SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  9
Télécharger pour lire hors ligne
ELEVAGE BOVINS A L’ENGRAISSEMENT


Introduction



    L’évolution de la production des viandes rouges entre 1990 et 2006 a été marquée
par un équilibre entre l’offre et la demande exprimée, se traduisant par une
augmentation moyenne de 1% par an pour atteindre 350.000 tonnes environ.

     Selon la stratégie d’élevage élaborée pour l’horizon 2020, la production de
viande rouge devrait connaître un amélioration à un rythme plus élevé (1,16% par an)
pour atteindre 440.000 tonnes en l’an 2020.

     Face à cette situation, le secteur de production de viandes rouges notamment
bovines devrait connaître un développement important basé sur une transformation des
élevages existants en unités d’engraissement rationnelles assurant une meilleure
productivité et par conséquent, une amélioration de la consommation à travers la
diminution des prix de revient du Kilogramme de viande produite.

     La présente étude se propose de mettre en relief la rentabilité financière d’un
élevage de 100 taurillons dans des conditions rationnelles.

     L’exemple traité permet de tester 3 rations d’engraissement.

I.1 ASPECTS TECHNIQUES


I.1.1 Choix des animaux

      L’effectif à engraisser est de 100 taurillons par an répartis en deux bandes de 50
taurillons chacune. Les dates d’entrée et de sortie des animaux seront déterminées en
fonction de la conjoncture du marché.
      Le choix de l’âge et du poids à l’entrée de l’atelier d’embouche est un élément
capital pouvant influencer la rentabilité de l’élevage. En effet, cette dernière doit
théoriquement augmenter en parallèle avec l’efficacité alimentaire.

     Donc , l’objectif recherché est d’optimiser l’efficacité alimentaire à travers le
choix approprié de l’âge, du poids et de la conduite technique de l’atelier, lequel choix
est dicté par les paramètres liés à l’évolution de la croissance des animaux : poids et
gain de poids journalier. En effet, pour ces paramètres, il conviendrait de rappeler les
éléments suivants (figure 1) :
I.1.1.1 La courbe de croissance

     Cette courbe de croissance laisse distinguer 2 phases
     1- Une croissance accélérée pendant le jeune âge de l’animal ;
     2- Une croissance retardée aboutissant au poids adulte.




           Figure 1 : Evolution théorique du poids vif des animaux


I.1.1.2 Le croit journalier
      Le gain moyen quotidien (GMQ) exprimé en kg de poids vif /jour, traduit la
vitesse d’augmentation du poids en fonction du temps. L’allure de sa courbe présente 2
phases principales :
Figure 2:Evolution théorique du poids vif des animaux

     La première allant jusqu’à la puberté au cours de laquelle le potentiel de
croissance est élevé. Durant cette phase le croit moyen quotidien augmente avec le
temps.
     La deuxième après la puberté où la croissance diminue. Le croit journalier
diminue avec le temps.
     C’est pourquoi, il est recommandé d’opter pour :

            Des animaux maigres achetés de race croisée à un poids vif moyen de 200
            Kg environ ;
            Un âge à l’abattage de 15 à 18 mois ;
            Une alimentation de concentration énergétique élevée, donné à volonté à
            l’auge, pouvant assurer une croissance continue proche du potentiel des
            animaux.
     La présente étude se base sur l’hypothèse d’un GMQ avoisinant 1 Kg/j ; soit un
poids final de 400 kg environ. D’où la nécessité de suivre de prés, la courbe de
croissance des animaux à l’aide de rubans zoométriques.
     Ce poids permettrait d’obtenir des carcasses très recherchées au moment de la
commercialisation.

I.1.2 Les bâtiments d’élevage

     Pour le logement de finition, la supériorité de la stabulation libre pour les bovins
en croissance et à l’engraissement a été démontrée ; les principaux avantages
apparaissent au niveau de l’investissement, du coût de la main d’œuvre et des
performances zootechniques.
     Les normes dimensionnelles pour les bovins à l’engraissement sont :

Age /Poids              Aire paillée                Aire bétonnée       Total
                        (Superficie couverte)
12-18 Mois              3.5m²                       2 m²                5.5 m²
(200-400 kg)

   Tableau 1 : Normes dimensionnelles pour les bovins à l’engraissement
                                                                (Direction d’élevage, 2006)

     Les besoins dimensionnels totaux pour l’exploitation seront :
     Aire paillée (superficie couverte) : 175 m²
     Aire bétonnée                      : 100 m²
     Total                             : 275 m²

I.1.3 Le stockage des aliments
Les besoins en termes d’infrastructures de stockage sont :
Un réservoir de mélasse d’une capacité de 60 m3 ;
       Un bâtiment de stockages des aliments concentrés d’une superficie de 10 m² ;
       Un silo d’ensilage : l’amortissement du silo est de comptabilisé dans le coût de
       production de l’ensilage de maïs.

I.1.4 La conduite alimentaire du troupeau

     Trois rations sont retenues pour tester la rentabilité financière. Ces rations
peuvent être modifiées selon les possibilités offertes par l’exploitation et sa
localisation par rapport aux points d’approvisionnement des aliments de détail.
     Le rationnement des taurillons est raisonné en trois phases caractérisés par des
poids et des capacités d’ingestion différents et par voie de conséquence, par des rations
à densités énergétiques et protéiques différentes.
     Il est à préciser que les trois rations ont été déterminées par la technique de
formulation à moindre coût.

