SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  12
PROJET RC/LIANE
Renforcement des Capacités des OSC* ivoiriennes dans le cadre du
Programme Leadership et Initiatives des Acteurs Non-Etatiques
*Organisations de la Société Civile
Contexte général : Principaux enjeux
(Conclusions du MAPPING conduit par l’UE en 2010, mise à
jour en 2012)
 Les Organisations de la Société Civile Ivoiriennes évoluent dans un
environnement de sortie de crise .
 La majorité des OSC travaillent dans le cadre de l’aide d’urgence : avec la
cristallisation de la crise, ce sont la logique et l’approche humanitaires qui ont
prévalu avec des conséquences négatives sur le fonctionnement des OSC
existantes à l’époque et avec une très forte influence sur la dynamique plus
générale de la société civile.
 En effet, trop souvent les partenaires techniques et financiers (surtout les ONG
internationales) considèrent les OSC ivoiriennes comme des fournisseurs de
services
 Les organisations de la société civile sont devenues toujours plus dépendantes
tant des ressources extérieures que surtout de l’agenda dicté par tous ceux
qui interviennent dans la logique du court terme
 Cette situation risque d’être inquiétante car elle contribue à vider les acteurs
de la société civile de leurs prérogatives dans l’exercice du dialogue social et
politique et dans la création et la gestion de l’espace public.
 Est-ce que la société civile pourrait jouer un rôle dans le pays ?
Principales faiblesses et difficultés des OSC
(Conclusions du Mapping conduit par l’UE en 2010, mise à jour
en 2012)
Axes & Objectifs du Programme LIANE
AXES D’INTERVENTION OBJECTIFS
Les Bénéficiaires du Projet RC/LIANE
Les OSC de Jeunes et de Femmes ou celles menant des activités en faveur de la promotion
du Genre seront ciblées prioritairement. (au moins 40% des bénéficiaires)
MISE EN ŒUVRE DU PROJET
DISPOSITIF DÉCENTRALISÉ DE MISE EN
ŒUVRE:
 Coordination Régional e SUD :
Siège à Abidjan, CERAP
 Coordination Régional e EST :
Siège à Bondoukou, COAB
 Coordination Régional e CENTRE :
Siège à Bouaké, COVALBSI
 Coordination Régional e NORD :
Siège à Korhogo, ARK
 Coordination Régional e OUEST :
Siège à Man, ASAPSU
PARTENAIRES OPÉRATIONNELS :
COAB (Bondoukou) COVABLSI (Bouaké) ASAPSU (Man) ARK (Korhogo )
MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE :
Durée d’exécution: 36 mois
Partenaire de mise en œuvre : CERAP
Montant du Financement : FCFA 1.114.667.074 (dont 95% financé par
l’Union Européenne et 5% par le CERAP)
Le Renforcement des capacités des OSC
 LES OBJECTIFS DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS :
 1- Accroître ou mieux utiliser les compétences, les capacités, les ressources ;
 2- Améliorer et renforcer la compréhension et les relations entre les acteurs de la société civile,
les instances de l’Administration, le secteur privé et les bailleurs de fonds,
 3- Impliquer les questions de valeurs, attitudes, motivations et conditions pour appuyer un
développement durable.
 LES DIMENSIONS DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS :
  L’action de renforcement des capacités individuelles : accroissement des capacités
spécifiques d’une ou plusieurs personnes (capacités d’animation, de vulgarisateur, de
connaissance en fundraising, des capacités à motiver une équipe…) par des formations, du
coaching ou mentoring.
  
 Le renforcement organisationnel : processus continu par lequel une organisation accroît sa
capacité à formuler et à atteindre des objectifs pertinents par le renforcement de la politique de
gestion des ressources humaines, une restructuration, une planification stratégique, le système
de suivi-évaluation, le renforcement du membership…
  
 Le renforcement entre deux ou plusieurs organisations comme par exemple la gestion
d’un réseau, le montage d’une alliance pour une action commune spécifique, les capacités de
gestion de conflit... Ceci requiert des interventions spécifiques comme le renforcement des
capacités de plaidoyer, de lobbying, pour développer un dialogue avec les structures
gouvernementales ou territoriales, une exploitation des politiques sectorielles...
 LES OBJECTIFS DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS :
 1- Accroître ou mieux utiliser les compétences, les capacités, les ressources ;
 2- Améliorer et renforcer la compréhension et les relations entre les acteurs de la société civile,
les instances de l’Administration, le secteur privé et les bailleurs de fonds,
 3- Impliquer les questions de valeurs, attitudes, motivations et conditions pour appuyer un
développement durable.
 LES DIMENSIONS DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS :
  L’action de renforcement des capacités individuelles : accroissement des capacités
spécifiques d’une ou plusieurs personnes (capacités d’animation, de vulgarisateur, de
connaissance en fundraising, des capacités à motiver une équipe…) par des formations, du
coaching ou mentoring.
  
