Tibet Juin 2011

472 vues

Publié le

1 month travel in Tibet between may 28th and june 25th 2011

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
472
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tibet Juin 2011

  1. 1. En 24 heures, trois escales et une récupération de permis à Pékin, nous arrivons à Lhassa FrancfortParis Pékin Lhassa Chengdu
  2. 2. Quelques jours à Lhassa permettent de s’acclimater, puis premier trek entre Ganden et Samye Lac Manasarovar Lac Namtso Ganden Samye Tingri Mt. Everest (8808m)
  3. 3. Ah, LHASSA, ville chargée d’histoires, joyau du Tibet ! C’est ici que notre petit périple commence, à 3650 mètresd’altitude, pour une rencontre avec une culture unique au monde. Lhassa
  4. 4. Le temple du Jokhang est le centre spirituel de Lhassa. Tous les matins, les habitants s’y mêlent aux pélerins pour faire la kora (le tour) du temple, faire des prosternations ou visiter les intérieurs Lhassa
  5. 5. En face, la roue du Dharma est entourée par deuxantilopes ; en bas à gauche, une chinoise prend un autre spectacle en photo :-) Lhassa
  6. 6. L’entrée d’un des monastères d’où ont commencé lesémeutes en 2008, avec des objets symboliques typiques : encensoirs, foulards blancs et noeuds d’éternité. Lhassa
  7. 7. Puis première escapade hors de Lhassa, et premiers décors somptueux à Ganden Ganden
  8. 8. La kora autour du monastère de Ganden nousoffre des paysages magnifiques et une belle stupa (sépulture et/ou lieu de pélerinage) Ganden
  9. 9. Après avoir chargé les yacks, en route vers Samye à 50km et 3 cols d’ici Trek Ganden-Samye
  10. 10. Le yackman et ses bêtes nous permettent de voyager légers pour passer un col à 5200m Trek Ganden-Samye
  11. 11. Dans une descente, nous sommes soufflés par les lacs bleus turquoise où les yacks aimeraient bien se rafraichir... Trek Ganden-Samye
  12. 12. Tradition et modernité se conjuguent dansles quelques tentes des nomades en laine de yack, où les drapeaux à prières côtoient des cellules photovoltaiques (pour la radio et l’ampoule) Trek Ganden-Samye
  13. 13. Après trois jours de beau temps (25°C en journée),on est surpris par une tempête de neige nocturne ! Trek Ganden-Samye
  14. 14. Pourtant, que la montagne est belle... Trek Ganden-Samye
  15. 15. Chaque moment est un ravissement. Trek Ganden-Samye
  16. 16. Plus bas, la neige est fondue et des bébés yacks font leur apparition ! Magnifique. Trek Ganden-Samye
  17. 17. A tous les endroits remarquables, les tibétains suspendent des drapeaux à prières ; le vent emporte leurs paroles sacrées au loin Trek Ganden-Samye
  18. 18. A l’approche des villages, des enfant viennentnous voir en courant et en jouant ; on se prend rapidement au jeu... Trek Ganden-Samye
  19. 19. ...n’est-ce-pas Pierre-Yves ? Trek Ganden-Samye
  20. 20. A l’arrivée à Samye, une colline totalement recouverte de drapeaux à prières : Bleu pour le ciel, blanc pour les nuages, Rouge le feu, Vert l’eau, Jaune la terre. Trek Ganden-Samye
  21. 21. A côté de Samye, l’hermitage de Chim Puk est un lieu à la fois très vivant et magique... Ciel Nuages Feu Eau Terre Samye
  22. 22. Dans les temples, les murs sont couverts de peinturesmurales magnifiques (ici le cinquième roi tibétain à gauche, et le fondateur du bouddhisme tibétain au centre), Monastère de Samye
  23. 23. Et partout des statues à couper le souffle (ici, le bouddha aux mille mains et mille yeux) Monastère de Samye
  24. 24. Après la nature et les visites, en route pour le « far ouest » ! Lac Manasarovar Lac Namtso Ganden Samye Tingri Mt. Everest (8808m)
  25. 25. Sur la route pour Shigatse, on croise des lacs plus ou moins sacrés... Route Samye-Shigatse
  26. 26. ...et plus ou moins naturels (ce lac est créé par un barrage) Route Samye-Shigatse
  27. 27. Dans les dunes de sable, une petite pose pour lavoiture et pour apprécier les montagnes enneigées Route Samye-Shigatse
  28. 28. Entre autres, des mantras (formules sacrées) sont représentés sur les montagnes Route Samye-Shigatse
  29. 29. Pendant la révolution culturelle, la grande majorité des monastères a été détruite... Route Samye-Shigatse
