SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  67
Télécharger pour lire hors ligne
Conseils aux voyageurs en
milieu tropical
EPU Sablé/Sarthe
2/02/2016
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
1
Vos objectifs
1-actualisation des recommandations vaccinales (hépatite A et B,
typhoïde, méningite, fièvre jaune) ?

2- quelle stratégie adopter pour la prophylaxie du paludisme ?

3- rappel des conseils alimentaires usuels, intérêt des produits de
désinfection de l’eau.
4
- composition de la trousse du voyageur (faut il des
antibiotiques ?).
5
- quels sites internet consulter pour préciser les risques d’une
destination ?
6 - quelle est l’indication de la consultation spécialisée?
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
2
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
3
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
4
Rougeole
D.Chabasse
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
5
Vaccin ROUVAX® monovalent
• Indications: tous les enfants âgés de 6 mois à
11mois qui vont voyager en zone d’endémie
avec le vaccin monovalent Rouvax®
• Par la suite 2 doses de vaccins trivalents (
ROR® )
• 1ere dose à 12 mois , 2éme dose à 16-18 mois
• Attendre 1 mois entre le monovalent et la 2éme
dose du trivalent
D.Chabasse
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
6
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse
Hépatite B
Cabinets dentaires à Pondichéry
et dans le nord Vietnam
Et salle de soins dispensaire en Afrique
8
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse
8
Situations d’expositions Nb de cas %
Aucune 127 27,9
Risque sexuel 162 35,5
Voyage en pays d’endémie 103 22,6
Exposition familiale 38 8,3
Parent AgHBs + 34 7,5
Autres 9 2,0
Usage de drogues IV 10 2,2
Vie en institution 24 5,3
Profession exposée 15 3,3
Tatouage, piercing 20 4,4
les facteurs de risque évoqués pouvant être multiples,
Hépatite B- EXPOSITION
BEH 25 décembre 2007 - expositions potentielles au cours des 6 mois
précédent .Les signes (456 déclarations 2004-2006)
9Conseils aux voyageurs ,2015
D.Chabasse 9
Hépatite B Recommandations du calendrier
vaccinal
Pour les voyageurs (groupe) à risque : 2
injections à M0-M1 Rappel 6 à 12 mois plus
tard
Schémas en cas de départ imminent
: J0--‐J7(ouJ10*)--‐J21 (*selon le vaccin)
Rappel : 1 an après la 1re injection
Séjours fréquents ou prolongés dans des pays
de forte ou moyenne prévalence du portage
chronique du virus
BEH 2015
La fréquence de l’hépatite B en
France, toutes formes confondues,
est de l’ordre de 200 à 300.000 cas
et on évalue à 300 millions le
nombre de porteurs chroniques dans
le monde.. Le virus de l’hépatite B
est présent dans toutes les
sécrétions et il est, contrairement au
virus C, facilement transmissible.
Autrement dit de faibles
concentrations de virus B sont
suffisantes à sa transmission par la
salive ou par voie sexuelle ou
périnatale.
Chez le voyageur les risques :
-rapports sexuels
-toxicomanie
-Injections(traumatismes, accidents, ..)
-tatouages, piercings,
-soins dentaires,
-acupuncture
Conseils aux voyageurs ,2015
D.Chabasse
Vaccins liés à la destination tropicale,
sa durée , les risques potentiels
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
11
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
12
Vaccin anti amaril :Fièvre jaune
Un vaccin en C.V.I.
D.Chabasse
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
13
Afrique non malade
Amérique meurt
Singe
Humain
Épidémie
Aèdes Aèdes
Cas sporadiques
Milieu selvatique
Épidémie rurale
Contact selvatique
10 jours
Canopée
Singe:
Fièvre jaune
Épidémie urbaine
Zone d’émergence Zone urbaine
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 14
D.Chabasse
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe 15
Obligatoire : Fièvre jaune
( STAMARIL),
Sur rendez-vous à Angers (02 41 35 36 57),
validité au moins 10 ans, sans doute à vie
réalisable à partir de 9 mois (6 mois parfois)
CI: Grossesse (sauf si zone à risque élevé)
déficit immunitaires ( VIH si CD4 < à 200 ,
allergie vrai à l’œuf, affections évolutives ,
affections malignes évolutives, ablation du
thymus ou irradiation
Traitements IS: anti métabolites, agents
alkylants, inhibiteurs de cytokines
(tacrolimus),chimiothérapie, anti TNF,
corticothérapie (plus de 2 semaines, > à 1 mg/kg
FJ : Les effets secondaires
• Effets mineurs : assez fréquents, précoces J2-J5
– Fébricule, céphalées, asthénie
– Bien maîtrisé par du paracétamol
• Effets secondaires viscérotropes - dans les 10 jours
– Rares 4 à 5 cas par million de vaccinations
– Maladie grave, mortalité élevée (60%)
– 2 facteurs mis en évidence:
• âge >60 ans et primovaccination
• Effets secondaires neurotropes - dans les 3 semaines
– Rares 5 à 6 par million de vaccinations
– Méningoencéphalite
– Convulsions notamment chez l'enfant
Déclaration de Pharmacovigilance
D.Chabasse 16
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
17
Encéphalite japonaise
1935
1970s
1985
19651969
1995
1997
1998
1949
Culex tritaeniorhynchus
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
17
D.Chabasse
18
Encéphalite japonaise
• En Asie
– 35 - 50.000 cas / an
– 10 - 15.000 morts / an
– 30% mortalité et 30 à 50% des survivants
gardent des séquelles neurologiques graves
– 1/50 à 1/300 sont symptomatiques
• Chez les touristes
– Cas exceptionnels mais souvent graves
– Tous types de séjours
• En zone rurale, avec activité extérieure
importante
• (zone de rizières et de marécages)
• À Bali pour 15 jours ??
Probabilité en cas de séjour en zone rurale (nuits) et pendant la saison
de transmission: 1 pour 5000
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
18
Probabilité pour un voyageur européen : moins de 1 pour 1 million
D.Chabasse
Rizières mais aussi fosses septiques
Epidémiologie
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
19
20
Les indications ( ambiguës) de la
vaccination selon les sites d’infos
WHO CDC NaTHNaC DTG INVS
Exposition à
l'extérieur, en
milieu rural
durant la
saison de
transmission
Voyageurs
dont le trajet
comprend un
séjour en
milieu rural et
dans les aires
de cultures et
l'élevage
Voyageurs
dont le trajet
comprend des
séjours dans
les zones de
rizières durant
la saison de
transmisison.
Les séjours
prolongés
représentent
un risque plus
important
Voyageurs dont
le séjour dure
plus de 15 jours
avec plus
particulièrement
des nuitées en
zone rurale et
une ppav
inadaptée
Voyageurs
séjournant
dans les zones
à risques
durant la
saison de
transmission
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
20D.Chabasse
Pour affiner l'indication
Les expatriés ou les personnes amenées à un séjour >30 jours
Les adultes se rendant dans ces régions, avec une activité extérieure
importante :
– dans les zones de rizières ou de marécages
– pendant la période de transmission du virus, notamment pendant la saison des
moussons, quelle que soit la durée du séjour.
Pour les routards, activités à risque :
- dormir à la belle étoile sans moustiquaire
- camper
- travailler à l’extérieur
- cyclisme
- Randonnée
Schéma Vaccinal : Ixiaro®
Enfants, adolescents adultes 2 injections à J0 et J28; Rappel 1 -2 ans
2 mois à 3 ans demi dose
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 21
L’encéphalite à tiques de l’Europe de l’est (ETEE)
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse
22
Epidémiologie
ETEE-Transmission
• Vecteur : Tique
– morsure non douloureuse
– Repas long : plusieurs jours
– transmission 12 heures après
• Autres modes de transmission
– Ingestion lait cru non pasteurisé
• chèvre, vache, brebis
– laboratoire
– transfusion sanguine
• Facteurs favorisants :
activités en foret
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2015
Prévention: vaccins et tire-tique
• les vaccins :
– vaccin entier tué : culture sur
fibroblaste poulet
– TICOVAC ® a partir de 1 an
– ENCEPUR ® a partir de 12 ans
• la vaccination :
– schéma classique