     Ration 1 : Proposé dans le cas des élevages où l’alimentation est basé
principalement sur l’apport des concentrés conventionnels.

                     Tableau 2 : Composition de la ration 1
                                                              (Direction d’élevage, 2006)

Ingrédients                             Phase I          Phase II           Phase III
Poids initial (Kg)                      200              300                350
Poids final (Kg)                        300              350                400
GMQ (g/j)                               900              1000               1100
Durées d’engraissement (jour)           100              50                 50
Quantité d’aliments consommés
(kg/j/animal)
                        *T. tournesol   0.63             0.58               1
                        *Orge           2                2.63               2
                        *Son            1.17             1.34               1.87
                        *PSB            0.21             1.17               1.67
                        *CMV            80 g/j           120 g/j            130 g/j
                        *Paille         1.5              2                  2
Coût de la ration (en Dh/kg de gain)    8.33             11.72              13.32

     Ration 2 : c’est une ration à base de mélasse proposée dans les régions proches
des usines sucrières
.
                     Tableau 3 : Composition de la ration 2
                                                              (Direction d’élevage, 2006)

Ingrédients                             Phase I         Phase II           Phase III
Poids initial (Kg)                      200             250                300
Poids final (Kg)                        250             300                400
GMQ (g/j)                               900             1000               1100
Durées d’engraissement (jour)           100             50                 50
Quantité d’aliments consommés
(kg/j/animal)
                     *Mélasse           2              2.6                 4
                     *Paille            1              1.5                 2
                     *Orge concassée    1.7            1.8                 2
                     *TT                0.8            0.8                 0.8
                     *CMV               0.1            0.1                 0.1
Coût de la ration (en Dh/kg de gain)    7.59           8.61                10.61

      Ration 3 : c’est une ration à base d’ensilage de maïs .C’est une ration donnée à
titre indicatif pour lesquelles exploitations pouvant recourir à ce type de
d’alimentation.
                      Tableau 4:Composition de la ration 3
                                                              (Direction d’élevage, 2006)

Ingrédients                             Phase I         Phase II           Phase III
Poids initial (Kg)                      200             300                350
Poids final (Kg)                        300             350                400
GMQ (g/j)                               900             1000               1100
Durées d’engraissement (jour)           100             50                 50
Quantité d’aliments consommés
(kg/j/animal)
                    *Ensilage de maïs   4.5            5                   5.5
                    *foin d’avoine      0.5            1.5                 1.5
                    *T. tournesol       0.5            0.72                0.8
                    *Orge               1.5            2.4                 3.15
                    *Son                1.2            0.8                 0.45
                    *CMV                70             80                  90
Coût de la ration (en Dh/kg de gain)    7.16           9.37                10.46

   Tableau 5 : Besoins globaux en aliments d’une bande de 50 taurillons

Ingrédients                             Ration I        Ration II          Ration III
-Mélasse                                                26 500
-Ensilage de maïs                                                          48 750
-Foin d’avoine                                                            10 000
-Paille                                17 500            13 750
-T. tournesol                          7 100             8 000            6 300
-Orge                                  21 575            18 000           21 375
-Son                                   13 875                             9 125
-PSB                                   8 150
-CMV                                   1 025             1000             775


I.1.5 Encadrement sanitaire

     Afin d’éviter l’apparition d’éventuels problèmes sanitaires, il est recommandé :

           De choisir à l’achat, des animaux en bon état de santé ;
           De faire un test de tuberculination et vacciner les animaux contre les
           maladies légalement contagieuses ;
           De procéder au déparasitage interne et externe des animaux.

I.2 ASPECTS FINANCIERS


I.2.1 Les investissements

   Tableau 6 : Les investissements pour un élevage bovin engraissement
                                                             (Direction d’élevage, 2006)

           Objet                                            Coût (Dh)
           Bâtiments                                        62.500
           Puits+château d’eau+canalisation                 60.000
           Autres équipement d’étable (petit matériel…)     80.000
           Besoins en fonds de roulement                    475.000
           Total investissement                             677.500

     L’investissement total s’élève à 677 500 dirhams dont 70 % pour les besoins en
fond de roulement nécessaires pour le démarrage des activités de l’exploitation avant
les premières recettes. Dans le cas de ce projet, les besoins en fonds de roulement
correspondent aux charges directes d’exploitations de la première bande de taurillons.
     Les autres équipement (le petit matériel) englobent un petite mélangeur à gasoil
équipé de deux broyeurs, l’un pour la paille et l’autre pour les grains ; pesant,
brouette..Etc.)
     Pour l’équipement, il sera procédé à un réinvestissement dans les mêmes
conditions, après leur amortissement sur 7 ans.

I.2.2 Les frais d’exploitation : charges variables
Les charges variables de cette exploitation ont été déterminées sur la base des
hypothèses suivantes :
      *Le fourrage est comptabilisé au coût de production qui tient compte de toutes les
charges afférentes à la composante « exploitation agricole » pour une année normale ;
      -Paille                : 0.5 Dh/kg
      -ensilage de maïs      : 0.4 Dh/kg
      -Foin d’avoine         : 1 Dh/kg
      *Les prix retenus pour les aliments concentrés sont ceux enregistrés du marché
de Casablanca ;
      -Tourteau de tournesol : 1.95 Dh/kg
      -Orge                    : 1.7 Dh/kg
      -Son                     : 1.6 Dh/kg
      -PSB                     : 1.8 Dh/kg
      -Mélasse          : 1.1 Dh/kg
      *Le CMV est comptabilisé au prix de 6 Dh/kg ;
      *Les animaux seront achetés au prix de 30 Dh/kg vif, soit 6 000 dirhams par
taurillon, dans une conjoncture normale du marché.

