SlideShare une entreprise Scribd logo

Végétaux : livret

Végétaux : livret

1  sur  32
Télécharger pour lire hors ligne
1
Mise en scène
2
On venait voir de
la danse et on
a vu des corps
indistincts qui ne
bougeaient pas
forcément.
3
Pour qui apprécie l’art chorégraphique, la
danse contemporaine peut souvent dérou-
ter : scènes sans corps, présence accrue
d’autres arts ou technologies qui perturbent
l’identité de la représentation. On epliquera
dans ce livre que la danse cultive l’art de
déjouer toute les tentative de substantiali-
sation et que le projet d’être contemporain
ne se confond pas avec celui de faire rup-
ture avec l’histoire de la danse ou de l’art.
Qu’est-ce que la danse
contemporaine ?
FRIMAT, François, Qu’est-ce que la danse contem-
poraine ?
4
5
6
Calé au fond de
mon fauteuil,
je distingue
mal, dans une
pénombre,
quelques
mouvements
convulsifs d’un
corps indistinct
que je suppose
évoluer au ras du
sol, sur la scène.

Contenu connexe

Tendances

Concours des mots pour voir 2nd6_textes_LGR
Concours des mots pour voir 2nd6_textes_LGRConcours des mots pour voir 2nd6_textes_LGR
Concours des mots pour voir 2nd6_textes_LGRIrène Kuessan
 
Catalogue de l'exposition Deux de Catherine Théodose
Catalogue de l'exposition Deux de Catherine ThéodoseCatalogue de l'exposition Deux de Catherine Théodose
Catalogue de l'exposition Deux de Catherine ThéodoseFondationClement
 
Catalogue de l'exposition Fragments d'écriture de Louis Boudreault
Catalogue de l'exposition Fragments d'écriture de Louis BoudreaultCatalogue de l'exposition Fragments d'écriture de Louis Boudreault
Catalogue de l'exposition Fragments d'écriture de Louis BoudreaultGalerie Alexandre Motulsky-Falardeau
 
Dossier artistique, Le Moche, présentation le 6 janvier 2015
Dossier artistique,  Le Moche, présentation le 6 janvier 2015Dossier artistique,  Le Moche, présentation le 6 janvier 2015
Dossier artistique, Le Moche, présentation le 6 janvier 2015unjourauxrives
 
Dossier artistique Le Moche - 6 janvier 2015 - Cie Un Jour Aux Rives
Dossier artistique  Le Moche - 6 janvier 2015 - Cie Un Jour Aux RivesDossier artistique  Le Moche - 6 janvier 2015 - Cie Un Jour Aux Rives
Dossier artistique Le Moche - 6 janvier 2015 - Cie Un Jour Aux Rivesunjourauxrives
 
La fuite du temps et le memento mori
La fuite du temps et le memento moriLa fuite du temps et le memento mori
La fuite du temps et le memento mori10_Elisa_19
 
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015Pierre ST Vincent
 
Cahiers pour une morale
Cahiers pour une moraleCahiers pour une morale
Cahiers pour une moraleDébola Yira
 
Le papillon de 3 nuits par stan
Le papillon de 3 nuits par stanLe papillon de 3 nuits par stan
Le papillon de 3 nuits par stanlfiduras
 
Ruptures
RupturesRuptures
Rupturesyann14
 
Le parti du monde
Le parti du mondeLe parti du monde
Le parti du mondeAlainlewah
 

Tendances (16)

Concours des mots pour voir 2nd6_textes_LGR
Concours des mots pour voir 2nd6_textes_LGRConcours des mots pour voir 2nd6_textes_LGR
Concours des mots pour voir 2nd6_textes_LGR
 
Catalogue de l'exposition Deux de Catherine Théodose
Catalogue de l'exposition Deux de Catherine ThéodoseCatalogue de l'exposition Deux de Catherine Théodose
Catalogue de l'exposition Deux de Catherine Théodose
 
Catalogue de l'exposition Fragments d'écriture de Louis Boudreault
Catalogue de l'exposition Fragments d'écriture de Louis BoudreaultCatalogue de l'exposition Fragments d'écriture de Louis Boudreault
Catalogue de l'exposition Fragments d'écriture de Louis Boudreault
 
Dossier artistique, Le Moche, présentation le 6 janvier 2015
Dossier artistique,  Le Moche, présentation le 6 janvier 2015Dossier artistique,  Le Moche, présentation le 6 janvier 2015
Dossier artistique, Le Moche, présentation le 6 janvier 2015
 
