SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  40
1
Positive circles
Introduction aux méthodes bienveillantes et collaboratives
21 Novembre 2019, Woluwe-Saint-Lambert
2
A propos de nous
Aurore Merckx
Alexandre Vandermeersch
Une ASBL en création…
• Conférences
• Ateliers
• Actions en école
• …
3
Le rôle de l’adulte envers l’enfant en dehors de sa fonction professionnelle
✋Quel est le rôle de l’adulte
auprès de
l’enfant/l’adolescent
4
Rôle du parent/ Rôle de l’adulte
Amener l’enfant, l’adolescent vers le
plus d’autonomie possible et ce avec
bienveillance.
- écouter pour comprendre
- comprendre
- réagir en collaborant/acteur
- but de la conférence donner des
outils
5
Préalable: notre cerveau en simplifié
Source: http://bookofthrees.com/triune-brain/
L’endroit pour le raisonnement
logique, l’identification et
l’exécution de taches planifiées
Siège des émotions, mais aussi
l’endroit pour réagir face à une
menace perçue, réelle ou non, et
de signes de sécurité relationnelle
(comprend l’amygdale, clé pour
les réactions colère/frustration.)
L’endroit pour gérer
notre
fonctionnement de
base comme rester
en vie, respirer,
digérer,...
6
✋ Qu’est-ce qu’être un
adulte bienveillant?
...
7
Agir sur l’enfant c’est aussi agir sur l’adulte
être un adulte bienveillant
c’est accueillir ses émotions,se
comprendre,éviter les automatismes
comprendre ce qui fait écho en soi,
être pragmatique , se remettre en
question , agir sur soi, et
l’environnement
… avec bienveillance
8
Pyramide des besoins Abraham Maslow
6 Besoins de réalisation de soi
Finalité, éducation, culture
5 Besoins de Reconnaissance
Être reconnu, Être valorisé
4 Besoins d’appartenance
Appartenance sociale, expression, communication
3 Besoins Affectifs
Affection,amitié, empathie, acceptation
2 Besoins de sécurité
Sécurité intérieur et extérieur
1 Besoins physiologique
9
Les besoins non respectés
Besoins physiologiques non respectés = sentiment d’abandon,
angoisse, frustration ≠ caprice
Besoins de sécurité = sécurité intérieur, sécurité extérieur
sécurité intérieure ⇒ J’ai en moi les ressources et outils
pour réagir adéquatement, pour faire face à l’inconnu *
sécurité extérieur ⇒ mon environnement est
sécurisant, je peux lui faire confiance, je peux me reposer
dessus ⇒ CADRE
Besoin affectif = si je n’obtiens pas de reconnaissance positive
je vais quand même la chercher… où? ✋
10
Besoins
⇒ D'où la nécessité de Valoriser les
compétences … 💪 et de CITER ce
qui est inadéquat
Besoins d’appartenance =
besoin d’être reconnu par ma famille, mes pairs, … si je
ne sais pas comment communiquer, si je n’ai pas les
outils pour entrer en relation et être reconnu par mes pairs
⇒ utiliser le bon CANAL de communication et au
MOMENT ADÉQUAT
11
Les besoins
Besoins de reconnaissance =
Je me reconnais dans l’autre, j’arrive à le comprendre,
nous partageons le même but… sinon je vais FUIR,
m’OPPOSER, essayer de DOMINER … me SOUMETTRE
jusqu'à ce que je n’en puisse plus.
⇒ COOPÉRER donner du sens, énoncer les buts/ les
objectifs pour pouvoir COLLABORER
12
Comment les tensions se libèrent naturellement
Source: Self-Reg , Raising human beings, D. Siegel
Excès de stress
Notre cerveau limbique
domine (et le cortex se
bloque) dans ces situations,
ce qui mène à 4 réponses
‘automatiques’ qui nous
viennent de notre evolution
.
Freeze
‘Geler’: l’enfant ne bouge pas
‘Fuite’: l’enfant va fuir le ‘danger’
Flight
Fight
‘Soumission’: l’enfant accepte de ‘perdre’
et d’être dominé (pleurs, regard vers le
bas,...)
Flooded
Les enfants apprenent à réguler
un état d’excès de stress de
manière appropriée
Self-Reg ‘Combat’: l’enfant se sent ‘agressé’ et va
riposter ‘pour faire mal’ (mots, gestes,...)
Actions possibles:
Donner des signes de sécurité (et
veiller à la sécurité de chacun)
‘Rebrancher’ le cerveau du dessus par
des questions ‘empathiques’
13
L’analogie de la casserole à pression
Pression = tension,
stress car impulsion
ou demande de
l’adulte non
rencontrée, ou
besoin non satisfait
Self-
regulation
Self-contrôle
Les compétences
diminuent le feu =
moins de stress,
tensions.
Le contenu = réserve
d’énergie physique
et affective, qui
permet d’absorber
plus de stress
14
?
La discipline
Discipline = Obéissance, soumission
aux règles que s'est données le
groupe auquel on appartient
Disciple = Personne qui reçoit
l'enseignement d'un maître, fait partie
de son école ; élève
La Discipline Positive est une
approche qui encourage chez
l'enfant le développement de
compétences sociales dans un
esprit de respect mutuel au
sein des familles, des écoles et
des communautés.
Source: Larousse, disciplinepositive.Fr
15
Différence entre un enfant obéissant et un enfant respectueux
