SlideShare une entreprise Scribd logo
Conception des bâtiments
          d’élevage de lapins
                                                par
                                         François LEBAS
                                  Directeur de Recherches honoraire
                                   Association Cuniculture - France




Réunion GIPAC Tunis – Juin 2009
L’élevage rationnel des lapins se fait dans des cages
  en grillage ou ayant au moins un fond grillagé (ajouré)


Justification de l’usage de la cage
Dès le 16ème siècle : maîtrise de la reproduction


Justification de l’usage du grillage
 A partir des années 1950 : contrôle de la coccidiose, puis facilités de nettoyage


Détermination du type de grillage
Au cours des années 1970-80 : adaptation par essais successifs réussite/échec,
en fonction aussi des possibilités industrielles. On est toujours à la recherche d’un
produit plus « confortable » pouvant remplacer le grillage.
Principales Fonctions du bâtiment
d‘élevage

  Assurer la protection des lapins vis-à-vis de son environnement
   - pluie, vent, soleil direct, chaleur, froid, prédateurs, … -
  Permettre à l’éleveur de soigner ses animaux (largeur d’allées, …)
  Assurer une circulation logique des animaux dans le local ainsi que les
entrées-sorties de lapins vivants ou morts (facilité, hygiène)
  Permettre l’entrée des aliments
  Permettre une évacuation des déjections facile et hygiénique
  Héberger les locaux techniques nécessaires à son fonctionnement


Le bâtiment sera donc conçu « autour des cages » en fonction de
                  l’utilisation qui en sera faite
Les qualités attendues d’un bâtiment d’élevage

     être facilement nettoyable et désinfectable
     être facile d’entretien courant
     être le mieux isolé possible pour limiter les déperditions de chaleur en
  hiver et restreindre les entrées de chaleur excessives en été
    être d’un prix de revient compatible avec la rentabilité de la production
  cunicole
     avoir des abords facilitant son utilisation (problème de l’organisation des
  circulations autour du bâtiment d’élevage)

Bâtiment ancien « utilisé » pour                       Bâtiment récent « conçu » pour
          l’élevage                                               l’élevage
Quai de zone «sale»   Des entrées bien propres
Hauteur de la cage : 30 cm minimum,
Dimensions des Cages                             norme future à 40 cm ou plus ??




     Type d’utilisation        Maternité (1)            Engraissement


    Surface de la cage           1/3 de m²                1/3 à 1/2 m²

                                  1 lapine            15 à 17 lapins / m²
     Densité animale            + sa portée            ou 40 kg vifs /m²
    Diamètre du fil pour
                               2,2 à 2,8 mm              2,0 à 2,8 mm
      le fond de cage

     Dimension de la            13 x 75 mm                13 x 75 mm
      maille du fond            13 x 19 mm (2)            13 x 19 mm (2)

    (1) Même dimension pour les mâles, cage divisée en 2 pour les
        futurs reproducteurs à partir de 12-13 semaines au plus tard
    (2) Des mailles de 13 x 19 mm sont acceptables
Quelle surface pour le Bâtiment ?

                 Surface de cages (de grillage) nécessaire
               pour 100 cages de reproduction et leur suite

   Type d’animal         Nombre de cages Surface 1 cage Surface totale
Lapines
reproductrices                100             0,35 m²         35 m²

Lapereaux
engraissement                 110             0,35 m²         38,5 m²

Attente et futurs                             0,17 m²
reproducteurs                  24          (½ cage repro.)
                                                              4,2 m²

Mâles
(si saillie naturelle)
                               12             0,35 m²         4,2 m²



                          Total : 82 m² de cages
                     pour 100 cages de reproduction
Quelle disposition
 pour les cages?
Le problème des couloirs de circulation
Largeur minimum en fonction du type d’agencement des cages
                         MUR                  MUR

                     75 à
                     80 cm
                                                                    Batterie à
                                                    100 à
                                                    110 cm          Plan incliné
     Flat deck

                             MUR
                                              MUR

                     80 à
                     90 cm

                                                    110 à           Batterie
                                                    120 cm
                                                                    compacte
     Californien


    La largeur minimum des couloirs est dépendante du type d’agencement
La surface totale du bâtiment
dépend beaucoup de l’agencement des cages