• J0 J30 J270 (240 à 360)
• rappel tous les 3-5 ans?
• demi dose entre 1 et 16 ans
– schéma court
• J0 J7 J21(J35
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
24
Vaccins proposés pour le risque lié au
péril fécal
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
25
Fièvre typhoïde
On estime à dix millions, le nombre de nouveaux cas
par an et à 2000 le nombre de décès par jour à
travers le monde.
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
26
Vaccin polyosidique spécifique de S.
typhi seul, ou combiné avec hépatite A
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
27
1244 cas
Hépatite A
Maladie à déclaration obligatoire
France 2010
pic en septembre/octobre enfants et adultes
Paimpol 2007 47 cas : Réémergence ?????
Saint Etienne 2008 30 cas en Maternelle.
2010 : 55 cas avec des tomates séchées importées de Turquie
Séjour hors métropole : 53% Maghreb, 25% Afrique
Commerce international : Tomates séchées …
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 28
• Hépatite A : J0 – ensuite dans 2- 3 ans
Protection à vie avec 2 injections
• Typhoïde : 1 injection J0 protection 3 ans
Pas de contre indication particulière
Sérologie pré vaccinale Hépatite A :
Ac totaux contre le VHA à partir de 50
ans
Les Vaccins du péril fécal
Recommandation pour le vaccin Hépatite A:
Vacciner les enfants dont au moins un des parents
est originaire de la migration et susceptible de
voyager
J. O. du 15 novembre de l’arrêté du 26 octobre 2011.
Sécurité Sociale rembourse aux patients atteints de
mucoviscidose ou d'hépatopathie chronique active
les vaccins HAVRIX 720 ou1440.
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 29
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
30
Le schéma vaccinal pour les adultes
âgés de 18 ans et plus comporte
une dose (50 U) avec une dose de
rappel 6 à 18 mois après la
première dose, afin de conférer une
immunité à long terme.
De 1 à 15 ans révolus : administrer
Havrix 720 ou Avaxim 80.
Vaqta 50 U : un nouveau vaccin
contre l’hépatite A disponible en
pharmacie d'officine et pour les
collectivités
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,201 3 31
Vaccin contre le choléra ?
31D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
Le vaccin Dukoral®
Suspension et granulés effervescents de bicarbonate de sodium pour
suspension buvable. 2 doses per os à 1 à 6 semaines d’intervalle, ne rien
manger ni boire 1 h avant l’ingestion du vaccin
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
32
A réserver
aux
soignants
exposés »
Autres vaccins selon les
situations
• Vaccin anti rabique
préventif
• Méningocoques
• Tuberculose
• Leptospirose
• Grippe
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
33
Au cas par
cas !
La vaccination antirabique
préventive
Laurie Lhuillier® 2009 - Inde
D.Chabasse 34Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
35
Vaccin contre la Rage
• Professions exposées
• Enfants
• Séjours longs et
répétés loin d’un
centre de santé
• Déplacement en vélo,
trekkings
Rabdovirus constamment mortel
en l’absence de traitement.
50 000 cas par an ( OMS )
Vecteurs :
• Chiens,
• chauve souris,
• chat,
• renard,
• cheval,
• raton laveur,
• mangouste,
• singe …….
Trois injections : J0, J7, J28.
Rappel 1 an plus tard.
Protection 5 ans.
La vaccination préventive ne
dispense pas, en cas de morsure,
de vaccination curative.
La rage
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse
36
Méningococcie:
répartition des
sérogroupes de
méningocoques à travers
le Monde
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
37
Vaccins anti-
méningococcique
Vaccin polysaccharidique
- Mencevax™(ACW135Y) (G.S.K.) - Coût : 1 dose +
0,5 ml de solvant : 32,99 euros
Vaccin conjugué ++ A C Y W135 ( > 52 euros)
- Menveo™ (Novartis Pharma) - 1 dose + 0,5 ml de
solvant :(uniquement pour les adultes et les enfants à
partir de l'âge de 2 ans
- - Nimenrix™ (GSK) - : 1 dose + 0,5 ml de solvant :
(uniquement pour les adultes et les enfants à partir
de l'âge de 1 an)
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2015 38
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
39
Le paludisme
Grave, potentiellement
mortel,
En France, environ 3500 cas
par an au retour de zones
impaludées – 10-20 morts
par an
Pas de vaccins !!
La prévention est
fondamentale
Se soigne bien si le traitement est rapidement mis en route
Diagnostic en urgence: frottis sanguin et TDR
Origine du paludisme d’importation en France
2006 2007 2008 2009 2010 2011
Guyane (militaires à 60%) 86 = 3,1% 86 = 4% 127 = 5,7% 141 = 6,6% 89 = 3,8% 83 = 4,4%
Autre Am. Latine 14 = 0,6% 9 = 0,4% 17 = 0,3% 26 = 1,2% 35 = 1,5% 12 = 0,7%
Afrique + ocean indien 2642 = 95,3% 2011 = 94,3% 2064 = 92% 1939 = 90,6% 2182 = 92,3% 1746 = 92,4%
Asie (de l'Inde au Japon) 28 = 1% 27 = 1,3% 35 = 1,6% 35 = 1,6% 57 = 2,4% 48 = 2,5%
Source : Centre National de Référence du paludisme d’importation
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/SartheD.Chabasse
40
Le paludisme, son cycle
anophèle
sang
foie
SPOROZOÏTES
CORPS
BLEUS
MEROZOÏTES
TROPHOZOÏTES
SCHIZONTES
MEROZOÏTES
GAMETOCYTES
GAMETES
OOKiNETEOOCYSTE
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 41
Quasi exclusivement pour voyages en Afrique
Traitement préventif du paludisme
- Protection anti-vectorielle +++
- Chimioprophylaxie
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 42
Traitement préventif du paludisme
- Protection anti-vectorielle +++
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 43
Prévention individuelle
anti-moustique
Répulsifs ou
« repellents »
D.Chabasse 44Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
La Protection Personnelle Anti
Vectorielle (PPAV)
• Tenue vestimentaire
• Répulsifs
• DEET, EBAAP (IR3535®)
PMDBRO (citriodiol™),
Picaridine
• Moustiquaires
imprégnées
• Insecticides
d'ambiance
• Imprégnation des
tissus
• Serpentins fumigènes
• Bracelets imprégnés
• Huiles essentielles
• Ultra-sons
• Vitamine B1
• Traitement
homéopathique
OUI NON
En aucun cas la PPAV ne dispense
d'une vaccination ou d'une
Chimioprophylaxie du paludisme
si elles sont indiquées par ailleurs
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
45
Traitement préventif du paludisme
- Protection anti-vectorielle +++
- Chimioprophylaxie
. Chloroquine (Nivaquine®)
. Chloroquine-Proguanil (Savarine®)
. Méfloquine (Lariam®)
. Atovaquone –Proguanil (Malarone® )
. Doxycycline (Doxypalu®, Doxy Gé ®,Granu doxy®..)
Poursuite au retour +++
. Atovaquone-Proguanil = 1 semaine
. Doxycycline = 4 semaines
Rappel : la chimioprophylaxie n’empêche pas l’impaludation mais vise à
empêcher la survenue de l’accès palustre !
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 46
Comment utiliser la chimioprophylaxie
Elle a une action sur la crise et non sur la piqûre du
moustique. On doit tenir compte de l’âge, de la durée du
séjour et des conditions de recours aux soins
ICD Disponible en France dosage Utilisation et
précaution
Doxycycline Doxypalu® 100 or 50
Granudoxy® Gé100
Doxy® Gé 100
< 40 kg: 50mg/j
≥ 40 kg: 100 mg/j
> 8 ans
Repas du soir
28j après le retour
Atovaquone
-Proguanil
Malarone® enfant
62,5/25
[5-7kg[ ½ cp/j
[7-11kg[ ¾ cp/j
[11-21kg[ 1cp/j
[21-31kg[ 2cp/j
[31-40kg[ 3cp/j
Avec un aliment riche en
graisse
7j après le retour
Cher
Méfloquine Lariam® 250 5 mg/kg/semaine Troubles du sommeil
A débuter avant le
départ, à poursuivre 3
semaines après
Coupe comprimés
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
47
Variabilité des niveaux de transmission selon les régions
des pays
Il n’y a pas de transmission du
paludisme dans les grandes villes du
Proche et du Moyen-Orient, du reste de
l’Asie (excepté en Inde) et d’Amérique
du Sud (excepté en Amazonie). Le
paludisme ne se transmet
habituellement pas au-dessus de 1 500
mètres d’altitude en Afrique et de 2 500
mètres en Amérique ou en Asie.
L’identification du pays de destination
