Programme Kit Professionnel   Mousa Al Mousa, 38 ans, possède une cafétéria ambulante à Wadi El Zeini, Saïda
Mousa Al Mousa, 38 ans, était plombier pendant 16 ans. Il travaillait à son compte. Son commerce fonctionnait bien, cepend...
Hussein Saleh Alumi, 20 ans, est réparateur de moto à Ma'shouk, Tyr. Programme Kit Professionnel
Hussein Saleh Alumi fait partie d'une famille de sept personnes. Deux de ses frères sont handicapés. Son père travaille co...
Programme Kit Professionnel Adnan Charal, 47 ans, rénove des meubles anciens à Saïda
Adnan Charal a consacré toute sa vie à la rénovation de meubles anciens. Chef d’une famille de six enfants, il est handica...
Programme Kit Professionnel Adel Faour, 48 ans, est fermier à Chabriha, Tyr
Durant la guerre Adel Faour et sa famille ont dû quitter leur maison car la zone de Chabriha au sud Liban était très dange...
Zakia Murshad a 62 ans, elle est boulangère à Ma’Shouk, Tyr Programme Kit Professionnel
Zakia Murshad a passé sa vie à s’occuper des neuf personnes de sa famille. Cependant son fils qui travaille comme daily wo...
Ahmad Al Haj Hassan a 36 ans et possède un magasin de gaz  dans le camps de Nahr El Bared   à Tripoli Programme Kit Profes...
Ahmad Al Haj Hassan, est marié et chef d’une famille de huit enfants. En 2003 il était employé dans un petit magasin qui v...
Programme Kit Professionnel Rouhaila Seriel Classim a 30 ans, elle est photographe dans le camps de Nahr El Bared, Tripoli
Rouhaila est photographe, la seule femme photographe du camps de Nahr El Bared. Avant de recevoir les outils de Première U...
Programme Kit Professionnel Bissan Mansour, 20 ans, est coiffeuse à Saïda.
Bissan vit avec ses quatre soeurs, son frère et ses parents à Saïda. Son père est peintre en bâtiment, ce travail saisonni...
Programme Kit Professionnel Samir Abdel Halim est  menuisier dans le camps de Nahr El Bared, Tripoli
Samir a 46 ans, et père de 7 enfants. Il y a 3 ans il percevait 300$ pour subvenir aux besoins de cette famille nombreuse....
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Relance économique au Sud Liban

1 663 vues

Publié le

Que deviennent les bénéficaires des kits professionnels distribués par Première Urgence au Liban

Publié dans : Sports, Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 663
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
55
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Relance économique au Sud Liban