     Les soins vétérinaires, médicaments et interventions sont estimés à 100
Dh/taurillon.


I.2.3 Charges fixes

     -La main d’œuvre nécessaire se présente comme suit :
     *Un technicien gérant : 4 000 Dh/mois ;
     *2 Ouvriers payés 1 500 Dh/mois ;
     1 Gardien payé 1 500 Dh/mois.
     -Frais divers : ils regroupent eau, électricité, transport… etc.

I.2.4 Les recettes de l’exploitation

       L’estimation des recettes de l’unité a été faite en tenant compte des hypothèses
suivantes :
      *Vente :
      -Taurillons : 27 Dh/kg vif ; soit 10 800 dirhams/taurillon ;
      -Fumier : le produit servira à l’achat de la paille utilisée comme litière.
      *Effectif vendu :
      L’effectif de taurillons mis en vente est de 98 taurillons par an si on suppose que
le risque de mortalité est de 2%.


I.2.5 Le compte d’exploitation prévisionnel

     Les comptes d’exploitations prévisionnels correspondant aux rations n° 1, 2 et 3
sont présentés dans le tableau suivant (Tableau 7).
Tableau 7 : Compte d’exploitation prévisionnel pour une année
Objet                   Prix unitaire en     Ration1       Ration2        Ration3
                              Dh
Recettes
   Animaux                27 Dh/Kg vif       1 058 400      1 058 400      1 058 400
Total recettes                               1 058 400      1 058 400      1 058 400
Charges
 Charges variables
  Achat animaux           30 Dh/Kg vif         600 000       600 000        600 000
  Alimentation                                 204 000       176 100        194 000
  Soins vétérinaires      100 Dh/Tête           10 000        10 000         10 000
  Divers et imprévus          5%                10 500         8 000          8 750
Charges fixes
Main d'œuvre                                   102 000       102 000        102 000
Total charges                                  926 500       896 000        914 750
Résultat brut                                  131 900       162 400        143 650




Source : Ministère de l’agriculture,du Développement rural et des Pêches maritimes-
Direction de l’élevage
Elevage bovins engraissement

Contenu connexe

Tendances

Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommationTechniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommationOverCI
 
Nutrition de vollaille
Nutrition de vollailleNutrition de vollaille
Nutrition de vollailleRachel Blaise
 
Amélioration génétique en Prim'Holstein
Amélioration génétique en Prim'HolsteinAmélioration génétique en Prim'Holstein
Amélioration génétique en Prim'HolsteinPrimHolsteinFrance
 
Optimizing Facilities for Transition Cow Success- Ken Nordlund
Optimizing Facilities for Transition Cow Success- Ken NordlundOptimizing Facilities for Transition Cow Success- Ken Nordlund
Optimizing Facilities for Transition Cow Success- Ken NordlundDAIReXNET
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...Institut de l'Elevage - Idele
 
Feedstuffs Swine Sheep Powerpoint
Feedstuffs Swine Sheep PowerpointFeedstuffs Swine Sheep Powerpoint
Feedstuffs Swine Sheep Powerpointwindleh
 
Guide de l’alimentation des bovins allaitants De nombreux schemas photos et i...
Guide de l’alimentation des bovins allaitants De nombreux schemas photos et i...Guide de l’alimentation des bovins allaitants De nombreux schemas photos et i...
Guide de l’alimentation des bovins allaitants De nombreux schemas photos et i...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier français
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier françaisGAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier français
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier françaisInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenirGAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenirInstitut de l'Elevage - Idele
 
Guide d'élevage aviculture fermière
Guide d'élevage aviculture fermièreGuide d'élevage aviculture fermière
Guide d'élevage aviculture fermièreOverCI
 
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...Institut de l'Elevage - Idele
 
Fiche technique de base poule pondeuse
Fiche technique de base   poule pondeuseFiche technique de base   poule pondeuse
Fiche technique de base poule pondeuseOverCI
 
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitier
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitierImpacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitier
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitierInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...Institut de l'Elevage - Idele
 

Tendances (20)

Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommationTechniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
 
Nutrition de vollaille
Nutrition de vollailleNutrition de vollaille
Nutrition de vollaille
 
Amélioration génétique en Prim'Holstein
Amélioration génétique en Prim'HolsteinAmélioration génétique en Prim'Holstein
Amélioration génétique en Prim'Holstein
 
Focus sur le persillé
Focus sur le persilléFocus sur le persillé
Focus sur le persillé
 
Optimizing Facilities for Transition Cow Success- Ken Nordlund
Optimizing Facilities for Transition Cow Success- Ken NordlundOptimizing Facilities for Transition Cow Success- Ken Nordlund
Optimizing Facilities for Transition Cow Success- Ken Nordlund
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
JPO Pradel 2022 - Atelier 6 - Alimentation des chèvres : de la stratégie glob...
 