est insuffisante il faut aussi tenir compte
de la région visitée des conditions de
séjour et de la saison.
BEH, 9 juin 2015
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/SartheD.Chabasse
48
Séjours itératifs de courte durée
Certains professionnels sont
amenés à faire des
séjours brefs et répétés pendant
plusieurs années,
voire toute leur carrière (navigants,
ingénieurs et techniciens
pétroliers ou miniers, commerciaux
divers).
Dans ces cas, une
chimioprophylaxie antipaludique
prolongée est inappropriée, voire
contre-indiquée
BEH, 9 juin 2015
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 49
Séjours de longue durée (plus de trois mois)
La prévention du paludisme doit faire l’objet d’une
information approfondie. Il est utile de remettre au
patient un document rédigé. Il est nécessaire d’insister
sur la protection contre les piqûres de moustiques
(répulsifs, moustiquaire, etc.,) Lors du premier séjour,
la chimioprophylaxie adaptée au niveau de résistance
devrait être poursuivie au moins pendant les six
premiers mois. Au-delà de cette durée et si la
poursuite d’une prise continue pendant plusieurs
années pose des problèmes d’observance,
la chimioprophylaxie peut être modulée avec l’aide des
médecins référents locaux. Une prise intermittente
durant la saison des pluies ou lors de certains
déplacements en zone rurale peut par exemple être
envisagée. Dans tous les cas, il est indispensable que
la prise en charge rapide d’une fièvre par le médecin
référent puisse être assurée
BEH, 9 juin 2015
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
50
Traitement présomptif
Un traitement antipaludique sans avis médical
pendant le séjour doit rester l’exception et ne
s’impose qu’en l’absence de possibilité de prise
en charge médicale dans les 12 heures suivant
l’apparition de la fièvre. Il doit toujours être
l’application de la prescription d’un médecin,
consulté avant
le départ. La possession d’un médicament destiné à
un traitement dit « de réserve » en zone d’endémie
palustre peut se justifier lors d’un séjour de plus
d’une semaine avec déplacements en zone très
isolée, mais aussi dans des circonstances qui
incitent, après avis d’un médecin référent, à ne plus
poursuivre la chimioprophylaxie antipaludique, telles
que les voyages fréquents et répétés ou après six
mois d’expatriation
BEH, 9 juin 2015
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 51
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
52
Autres maladies « à vecteurs »
• Pas de VACCINS!!
• Pas de Chimioprophylaxie
• La Dengue ++
• Le chikungunya
• Virus Zika , risque femmes
enceintes
• La trypanosomose
( en Safari )
Que les
répulsifs !!
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
53
Répartition
mondiale
du virus
ZIKA
D.Chabasse
Les femmes enceintes ou en désir de
conception,, sont invitées, le cas
échéant à reporter leur projet de
voyage.
54
le virus (Zika flavivirus) est transmis
par les moustiques, majoritairement
par Aedes aegypti. Les symptômes
sont généralement bénins et ne durent
que 2 à 7 jours. L'infection peut ainsi
passer inaperçue ou être
diagnostiquée à tort comme la dengue,
le chikungunya ou d'autres infections
virales entraînant la fièvre et une
éruption cutanée. Les infections
asymptomatiques sont fréquentes,
seule une personne infectée sur 4
développe des symptômes.
DGS du 22.01.2016
Les femmes enceintes ou en désir de
conception, résidant dans les zones )à risque
sont invitées au respect strict des mesures de
protection individuelle et les bonnes pratiques
relatives à l’utilisation des produits insecticides
et répulsifs
Zika = risque de microcéphalie fœtale ou néonatale
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
55
Zones d’endémie de la
Dengue
Prévention du « péril fécal » , principes généraux
• Entretien des mains
– Lavage des mains à l'eau savonneuse
– Les produits hydro alcooliques
– Désinfection
– Sur mains propres et sèches
– Temps de friction suffisant
• Adage : Manger cuit et chaud
– "Le faire bouillir, le cuire, l’éplucher ou l'oublier"
– Ce qui ne se cuit pas se lave et se pèle ou ne se
mange pas
• Traitement de l'eau si eau suspecte
– Ébullition (tisane, thé, décoctions)
– Filtration
– Traitement chimique (Aquatabs® - Micropur forte®)
D.Chabasse 56Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
57
Traitement physique de l’eau
Filtration céramique 2 µm,
Associé ou non à un filtre
charbon
Ceradyn ®Katadyn®
Chamberland®
Essert®
Traitement chimique de l'eau
Chimique :
-sels de sodium de
1,3-dichloro-s-triazine 2,4,6 - trione
-DCCNa
-- eau de Javel 12°Cl : 3 gouttes/l
ions argentD.Chabasse 58Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
1 620 000
4 290 000
263 000
183 000
1 040 000
840 000
416 000
Pharmacie de voyage – altitude : 60 800
Pharmacie de voyage – sahara : 51 800
Les ressources pour les voyageurs
considérables !
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
59
Les sites homologués
http://www.diplomatie.gouv.fr (site du Ministère des
Affaires Etrangères)
http:// www.cimed.org
http:// www.smi-voyage-sante.com
http//www.sante-voyages.com
http://www.pasteur-lille.fr/vaccination-voyages.php
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
60
La trousse du Voyageur
Les grands principes
• Faire face au plus
pressé
– Douleurs
– Diarrhée
– Surinfections cutanées
– Traumatologie
• Nuancer les choses par
rapport à l'accès au
soins sur place
• Être autonome environ
2 jours
• Matériel dédié
• Disposer des
traitements en cours
• Ordonnances jointes
• Avec le bagage de
cabine
• Quantité suffisante pour
faire face à un aléa de
trajet
• N° de tel de l'assistance
médicale
•Un contenant dédié
•Sans déconditionner les produits
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
61
La proposition de trousse
- sur ordonnance -
• Protection contre le
paludisme et les maladies
vectorielles
– Répulsifs et PPAV
– Chimioprophylaxie
– Éventuellement traitement de
réserve
• Médicaments systémiques
– Antipyrétiques- antalgiques
– Antidiarrhéiques (racécadotril)
• Antibiothérapie éventuelle
• Diarrhée-infection urinaire
• Infection pulmonaire
• Infection cutanée
• Sels de réhydratation
• A discuter
– Antiémétique
– "Kit d'injection et perfusion"
• Médicaments
normalement utilisés
– Contraception
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse 62
Les compléments utiles
• Traitements locaux
conditionnés en monodose
– Collyres antiseptiques
– Désinfectants cutanés
• Produits hydro alcooliques
• Désinfection chimique de
l'eau
• Protection solaire
• Particularités
– Lentilles cornéennes
– Savon alcalin
• Matériels
• Thermomètre incassable
• Paire de ciseaux
• Compresses et Sparadrap®
– Bandes de contention
• Velpeau®
• Repositionnable
– Préservatifs NF
Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
D.Chabasse
63
Cas pratique, il y a 5 jours
Une femme enceinte de 14 semaines doit se rendre en République
Dominicaine. Elle me pose la question du risque fœtal (anomalies
neurologiques) vis à vis du virus Zika. Je vois que certains pays (Salvador,
Colombie) déconseillent une grossesse actuellement compte tenu de cette
épidémie. La laisseriez vous partir ?
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
64
Que lui répondez-vous ?
Observation
• Un couple Mr M. 42 ans , sans antécédent
particulier , Mme M 39 ans également en
bonne santé , et leur 2 enfants Sophie 7 ans
et Pierre 10 ans décident de partir « en
vacances » l’ été prochain ( dans 6mois ) au
Kenya, durant 15 jours dont une semaine
complète en « safaris » dans la réserve
d’Omboseli et la 2éme semaine à Mombassa
sur la mer rouge (explorer la barrière de
corail et baptême de plongée sous-marine )
D. Chabasse 65Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
Parc d’Amboseli
D. Chabasse 66
Conseils aux voyageurs ,2016
Sablé/Sarthe
Bon voyage
D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 ,
Sablé/Sarthe
67