                           Quelques exemples de
                           plans-type empruntés à
                            un ouvrage québécois
La surface totale du bâtiment
   dépend beaucoup de l’agencement des cages
Encore quelques plans-type

                                Les plans possibles sont
                                en nombre quasi infini




                              Globalement pour un
                              élevage de 100 cages de
                              reproduction et la suite, il
                              faut compter un bâtiment
                              de 180 à 200 m² au total,
                              dont environ 150 à 160 m²
                              de cellules d’élevage
L’organisation interne et externe du ou des
bâtiments cunicoles doit être conçue pour
  faciliter une conduite d’élevage aisée et
respectant les règles de base de l’hygiène


  Respecter le principe de la marche en avant, comme dans les
      abattoir. JAMAIS d’allers-retours entre la maternité et
                   l’engraissement par exemple.


Ne pas oublier qu’il s’agit de mammifères => la mère contamine
nécessairement ses jeunes et ceux-ci n’ont leur pleines capacités
immunitairement que vers 12 à 15 semaines
Organisation générales des cellules dans le bâtiment


    À EVITER : reproducteurs en engraissement dans la même cellule


ACCEPTABLE : cellules de maternité et cellules d’engraissement séparées
Jeunes du                             Mères et jeunes élevés
        Maternité            sevrage à                             dans la même cellule
                             l’abattage                               jusqu’à la vente


          Cellules séparées                                          Cellule mixte
       Maternité et Engraissement                         Tous les lapins dans le même local

Performances d'élevages français dans lesquels les reproducteurs et les lapins à
l'engraissement étaient soit séparés soit élevés dans une même cellule d'élevage, dite
cellule mixte. (Koehl et Delaveau, 1988) Note : toutes les différences sont significatives (P<0,05)

                                                                   Cellules          Cellule
                                                                  Séparées           Mixte
Mises bas pour 100 saillies                                              70              67
Mises bas par Cage-Mère et par an                                        8,9             8,1
Lapins produits /Cage-Mère et /an                                        50              45
Marge sur coût alimentaire (Francs 1988)                                 651             556
Organisation générales des cellules dans le bâtiment


    À EVITER : reproducteurs en engraissement dans la même cellule


ACCEPTABLE : cellules de maternité et cellules d’engraissement séparées


ASSEZ BIEN : une ou plusieurs cellules de maternité et des cellules
d’engraissement multiples remplies puis vidées en en une seule fois (et
nettoyées après chaque engraissement)




RECOMMANDÉ : Cellules mixtes identiques utilisées en tout plein tout vide
Le principal schéma de bâtiment adopté en
    France pour les nouveaux élevages
La meilleure solution : système Duo
                      ou « tout plein tout vide »



Cycle sur 84 jours.
Au sevrage, les mères quittent la
cage où elles ont mis bas, leurs
lapereaux y restent. Les mères
sont transférées dans l’autre
cellule qui vient d’être libérée et
désinfectée après le départ des
lapereaux engraissés pour
l’abattoir.
Contrainte : insémination de
toutes les lapines le même jour, et
ventes de lapins en une seule fois
seulement tous les 42 jours
L’utilisation du système « Tout plein - Tout vide
       implique l’utilisation de cages polyvalentes




Cages polyvalentes en mode Reproduction & Allaitement
Cages polyvalentes en mode engraissement




          0,40 m² par cage
Quels sont les volumes nécessaires
               pour un bâtiment cunicole ?
                   NORMES PRECONISÉES

           En maternité : 2,5 à 3 m3 par cage avec nid
           En croissance : 4 à 5 m3 pour 15 à 16 lapins
        sevrés, ce qui revient à peu près au même que le
        2,5-3 m3 par cage de reproduction dans le cas des
                           cages mixtes

Au plan pratique cela conduit à concevoir des bâtiments
ayant une hauteur sous plafond d’au moins 3 m pour
          les bâtiment à ventilation mécanique
    et d’au moins 4 m de hauteur moyenne pour les
             bâtiments à ventilation statique.