  30. 30. ...et ont parfois été reconstruits, souvent plus bas Route Samye-Shigatse
  31. 31. Shigatse est la deuxième ville du Tibet, où réside le Panchen Lama (au Monastère Tashilumpo) Shigatse
  32. 32. La kora autour du monastère permet d’apprécier son architecture, et le ciel magnifique... Shigatse
  33. 33. ...presque fantasmagorique... Shigatse
  34. 34. ...devant, la ville ; derrière, les collines... Shigatse
  35. 35. ...Et tout le long de la kora, les tibétains tournent tournent les moulins à prières... Shigatse
  36. 36. ...une multitude de moulins à prières.En hauteur, le mur d’exposition du Thanka (icône) Monumental, exposé seulement pendant les plus grandes fêtes Shigatse
  37. 37. Et partout, des drapeaux à prières Shigatse
  38. 38. Le soir au restaurant, nous profitons d’une (rare) absence du guide pour faire connaissance avec une famille tibétaine Shigatse
  39. 39. Puis en route vers le mont Kailash ! Route Shigatse-Kailash
  40. 40. Chaque col est à peu près surchargé de drapeaux à prières Route Shigatse-Kailash
  41. 41. En altitude, la neige ne facilite pas le travail de la voirie Route Shigatse-Kailash
  42. 42. Mais cela ne gêne pas tellement les locaux et leurs engins ingénieusement bricolés Route Shigatse-Kailash
  43. 43. En chemin, on a la chance de croiser des animaux sauvages : ici, une antilope (rare!)... Route Shigatse-Kailash
  44. 44. ...là, des chevauxRoute Shigatse-Kailash
  45. 45. Entre 4000 et 5000 mètres, on passe plusieurs fois du désert chaud au désert froid, Route Shigatse-Kailash
  46. 46. on croise des lacs d’altitude magnifiques, Route Shigatse-Kailash
  47. 47. et des maisons improbables. Route Shigatse-Kailash
  48. 48. Les pannes, une par col environ, ne sont pas de très bonne augure à 1500km de notre but... Route Shigatse-Kailash
  49. 49. ...mais quels paysages, toujours ! Route Shigatse-Kailash
  50. 50. Le soir venu, une petite photo dans un restaurantavec le guide et le chauffeur –fatigué mais heureux-.Derrière, des photos kitch côtoient celle du Panchen Lama Route Shigatse-Kailash
  51. 51. Et toujours des paysages extraordinaires : les photos parlent d’elles-mêmes Route Shigatse-Kailash
  52. 52. Route Shigatse-Kailash
  53. 53. Route Shigatse-Kailash
  54. 54. Route Shigatse-Kailash
  55. 55. Au milieu de nulle part, un nomade conduit ses yacks Route Shigatse-Kailash
  56. 56. Et plus loin, des yacks paissent dans desdunes sur fond de montagnes enneigées Route Shigatse-Kailash
  57. 57. Après 4 jours de route, arrivée au Lac Manasarovar et au Mont Kailash Mont Kailash (6714m) Lac Manasarovar (4550m) Lac Namtso Ganden Samye Tingri Mt. Everest (8808m)
  58. 58. Enfin nous arrivons au Lac Manasarovar, divitiné féminine complémentaire du Mont Kailash. Comme la tradition le veut, nous en faisons la kora (3 jours) avant d’aller au Kailash. Lac Manasarovar
  59. 59. Les endroits particuliers sont marqués par des assemblages de pierres... Lac Manasarovar
  60. 60. ...plus ou moins importants... Lac Manasarovar
  61. 61. ...plus ou moins nombreux... Lac Manasarovar
  62. 62. ...ou bien par les traditionnels drapeaux à prières. Lac Manasarovar
  63. 63. Le réveil est un peu frisquet... Lac Manasarovar
  64. 64. ...mais on profite de la neige pour s’amuser ! Lac Manasarovar
  65. 65. En chemin on croise des yacks, animaux emblématiques et indispensables :On en fait une laine très solide pour les tentes, Lac Manasarovar
  66. 66. on boit le lait de la dri, dont on fait du beurre (pour le fameux thé!) et du fromage, Lac Manasarovar
  67. 67. on se chauffe avec sa bouse, Lac Manasarovar
  68. 68. et bien sûr, on mange sa viande (à l’exclusion de toute autre viande). Lac Manasarovar
  69. 69. On continue notre kora, autour de ce lac d’altitude grand comme la mer (100km de circonférence) ! Lac Manasarovar
  70. 70. Une aubaine pour les oiseaux (et pour les ornythologues) Lac Manasarovar
  71. 71. Là, un vol de canards sauvages Lac Manasarovar
  72. 72. Notre progression n’est pas facilitée par lesmarécages, mais la nature est somptueuse... Lac Manasarovar