Caprinov chevrettes
Caprinov chevrettesCaprinov chevrettes
Caprinov chevrettes
 
Feedstuffs Swine Sheep Powerpoint
Feedstuffs Swine Sheep PowerpointFeedstuffs Swine Sheep Powerpoint
Feedstuffs Swine Sheep Powerpoint
 
Guide de l’alimentation des bovins allaitants De nombreux schemas photos et i...
Guide de l’alimentation des bovins allaitants De nombreux schemas photos et i...Guide de l’alimentation des bovins allaitants De nombreux schemas photos et i...
Guide de l’alimentation des bovins allaitants De nombreux schemas photos et i...
 
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
 
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier français
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier françaisGAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier français
GAL2023 - Vers l'autonomie protéique de l'élevage laitier français
 
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenirGAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
 
Guide d'élevage aviculture fermière
Guide d'élevage aviculture fermièreGuide d'élevage aviculture fermière
Guide d'élevage aviculture fermière
 
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...
GAL2023 - La Nouvelle-Zélande, une production laitière sous contraintes envir...
 
webinaires InnOvin_Diaporama du 24 juin 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 24 juin 2022.pdfwebinaires InnOvin_Diaporama du 24 juin 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 24 juin 2022.pdf
 
Fiche technique de base poule pondeuse
Fiche technique de base   poule pondeuseFiche technique de base   poule pondeuse
Fiche technique de base poule pondeuse
 
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitier
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitierImpacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitier
Impacts environnementaux et contributions positives de l'élevage laitier
 
Creation d'un poulailler
Creation d'un poulaillerCreation d'un poulailler
Creation d'un poulailler
 
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
GAL2023 - Le secteur laitier de l'Espace Atlantique sur les chemins de la rés...
 
Chicken & Egg Pigmentation with CAROPHYLL®
Chicken & Egg Pigmentation with CAROPHYLL® Chicken & Egg Pigmentation with CAROPHYLL®
Chicken & Egg Pigmentation with CAROPHYLL®
 

En vedette

04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitairerabahrabah
 
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeuConduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeurabahrabah
 
Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000rabahrabah
 
exemple-de-descente-de-charges
exemple-de-descente-de-chargesexemple-de-descente-de-charges
exemple-de-descente-de-chargesrabahrabah
 
Microbial flora and Feed fermentation
Microbial flora and Feed fermentationMicrobial flora and Feed fermentation
Microbial flora and Feed fermentationVaishnovi Sekar
 
Ruminants ( Shakira sulehri)
Ruminants ( Shakira sulehri)Ruminants ( Shakira sulehri)
Ruminants ( Shakira sulehri)Shakira Sulehri
 
Intro to ruminant digestion
Intro to ruminant digestionIntro to ruminant digestion
Intro to ruminant digestionDr Neo
 
4 rumen fermentation
4 rumen fermentation4 rumen fermentation
4 rumen fermentationHaider Hassan
 
Fiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilFiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilrabahrabah
 
Calcul descente de charge avec excel - télécharger : http://bit.ly/2NsXxxy
Calcul descente de charge avec excel - télécharger : http://bit.ly/2NsXxxyCalcul descente de charge avec excel - télécharger : http://bit.ly/2NsXxxy
Calcul descente de charge avec excel - télécharger : http://bit.ly/2NsXxxyHani sami joga
 
Descente de charge - Calcul en excel - télécharger ici http://goo.gl/QlXzmc
Descente de charge - Calcul en excel - télécharger ici http://goo.gl/QlXzmcDescente de charge - Calcul en excel - télécharger ici http://goo.gl/QlXzmc
Descente de charge - Calcul en excel - télécharger ici http://goo.gl/QlXzmcHani sami joga
 
Programme assur marketing2014_29-05-2014
Programme assur marketing2014_29-05-2014Programme assur marketing2014_29-05-2014
Programme assur marketing2014_29-05-2014Ilaria Dalla Pozza
 
Belleblonde1
Belleblonde1Belleblonde1
Belleblonde1didierp
 

En vedette (20)

04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
 
Ci901492
Ci901492Ci901492
Ci901492
 
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeuConduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
 
Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000
 
exemple-de-descente-de-charges
exemple-de-descente-de-chargesexemple-de-descente-de-charges
exemple-de-descente-de-charges
 
Small Ruminant Nutrition
Small Ruminant NutritionSmall Ruminant Nutrition
Small Ruminant Nutrition
 
Ration balancing software for sheep
Ration balancing software for sheepRation balancing software for sheep
Ration balancing software for sheep
 
Microbial flora and Feed fermentation
Microbial flora and Feed fermentationMicrobial flora and Feed fermentation
Microbial flora and Feed fermentation
 
Bovine Digestion
Bovine DigestionBovine Digestion
Bovine Digestion
 
Ruminants ( Shakira sulehri)
Ruminants ( Shakira sulehri)Ruminants ( Shakira sulehri)
Ruminants ( Shakira sulehri)
 
Rumen manupilation
Rumen manupilationRumen manupilation
Rumen manupilation
 
Intro to ruminant digestion
Intro to ruminant digestionIntro to ruminant digestion
Intro to ruminant digestion
 
4 rumen fermentation
4 rumen fermentation4 rumen fermentation
4 rumen fermentation
 
Fiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilFiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseil
 