Si vous craignez de ne pas pouvoir maîtriser l’ambiance en cas de fortes
     chaleurs => augmentez le volume prévu par animal
     = moins de lapins au m² de bâtiment et/ou plus grande hauteur
L’agencement des cages détermine les systèmes
    d’évacuation possibles pour les déjections, qui à leur
     tour ont une incidence sur le % de matière sèche des
       effluents et les conditions nécessaires au stockage


•   Aucune mécanisation: peut convenir aux petits élevages

•   Eau : une bonne solution si on dispose de beaucoup d’eau. Nécessite une
    cuve de stockage
•   Tapis posés au sol ou Tapis roulants avec récupération d’urine au centre
    Solution à éviter car posant de trop gros problèmes d’utilisation

• Racleurs à passage réguliers : la solution la
  plus développée actuellement
•   Racleurs sur fosses à accumulation, profonde
    ou semi-profonde : peut poser des problèmes
    d’hygiène en cours de cycle. Pratiquement
    abandonné en France pour les nouveaux
    bâtiments
Exemples de retrait des déjections

•   Raclage régulier,
    de 1 à 7 fois par semaine




                                                    •   Fosses profonde avec tapis
                                                        déployé au sol




                                                               TAPIS


                                Enrouleur à tapis
Accessoires nécessaires au raclage régulier
L ’entraînement peut être individuel ou groupé pour 2 à 3 fosses
« Raclage par robot »
Il faut faire attention que le positionnement des cages et
  des fosses recevant les déjections permette un travail
      facile dans les cages (accessibilité, pénibilité)
Où implanter le bâtiment d’élevage ?




Enfin, une clôture autour de l’élevage permet d’éviter les « importuns »,
de définir la zone à entretenir et permet l’organisation de la circulation
                      des hommes et des véhicules
Une fois le bâtiment conçu et réalisé il faut le gérer,
            mais ceci est une autre histoire




Merci pour votre attention


                                             www.cuniculture.info
La discussion est ouverte

Contenu connexe

Tendances

Dans la ruche
Dans la rucheDans la ruche
Dans la ruche
publidoc
 

Tendances (20)

Guide maraichage bd
Guide maraichage bdGuide maraichage bd
Guide maraichage bd
 
La filière porcine 2015
La filière porcine 2015La filière porcine 2015
La filière porcine 2015
 
Faut il engraisser les brebis de reforme
Faut il engraisser les brebis de reformeFaut il engraisser les brebis de reforme
Faut il engraisser les brebis de reforme
 
CAPVERT - Implantation des prairies
CAPVERT - Implantation des prairiesCAPVERT - Implantation des prairies
CAPVERT - Implantation des prairies
 
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
 
Témoignages
TémoignagesTémoignages
Témoignages
 
Entretien et récolte
Entretien et récolteEntretien et récolte
Entretien et récolte
 
Itinéraires techniques en méteil grain
Itinéraires techniques en méteil grain Itinéraires techniques en méteil grain
Itinéraires techniques en méteil grain
 
Dans la ruche
Dans la rucheDans la ruche
Dans la ruche
 
Témoignages
Témoignages Témoignages
Témoignages
 
Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?
Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?
Atelier le séchage en grange, une assurance récolte. Mais à quel prix ?
 
Conduite prairie
Conduite prairieConduite prairie
Conduite prairie
 
Prairie REDCap 2
Prairie REDCap 2Prairie REDCap 2
Prairie REDCap 2
 
Choix variétés PmE
Choix variétés PmEChoix variétés PmE
Choix variétés PmE
 
Suivi des prairies
Suivi des prairiesSuivi des prairies
Suivi des prairies
 
Space 2018 sante des broutards
Space 2018 sante des broutardsSpace 2018 sante des broutards
Space 2018 sante des broutards
 
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
 
Tri et conduite des agnelles de renouvellement
Tri et conduite des agnelles de renouvellementTri et conduite des agnelles de renouvellement
Tri et conduite des agnelles de renouvellement
 
REDCap - présentation des résultats PME1
REDCap - présentation des résultats PME1REDCap - présentation des résultats PME1
REDCap - présentation des résultats PME1
 
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèseLes prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
 

En vedette

Business intellligence
Business intellligenceBusiness intellligence
Business intellligence
Javiergomlop
 
La maison
La maisonLa maison
La maison
eserbor
 
Science resources
Science resourcesScience resources
Science resources
almasmarin
 
Festival de cannes 2014
Festival de cannes 2014Festival de cannes 2014
Festival de cannes 2014
Txaruka
 
