SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  1
Le Soir Mardi 10 janvier 2012                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Le Soir Mardi 10 janvier 2012



   14           génération(s)                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  génération(s)                                                              15

                                                                    (le)livre
                                                                        On n’est pas des bêtes
                                                                        Le nouveau Comte-Sponville est une réflexion en trois tableaux sur
                                                                        l’amour et la sexualité. Le premier pan de ce triptyque est consacré à
                                                                        l’amour tout court. Le deuxième s’attarde à la philosophie de la sexua-
                                                                        lité. Et le troisième, plus complexe, fait le point entre passion et vertu
                                                                                                                                                                       Ces jeunes qui lancent leur entreprise
                                                                        en abordant différents aspects de l’amitié et du couple. D’où le sous-
                                                                        titre du livre : trois essais sur l’amour et la sexualité.
                                                                        L’étrange titre Le sexe ni la mort est une allusion à une maxime de La
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    « Je ne pensais pas avoir
                                                                                                                                                                            L’ESSENTIEL
                                                                        Rochefoucauld : « Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixe-
                                                                        ment ». Et le sous-titre fait penser à un livre de Freud, les fameux
                                                                        Trois essais sur la théorie de la sexualité. Pourquoi ce titre ? « Peut-être
                                                                                                                                                                              ● Ils sont ambitieux, ils
                                                                                                                                                                              ont de l’imagination :
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    ma propre boîte avant mes 35 ans »
                                                                        parce que l’essentiel, ici aussi, échappe au regard, ou l’aveugle, tout                               certains jeunes créent rapi-                                                                                                                                                                                                  ostume impeccable et                                                             Séduit par l’idée, Alexis a insisté
            MANUELLA DAMIENS


          COMBIEN
                                                                        en continuant de le fasciner. Le sexe est un soleil ; l’amour, qui en
                                                                        vient, s’y réchauffe ou s’y consume », explique André Comte-Sponvil-
                                                                        le dans son introduction. Son livre est un éloge du bonheur et du dé-
                                                                        sir, de la passion et du couple, de l’érotisme et de la spiritualité. PH.DB.
                                                                                                                                                                              dement leur propre entre-
                                                                                                                                                                              prise à partir d’une bonne
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    C       chaussures cirées : Alexis Ti-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            nel a le look du jeune entre-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    preneur. « C’est dans la fibre fami-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          pour la concrétiser. « Je suis reve-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          nu quelques semaines plus tard et
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          je lui ai dit : “On va essayer d’aller
                                                                                                                                                                              idée.                                                                                                                                                                                                                 liale », avoue-t-il en souriant. À                                                    plus loin, de peaufiner un business
       POUR LE COCKPIT?                                                 Le sexe ni la mort, André Comte-Sponville, Ed. Albin Michel, 406 pp., janvier 2012,                                                                                                                                                                                                                                         28 ans, il est cofondateur et admi-                                                   plan et de créer une entreprise”. »
   Dimanche soir, les yeux fermés, la                                   21,50 euros (prix indicatif).
