SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
La gestionde RH est l’ensemblede mesure et pratiqueayant pour objectifd’optimiseet de mobilisé
les ressources humainspourune plusgrande efficacité
La GRH ne se contente plus de gérer lesressourceshumaines,mais contribue au développement
du capital humain de l’entreprise,par la gestiondes6 activités, a savoir la gestionde recrutement,
formation continue,rémunération,carrière,sanction,et communication interne.
Le Maroc a été déclare insolvable a cause de l’augmentationdesimportations estla baisse des
explorations, sans oublierle choc pétrolier qui estvenue qu’aggraver la situation, a cette époque
la il y a avait pas une directionde RH , maisil y avait une administrationdu personnel qui
considère le salarie comme étant une ressource indispensable , unfacteur de compétitivité qu’il
faut gérer
On peut résume le passage de l’histoire de l’ancienadministrationdu personnel avecla nouvelle
DRH ,sur un lapse du tempsqui a commenceren 1984 lorsque le Maroc a été déclare insolvable ,
cela a conduire les autoritéspublique de adapter le PASSqui consiste a encouragerla concurrence
national , leverlessubvention, encouragerlesinvestisseurs… Apres10 ans de traitementest
exactementen1993 le plande GAT vient a son tour pour réviser les résultatsdu PASS pour qu’il
puisse par la suite générerdes recettes.
En 1996 le Maroc a signé l’accord de ZLE qui étais applique qu’a partir de 2012 , ce derniera
encourager la concurrence a l’échelle internationale puisce que le bute de l’accord étais
l’ouverture au monde , est donc les clientssont devenuplusexigenta l’égarddesentreprises . Ce
qui explique effectivementque âpresla signature de l’accord, on a estimé que 70% des E/es
marocaines ne pourront pas faire face à la forte concurrence étrangère et que seulement30% était
sur vivablesque si et seulementelleschangeaientleurstratégie économique etleurstratégie
humaine.
D’une autre manière lesE/es ont commence a crée la DRH comme effetde mode,mais lorsque on
a signé lesaccords ZLE, le Maroc a compris que la DRH est une nésite pour lesE/es et que la DRH
de l’autre paye trouve l’avenierqui porte la même langue.
En effet dans l’ancien environnement administrer le salarié ne posait pas de problème pour celui-ci,
l’environnement de l’entreprise était fortement protégé par l’Etat. L’environnement duquel soulevait
l’entreprise d’hier n’était pas exigent a l’égard de l’entreprise. Cette dernière décidait ce qu’elle voulait, le
client n’avait pas le choix, car il n’y avait pas de concurrence, qui lui permettraieffectivement de distinguer
la différence, Ce n’est que lorsque l’environnement a changé, qu’il est devenu exigent a l’égard de
l’entreprise.
Le client qui était soumis à l’offre réduite de l’entreprise est devenu roi, c’est lui qui impose ses prix, ses
qualités des biens et services et ses délais. En terme plus simple, le client exige la qualité totale : le prix de
vente le plus bas, les délais les plus courts et la qualité certifiée, pour qu’il puisse à son tour répondre aux
besoins des consommateurs qui sont de plus en plus pressant dans un environnement où la concurrence
est trèsforte ,a cause notamment, de son ouverture à l’étranger.
Pour que l’entreprise jouée la compétitivité est produire une QT , il faut qu’on dispose d’une matiere
preimer de Q , une banque de Q, conception du Q , produit de Q … Tous ses facteurs sont nécessaire pour
que les entreprises survivre dans son environnement concurrentielle est pour autrement dit l’entreprise dois
avoir des personnes de Q afin d’harmoniser tous ses facteurs est pour cela avoir une compétitivité est une
bonne QT. Cette qualité totale vise à présenter à chaque client le produit et/ou le service qui correspond
exactement à ses attentesimplicites et explicite afin de le séduire, de l’attirer et de le fidéliser.
Pour satisfaire les nouvelles exigences du client, et pour garantir sa pérennité et sa survie, l’entreprise n’a
plus de choix, que d’être dotée d’un personnel compétant.
C’est la où les entreprisesMarocaines ont finalement compris que les compétences des salariés est la
condition de survie numéro 1 des entreprise compétitives. Et ces compétences peuvent être définit comme
le résultat de la combinaison de 4 ingrédient indispensable :
Le savoir théorique qui est au sens large l’ensemble des connaissances théoriques acquise a l’école.