Etude sectorielle ophélie naudin - le secteur associatif en france (diffusion)
Etude sectorielle   ophélie naudin - le secteur associatif en france (diffusion)Etude sectorielle   ophélie naudin - le secteur associatif en france (diffusion)
Etude sectorielle ophélie naudin - le secteur associatif en france (diffusion)
Ophélie Naudin
 
Cours luxembourgeois qr_code
Cours luxembourgeois qr_codeCours luxembourgeois qr_code
Cours luxembourgeois qr_code
Laurent Cheret
 

En vedette (20)

Ostéopathie tendinopathie calcanéenne adhésiolyse manuelle dynamique
Ostéopathie tendinopathie calcanéenne   adhésiolyse manuelle dynamiqueOstéopathie tendinopathie calcanéenne   adhésiolyse manuelle dynamique
Ostéopathie tendinopathie calcanéenne adhésiolyse manuelle dynamique
 
Business intellligence
Business intellligenceBusiness intellligence
Business intellligence
 
Ultras
UltrasUltras
Ultras
 
La maison
La maisonLa maison
La maison
 
aguilar_alvarez_ presentacionfinal
aguilar_alvarez_ presentacionfinalaguilar_alvarez_ presentacionfinal
aguilar_alvarez_ presentacionfinal
 
Producto final semana 4
Producto final semana 4Producto final semana 4
Producto final semana 4
 
Ca2 cap01
Ca2 cap01Ca2 cap01
Ca2 cap01
 
Medicina azteca
Medicina aztecaMedicina azteca
Medicina azteca
 
Catorcefebrero
CatorcefebreroCatorcefebrero
Catorcefebrero
 
Archivo electrónico de documentación:Proyecto Cervelló I (Carmen Sahuquillo)
Archivo electrónico de documentación:Proyecto Cervelló I (Carmen Sahuquillo)Archivo electrónico de documentación:Proyecto Cervelló I (Carmen Sahuquillo)
Archivo electrónico de documentación:Proyecto Cervelló I (Carmen Sahuquillo)
 
Pdi
PdiPdi
Pdi
 
Science resources
Science resourcesScience resources
Science resources
 
Refr de procs
Refr de procsRefr de procs
Refr de procs
 
Triple thrills f
Triple thrills fTriple thrills f
Triple thrills f
 
Ben moussa hamza
Ben moussa hamzaBen moussa hamza
Ben moussa hamza
 
Viaje cultural a zamora
Viaje cultural a zamoraViaje cultural a zamora
Viaje cultural a zamora
 
Démo face book
Démo face bookDémo face book
Démo face book
 
Festival de cannes 2014
Festival de cannes 2014Festival de cannes 2014
Festival de cannes 2014
 
Etude sectorielle ophélie naudin - le secteur associatif en france (diffusion)
Etude sectorielle   ophélie naudin - le secteur associatif en france (diffusion)Etude sectorielle   ophélie naudin - le secteur associatif en france (diffusion)
Etude sectorielle ophélie naudin - le secteur associatif en france (diffusion)
 
Cours luxembourgeois qr_code
Cours luxembourgeois qr_codeCours luxembourgeois qr_code
Cours luxembourgeois qr_code
 

Similaire à 2009 lebas-tunisie-conception-batiment

Sommet 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
Sommet 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitièresSommet 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
Sommet 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
Institut de l'Elevage - Idele
 
SPACE 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
SPACE 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitièresSPACE 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
SPACE 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
Institut de l'Elevage - Idele
 
11 fiches taurillons
11 fiches taurillons11 fiches taurillons
11 fiches taurillons
cditemp
 

Similaire à 2009 lebas-tunisie-conception-batiment (11)

Mat spe conservation_mini-colonies
Mat spe conservation_mini-coloniesMat spe conservation_mini-colonies
Mat spe conservation_mini-colonies
 
Elever les reines_autrement_2015
Elever les reines_autrement_2015Elever les reines_autrement_2015
Elever les reines_autrement_2015
 
Elever les reines_autrement_2015
Elever les reines_autrement_2015Elever les reines_autrement_2015
Elever les reines_autrement_2015
 
Sommet 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
Sommet 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitièresSommet 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
Sommet 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
 
