DAMIEN JACOB                   PHILIPPE FLOC’H                  CHRISTOPHE FALESSE
Secrétaire Général Charte    Consultant...
Contexte
       L’e‐commerce : un potentiel énorme

En 2009 :                  1 européen sur 3 a acheté en ligne




En 2...
Le retard de l’e‐commerce belge


Seuls 7% des commerçants wallons vendent en ligne
Seuls 7% des commerçants wallons vende...
Des difficultés pour se lancer 

Manque de connaissances techniques, marketing, 
j
juridiques, …
      q ,
Difficulté de t...
La Charte eTIC 
             La Charte eTIC
Crée en 2004 et gérée par de nombreux organismes publics

 Contraint les fourn...
Pourquoi un addendum pour l e commerce ?
Pourquoi un addendum pour l’e‐commerce ?

• La Charte eTIC est trop générale
    ...
L addendum e commerce
    L’addendum e‐commerce

 16 engagements déontologiques répartis en 3 
 parties pour garantir:
 p ...
Partie 1 : Assurer une bonne 
        communication avec le prospect
1. en rédigeant un contrat comportant toutes les ment...
Partie 2 : Garantir au client la 
          Partie 2 : Garantir au client la
         maîtrise des coûts et des délais

6....
Partie 3 : Choisir une solution 
       répondant aux besoins du client 

10. en émettant une offre personnalisée répondan...
14. en renseignant le client sur l’utilité des solutions 
    d’évaluation  (analyse d’audience, mesure du positionnement ...
Le conseiller RENTIC
        est un expert agrée par la Région Wallonne
        est un expert agrée par la Région Wallonne...
Subside pour le site d e commerce
   Subside pour le site d’e‐commerce

Les coûts de réalisation de votre site 
sont rembo...
Les questions à se poser et les 
L       ti    à           tl
 points clés à convenir avec 
       son agence Web
       s...
100428charte etic
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

100428charte etic

1 980 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 980
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
695
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

100428charte etic

  1. 1. DAMIEN JACOB PHILIPPE FLOC’H CHRISTOPHE FALESSE Secrétaire Général Charte  Consultant en stratégie Internet Stagiaire à l’AWT eTIC Benelux / AWT eTIC
  2. 2. Contexte L’e‐commerce : un potentiel énorme En 2009 : 1 européen sur 3 a acheté en ligne En 2014 :   En 2014 : 1 européen sur 2 achètera en ligne 1 européen sur 2 achètera en ligne avec une consommation annuelle de 550 €
  3. 3. Le retard de l’e‐commerce belge Seuls 7% des commerçants wallons vendent en ligne Seuls 7% des commerçants wallons vendent en ligne A population égale, la France compte plus de 3 fois  plus de sites d e commerce que la Wallonie ! plus de sites d’e‐commerce que la Wallonie ! En Belgique, la moitié des achats en ligne se font  En Belgiq e la moitié des achats en ligne se font sur des plateformes étrangères
  4. 4. Des difficultés pour se lancer  Manque de connaissances techniques, marketing,  j juridiques, … q , Difficulté de trouver le bon fournisseur
  5. 5. La Charte eTIC  La Charte eTIC Crée en 2004 et gérée par de nombreux organismes publics Contraint les fournisseurs signataires à aborder avec le  client, dès l’établissement de l’offre, les points clés pouvant  être source de litiges ultérieurement  êt d liti lté i t Charte eTIC  Charte eTIC Label de qualité  Label de qualité Système d’analyse des plaintes des clients et de médiation Pouvoir de sanction du Comité eTIC Environ 500 signataires Environ 500 signataires
  6. 6. Pourquoi un addendum pour l e commerce ? Pourquoi un addendum pour l’e‐commerce ? • La Charte eTIC est trop générale Ch C é é l • De nombreuses mauvaises pratiques nuisent au De nombreuses mauvaises pratiques nuisent au  secteur : – Amateurisme de certains fournisseurs – Solutions inadaptées aux besoins du client – Solutions proposées trop rigides  – Offres peu détaillées  – Sites web mal conçus, impossible à bien référencer
  7. 7. L addendum e commerce L’addendum e‐commerce 16 engagements déontologiques répartis en 3  parties pour garantir: p p g une meilleure communication avec le prospect une meilleure communication avec le prospect une transparence au niveau des coûts et des délais p l’adoption de bonnes pratiques quant au choix de  solutions
  8. 8. Partie 1 : Assurer une bonne  communication avec le prospect 1. en rédigeant un contrat comportant toutes les mentions  utiles 2. en désignant un chef de projet comme point de contact 3. en proposant une méthodologie basée sur des phases de  travail, ainsi qu’un plan de travail collaboratif entre les  différents acteurs du projet 4. en sensibilisant le client sur les multiples implications d un  4 en sensibilisant le client sur les multiples implications d’un projet d’e‐commerce 5. 5 en fournissant au client des sources de documentation f i t li t d d d t ti
  9. 9. Partie 2 : Garantir au client la  Partie 2 : Garantir au client la maîtrise des coûts et des délais 6. en faisant preuve de transparence au niveau de la  p p communication des prix 7. en informant le client de la charge de travail nécessaire et en  7 en informant le client de la charge de travail nécessaire et en proposant un échéancier de remise des délivrables 8. en garantissant un paiement échelonné de ses prestations 9. en prévoyant une garantie sur chaque délivrable en prévoyant une garantie sur chaque délivrable
  10. 10. Partie 3 : Choisir une solution  répondant aux besoins du client  10. en émettant une offre personnalisée répondant aux besoins  spécifiques du client é ifi d li 11. en choisissant une plateforme évolutive, disposant de mises  p , p à jour régulières 12. en précisant au client le potentiel d évolution de la solution  12 en précisant au client le potentiel d’évolution de la solution proposée 13. en donnant au client des informations techniques et  relatives à la propriété intellectuelle, concernant la  plateforme e‐commerce plateforme e commerce
  11. 11. 14. en renseignant le client sur l’utilité des solutions  d’évaluation  (analyse d’audience, mesure du positionnement dans les moteurs de  recherche et monitoring du site) recherche et monitoring du site) 15. en enregistrant le nom de domaine au nom de son client s’il  g est chargé par ce dernier d’effectuer la réservation 16. en communiquant le nom, le tarif et les conditions du  prestataire assurant le paiement en ligne
  12. 12. Le conseiller RENTIC est un expert agrée par la Région Wallonne est un expert agrée par la Région Wallonne peut vous aider à définir vos besoins et à rédiger votre  cahier des charges peut vous aider à choisir le bon fournisseur peut vous aider à choisir le bon fournisseur supervise la réalisation du site Les honoraires du conseiller RENTIC sont remboursés  à 80 % par la Région Wallonne Plus d’informations sur  (ebusiness.awt.be)
  13. 13. Subside pour le site d e commerce Subside pour le site d’e‐commerce Les coûts de réalisation de votre site  sont remboursés à 50 %  (maximum du subside : 15 000 €) Etre une PME Peut être réalisé en interne Doit être réalisé en au moins 2 langues D it êt é li é i 2l 4 documents sont à télécharger sur le site de l AWT, à  4 documents sont à télécharger sur le site de l’AWT à compléter puis à renvoyer au SPW
  14. 14. Les questions à se poser et les  L ti à tl points clés à convenir avec  son agence Web son agence Web

×