 Le renforcement organisationnel : processus continu par lequel une organisation accroît sa
capacité à formuler et à atteindre des objectifs pertinents par le renforcement de la politique de
gestion des ressources humaines, une restructuration, une planification stratégique, le système
de suivi-évaluation, le renforcement du membership…
  
 Le renforcement entre deux ou plusieurs organisations comme par exemple la gestion
d’un réseau, le montage d’une alliance pour une action commune spécifique, les capacités de
gestion de conflit... Ceci requiert des interventions spécifiques comme le renforcement des
capacités de plaidoyer, de lobbying, pour développer un dialogue avec les structures
gouvernementales ou territoriales, une exploitation des politiques sectorielles...
Activités d’Accompagnement et de Renforcement des
capacités des OSC
 RÉSULTAT PRINCIPAL : L’ENVIRONNEMENT EXTERNE ET LES RELATIONS
INSTITUTIONNELLES DES OSC SONT AMÉLIORÉS
AXE 1 : Facilitation de l’Accès à l’information, à la connaissance et aux ressources sur toutes les
opportunités d’appuis techniques et financières pour les OSC.
 Activités 1 : Appui la diffusion des informations (via le web, bulletins, émissions radios, etc.) sur les opportunités d’appuis techniques et financiers
pour les OSC (Partenaires Techniques et Financiers (PTF), ONG Internationales, Administrations aux différents niveaux, instituions nationales, etc.)
 Activités 2 : Appui à la promotion de rencontres dans les Régions entre les OSC et les PTF (mais aussi les ONG internationales, etc.) sur les
opportunités d’appui technique et financier en faveur des acteurs ivoiriens. Organisations de 02 Forums de dialogues Multi-acteurs par Zone du Projet
 Activités 3 : Appui à la mise en place des centres de ressources ou de documentation régionaux, la création et la gestion des sites web, des
bulletins ainsi que des partenariats entre OSC, Presse et autres Acteurs pour rendre leurs actions et informations visibles et accessibles.
 Activités 4: Appui à la mise en place d’un dispositif régional de mutualisation des services au bénéfice des OSC.
AXE 2 : Appui à une meilleure connaissance et exploitation du cadre législatif et réglementaire des
OSC ainsi que son amélioration,
 Activités 5 : Appui la vulgarisation des lois et règlements et autres documents officiels qui régissent les OSC et des domaines stratégiques (lois sur
les associations et les ONGS, lois et textes sur le foncier, textes sur la décentralisation, la gouvernance, les coopératives, etc.) et autres domaines
prioritaires : gestion de ressources naturelles & protection de l’environnement, promotions des droits humains,
 Activités 6 : Appui au plaidoyer pour l’amélioration du cadre juridique et réglementaire d’exercice des OSC (allègement de l’application de la loi
actuelle et mise sur place d’un mécanisme d’agrément des ONGS), facilitation de l’accès à certains avantages pour les Osc : exonération pour achat
matériel et équipement, facilitation de l’accès aux Osc aux subventions publiques (Gouvernement et Collectivités locales)
AXE 3 : Apporter des appuis conseils aux OSC en fonction de leurs besoins
 Activités 7 : Accompagner les processus de changement organisationnel des OSC pour le OSC soucieuses d’opérer des changements dans la
définition de leur missions, leur structuration, leur fonctionnement et leur planification stratégique.
 Activités 8 : Renforcement des capacités stratégiques, organisationnelles et techniques des OSC (Cf. Tableau suivant)
 Activités 9 : organisation d’un Colloque Sous-Regional de partage d’expériences sur la dynamique de la société civile en Côte d’Ivoire
 RÉSULTAT PRINCIPAL : L’ENVIRONNEMENT EXTERNE ET LES RELATIONS
INSTITUTIONNELLES DES OSC SONT AMÉLIORÉS
AXE 1 : Facilitation de l’Accès à l’information, à la connaissance et aux ressources sur toutes les
opportunités d’appuis techniques et financières pour les OSC.
 Activités 1 : Appui la diffusion des informations (via le web, bulletins, émissions radios, etc.) sur les opportunités d’appuis techniques et financiers
pour les OSC (Partenaires Techniques et Financiers (PTF), ONG Internationales, Administrations aux différents niveaux, instituions nationales, etc.)
 Activités 2 : Appui à la promotion de rencontres dans les Régions entre les OSC et les PTF (mais aussi les ONG internationales, etc.) sur les
opportunités d’appui technique et financier en faveur des acteurs ivoiriens. Organisations de 02 Forums de dialogues Multi-acteurs par Zone du Projet
 Activités 3 : Appui à la mise en place des centres de ressources ou de documentation régionaux, la création et la gestion des sites web, des
bulletins ainsi que des partenariats entre OSC, Presse et autres Acteurs pour rendre leurs actions et informations visibles et accessibles.
 Activités 4: Appui à la mise en place d’un dispositif régional de mutualisation des services au bénéfice des OSC.
AXE 2 : Appui à une meilleure connaissance et exploitation du cadre législatif et réglementaire des
OSC ainsi que son amélioration,
 Activités 5 : Appui la vulgarisation des lois et règlements et autres documents officiels qui régissent les OSC et des domaines stratégiques (lois sur
les associations et les ONGS, lois et textes sur le foncier, textes sur la décentralisation, la gouvernance, les coopératives, etc.) et autres domaines
prioritaires : gestion de ressources naturelles & protection de l’environnement, promotions des droits humains,
 Activités 6 : Appui au plaidoyer pour l’amélioration du cadre juridique et réglementaire d’exercice des OSC (allègement de l’application de la loi