Dossier artistique Le Moche - 6 janvier 2015 - Cie Un Jour Aux Rives
Dossier artistique  Le Moche - 6 janvier 2015 - Cie Un Jour Aux RivesDossier artistique  Le Moche - 6 janvier 2015 - Cie Un Jour Aux Rives
Dossier artistique Le Moche - 6 janvier 2015 - Cie Un Jour Aux Rives
 
Extrait
ExtraitExtrait
Extrait
 
La fuite du temps et le memento mori
La fuite du temps et le memento moriLa fuite du temps et le memento mori
La fuite du temps et le memento mori
 
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
 
Clipping07
Clipping07Clipping07
Clipping07
 
Cahiers pour une morale
Cahiers pour une moraleCahiers pour une morale
Cahiers pour une morale
 
Merville ruzbehan
Merville ruzbehanMerville ruzbehan
Merville ruzbehan
 
Glissement glissant5
Glissement glissant5Glissement glissant5
Glissement glissant5
 
Le papillon de 3 nuits par stan
Le papillon de 3 nuits par stanLe papillon de 3 nuits par stan
Le papillon de 3 nuits par stan
 
Tes sur la vague
Tes sur la vagueTes sur la vague
Tes sur la vague
 
Ruptures
RupturesRuptures
Ruptures
 
Le parti du monde
Le parti du mondeLe parti du monde
Le parti du monde
 

En vedette

Février 2015 sera le mois de la Vérification de la qualité du BCM : Ce qu’il ...
Février 2015 sera le mois de la Vérification de la qualité du BCM : Ce qu’il ...Février 2015 sera le mois de la Vérification de la qualité du BCM : Ce qu’il ...
Février 2015 sera le mois de la Vérification de la qualité du BCM : Ce qu’il ...Canadian Patient Safety Institute
 
Sant antoni
Sant antoniSant antoni
Sant antoniNa Lia
 
Toi plus moi
Toi plus moiToi plus moi
Toi plus moircmuziek5
 
Jugement TA - Tapis roulant Montparnasse
Jugement TA - Tapis roulant MontparnasseJugement TA - Tapis roulant Montparnasse
Jugement TA - Tapis roulant MontparnasseMathieu Lehot
 
Defectoenlamujer 2
Defectoenlamujer 2Defectoenlamujer 2
Defectoenlamujer 2MARISSA208
 
Movimientoparabolico
MovimientoparabolicoMovimientoparabolico
Movimientoparabolicoguest6f79e4
 
MéTodo Cientifico
MéTodo CientificoMéTodo Cientifico
MéTodo Cientificocrideckroner
 
Boletin Diciembre 2004
Boletin Diciembre 2004Boletin Diciembre 2004
Boletin Diciembre 2004INAH
 
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014bibliothequeargancy
 
M7 lesson 2 1 represent & translate algebraic exprions & equations part 2 pdf
M7 lesson 2 1 represent & translate algebraic exprions & equations part 2 pdfM7 lesson 2 1 represent & translate algebraic exprions & equations part 2 pdf
M7 lesson 2 1 represent & translate algebraic exprions & equations part 2 pdflothomas
 
Arrayanes Country Club
Arrayanes Country ClubArrayanes Country Club
Arrayanes Country ClubCristina Anda
 
Diapositivas Del Segundo Capitulo De EducaiòN Fuera De La Escuela.
Diapositivas Del Segundo Capitulo De EducaiòN Fuera De La Escuela.Diapositivas Del Segundo Capitulo De EducaiòN Fuera De La Escuela.
Diapositivas Del Segundo Capitulo De EducaiòN Fuera De La Escuela.guestb9b440
 
SimulacióN (Parqueadero)
SimulacióN (Parqueadero)SimulacióN (Parqueadero)
SimulacióN (Parqueadero)hbarros10
 

En vedette (20)

Contenido Mate Olimpiada 2009
Contenido Mate Olimpiada 2009Contenido Mate Olimpiada 2009
Contenido Mate Olimpiada 2009
 
Février 2015 sera le mois de la Vérification de la qualité du BCM : Ce qu’il ...
Février 2015 sera le mois de la Vérification de la qualité du BCM : Ce qu’il ...Février 2015 sera le mois de la Vérification de la qualité du BCM : Ce qu’il ...
Février 2015 sera le mois de la Vérification de la qualité du BCM : Ce qu’il ...
 
