Décembre 2012Le marché en revue                                                                           Tableau 1  POINT...
Décembre 2012aurifères, qui représentent plus de10 pour cent de la                                                   négoc...
Décembre 2012Que faisons-nous de notre côté? Nous, de GLC Groupede gestion d’actifs, croyons fermement que les marchéspeuv...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Commentaires de décembre 2012

288 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
288
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Commentaires de décembre 2012

  1. 1. Décembre 2012Le marché en revue Tableau 1 POINTS SAILLANTS DE NOVEMBRE Sommaire des résultats des principaux marchés Résultats des indices* Novembre ÀCJ Le 6 novembre dernier, les citoyens des États-Unis ont reporté Indice composé S&P/TSX -1,5 % 2,4 % leur président, Barack Obama, au pouvoir pour quatre autres Indice S&P 500 0,3 % 12,6 % années. La croissance des emplois, la politique fiscale (p. ex. - en $ CA -0,4 % 10,0 % les impôts) et les soins de santé ont joué des rôles déterminants Indice MSCI-EAEO 2,7 % 10,1 % durant toute la campagne électorale. - en $ CA 1,5 % 7,6 % Le marché de l’habitation du pays avait le vent en poupe, mais Indice MSCI-Marchés émergents 1,5 % 9,7 % les conséquences économiques négatives de l’ouragan Sandy Indice obligataire universel DEX ** 0,6 % 3,7 % ont modéré les attentes concernant d’autres données, dont Indice des obligations de société notées celles sur l’emploi. 0,9 % 7,6 % BBB** L’imminence du précipice budgétaire aux États-Unis a provoqué *en monnaie locale (sauf indication contraire); cours seulement **rendement total, obligations canadiennes de l’incertitude et de la volatilité sur les marchés boursiers. Malgré ce fait, de grands indices boursiers mondiaux, comme le S&P500, sont demeurés inébranlables. Tableau 2 Fortement axé sur les ressources naturelles, l’indice composé Autres cours et résultats S&P/TSX du Canada a été à la traîne de ses homologues à Niveau Nov. ÀCJ travers le monde. En effet, le cours des actions des sociétés US par $ CA $1.007 0,4 % 2,3 % aurifères a dégringolé en novembre. Pétrole (West Texas)* $87.89 2,0 % -11,2 % RÉSILIENCE … Or* $1,718 -0,4 % 9,1 % Indice CRB Reuters-Jefferies* $298.98 1,1 % -2,1 % Au mois de novembre, les investisseurs ne savaient plus où donner de la tête, face à l’impact de l’ouragan Sandy *en $ US sur les chiffres, aux élections présidentielles, au battage médiatique causé par les négociations relatives au Tableau 3 précipice budgétaire aux États-Unis, sans oublier le Résultats sectoriels du marché canadien chaos qui règne au Moyen-Orient. Pourtant, malgré le Résultats* des secteurs de l’indice Novembre ÀCJ malaise persistant généré par ces problématiques, composé S&P/TSX plusieurs grands marchés mondiaux ont très bien Indice composé S&P/TSX -1,5 % 2,4 % résisté. Les sociétés dont les bilans sont en bonne Énergie -2,6 % -4,5 % santé, qui ont des flux de trésorerie considérables et qui réalisent de solides bénéfices ont recommencé à attirer Matériaux -7,3 % -6,7 % les investisseurs. D’ailleurs, leurs titres sont très Industrie 0,9 % 9,0 % abordables. Par exemple, les indices S&P500 (États- Consommation discrétionnaire -0,3 % 14,2 % Unis), DAX (Allemagne) et Nikkei (Japon) produisent Biens de consommation de base 0,7 % 14,0 % des gains à deux chiffres depuis le début de l’année. Par Santé 0,1 % 20,8 % contre, fortement axé sur les ressources naturelles, Finance 2,2 % 10,5 % l’indice composé S&P/TSX du Canada a été à la traîne Technologies de l’information 4,1 % -4,3 % de ses homologues à travers le monde. Les problèmes macroéconomiques ont assombri les perspectives de Télécommunications -1,6 % 5,2 % croissance à l’échelle mondiale et comprimé la demande Services aux collectivités -3,3 % -3,8 % pour les produits de base, d’où la morosité des cours *Cours seulement des actions des entreprises des secteurs Énergie et Source : Bloomberg, MSCI Barra, Financière BN, PC Bond, RBC Matériaux. Il convient de noter qu’au Canada les valeurs Marchés des capitauxGroupe de gestion d’actifs GLC ltée 1 of 3 www.groupeglc.com