actuelle et mise sur place d’un mécanisme d’agrément des ONGS), facilitation de l’accès à certains avantages pour les Osc : exonération pour achat
matériel et équipement, facilitation de l’accès aux Osc aux subventions publiques (Gouvernement et Collectivités locales)
AXE 3 : Apporter des appuis conseils aux OSC en fonction de leurs besoins
 Activités 7 : Accompagner les processus de changement organisationnel des OSC pour le OSC soucieuses d’opérer des changements dans la
définition de leur missions, leur structuration, leur fonctionnement et leur planification stratégique.
 Activités 8 : Renforcement des capacités stratégiques, organisationnelles et techniques des OSC (Cf. Tableau suivant)
 Activités 9 : organisation d’un Colloque Sous-Regional de partage d’expériences sur la dynamique de la société civile en Côte d’Ivoire
Etape Résultat
Le Rapport de Mapping (Juillet 2010 mis à jour en 2012) relatif à
l'étude de faisabilité du programme d’appui à la société civile en
Côte d’Ivoire
Reconnaît l’importance du renforcement des capacités des ANE/OSC de
Côte d'Ivoire dont le niveau de structuration, de compétence, de visibilité
reste bas
Résultats de l’appel à candidature qui sera lancé en parallèle avec
l'exécution du plan de communication
Suite à la diffusion du formulaire d’appel à candidature, des ANE/OSC
répondront et les résultats dépouillés permettront de comprendre les
besoins exprimés
Approbation des thèmes prioritaires par l’équipe de mise en œuvre
du Programme avec la contribution de la mission de monitoring
Le CERAP et ses partenaires appuyés par la mission de monitoring
valideront les thèmes de renforcement des capacités retenus comme
prioritaires pour les ANE/OSC ivoiriennes
Dynamiques régionales après le lancement effectif du Projet
Les rencontres relatives aux dynamiques régionales permettront de
compléter les besoins exprimées par des ANE/OSC n’ayant pas été
touchées au cours de l’appel à candidature
Réalisation du diagnostic institutionnel des ANE/OSC de troisième
et quatrième niveau
Cette catégorie d’acteurs connait un appui spécifique et voit leurs capacités
renforcées grâce au diagnostic institutionnel qui permettra de relever les
besoins de chacun d’entre eux
Sollicitations diverses (dès le démarrage du Programme)
Le Programme LIANE recevra au quotidien diverses sollicitations de la part
des OSC qui seront confrontées à des difficultés spécifiques et auxquelles
LIANE apportera des réponses sous forme de solution.
Activités d’Accompagnement et de Renforcement des
capacités des OSC
CONDITIONS DE RÉALISATION DU
RENFORCEMENT DES CAPACITÉS
 Les conditions
 Il doit impérativement exister un noyau de compétences susceptibles d’être renforcées ;
 le renforcement des capacités doit se faire avec la participation directe (à tous les
niveaux) des personnes et des organisations impliquées ;
 l’idée de processus : le renforcement des capacités nécessite d’un temps suffisant pour
avoir un impact ;
 sa nature multidimensionnelle : le renforcement des capacités peut, et devrait davantage
s’appliquer à trois niveaux différents dans une perspective holistique : le niveau individuel,
le niveau des organisations et le niveau sectoriel et institutionnel ;
 le renforcement des capacités vise à obtenir un vrai impact, voir même une contribution au
changement d’attitudes au sein des organisations et individus concernés.
 l’idée de moyen : le renforcement des capacités ne doit pas être considéré comme un but
en soi ;
 l’importance de l’environnement, premièrement comme facteur conditionnant les
possibilités de renforcement institutionnel des acteurs et, deuxièmement, comme élément
que l’on peut aspirer à transformer ;
 L’adaptation au contexte local et le besoin impératif de flexibilité et de capacité
d’adaptation.
La réalisation d’actions de renforcement des capacités reste cependant conditionnée par certains
préalables
Thème1 Thème 2 Thème 3 Thème 4
Formulation
Facilitation de l’accès
à l’information, à la
connaissance et aux
ressources sur toutes
les opportunités
d'appuis techniques
et financiers pour les
ANE/OSC
Appui à une
meilleure
connaissance et
exploitation du
cadre législatif et
réglementaire
des OSC ainsi
que son
amélioration
Renforcement et
accompagnemen
t des
organisations
bénéficiaires
directes et
indirectes des
subventions
Renforcement des
capacités
stratégiques,
institutionnelles et
opérationnelles
des organisations
Ces thèmes renvoient aux points suivants :
•la clarté des missions de l’Organisation et le niveau de leur compréhension/partage par
les membres,
•l’existence d’une vision de développement de l’organisation,
•la qualité du membership au sein de l’organisation,
•la pertinence et l’efficacité de la structure organisationnelle de l’organisation,
•le processus de travail au sein de l’organisation,
•l’image de marque de l’organisation dans son environnement,
•la mobilisation et la gestion des ressources,
•les relations avec l’environnement et sa capacité d’insertion et d’adaptation dans un
environnement changeant.
DOMAINES D’ACCOMPAGNEMENT ET DE RENFORCEMENT
DES CAPACITÉS DES OSC
PROJET RC/LIANE
COORDINATION NATIONALE
O8 BP 2088 Abidjan 08
TÉL: 22 40 47 20/ 44 41 02 80 / 06 17 70 73; Fax : 22 44 84 38
CENTRE DE RECHERCHE ET D’ACTION POUR LA PAIX
 Coordination régionale SUD :
O8 BP 2088 Abidjan 08
Tél : 22 40 47 20/ 06 17 38 13
Fax : 22 44 84 38
CENTRE DE RECHERCHE ET D’ACTION POURLA
PAIX(CERAP)
 Coordination régionale EST :
BP 581 Bondoukou
Tél : 35 91 67 83 / 06 17 14 81
Fax : 35 91 67 83
COALITION DES ONG ET ASSOCIATIONS DU
DÉPARTEMENT DE BONDOUKOU (COAB)