Calcul descente de charge avec excel - télécharger : http://bit.ly/2NsXxxy
Calcul descente de charge avec excel - télécharger : http://bit.ly/2NsXxxyCalcul descente de charge avec excel - télécharger : http://bit.ly/2NsXxxy
Calcul descente de charge avec excel - télécharger : http://bit.ly/2NsXxxy
 
soutenance
soutenancesoutenance
soutenance
 
Descente de charge - Calcul en excel - télécharger ici http://goo.gl/QlXzmc
Descente de charge - Calcul en excel - télécharger ici http://goo.gl/QlXzmcDescente de charge - Calcul en excel - télécharger ici http://goo.gl/QlXzmc
Descente de charge - Calcul en excel - télécharger ici http://goo.gl/QlXzmc
 
Programme assur marketing2014_29-05-2014
Programme assur marketing2014_29-05-2014Programme assur marketing2014_29-05-2014
Programme assur marketing2014_29-05-2014
 
El plagio
El plagio El plagio
El plagio
 
Belleblonde1
Belleblonde1Belleblonde1
Belleblonde1
 

Similaire à Elevage bovins engraissement

3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbeInstitut de l'Elevage - Idele
 
PRESENTATION ENERGY FEED (Francais).pptx
PRESENTATION  ENERGY FEED (Francais).pptxPRESENTATION  ENERGY FEED (Francais).pptx
PRESENTATION ENERGY FEED (Francais).pptxmohamedanouarkouadri1
 
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...Institut de l'Elevage - Idele
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesInstitut de l'Elevage - Idele
 
4. L'allègement des poids de carcasse de jeunes bovins
4. L'allègement des poids de carcasse de jeunes bovins4. L'allègement des poids de carcasse de jeunes bovins
4. L'allègement des poids de carcasse de jeunes bovinsInstitut de l'Elevage - Idele
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesInstitut de l'Elevage - Idele
 
2. L'engraissement de jeunes bovins avec des légumineuses
2. L'engraissement de jeunes bovins avec des légumineuses2. L'engraissement de jeunes bovins avec des légumineuses
2. L'engraissement de jeunes bovins avec des légumineusesInstitut de l'Elevage - Idele
 
2019 diaporama faciliter_l_analyse_du_cout_de_production en elevage ovin viande
2019 diaporama faciliter_l_analyse_du_cout_de_production en elevage ovin viande2019 diaporama faciliter_l_analyse_du_cout_de_production en elevage ovin viande
2019 diaporama faciliter_l_analyse_du_cout_de_production en elevage ovin viandeInstitut de l'Elevage - Idele
 
La complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtimentLa complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtimentInstitut de l'Elevage - Idele
 
Essai d’engraissement de taurillons
Essai d’engraissement de taurillonsEssai d’engraissement de taurillons
Essai d’engraissement de taurillonsraphilax
 
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfeeInstitut de l'Elevage - Idele
 
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...Institut de l'Elevage - Idele
 
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...Institut de l'Elevage - Idele
 
Alimentation des chèvres laitières.ppt
Alimentation des chèvres laitières.pptAlimentation des chèvres laitières.ppt
Alimentation des chèvres laitières.pptISSAM65
 

Similaire à Elevage bovins engraissement (20)

SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdfSPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
 
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
 
PRESENTATION ENERGY FEED (Francais).pptx
PRESENTATION  ENERGY FEED (Francais).pptxPRESENTATION  ENERGY FEED (Francais).pptx
PRESENTATION ENERGY FEED (Francais).pptx
 
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
 
4. L'allègement des poids de carcasse de jeunes bovins
4. L'allègement des poids de carcasse de jeunes bovins4. L'allègement des poids de carcasse de jeunes bovins
4. L'allègement des poids de carcasse de jeunes bovins
 
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantesDu nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
Du nouveau sur les régimes de finition des vaches allaitantes
 
webinaireEME_complet.pdf
webinaireEME_complet.pdfwebinaireEME_complet.pdf
webinaireEME_complet.pdf
 
2. L'engraissement de jeunes bovins avec des légumineuses
2. L'engraissement de jeunes bovins avec des légumineuses2. L'engraissement de jeunes bovins avec des légumineuses
2. L'engraissement de jeunes bovins avec des légumineuses
 
2019 diaporama faciliter_l_analyse_du_cout_de_production en elevage ovin viande
2019 diaporama faciliter_l_analyse_du_cout_de_production en elevage ovin viande2019 diaporama faciliter_l_analyse_du_cout_de_production en elevage ovin viande
2019 diaporama faciliter_l_analyse_du_cout_de_production en elevage ovin viande
 
2022 03 10 webinaire umt se sam_effiviande_vf
2022 03 10 webinaire umt se sam_effiviande_vf2022 03 10 webinaire umt se sam_effiviande_vf
2022 03 10 webinaire umt se sam_effiviande_vf
 
La complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtimentLa complémentation des veaux d’automne en bâtiment
La complémentation des veaux d’automne en bâtiment
 
Essai d’engraissement de taurillons
Essai d’engraissement de taurillonsEssai d’engraissement de taurillons
Essai d’engraissement de taurillons
 
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdfwebinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
webinaires InnOvin_Diaporama du 6 mai 2022.pdf
 
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
CIIRPO - webinaire du 9 juin 2022
 
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee
07 atelier 1-prospective dans 4 regions et modelisation bioeconomique orfee
 
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
Cap Protéines Space 2022 Autonomie protéique en petits ruminants laitiers: co...
 
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
Valorisation des mâles dans les exploitations du bassin allaitant stratégies ...
 