Sant antoni
Sant antoniSant antoni
Sant antoni
 
Toi plus moi
Toi plus moiToi plus moi
Toi plus moi
 
Jugement TA - Tapis roulant Montparnasse
Jugement TA - Tapis roulant MontparnasseJugement TA - Tapis roulant Montparnasse
Jugement TA - Tapis roulant Montparnasse
 
Modelo de las 4 erres
Modelo de las 4 erresModelo de las 4 erres
Modelo de las 4 erres
 
Apgp PréSentation R.M. Mai 2005 Rm
Apgp PréSentation R.M.  Mai 2005 RmApgp PréSentation R.M.  Mai 2005 Rm
Apgp PréSentation R.M. Mai 2005 Rm
 
Defectoenlamujer 2
Defectoenlamujer 2Defectoenlamujer 2
Defectoenlamujer 2
 
Movimientoparabolico
MovimientoparabolicoMovimientoparabolico
Movimientoparabolico
 
MéTodo Cientifico
MéTodo CientificoMéTodo Cientifico
MéTodo Cientifico
 
Guia int de_superficie_teo_de_gauss_y_stokes_02_15
Guia int de_superficie_teo_de_gauss_y_stokes_02_15Guia int de_superficie_teo_de_gauss_y_stokes_02_15
Guia int de_superficie_teo_de_gauss_y_stokes_02_15
 
Digital Post n°84
Digital Post n°84Digital Post n°84
Digital Post n°84
 
Boletin Diciembre 2004
Boletin Diciembre 2004Boletin Diciembre 2004
Boletin Diciembre 2004
 
Taller
TallerTaller
Taller
 
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
Présentation des nouveautés- Portes ouvertes 3 octobre 2014
 
M7 lesson 2 1 represent & translate algebraic exprions & equations part 2 pdf
M7 lesson 2 1 represent & translate algebraic exprions & equations part 2 pdfM7 lesson 2 1 represent & translate algebraic exprions & equations part 2 pdf
M7 lesson 2 1 represent & translate algebraic exprions & equations part 2 pdf
 
Arrayanes Country Club
Arrayanes Country ClubArrayanes Country Club
Arrayanes Country Club
 
Diapositivas Del Segundo Capitulo De EducaiòN Fuera De La Escuela.
Diapositivas Del Segundo Capitulo De EducaiòN Fuera De La Escuela.Diapositivas Del Segundo Capitulo De EducaiòN Fuera De La Escuela.
Diapositivas Del Segundo Capitulo De EducaiòN Fuera De La Escuela.
 
SimulacióN (Parqueadero)
SimulacióN (Parqueadero)SimulacióN (Parqueadero)
SimulacióN (Parqueadero)
 
#TwunchR1S
#TwunchR1S#TwunchR1S
#TwunchR1S
 

Similaire à Végétaux : livret

Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3
Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3
Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3Olivier Beuvelet
 
La danse comme art introspectif
La danse comme art introspectifLa danse comme art introspectif
La danse comme art introspectifvaleriefolliot
 
Interview_Patricia_Allio.pdf
Interview_Patricia_Allio.pdfInterview_Patricia_Allio.pdf
Interview_Patricia_Allio.pdfgekoy1
 
Interview capitale secrète
Interview capitale secrèteInterview capitale secrète
Interview capitale secrèteperditaens
 
Interview identité
Interview identitéInterview identité
Interview identitéperditaens
 
Dossier Gulliver le dernier voyage
Dossier Gulliver le dernier voyageDossier Gulliver le dernier voyage
Dossier Gulliver le dernier voyageMaudBlin1
 
Le cinéma existe t-il, icare
Le cinéma existe t-il, icareLe cinéma existe t-il, icare
Le cinéma existe t-il, icareMarcel1029
 
Interview lost
Interview lostInterview lost
Interview lostperditaens
 
Chorélogie du souffle
Chorélogie du souffleChorélogie du souffle
Chorélogie du soufflevaleriefolliot
 
L'ART DE LA PAROLE.pdf
L'ART DE LA PAROLE.pdfL'ART DE LA PAROLE.pdf
L'ART DE LA PAROLE.pdfBennis Youssef
 
Interview philippe marcelé
Interview philippe marcelé Interview philippe marcelé
Interview philippe marcelé violainelochu
 
Interview dans la foret lointaine
Interview dans la foret lointaineInterview dans la foret lointaine
Interview dans la foret lointaineperditaens
 
Discours lamine s salma d'or 2017
Discours lamine s salma d'or 2017Discours lamine s salma d'or 2017
Discours lamine s salma d'or 2017Ndiayomaad Services
 