Coordination régionale CENTRE :
Tél : 35 91 67 83 / 06 17 75 38
COALITION DES ONG/OBC DE LA VALLÉE DU
BANDAMA EN LUTTE CONTRE LE SIDA (COVABLSI)

Coordination régionale NORD :
BP 150 Korhogo
Tél : 36 86 22 57 / 06 17 40 97
Fax : 36 86 29 57
ANIMATION RURALE DE KORHOGO (ARK)
 Coordination régionale OUEST :
BP 585 Cidex 3 Abidjan
Tél : 22 47 35 02 Fax : 22 47 50 75
06 17 25 47
Fax: 22 47 35 02
ASSOCIATION DE SOUTIEN A L’AUTO -PROMOTION SANITAIRE
URBAINE
(ASAPSU) MAN
COORDINATIONS RÉGIONALES

Contenu connexe

En vedette

Questions reponses sessions d'information
Questions reponses sessions d'informationQuestions reponses sessions d'information
Questions reponses sessions d'information
projetliane
 
Module N°6 Coordonner Les Acteurs
Module N°6 Coordonner Les ActeursModule N°6 Coordonner Les Acteurs
Module N°6 Coordonner Les Acteurs
udotsi33
 
MOUTAMANI CHAFIK Association khouribga
MOUTAMANI CHAFIK Association khouribgaMOUTAMANI CHAFIK Association khouribga
MOUTAMANI CHAFIK Association khouribga
moutamani
 
Module N°5 Communication Avec Les Prestataires
Module N°5 Communication Avec Les PrestatairesModule N°5 Communication Avec Les Prestataires
Module N°5 Communication Avec Les Prestataires
udotsi33
 
France Télévisions aux Césars
France Télévisions aux CésarsFrance Télévisions aux Césars
France Télévisions aux Césars
guest7e3e93
 
L'islam fausse religion
L'islam fausse religionL'islam fausse religion
L'islam fausse religion
Mircea Tivadar
 
Pincha Aquí Para Acceder Al índice De Alejandría Revolucionaria
Pincha Aquí Para Acceder Al índice De  Alejandría  RevolucionariaPincha Aquí Para Acceder Al índice De  Alejandría  Revolucionaria
Pincha Aquí Para Acceder Al índice De Alejandría Revolucionaria
desastres
 

En vedette (20)

Questions reponses sessions d'information
Questions reponses sessions d'informationQuestions reponses sessions d'information
Questions reponses sessions d'information
 
Module N°6 Coordonner Les Acteurs
Module N°6 Coordonner Les ActeursModule N°6 Coordonner Les Acteurs
Module N°6 Coordonner Les Acteurs
 
Formation2
Formation2Formation2
Formation2
 
MOUTAMANI CHAFIK Association khouribga
MOUTAMANI CHAFIK Association khouribgaMOUTAMANI CHAFIK Association khouribga
MOUTAMANI CHAFIK Association khouribga
 
Rapport intermédiaire
Rapport intermédiaireRapport intermédiaire
Rapport intermédiaire
 
Plan de mise en oeuvre du PRCG2
Plan de mise en oeuvre du PRCG2Plan de mise en oeuvre du PRCG2
Plan de mise en oeuvre du PRCG2
 
Module N°5 Communication Avec Les Prestataires
Module N°5 Communication Avec Les PrestatairesModule N°5 Communication Avec Les Prestataires
Module N°5 Communication Avec Les Prestataires
 
Evaluation des besoins renforcement capacites
Evaluation des besoins renforcement capacitesEvaluation des besoins renforcement capacites
Evaluation des besoins renforcement capacites
 
Capitalisation bonnes pratiques associatives projet sam maroc
Capitalisation bonnes pratiques associatives projet sam marocCapitalisation bonnes pratiques associatives projet sam maroc
Capitalisation bonnes pratiques associatives projet sam maroc
 
Bilan MDSFS 2007-2011
Bilan MDSFS 2007-2011Bilan MDSFS 2007-2011
Bilan MDSFS 2007-2011
 
Presentation module HR et la gestion de la paie marocaine
Presentation module HR et la gestion de la paie marocainePresentation module HR et la gestion de la paie marocaine
Presentation module HR et la gestion de la paie marocaine
 
Gestion financiere association_2013
Gestion financiere association_2013Gestion financiere association_2013
Gestion financiere association_2013
 
Les principaux enjeux du don pour votre association vus par www.donatoo.eu
Les principaux enjeux du don pour votre association vus par www.donatoo.euLes principaux enjeux du don pour votre association vus par www.donatoo.eu
Les principaux enjeux du don pour votre association vus par www.donatoo.eu
 
France Télévisions aux Césars
France Télévisions aux CésarsFrance Télévisions aux Césars
France Télévisions aux Césars
 
L'islam fausse religion
L'islam fausse religionL'islam fausse religion
L'islam fausse religion
 
GSM - 20 ans de folie
GSM - 20 ans de folieGSM - 20 ans de folie
GSM - 20 ans de folie
 
Pincha Aquí Para Acceder Al índice De Alejandría Revolucionaria
Pincha Aquí Para Acceder Al índice De  Alejandría  RevolucionariaPincha Aquí Para Acceder Al índice De  Alejandría  Revolucionaria
Pincha Aquí Para Acceder Al índice De Alejandría Revolucionaria
 
Modèles de donnèes & d'opportunités BI
Modèles de donnèes & d'opportunités BI  Modèles de donnèes & d'opportunités BI
Modèles de donnèes & d'opportunités BI
 