Un enfant obéissant requiert de la
soumission
un enfant respectueux et collaborant requiert
de la compréhension
→ afin de favoriser la compréhension il faut
pouvoir comprendre les tenants et
aboutissants de la demande = énoncer les
objectifs de la demande
COLLABORATION
16
Le manifeste
Source: Dr Greene’s books
01. Connexion
02. Curiosité
03. Collaboration
04. Compétences
On apprend par la relation, pas à ses
dépens
Les comportements non-désirés ne sont que
des symptômes de compétences en retard ou
de besoins non rencontrés
Adultes comme enfants travaillent
ensemble à chercher et mettre en place
des solutions de manière proactive
Les compétences sociales et d’auto-
gestion se travaillent comme toutes les
autres compétences
17
Positive circles ?
Trajectoire
d’apprentis-
sage de
compétences
et d’attitudes
Tensions qui
s’escalent en
conflit et
problèmes,
générant une
spirale de pression
- échec
Trajectoire
positive
d’apprentissage,
via une approche
positive et
empathique
Actions
négatives
Punition /
hostilité
Dégradation
d’image de
soi
Plus fragile/
plus facilement
stressé
Stress /
tension:
déstabilisa-
tion
Moins
d’actions
négatives
Compré-
hension /
solution
Image de
soi
améliorée
Plus grande
solidité
Moins de
conflits:
différends
18
Améliorer ses compétences en retard via le ‘CPS’
(Collaborative & Proactive Solutions)
Source: Dr Greene’s books
Créée par Dr Greene, pédopsychiatre
américain.
A la base destinée aux enfants ‘difficiles’ /
‘explosifs’
Méthode utilisée dans des centaines
d’écoles aux US et dans certains centres de
détention juvéniles (réduction des récidives
de 55% à 15%)
32.000 parents (groupe Facebook)
Supportée par des études scientifiques
Site: www.livesinthebalance.org
Exemple d’étude:
https://livesinthebalance.org/sites/default/file
s/CPS%20Sally.pdf
19
Le plan B
Source: Dr Greene’s books, ALSUP, www.livesinthebalance.org/resources
Une méthode proactive (de préférence pas pendant
une situation difficile) pour définir une solution
mutuellement satisfaisante à un problème récurrent
dans une situation donnée/un contexte personnel
donné: un plan B.
Un ‘problème’ est une demande/attente de l’adulte
non rencontrée de manière récurrente.
Le plan C serait de céder à la demande de l’enfant.
Le Plan A de ‘forcer’ la demande de l’adulte.
La meilleure solution est dans un plan B, construit
proactivement, sous forme de solution qui convient
à tous
20
Etape 0. Identifier les compétences non-développées et problèmes non
résolus (ALSUP)
Source: Dr Greene’s books, ALSUP, Self-reg
Situations
difficiles et
récurrentes
Comprendre les compétences non-
développées qui empêchent de
répondre à une demande externe
raisonnable, comme:
• Tolérer les frustrations
• S’adapter à des changements de
contexte et des demandes
• Faire face à des attentes externes
spécifiques
• Faire ses devoirs
• Faire des tâches ‘exécutives’
• Augmenter/descendre l’état d’éveil /
excitation quand c’est nécessaire
• Comprendre le point de vue de
l’autre
• Communiquer ses propres
sentiments de manière appropriée
• S’adapter à des nouvelles situations,
des changements de vie
• Se faire de nouveaux amis ou les
garder
• Gérer les transitions d’un contexte à
un autre
• Gérer les gratifications différées
… dans certaines
situations et
contextes personnels:
• Au réveil
• S’apprêter pour aller
à l’école
• Dans la classe en fin
de matinée
• Dans la cour en fin
d’après-midi
• Après le déjeuner
• Avant les devoirs
• Quand le temps
‘écran’ se termine
• Au moment d’aller au
lit
• Pendant le sport
• Avec certaines
personnes
21
L’approche en 3 étapes de la méthode ‘CPS’
Source: Dr Greene’s books, ALSUP, www.livesinthebalance.org/resources
L’étape de
l’empathie /
Curiosité
L’étape de la
définition du
problème
L’étape de
l’invitation
• « J’ai remarqué que.. (insérer le problème non résolu)... Que se passe-t-il?
• Ce qui m’inquiète est que (insérer l’inquiétude de l’adulte par rapport à
l’enfant)
• « Je me demande si on pourrait trouver une solution qui répond à
nos inquiétudes et besoins à tous les deux. »
Essayer de comprendre ce qui se passe et utiliser toutes les sources de
difficulté possibles pour trouver les causes premières: contexte personnel à ce
moment (faim,..), fondations (confiance en soi,..), peur/anxiété, demande vue
comme injuste, etc. Utiliser ses observations et faire le ‘détective’
Exprimer son inquiétude de manière non hostile et concise à propos des
compétences manquantes et en quoi elles seraient utile: ce qui vous
inquiète et non ce qui vous fâche! Et ce qui pourrait se faire au
développement de l’enfant et/ou des autres