Contenu connexe

Tendances

Degos Du Poynard 2009
Degos Du Poynard 2009Degos Du Poynard 2009
Degos Du Poynard 2009odeckmyn
 
Degos Vaccination
Degos VaccinationDegos Vaccination
Degos Vaccinationodeckmyn
 
Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1odeckmyn
 
Guérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possibleGuérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possiblesoshepatites
 
Hepatite Conseil 07
Hepatite Conseil 07Hepatite Conseil 07
Hepatite Conseil 07soshepatites
 
Vivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique BVivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique Bsoshepatites
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire NaturellePeron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelleodeckmyn
 
Peron vhavhedu2015
Peron  vhavhedu2015Peron  vhavhedu2015
Peron vhavhedu2015odeckmyn
 
Hépatite b français
Hépatite b françaisHépatite b français
Hépatite b françaissoshepatites
 
Lebray damp du16
Lebray damp du16Lebray damp du16
Lebray damp du16odeckmyn
 
Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavheodeckmyn
 
Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012odeckmyn
 
Guide des hépatites 2012
Guide des hépatites 2012Guide des hépatites 2012
Guide des hépatites 2012soshepatites
 
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et prévention
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et préventionLe paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et prévention
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et préventionInstitut Pasteur de Madagascar
 
Thibault vha-vhe 2014
Thibault vha-vhe 2014Thibault vha-vhe 2014
Thibault vha-vhe 2014odeckmyn
 
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)Mohamed Makhlouf
 

Tendances (20)

Degos Du Poynard 2009
Degos Du Poynard 2009Degos Du Poynard 2009
Degos Du Poynard 2009
 
Degos Vaccination
Degos VaccinationDegos Vaccination
Degos Vaccination
 
Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1
 
Guérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possibleGuérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possible
 
Hepatite Conseil 07
Hepatite Conseil 07Hepatite Conseil 07
Hepatite Conseil 07
 
Vivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique BVivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique B
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire NaturellePeron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
 
Peron vhavhedu2015
Peron  vhavhedu2015Peron  vhavhedu2015
Peron vhavhedu2015
 
Hépatite b français
Hépatite b françaisHépatite b français
Hépatite b français
 
Lebray damp du16
Lebray damp du16Lebray damp du16
Lebray damp du16
 
Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavhe
 
Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012
 
Epidemie du CHIKUNGUNYA
Epidemie du CHIKUNGUNYAEpidemie du CHIKUNGUNYA
Epidemie du CHIKUNGUNYA
 
Revue afh n 210
Revue afh n 210Revue afh n 210
Revue afh n 210
 
Atelier Ebola 2015
Atelier Ebola 2015Atelier Ebola 2015
Atelier Ebola 2015
 
Guide des hépatites 2012
Guide des hépatites 2012Guide des hépatites 2012
Guide des hépatites 2012
 
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et prévention
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et préventionLe paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et prévention
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et prévention
 
Vih jm 09 10 12
Vih jm 09 10 12Vih jm 09 10 12
Vih jm 09 10 12
 
Thibault vha-vhe 2014
Thibault vha-vhe 2014Thibault vha-vhe 2014
Thibault vha-vhe 2014
 
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
 

En vedette

Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16raymondteyrouz
 
Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016raymondteyrouz
 
Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 raymondteyrouz
 
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16raymondteyrouz
 
Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15raymondteyrouz
 
Had sablé la flèche
Had sablé la flècheHad sablé la flèche
Had sablé la flècheraymondteyrouz
 
Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15raymondteyrouz
 
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15raymondteyrouz
 
Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15 Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15 raymondteyrouz
 
Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15raymondteyrouz
 
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15raymondteyrouz
 
Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15raymondteyrouz
 

En vedette (17)

Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16
 
Les tso
Les tsoLes tso
Les tso
 
Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016
 
Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16
 
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
 
Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16
 
Gestion ad
Gestion adGestion ad
Gestion ad
 
Cat ulcères
Cat ulcèresCat ulcères
Cat ulcères
 
Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15
 
Mdph pe 13 10 15
Mdph pe 13 10 15Mdph pe 13 10 15
Mdph pe 13 10 15
 
Had sablé la flèche
Had sablé la flècheHad sablé la flèche
Had sablé la flèche
 
Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15
 
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15
 
Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15 Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15
 
Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15
 
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
 
Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15
 

Similaire à Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16

Les hépatites B et C… et nous, tout le monde peut être concerné
Les hépatites B et C… et nous, tout le monde peut être concernéLes hépatites B et C… et nous, tout le monde peut être concerné
Les hépatites B et C… et nous, tout le monde peut être concernésoshepatites
 
Vaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescentVaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescentJoris Fagbemiro
 
Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012odeckmyn
 
Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014odeckmyn
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist NatPeron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Natodeckmyn
 
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREL’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREsoshepatites
 
Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1Mede Space
 
Rougeole : informatinons essentielles_ Vaccination
Rougeole : informatinons essentielles_ VaccinationRougeole : informatinons essentielles_ Vaccination
Rougeole : informatinons essentielles_ VaccinationPascal Boulet
 
Hépatite C Les recommandations de l'EASL
Hépatite C Les recommandations de l'EASLHépatite C Les recommandations de l'EASL
Hépatite C Les recommandations de l'EASLClaude EUGENE
 
Hépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.pptHépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.pptodeckmyn
 
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.pptCours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.pptaffoueawaAngeMireill
 
Agfhge présentation
Agfhge  présentationAgfhge  présentation
Agfhge présentationsoshepatites
 
Hépatite B la vaccination.ppt
Hépatite B  la vaccination.pptHépatite B  la vaccination.ppt
Hépatite B la vaccination.pptodeckmyn
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santéPaul Daval
 
Guerir de l'hepatite c 2016
Guerir de l'hepatite c 2016Guerir de l'hepatite c 2016
Guerir de l'hepatite c 2016soshepatites
 
Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008
Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008
Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008esf3
 

Similaire à Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16 (20)

Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
 
Les hépatites B et C… et nous, tout le monde peut être concerné
Les hépatites B et C… et nous, tout le monde peut être concernéLes hépatites B et C… et nous, tout le monde peut être concerné
Les hépatites B et C… et nous, tout le monde peut être concerné
 
Vaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescentVaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescent
 
Vaccination
Vaccination Vaccination
Vaccination
 
Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012
 
Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist NatPeron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
 
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREL’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
 
Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1
 
Rougeole : informatinons essentielles_ Vaccination
Rougeole : informatinons essentielles_ VaccinationRougeole : informatinons essentielles_ Vaccination
Rougeole : informatinons essentielles_ Vaccination
 
Hépatite C Les recommandations de l'EASL
Hépatite C Les recommandations de l'EASLHépatite C Les recommandations de l'EASL
Hépatite C Les recommandations de l'EASL
 
Hépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.pptHépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.ppt
 
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.pptCours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
Cours de pédiatrie médicale Tétanos néonatal.ppt
 
Agfhge présentation
Agfhge  présentationAgfhge  présentation
Agfhge présentation
 
Hépatite B la vaccination.ppt
Hépatite B  la vaccination.pptHépatite B  la vaccination.ppt
Hépatite B la vaccination.ppt
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santé
 
Diaporama Grippe A
Diaporama Grippe ADiaporama Grippe A
Diaporama Grippe A
 
Guerir de l'hepatite c 2016
Guerir de l'hepatite c 2016Guerir de l'hepatite c 2016
Guerir de l'hepatite c 2016
 
Les hepatites virales
Les hepatites viralesLes hepatites virales
Les hepatites virales
 
Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008
Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008
Les vaccinations rappel calendrier vaccinal 2008
 

Plus de raymondteyrouz

Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17raymondteyrouz
 
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8raymondteyrouz
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17raymondteyrouz
 
Enquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesEnquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesraymondteyrouz
 
Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15raymondteyrouz
 
Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15raymondteyrouz
 

Plus de raymondteyrouz (10)

Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
 
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
 
Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17
 
Etp ak 09 05 17
Etp ak 09 05 17Etp ak 09 05 17
Etp ak 09 05 17
 
Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17
 
Urgence ville:hopital
Urgence ville:hopitalUrgence ville:hopital
Urgence ville:hopital
 
Enquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesEnquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgences
 
Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15
 
Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15
 

Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16

  • 1. Conseils aux voyageurs en milieu tropical EPU Sablé/Sarthe 2/02/2016 D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 1
  • 2. Vos objectifs 1-actualisation des recommandations vaccinales (hépatite A et B, typhoïde, méningite, fièvre jaune) ? 
2- quelle stratégie adopter pour la prophylaxie du paludisme ?
 3- rappel des conseils alimentaires usuels, intérêt des produits de désinfection de l’eau. 4
- composition de la trousse du voyageur (faut il des antibiotiques ?). 5
- quels sites internet consulter pour préciser les risques d’une destination ? 6 - quelle est l’indication de la consultation spécialisée? D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 2
  • 3. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 3
  • 4. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 4
  • 6. Vaccin ROUVAX® monovalent • Indications: tous les enfants âgés de 6 mois à 11mois qui vont voyager en zone d’endémie avec le vaccin monovalent Rouvax® • Par la suite 2 doses de vaccins trivalents ( ROR® ) • 1ere dose à 12 mois , 2éme dose à 16-18 mois • Attendre 1 mois entre le monovalent et la 2éme dose du trivalent D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 6
  • 7. Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse
  • 8. Hépatite B Cabinets dentaires à Pondichéry et dans le nord Vietnam Et salle de soins dispensaire en Afrique 8 Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 8
  • 9. Situations d’expositions Nb de cas % Aucune 127 27,9 Risque sexuel 162 35,5 Voyage en pays d’endémie 103 22,6 Exposition familiale 38 8,3 Parent AgHBs + 34 7,5 Autres 9 2,0 Usage de drogues IV 10 2,2 Vie en institution 24 5,3 Profession exposée 15 3,3 Tatouage, piercing 20 4,4 les facteurs de risque évoqués pouvant être multiples, Hépatite B- EXPOSITION BEH 25 décembre 2007 - expositions potentielles au cours des 6 mois précédent .Les signes (456 déclarations 2004-2006) 9Conseils aux voyageurs ,2015 D.Chabasse 9
  • 10. Hépatite B Recommandations du calendrier vaccinal Pour les voyageurs (groupe) à risque : 2 injections à M0-M1 Rappel 6 à 12 mois plus tard Schémas en cas de départ imminent : J0--‐J7(ouJ10*)--‐J21 (*selon le vaccin) Rappel : 1 an après la 1re injection Séjours fréquents ou prolongés dans des pays de forte ou moyenne prévalence du portage chronique du virus BEH 2015 La fréquence de l’hépatite B en France, toutes formes confondues, est de l’ordre de 200 à 300.000 cas et on évalue à 300 millions le nombre de porteurs chroniques dans le monde.. Le virus de l’hépatite B est présent dans toutes les sécrétions et il est, contrairement au virus C, facilement transmissible. Autrement dit de faibles concentrations de virus B sont suffisantes à sa transmission par la salive ou par voie sexuelle ou périnatale. Chez le voyageur les risques : -rapports sexuels -toxicomanie -Injections(traumatismes, accidents, ..) -tatouages, piercings, -soins dentaires, -acupuncture Conseils aux voyageurs ,2015 D.Chabasse
  • 11. Vaccins liés à la destination tropicale, sa durée , les risques potentiels D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 11
  • 12. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 12 Vaccin anti amaril :Fièvre jaune Un vaccin en C.V.I.
  • 13. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 13
  • 14. Afrique non malade Amérique meurt Singe Humain Épidémie Aèdes Aèdes Cas sporadiques Milieu selvatique Épidémie rurale Contact selvatique 10 jours Canopée Singe: Fièvre jaune Épidémie urbaine Zone d’émergence Zone urbaine Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 14
  • 15. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 15 Obligatoire : Fièvre jaune ( STAMARIL), Sur rendez-vous à Angers (02 41 35 36 57), validité au moins 10 ans, sans doute à vie réalisable à partir de 9 mois (6 mois parfois) CI: Grossesse (sauf si zone à risque élevé) déficit immunitaires ( VIH si CD4 < à 200 , allergie vrai à l’œuf, affections évolutives , affections malignes évolutives, ablation du thymus ou irradiation Traitements IS: anti métabolites, agents alkylants, inhibiteurs de cytokines (tacrolimus),chimiothérapie, anti TNF, corticothérapie (plus de 2 semaines, > à 1 mg/kg
  • 16. FJ : Les effets secondaires • Effets mineurs : assez fréquents, précoces J2-J5 – Fébricule, céphalées, asthénie – Bien maîtrisé par du paracétamol • Effets secondaires viscérotropes - dans les 10 jours – Rares 4 à 5 cas par million de vaccinations – Maladie grave, mortalité élevée (60%) – 2 facteurs mis en évidence: • âge >60 ans et primovaccination • Effets secondaires neurotropes - dans les 3 semaines – Rares 5 à 6 par million de vaccinations – Méningoencéphalite – Convulsions notamment chez l'enfant Déclaration de Pharmacovigilance D.Chabasse 16 Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe
  • 18. 18 Encéphalite japonaise • En Asie – 35 - 50.000 cas / an – 10 - 15.000 morts / an – 30% mortalité et 30 à 50% des survivants gardent des séquelles neurologiques graves – 1/50 à 1/300 sont symptomatiques • Chez les touristes – Cas exceptionnels mais souvent graves – Tous types de séjours • En zone rurale, avec activité extérieure importante • (zone de rizières et de marécages) • À Bali pour 15 jours ?? Probabilité en cas de séjour en zone rurale (nuits) et pendant la saison de transmission: 1 pour 5000 Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 18 Probabilité pour un voyageur européen : moins de 1 pour 1 million D.Chabasse
  • 19. Rizières mais aussi fosses septiques Epidémiologie D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 19
  • 20. 20 Les indications ( ambiguës) de la vaccination selon les sites d’infos WHO CDC NaTHNaC DTG INVS Exposition à l'extérieur, en milieu rural durant la saison de transmission Voyageurs dont le trajet comprend un séjour en milieu rural et dans les aires de cultures et l'élevage Voyageurs dont le trajet comprend des séjours dans les zones de rizières durant la saison de transmisison. Les séjours prolongés représentent un risque plus important Voyageurs dont le séjour dure plus de 15 jours avec plus particulièrement des nuitées en zone rurale et une ppav inadaptée Voyageurs séjournant dans les zones à risques durant la saison de transmission Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 20D.Chabasse
  • 21. Pour affiner l'indication Les expatriés ou les personnes amenées à un séjour >30 jours Les adultes se rendant dans ces régions, avec une activité extérieure importante : – dans les zones de rizières ou de marécages – pendant la période de transmission du virus, notamment pendant la saison des moussons, quelle que soit la durée du séjour. Pour les routards, activités à risque : - dormir à la belle étoile sans moustiquaire - camper - travailler à l’extérieur - cyclisme - Randonnée Schéma Vaccinal : Ixiaro® Enfants, adolescents adultes 2 injections à J0 et J28; Rappel 1 -2 ans 2 mois à 3 ans demi dose Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 21
  • 22. L’encéphalite à tiques de l’Europe de l’est (ETEE) Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 22 Epidémiologie
  • 23. ETEE-Transmission • Vecteur : Tique – morsure non douloureuse – Repas long : plusieurs jours – transmission 12 heures après • Autres modes de transmission – Ingestion lait cru non pasteurisé • chèvre, vache, brebis – laboratoire – transfusion sanguine • Facteurs favorisants : activités en foret D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2015
  • 24. Prévention: vaccins et tire-tique • les vaccins : – vaccin entier tué : culture sur fibroblaste poulet – TICOVAC ® a partir de 1 an – ENCEPUR ® a partir de 12 ans • la vaccination : – schéma classique • J0 J30 J270 (240 à 360) • rappel tous les 3-5 ans? • demi dose entre 1 et 16 ans – schéma court • J0 J7 J21(J35 D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 24
