connu pour sa solution de paiement sécurisée, propose  aussi une gestion simplifiée de panier ce qui explique qu'il soit ici présent dans  la liste avec 13%.    Remarque :   Pour un panorama des solutions e‐commerce open source consultez le  blog du Pôle Numérique   polenumerique33.wordpress.com/2014/12/04/projet‐ecommerce‐ comment‐bien‐choisir‐sa‐solution‐opensource/     Enjeux e-Commerce alimentaire 3% PDM en France Résultats de l'étude Développement web Logiciels e-commerce  Prestashop 39%  Magento 22%     4% 4% 4% 4% 4% 9% 13% 22% 39% CA monpackecommerce.com Dreamweaver Perl Open Cart Oxatis Store‐Factory woo commerce Paypal Magento Prestashop
  39. 39. 39  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Logiciel d'analyse de la fréquentation (web analytics)    Sans  logiciel  d'analyse  de  la  fréquentation  un  responsable  de  site  web  est  incapable  de  connaître  les  pages  les  plus  fréquentées,  d'optimiser  la  navigation, la conversion des pages / formulaires ou mesurer l'impact ou le ROI  du référencement naturel / payant ou des campagnes de marketing direct.    Sur 70 sites web analysés, 61 sites utilisent un logiciel de web analytics soit  87%.    Sans surprise Google Analytics est ultra‐dominant avec 85% car sa solution est  gratuite  contrairement  à  son  challenger  bordelais  AT  Internet  13%  (qui  dispose néanmoins d'une version gratuite mais beaucoup plus limitée que celle  payante).    Enjeux Analyse et pilotage site web Résultats de l'étude Développement web   Web Analytics  87% des sites web     Google  Analytics 85% AT  Internet 13% Piwik 2%
  40. 40. 40  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Respect du cadre légal  Publier  des  « mentions  légales »  sur  un  site  internet  est  obligatoire  afin  d’identifier  précisément  quels  en  sont  les  responsables.  Cette  obligation  est  cadrée par plusieurs textes dont la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans  l’économie  numérique  (art.  6‐III  et  19)  et  la  loi  du  6  janvier  1978  relative  à  l’informatique,  aux  fichiers  et  aux  libertés  (art.  22  et  32),  le  Code  de  la  consommation (art. L. 121‐18), le Code général des impôts (art. 286 ter) et la  loi du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle (art. 93‐2).    En cas d’omission, le dirigeant qui édite le site risque d’être condamné à une  sanction  pouvant  aller  jusqu’à  75 000 euros  d’amende  et  un  an  d’emprisonnement.  Ces  éléments  sont  généralement  regroupés  dans  une  page  « mentions  légales » avec un lien accessible depuis toutes les pages du site souvent situé  dans  le  pied  de  page  et  en  matière  de  collecte  et  protection  des  données  personnelles doivent faire état du numéro de la déclaration obtenue auprès  de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés).    70 sites web dont 30 e‐commerce étudiés    Les chiffres  parlent d'eux‐mêmes : 63% de mentions légales (dont 50% sont  incomplètes), 27% de mentions CNIL et 70% de CGV. Toutes les entreprises et  leurs  responsables  n'ont  pas  pris  la  mesure  des  sanctions  légales  qu'ils  encourent.    Il ne s'agit pas seulement d'une obligation de respecter la loi et d'un devoir de  transparence mais bien de comprendre qu'il s'agit de leviers marketing pour  lever  les  freins,  rassurer  les  consommateurs  /  internautes  et  établir  un  véritable dialogue basé sur le respect.  Enjeux Poursuite pénale 75 000 euros  d’amende et un  an de prison  Résultats de l'étude   Cadre légal  Mentions légales  63% (dont 50%  incomplètes)  Mentions CNIL  27%  CGV : 70%     63% 27% 70% Mentions légales Mentions CNIL Conditions générales de vente  (CGV)