Essayer de trouver une solution en utilisant des variations de contexte,
demandes, et ‘fondations’, ou d’autres moyens créatifs d’enlever ou
réduire les sources de stress/tension, et qui pourraient convenir à tous les
deux
1
2
3
22
Etape 1. L’empathie / la curiosité
Source: Dr Greene’s books, ALSUP, www.livesinthebalance.org/resources
L’étape de
l’empathie /
curiosité
• « J’ai remarqué que... (insérer le problème non résolu)...
Que se passe-t-il? »
• On creuse le plus à la source possible : source
d’inquiétude / stress de l’enfant
• On vérifie et on n’émet pas d’hypothèse, sauf blocage
• On essaie de se mettre à la place de l’enfant
• On le fait avec un adulte directement concerné
• Parfois, pour les plus petits, il faut être un ‘stress
détective’ et comprendre la source du stress (Dr
Schankler)
1
23
Etape 2. Définition du problème
Source: Dr Greene’s books, ALSUP, www.livesinthebalance.org/resources
• On exprime son inquiétude: qu’est-ce qui est inquiétant
pour le futur de l’enfant par rapport à cette attente non
rencontrée ?
• On invite à trouver une solution ensemble
• PAS:
• Une inquiétude sur un comportement / langage
• Une inquiétude par rapport au ‘confort/envie’ de
l’adulte
L’étape de la
définition du
problème
2 • « Ce qui m’inquiète est que... (insérer l’inquiétude de
l’adulte par rapport à l’enfant) »
24
Etape 3. La résolution de problèmes
Source: Dr Greene’s books, ALSUP, www.livesinthebalance.org/resources
• On ‘brainstorme’, sur un plan B, qui rencontre les
inquiétudes de l’enfant et de l’adulte
• Pas une négociation, pas un plan sur le comportement
mais sur les sources de stress/tension et comment mieux
les gérer / les éviter, par exemple :
• Aménager la situation
• Revoir l’attente, la moduler
• Diminuer le stress
• Rencontrer les besoins non rencontrés (calme,
nourriture, sommeil,...)
• Travailler sur certaines compétences (pensée flexible,
transition,….)
• Si le plan ne fonctionne pas ? On se rassoit et on
comprend. La ‘solution’ trouvée n’en était pas une.
L’étape de
l’invitation
• « Je me demande si on pourrait trouver une solution
qui répond à nos inquiétudes et besoins à tous les
deux. »
3
25
En résumé, quelques ‘De... À...’
(ADULTE) HOSTILE CURIOSITE ET EMPATHIE
OBEISSANCE COOPERATION
MORALISATION COMPREHENSION
/ COACHING
CONTROLE / DICTAT COLLABORATION
DOMINATION INFLUENCE
ENFANT DIFFICILE ENFANT EN DIFFICULTE
DE..... A.....
ENFANT QUI NE
COMPREND PAS
ENFANT QUI A DES
OBSTACLES A SURMONTER
REACTIVITE PROACTIVITE
SANCTIONS/ PUNITIONS RESOLUTION DE PROBLEMES
26
La grille de communication RPBDC
27
Grille RPBDC le réel
Le réel
Pouvoir répondre aux questions:
- Quelle est la situation ?
- Quel est le contexte, le cadre de la situation ?
- Qui, quoi, où, quand , comment, combien, pourquoi?
28
Grille RPBDC le problème
Le problème
- Quel est le problème ?
- Est-ce votre problème ?
- En quoi est-ce un problème ?
- Quels sont les enjeux au problème ?
29
Grille RPBDC Le/Les besoins
Le(s) besoin(s)
- Quel est le manque ? (Pyramide des besoins)
- Quels sont les différentes options pour le combler ?
- Est-ce réaliste et réalisable ?
- Quelles sont les actions possibles ?
30
Grille RPBDC La demande
Quel est le résultat à atteindre
- Quel résultat est attendu comment et par qui est
formulée la demande ⇒ CANAL de communication
commun + COOPERATION
31
Grille RPBDC Le contrat
Le contrat
- Accord sur le contenu, le résultat à atteindre , càd
l’objectif
- Accord sur le processus comment parvenir au résultat
en respectant chacun et en rendant chacun acteur du
processus
32
En conclusion
Quel sont vos
meilleurs outils ? ✋
33
Les outils
- Pouvoir RECONNAÎTRE et NOMMER et GÉRER vos
propres sentiments et le transmettre aux enfants
- ACCUEILLIR le sentiment ( ≠ accepter si inapproprié)
- En cas de conflit sauf danger … NE PAS AGIR SUR LE
QUI VIVE (RPBDC,CPS,...)
- Définir le CADRE structurel et temporel, un cadre
temporel VISIBLE, ANTICIPER l’échéance
(sablier/timer)
- Rendre “l’autre” ACTEUR ⇒ COOPÉRATION, pour
susciter l’envie faire émerger l’estime de soi
34
Les outils
Être bienveillant envers vous-même
car votre enfant/adolescent n’a
pas été livré en kit.. avec mode
d’emploi universel …
35
Last but not least
💭
“ Avant d'être sage...le sage lui-même eut un
guide…
Pourquoi serait-il dès lors un échec de
demander conseil,
d'être guidé... ”
36
Merci déjà de vos réactions positives, qui nous encouragent beaucoup
37
MERCIIIIIIIII 😊
Merci à tous
38
Questions, suggestions ?
39
Contact
Aurore Merckx
atypiqualconsult.be
atypiqualconsult@gmail.com
0473/92.31.15
Alexandre Vandermeersch
alexandre_vandermeersch@yahoo.fr
www.positivecircles.be
positivecirclespeople@gmail.com
40
Annexes