  • 25. Vaccins proposés pour le risque lié au péril fécal D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 25
  • 26. Fièvre typhoïde On estime à dix millions, le nombre de nouveaux cas par an et à 2000 le nombre de décès par jour à travers le monde. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 26
  • 27. Vaccin polyosidique spécifique de S. typhi seul, ou combiné avec hépatite A D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 27
  • 28. 1244 cas Hépatite A Maladie à déclaration obligatoire France 2010 pic en septembre/octobre enfants et adultes Paimpol 2007 47 cas : Réémergence ????? Saint Etienne 2008 30 cas en Maternelle. 2010 : 55 cas avec des tomates séchées importées de Turquie Séjour hors métropole : 53% Maghreb, 25% Afrique Commerce international : Tomates séchées … Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 28
  • 29. • Hépatite A : J0 – ensuite dans 2- 3 ans Protection à vie avec 2 injections • Typhoïde : 1 injection J0 protection 3 ans Pas de contre indication particulière Sérologie pré vaccinale Hépatite A : Ac totaux contre le VHA à partir de 50 ans Les Vaccins du péril fécal Recommandation pour le vaccin Hépatite A: Vacciner les enfants dont au moins un des parents est originaire de la migration et susceptible de voyager J. O. du 15 novembre de l’arrêté du 26 octobre 2011. Sécurité Sociale rembourse aux patients atteints de mucoviscidose ou d'hépatopathie chronique active les vaccins HAVRIX 720 ou1440. Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 29
  • 30. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 30 Le schéma vaccinal pour les adultes âgés de 18 ans et plus comporte une dose (50 U) avec une dose de rappel 6 à 18 mois après la première dose, afin de conférer une immunité à long terme. De 1 à 15 ans révolus : administrer Havrix 720 ou Avaxim 80. Vaqta 50 U : un nouveau vaccin contre l’hépatite A disponible en pharmacie d'officine et pour les collectivités
  • 31. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,201 3 31 Vaccin contre le choléra ? 31D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe
  • 32. Le vaccin Dukoral® Suspension et granulés effervescents de bicarbonate de sodium pour suspension buvable. 2 doses per os à 1 à 6 semaines d’intervalle, ne rien manger ni boire 1 h avant l’ingestion du vaccin D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 32 A réserver aux soignants exposés »
  • 33. Autres vaccins selon les situations • Vaccin anti rabique préventif • Méningocoques • Tuberculose • Leptospirose • Grippe D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 33 Au cas par cas !
  • 34. La vaccination antirabique préventive Laurie Lhuillier® 2009 - Inde D.Chabasse 34Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe
  • 35. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 35 Vaccin contre la Rage • Professions exposées • Enfants • Séjours longs et répétés loin d’un centre de santé • Déplacement en vélo, trekkings
  • 36. Rabdovirus constamment mortel en l’absence de traitement. 50 000 cas par an ( OMS ) Vecteurs : • Chiens, • chauve souris, • chat, • renard, • cheval, • raton laveur, • mangouste, • singe ……. Trois injections : J0, J7, J28. Rappel 1 an plus tard. Protection 5 ans. La vaccination préventive ne dispense pas, en cas de morsure, de vaccination curative. La rage Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 36
  • 37. Méningococcie: répartition des sérogroupes de méningocoques à travers le Monde D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 37
  • 38. Vaccins anti- méningococcique Vaccin polysaccharidique - Mencevax™(ACW135Y) (G.S.K.) - Coût : 1 dose + 0,5 ml de solvant : 32,99 euros Vaccin conjugué ++ A C Y W135 ( > 52 euros) - Menveo™ (Novartis Pharma) - 1 dose + 0,5 ml de solvant :(uniquement pour les adultes et les enfants à partir de l'âge de 2 ans - - Nimenrix™ (GSK) - : 1 dose + 0,5 ml de solvant : (uniquement pour les adultes et les enfants à partir de l'âge de 1 an) D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2015 38
  • 39. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 39 Le paludisme Grave, potentiellement mortel, En France, environ 3500 cas par an au retour de zones impaludées – 10-20 morts par an Pas de vaccins !! La prévention est fondamentale Se soigne bien si le traitement est rapidement mis en route Diagnostic en urgence: frottis sanguin et TDR
  • 40. Origine du paludisme d’importation en France 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Guyane (militaires à 60%) 86 = 3,1% 86 = 4% 127 = 5,7% 141 = 6,6% 89 = 3,8% 83 = 4,4% Autre Am. Latine 14 = 0,6% 9 = 0,4% 17 = 0,3% 26 = 1,2% 35 = 1,5% 12 = 0,7% Afrique + ocean indien 2642 = 95,3% 2011 = 94,3% 2064 = 92% 1939 = 90,6% 2182 = 92,3% 1746 = 92,4% Asie (de l'Inde au Japon) 28 = 1% 27 = 1,3% 35 = 1,6% 35 = 1,6% 57 = 2,4% 48 = 2,5% Source : Centre National de Référence du paludisme d’importation Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/SartheD.Chabasse 40
  • 41. Le paludisme, son cycle anophèle sang foie SPOROZOÏTES CORPS BLEUS MEROZOÏTES TROPHOZOÏTES SCHIZONTES MEROZOÏTES GAMETOCYTES GAMETES OOKiNETEOOCYSTE Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 41
  • 42. Quasi exclusivement pour voyages en Afrique Traitement préventif du paludisme - Protection anti-vectorielle +++ - Chimioprophylaxie Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 42
  • 43. Traitement préventif du paludisme - Protection anti-vectorielle +++ Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 43
  • 44. Prévention individuelle anti-moustique Répulsifs ou « repellents » D.Chabasse 44Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe
  • 45. La Protection Personnelle Anti Vectorielle (PPAV) • Tenue vestimentaire • Répulsifs • DEET, EBAAP (IR3535®) PMDBRO (citriodiol™), Picaridine • Moustiquaires imprégnées • Insecticides d'ambiance • Imprégnation des tissus • Serpentins fumigènes • Bracelets imprégnés • Huiles essentielles • Ultra-sons • Vitamine B1 • Traitement homéopathique OUI NON En aucun cas la PPAV ne dispense d'une vaccination ou d'une Chimioprophylaxie du paludisme si elles sont indiquées par ailleurs D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 45
  • 46. Traitement préventif du paludisme - Protection anti-vectorielle +++ - Chimioprophylaxie . Chloroquine (Nivaquine®) . Chloroquine-Proguanil (Savarine®) . Méfloquine (Lariam®) . Atovaquone –Proguanil (Malarone® ) . Doxycycline (Doxypalu®, Doxy Gé ®,Granu doxy®..) Poursuite au retour +++ . Atovaquone-Proguanil = 1 semaine . Doxycycline = 4 semaines Rappel : la chimioprophylaxie n’empêche pas l’impaludation mais vise à empêcher la survenue de l’accès palustre ! Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 46
  • 47. Comment utiliser la chimioprophylaxie Elle a une action sur la crise et non sur la piqûre du moustique. On doit tenir compte de l’âge, de la durée du séjour et des conditions de recours aux soins ICD Disponible en France dosage Utilisation et précaution Doxycycline Doxypalu® 100 or 50 Granudoxy® Gé100 Doxy® Gé 100 < 40 kg: 50mg/j ≥ 40 kg: 100 mg/j > 8 ans Repas du soir 28j après le retour Atovaquone -Proguanil Malarone® enfant 62,5/25 [5-7kg[ ½ cp/j [7-11kg[ ¾ cp/j [11-21kg[ 1cp/j [21-31kg[ 2cp/j [31-40kg[ 3cp/j Avec un aliment riche en graisse 7j après le retour Cher Méfloquine Lariam® 250 5 mg/kg/semaine Troubles du sommeil A débuter avant le départ, à poursuivre 3 semaines après Coupe comprimés D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 47
  • 48. Variabilité des niveaux de transmission selon les régions des pays Il n’y a pas de transmission du paludisme dans les grandes villes du Proche et du Moyen-Orient, du reste de l’Asie (excepté en Inde) et d’Amérique du Sud (excepté en Amazonie). Le paludisme ne se transmet habituellement pas au-dessus de 1 500 mètres d’altitude en Afrique et de 2 500 mètres en Amérique ou en Asie. L’identification du pays de destination est insuffisante il faut aussi tenir compte de la région visitée des conditions de séjour et de la saison. BEH, 9 juin 2015 Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/SartheD.Chabasse 48