  41. 41. 41  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Rappel des mentions légales obligatoires  1. Identification du site  Nom du site :   URL complète du site :  2. Propriétaire du site (= la société ou l’éditeur)  Personne morale (raison sociale et forme sociale) :   Adresse du siège social :   E‐mail :   Téléphone :   Numéro et ville d’inscription au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) ou au RM (Répertoire  des Métiers) :   Capital social de la société :   Numéro d’assujettissement à la TVA :   Nom du directeur de publication :   Nom du responsable de rédaction :   Webmaster du site :  3. Concepteur du site (= l’agence web ou le développeur)  Nom ou raison sociale du concepteur :   Adresse du siège social :   E‐mail et/ou téléphone :  4. Hébergeur du site  Nom de l’hébergeur :   Raison sociale :   Adresse postale :   Téléphone ou e‐mail :  5. Autorisations spéciales et professions réglementées  Nom et adresse de l’autorité délivrante des autorisations spéciales :   Titre professionnel :   Nom de l’ordre ou de l’organisme professionnel auprès duquel elle est inscrite (ex. assureurs,  voyagistes, médecin, notaires, avocats, etc.) :   Référence (ex. adresse postale ou lien internet) aux règles professionnelles applicables :   Pays de délivrance du titre professionnel :   Nom de l’ordre ou de l’organisme d’inscription :  6. Données personnelles  Numéro de la déclaration obtenue auprès de la CNIL (Commission Nationale Informatique et  Libertés) :   Nom du responsable du traitement :   Coordonnées de contact (mail ou téléphone) pour faire valoir ses droits : 
  42. 42. 42  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Prise  en  compte  de  base  du  référencement  naturel  et  perception rapide de la qualité de la prestation web  Fichier "Favicon"  La petite image " Favicon" sert à personnaliser le site comme une déclinaison  du  logo,  de  votre  marque.  Cette  image  en  elle‐même  n'a  pas  d'importance  technique  mais  outre  qu'elle  permet  de  distinguer  le  site  dans  une  liste  de  favoris / marques pages, elle contribue à la crédibilité du site et à la notoriété  de votre marque.     Si 1 seul site sur les 68 analysés n'a pas de "Favicon", 19 sites n'en  ont pas de  personnalisé et utilisent celui par défaut de leur CMS. Ceci est un indicateur de  qualité  et  du  niveau  de  personnalisation  de  votre  site  web  par  votre  prestataire.  Métadonnées  De nombreuses métadonnées sont insérées dans le code HTML des pages des  sites  web.  Non  visibles  pour  l'internaute  (seulement  en  utilisant  la  fonction  "afficher  le  code  de  la  page"),  elles  servent  à  indiquer  des  paramètres  aux  serveurs, navigateurs ou robots des moteurs de recherche pour permettre une  meilleure interprétation / affichage / indexation …     Beaucoup d'entre‐elles sont générées automatiquement avec des paramètres  par  défaut  par  les  logiciels  de  développement  ou  les  logiciels  de  gestion  de  contenus / CMS utilisés tels que Joomla, Wordpress, Prestashop, Magento, …  Ces  paramètres  doivent  être  personnalisés.  Ce  travail  est  initialement  du  ressort du prestataire puis des personnes en charge de la gestion du site. Le  soin apporté à cette personnalisation, au respect de la taille et de la qualité  du contenu utilisé (=mots clés) est un indicateur de qualité et de compétence  du prestataire en matière de référencement naturel.    Les métadonnées doivent être définies page par page en fonction du contexte  et  en  faisant  attention  à  éviter  la  duplication  pour  les  "titres"  ou  balises  "description".  Enjeux   Référencement naturel (SEO) Résultats de l'étude Qualité web  +29% des sites  n'ont pas d'icône  personnalisée Balise Description  <meta name="description" content="Une description de la page" />  Cette balise fournit une brève description de la page. Dans certains  cas, cette description est incluse dans l'extrait qui s'affiche avec les  résultats de recherche.   <title>Le titre de la page</title>  Si techniquement il ne s'agit pas d'une balise Meta, cette balise est  souvent utilisée en association avec la "description". Le contenu de  cette balise est généralement affiché comme titre dans les résultats  de recherche (et bien sûr dans le navigateur des internautes).   <meta name="robots" content="..., ..." /> <meta name="googlebot" content="..., ..." />  Ces balises Meta permettent de contrôler l'exploration et  l'indexation effectuées par les moteurs de recherche.   La balise Meta robots concerne tous les moteurs de recherche.   En revanche, la balise Meta "googlebot" est spécifique à Google.  Les valeurs par défaut sont "index, follow" (équivalent à "tous") et il  n'est donc pas nécessaire de les spécifier. Google accepte les  valeurs suivantes (à séparer par des virgules) …  Source et plus d'information ici : https://support.google.com/webmasters/answer/79812?hl=fr  