Programación Avanzado Joomla Day 2009
Programación Avanzado Joomla Day 2009Programación Avanzado Joomla Day 2009
Programación Avanzado Joomla Day 2009
 
Diapo agriculorganic
Diapo agriculorganicDiapo agriculorganic
Diapo agriculorganic
 

Similaire à Presentation liane

Think tank : Signaux faibles pour aujourd'hui et pour demain
Think tank : Signaux faibles pour aujourd'hui et pour demainThink tank : Signaux faibles pour aujourd'hui et pour demain
Think tank : Signaux faibles pour aujourd'hui et pour demain
The Connecting Place
 
Présentation Web2.0 et assos lors du think tank le 08octobre2011
Présentation Web2.0 et assos lors du think tank le 08octobre2011Présentation Web2.0 et assos lors du think tank le 08octobre2011
Présentation Web2.0 et assos lors du think tank le 08octobre2011
generation-en-action
 
La communauté de pratique Accès financier aux services de santé : description...
La communauté de pratique Accès financier aux services de santé : description...La communauté de pratique Accès financier aux services de santé : description...
La communauté de pratique Accès financier aux services de santé : description...
valéry ridde
 
Texte orientation-27eregion-mars2012
Texte orientation-27eregion-mars2012Texte orientation-27eregion-mars2012
Texte orientation-27eregion-mars2012
Stéphane VINCENT
 
Mediaterre version 3
Mediaterre version 3Mediaterre version 3
Mediaterre version 3
madebyjay
 
02 Gf Defis & OpportunitéS Cs Cheick T. Tall
02 Gf Defis & OpportunitéS Cs Cheick T. Tall02 Gf Defis & OpportunitéS Cs Cheick T. Tall
02 Gf Defis & OpportunitéS Cs Cheick T. Tall
Alec Pemberton
 
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV VdefS Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
alilou2955
 

Similaire à Presentation liane (20)

Think tank : Signaux faibles pour aujourd'hui et pour demain
Think tank : Signaux faibles pour aujourd'hui et pour demainThink tank : Signaux faibles pour aujourd'hui et pour demain
Think tank : Signaux faibles pour aujourd'hui et pour demain
 
Rapport d'activité 2017
Rapport d'activité 2017Rapport d'activité 2017
Rapport d'activité 2017
 
Présentation Web2.0 et assos lors du think tank le 08octobre2011
Présentation Web2.0 et assos lors du think tank le 08octobre2011Présentation Web2.0 et assos lors du think tank le 08octobre2011
Présentation Web2.0 et assos lors du think tank le 08octobre2011
 
Presentation CoRAIA v2.0
Presentation CoRAIA v2.0Presentation CoRAIA v2.0
Presentation CoRAIA v2.0
 
Vision stratégique m2000
Vision stratégique m2000Vision stratégique m2000
Vision stratégique m2000
 
Reflexion plan
Reflexion planReflexion plan
Reflexion plan
 
La communauté de pratique Accès financier aux services de santé : description...
La communauté de pratique Accès financier aux services de santé : description...La communauté de pratique Accès financier aux services de santé : description...
La communauté de pratique Accès financier aux services de santé : description...
 
Guide Fundraising.pdf
Guide Fundraising.pdfGuide Fundraising.pdf
Guide Fundraising.pdf
 
Lobbying versus e lobbying
Lobbying versus e lobbying Lobbying versus e lobbying
Lobbying versus e lobbying
 
Lignes directrices à l'intention des demandeurs
Lignes directrices à l'intention des demandeurs Lignes directrices à l'intention des demandeurs
Lignes directrices à l'intention des demandeurs
 
Texte orientation-27eregion-mars2012
Texte orientation-27eregion-mars2012Texte orientation-27eregion-mars2012
Texte orientation-27eregion-mars2012
 
Presentation Du Crepa Phase V SimplifiéE
Presentation Du Crepa Phase V SimplifiéEPresentation Du Crepa Phase V SimplifiéE
Presentation Du Crepa Phase V SimplifiéE
 
Guide Plaidoyer AECID - Final.pdf
Guide Plaidoyer AECID - Final.pdfGuide Plaidoyer AECID - Final.pdf
Guide Plaidoyer AECID - Final.pdf
 
Guide Plaidoyer jamaity
Guide Plaidoyer jamaity Guide Plaidoyer jamaity
Guide Plaidoyer jamaity
 
Mediaterre version 3
Mediaterre version 3Mediaterre version 3
Mediaterre version 3
 
02 Gf Defis & OpportunitéS Cs Cheick T. Tall
02 Gf Defis & OpportunitéS Cs Cheick T. Tall02 Gf Defis & OpportunitéS Cs Cheick T. Tall
02 Gf Defis & OpportunitéS Cs Cheick T. Tall
 
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV VdefS Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
S Cheroutre Mission Cadres Ntic 11 FéV Vdef
 
Numerique note de-synthese
Numerique note de-syntheseNumerique note de-synthese
Numerique note de-synthese
 
Etude Generali Paris 8
Etude Generali Paris 8Etude Generali Paris 8
Etude Generali Paris 8
 