Le savoir faire qui est le résultat obtenu de la confrontation du savoir théorique à l’expérience.
Le savoir être appelé aussi savoir comportemental qui relate l’éducation de personne.et pour le réussir 5
qualités sont indispensables : la patience, modestie, savoir-écouter, prise d’initiative, et le respect
d’engagement.
Le savoir vivre c’est savoir donnée aux autres l’envie de vivre avec vous
De nos jours, les compétences sont des perlesrares sur le marché, l’entreprises les cherche partout et
emploie tous les moyens nécessaires pour les attirer et le motiver. La motivation commence par le
recrutement, qui consiste à attirer un nombre suffisant de bonne candidatures et profils nécessaires au
fonctionnement de l’entreprise. Pour optimiser le recrutement,l’entreprise dispose de deux types d'outils
d'évaluation : il s’agit tout d’abord des tests d'aptitude ou de connaissance, pour connaître le niveau
technique de la personne et vérifier ses acquis professionnels, avant de passer à une étape supérieure.
Alors que l'autre niveau de test est d'appréhender le profil psychologique du candidat, par des testsde
personnalité.
Pour atteindre les objectifs de leur direction tous les directions opérationnelles sont appelé a décentraliser
toutes les décisions RH , est non pas de monopoliser leurs activités .
Alors un DO est appelé a être doté non seulement de compétences techniques mais aussi des compétences
managériales. Mais la décentralisation ne veut pas dire la suppression de la fonction DRH. Car après avoir
décentraliser les activités RH le DRH revient pour décentraliser toutes les décisions RH prises par les
différents directeurs opérationnels.
Alors une fois qu’on arriver a attirer les bons profits, il faut savoir comment les motiver , est la motivation
elle est soit totale soit elle n’est pas , est la compétence est l’un des premièresconditions de survie des
entreprises mondialisées, et parce que le salarié compétant connait sa valeur et sont utilité pour la survie de
l’entreprise, le salarié est devenu donc trèsexigeant, il se voit mal d’être traité sur le même degré d’égalité
que les incompétents ou les moins compétents : il refuse d’être administré.
En effet le salarié compétent peut trouver aux jours au l’lendemain une meilleur opportunité du coup il faut
le fidéliser et le motiver pour ne pas aller cherche ailleurs. Cela risque de démotiver les salariés compétents,
raison pour laquelle il faut gère les compétences de chaque collaborateur selon les résultats obtenus et selon
le mérite. Englobant on distingue deux principales tendance de familles d’outils de motivation ; la motivation
matérielle & la motivation psychologique.
La motivation matérielle tient à tout ce qui est lié à la rémunération, dans cette tendance, on trouve tous les
élémentsqui visent à faire bouger la rémunération à savoir les primes. Qui n’est aujourd’hui plus un luxe,
c’est une nécessité pour être compétitive dans le marché, et c’est un véritable outil de motivation car ce
n’est pas le gain qui motive, mais a promesse du gain qui motive.
De l’autre coté, il y a Lesmotivations psychologiques, qu’on arrive jamais à les valoriser en termesde
chiffre. Les salaries attachent une trèsgrande importance à la participation aux décisions, la créativité,
l'intégration au sein de l'équipe, l'accès à l'information, ce qui reflète son besoin d’autonomie, ainsi que sont
besoin d’équité qui doivent aussi être satisfait.
La satisfaction des besoins humains (matérielles ou immatérielles) constitue la source fondamentale de la
motivation qui permet de produire, travailler, créer innover, améliorer la communication au sein de
l'entreprise et optimiser le rendement.
La mise en place d’une politique de gestion de carrière est nécessaire pour éviter la chute de productivité qui
est liée a la l’apprentissage, et pour éviter la stagnation ou la chute de la productivité du salarié. De ce fait
l’entreprise, pour éviter l’apparition de la routine, a intérêt d’adopter les différentes mobilités
(hiérarchique, fonctionnelle, et géographique)
Et parmi aussi les outils de motivations, on trouve la sanction qui est essentielle pour inciter les salariés de
ne pas commettre les mêmes erreurs,à condition d’être bien dosé, car le surdosage ou le sous-dosage
conduit a des effets non souhaités.