  43. 43. 43  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Balise "Titre" Le titre de la page et la balise meta "description" servent pour l'extrait de texte  des résultats des moteurs de recherche et sont utiles pour le référencement  naturel. Sur l'ensemble des sites étudiés, si 2 seulement n'ont pas de balise  "titre",  pour  beaucoup  leur  contenu  est  composé  à  minima  du  nom  de  la  société. Il faut noter que pour 20 des sites web étudiés, les textes ont plus de  65 caractères et sont donc trop longs pour être affichés intégralement dans  les résultats des moteurs de recherche    Balise Meta "description " 21  des  sites  que  nous  avons  étudiés,  soit  31%,  n'ont  pas  la  balise  Meta  "description  "  renseignée.  Pour  17  d'entre  eux  le  contenu  excède  les  160  caractères recommandés. A noter que pour les sites web d'une des sociétés  étudiées,  le  prestataire  s'est  contenté  de  dupliquer  les  métadonnées  "description" pour ses 3 sites.    Balise Meta "Robots" 43 sites sur les 68 n'utilisent pas les balises meta "Robots"    Remarque :  Nous avons utilisé le site tools.buzzstream.com/meta‐tag‐extractor  pour analyser les sites web  Résultats de l'étude Qualité web  31% des sites web  ont leur balise  "description" vide 63% n'utilisent  pas les balises  "Robots"      
  44. 44. 44  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Analyse du contenu de la première page du site web  Une bonne page d'accueil doit s'adresser à deux cibles aux besoins différents  mais convergents :   les humains qui doivent pouvoir rapidement (mais de façon explicite et  détaillée)  comprendre  l'objet  du  site  et  s'orienter  /  naviguer  /  rechercher sur le site et trouver ce qu'ils recherchent;    les robots des moteurs de recherche qui doivent indexer les mots clés  compris  dans  les  contenus  textuels  et  suivre  les  liens  pour  parcourir  tout le site et reconstruire l'arborescence.  Taille du contenu textuel de la page d'accueil    Plus la page contient de contenus textuels donc de mots, plus elle sera riche  en éléments sémantiques et en mots clés susceptibles d'être indexés. Donc  plus le texte est long et plus potentiellement la page sera mieux référencée.  Mais cela reste néanmoins  qu'un des 200 critères de Google.  Proportion de liens hypertextes en fonction du contenu textuel        Enjeux   Référencement naturel (SEO) Résultats de l'étude Qualité web  83% des pages  d'accueil de moins  de 500 mots de  contenus textuels    50% ont un  nombre équilibré  de liens par  rapport aux  contenus <100  mots;  29% 100 à 299  mots;  32% 300 à 499  mots;  22% 500 à 999  mots;  12% 1000  mots et  plus; 5% 80 à  100% de  liens;  12%50 à 79%  de liens;  19% 30 à 49%  de liens;  19% 10 à 30%  de liens;  25% 0 à 10%  de liens;  25%
  45. 45. 45  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Plus  la  proportion  de  liens  hypertextes  est  importante  par  rapport  aux  contenus de la page, plus le site donne l'impression de n'être constitué que de  menus  /  branchements  vers  des  contenus  et  peu  ou  pas  contenir  de  rédactionnel.     Les  liens  internes  font  eux  aussi  partie  des  200  critères  de  référencement  naturel de Google.    Remarques    Certains prestataires utilisent des frames (cadres) pour afficher le site  web de leurs clients qui est hébergé sur leur propre nom de domaine  ce  qui  fausse  les  statistiques  sur  le  nombre  de  contenus,  de  pages  indexées et les scores Page Rank, Page Authority, Domaine Authority  (voir paragraphes qui suivent).     Ceci a pour conséquence que le référencement du site du client n'est  pas  aussi  bon  que  s'il  concentrait  tous  les  contenus  sur  son  propre  nom de domaine.         
