L’EXPERTISE MEDICALEL’EXPERTISE MEDICALE
EN OPHTALMOLOGIEEN OPHTALMOLOGIE
Pr. Ag. BOUGUILA HPr. Ag. BOUGUILA H
INTRODUCTIONINTRODUCTION
 Les traumatises oculaires : problème deLes traumatises oculaires : problème de
santé publiquesa...
Terrain :Terrain :
 sexe masculin +++sexe masculin +++
 enfantenfant
 adulte jeune.adulte jeune.
Circonstances :Circons...
CLINIQUECLINIQUE
CONDUITE DE L’EXAMEN :CONDUITE DE L’EXAMEN :
 Interrogatoire :Interrogatoire :

Circonstances de l’acci...

Examen à la LAF plan par planExamen à la LAF plan par plan
• Paupière :Paupière : ptôsis (atteinte du releveur de la pau...
 Examens complémentaires :Examens complémentaires :

Champ visuel :Champ visuel :
• Aux doigtsAux doigts
• Au GoldmannAu...
CONTUSIONS OCULAIRESCONTUSIONS OCULAIRES
 Types de Contusions :Types de Contusions :

Directe : balle, coup de poingDire...

hyphéma :hyphéma : HTO,HTO,
hématocornéehématocornée

Cornée :Cornée : œdème, érosionsœdème, érosions

Iris :Iris : my...
 Contusion du corps ciliaire :Contusion du corps ciliaire :

Hémorragie (hyphéma, hémorragie du vitré)Hémorragie (hyphém...
 Syndrome traumatique du segment postérieur :Syndrome traumatique du segment postérieur :

Vitré : DPV, HIV, hyaliteVitr...
PLAIES PERFORANTES DUPLAIES PERFORANTES DU
GLOBEGLOBE
 Urgence chirurgicale+++Urgence chirurgicale+++
 Rupture de la coq...
1- Plaies perforantes de la1- Plaies perforantes de la
cornée :cornée :
a- plaie récente :a- plaie récente :

Diagnostic ...
2- Plaies sclérales :2- Plaies sclérales :

Lésions associées de la choroïde et de laLésions associées de la choroïde et ...
4- C4- Corps étranger intra-oculaireorps étranger intra-oculaire ::
 Recherche systématiqueRecherche systématique
 Suspe...
LES BRULURES OCULAIRESLES BRULURES OCULAIRES
 FréquentesFréquentes
 GravesGraves
 Implications médico-légales (Pc fonct...
2-Autres2-Autres
• Arsenic,phosphore, souffre (industrie)Arsenic,phosphore, souffre (industrie)
• Gaz de combat, lacrymogè...
 Brûlures thermiques :Brûlures thermiques :

Brûlures par flammes :Brûlures par flammes :
atteinte palpébrale+++, Globe ...
ConclusionConclusion
 Tramatologie oculaire : grave et fréquenteTramatologie oculaire : grave et fréquente
 Urgence diag...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L expertise medicale en ophtalmologie

813 vues

Publié le

Les traumatises oculaires : problème de santé publique
fréquence extrême
gravité
incidence socio-économique.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
813
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
41
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L expertise medicale en ophtalmologie