Conclusion session 2014 - Christian Salenson
Conclusion session 2014 - Christian SalensonConclusion session 2014 - Christian Salenson
Conclusion session 2014 - Christian Salensonicm13
 
Voix de femme 2014
Voix de femme 2014Voix de femme 2014
Voix de femme 2014cedama
 
Projetl'etang au collège pablo picasso site
Projetl'etang au collège pablo picasso   siteProjetl'etang au collège pablo picasso   site
Projetl'etang au collège pablo picasso siteCampagneetsophrologie
 

Similaire à Végétaux : livret (20)

Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3
Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3
Beuvelet-esthétiquedel'image3-P3
 
La danse comme art introspectif
La danse comme art introspectifLa danse comme art introspectif
La danse comme art introspectif
 
Interview_Patricia_Allio.pdf
Interview_Patricia_Allio.pdfInterview_Patricia_Allio.pdf
Interview_Patricia_Allio.pdf
 
Interview capitale secrète
Interview capitale secrèteInterview capitale secrète
Interview capitale secrète
 
Interview identité
Interview identitéInterview identité
Interview identité
 
Dossier Gulliver le dernier voyage
Dossier Gulliver le dernier voyageDossier Gulliver le dernier voyage
Dossier Gulliver le dernier voyage
 
Le cinéma existe t-il, icare
Le cinéma existe t-il, icareLe cinéma existe t-il, icare
Le cinéma existe t-il, icare
 
Interview lost
Interview lostInterview lost
Interview lost
 
Désir de livres
Désir de livresDésir de livres
Désir de livres
 
Chorélogie du souffle
Chorélogie du souffleChorélogie du souffle
Chorélogie du souffle
 
Danse et spectacle 2
Danse et spectacle 2Danse et spectacle 2
Danse et spectacle 2
 
L'ART DE LA PAROLE.pdf
L'ART DE LA PAROLE.pdfL'ART DE LA PAROLE.pdf
L'ART DE LA PAROLE.pdf
 
Interview philippe marcelé
Interview philippe marcelé Interview philippe marcelé
Interview philippe marcelé
 
Interview dans la foret lointaine
Interview dans la foret lointaineInterview dans la foret lointaine
Interview dans la foret lointaine
 
Aa lignesde fuite
Aa lignesde fuiteAa lignesde fuite
Aa lignesde fuite
 
Clg restitution randomnees-2017
Clg restitution randomnees-2017Clg restitution randomnees-2017
Clg restitution randomnees-2017
 
Discours lamine s salma d'or 2017
Discours lamine s salma d'or 2017Discours lamine s salma d'or 2017
Discours lamine s salma d'or 2017
 
Conclusion session 2014 - Christian Salenson
Conclusion session 2014 - Christian SalensonConclusion session 2014 - Christian Salenson
Conclusion session 2014 - Christian Salenson
 
Voix de femme 2014
Voix de femme 2014Voix de femme 2014
Voix de femme 2014
 
Projetl'etang au collège pablo picasso site
Projetl'etang au collège pablo picasso   siteProjetl'etang au collège pablo picasso   site
Projetl'etang au collège pablo picasso site
 