                                                                                                                                                                              ● Certains attendent la fin                                                                                                                                                                                           nistrateur délégué de Getyoo,                                                            Ensuite, tout s’enchaîne rapide-
   nuque inconfortablement instal-                                                                                                                                            des études, d’autres décou-                                                                                                                                                                                           une entreprise lancée en avril                                                        ment : Alexis et Geoffrey vont dé-
   lée sur l’appuie-tête en skaï bleu                                                                                                                                         vrent l’esprit d’entrepren-                                                                                                                                                                                           2009. Le principe : recevoir des                                                      nicher de leurs poches 65.000 eu-
   d’une compagnie aérienne irlan-                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  données directement sur son                                                           ros pour fonder une société ano-
   daise, je pensais à vous. J’essayais                                                                                                                                       dre beaucoup plus tôt.                                                                                                                                                                                                adresse e-mail via une petite carte                                                   nyme. Le lendemain, ils obtien-
   de me rappeler chaque détail qui
   font d’un voyage à ce bord un mo-
   ment unique. Je voulais tout vous
   relater. Alors, voici les faits, rien
                                              (l’)expression
                                             Je suis fan
                                                                                                                                                                              ● Nous sommes partis à
                                                                                                                                                                              leur rencontre.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    nommée « clickey ». Elle permet
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    de stocker et d’échanger des don-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    nées en un clic, un concept qui
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    plaît aux entreprises lors de con-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          nent 200.000 euros de plus d’un
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          investisseur. « Le soutien de la ré-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          gion de Bruxelles-Capitale a aussi
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          été primordial, insiste Alexis. Elle
   que les faits.                            Et toi, tu aimes ? Oh oui, je suis fan ! On peut être « fan » de beaucoup de choses évidemment :                                                                                                                                                                                                                                                       grès, séminaires ou salons en tout                                                    nous a fourni des subsides en re-
   Après un Essaouira-Agadir en                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     genre. « J’avais 25 ans quand on a                                                    cherche et développement, mais




                                              je suis fan
                                             des sixties, de reggae, d’anglais, de crème glacée, de baba au rhum, de nougat, de Twilight, de
   2 h 50 les doigts croisés à chaque                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               lancé le projet avec mon associé                                                      aussi en aide au recrutement. »
   virage, on arrive à l’aéroport            Beyoncé, etc. C’est court et facile à prononcer sans pour autant risquer de se tromper d’accent.                                                                                                                                                                                                                                                       Geoffrey Simon, entame Alexis Ti-                                                        Aujourd’hui, il est seul à la barre
   « right on time » comme ils disent        Le mot « fan » en tant que tel est l’abréviation du mot anglais « fanatic » qui désigne un jeune ad-                                                                                                                                                                                                                                                   nel. C’était en octobre 2008. Nous                                                    de Getyoo, depuis le départ de
   à Dublin. On tape les valises sur le      mirateur le plus souvent très enthousiaste. « I am a real fan », par exemple, qui s’est ensuite franci-                                                                                                                                                                                                                                                avons réalisé des premiers tests con-                                                 Geoffrey – ce dernier se charge à
   tapis roulant et là, ah ah ah, gros-      sé en « Je suis fan ». Le mot s’est répandu dans le monde après les années cinquante dans la fou-                                                                                                                                                                                                                                                      cluants auprès de plusieurs utilisa-                                                  présent de TagTagCity, un nou-
   se blague, elles pèsent juste 10 ki-      lée du succès de groupes rock. Chaque artiste qui se respecte avait son « fan-club » d’ailleurs.                                                                                                                                                                                                                                                       teurs fin 2009, et puis on a commen-                                                  veau projet dérivé pour le secteur
   los de trop (le poids d’un kilim…).       Bref, un fan, c’est un groupie.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        cé à commercialiser nos produits                                                      du tourisme. Les clients de
   D’abord, on tente la formule : « Je                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              en juin 2010. »                                                                       Getyoo se multiplient, à l’image
   bourre le sac Winnie du petit avec        L’équivalent aux racines plus françaises est « fana » qui est le raccourci de « fanatique ». Mais ce                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         d’un partenariat avec le Salon de
   ce qu’il y a de plus lourd » (cool        dernier est nettement moins utilisé de nos jours, détrôné par son alter ego anglo-saxon. Avec le                                                                                                                                                                                                                                                       Le hasard d’une rencontre                  ALEXIS A LE SOURIRE, ses « clickeys »      l’auto qui débute ce jeudi.