Contenu connexe

Similaire à Créer un cercle positif - conférence 21/11/2019

L’analyse transactionnelle cours complet.pptx
L’analyse transactionnelle cours complet.pptxL’analyse transactionnelle cours complet.pptx
L’analyse transactionnelle cours complet.pptxmostafaoubihi
 
Conférence rencontre de parents 2016 2017
Conférence rencontre de parents  2016 2017 Conférence rencontre de parents  2016 2017
Conférence rencontre de parents 2016 2017 pierrotg10
 
Communication : La communication interpersonnelle
Communication : La communication interpersonnelleCommunication : La communication interpersonnelle
Communication : La communication interpersonnelleVirginie Colombel
 
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.asbl darna
 
la confiance en soi.ppt
la confiance en soi.pptla confiance en soi.ppt
la confiance en soi.pptDufreyTV
 
Synthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptSynthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptssuser87fc93
 
Synthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptSynthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptssuser87fc93
 
Ma Methode de Reussite par le Developpement Personnel - Yann GEFFROTIN
Ma Methode de Reussite par le Developpement Personnel - Yann GEFFROTINMa Methode de Reussite par le Developpement Personnel - Yann GEFFROTIN
Ma Methode de Reussite par le Developpement Personnel - Yann GEFFROTINYann GEFFROTIN
 
Agile Tour Nantes 2011 - Christophe thibaut ni gladiateurs ni bisounours
Agile Tour Nantes 2011 - Christophe thibaut   ni gladiateurs ni bisounoursAgile Tour Nantes 2011 - Christophe thibaut   ni gladiateurs ni bisounours
Agile Tour Nantes 2011 - Christophe thibaut ni gladiateurs ni bisounoursAssociation Agile Nantes
 
196144920 analyse-transactionnelle-pdf
196144920 analyse-transactionnelle-pdf196144920 analyse-transactionnelle-pdf
196144920 analyse-transactionnelle-pdfHassan BERKOUKOU
 
Atelier 10-12 ans : Initiation à l'empathie
Atelier 10-12 ans : Initiation à l'empathieAtelier 10-12 ans : Initiation à l'empathie
Atelier 10-12 ans : Initiation à l'empathieThibaut TATRY
 
La bienveillance & La communication non violente
La bienveillance & La communication non violenteLa bienveillance & La communication non violente
La bienveillance & La communication non violenteCedric Komi ASSIGNON
 
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENT
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENTCOMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENT
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENTETIC-CAMEROUN
 
Atelier 12-14 ans : Développer l'empathie et la bienveillance
Atelier 12-14 ans : Développer l'empathie et la bienveillance Atelier 12-14 ans : Développer l'empathie et la bienveillance
Atelier 12-14 ans : Développer l'empathie et la bienveillance Thibaut TATRY
 
Comment Vaincre La Timidité
Comment Vaincre La TimiditéComment Vaincre La Timidité
Comment Vaincre La Timiditégottagautier
 
Outils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnelsOutils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnelsHR SCOPE
 
Clindoeil processwork
Clindoeil processworkClindoeil processwork
Clindoeil processworkAlain Ducass
 

Similaire à Créer un cercle positif - conférence 21/11/2019 (20)

L’analyse transactionnelle cours complet.pptx
L’analyse transactionnelle cours complet.pptxL’analyse transactionnelle cours complet.pptx
L’analyse transactionnelle cours complet.pptx
 