SPACE 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
SPACE 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitièresSPACE 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
SPACE 2022 Des bâtiments confortables pour les vaches laitières
 
PATURALE webinaire décembre 22.pdf
PATURALE webinaire décembre 22.pdfPATURALE webinaire décembre 22.pdf
PATURALE webinaire décembre 22.pdf
 
Comment adapter son batiment pour garantir la bonne santé des veaux allaitants
Comment adapter son batiment pour garantir la bonne santé des veaux allaitantsComment adapter son batiment pour garantir la bonne santé des veaux allaitants
Comment adapter son batiment pour garantir la bonne santé des veaux allaitants
 
Greffage de la tomate
Greffage de la tomateGreffage de la tomate
Greffage de la tomate
 
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
Thorigne une ferme prototype evolutive pour un systeme d'elevage efficient vi...
 
11 fiches taurillons
11 fiches taurillons11 fiches taurillons
11 fiches taurillons
 
#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers
#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers
#SPACE2020 | L'automatisation de l'alimentation des bovins laitiers
 

Plus de rabahrabah

Fiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilFiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseil
rabahrabah
 
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeuConduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
rabahrabah
 
Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000
rabahrabah
 
Marche athletique option courses
Marche athletique option coursesMarche athletique option courses
Marche athletique option courses
rabahrabah
 
Marche athletique lbfa
Marche athletique lbfaMarche athletique lbfa
Marche athletique lbfa
rabahrabah
 
Renforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathoRenforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois patho
rabahrabah
 
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
rabahrabah
 
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
rabahrabah
 
26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
rabahrabah
 
13 634719816400117500
13 63471981640011750013 634719816400117500
13 634719816400117500
rabahrabah
 
Rapport caftfr
Rapport caftfrRapport caftfr
Rapport caftfr
rabahrabah
 
Rap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarboRap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarbo
rabahrabah
 
Cours mecanique generale
Cours mecanique generaleCours mecanique generale
Cours mecanique generale
rabahrabah
 
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
rabahrabah
 
Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07
rabahrabah
 
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
rabahrabah
 
Elevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementElevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissement
rabahrabah
 
Elevage bovin laitier
Elevage bovin laitierElevage bovin laitier
Elevage bovin laitier
rabahrabah
 

Plus de rabahrabah (20)

Fiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilFiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseil
 
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeuConduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
 
Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000
 
Marche athletique option courses
Marche athletique option coursesMarche athletique option courses
Marche athletique option courses
 
Marche athletique lbfa
Marche athletique lbfaMarche athletique lbfa
Marche athletique lbfa
 
Renforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathoRenforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois patho
 
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
 
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 
26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
 
13 634719816400117500
13 63471981640011750013 634719816400117500
13 634719816400117500
 
Ci901492
Ci901492Ci901492
Ci901492
 
Rapport caftfr
Rapport caftfrRapport caftfr
Rapport caftfr
 
Rap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarboRap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarbo
 
Cours mecanique generale
Cours mecanique generaleCours mecanique generale
Cours mecanique generale
 
Arboriculture
ArboricultureArboriculture
Arboriculture
 
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
 
Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07
 
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
 
Elevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementElevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissement
 
Elevage bovin laitier
Elevage bovin laitierElevage bovin laitier
Elevage bovin laitier
 