  46. 46. 46  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Contenu éditorial du site web  Une étude30  de Hubspot portant sur 7000 de leurs clients montre l'impact de la  quantité et de la fréquence de publication d'articles sur un blog sur le trafic  généré  grâce  à  l'accroissement  des  contenus  référencés  par  les  moteurs  de  recherche. Ainsi :   En B2C, on augmente de 45% le trafic d'un blog en passant d'un total  d'articles  de  11‐20  à  21‐50  articles.  Les  blogs  qui  totalisent  plus  51  pages gagnent 48% de trafic.   En B2B : En passant de  moins de 10 articles par mois à plus de 200  articles on multiplie par 5 le trafic. Ne serait‐ce que publier 1‐2 articles  par  mois  permet  d'attirer  70%  de  contacts  B2B  de  plus  que  les  entreprises sans blog. De plus passer de 3‐5 articles par mois  à 6‐8  articles par mois permet de doubler le nombre de contacts.    Les entreprises de moins de 10 salariés sont celles qui bénéficient le  plus de l’accroissement du trafic  Actualité    Nota bene : tous les sites des 89 entreprises de l'échantillon total  > 24 diffusent de l'actualité    Force est de constater que 24 sites seulement diffusent de l'actualité (dont  13  de  TPE‐PME);  ce  qui  est  très  faible.  Pourtant  c'est  un  bon  moyen  de  communiquer sur un nouveau produit ou un évènement, de créer du trafic et  d'interagir avec son audience.    Si l'on analyse la fréquence de parution de nouveaux contenus une dichotomie  nette  apparait  entre  les  grandes  entreprises  qui  produisent  des  actualités  dont 71% font paraître plus 10 contenus par an contre les 61% des TPE‐PME  qui font paraître au plus 3 contenus par an.    Inutile de dire que l'attractivité de la majorité des sites est très faible et l'absence  de  contenus  fréquents  et  diversifiés  ne  leur  permet  pas  d'obtenir  un  bon  référencement naturel.  Enjeux   Référencement naturel (SEO) & Attractivité site +51 pages =  +48% trafic  Résultats de l'étude   News / Actus  24 sites !  71% Grandes  entreprises   ≥ 10 contenus / an 61% TPE‐PME   ≤ 3 contenus / an                                                                30  blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/33742/12‐Revealing‐Charts‐to‐Help‐You‐Benchmark‐Your‐Business‐Blogging‐Performance‐NEW‐ DATA.aspx   46% 15% 8% 31% 9% 9% 36% 45% 1/an 3/an 8/an 10/an + de 15/an TPE‐PME locales IAA Grandes entreprises IAA
  47. 47. 47  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Blog  Dans une stratégie éditoriale (aussi appelée marketing des contenus), un blog  est un outil de choix pour diffuser une grande variété de contenus  (nouveautés, événement, cas client, sondage, bonnes pratiques, recettes,  photos, vidéos, infographies  …).  5 entreprises seulement de notre échantillon ont créé et animent un blog.  Il faut veiller à ce que le blog soit directement associé au nom de domaine du  site web de l'entreprise / ou site e‐commerce (ex. : blog.nomdomaine.fr ou  nomdomaine.fr/blog) pour en optimiser le référencement naturel et donc  développer sa notoriété / visibilité et son trafic.      70 sites étudiés    Newsletters électroniques  Une newsletter est un bon outil de recrutement de contacts / prospects et de  création de trafic en valorisant des contenus disponibles sur le site / blog / site  e‐commerce.  Près  ¼  des  entreprises  de  notre  échantillon  diffusent  une  newsletter.     Remarques :   Faute  de  temps  nous  n'avons  pas  pu  ni  mesurer  la  fréquence  de  diffusion ni analyser le contenu des newsletters.     Il  est  essentiel  de  gérer  ses  newsletters  avec  une  plateforme  professionnelle  d'email  marketing  (MailChimp,  MailJet,  NP6,  Dolist,  Sabarcane,  Experian…)  pour  disposer  de  statistiques  (tracking)  d'ouverture,  clics  sur  les  liens,  détection  de  centres  d'intérêts,  (re)ciblage, automatisation d'envois, campagnes scénarisées et d'outils  de gestion / enrichissement de la base de données de contacts…    Enjeux   Création de trafic + Fidélisation Résultats de l'étude   Stratégie éditoriale  7% Blog   24% Newsletter      7% 24% Blog Newsletter