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
 
Alimentation des chèvres laitières.ppt
Alimentation des chèvres laitières.pptAlimentation des chèvres laitières.ppt
Alimentation des chèvres laitières.ppt
 

Plus de rabahrabah

Marche athletique option courses
Marche athletique option coursesMarche athletique option courses
Marche athletique option coursesrabahrabah
 
Marche athletique lbfa
Marche athletique lbfaMarche athletique lbfa
Marche athletique lbfarabahrabah
 
Renforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathoRenforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathorabahrabah
 
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.rabahrabah
 
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
47- les risques de désordres des construcions à ossature boisrabahrabah
 
26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
26- les déformations des charpentes en bois traditionnellesrabahrabah
 
13 634719816400117500
13 63471981640011750013 634719816400117500
13 634719816400117500rabahrabah
 
Rapport caftfr
Rapport caftfrRapport caftfr
Rapport caftfrrabahrabah
 
Rap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarboRap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarborabahrabah
 
Cours mecanique generale
Cours mecanique generaleCours mecanique generale
Cours mecanique generalerabahrabah
 
2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batiment2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batimentrabahrabah
 
Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07rabahrabah
 
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910rabahrabah
 
Elevage bovin laitier
Elevage bovin laitierElevage bovin laitier
Elevage bovin laitierrabahrabah
 
A7f conception+parasismique+des+bâtiments
A7f conception+parasismique+des+bâtimentsA7f conception+parasismique+des+bâtiments
A7f conception+parasismique+des+bâtimentsrabahrabah
 
Catalogue formation hydraulique
Catalogue formation hydrauliqueCatalogue formation hydraulique
Catalogue formation hydrauliquerabahrabah
 
Et231 liaisons structures
Et231 liaisons structuresEt231 liaisons structures
Et231 liaisons structuresrabahrabah
 
Betonnage par temps_chaud_cle28bde6
Betonnage par temps_chaud_cle28bde6Betonnage par temps_chaud_cle28bde6
Betonnage par temps_chaud_cle28bde6rabahrabah
 
Projet sable: LE SABLE ET LE VENT
Projet sable: LE SABLE ET LE VENTProjet sable: LE SABLE ET LE VENT
Projet sable: LE SABLE ET LE VENTrabahrabah
 

Plus de rabahrabah (20)

Marche athletique option courses
Marche athletique option coursesMarche athletique option courses
Marche athletique option courses
 
Marche athletique lbfa
Marche athletique lbfaMarche athletique lbfa
Marche athletique lbfa
 
Renforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathoRenforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois patho
 
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
 
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 
26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
 
13 634719816400117500
13 63471981640011750013 634719816400117500
13 634719816400117500
 
Rapport caftfr
Rapport caftfrRapport caftfr
Rapport caftfr
 
Rap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarboRap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarbo
 
Cours mecanique generale
Cours mecanique generaleCours mecanique generale
Cours mecanique generale
 
Arboriculture
ArboricultureArboriculture
Arboriculture
 
2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batiment2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batiment
 
Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07
 
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
 
Elevage bovin laitier
Elevage bovin laitierElevage bovin laitier
Elevage bovin laitier
 
A7f conception+parasismique+des+bâtiments
A7f conception+parasismique+des+bâtimentsA7f conception+parasismique+des+bâtiments
A7f conception+parasismique+des+bâtiments
 
Catalogue formation hydraulique
Catalogue formation hydrauliqueCatalogue formation hydraulique
Catalogue formation hydraulique
 
Et231 liaisons structures
Et231 liaisons structuresEt231 liaisons structures
Et231 liaisons structures
 
Betonnage par temps_chaud_cle28bde6
Betonnage par temps_chaud_cle28bde6Betonnage par temps_chaud_cle28bde6
Betonnage par temps_chaud_cle28bde6
 
Projet sable: LE SABLE ET LE VENT
Projet sable: LE SABLE ET LE VENTProjet sable: LE SABLE ET LE VENT
Projet sable: LE SABLE ET LE VENT
 