  73. 73. N’est-ce-pas, amis tibétains ? Lac Manasarovar
  74. 74. Quelques monastères sont progressivement réhabilités, malgré l’isolement de toute autre habitation Lac Manasarovar
  75. 75. En plus d’une très belle expérience culturelle, ilsoffrent des panoramas exceptionnels sur le lac... Lac Manasarovar
  76. 76. Lac Manasarovar
  77. 77. Enfin, nous aperçons la fameuse montagne sacrée,centre du monde pour plus d’un milliard de personnes (les bouddhistes et les hindouistes) : le Mont Kailash Kailash
  78. 78. Au petit matin, avec quelques pélerins nouscommençons la kora (le tour) dans un canyon Kailash
  79. 79. Des mamies avec leurs petits enfants font la koraen une journée ; hum, hum ! Pour nous, pas moins de trois jours sont nécessaires... Kailash
  80. 80. Des drapeaux à prières marquent un beau point de vue sur le Mont Kailash
  81. 81. 5600m et quelques, notre plus haut col.Ravis d’être arrivés ici (presque) sans souci ! Kailash
  82. 82. D’autant que la descente est absolument fabuleuse Kailash
  83. 83. Kailash
  84. 84. Une chance inouïe : en chemin, nous pouvonsapprocher des « blue sheeps » (sisi, ils ont un trait bleu sous le ventre!) Kailash
  85. 85. D’autres rencontres resteront d’excellents souvenirs. Homme (très!) courageux, qui met régulièrement 7 joursPropriétaire pour rejoindre le Kailashsuper sympa Tibétains jouant aux dés Thermos et bol dethé au beurre de dri Kailash
  86. 86. Pour la Saga Dawa (illumination de Sakyamuni),des milliers de tibétains sont là pour assister au lever du mât à prières. Inoubliable. Kailash
  87. 87. Puis direction le sud est, vers l’EverestLac Manasarovar Lac Namtso Ganden Samye Tingri Mt. Everest (8808m)
  88. 88. Sur le chemin du retour, nous croisons un troupeau d’ânes sauvages... Route Kailash-Everest
  89. 89. ...des moutons...Route Kailash-Everest
  90. 90. ...et des gruesRoute Kailash-Everest
  91. 91. Toujours nos amis et leurs étonnants engins Route Kailash-Everest
  92. 92. En chemin, nous faisons une halte au monastère de Sakya.Cette secte où les moines peuvent se marier rayonne dans toute l’Asie du Sud-Est Route Kailash-Everest
  93. 93. Ici, un hall avec des moulins à prières et un moine Route Kailash-Everest
  94. 94. Ce monastère, qui a survécu à la révolution culturelle, a des dimensions impressionnantes Route Kailash-Everest
  95. 95. Arrivés à Tingri, nous pouvons voir des sommets à plus de 8000 mètres Tingri
  96. 96. Les lumières du soir nous surprennent encore... Tingri
  97. 97. ...et encore... Tingri
  98. 98. ...et encore. Tingri
  99. 99. Puis on se met en marche pour l’Everest, mais celui-ci est caché par les nuages... Everest
  100. 100. ...ce qui ne nous empêche pas de poser undrapeau à prières au premier camp de base ! Everest
  101. 101. Dernières étapes : Lac Namtso et retour à LhassaLac Manasarovar Lac Namtso Ganden Samye Tingri Mt. Everest (8808m)
  102. 102. Plus au Nord, le lac Namtso est le paradis des éleveurs... Lac Namtso
  103. 103. ...et des touristes (surtout chinois –les petits points noirs au bord du lac), qui viennent par bus entiers faire un tour en yack etprendre quelques photos. Lac Namtso
  104. 104. Enfin, le monastère de Réting nous offre un beau cadeau de départ.Le Dalai Lama a déclaré que s’il revenait un jour au Tibet, il résiderait ici. Saisis par la magie de l’endroit, on comprend tout de suite pourquoi. Monastère de Réting
  105. 105. Voilà, On espère que ce voyage sur le toit du monde aura été agréable et aura pourquoi pas donné des idées.En tout cas nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir vivre ces moments et approcher un petit peu la culture tibétaine. En même temps on a pu voirque tout, y compris les mentalités, évolue extrêmement rapidement au Tibet. De plus, la culture tibétaine est soumise à un stress très fort de la part de la globalisation et du gouvernement chinois.Donc comme le conseille le Dalai Lama : allez-y, voyez autant que possible, et racontez au monde ! Que nous puissions y retourner ou pas, nous serons heureux de savoir comment cette partie du monde et de l’humanité évolue. Merci Pierre-Yves et Pierre-Pascal

×