   pour le dos du petit…). Ça s’éner-        retour de l’émission L’école des fans, notamment, l’expression est revenue à la mode dans les                                                                                                                                                                                                                                                            Si Alexis Tinel dirige déjà sa pro-      ont conquis le Salon de l’auto. © D.R.        L’entreprise, limitée à la Belgi-
   ve un peu derrière nous mais pas          cours de récréation. PH.DB.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            pre entreprise, il sait que c’est en                                                  que, compte douze personnes
   le choix, on déballe notre linge                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 grande partie dû au hasard d’une              Jusqu’au jour où, de retour en          dans ses rangs. Mais Alexis veut
   sale en public. Le porteur de baga-                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              rencontre. « À l’époque, je ne l’au-       Belgique, il croise Geoffrey Si-           voir plus grand. « Pour le moment,
   ges donne un coup de main, le                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    rais pas imaginé. Je ne pensais pas        mon… « Il venait de racheter l’épi-        on a en moyenne un événement
   loueur de voitures aussi.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        avoir ma propre boîte avant mes            cerie dans laquelle il travaillait en      par semaine. L’ambition est d’avoir
   Après dix minutes de pesées et                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   35 ans. » Après des études post-           tant qu’étudiant, raconte Alexis.          une couverture internationale. On
                                               (la)tendance




   contre-pesées, avec la petite culot-                       Le paléo-fitness ou le sport à l’âge de pierre                                                                                                                                                                                                                                                                                        universitaires en business et ma-          J’y suis entré par hasard et le cou-       va essayer d’ouvrir un bureau à Pa-
   te, sans la petite culotte, on abdi-                       Après les bombances de décembre, on parie que 90 % des bonnes résolu-                                                                                                                                                                                                                                                                 nagement, qu’il enchaîne juste             rant est bien passé avec lui. Un           ris. »
   que et on passe à la valise supplé-                        tions de janvier s’expriment en renouvellements d’abonnements à la salle                                                                                                                                                                                                                                                              après le secondaire, il entame sa          jour, il m’a parlé de son idée. Il            Depuis deux ans, les journées
   mentaire. Là, l’hôtesse sourit :                           de sport. Eh bien, sachez que la folie de la Zumba est déjà dépassée. Désor-                                                                                                                                                                                                                                                          jeune carrière en tant que com-            l’avait présentée au concours de la        d’Alexis sont bien remplies ; et ce
   « Ce sera 690 dirhams (62 eu-                              mais le dernier cri de la remise en forme tient dans le paléo-fitness, aussi                                                                                                                                                                                                                                                          mercial, dans la force de vente. Il        Start Academy. Il voulait inventer         n’est qu’un début. « J’essaie
   ros). » Elle se moque de moi. « Oui                        appelé le MovNat (contraction anglaise pour « Mouvement Naturel »,                                                                                                                                                                                                                                                                    saisit ensuite sa chance pour une          une clé qui permettrait de ”cliquer“       quand même de garder un équili-
   mais sur le papier, il est écrit 40                        www.movnat.com). Plus qu’un sport, cette discipline défend aussi l’idée                                                                                                                                                                                                                                                               entreprise française, en acceptant         des personnes dans la rue, pour            bre pour ne pas tomber dans le
   euros ». Elle re-sourit. « Oui, mais                       d’un retour aux sources.                                                                                                                                                                                                                                                                                                              une mission commerciale en An-             pouvoir les contacter par la suite         burn-out. Mais mes week-ends ne
   ça vient d’augmenter ». Ouh la la,                         Rassurez-vous, il ne s’agit pas de revêtir une peau de bête ni d’aller s’enfer-                                                                                                                                                                                                                                                       gleterre pour un an.                       via les réseaux sociaux. »                 sont plus comme avant ». ■ Ch. L.
   elle continue. « Quand ? » « Au-                           mer dans une grotte, quoique les stages les plus complets de paléo-fitness                               UN OREILLER POUR S’ENDORMIR TOUT EN MUSIQUE, voilà le produit
   jourd’hui ». Aujourd’hui ! N’impor-                        réintroduisent la viande crue dans votre alimentation et la marche à pieds                               original imaginé par Thibault, Jonathan, Nina et Majda. Avec l’aide de
   te quoi ! Tour du comptoir, check
   sur son écran, la vérité si je mens,
   c’est écrit « 690 dirhams ».