  1. 1. L’EXPERTISE MEDICALEL’EXPERTISE MEDICALE EN OPHTALMOLOGIEEN OPHTALMOLOGIE Pr. Ag. BOUGUILA HPr. Ag. BOUGUILA H
  2. 2. INTRODUCTIONINTRODUCTION  Les traumatises oculaires : problème deLes traumatises oculaires : problème de santé publiquesanté publique  fréquence extrêmefréquence extrême  gravitégravité  incidence socio-économique.incidence socio-économique.  Intérêt de la prévention.Intérêt de la prévention.
  3. 3. Terrain :Terrain :  sexe masculin +++sexe masculin +++  enfantenfant  adulte jeune.adulte jeune. Circonstances :Circonstances :  Jeux d’enfantJeux d’enfant  Milieu scolaireMilieu scolaire  AT, AVP,ADAT, AVP,AD  AdulteAdulte Examen ophtalmo complet,Examen ophtalmo complet, systématique et bien conduitsystématique et bien conduit EPIDEMIOLOGIEEPIDEMIOLOGIE }} Enfant
  4. 4. CLINIQUECLINIQUE CONDUITE DE L’EXAMEN :CONDUITE DE L’EXAMEN :  Interrogatoire :Interrogatoire :  Circonstances de l’accident : date, heure, lieu.Circonstances de l’accident : date, heure, lieu.  Etat oculaire pré-existant : amblyopie,Etat oculaire pré-existant : amblyopie, antécédents médicaux/chirurgicaux.antécédents médicaux/chirurgicaux.  Examen clinique :Examen clinique :  Acuité visuelleAcuité visuelle  Exploration sous AG : (enfant+++).Exploration sous AG : (enfant+++).
  5. 5.  Examen à la LAF plan par planExamen à la LAF plan par plan • Paupière :Paupière : ptôsis (atteinte du releveur de la paupière sup)ptôsis (atteinte du releveur de la paupière sup) • Conjonctive :Conjonctive : Hémorragie sous conjonctivale / chemosisHémorragie sous conjonctivale / chemosis ( rupture du globe oculaire)( rupture du globe oculaire) • Cornée :Cornée : Plaie transfixiante / ulcération.Plaie transfixiante / ulcération. • Chambre antérieureChambre antérieure : profondeur, réaction inflammatoire,: profondeur, réaction inflammatoire, hyphéma.hyphéma. • Iris :Iris : Rupture du sphincter, iridodyalise, récession de l’angle.Rupture du sphincter, iridodyalise, récession de l’angle. • Cristallin :Cristallin : subluxation, luxation, cataracte contusive.subluxation, luxation, cataracte contusive.  Fond d’œil :Fond d’œil : • Vitré: inflammation, HIVVitré: inflammation, HIV • Rétine: trou, déchirure, DR, hémorragieRétine: trou, déchirure, DR, hémorragie  Motilité oculaire : III, IV, VIMotilité oculaire : III, IV, VI
  6. 6.  Examens complémentaires :Examens complémentaires :  Champ visuel :Champ visuel : • Aux doigtsAux doigts • Au GoldmannAu Goldmann • Périmètrie automatique.Périmètrie automatique.  Ex radiologique :Ex radiologique : systématique, CEIO, fracture desystématique, CEIO, fracture de l’orbite.l’orbite.  Echo oculaire B :Echo oculaire B : FO inaccessibleFO inaccessible  TDM, IRMTDM, IRM
  7. 7. CONTUSIONS OCULAIRESCONTUSIONS OCULAIRES  Types de Contusions :Types de Contusions :  Directe : balle, coup de poingDirecte : balle, coup de poing  Indirect :Indirect : • tramatisme cranientramatisme cranien • déplacement d’air (blast)déplacement d’air (blast)
  8. 8.  hyphéma :hyphéma : HTO,HTO, hématocornéehématocornée  Cornée :Cornée : œdème, érosionsœdème, érosions  Iris :Iris : myosis, mydriase,myosis, mydriase, iridodialyse, ruptureiridodialyse, rupture sphinctériennesphinctérienne  Angle iridocornéen :Angle iridocornéen : récession de l’anglerécession de l’angle  trouble du tonustrouble du tonus  Cristallin:Cristallin: subluxationsubluxation luxation, rupture capsulaireluxation, rupture capsulaire antérieure (antérieure (glaucome,glaucome, uvéite phacoantigénique).uvéite phacoantigénique).  Syndrome contusif du segment antérieur Syndrome contusif du segment antérieur 
  9. 9.  Contusion du corps ciliaire :Contusion du corps ciliaire :  Hémorragie (hyphéma, hémorragie du vitré)Hémorragie (hyphéma, hémorragie du vitré)  cyclitecyclite  Hypo/hypertonieHypo/hypertonie
  10. 10.  Syndrome traumatique du segment postérieur :Syndrome traumatique du segment postérieur :  Vitré : DPV, HIV, hyaliteVitré : DPV, HIV, hyalite  Rétine : Hémorragie, œdème(Berlin) Déchirure, DRRétine : Hémorragie, œdème(Berlin) Déchirure, DR (immédiat ou différé)(immédiat ou différé)  Choroîde: hémorragies, hématome, décollementChoroîde: hémorragies, hématome, décollement choroïdien.choroïdien.  Membrane de Bruch: rupture (risque de néovaisseauxMembrane de Bruch: rupture (risque de néovaisseaux sous rétiniens)sous rétiniens) angiographieangiographie  NO: neuropathie optique traumatique, compressive (OP)NO: neuropathie optique traumatique, compressive (OP)