  48. 48. 48  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Carte d'accès et géolocalisation de l'établissement     70 sites étudiés    47% des sites web de notre échantillon ne proposent pas la géolocalisation de  l'établissement de entreprise ce qui est préjudiciable tant pour les visiteurs qui  souhaitent  se  rendre  sur  place,  qu'en  matière  de  rassurance  (preuve  de  l'existence réelle de l'établissement) ou que pour le référencement naturel (lien  avec Google Maps).   Enjeux   Mobinautes 50% recherchent  l'adresse  53% l'itinéraire  Résultats de l'étude   Géolocalisation 53% cartes accès Site web multilingue    70 sites étudiés – Langues les plus représentées    Près de 25% des sites de notre échantillon sont multilingues : les langues les  plus représentées sont UK 24% / DE 3%  / ES 10%.    Il  est  impératif  pour  les  marques  ou  entreprises  présentes  à  l'international  d'avoir  des  sites  web  qui  s'adressent  à  leurs  clientèles  locales.  De  même  une  entreprise qui souhaite se développer sur de nouveaux marchés à l'export doit  anticiper  dans  sa  communication  avec  des  messages  et  contenus  adaptés  aux  cultures et aux attentes de ses clientèles locales.    Enjeux   International Résultats de l'étude   Multilingue  UK 24%   ES 10% ‐ DE 3% oui 53% non 47% 24% 10% 3% 9% Anglais Espagnol Allemand Autres
  49. 49. 49  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Référencement naturel et scoring du site web  Nombre de contenus indexés sur Google    56%  des  sites  de  notre  échantillon  ont  entre  0  et  200  de  leurs  contenus  indexés sur Google; ce qui est faible. La quantité, la fréquence, la pertinence  et  la  qualité  des  contenus  du  site  web  sont  des  éléments  clés  du  référencement naturel.    Le  graphique  sur  le  nombre  de  documents  indexés  par  tranche  de  salariés  permet de mesurer la disparité dans la taille des sites. Les entreprises de 50  salariés et plus ont davantage de contenus indexés.  Enjeux   Référencement naturel (SEO) Résultats de l'étude   Docs indexés  56% entreprises  ont moins de 200  contenus indexés   30% 9% 17% 15% 15% 5% 0 à 50 50 à 100 100 à 200 200 à 1000 1000 à  4000  plus de  4000 6 21 66 10 19 1 320 87 85 536 175 238 706 323 1 220 176 103 2 140 1 220 1 890 4 180 4 180 0. 0 salarié 1. 1 à 2  salariés 2. 3 à 5  salariés 3. 6 à 9  salariés 4. 10 à 19  salariés 5. 20 à 49  salariés 6. 50 à 99  salariés Total  général Echelle logarithmique base 10 Minimum Moyenne Maximum
  50. 50. 50  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Page Rank (PR) = Score de classement Google (échelle de 0 à 10)    70 sites étudiés    On remarque que les sites de notre échantillon ont un Page Rank faible; voire  très faible. Le Page Rank moyen pour l'ensemble de nos 70 sites est de 1,8. Les  meilleurs scores (PR = 5) sont obtenus parmi les entreprises de 6 à 19 salariés.    38% des sites ont un PR entre 3 et 5, 30% des sites entre 1 et 2 qui sont des  valeurs trop faibles pour émerger dans les résultats de recherche et plus de  32% des sites ont un PR nul ou ne sont pas classés par Google et sont donc  (quasi)  invisibles.  Ces  scores  sont  le  reflet  du  faible  nombre  des  contenus  indexés, du manque d'interactions sociales.  Enjeux   Référencement naturel (SEO) Résultats de l'étude   Page Rank  62% des sites   PR entre 0 et 2/10 PR moyen =  1,8/10       13% 19% 16% 14% 24% 11% 3% NC 0 1 2 3 4 5 Pagerank 1 1 0 0 0 22 2 0 2 2 2 3 3 3 0 5 5 4 4 0. 0 salarié 1. 1 à 2  salariés 2. 3 à 5  salariés 3. 6 à 9  salariés 4. 10 à 19  salariés 5. 20 à 49  salariés 6. 50 à 99  salariés Minimum Moyenne Maximum