Les 7 habitudes
Les 7 habitudesLes 7 habitudes
Les 7 habitudes
 
Conférence rencontre de parents 2016 2017
Conférence rencontre de parents  2016 2017 Conférence rencontre de parents  2016 2017
Conférence rencontre de parents 2016 2017
 
Communication : La communication interpersonnelle
Communication : La communication interpersonnelleCommunication : La communication interpersonnelle
Communication : La communication interpersonnelle
 
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.
 
la confiance en soi.ppt
la confiance en soi.pptla confiance en soi.ppt
la confiance en soi.ppt
 
Synthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptSynthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.ppt
 
Synthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptSynthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.ppt
 
Ma Methode de Reussite par le Developpement Personnel - Yann GEFFROTIN
Ma Methode de Reussite par le Developpement Personnel - Yann GEFFROTINMa Methode de Reussite par le Developpement Personnel - Yann GEFFROTIN
Ma Methode de Reussite par le Developpement Personnel - Yann GEFFROTIN
 
Agile Tour Nantes 2011 - Christophe thibaut ni gladiateurs ni bisounours
Agile Tour Nantes 2011 - Christophe thibaut   ni gladiateurs ni bisounoursAgile Tour Nantes 2011 - Christophe thibaut   ni gladiateurs ni bisounours
Agile Tour Nantes 2011 - Christophe thibaut ni gladiateurs ni bisounours
 
196144920 analyse-transactionnelle-pdf
196144920 analyse-transactionnelle-pdf196144920 analyse-transactionnelle-pdf
196144920 analyse-transactionnelle-pdf
 
Atelier 10-12 ans : Initiation à l'empathie
Atelier 10-12 ans : Initiation à l'empathieAtelier 10-12 ans : Initiation à l'empathie
Atelier 10-12 ans : Initiation à l'empathie
 
La bienveillance & La communication non violente
La bienveillance & La communication non violenteLa bienveillance & La communication non violente
La bienveillance & La communication non violente
 
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENT
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENTCOMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENT
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENT
 
Atelier 12-14 ans : Développer l'empathie et la bienveillance
Atelier 12-14 ans : Développer l'empathie et la bienveillance Atelier 12-14 ans : Développer l'empathie et la bienveillance
Atelier 12-14 ans : Développer l'empathie et la bienveillance
 
Comment Vaincre La Timidité
Comment Vaincre La TimiditéComment Vaincre La Timidité
Comment Vaincre La Timidité
 
Outils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnelsOutils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnels
 
De Idées reçues autour de l éducation-BD.pdf
De Idées reçues autour de l éducation-BD.pdfDe Idées reçues autour de l éducation-BD.pdf
De Idées reçues autour de l éducation-BD.pdf
 
Clindoeil processwork
Clindoeil processworkClindoeil processwork
Clindoeil processwork
 
Efficacité personnelle
Efficacité personnelleEfficacité personnelle
Efficacité personnelle
 

Dernier

complement de agri cours irrigation.pptx
complement de agri cours irrigation.pptxcomplement de agri cours irrigation.pptx
complement de agri cours irrigation.pptxIbrahimBasallam
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseTxaruka
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024IEN_Jonzac
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptxSaint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptxMartin M Flynn
 
Chapitre3-Classififcation des structures de chaussu00E9e.pptx
Chapitre3-Classififcation des structures de  chaussu00E9e.pptxChapitre3-Classififcation des structures de  chaussu00E9e.pptx
Chapitre3-Classififcation des structures de chaussu00E9e.pptxModesteTiemele
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en FranceTxaruka
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesLeBaobabBleu1
 
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONCALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONfrizzole
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationLeBaobabBleu1
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbainesSocratis Vasiopoulos
 

Dernier (13)

complement de agri cours irrigation.pptx
complement de agri cours irrigation.pptxcomplement de agri cours irrigation.pptx
complement de agri cours irrigation.pptx
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptxSaint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
Saint Damien, missionnaire auprès des lépreux de Molokai, Hawaï.pptx
 
Chapitre3-Classififcation des structures de chaussu00E9e.pptx
Chapitre3-Classififcation des structures de  chaussu00E9e.pptxChapitre3-Classififcation des structures de  chaussu00E9e.pptx
Chapitre3-Classififcation des structures de chaussu00E9e.pptx
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONCALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 