  1. 1. Programme Kit Professionnel Mousa Al Mousa, 38 ans, possède une cafétéria ambulante à Wadi El Zeini, Saïda
  2. 2. Mousa Al Mousa, 38 ans, était plombier pendant 16 ans. Il travaillait à son compte. Son commerce fonctionnait bien, cependant sa santé a commencé à se dégrader. Sa clientèle s'est raréfiée pour disparaître complètement. Père de trois enfants il a dû accepter l'argent de son frère pour pouvoir vivre. Il avait en tête de monter un coffee shop ambulant le long de la route Saïda-Tyr, à Wadi El Zeini. Cette zone est très fréquentée notamment par les chauffeurs de taxi qui attendent leurs clients, ou simplement par les voyageurs qui descendent vers le sud du pays. Première Urgence lui a donc fourni les outils nécessaires pour ouvrir son coffee shop. Aujourd’hui il peut gagner jusqu'à 1000 $ par mois alors qu'avant il ne touchait pas plus de 100$. Pour rien au monde Mousa ne voudrait revenir en arrière. Son état de santé s'est amélioré, il peut à son tour aider financièrement sa famille, et met de l'argent de côté. Ce projet a été une réussite. Le maire de la ville prévoit la création d'un grand parking sur ce même emplacement où seraient construits des commerces. Le rêve de Mousa serait d'y ouvrir un restaurant.
  3. 3. Hussein Saleh Alumi, 20 ans, est réparateur de moto à Ma'shouk, Tyr. Programme Kit Professionnel
  4. 4. Hussein Saleh Alumi fait partie d'une famille de sept personnes. Deux de ses frères sont handicapés. Son père travaille comme daily worker dans l'agriculture, mais il est tombé malade. Hussein était donc le seul à travailler pour subvenir aux besoins de sa famille, il était daily worker dans la réparation de motos. Le 26 mai 2006 il a reçu les outils de Première Urgence qui lui ont permis de créer son atelier de réparation de motos. La difficulté qu'il a rencontrée a été de trouver un local bien placé afin d'avoir une bonne clientèle. Aujourd'hui il paie 33 $ par mois son local qui longe la route fréquentée par les agriculteurs qui partent travailler à moto. L'ouverture de cet atelier a permis à Hussein de passer de 13$ la semaine à 100$ la semaine.
  5. 5. Programme Kit Professionnel Adnan Charal, 47 ans, rénove des meubles anciens à Saïda
  6. 6. Adnan Charal a consacré toute sa vie à la rénovation de meubles anciens. Chef d’une famille de six enfants, il est handicapé. Les outils de Première Urgence lui ont permis de moderniser son atelier et lui faciliter le travail. Seul à exercer cette profession dans la vieille ville de Saïda son commerce est désormais beaucoup plus rentable. Dans un futur proche il souhaiterait employer une personne supplémentaire afin d’alléger son travail.
  7. 7. Programme Kit Professionnel Adel Faour, 48 ans, est fermier à Chabriha, Tyr
  8. 8. Durant la guerre Adel Faour et sa famille ont dû quitter leur maison car la zone de Chabriha au sud Liban était très dangereuse. Cependant la vache que Première Urgence leur avait fournie en mars 2006 est morte. La source de revenus qu'Adel Faour percevait par la vente du lait était indispensable pour pouvoir nourrir ses cinq enfants, ses deux soeurs et son épouse. Sans l'argent du lait qui représente 250 $ par mois, il ne lui restait plus que les 200 $ qu'il gagnait comme travailleur journalier. Première Urgence a donc décidé de lui distribuer une nouvelle vache afin qu'il retrouve des conditions de vie décentes. Le 7 octobre 2006 il a donc suivi l'équipe de Première Urgence chez un fournisseur où il a pu choisir sa vache. Le jour même elle était livrée chez lui.
  9. 9. Zakia Murshad a 62 ans, elle est boulangère à Ma’Shouk, Tyr Programme Kit Professionnel
  10. 10. Zakia Murshad a passé sa vie à s’occuper des neuf personnes de sa famille. Cependant son fils qui travaille comme daily worker dans l’agriculture ne gagne plus assez d’argent pour subvenir aux besoins de cette grande famille. Un jour Zakia est tombée sur une affiche de Première Urgence expliquant le programme kit professionnel. A 62 ans elle s’est décidée à travailler pour la première fois. En janvier 2005 elle a reçu les outils de Première Urgence et a suivi une formation d’un mois. C’est ainsi qu’elle a pu ouvrir une boulangerie avec sa belle fille. Aujourd’hui elle gagne 250$ par mois ce qui permet à sa famille de vivre de façon décente.
  11. 11. Ahmad Al Haj Hassan a 36 ans et possède un magasin de gaz dans le camps de Nahr El Bared à Tripoli Programme Kit Professionnel
  12. 12. Ahmad Al Haj Hassan, est marié et chef d’une famille de huit enfants. En 2003 il était employé dans un petit magasin qui vendait du gaz. Il gagnait 400 $ par mois ce qui ne suffisait pas pour nourrir toute sa famille. Un jour un spot télévisé diffusait l’annonce du programme Kit Professionnel de Première Urgence. Il a aussitôt rempli son dossier. Un mois après il recevait les outils nécessaires pour développer son commerce de gaz. Il a commencé par louer un local qu’il a acheté un mois après. Deux ans plus tard il a développé son commerce et peut aujourd’hui louer un deuxième local. Il gagne 2000$ mensuel et quatre personnes sont sous ses ordres. Très rapidement il va ouvrir une station service destinée aux voitures à gaz.
  13. 13. Programme Kit Professionnel Rouhaila Seriel Classim a 30 ans, elle est photographe dans le camps de Nahr El Bared, Tripoli
  14. 14. Rouhaila est photographe, la seule femme photographe du camps de Nahr El Bared. Avant de recevoir les outils de Première Urgence sa famille gagnait 500$. Elle a reçu du matériel d’une valeur de 1200$ dont un appareil photo. Aujourd’hui elle est propriétaire d’un studio et sa clientèle est exclusivement féminine. Désormais elle gagne à elle seule 1000$ par mois. Dans un futur proche elle souhaiterait ouvrir un grand studio équipé d’un laboratoire pour pouvoir développer ses photos.
  15. 15. Programme Kit Professionnel Bissan Mansour, 20 ans, est coiffeuse à Saïda.
  16. 16. Bissan vit avec ses quatre soeurs, son frère et ses parents à Saïda. Son père est peintre en bâtiment, ce travail saisonnier ne lui permet pas d’avoir un salaire fixe. De plus son frère est handicapé. La situation familiale de Bissan était donc très préoccupante. Bissan a une formation de coiffeuse. Lorsqu’elle a entendu parler de l’action de Première Urgence elle n’a pas hésité à remplir son dossier. Le 22 avril 2006 elle recevait les outils nécessaires pour ouvrir son propre salon de coiffure. Aujourd’hui elle a triplé son salaire et elle est passée du statut d’employé à celui de chef d’entreprise. Dans un futur proche elle aimerait beaucoup développer son activité et réussir à acheter un grand salon qui soit à la fois salon de coiffure, salon de maquillage et de tatouage.
  17. 17. Programme Kit Professionnel Samir Abdel Halim est menuisier dans le camps de Nahr El Bared, Tripoli
  18. 18. Samir a 46 ans, et père de 7 enfants. Il y a 3 ans il percevait 300$ pour subvenir aux besoins de cette famille nombreuse. Il a toujours été menuisier à son compte. Il vend des meubles dans des showrooms ou aux particuliers. Lorsqu’il a entendu parler du programme Kit Professionnel il s’est dit que c’était un bon moyen de développer son commerce. Les trois premiers mois il a dû rembourser 20% du montant total des outils reçus (soit 2000$). Première Urgence lui a ainsi livré 3 nouvelles machines. Aujourd’hui son salaire moyen est de 700$ mensuel.

×