Pole exellence
Pole exellencePole exellence
Pole exellence
 

Presentation liane

  • 1. PROJET RC/LIANE Renforcement des Capacités des OSC* ivoiriennes dans le cadre du Programme Leadership et Initiatives des Acteurs Non-Etatiques *Organisations de la Société Civile
  • 2. Contexte général : Principaux enjeux (Conclusions du MAPPING conduit par l’UE en 2010, mise à jour en 2012)  Les Organisations de la Société Civile Ivoiriennes évoluent dans un environnement de sortie de crise .  La majorité des OSC travaillent dans le cadre de l’aide d’urgence : avec la cristallisation de la crise, ce sont la logique et l’approche humanitaires qui ont prévalu avec des conséquences négatives sur le fonctionnement des OSC existantes à l’époque et avec une très forte influence sur la dynamique plus générale de la société civile.  En effet, trop souvent les partenaires techniques et financiers (surtout les ONG internationales) considèrent les OSC ivoiriennes comme des fournisseurs de services  Les organisations de la société civile sont devenues toujours plus dépendantes tant des ressources extérieures que surtout de l’agenda dicté par tous ceux qui interviennent dans la logique du court terme  Cette situation risque d’être inquiétante car elle contribue à vider les acteurs de la société civile de leurs prérogatives dans l’exercice du dialogue social et politique et dans la création et la gestion de l’espace public.  Est-ce que la société civile pourrait jouer un rôle dans le pays ?
  • 3. Principales faiblesses et difficultés des OSC (Conclusions du Mapping conduit par l’UE en 2010, mise à jour en 2012)
  • 4. Axes & Objectifs du Programme LIANE AXES D’INTERVENTION OBJECTIFS
  • 5. Les Bénéficiaires du Projet RC/LIANE Les OSC de Jeunes et de Femmes ou celles menant des activités en faveur de la promotion du Genre seront ciblées prioritairement. (au moins 40% des bénéficiaires)
  • 6. MISE EN ŒUVRE DU PROJET DISPOSITIF DÉCENTRALISÉ DE MISE EN ŒUVRE:  Coordination Régional e SUD : Siège à Abidjan, CERAP  Coordination Régional e EST : Siège à Bondoukou, COAB  Coordination Régional e CENTRE : Siège à Bouaké, COVALBSI  Coordination Régional e NORD : Siège à Korhogo, ARK  Coordination Régional e OUEST : Siège à Man, ASAPSU PARTENAIRES OPÉRATIONNELS : COAB (Bondoukou) COVABLSI (Bouaké) ASAPSU (Man) ARK (Korhogo ) MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE : Durée d’exécution: 36 mois Partenaire de mise en œuvre : CERAP Montant du Financement : FCFA 1.114.667.074 (dont 95% financé par l’Union Européenne et 5% par le CERAP)
  • 7. Le Renforcement des capacités des OSC  LES OBJECTIFS DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS :  1- Accroître ou mieux utiliser les compétences, les capacités, les ressources ;  2- Améliorer et renforcer la compréhension et les relations entre les acteurs de la société civile, les instances de l’Administration, le secteur privé et les bailleurs de fonds,  3- Impliquer les questions de valeurs, attitudes, motivations et conditions pour appuyer un développement durable.  LES DIMENSIONS DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS :   L’action de renforcement des capacités individuelles : accroissement des capacités spécifiques d’une ou plusieurs personnes (capacités d’animation, de vulgarisateur, de connaissance en fundraising, des capacités à motiver une équipe…) par des formations, du coaching ou mentoring.     Le renforcement organisationnel : processus continu par lequel une organisation accroît sa capacité à formuler et à atteindre des objectifs pertinents par le renforcement de la politique de gestion des ressources humaines, une restructuration, une planification stratégique, le système de suivi-évaluation, le renforcement du membership…     Le renforcement entre deux ou plusieurs organisations comme par exemple la gestion d’un réseau, le montage d’une alliance pour une action commune spécifique, les capacités de gestion de conflit... Ceci requiert des interventions spécifiques comme le renforcement des capacités de plaidoyer, de lobbying, pour développer un dialogue avec les structures gouvernementales ou territoriales, une exploitation des politiques sectorielles...  LES OBJECTIFS DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS :  1- Accroître ou mieux utiliser les compétences, les capacités, les ressources ;  2- Améliorer et renforcer la compréhension et les relations entre les acteurs de la société civile, les instances de l’Administration, le secteur privé et les bailleurs de fonds,  3- Impliquer les questions de valeurs, attitudes, motivations et conditions pour appuyer un développement durable.  LES DIMENSIONS DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS :   L’action de renforcement des capacités individuelles : accroissement des capacités spécifiques d’une ou plusieurs personnes (capacités d’animation, de vulgarisateur, de connaissance en fundraising, des capacités à motiver une équipe…) par des formations, du coaching ou mentoring.     Le renforcement organisationnel : processus continu par lequel une organisation accroît sa capacité à formuler et à atteindre des objectifs pertinents par le renforcement de la politique de gestion des ressources humaines, une restructuration, une planification stratégique, le système de suivi-évaluation, le renforcement du membership…     Le renforcement entre deux ou plusieurs organisations comme par exemple la gestion d’un réseau, le montage d’une alliance pour une action commune spécifique, les capacités de gestion de conflit... Ceci requiert des interventions spécifiques comme le renforcement des capacités de plaidoyer, de lobbying, pour développer un dialogue avec les structures gouvernementales ou territoriales, une exploitation des politiques sectorielles...