Elevage bovins engraissement

  • 1. ELEVAGE BOVINS A L’ENGRAISSEMENT Introduction L’évolution de la production des viandes rouges entre 1990 et 2006 a été marquée par un équilibre entre l’offre et la demande exprimée, se traduisant par une augmentation moyenne de 1% par an pour atteindre 350.000 tonnes environ. Selon la stratégie d’élevage élaborée pour l’horizon 2020, la production de viande rouge devrait connaître un amélioration à un rythme plus élevé (1,16% par an) pour atteindre 440.000 tonnes en l’an 2020. Face à cette situation, le secteur de production de viandes rouges notamment bovines devrait connaître un développement important basé sur une transformation des élevages existants en unités d’engraissement rationnelles assurant une meilleure productivité et par conséquent, une amélioration de la consommation à travers la diminution des prix de revient du Kilogramme de viande produite. La présente étude se propose de mettre en relief la rentabilité financière d’un élevage de 100 taurillons dans des conditions rationnelles. L’exemple traité permet de tester 3 rations d’engraissement. I.1 ASPECTS TECHNIQUES I.1.1 Choix des animaux L’effectif à engraisser est de 100 taurillons par an répartis en deux bandes de 50 taurillons chacune. Les dates d’entrée et de sortie des animaux seront déterminées en fonction de la conjoncture du marché. Le choix de l’âge et du poids à l’entrée de l’atelier d’embouche est un élément capital pouvant influencer la rentabilité de l’élevage. En effet, cette dernière doit théoriquement augmenter en parallèle avec l’efficacité alimentaire. Donc , l’objectif recherché est d’optimiser l’efficacité alimentaire à travers le choix approprié de l’âge, du poids et de la conduite technique de l’atelier, lequel choix est dicté par les paramètres liés à l’évolution de la croissance des animaux : poids et gain de poids journalier. En effet, pour ces paramètres, il conviendrait de rappeler les éléments suivants (figure 1) :
  • 2. I.1.1.1 La courbe de croissance Cette courbe de croissance laisse distinguer 2 phases 1- Une croissance accélérée pendant le jeune âge de l’animal ; 2- Une croissance retardée aboutissant au poids adulte. Figure 1 : Evolution théorique du poids vif des animaux I.1.1.2 Le croit journalier Le gain moyen quotidien (GMQ) exprimé en kg de poids vif /jour, traduit la vitesse d’augmentation du poids en fonction du temps. L’allure de sa courbe présente 2 phases principales :
  • 3. Figure 2:Evolution théorique du poids vif des animaux La première allant jusqu’à la puberté au cours de laquelle le potentiel de croissance est élevé. Durant cette phase le croit moyen quotidien augmente avec le temps. La deuxième après la puberté où la croissance diminue. Le croit journalier diminue avec le temps. C’est pourquoi, il est recommandé d’opter pour : Des animaux maigres achetés de race croisée à un poids vif moyen de 200 Kg environ ; Un âge à l’abattage de 15 à 18 mois ; Une alimentation de concentration énergétique élevée, donné à volonté à l’auge, pouvant assurer une croissance continue proche du potentiel des animaux. La présente étude se base sur l’hypothèse d’un GMQ avoisinant 1 Kg/j ; soit un poids final de 400 kg environ. D’où la nécessité de suivre de prés, la courbe de croissance des animaux à l’aide de rubans zoométriques. Ce poids permettrait d’obtenir des carcasses très recherchées au moment de la commercialisation. I.1.2 Les bâtiments d’élevage Pour le logement de finition, la supériorité de la stabulation libre pour les bovins en croissance et à l’engraissement a été démontrée ; les principaux avantages apparaissent au niveau de l’investissement, du coût de la main d’œuvre et des performances zootechniques. Les normes dimensionnelles pour les bovins à l’engraissement sont : Age /Poids Aire paillée Aire bétonnée Total (Superficie couverte) 12-18 Mois 3.5m² 2 m² 5.5 m² (200-400 kg) Tableau 1 : Normes dimensionnelles pour les bovins à l’engraissement (Direction d’élevage, 2006) Les besoins dimensionnels totaux pour l’exploitation seront : Aire paillée (superficie couverte) : 175 m² Aire bétonnée : 100 m² Total : 275 m² I.1.3 Le stockage des aliments Les besoins en termes d’infrastructures de stockage sont :
  • 4. Un réservoir de mélasse d’une capacité de 60 m3 ; Un bâtiment de stockages des aliments concentrés d’une superficie de 10 m² ; Un silo d’ensilage : l’amortissement du silo est de comptabilisé dans le coût de production de l’ensilage de maïs. I.1.4 La conduite alimentaire du troupeau Trois rations sont retenues pour tester la rentabilité financière. Ces rations peuvent être modifiées selon les possibilités offertes par l’exploitation et sa localisation par rapport aux points d’approvisionnement des aliments de détail. Le rationnement des taurillons est raisonné en trois phases caractérisés par des poids et des capacités d’ingestion différents et par voie de conséquence, par des rations à densités énergétiques et protéiques différentes. Il est à préciser que les trois rations ont été déterminées par la technique de formulation à moindre coût. Ration 1 : Proposé dans le cas des élevages où l’alimentation est basé principalement sur l’apport des concentrés conventionnels. Tableau 2 : Composition de la ration 1 (Direction d’élevage, 2006) Ingrédients Phase I Phase II Phase III Poids initial (Kg) 200 300 350 Poids final (Kg) 300 350 400 GMQ (g/j) 900 1000 1100 Durées d’engraissement (jour) 100 50 50 Quantité d’aliments consommés (kg/j/animal) *T. tournesol 0.63 0.58 1 *Orge 2 2.63 2 *Son 1.17 1.34 1.87 *PSB 0.21 1.17 1.67 *CMV 80 g/j 120 g/j 130 g/j *Paille 1.5 2 2 Coût de la ration (en Dh/kg de gain) 8.33 11.72 13.32 Ration 2 : c’est une ration à base de mélasse proposée dans les régions proches des usines sucrières