Contenu connexe

Tendances

La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la criseLa mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crisePMI-Montréal
 
Grc 1
Grc 1Grc 1
Grc 1dfi10
 
Les fondamentaux du Leadership
Les fondamentaux du LeadershipLes fondamentaux du Leadership
Les fondamentaux du Leadershipkkassifred
 
286525541-Memoire-en-controle-de-gestion.pdf
286525541-Memoire-en-controle-de-gestion.pdf286525541-Memoire-en-controle-de-gestion.pdf
286525541-Memoire-en-controle-de-gestion.pdfachrafSy
 
ERP et conduite du changement
ERP et conduite du changementERP et conduite du changement
ERP et conduite du changementFaurie Christophe
 
Expos emanagement leadership
Expos emanagement leadershipExpos emanagement leadership
Expos emanagement leadershipdiva1990
 
Les courants de la pensée stratégique
Les courants de la pensée stratégiqueLes courants de la pensée stratégique
Les courants de la pensée stratégiqueIkram CHOKRI
 
Les 5 forces de porter - comprendre l'outil
Les 5 forces de porter - comprendre l'outilLes 5 forces de porter - comprendre l'outil
Les 5 forces de porter - comprendre l'outilMarie Delphine SANCHIS
 
Reconnaissance au travail
Reconnaissance au travailReconnaissance au travail
Reconnaissance au travailLITTLE FISH
 
Mémoire de fin d'études sur la formation professionnelle continue dans les en...
Mémoire de fin d'études sur la formation professionnelle continue dans les en...Mémoire de fin d'études sur la formation professionnelle continue dans les en...
Mémoire de fin d'études sur la formation professionnelle continue dans les en...Carole TACHEAU
 
Le marketing territorial et l'attractivité des territoires
Le marketing territorial et l'attractivité des territoiresLe marketing territorial et l'attractivité des territoires
Le marketing territorial et l'attractivité des territoiresVincent GOLLAIN
 

Tendances (20)

Les étapes de la vente
Les étapes de la venteLes étapes de la vente
Les étapes de la vente
 
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la criseLa mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
 
Grc 1
Grc 1Grc 1
Grc 1
 
Manager vs leader
Manager vs leader Manager vs leader
Manager vs leader
 
Conduire le changement
Conduire le changementConduire le changement
Conduire le changement
 
Le tableau de bord
Le tableau de bord Le tableau de bord
Le tableau de bord
 
controle de gestion.pptx
controle de gestion.pptxcontrole de gestion.pptx
controle de gestion.pptx
 
Les fondamentaux du Leadership
Les fondamentaux du LeadershipLes fondamentaux du Leadership
Les fondamentaux du Leadership
 
286525541-Memoire-en-controle-de-gestion.pdf
286525541-Memoire-en-controle-de-gestion.pdf286525541-Memoire-en-controle-de-gestion.pdf
286525541-Memoire-en-controle-de-gestion.pdf
 
ERP et conduite du changement
ERP et conduite du changementERP et conduite du changement
ERP et conduite du changement
 
Expos emanagement leadership
Expos emanagement leadershipExpos emanagement leadership
Expos emanagement leadership
 
Gestion d'équipe
Gestion d'équipeGestion d'équipe
Gestion d'équipe
 
Gestion d'entreprise
Gestion d'entrepriseGestion d'entreprise
Gestion d'entreprise
 
20 KPI social média
20 KPI social média20 KPI social média
20 KPI social média
 
Les courants de la pensée stratégique
Les courants de la pensée stratégiqueLes courants de la pensée stratégique
Les courants de la pensée stratégique
 
Les 5 forces de porter - comprendre l'outil
Les 5 forces de porter - comprendre l'outilLes 5 forces de porter - comprendre l'outil
Les 5 forces de porter - comprendre l'outil
 
Reconnaissance au travail
Reconnaissance au travailReconnaissance au travail
Reconnaissance au travail
 
PFE en Merchandising
PFE en  MerchandisingPFE en  Merchandising
PFE en Merchandising
 
Mémoire de fin d'études sur la formation professionnelle continue dans les en...
Mémoire de fin d'études sur la formation professionnelle continue dans les en...Mémoire de fin d'études sur la formation professionnelle continue dans les en...
Mémoire de fin d'études sur la formation professionnelle continue dans les en...
 