2009 lebas-tunisie-conception-batiment

  • 1. Conception des bâtiments d’élevage de lapins par François LEBAS Directeur de Recherches honoraire Association Cuniculture - France Réunion GIPAC Tunis – Juin 2009
  • 2. L’élevage rationnel des lapins se fait dans des cages en grillage ou ayant au moins un fond grillagé (ajouré) Justification de l’usage de la cage Dès le 16ème siècle : maîtrise de la reproduction Justification de l’usage du grillage A partir des années 1950 : contrôle de la coccidiose, puis facilités de nettoyage Détermination du type de grillage Au cours des années 1970-80 : adaptation par essais successifs réussite/échec, en fonction aussi des possibilités industrielles. On est toujours à la recherche d’un produit plus « confortable » pouvant remplacer le grillage.
  • 3. Principales Fonctions du bâtiment d‘élevage Assurer la protection des lapins vis-à-vis de son environnement - pluie, vent, soleil direct, chaleur, froid, prédateurs, … - Permettre à l’éleveur de soigner ses animaux (largeur d’allées, …) Assurer une circulation logique des animaux dans le local ainsi que les entrées-sorties de lapins vivants ou morts (facilité, hygiène) Permettre l’entrée des aliments Permettre une évacuation des déjections facile et hygiénique Héberger les locaux techniques nécessaires à son fonctionnement Le bâtiment sera donc conçu « autour des cages » en fonction de l’utilisation qui en sera faite
  • 4. Les qualités attendues d’un bâtiment d’élevage être facilement nettoyable et désinfectable être facile d’entretien courant être le mieux isolé possible pour limiter les déperditions de chaleur en hiver et restreindre les entrées de chaleur excessives en été être d’un prix de revient compatible avec la rentabilité de la production cunicole avoir des abords facilitant son utilisation (problème de l’organisation des circulations autour du bâtiment d’élevage) Bâtiment ancien « utilisé » pour Bâtiment récent « conçu » pour l’élevage l’élevage
  • 5. Quai de zone «sale» Des entrées bien propres
  • 6. Hauteur de la cage : 30 cm minimum, Dimensions des Cages norme future à 40 cm ou plus ?? Type d’utilisation Maternité (1) Engraissement Surface de la cage 1/3 de m² 1/3 à 1/2 m² 1 lapine 15 à 17 lapins / m² Densité animale + sa portée ou 40 kg vifs /m² Diamètre du fil pour 2,2 à 2,8 mm 2,0 à 2,8 mm le fond de cage Dimension de la 13 x 75 mm 13 x 75 mm maille du fond 13 x 19 mm (2) 13 x 19 mm (2) (1) Même dimension pour les mâles, cage divisée en 2 pour les futurs reproducteurs à partir de 12-13 semaines au plus tard (2) Des mailles de 13 x 19 mm sont acceptables
  • 7. Quelle surface pour le Bâtiment ? Surface de cages (de grillage) nécessaire pour 100 cages de reproduction et leur suite Type d’animal Nombre de cages Surface 1 cage Surface totale Lapines reproductrices 100 0,35 m² 35 m² Lapereaux engraissement 110 0,35 m² 38,5 m² Attente et futurs 0,17 m² reproducteurs 24 (½ cage repro.) 4,2 m² Mâles (si saillie naturelle) 12 0,35 m² 4,2 m² Total : 82 m² de cages pour 100 cages de reproduction
  • 9. Le problème des couloirs de circulation Largeur minimum en fonction du type d’agencement des cages MUR MUR 75 à 80 cm Batterie à 100 à 110 cm Plan incliné Flat deck MUR MUR 80 à 90 cm 110 à Batterie 120 cm compacte Californien La largeur minimum des couloirs est dépendante du type d’agencement
  • 10. La surface totale du bâtiment dépend beaucoup de l’agencement des cages Quelques exemples de plans-type empruntés à un ouvrage québécois
  • 11. La surface totale du bâtiment dépend beaucoup de l’agencement des cages Encore quelques plans-type Les plans possibles sont en nombre quasi infini Globalement pour un élevage de 100 cages de reproduction et la suite, il faut compter un bâtiment de 180 à 200 m² au total, dont environ 150 à 160 m² de cellules d’élevage
  • 12. L’organisation interne et externe du ou des bâtiments cunicoles doit être conçue pour faciliter une conduite d’élevage aisée et respectant les règles de base de l’hygiène Respecter le principe de la marche en avant, comme dans les abattoir. JAMAIS d’allers-retours entre la maternité et l’engraissement par exemple. Ne pas oublier qu’il s’agit de mammifères => la mère contamine nécessairement ses jeunes et ceux-ci n’ont leur pleines capacités immunitairement que vers 12 à 15 semaines