  • 5. . Tableau 3 : Composition de la ration 2 (Direction d’élevage, 2006) Ingrédients Phase I Phase II Phase III Poids initial (Kg) 200 250 300 Poids final (Kg) 250 300 400 GMQ (g/j) 900 1000 1100 Durées d’engraissement (jour) 100 50 50 Quantité d’aliments consommés (kg/j/animal) *Mélasse 2 2.6 4 *Paille 1 1.5 2 *Orge concassée 1.7 1.8 2 *TT 0.8 0.8 0.8 *CMV 0.1 0.1 0.1 Coût de la ration (en Dh/kg de gain) 7.59 8.61 10.61 Ration 3 : c’est une ration à base d’ensilage de maïs .C’est une ration donnée à titre indicatif pour lesquelles exploitations pouvant recourir à ce type de d’alimentation. Tableau 4:Composition de la ration 3 (Direction d’élevage, 2006) Ingrédients Phase I Phase II Phase III Poids initial (Kg) 200 300 350 Poids final (Kg) 300 350 400 GMQ (g/j) 900 1000 1100 Durées d’engraissement (jour) 100 50 50 Quantité d’aliments consommés (kg/j/animal) *Ensilage de maïs 4.5 5 5.5 *foin d’avoine 0.5 1.5 1.5 *T. tournesol 0.5 0.72 0.8 *Orge 1.5 2.4 3.15 *Son 1.2 0.8 0.45 *CMV 70 80 90 Coût de la ration (en Dh/kg de gain) 7.16 9.37 10.46 Tableau 5 : Besoins globaux en aliments d’une bande de 50 taurillons Ingrédients Ration I Ration II Ration III -Mélasse 26 500 -Ensilage de maïs 48 750
  • 6. -Foin d’avoine 10 000 -Paille 17 500 13 750 -T. tournesol 7 100 8 000 6 300 -Orge 21 575 18 000 21 375 -Son 13 875 9 125 -PSB 8 150 -CMV 1 025 1000 775 I.1.5 Encadrement sanitaire Afin d’éviter l’apparition d’éventuels problèmes sanitaires, il est recommandé : De choisir à l’achat, des animaux en bon état de santé ; De faire un test de tuberculination et vacciner les animaux contre les maladies légalement contagieuses ; De procéder au déparasitage interne et externe des animaux. I.2 ASPECTS FINANCIERS I.2.1 Les investissements Tableau 6 : Les investissements pour un élevage bovin engraissement (Direction d’élevage, 2006) Objet Coût (Dh) Bâtiments 62.500 Puits+château d’eau+canalisation 60.000 Autres équipement d’étable (petit matériel…) 80.000 Besoins en fonds de roulement 475.000 Total investissement 677.500 L’investissement total s’élève à 677 500 dirhams dont 70 % pour les besoins en fond de roulement nécessaires pour le démarrage des activités de l’exploitation avant les premières recettes. Dans le cas de ce projet, les besoins en fonds de roulement correspondent aux charges directes d’exploitations de la première bande de taurillons. Les autres équipement (le petit matériel) englobent un petite mélangeur à gasoil équipé de deux broyeurs, l’un pour la paille et l’autre pour les grains ; pesant, brouette..Etc.) Pour l’équipement, il sera procédé à un réinvestissement dans les mêmes conditions, après leur amortissement sur 7 ans. I.2.2 Les frais d’exploitation : charges variables
  • 7. Les charges variables de cette exploitation ont été déterminées sur la base des hypothèses suivantes : *Le fourrage est comptabilisé au coût de production qui tient compte de toutes les charges afférentes à la composante « exploitation agricole » pour une année normale ; -Paille : 0.5 Dh/kg -ensilage de maïs : 0.4 Dh/kg -Foin d’avoine : 1 Dh/kg *Les prix retenus pour les aliments concentrés sont ceux enregistrés du marché de Casablanca ; -Tourteau de tournesol : 1.95 Dh/kg -Orge : 1.7 Dh/kg -Son : 1.6 Dh/kg -PSB : 1.8 Dh/kg -Mélasse : 1.1 Dh/kg *Le CMV est comptabilisé au prix de 6 Dh/kg ; *Les animaux seront achetés au prix de 30 Dh/kg vif, soit 6 000 dirhams par taurillon, dans une conjoncture normale du marché. Les soins vétérinaires, médicaments et interventions sont estimés à 100 Dh/taurillon. I.2.3 Charges fixes -La main d’œuvre nécessaire se présente comme suit : *Un technicien gérant : 4 000 Dh/mois ; *2 Ouvriers payés 1 500 Dh/mois ; 1 Gardien payé 1 500 Dh/mois. -Frais divers : ils regroupent eau, électricité, transport… etc. I.2.4 Les recettes de l’exploitation L’estimation des recettes de l’unité a été faite en tenant compte des hypothèses suivantes : *Vente : -Taurillons : 27 Dh/kg vif ; soit 10 800 dirhams/taurillon ; -Fumier : le produit servira à l’achat de la paille utilisée comme litière. *Effectif vendu : L’effectif de taurillons mis en vente est de 98 taurillons par an si on suppose que le risque de mortalité est de 2%. I.2.5 Le compte d’exploitation prévisionnel Les comptes d’exploitations prévisionnels correspondant aux rations n° 1, 2 et 3 sont présentés dans le tableau suivant (Tableau 7).
  • 8. Tableau 7 : Compte d’exploitation prévisionnel pour une année Objet Prix unitaire en Ration1 Ration2 Ration3 Dh Recettes Animaux 27 Dh/Kg vif 1 058 400 1 058 400 1 058 400 Total recettes 1 058 400 1 058 400 1 058 400 Charges Charges variables Achat animaux 30 Dh/Kg vif 600 000 600 000 600 000 Alimentation 204 000 176 100 194 000 Soins vétérinaires 100 Dh/Tête 10 000 10 000 10 000 Divers et imprévus 5% 10 500 8 000 8 750 Charges fixes Main d'œuvre 102 000 102 000 102 000 Total charges 926 500 896 000 914 750 Résultat brut 131 900 162 400 143 650 Source : Ministère de l’agriculture,du Développement rural et des Pêches maritimes- Direction de l’élevage