Créer un cercle positif - conférence 21/11/2019

  • 1. 1 Positive circles Introduction aux méthodes bienveillantes et collaboratives 21 Novembre 2019, Woluwe-Saint-Lambert
  • 2. 2 A propos de nous Aurore Merckx Alexandre Vandermeersch Une ASBL en création… • Conférences • Ateliers • Actions en école • …
  • 3. 3 Le rôle de l’adulte envers l’enfant en dehors de sa fonction professionnelle ✋Quel est le rôle de l’adulte auprès de l’enfant/l’adolescent
  • 4. 4 Rôle du parent/ Rôle de l’adulte Amener l’enfant, l’adolescent vers le plus d’autonomie possible et ce avec bienveillance. - écouter pour comprendre - comprendre - réagir en collaborant/acteur - but de la conférence donner des outils
  • 5. 5 Préalable: notre cerveau en simplifié Source: http://bookofthrees.com/triune-brain/ L’endroit pour le raisonnement logique, l’identification et l’exécution de taches planifiées Siège des émotions, mais aussi l’endroit pour réagir face à une menace perçue, réelle ou non, et de signes de sécurité relationnelle (comprend l’amygdale, clé pour les réactions colère/frustration.) L’endroit pour gérer notre fonctionnement de base comme rester en vie, respirer, digérer,...
  • 6. 6 ✋ Qu’est-ce qu’être un adulte bienveillant? ...
  • 7. 7 Agir sur l’enfant c’est aussi agir sur l’adulte être un adulte bienveillant c’est accueillir ses émotions,se comprendre,éviter les automatismes comprendre ce qui fait écho en soi, être pragmatique , se remettre en question , agir sur soi, et l’environnement … avec bienveillance
  • 8. 8 Pyramide des besoins Abraham Maslow 6 Besoins de réalisation de soi Finalité, éducation, culture 5 Besoins de Reconnaissance Être reconnu, Être valorisé 4 Besoins d’appartenance Appartenance sociale, expression, communication 3 Besoins Affectifs Affection,amitié, empathie, acceptation 2 Besoins de sécurité Sécurité intérieur et extérieur 1 Besoins physiologique
  • 9. 9 Les besoins non respectés Besoins physiologiques non respectés = sentiment d’abandon, angoisse, frustration ≠ caprice Besoins de sécurité = sécurité intérieur, sécurité extérieur sécurité intérieure ⇒ J’ai en moi les ressources et outils pour réagir adéquatement, pour faire face à l’inconnu * sécurité extérieur ⇒ mon environnement est sécurisant, je peux lui faire confiance, je peux me reposer dessus ⇒ CADRE Besoin affectif = si je n’obtiens pas de reconnaissance positive je vais quand même la chercher… où? ✋
  • 10. 10 Besoins ⇒ D'où la nécessité de Valoriser les compétences … 💪 et de CITER ce qui est inadéquat Besoins d’appartenance = besoin d’être reconnu par ma famille, mes pairs, … si je ne sais pas comment communiquer, si je n’ai pas les outils pour entrer en relation et être reconnu par mes pairs ⇒ utiliser le bon CANAL de communication et au MOMENT ADÉQUAT
  • 11. 11 Les besoins Besoins de reconnaissance = Je me reconnais dans l’autre, j’arrive à le comprendre, nous partageons le même but… sinon je vais FUIR, m’OPPOSER, essayer de DOMINER … me SOUMETTRE jusqu'à ce que je n’en puisse plus. ⇒ COOPÉRER donner du sens, énoncer les buts/ les objectifs pour pouvoir COLLABORER
  • 12. 12 Comment les tensions se libèrent naturellement Source: Self-Reg , Raising human beings, D. Siegel Excès de stress Notre cerveau limbique domine (et le cortex se bloque) dans ces situations, ce qui mène à 4 réponses ‘automatiques’ qui nous viennent de notre evolution . Freeze ‘Geler’: l’enfant ne bouge pas ‘Fuite’: l’enfant va fuir le ‘danger’ Flight Fight ‘Soumission’: l’enfant accepte de ‘perdre’ et d’être dominé (pleurs, regard vers le bas,...) Flooded Les enfants apprenent à réguler un état d’excès de stress de manière appropriée Self-Reg ‘Combat’: l’enfant se sent ‘agressé’ et va riposter ‘pour faire mal’ (mots, gestes,...) Actions possibles: Donner des signes de sécurité (et veiller à la sécurité de chacun) ‘Rebrancher’ le cerveau du dessus par des questions ‘empathiques’
  • 13. 13 L’analogie de la casserole à pression Pression = tension, stress car impulsion ou demande de l’adulte non rencontrée, ou besoin non satisfait Self- regulation Self-contrôle Les compétences diminuent le feu = moins de stress, tensions. Le contenu = réserve d’énergie physique et affective, qui permet d’absorber plus de stress
  • 14. 14 ? La discipline Discipline = Obéissance, soumission aux règles que s'est données le groupe auquel on appartient Disciple = Personne qui reçoit l'enseignement d'un maître, fait partie de son école ; élève La Discipline Positive est une approche qui encourage chez l'enfant le développement de compétences sociales dans un esprit de respect mutuel au sein des familles, des écoles et des communautés. Source: Larousse, disciplinepositive.Fr