  51. 51. 51  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Page Authority = Score de l'autorité de la page (échelle de 0 à 100)  Les données sur l'autorité de la page et du nom de domaine ont été obtenues  à l'aide des plateformes SharedCount et Robingupta. Les pages analysées sont  les pages d’accueils.    Le  score  d'autorité  de  page  prend  en  compte  plusieurs  critères,  dont  principalement le nombre et la qualité des liens du site web. Plus une page fait  autorité, plus son contenu est référent sur un domaine, plus elle aura tendance  à avoir un nombre important de sites web pointant vers elle; donc un score  d'autorité de page élevé.    Les scores d'autorité de pages et de noms de domaine traduisent la qualité  du référencement naturel et influent sur l'émergence d'un site web dans les  résultats de recherche de Google. Il est donc nécessaire de bien se situer dans  ce classement pour apparaître dans les premiers résultats de recherche.    70 sites étudiés    Les  meilleurs  sites  web  de  notre  échantillon,  que  l'on  trouve  parmi  les  entreprises  de  50  salariés  et  plus,  obtiennent  un  score  de  Page  Authority  faible qui ne dépasse pas 45/100. Cela confirme les mauvais résultats du  Page  Rank.   Enjeux   Référencement naturel (SEO)           Résultats de l'étude   Page Authority  70% des sites :  Page Authority de  0 à 30/100   0 à 20 39% 20 à 30 31% 30 à 45 30% 1 16 6 10 7 11 13 16 23 10 21 19 22 3131 29 13 34 35 34 45 0. 0 salarié 1. 1 à 2  salariés 2. 3 à 5  salariés 3. 6 à 9  salariés 4. 10 à 19  salariés 5. 20 à 49  salariés 6. 50 à 99  salariés Minimum Moyenne Maximum
  52. 52. 52  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Domain Authority = Score de l'autorité du domaine (échelle de 0 à 100)  Le score d'autorité de domaine est la généralisation de celui d'autorité de page  et  prend  en  compte  l’intégralité  des  contenus  indexables  basés  sur  la  même  racine de nom de domaine.    70 sites étudiés    De  façon  générale  on  peut  dire  que  les  entreprises  de  notre  échantillon  possèdent une faible réputation. Autorité très faible = 0 à 20 ; Autorité faible  = 20 à 40; Autorité moyenne=40 à 55.    Les  meilleurs  sites  web  de  notre  échantillon,  que  l'on  trouve  parmi  les  entreprises  de  50  salariés  et  plus,  obtiennent  un  score  de  55/100.  Ces  résultats  sont  meilleurs  que  pour  le  Page  Authority  et  traduisent  une  plus  grande quantité de contenus indexés par Google. (Voir p 49).  Enjeux   Référencement naturel (SEO)   Résultats de l'étude   Domain Authority  49% des sites :  Domain Authority  de 0 à 20/100       0 à 20 49% 20 à 40 37% 40 à 55 14% 1 30 19 1 1 11 26 23 35 20 29 28 31 40 42 39 21 45 46 44 55 0. 0 salarié 1. 1 à 2  salariés 2. 3 à 5  salariés 3. 6 à 9  salariés 4. 10 à 19  salariés 5. 20 à 49  salariés 6. 50 à 99  salariés Minimum Moyenne  Maximum
  53. 53. 53  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Présence sur les médias sociaux et intégration avec le site web  Présence des pictogrammes des médias sociaux sur le site web  A quoi bon développer une présence sur les médias sociaux si celle‐ci n'est pas  valorisée  et  si  l'on  n'incite  pas  à  rejoindre  la  communauté  de  la  marque  /  entreprise ?    Seuls 25 sites web sur les 70 étudiés affichent les pictogrammes des médias  sociaux où l'entreprise possède un compte / page alors qu'elles sont plus de 32  à y être présentes.    Combinaisons de Médias  Sociaux  Nb occurrences  Facebook  11  Facebook, G+  1  Facebook, Pinterest  3  Facebook, Twitter  4  Facebook, Twitter, Youtube  3  G+, Youtube  2  Youtube, Pinterest  1  Total  25  Pictogrammes sociaux les plus présents sur les 25 sites web     Les  médias  Sociaux  les  plus  présents  sont  :  Facebook  avec  88%  des  occurrences, Twitter 28% et Youtube 24%; c'est‐à‐dire le même trio de médias  sociaux que nous avons identifié au chapitre précédent comme le plus utilisé  par les entreprises de notre échantillon.    Inciter au partage de contenus est un élément clé de la stratégie de marketing  digital pour développer la proximité avec l'entreprise, générer du trafic …    Enjeux   Référencement naturel (SEO)   Réseaux Sociaux 82% socionautes           Résultats de l'étude   Pictos sociaux 22% des  entreprises  présentes sur les  MS n'affichent  pas leurs pictos  Les plus présents : 88% Facebook   28% Twitter  24% Youtube        88% 28% 24% 12% 12% Facebook Twitter Youtube G+ Pinterest