  11. 11. PLAIES PERFORANTES DUPLAIES PERFORANTES DU GLOBEGLOBE  Urgence chirurgicale+++Urgence chirurgicale+++  Rupture de la coque cornéosclérale parRupture de la coque cornéosclérale par deux mécanismes :deux mécanismes :  Mécanisme direct : point d’impact ( SA++)Mécanisme direct : point d’impact ( SA++)  Mécanisme indirect : contusion phénomène deMécanisme indirect : contusion phénomène de contre coup) (segment postérieur et limbe).contre coup) (segment postérieur et limbe).  Fréquence :Fréquence :  cornée 50%,cornée 50%,  sclère 30%sclère 30%  sclère et cornée 20%sclère et cornée 20%
  12. 12. 1- Plaies perforantes de la1- Plaies perforantes de la cornée :cornée : a- plaie récente :a- plaie récente :  Diagnostic évident : hernieDiagnostic évident : hernie de l’iris, blessure dude l’iris, blessure du cristallin, athalamie.cristallin, athalamie.  Polytraumatisés: risque dePolytraumatisés: risque de passer inaperçue.passer inaperçue. b- plaie ancienne :b- plaie ancienne :  Inaperçue ( plaie minime,Inaperçue ( plaie minime, polytraumatisé).polytraumatisé).  EvolutionEvolution • cicatrisation spontanéecicatrisation spontanée • SurinfectionSurinfection  endophtalmieendophtalmie
  13. 13. 2- Plaies sclérales :2- Plaies sclérales :  Lésions associées de la choroïde et de laLésions associées de la choroïde et de la rétine.rétine. 3-3- Plaies cornéo-sclérale :Plaies cornéo-sclérale :  GravesGraves  Lésions associées +++: sclère, cornée, iris,Lésions associées +++: sclère, cornée, iris, corps ciliaire, cristallin, vitré.corps ciliaire, cristallin, vitré.
  14. 14. 4- C4- Corps étranger intra-oculaireorps étranger intra-oculaire ::  Recherche systématiqueRecherche systématique  Suspecté :Suspecté :  InterrogatoireInterrogatoire  Porte d’entrée.Porte d’entrée.  Radio, Echographie, TDMRadio, Echographie, TDM  Complications :Complications :  Lésions anatomiques importantesLésions anatomiques importantes  InfectionInfection  Toxique (métallose).Toxique (métallose).
  15. 15. LES BRULURES OCULAIRESLES BRULURES OCULAIRES  FréquentesFréquentes  GravesGraves  Implications médico-légales (Pc fonctionnel etImplications médico-légales (Pc fonctionnel et anatomique)anatomique)  Brûlures chimiques :Brûlures chimiques :  Agents en cause :Agents en cause : 1- corrosifs :1- corrosifs :  Acides : Nécrose de coagulation , lésions d’embléeAcides : Nécrose de coagulation , lésions d’emblée maximales.maximales.  Bases : Nécrose de liquéfaction, action continueBases : Nécrose de liquéfaction, action continue pendant plusieurs jours.pendant plusieurs jours.
  16. 16. 2-Autres2-Autres • Arsenic,phosphore, souffre (industrie)Arsenic,phosphore, souffre (industrie) • Gaz de combat, lacrymogènesGaz de combat, lacrymogènes(( irritation cornéo-conjonctivale +irritation cornéo-conjonctivale + larmoiement profus). Action transitoire et réversible.larmoiement profus). Action transitoire et réversible. • Les solvants : ((Alcool, éther) peu toxiques.Alcool, éther) peu toxiques.  Formes anatomiques et évolutives des lésionsFormes anatomiques et évolutives des lésions de brûlurede brûlure • Cas bénins :Cas bénins :  chémosischémosis  KPSKPS • Cas graves :  Nécrose conjonctivo-cornéenne étendueNécrose conjonctivo-cornéenne étendue  Altération de la sécrétion lacrymaleAltération de la sécrétion lacrymale xérosisxérosis  Inflammation du segment antérieurInflammation du segment antérieur  HTOHTO  Altération de la transparence cornéenneAltération de la transparence cornéenne opacité +opacité + néovascularisation cornéenne.néovascularisation cornéenne.  Perte anatomique de l’œil.Perte anatomique de l’œil.
  17. 17.  Brûlures thermiques :Brûlures thermiques :  Brûlures par flammes :Brûlures par flammes : atteinte palpébrale+++, Globe rarement atteintatteinte palpébrale+++, Globe rarement atteint  Brûlures par solides en fusion :Brûlures par solides en fusion : gravesgraves  Liquides:Liquides: atteinte faciale+++atteinte faciale+++  Brûlures par le froid :Brûlures par le froid : exceptionnelleexceptionnelle  Brûlures électriques :Brûlures électriques :  Courant haut voltageCourant haut voltage  cataracte, opacitéscataracte, opacités cornéennescornéennes  FulgurationFulguration  cataracte, œdème rétiniencataracte, œdème rétinien
  18. 18. ConclusionConclusion  Tramatologie oculaire : grave et fréquenteTramatologie oculaire : grave et fréquente  Urgence diagnostique et thérapeutiqueUrgence diagnostique et thérapeutique  Pronostic fonctionnel et anatomique mis en jeuPronostic fonctionnel et anatomique mis en jeu  Implications médicolégales +++Implications médicolégales +++

×