  • 8. Activités d’Accompagnement et de Renforcement des capacités des OSC  RÉSULTAT PRINCIPAL : L’ENVIRONNEMENT EXTERNE ET LES RELATIONS INSTITUTIONNELLES DES OSC SONT AMÉLIORÉS AXE 1 : Facilitation de l’Accès à l’information, à la connaissance et aux ressources sur toutes les opportunités d’appuis techniques et financières pour les OSC.  Activités 1 : Appui la diffusion des informations (via le web, bulletins, émissions radios, etc.) sur les opportunités d’appuis techniques et financiers pour les OSC (Partenaires Techniques et Financiers (PTF), ONG Internationales, Administrations aux différents niveaux, instituions nationales, etc.)  Activités 2 : Appui à la promotion de rencontres dans les Régions entre les OSC et les PTF (mais aussi les ONG internationales, etc.) sur les opportunités d’appui technique et financier en faveur des acteurs ivoiriens. Organisations de 02 Forums de dialogues Multi-acteurs par Zone du Projet  Activités 3 : Appui à la mise en place des centres de ressources ou de documentation régionaux, la création et la gestion des sites web, des bulletins ainsi que des partenariats entre OSC, Presse et autres Acteurs pour rendre leurs actions et informations visibles et accessibles.  Activités 4: Appui à la mise en place d’un dispositif régional de mutualisation des services au bénéfice des OSC. AXE 2 : Appui à une meilleure connaissance et exploitation du cadre législatif et réglementaire des OSC ainsi que son amélioration,  Activités 5 : Appui la vulgarisation des lois et règlements et autres documents officiels qui régissent les OSC et des domaines stratégiques (lois sur les associations et les ONGS, lois et textes sur le foncier, textes sur la décentralisation, la gouvernance, les coopératives, etc.) et autres domaines prioritaires : gestion de ressources naturelles & protection de l’environnement, promotions des droits humains,  Activités 6 : Appui au plaidoyer pour l’amélioration du cadre juridique et réglementaire d’exercice des OSC (allègement de l’application de la loi actuelle et mise sur place d’un mécanisme d’agrément des ONGS), facilitation de l’accès à certains avantages pour les Osc : exonération pour achat matériel et équipement, facilitation de l’accès aux Osc aux subventions publiques (Gouvernement et Collectivités locales) AXE 3 : Apporter des appuis conseils aux OSC en fonction de leurs besoins  Activités 7 : Accompagner les processus de changement organisationnel des OSC pour le OSC soucieuses d’opérer des changements dans la définition de leur missions, leur structuration, leur fonctionnement et leur planification stratégique.  Activités 8 : Renforcement des capacités stratégiques, organisationnelles et techniques des OSC (Cf. Tableau suivant)  Activités 9 : organisation d’un Colloque Sous-Regional de partage d’expériences sur la dynamique de la société civile en Côte d’Ivoire  RÉSULTAT PRINCIPAL : L’ENVIRONNEMENT EXTERNE ET LES RELATIONS INSTITUTIONNELLES DES OSC SONT AMÉLIORÉS AXE 1 : Facilitation de l’Accès à l’information, à la connaissance et aux ressources sur toutes les opportunités d’appuis techniques et financières pour les OSC.  Activités 1 : Appui la diffusion des informations (via le web, bulletins, émissions radios, etc.) sur les opportunités d’appuis techniques et financiers pour les OSC (Partenaires Techniques et Financiers (PTF), ONG Internationales, Administrations aux différents niveaux, instituions nationales, etc.)  Activités 2 : Appui à la promotion de rencontres dans les Régions entre les OSC et les PTF (mais aussi les ONG internationales, etc.) sur les opportunités d’appui technique et financier en faveur des acteurs ivoiriens. Organisations de 02 Forums de dialogues Multi-acteurs par Zone du Projet  Activités 3 : Appui à la mise en place des centres de ressources ou de documentation régionaux, la création et la gestion des sites web, des bulletins ainsi que des partenariats entre OSC, Presse et autres Acteurs pour rendre leurs actions et informations visibles et accessibles.  Activités 4: Appui à la mise en place d’un dispositif régional de mutualisation des services au bénéfice des OSC. AXE 2 : Appui à une meilleure connaissance et exploitation du cadre législatif et réglementaire des OSC ainsi que son amélioration,  Activités 5 : Appui la vulgarisation des lois et règlements et autres documents officiels qui régissent les OSC et des domaines stratégiques (lois sur les associations et les ONGS, lois et textes sur le foncier, textes sur la décentralisation, la gouvernance, les coopératives, etc.) et autres domaines prioritaires : gestion de ressources naturelles & protection de l’environnement, promotions des droits humains,  Activités 6 : Appui au plaidoyer pour l’amélioration du cadre juridique et réglementaire d’exercice des OSC (allègement de l’application de la loi actuelle et mise sur place d’un mécanisme d’agrément des ONGS), facilitation de l’accès à certains avantages pour les Osc : exonération pour achat matériel et équipement, facilitation de l’accès aux Osc aux subventions publiques (Gouvernement et Collectivités locales) AXE 3 : Apporter des appuis conseils aux OSC en fonction de leurs besoins  Activités 7 : Accompagner les processus de changement organisationnel des OSC pour le OSC soucieuses d’opérer des changements dans la définition de leur missions, leur structuration, leur fonctionnement et leur planification stratégique.  Activités 8 : Renforcement des capacités stratégiques, organisationnelles et techniques des OSC (Cf. Tableau suivant)  Activités 9 : organisation d’un Colloque Sous-Regional de partage d’expériences sur la dynamique de la société civile en Côte d’Ivoire