  2. 2. Décembre 2012aurifères, qui représentent plus de10 pour cent de la négociations laborieuses en cours actuellement à l’égardpondération de l’indice composé S&P/TSX, ont subi une du fameux précipice budgétaire risquent de miner labaisse significative en novembre. confiance que les gens accordent à la plus grande économie axée sur la consommation au monde. En fait,Du côté des marchés en développement, nous l’incertitude irréductible commence déjà à freiner lesconstatons que la Chine et le Brésil ont mis le paquet investissements des entreprises aux États-Unis.pour réaliser un taux de croissance économique plussoutenable (ils ne visent pas l’obtention des *Le précipice budgétaire est la convergence de différentesépoustouflants taux à deux chiffres enregistrés mesures gouvernementales devant être modifiées en même erantérieurement, mais quand même des taux très temps, principalement le 1 janvier 2013. On assisterait alors àsupérieurs à ceux anticipés pour les pays développés). l’expiration des allègements fiscaux, à des hausses d’impôts, àS’ils parviennent à le faire, le secteur des ressources des coupes de dépenses et à la fin de la prolongation denaturelles du Canada en profitera. l’allocation au chômage. Le Bureau du budget du Congrès anticipe une légère récession en 2013 si aucune entente n’estPETITE FOURCHETTE, PETITE BOUCHÉE … conclue et que toutes ces mesures entrent en vigueur.Par ailleurs, le marché obligataire canadien a continué FACILE À DIRE, DIFFICILE À FAIRE …d’évoluer dans une fourchette assez serrée, tendanceprésente durant presque toute l’année. Même si certains Pendant que les politiciens discutent des petits détails àgains ont été réalisés en novembre, et que depuis le satiété, il est clair que la démarche que doit adopter lesdébut de l’année les marchés obligataires sont moins États-Unis est déjà connue : ils doivent en quelque sortevolatiles que les marchés boursiers, leur rendement combiner la réduction des dépenses gouvernementalesdépasse à peine leur creux historique. à une hausse des recettes fiscales pour mieux maîtriser leur dette. Non contestée, elle est déjà dans l’ensembleSUSPENSE ANGOISSANT … intégrée et actualisée dans les marchés financiers. LaUn calme relatif prévalait sur les marchés financiers à question qui demeure (et qui continue de créer del’approche des élections présidentielles du 6 novembre l’incertitude et de perturber les marchés) est « commentaux États-Unis, mais dès la proclamation des résultats vont-ils s’y prendre pour y parvenir?» Vont-ils accepterofficiels, les investisseurs ont recommencé à focaliser l’expiration des mesures de relance budgétaire sanssur la date fatidique du plongeon de Washington dans le broncher, et admettre qu’il est possible que l’économieprécipice budgétaire, c’est-à-dire sur ce qui se passera se dégrade davantage. Ou bien, sont-ils prêts à faire un erle 1 janvier 2013. compromis permettant aux politiques d’évoluer lentement pendant un certain temps? À notre avis, leTout comme dans un téléroman, les négociations scénario le plus probable se situe quelque part entre cespolitiques tournent autour de personnages réguliers et deux postulats.inventent une nouvelle intrigue chaque jour. Cette miseen scène ne fait qu’attiser le suspense quant à un Il est également important de signaler que l’impactdénouement à la fin de l’année, qui pourrait entraîner négatif des « événements liés au précipice budgétaire »diverses résolutions partielles, de nouvelles sueurs ne se matérialisera pas du jour au lendemain, mais au