L’enlèvement des Sabines
Nicolas Poussin
1637-1638
Nicolas Poussin
Est né en Normandie et a grandi
dans un hameau de Villiers dont
la plupart de ses tableaux se
sont inspiré...
I believe I can fly !
Dans une première partie
nous pouvons voir une scène
très violente traduite par des
couleurs sombres...
D’autres essaient de fuir et
certaines sont à terre. Ces
femmes que l’on peut
qualifier d’enlevées se
débattent, bras tend...
Dans un plan moyen, nous
pouvons observer trois
hommes dominants, ils sont
plus en hauteur que ceux qui
livrent cette bata...
Une partie de
cache-cache ?
Au troisième plan, nous
voyons des monuments, on
peut y distinguer des
personnes fuyant sûreme...
Enfin, il semble que tous
les gestes soient dirigés
vers la droite, on pourrait
alors penser qu’il y a un
sens au tableau,...
Le classicisme
Le classicisme est apparu au XVII siècle et s’est terminé au XVIII
siècle (1660-1715). Il s’inspire de la m...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'enlevement des Sabines par Poussin

427 vues

Publié le

Production réalisée en littérature et société. Septembre 2015.
Lycée des Chaumes à Avallon.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
427
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'enlevement des Sabines par Poussin

  1. 1. L’enlèvement des Sabines Nicolas Poussin 1637-1638
  2. 2. Nicolas Poussin Est né en Normandie et a grandi dans un hameau de Villiers dont la plupart de ses tableaux se sont inspirés. Après avoir étudié dans un collège tenu par des jésuites, il retourne dans sa famille en 1609 pour y exercer la peinture. Il a été formé par Quentin Varin et Noel Jouvenet pour ensuite partir à Paris où il rencontrera un homme (dont l’identité est inconnue) qui lui donnera l’argent nécessaire pour qu’il puisse étudier la peinture.
  3. 3. I believe I can fly ! Dans une première partie nous pouvons voir une scène très violente traduite par des couleurs sombres (monuments/sol). On aperçoit des hommes et des femmes. Certains hommes attirent brusquement des femmes vers eux.
  4. 4. D’autres essaient de fuir et certaines sont à terre. Ces femmes que l’on peut qualifier d’enlevées se débattent, bras tendus en l’air. On lit sur leur visage le désespoir et l’appel à l’aide, elles sont terrifiées, elles essayent de fuir mais ne semble pas y parvenir. Les hommes sont à cheval ou à pieds, ceux qui portent une toge semble être des Romains.
  5. 5. Dans un plan moyen, nous pouvons observer trois hommes dominants, ils sont plus en hauteur que ceux qui livrent cette bataille. On peut penser que la personne en rouge est un roi puisqu’il porte une couronne et est plus éclairé que les autres, il a le bras gauche tendu levé et est en avant.
  6. 6. Une partie de cache-cache ? Au troisième plan, nous voyons des monuments, on peut y distinguer des personnes fuyant sûrement toute cette violence.
  7. 7. Enfin, il semble que tous les gestes soient dirigés vers la droite, on pourrait alors penser qu’il y a un sens au tableau, se déplaçant de gauche à gauche à droite.
  8. 8. Le classicisme Le classicisme est apparu au XVII siècle et s’est terminé au XVIII siècle (1660-1715). Il s’inspire de la mythologie grecque et latine; imite et réinvente des œuvres antiques. Il s’oppose au mouvement baroque. Le classicisme est utilisé par la littérature, le théâtre, la musique, la peinture et l’architecture. Ce mouvement est caractérisé par le naturel, il ne faut surtout pas choquer le spectateur, il doit représenter l’honnête homme. Pour cela on retrouve des règles de bienséance et de vraisemblance, tout doit incarner la raison. De nombreux auteurs, peintres, musiciens, ect font partie de cette période: Molière, Corneille, Jean de la Fontaine, Racine, Chapelain, Stendhal, Raphaël… L’enlèvement des Sabines de Nicolas Poussin fait donc partie du classicisme.

×