Le marketing territorial et l'attractivité des territoires
Le marketing territorial et l'attractivité des territoiresLe marketing territorial et l'attractivité des territoires
Le marketing territorial et l'attractivité des territoires
 

Similaire à Document grh s5 économie

Les leviers de fidélisation des talents
Les leviers de fidélisation des talentsLes leviers de fidélisation des talents
Les leviers de fidélisation des talentsSage france
 
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vieRight Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vieManpowerGroup
 
Right Management : Comment des discussions de carrière régulières favorisent ...
Right Management : Comment des discussions de carrière régulières favorisent ...Right Management : Comment des discussions de carrière régulières favorisent ...
Right Management : Comment des discussions de carrière régulières favorisent ...ManpowerGroup
 
Motivation et fidelisation
Motivation et fidelisationMotivation et fidelisation
Motivation et fidelisationZakaria Mansouri
 
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétences
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétencesApec RH n°3 - spécial gestion des compétences
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétencesApec
 
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADERFormation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADEREmmanuel Bocquet
 
Drh acteur stratégique
Drh acteur stratégiqueDrh acteur stratégique
Drh acteur stratégiqueCABINET MGRH
 
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
De la Gestion des Compétences à la Démarche CompétenceDe la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
De la Gestion des Compétences à la Démarche CompétenceNabil Gharib
 
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...Nabil Gharib
 
Le MRH ET LA PERFORMANCE DES ORGANISATIONS
Le MRH ET LA PERFORMANCE DES ORGANISATIONSLe MRH ET LA PERFORMANCE DES ORGANISATIONS
Le MRH ET LA PERFORMANCE DES ORGANISATIONSsarah Benmerzouk
 
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe ChéronSébastien Bourguignon
 
Tous commerciaux version vip
Tous commerciaux version vipTous commerciaux version vip
Tous commerciaux version vipNabil Gharib
 
La motivation au travail
La motivation au travail La motivation au travail
La motivation au travail Bilal Zyoute
 
La newsletter de mgrh 7
La newsletter de mgrh 7La newsletter de mgrh 7
La newsletter de mgrh 7CABINET MGRH
 
Pbrh+ groupements employeurs_fiche 22
Pbrh+ groupements employeurs_fiche 22Pbrh+ groupements employeurs_fiche 22
Pbrh+ groupements employeurs_fiche 22CCI Bretagne
 
QRH - recrutement et groupements d'employeurs
QRH -  recrutement et groupements d'employeursQRH -  recrutement et groupements d'employeurs
QRH - recrutement et groupements d'employeursCCI BRETAGNE
 
Le DRH stratège 2008
Le DRH stratège 2008Le DRH stratège 2008
Le DRH stratège 2008Nabil Gharib
 
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisationsLes Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisationsBruno A. Bonechi
 

Similaire à Document grh s5 économie (20)

Les leviers de fidélisation des talents
Les leviers de fidélisation des talentsLes leviers de fidélisation des talents
Les leviers de fidélisation des talents
 
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vieRight Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
 
Right Management : Comment des discussions de carrière régulières favorisent ...
Right Management : Comment des discussions de carrière régulières favorisent ...Right Management : Comment des discussions de carrière régulières favorisent ...
Right Management : Comment des discussions de carrière régulières favorisent ...
 
Motivation et fidelisation
Motivation et fidelisationMotivation et fidelisation
Motivation et fidelisation
 
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétences
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétencesApec RH n°3 - spécial gestion des compétences
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétences
 
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADERFormation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
 
Drh acteur stratégique
Drh acteur stratégiqueDrh acteur stratégique
Drh acteur stratégique
 
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
De la Gestion des Compétences à la Démarche CompétenceDe la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
 
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
 
Développer et motiver
Développer et motiverDévelopper et motiver
Développer et motiver
 
Le MRH ET LA PERFORMANCE DES ORGANISATIONS
Le MRH ET LA PERFORMANCE DES ORGANISATIONSLe MRH ET LA PERFORMANCE DES ORGANISATIONS
Le MRH ET LA PERFORMANCE DES ORGANISATIONS
 
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
 
Tous commerciaux version vip
Tous commerciaux version vipTous commerciaux version vip
Tous commerciaux version vip
 
La motivation au travail
La motivation au travail La motivation au travail
La motivation au travail
 
La newsletter de mgrh 7
La newsletter de mgrh 7La newsletter de mgrh 7
La newsletter de mgrh 7
 
Pbrh+ groupements employeurs_fiche 22
Pbrh+ groupements employeurs_fiche 22Pbrh+ groupements employeurs_fiche 22
Pbrh+ groupements employeurs_fiche 22
 