  • 49. Séjours itératifs de courte durée Certains professionnels sont amenés à faire des séjours brefs et répétés pendant plusieurs années, voire toute leur carrière (navigants, ingénieurs et techniciens pétroliers ou miniers, commerciaux divers). Dans ces cas, une chimioprophylaxie antipaludique prolongée est inappropriée, voire contre-indiquée BEH, 9 juin 2015 Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 49
  • 50. Séjours de longue durée (plus de trois mois) La prévention du paludisme doit faire l’objet d’une information approfondie. Il est utile de remettre au patient un document rédigé. Il est nécessaire d’insister sur la protection contre les piqûres de moustiques (répulsifs, moustiquaire, etc.,) Lors du premier séjour, la chimioprophylaxie adaptée au niveau de résistance devrait être poursuivie au moins pendant les six premiers mois. Au-delà de cette durée et si la poursuite d’une prise continue pendant plusieurs années pose des problèmes d’observance, la chimioprophylaxie peut être modulée avec l’aide des médecins référents locaux. Une prise intermittente durant la saison des pluies ou lors de certains déplacements en zone rurale peut par exemple être envisagée. Dans tous les cas, il est indispensable que la prise en charge rapide d’une fièvre par le médecin référent puisse être assurée BEH, 9 juin 2015 D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 50
  • 51. Traitement présomptif Un traitement antipaludique sans avis médical pendant le séjour doit rester l’exception et ne s’impose qu’en l’absence de possibilité de prise en charge médicale dans les 12 heures suivant l’apparition de la fièvre. Il doit toujours être l’application de la prescription d’un médecin, consulté avant le départ. La possession d’un médicament destiné à un traitement dit « de réserve » en zone d’endémie palustre peut se justifier lors d’un séjour de plus d’une semaine avec déplacements en zone très isolée, mais aussi dans des circonstances qui incitent, après avis d’un médecin référent, à ne plus poursuivre la chimioprophylaxie antipaludique, telles que les voyages fréquents et répétés ou après six mois d’expatriation BEH, 9 juin 2015 Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 51
  • 52. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 52 Autres maladies « à vecteurs » • Pas de VACCINS!! • Pas de Chimioprophylaxie • La Dengue ++ • Le chikungunya • Virus Zika , risque femmes enceintes • La trypanosomose ( en Safari ) Que les répulsifs !!
  • 53. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 53 Répartition mondiale du virus ZIKA
  • 54. D.Chabasse Les femmes enceintes ou en désir de conception,, sont invitées, le cas échéant à reporter leur projet de voyage. 54 le virus (Zika flavivirus) est transmis par les moustiques, majoritairement par Aedes aegypti. Les symptômes sont généralement bénins et ne durent que 2 à 7 jours. L'infection peut ainsi passer inaperçue ou être diagnostiquée à tort comme la dengue, le chikungunya ou d'autres infections virales entraînant la fièvre et une éruption cutanée. Les infections asymptomatiques sont fréquentes, seule une personne infectée sur 4 développe des symptômes. DGS du 22.01.2016 Les femmes enceintes ou en désir de conception, résidant dans les zones )à risque sont invitées au respect strict des mesures de protection individuelle et les bonnes pratiques relatives à l’utilisation des produits insecticides et répulsifs Zika = risque de microcéphalie fœtale ou néonatale Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe
  • 55. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 55 Zones d’endémie de la Dengue
  • 56. Prévention du « péril fécal » , principes généraux • Entretien des mains – Lavage des mains à l'eau savonneuse – Les produits hydro alcooliques – Désinfection – Sur mains propres et sèches – Temps de friction suffisant • Adage : Manger cuit et chaud – "Le faire bouillir, le cuire, l’éplucher ou l'oublier" – Ce qui ne se cuit pas se lave et se pèle ou ne se mange pas • Traitement de l'eau si eau suspecte – Ébullition (tisane, thé, décoctions) – Filtration – Traitement chimique (Aquatabs® - Micropur forte®) D.Chabasse 56Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe
  • 57. D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 57 Traitement physique de l’eau Filtration céramique 2 µm, Associé ou non à un filtre charbon Ceradyn ®Katadyn® Chamberland® Essert®
  • 58. Traitement chimique de l'eau Chimique : -sels de sodium de 1,3-dichloro-s-triazine 2,4,6 - trione -DCCNa -- eau de Javel 12°Cl : 3 gouttes/l ions argentD.Chabasse 58Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe
  • 59. 1 620 000 4 290 000 263 000 183 000 1 040 000 840 000 416 000 Pharmacie de voyage – altitude : 60 800 Pharmacie de voyage – sahara : 51 800 Les ressources pour les voyageurs considérables ! D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 59
  • 60. Les sites homologués http://www.diplomatie.gouv.fr (site du Ministère des Affaires Etrangères) http:// www.cimed.org http:// www.smi-voyage-sante.com http//www.sante-voyages.com http://www.pasteur-lille.fr/vaccination-voyages.php D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 60
  • 61. La trousse du Voyageur Les grands principes • Faire face au plus pressé – Douleurs – Diarrhée – Surinfections cutanées – Traumatologie • Nuancer les choses par rapport à l'accès au soins sur place • Être autonome environ 2 jours • Matériel dédié • Disposer des traitements en cours • Ordonnances jointes • Avec le bagage de cabine • Quantité suffisante pour faire face à un aléa de trajet • N° de tel de l'assistance médicale •Un contenant dédié •Sans déconditionner les produits D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 61
  • 62. La proposition de trousse - sur ordonnance - • Protection contre le paludisme et les maladies vectorielles – Répulsifs et PPAV – Chimioprophylaxie – Éventuellement traitement de réserve • Médicaments systémiques – Antipyrétiques- antalgiques – Antidiarrhéiques (racécadotril) • Antibiothérapie éventuelle • Diarrhée-infection urinaire • Infection pulmonaire • Infection cutanée • Sels de réhydratation • A discuter – Antiémétique – "Kit d'injection et perfusion" • Médicaments normalement utilisés – Contraception Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 62
  • 63. Les compléments utiles • Traitements locaux conditionnés en monodose – Collyres antiseptiques – Désinfectants cutanés • Produits hydro alcooliques • Désinfection chimique de l'eau • Protection solaire • Particularités – Lentilles cornéennes – Savon alcalin • Matériels • Thermomètre incassable • Paire de ciseaux • Compresses et Sparadrap® – Bandes de contention • Velpeau® • Repositionnable – Préservatifs NF Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe D.Chabasse 63
  • 64. Cas pratique, il y a 5 jours Une femme enceinte de 14 semaines doit se rendre en République Dominicaine. Elle me pose la question du risque fœtal (anomalies neurologiques) vis à vis du virus Zika. Je vois que certains pays (Salvador, Colombie) déconseillent une grossesse actuellement compte tenu de cette épidémie. La laisseriez vous partir ? D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 64 Que lui répondez-vous ?
  • 65. Observation • Un couple Mr M. 42 ans , sans antécédent particulier , Mme M 39 ans également en bonne santé , et leur 2 enfants Sophie 7 ans et Pierre 10 ans décident de partir « en vacances » l’ été prochain ( dans 6mois ) au Kenya, durant 15 jours dont une semaine complète en « safaris » dans la réserve d’Omboseli et la 2éme semaine à Mombassa sur la mer rouge (explorer la barrière de corail et baptême de plongée sous-marine ) D. Chabasse 65Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe
  • 66. Parc d’Amboseli D. Chabasse 66 Conseils aux voyageurs ,2016 Sablé/Sarthe
  • 67. Bon voyage D.Chabasse Conseils aux voyageurs ,2016 , Sablé/Sarthe 67