Végétaux : livret

  • 2. 2 On venait voir de la danse et on a vu des corps indistincts qui ne bougeaient pas forcément.
  • 3. 3 Pour qui apprécie l’art chorégraphique, la danse contemporaine peut souvent dérou- ter : scènes sans corps, présence accrue d’autres arts ou technologies qui perturbent l’identité de la représentation. On epliquera dans ce livre que la danse cultive l’art de déjouer toute les tentative de substantiali- sation et que le projet d’être contemporain ne se confond pas avec celui de faire rup- ture avec l’histoire de la danse ou de l’art. Qu’est-ce que la danse contemporaine ? FRIMAT, François, Qu’est-ce que la danse contem- poraine ?
  • 4. 4
  • 5. 5
  • 6. 6 Calé au fond de mon fauteuil, je distingue mal, dans une pénombre, quelques mouvements convulsifs d’un corps indistinct que je suppose évoluer au ras du sol, sur la scène.
  • 7. 7 Évoquer la danse contemporaine à partir de la notion de danse ou de spectacle Hybride n’a rien d’original en soi, puisque nombre d’artistes revendiquent eux-mêmes cette dénomination depuis quelques années déjà. L’usage de l’expression a pour origine un fait : l’apparition de l’usage croissant des techniques numériques dans l’art chorégra- phique. Mais il y avait aussi le désir de dépas- ser une autre expression qui fut un temps en vogue, celle d’« interdisciplinarité », ou de « pluridisciplinarité ». Cette dernière fut a raison jugée très insuffisante pour rendre compte de la spécificité du renouvellement en cours dans le domaine de la danse. On ne peut d’ailleurs qu’approuver cette vo- lonté de dépassement qui lève toute confu- sion possible avec ce que ces anciennes notions véhiculent d’expérimentations hasardeuses dans le domaine pédagogique où, dans la pratique, l’interdisciplinarité a, malheuresement, souvent consisté à vou- loir substituer au dialogue, possiblement fécond entre disciplines, un mixte impro- bable où se perdaient toutes les exigences fondatrices des disciplines elle-mêmes. Premiers pas
  • 8. 8
  • 9. 9
  • 10. 10 Il n’y avait pas forcément de musique, encore moins de décor. Cette faible lumière rasante m’oblige à me concentrer sur d’autres sens que la vue pour saisir ce qui se passe.
  • 11. 11 Christian Rizzo donne [...] à voir, depuis quelques années, une chorégraphie pour deux robes agitées par une soufflerie. Il n’y a, dans cette danse même plus présence d’un corps humain. Pour autant cette perplexité est déjà lourde de préjugés et d’habitudes concer- nant les notions d’oeuvre, de danse et de contemporanéité. Ces présupposés, induits par une longue tradition, sont souvent ceux que la danse contemporaine interroge, ceux qu’elle défie et dont elle se méfie. Le public, qui s’en remet le plus souvent aux pro- grammes des différents lieux qui diffusent les spectacles, ne peut hélas espérer un aide quelconque pour s’expliquer à lui-même ce que l’on peut entendre par danse contem- poraine aujourd’hui. Essayons de préciser.
  • 12. 12
  • 13. 13
  • 14. 14 Plus tard, il y aura une construction d’image compliquée délivrant une vue partielle d’un corps. On pourra alors identifier comme féminin sans que cela ait de l’importance et nous précise ce à quoi, enfin, on nous convoque.
  • 15. 15 À examiner ce qui se passe dans le moment de la recherche en studio pourrait naître l’idée que danser est une affaire, sous les auspices de l’auto affection qui lui est consubstantielle, qui ne se passe qu’entre soi et soi. Il est vrai que même à l’égard de certaines propositions présentées sur scène, on peut avoir l’impression d’être en- tré dans une salle comme par effraction et se trouver ramené à la situation d’un voyeur malgré lui regardant ce qui n’aurait pas dû lui être montré. Cependant, il serait naïf de penser également qu’une danse s’adresse à autrui seulement dans le cas de pièces collectives ou dans le cas d’une intention d’exhibition assumée. Le lieu de la première présence de l’altérité, nous l’avons vu, c’est le corps même du danseur, véritable « champ de bataille », selon l’expression de Sally Banes, puisque traversé en son mou- vement par des courants de pensée, des idéologies, des rapports de forces, souvent en conflit. « À chaque nouvelle étape d’un « déplacement » dans les structures du corps et du mouvement, quelque chose est gagné sur l’histoire et surtout sur le destin. »
  • 16. 16
  • 18. 18
  • 20. 20 Le titre que j’ai donné à mon livre indique quelle est la tradition d’idées sur le rêve dont j’aimerais me réclamer. Je me suis proposé de montrer que les rêves sont susceptibles d’être interprétés, et, si je contribue à éclaircir quelques- unes des questions traitées plus haut, ce ne sera là qu’un profit accessoire, un à-côté du problème essentiel que j’ai à résoudre. En admettant que les rêves peuvent êtres interprétés, je vais à l’encontre de la théorie régnante, à l’encontre de toutes les théories du rêve, sauf celle de Scherner. En effet, « interpréter un rêve » signifie indiquer son « sens », le L’INTERPRÉTATION DES RÊVES Sigmund FREUD extraits