  • 15. 15 Différence entre un enfant obéissant et un enfant respectueux Un enfant obéissant requiert de la soumission un enfant respectueux et collaborant requiert de la compréhension → afin de favoriser la compréhension il faut pouvoir comprendre les tenants et aboutissants de la demande = énoncer les objectifs de la demande COLLABORATION
  • 16. 16 Le manifeste Source: Dr Greene’s books 01. Connexion 02. Curiosité 03. Collaboration 04. Compétences On apprend par la relation, pas à ses dépens Les comportements non-désirés ne sont que des symptômes de compétences en retard ou de besoins non rencontrés Adultes comme enfants travaillent ensemble à chercher et mettre en place des solutions de manière proactive Les compétences sociales et d’auto- gestion se travaillent comme toutes les autres compétences
  • 17. 17 Positive circles ? Trajectoire d’apprentis- sage de compétences et d’attitudes Tensions qui s’escalent en conflit et problèmes, générant une spirale de pression - échec Trajectoire positive d’apprentissage, via une approche positive et empathique Actions négatives Punition / hostilité Dégradation d’image de soi Plus fragile/ plus facilement stressé Stress / tension: déstabilisa- tion Moins d’actions négatives Compré- hension / solution Image de soi améliorée Plus grande solidité Moins de conflits: différends
  • 18. 18 Améliorer ses compétences en retard via le ‘CPS’ (Collaborative & Proactive Solutions) Source: Dr Greene’s books Créée par Dr Greene, pédopsychiatre américain. A la base destinée aux enfants ‘difficiles’ / ‘explosifs’ Méthode utilisée dans des centaines d’écoles aux US et dans certains centres de détention juvéniles (réduction des récidives de 55% à 15%) 32.000 parents (groupe Facebook) Supportée par des études scientifiques Site: www.livesinthebalance.org Exemple d’étude: https://livesinthebalance.org/sites/default/file s/CPS%20Sally.pdf
  • 19. 19 Le plan B Source: Dr Greene’s books, ALSUP, www.livesinthebalance.org/resources Une méthode proactive (de préférence pas pendant une situation difficile) pour définir une solution mutuellement satisfaisante à un problème récurrent dans une situation donnée/un contexte personnel donné: un plan B. Un ‘problème’ est une demande/attente de l’adulte non rencontrée de manière récurrente. Le plan C serait de céder à la demande de l’enfant. Le Plan A de ‘forcer’ la demande de l’adulte. La meilleure solution est dans un plan B, construit proactivement, sous forme de solution qui convient à tous
  • 20. 20 Etape 0. Identifier les compétences non-développées et problèmes non résolus (ALSUP) Source: Dr Greene’s books, ALSUP, Self-reg Situations difficiles et récurrentes Comprendre les compétences non- développées qui empêchent de répondre à une demande externe raisonnable, comme: • Tolérer les frustrations • S’adapter à des changements de contexte et des demandes • Faire face à des attentes externes spécifiques • Faire ses devoirs • Faire des tâches ‘exécutives’ • Augmenter/descendre l’état d’éveil / excitation quand c’est nécessaire • Comprendre le point de vue de l’autre • Communiquer ses propres sentiments de manière appropriée • S’adapter à des nouvelles situations, des changements de vie • Se faire de nouveaux amis ou les garder • Gérer les transitions d’un contexte à un autre • Gérer les gratifications différées … dans certaines situations et contextes personnels: • Au réveil • S’apprêter pour aller à l’école • Dans la classe en fin de matinée • Dans la cour en fin d’après-midi • Après le déjeuner • Avant les devoirs • Quand le temps ‘écran’ se termine • Au moment d’aller au lit • Pendant le sport • Avec certaines personnes
  • 21. 21 L’approche en 3 étapes de la méthode ‘CPS’ Source: Dr Greene’s books, ALSUP, www.livesinthebalance.org/resources L’étape de l’empathie / Curiosité L’étape de la définition du problème L’étape de l’invitation • « J’ai remarqué que.. (insérer le problème non résolu)... Que se passe-t-il? • Ce qui m’inquiète est que (insérer l’inquiétude de l’adulte par rapport à l’enfant) • « Je me demande si on pourrait trouver une solution qui répond à nos inquiétudes et besoins à tous les deux. » Essayer de comprendre ce qui se passe et utiliser toutes les sources de difficulté possibles pour trouver les causes premières: contexte personnel à ce moment (faim,..), fondations (confiance en soi,..), peur/anxiété, demande vue comme injuste, etc. Utiliser ses observations et faire le ‘détective’ Exprimer son inquiétude de manière non hostile et concise à propos des compétences manquantes et en quoi elles seraient utile: ce qui vous inquiète et non ce qui vous fâche! Et ce qui pourrait se faire au développement de l’enfant et/ou des autres Essayer de trouver une solution en utilisant des variations de contexte, demandes, et ‘fondations’, ou d’autres moyens créatifs d’enlever ou réduire les sources de stress/tension, et qui pourraient convenir à tous les deux 1 2 3