QRH - recrutement et groupements d'employeurs
QRH -  recrutement et groupements d'employeursQRH -  recrutement et groupements d'employeurs
QRH - recrutement et groupements d'employeurs
 
Socratim dans le Trends 2014
Socratim dans le Trends 2014Socratim dans le Trends 2014
Socratim dans le Trends 2014
 
Le DRH stratège 2008
Le DRH stratège 2008Le DRH stratège 2008
Le DRH stratège 2008
 
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisationsLes Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
 

Document grh s5 économie

  • 1. La gestionde RH est l’ensemblede mesure et pratiqueayant pour objectifd’optimiseet de mobilisé les ressources humainspourune plusgrande efficacité La GRH ne se contente plus de gérer lesressourceshumaines,mais contribue au développement du capital humain de l’entreprise,par la gestiondes6 activités, a savoir la gestionde recrutement, formation continue,rémunération,carrière,sanction,et communication interne. Le Maroc a été déclare insolvable a cause de l’augmentationdesimportations estla baisse des explorations, sans oublierle choc pétrolier qui estvenue qu’aggraver la situation, a cette époque la il y a avait pas une directionde RH , maisil y avait une administrationdu personnel qui considère le salarie comme étant une ressource indispensable , unfacteur de compétitivité qu’il faut gérer On peut résume le passage de l’histoire de l’ancienadministrationdu personnel avecla nouvelle DRH ,sur un lapse du tempsqui a commenceren 1984 lorsque le Maroc a été déclare insolvable , cela a conduire les autoritéspublique de adapter le PASSqui consiste a encouragerla concurrence national , leverlessubvention, encouragerlesinvestisseurs… Apres10 ans de traitementest exactementen1993 le plande GAT vient a son tour pour réviser les résultatsdu PASS pour qu’il puisse par la suite générerdes recettes. En 1996 le Maroc a signé l’accord de ZLE qui étais applique qu’a partir de 2012 , ce derniera encourager la concurrence a l’échelle internationale puisce que le bute de l’accord étais l’ouverture au monde , est donc les clientssont devenuplusexigenta l’égarddesentreprises . Ce qui explique effectivementque âpresla signature de l’accord, on a estimé que 70% des E/es marocaines ne pourront pas faire face à la forte concurrence étrangère et que seulement30% était sur vivablesque si et seulementelleschangeaientleurstratégie économique etleurstratégie humaine. D’une autre manière lesE/es ont commence a crée la DRH comme effetde mode,mais lorsque on a signé lesaccords ZLE, le Maroc a compris que la DRH est une nésite pour lesE/es et que la DRH de l’autre paye trouve l’avenierqui porte la même langue. En effet dans l’ancien environnement administrer le salarié ne posait pas de problème pour celui-ci, l’environnement de l’entreprise était fortement protégé par l’Etat. L’environnement duquel soulevait l’entreprise d’hier n’était pas exigent a l’égard de l’entreprise. Cette dernière décidait ce qu’elle voulait, le client n’avait pas le choix, car il n’y avait pas de concurrence, qui lui permettraieffectivement de distinguer la différence, Ce n’est que lorsque l’environnement a changé, qu’il est devenu exigent a l’égard de l’entreprise. Le client qui était soumis à l’offre réduite de l’entreprise est devenu roi, c’est lui qui impose ses prix, ses qualités des biens et services et ses délais. En terme plus simple, le client exige la qualité totale : le prix de vente le plus bas, les délais les plus courts et la qualité certifiée, pour qu’il puisse à son tour répondre aux besoins des consommateurs qui sont de plus en plus pressant dans un environnement où la concurrence est trèsforte ,a cause notamment, de son ouverture à l’étranger. Pour que l’entreprise jouée la compétitivité est produire une QT , il faut qu’on dispose d’une matiere preimer de Q , une banque de Q, conception du Q , produit de Q … Tous ses facteurs sont nécessaire pour que les entreprises survivre dans son environnement concurrentielle est pour autrement dit l’entreprise dois avoir des personnes de Q afin d’harmoniser tous ses facteurs est pour cela avoir une compétitivité est une