  54. 54. 54  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Communauté Facebook  Répartition par taille des communautés sur Facebook     La  taille  des  communautés  Facebook  des  entreprises  de  notre  échantillon  est  globalement faible : 85% ont moins de 1.000 fans. La tranche de 20 à 49 salariés  est  la  plus  active  avec  des  entreprises  qui  ont  les  communautés  les  plus  importantes (notamment Cacolac avec 328 469 fans)  Enjeux   Facebook  63% des  socionautes   1er  site de  partages sociaux    Résultats de l'étude   Communauté  85% < 1.000 fans.  Taille des communautés de fans sur Facebook par tranche de salariés 0 à 100 70%100 à 300 8% 300 à  1 000 7% 1 000 à 5 000 6% 5000 à 10 000 2% plus de  10 000 9% Nb = 38  pages  1 739 107 67 32 5 1 1 1 739 30 129 211 330 29 160 788 14 487 1 739 89 253 460 912 328 469 2 168 328 469 0. 0 salarié 1. 1 à 2  salariés 2. 3 à 5  salariés 3. 6 à 9  salariés 4. 10 à 19  salariés 5. 20 à 49  salariés 6. 50 à 99  salariés Total  général Echelle logarithmique base 10 Minimum Moyenne Maximum
  55. 55. 55  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Liste des entreprises ayant plus de 1 000 fans sur Facebook au 18/05/2015   Nous reprenons ici les entreprises de l'échantillon total afin de permettre un comparatif qui montre que  des entreprises locales de moins de 99 salariés (matérialisées par des hachures vertes) peuvent faire jeu  égal avec de grandes marques nationales ou internationales.  Société  Page Facebook  Nb fans NESTLE FRANCE   www.facebook.com/Nestle.fr  7 435 857 LU (MONDELEZ)  www.facebook.com/LU/  732 128 CACOLAC  www.facebook.com/CacolacPageOfficielle  328 469 RICARD  www.facebook.com/ricard  295 427 LESIEUR  www.facebook.com/lesieur.france  221 823 ROYAL CANIN DISTRIBUTION  www.facebook.com/RoyalCaninFrance  172 238 MONDELEZ INTERNATIONAL  www.facebook.com/mondelezinternational/  109 512 PLANETE VEGETAL  www.facebook.com/pages/Plan%C3%A8te‐ V%C3%A9g%C3%A9tal/358160300879737  89 253 CHOCOLATERIE D’AQUITAINE  www.facebook.com/jaimelechocolat.cemoi/  49 612 YOOJI  www.facebook.com/YoojiBabyFood  16735 STURGEON  www.facebook.com/Caviar.Sturia  8 270 VITAGERMINE / BABYBIO  www.facebook.com/BabybioOfficiel  7 220 EAUX DES ABATILLES  www.facebook.com/eaudesabatilles  4 996 VITAGERMINE / VITABIO  www.facebook.com/pages/Vitabio/469759039759654  2 415 DISTILLERIE DILLON  www.facebook.com/pages/rhum‐dillon/47122064822  2 168 DIRECTOBIO S.A.R.L  www.facebook.com/directobio  1 739 MARIE BRIZARD / WILLIAM  PITTERS INTERNATIONAL  www.facebook.com/MarieBrizardFrance  1 330 BRASSERIE GASCONHA  www.facebook.com/pages/Brasserie‐ Gasconha/158266614266191  1 028      
  56. 56. 56  Présence digitale des entreprises de l'industrie agroalimentaire de Gironde en 2015    Mesure de l'engagement sur Facebook  L'engagement est la mesure du nombre des interactions avec les socionautes :  commentaires, partages, j'aime / like  Engagement sur Facebook    On remarque que les entreprises étudiées génèrent peu d’engagement dans  leur communication en ligne associée à leur compte Facebook. Le nombre de  partages, de commentaires ou de j'aime est lié à la taille des communautés de  fans qui, pour la grande majorité des entreprises de notre échantillon, sont très  limitées en taille.  Résultats de l'étude   Engagements  94% < 400    0 à 30 ; 66% 30 à 400 ;  28% 400 et +; 6% Nb = 38 pages  67 13 9 81 115 3 237 111144 27 12 461 888 63 822 901 4 6 0. 0 salarié 1. 1 à 2  salariés 2. 3 à 5  salariés 3. 6 à 9  salariés 4. 10 à 19  salariés 5. 20 à 49  salariés 6. 50 à 99  salariés Moyenne  Maximum Minimum

×