  • 13. Organisation générales des cellules dans le bâtiment À EVITER : reproducteurs en engraissement dans la même cellule ACCEPTABLE : cellules de maternité et cellules d’engraissement séparées
  • 14. Jeunes du Mères et jeunes élevés Maternité sevrage à dans la même cellule l’abattage jusqu’à la vente Cellules séparées Cellule mixte Maternité et Engraissement Tous les lapins dans le même local Performances d'élevages français dans lesquels les reproducteurs et les lapins à l'engraissement étaient soit séparés soit élevés dans une même cellule d'élevage, dite cellule mixte. (Koehl et Delaveau, 1988) Note : toutes les différences sont significatives (P<0,05) Cellules Cellule Séparées Mixte Mises bas pour 100 saillies 70 67 Mises bas par Cage-Mère et par an 8,9 8,1 Lapins produits /Cage-Mère et /an 50 45 Marge sur coût alimentaire (Francs 1988) 651 556
  • 15. Organisation générales des cellules dans le bâtiment À EVITER : reproducteurs en engraissement dans la même cellule ACCEPTABLE : cellules de maternité et cellules d’engraissement séparées ASSEZ BIEN : une ou plusieurs cellules de maternité et des cellules d’engraissement multiples remplies puis vidées en en une seule fois (et nettoyées après chaque engraissement) RECOMMANDÉ : Cellules mixtes identiques utilisées en tout plein tout vide
  • 16. Le principal schéma de bâtiment adopté en France pour les nouveaux élevages
  • 17. La meilleure solution : système Duo ou « tout plein tout vide » Cycle sur 84 jours. Au sevrage, les mères quittent la cage où elles ont mis bas, leurs lapereaux y restent. Les mères sont transférées dans l’autre cellule qui vient d’être libérée et désinfectée après le départ des lapereaux engraissés pour l’abattoir. Contrainte : insémination de toutes les lapines le même jour, et ventes de lapins en une seule fois seulement tous les 42 jours
  • 18. L’utilisation du système « Tout plein - Tout vide implique l’utilisation de cages polyvalentes Cages polyvalentes en mode Reproduction & Allaitement
  • 19. Cages polyvalentes en mode engraissement 0,40 m² par cage
  • 20. Quels sont les volumes nécessaires pour un bâtiment cunicole ? NORMES PRECONISÉES En maternité : 2,5 à 3 m3 par cage avec nid En croissance : 4 à 5 m3 pour 15 à 16 lapins sevrés, ce qui revient à peu près au même que le 2,5-3 m3 par cage de reproduction dans le cas des cages mixtes Au plan pratique cela conduit à concevoir des bâtiments ayant une hauteur sous plafond d’au moins 3 m pour les bâtiment à ventilation mécanique et d’au moins 4 m de hauteur moyenne pour les bâtiments à ventilation statique. Si vous craignez de ne pas pouvoir maîtriser l’ambiance en cas de fortes chaleurs => augmentez le volume prévu par animal = moins de lapins au m² de bâtiment et/ou plus grande hauteur
  • 21. L’agencement des cages détermine les systèmes d’évacuation possibles pour les déjections, qui à leur tour ont une incidence sur le % de matière sèche des effluents et les conditions nécessaires au stockage • Aucune mécanisation: peut convenir aux petits élevages • Eau : une bonne solution si on dispose de beaucoup d’eau. Nécessite une cuve de stockage • Tapis posés au sol ou Tapis roulants avec récupération d’urine au centre Solution à éviter car posant de trop gros problèmes d’utilisation • Racleurs à passage réguliers : la solution la plus développée actuellement • Racleurs sur fosses à accumulation, profonde ou semi-profonde : peut poser des problèmes d’hygiène en cours de cycle. Pratiquement abandonné en France pour les nouveaux bâtiments
  • 22. Exemples de retrait des déjections • Raclage régulier, de 1 à 7 fois par semaine • Fosses profonde avec tapis déployé au sol TAPIS Enrouleur à tapis
  • 23. Accessoires nécessaires au raclage régulier L ’entraînement peut être individuel ou groupé pour 2 à 3 fosses
  • 24. « Raclage par robot »
  • 25. Il faut faire attention que le positionnement des cages et des fosses recevant les déjections permette un travail facile dans les cages (accessibilité, pénibilité)
  • 26. Où implanter le bâtiment d’élevage ? Enfin, une clôture autour de l’élevage permet d’éviter les « importuns », de définir la zone à entretenir et permet l’organisation de la circulation des hommes et des véhicules
  • 27. Une fois le bâtiment conçu et réalisé il faut le gérer, mais ceci est une autre histoire Merci pour votre attention www.cuniculture.info
  • 28. La discussion est ouverte