  • 9. Etape Résultat Le Rapport de Mapping (Juillet 2010 mis à jour en 2012) relatif à l'étude de faisabilité du programme d’appui à la société civile en Côte d’Ivoire Reconnaît l’importance du renforcement des capacités des ANE/OSC de Côte d'Ivoire dont le niveau de structuration, de compétence, de visibilité reste bas Résultats de l’appel à candidature qui sera lancé en parallèle avec l'exécution du plan de communication Suite à la diffusion du formulaire d’appel à candidature, des ANE/OSC répondront et les résultats dépouillés permettront de comprendre les besoins exprimés Approbation des thèmes prioritaires par l’équipe de mise en œuvre du Programme avec la contribution de la mission de monitoring Le CERAP et ses partenaires appuyés par la mission de monitoring valideront les thèmes de renforcement des capacités retenus comme prioritaires pour les ANE/OSC ivoiriennes Dynamiques régionales après le lancement effectif du Projet Les rencontres relatives aux dynamiques régionales permettront de compléter les besoins exprimées par des ANE/OSC n’ayant pas été touchées au cours de l’appel à candidature Réalisation du diagnostic institutionnel des ANE/OSC de troisième et quatrième niveau Cette catégorie d’acteurs connait un appui spécifique et voit leurs capacités renforcées grâce au diagnostic institutionnel qui permettra de relever les besoins de chacun d’entre eux Sollicitations diverses (dès le démarrage du Programme) Le Programme LIANE recevra au quotidien diverses sollicitations de la part des OSC qui seront confrontées à des difficultés spécifiques et auxquelles LIANE apportera des réponses sous forme de solution. Activités d’Accompagnement et de Renforcement des capacités des OSC
  • 10. CONDITIONS DE RÉALISATION DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS  Les conditions  Il doit impérativement exister un noyau de compétences susceptibles d’être renforcées ;  le renforcement des capacités doit se faire avec la participation directe (à tous les niveaux) des personnes et des organisations impliquées ;  l’idée de processus : le renforcement des capacités nécessite d’un temps suffisant pour avoir un impact ;  sa nature multidimensionnelle : le renforcement des capacités peut, et devrait davantage s’appliquer à trois niveaux différents dans une perspective holistique : le niveau individuel, le niveau des organisations et le niveau sectoriel et institutionnel ;  le renforcement des capacités vise à obtenir un vrai impact, voir même une contribution au changement d’attitudes au sein des organisations et individus concernés.  l’idée de moyen : le renforcement des capacités ne doit pas être considéré comme un but en soi ;  l’importance de l’environnement, premièrement comme facteur conditionnant les possibilités de renforcement institutionnel des acteurs et, deuxièmement, comme élément que l’on peut aspirer à transformer ;  L’adaptation au contexte local et le besoin impératif de flexibilité et de capacité d’adaptation. La réalisation d’actions de renforcement des capacités reste cependant conditionnée par certains préalables
  • 11. Thème1 Thème 2 Thème 3 Thème 4 Formulation Facilitation de l’accès à l’information, à la connaissance et aux ressources sur toutes les opportunités d'appuis techniques et financiers pour les ANE/OSC Appui à une meilleure connaissance et exploitation du cadre législatif et réglementaire des OSC ainsi que son amélioration Renforcement et accompagnemen t des organisations bénéficiaires directes et indirectes des subventions Renforcement des capacités stratégiques, institutionnelles et opérationnelles des organisations Ces thèmes renvoient aux points suivants : •la clarté des missions de l’Organisation et le niveau de leur compréhension/partage par les membres, •l’existence d’une vision de développement de l’organisation, •la qualité du membership au sein de l’organisation, •la pertinence et l’efficacité de la structure organisationnelle de l’organisation, •le processus de travail au sein de l’organisation, •l’image de marque de l’organisation dans son environnement, •la mobilisation et la gestion des ressources, •les relations avec l’environnement et sa capacité d’insertion et d’adaptation dans un environnement changeant. DOMAINES D’ACCOMPAGNEMENT ET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES OSC
  • 12. PROJET RC/LIANE COORDINATION NATIONALE O8 BP 2088 Abidjan 08 TÉL: 22 40 47 20/ 44 41 02 80 / 06 17 70 73; Fax : 22 44 84 38 CENTRE DE RECHERCHE ET D’ACTION POUR LA PAIX  Coordination régionale SUD : O8 BP 2088 Abidjan 08 Tél : 22 40 47 20/ 06 17 38 13 Fax : 22 44 84 38 CENTRE DE RECHERCHE ET D’ACTION POURLA PAIX(CERAP)  Coordination régionale EST : BP 581 Bondoukou Tél : 35 91 67 83 / 06 17 14 81 Fax : 35 91 67 83 COALITION DES ONG ET ASSOCIATIONS DU DÉPARTEMENT DE BONDOUKOU (COAB)  Coordination régionale CENTRE : Tél : 35 91 67 83 / 06 17 75 38 COALITION DES ONG/OBC DE LA VALLÉE DU BANDAMA EN LUTTE CONTRE LE SIDA (COVABLSI)  Coordination régionale NORD : BP 150 Korhogo Tél : 36 86 22 57 / 06 17 40 97 Fax : 36 86 29 57 ANIMATION RURALE DE KORHOGO (ARK)  Coordination régionale OUEST : BP 585 Cidex 3 Abidjan Tél : 22 47 35 02 Fax : 22 47 50 75 06 17 25 47 Fax: 22 47 35 02 ASSOCIATION DE SOUTIEN A L’AUTO -PROMOTION SANITAIRE URBAINE (ASAPSU) MAN COORDINATIONS RÉGIONALES