filfroides et la quasi promesse d’autres coups de gueule du temps, ce qui permettra de continuer à négocier etde la part des anciens et des nouveaux personnages. d’arriver à un compromis. Warren Buffett a en effet déclaré ceci à CNN : « Si aucune entente n’est conclueOn peut avancer qu’au cours des dernières années, er au 1 janvier, j’ignore ce qui se passera le 10 janvier oul’Europe a eu à faire face à des échéances budgétaires er le 1 février, mais je peux vous affirmer que nous nede même nature qui ont mis sa croissance économique serons pas paralysés pour la vie parce que 535 individusen péril. Par contre, la portée mondiale de la sont en désaccord. » Nous prévoyons que la volatilitéconsommation aux États-Unis sur les importations serait boursière sera omniprésente jusqu’à la fin de l’année,monumentale. Même si dans l’ensemble la croissance pendant que les États-Unis cherchent à éviter le pire.économique a connu une nette amélioration, les© GLC, tous droits réservés. Vous ne pouvez ni reproduire, ni distribuer, ni utiliser autrement toute partie du présent article sans l’autorisation écrite préalable du Groupe de gestion d’actifs GLC.Les opinions exprimées dans le présent commentaire n’engagent que le Groupe de gestion d’actifs GLC ltée (GLC) à la date de leur publication et peuvent changersans préavis. Ce commentaire n’est présenté qu’à titre d’information et n’a pas pour but d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement précis, ni defournir des conseils juridiques ou fiscaux. Tout investisseur potentiel devrait étudier avec soin les documents de placement avant de prendre la décision d’investir ets’adresser à son conseiller pour obtenir des conseils en fonction de sa situation particulière.Groupe de gestion d’actifs GLC ltée 2 of 3 www.groupeglc.com
  3. 3. Décembre 2012Que faisons-nous de notre côté? Nous, de GLC Groupede gestion d’actifs, croyons fermement que les marchéspeuvent bénéficier de toute situation. Nous ne faisonspas dans le téléroman. Nous sommes tout à faitdéterminés à trouver chaque jour les meilleurespossibilités de placement. Les situations qui ont desincidences négatives sur le marché nous permettent desouscrire à rabais les titres d’entreprisesfondamentalement solides.GLC VOUS SOUHAITE DE JOYEUSES FÊTES!Tous les membres du personnel de GLC voussouhaitent de célébrer les Fêtes sous le signe de la joieet de la prudence. Ils vous remercient de votre confianceet de votre amitié indéfectibles.CONSEILS DU TEMPS DES FÊTES :Dans un esprit de partage, voici quelques conseils quipourront vous être utiles à l’aube de la nouvelle année. Faites la paix … pas la guerre, et soyez toujours équitable. Si vous croyez que vous avez raison à 100 %, couvrez votre mise immédiatement! Il ne faut jamais hésiter à donner un coup de main – car ce sont les placements anticipés qui vous rapporteront des dividendes à long terme. Soyez reconnaissant de la gentillesse que les gens vous témoignent. En l’appréciant à sa juste valeur, elle ne peut que rayonner.© GLC, tous droits réservés. Vous ne pouvez ni reproduire, ni distribuer, ni utiliser autrement toute partie du présent article sans l’autorisation écrite préalable du Groupe de gestion d’actifs GLC.Les opinions exprimées dans le présent commentaire n’engagent que le Groupe de gestion d’actifs GLC ltée (GLC) à la date de leur publication et peuvent changersans préavis. Ce commentaire n’est présenté qu’à titre d’information et n’a pas pour but d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement précis, ni defournir des conseils juridiques ou fiscaux. Tout investisseur potentiel devrait étudier avec soin les documents de placement avant de prendre la décision d’investir ets’adresser à son conseiller pour obtenir des conseils en fonction de sa situation particulière.Groupe de gestion d’actifs GLC ltée 3 of 3 www.groupeglc.com

×