  • 2. bonne QT. Cette qualité totale vise à présenter à chaque client le produit et/ou le service qui correspond exactement à ses attentesimplicites et explicite afin de le séduire, de l’attirer et de le fidéliser. Pour satisfaire les nouvelles exigences du client, et pour garantir sa pérennité et sa survie, l’entreprise n’a plus de choix, que d’être dotée d’un personnel compétant. C’est la où les entreprisesMarocaines ont finalement compris que les compétences des salariés est la condition de survie numéro 1 des entreprise compétitives. Et ces compétences peuvent être définit comme le résultat de la combinaison de 4 ingrédient indispensable : Le savoir théorique qui est au sens large l’ensemble des connaissances théoriques acquise a l’école. Le savoir faire qui est le résultat obtenu de la confrontation du savoir théorique à l’expérience. Le savoir être appelé aussi savoir comportemental qui relate l’éducation de personne.et pour le réussir 5 qualités sont indispensables : la patience, modestie, savoir-écouter, prise d’initiative, et le respect d’engagement. Le savoir vivre c’est savoir donnée aux autres l’envie de vivre avec vous De nos jours, les compétences sont des perlesrares sur le marché, l’entreprises les cherche partout et emploie tous les moyens nécessaires pour les attirer et le motiver. La motivation commence par le recrutement, qui consiste à attirer un nombre suffisant de bonne candidatures et profils nécessaires au fonctionnement de l’entreprise. Pour optimiser le recrutement,l’entreprise dispose de deux types d'outils d'évaluation : il s’agit tout d’abord des tests d'aptitude ou de connaissance, pour connaître le niveau technique de la personne et vérifier ses acquis professionnels, avant de passer à une étape supérieure. Alors que l'autre niveau de test est d'appréhender le profil psychologique du candidat, par des testsde personnalité. Pour atteindre les objectifs de leur direction tous les directions opérationnelles sont appelé a décentraliser toutes les décisions RH , est non pas de monopoliser leurs activités . Alors un DO est appelé a être doté non seulement de compétences techniques mais aussi des compétences managériales. Mais la décentralisation ne veut pas dire la suppression de la fonction DRH. Car après avoir décentraliser les activités RH le DRH revient pour décentraliser toutes les décisions RH prises par les différents directeurs opérationnels. Alors une fois qu’on arriver a attirer les bons profits, il faut savoir comment les motiver , est la motivation elle est soit totale soit elle n’est pas , est la compétence est l’un des premièresconditions de survie des entreprises mondialisées, et parce que le salarié compétant connait sa valeur et sont utilité pour la survie de l’entreprise, le salarié est devenu donc trèsexigeant, il se voit mal d’être traité sur le même degré d’égalité que les incompétents ou les moins compétents : il refuse d’être administré. En effet le salarié compétent peut trouver aux jours au l’lendemain une meilleur opportunité du coup il faut le fidéliser et le motiver pour ne pas aller cherche ailleurs. Cela risque de démotiver les salariés compétents, raison pour laquelle il faut gère les compétences de chaque collaborateur selon les résultats obtenus et selon le mérite. Englobant on distingue deux principales tendance de familles d’outils de motivation ; la motivation matérielle & la motivation psychologique. La motivation matérielle tient à tout ce qui est lié à la rémunération, dans cette tendance, on trouve tous les élémentsqui visent à faire bouger la rémunération à savoir les primes. Qui n’est aujourd’hui plus un luxe,
  • 3. c’est une nécessité pour être compétitive dans le marché, et c’est un véritable outil de motivation car ce n’est pas le gain qui motive, mais a promesse du gain qui motive. De l’autre coté, il y a Lesmotivations psychologiques, qu’on arrive jamais à les valoriser en termesde chiffre. Les salaries attachent une trèsgrande importance à la participation aux décisions, la créativité, l'intégration au sein de l'équipe, l'accès à l'information, ce qui reflète son besoin d’autonomie, ainsi que sont besoin d’équité qui doivent aussi être satisfait. La satisfaction des besoins humains (matérielles ou immatérielles) constitue la source fondamentale de la motivation qui permet de produire, travailler, créer innover, améliorer la communication au sein de l'entreprise et optimiser le rendement. La mise en place d’une politique de gestion de carrière est nécessaire pour éviter la chute de productivité qui est liée a la l’apprentissage, et pour éviter la stagnation ou la chute de la productivité du salarié. De ce fait l’entreprise, pour éviter l’apparition de la routine, a intérêt d’adopter les différentes mobilités (hiérarchique, fonctionnelle, et géographique) Et parmi aussi les outils de motivations, on trouve la sanction qui est essentielle pour inciter les salariés de ne pas commettre les mêmes erreurs,à condition d’être bien dosé, car le surdosage ou le sous-dosage conduit a des effets non souhaités.