  • 22. 22 Etape 1. L’empathie / la curiosité Source: Dr Greene’s books, ALSUP, www.livesinthebalance.org/resources L’étape de l’empathie / curiosité • « J’ai remarqué que... (insérer le problème non résolu)... Que se passe-t-il? » • On creuse le plus à la source possible : source d’inquiétude / stress de l’enfant • On vérifie et on n’émet pas d’hypothèse, sauf blocage • On essaie de se mettre à la place de l’enfant • On le fait avec un adulte directement concerné • Parfois, pour les plus petits, il faut être un ‘stress détective’ et comprendre la source du stress (Dr Schankler) 1
  • 23. 23 Etape 2. Définition du problème Source: Dr Greene’s books, ALSUP, www.livesinthebalance.org/resources • On exprime son inquiétude: qu’est-ce qui est inquiétant pour le futur de l’enfant par rapport à cette attente non rencontrée ? • On invite à trouver une solution ensemble • PAS: • Une inquiétude sur un comportement / langage • Une inquiétude par rapport au ‘confort/envie’ de l’adulte L’étape de la définition du problème 2 • « Ce qui m’inquiète est que... (insérer l’inquiétude de l’adulte par rapport à l’enfant) »
  • 24. 24 Etape 3. La résolution de problèmes Source: Dr Greene’s books, ALSUP, www.livesinthebalance.org/resources • On ‘brainstorme’, sur un plan B, qui rencontre les inquiétudes de l’enfant et de l’adulte • Pas une négociation, pas un plan sur le comportement mais sur les sources de stress/tension et comment mieux les gérer / les éviter, par exemple : • Aménager la situation • Revoir l’attente, la moduler • Diminuer le stress • Rencontrer les besoins non rencontrés (calme, nourriture, sommeil,...) • Travailler sur certaines compétences (pensée flexible, transition,….) • Si le plan ne fonctionne pas ? On se rassoit et on comprend. La ‘solution’ trouvée n’en était pas une. L’étape de l’invitation • « Je me demande si on pourrait trouver une solution qui répond à nos inquiétudes et besoins à tous les deux. » 3
  • 25. 25 En résumé, quelques ‘De... À...’ (ADULTE) HOSTILE CURIOSITE ET EMPATHIE OBEISSANCE COOPERATION MORALISATION COMPREHENSION / COACHING CONTROLE / DICTAT COLLABORATION DOMINATION INFLUENCE ENFANT DIFFICILE ENFANT EN DIFFICULTE DE..... A..... ENFANT QUI NE COMPREND PAS ENFANT QUI A DES OBSTACLES A SURMONTER REACTIVITE PROACTIVITE SANCTIONS/ PUNITIONS RESOLUTION DE PROBLEMES
  • 26. 26 La grille de communication RPBDC
  • 27. 27 Grille RPBDC le réel Le réel Pouvoir répondre aux questions: - Quelle est la situation ? - Quel est le contexte, le cadre de la situation ? - Qui, quoi, où, quand , comment, combien, pourquoi?
  • 28. 28 Grille RPBDC le problème Le problème - Quel est le problème ? - Est-ce votre problème ? - En quoi est-ce un problème ? - Quels sont les enjeux au problème ?
  • 29. 29 Grille RPBDC Le/Les besoins Le(s) besoin(s) - Quel est le manque ? (Pyramide des besoins) - Quels sont les différentes options pour le combler ? - Est-ce réaliste et réalisable ? - Quelles sont les actions possibles ?
  • 30. 30 Grille RPBDC La demande Quel est le résultat à atteindre - Quel résultat est attendu comment et par qui est formulée la demande ⇒ CANAL de communication commun + COOPERATION
  • 31. 31 Grille RPBDC Le contrat Le contrat - Accord sur le contenu, le résultat à atteindre , càd l’objectif - Accord sur le processus comment parvenir au résultat en respectant chacun et en rendant chacun acteur du processus
  • 32. 32 En conclusion Quel sont vos meilleurs outils ? ✋
  • 33. 33 Les outils - Pouvoir RECONNAÎTRE et NOMMER et GÉRER vos propres sentiments et le transmettre aux enfants - ACCUEILLIR le sentiment ( ≠ accepter si inapproprié) - En cas de conflit sauf danger … NE PAS AGIR SUR LE QUI VIVE (RPBDC,CPS,...) - Définir le CADRE structurel et temporel, un cadre temporel VISIBLE, ANTICIPER l’échéance (sablier/timer) - Rendre “l’autre” ACTEUR ⇒ COOPÉRATION, pour susciter l’envie faire émerger l’estime de soi
  • 34. 34 Les outils Être bienveillant envers vous-même car votre enfant/adolescent n’a pas été livré en kit.. avec mode d’emploi universel …
  • 35. 35 Last but not least 💭 “ Avant d'être sage...le sage lui-même eut un guide… Pourquoi serait-il dès lors un échec de demander conseil, d'être guidé... ”
  • 36. 36 Merci déjà de vos réactions positives, qui nous encouragent beaucoup