  • 21. 21 remplacer par quelque chose qui peut s’insérer dans la chaine de nos actions physiques, chaînon important semblable à d’autres et d’égale valeur. Ainsi que nous avons pu le constater, les théories scientifiques du rêve ne laisse nulle place au problème de l’interprétation puisque, pour elles, le rêve n’est point un acte mental, mais un processus somatique révélé seulement par certains signes psychiques. Le point de vue du sens commun a toujours été autre. Fort de son droit à l’inconséquence, il accorde que le rêve est incompréhensible et absurde, mais n’ose lui refuser une signification. Guidé par un pressentiment obscure, il semble admettre que le rêve à un sens, mais un sens caché, qu’il se
  • 22. 22
  • 23. 23 substitue à un autre processus de pensée,et qu’il n’est,pour comprendre ce sens caché,que de savoir exactement comment s’est faite la substitution. L’humanité s’est detouttemps efforcée d’« interpréter » lesrêveseta utilisépourcela deuxméthodes essentiellement différentes;Le premierprocédé considèrele contenudurêve commeuntout etchercheà luisubstituer uncontenu intelligibleet enquelquesorte analogue.C’est l’interprétation symbolique.Elle échouedevantb lesrêvesquine sontpasseulement incompréhensibles, maisencoreconfus. L’explicationque, danslaBible,Joseph donnedusonge dePharaonest unbonexemple deceprocédé: lesseptvaches maigresdévorant lesseptvaches grassessont uneprédiction symboliquedes septannéesde famineenEgypte quidévoreront toutceque lesannées d’abondance aurontaccumulé deréserves.
  • 24. 24 On pourrait l’appeler méthode de déchiffrage, car il traite le comme un écrit chiffré où chaque signe est traduit par un signe au sens connu, grâce à une clef fixe. Je sup- pose que j’ai rêvé d’une lettre, puis d’un enterrement, etc; j’ouvre une « clef des songes », et je trouve qu’il faut traduire lettre par dépit, et enter- rement par fiançailles. Il me reste alors à construire, en partant de ces mots essentiels, une relation que de nou- veau je considérerai comme future. R ê
  • 25. 25 Artémidore de Daldis donne, dans son écrit sur l’interprétation des rêves, une variantes intéressante de cette méthode de déchiffrage. Le caractère purement mécanique de la traduc- tion est ici en quelque façon corrigé; il est tenu compte, non seulement du contenu du rêve, mais encore de la personnalité et des circonstances de la vie du rêveur : tel détail a une autre signification pour l’homme riche, l’homme marié, l’orateur, que pour le pauvre, le célibataire, le marchand. ve
  • 26. 26 La plupart des rêves artificiels crées par les poètes sont destinés à être ainsi interprétés symboliquement : ils rendent la pensée de l’auteur sous un déguisement où notre expérience découvre les caractères de nos propres rêves. La notion que le rêve a trait surtout à l’avenir, qu’il en révèle l’aspect, est un résidu de la valeur prophétique qu’on lui accordait autrefois. Elle fait qu’ensuite on transpor te au futur le sens trouvé. On ne saurait enseigner la manière de trouver ce sens symbolique. Le succès dépend de l’ingéniosité, de l’intuition immédiate, c’est pourquoi sy m b o l i q u e d e s s o n g e s a p u s’élever à la dignité d’un art qui exigeait des dons par ticuliers. s y m b oli q u e L’ interprétation
  • 27. 27
  • 28. 28
  • 29. 29 La caractéristique de ce procédé est que l’interprétation ne porte pas sur l’ensemble durêve, maissur chacun deseséléments, commesilerêveétait unconglomératoù chaquefragment doitêtre déterminéà part.
  • 30. 30 Une jeune femme était habituée à recevoir, lors de son anniversaire, des fleurs de son mari. Ce signe de tendresse manqua une fois, elle pleura. Le mari ne savait com- ment expliquer ses larmes quand elle lui dit : « C’est mon anniversaire ». Il se frappe alors le front, s’écrie : « Par- donne-moi, je l’avais complètement oublié », et veut courir chercher des Mais cela ne la console pas, car elle voit dans l’oublie de son mari une preuve qu’elle ne tient plus dans ses pensées la même place qu’autre- fois. Cette dame L… a rencontré ma F L E
  • 31. 31 femme il y a deux jours, lui a dit qu’elle se portait bien et lui a demandé mes nouvelles. Elle a été ma cliente il y a quelques années. Autre fait. J’ai bien fait autrefois quelque chose comme la monographie d’une plante : c’était un travail sur la coca, il a attiré l’atten- tion de K. Koller sur les propriétés anesthésiantes de la cocaïne. J’avais moi-même indiqué cette utilisation, mais n’avais pas approfondi la question. Là dessus, je songe que, dans la matinée du jour qui a suivi le rêve j’avais pensé à la cocaïne au cours d’une sorte de fantasme diurne. U R S
  • 32. 32