                                                              nus. Initiée par le Français Erwann Le Corre, la mode du paléo-fitness se ré-
                                                              pand comme une traînée de poudre sur tous les continents, du simple sta-
                                                              ge d’initiation de deux jours dans les capitales européennes à l’expérience
                                                                                                                                                                       l’ASBL « Les jeunes entreprises », ils ont lancé une mini-entreprise bapti-
                                                                                                                                                                       sée « MuzZzik ». © ALAIN DEWEZ.                                                        « C’est une ligne en plus                                                                                                             « J’espère faire une nouvelle
   On paie, évidemment, on ne va
   pas laisser le tapis sur le tapis, on
   a mis deux heures à le négocier…
                                                              plus intense, d’une semaine, sur les plages et dans les forêts de Thaïlande.
                                                              Le succès de « Koh-Lanta » n’est sans doute pas anodin dans la proliféra-
                                                              tion de ce sport qui vous apprend à marcher à quatre pattes sur 100 mè-                                  T
                                                                                                                                                                             out part souvent d’une simple
                                                                                                                                                                             idée, qui émerge durant les étu-
                                                                                                                                                                             des ou en se promenant dans la
                                                                                                                                                                                                                  ambitions sont multiples. La réussite fi-
                                                                                                                                                                                                                  nancière n’est pas l’unique raison : les
                                                                                                                                                                                                                  postes à responsabilités sont de plus
                                                                                                                                                                                                                                                              à mettre sur notre CV ! »                                                                                                             ouverture en 2012 »
   45 euros. Soit. Il faut courir, rejoin-                    tres ou en équilibre sur une planche de bois, à grimper aux arbres, porter                               rue. Une idée qui, au fil des années et    en plus prisés parmi les jeunes de la           ls ont 15 ou 16 ans et veulent dé-                                                    bas prix. Pour l’instant, on a réussi à            29 ans, Benoît Libeau est sa-                                                  ce sont les trois premiers mois
   dre l’avion, avec les sacs qui bal-
   lottent dans tous les sens. Un sac
   à main de 10 kilos par enfant.
                                                              des troncs, mieux utiliser ses poumons et nager comme un poisson. Le
                                                              paléo-fitness, c’est un peu l’anti-salle de muscu. On respire le grand air
                                                              tout en réapprenant des gestes simples et naturels plutôt que d’enchaîner
                                                                                                                                                                       des compétences acquises, va mûrir
                                                                                                                                                                       jusqu’à devenir un projet concret.
                                                                                                                                                                         Chez nous, l’âge moyen des entre-
                                                                                                                                                                                                                  « génération Y » – nés entre 1980 et
                                                                                                                                                                                                                  1999. Pour eux, l’épanouissement pro-
                                                                                                                                                                                                                  fessionnel passe en grande partie par
                                                                                                                                                                                                                                                              I   jà comprendre les rouages d’une
                                                                                                                                                                                                                                                                  entreprise. Avec le soutien de
                                                                                                                                                                                                                                                              l’ASBL Les jeunes entreprises, Thi-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        en vendre une vingtaine ».

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Trois minutes pour convaincre
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    A      tisfait. En 2004, il imaginait
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           un concept de fast-food
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    asiatique, où les clients choisis-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          après une ouverture. Il y a deux
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          ans, l’autre étudiant avec qui
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          j’avais lancé le projet a quitté
   Que les enfants ne peuvent pas                             des mouvements comme des robots dans le seul but de brûler des calories.                                 preneurs est d’environ 35 ans. Mais cer-   ce goût du défi. Posséder sa propre en-     bault, Jonathan, Majda et Nina ont                                                           Fin janvier, les créateurs de MuzZ-      sent les ingrédients composant                                                        l’aventure : les horaires ne lui conve-
   porter, trop lourds. Alors, faites le                      On retrouve l’agilité de nos ancêtres les singes plutôt que sculpter d’inattei-                          tains n’hésitent pas à se lancer à 22 ou   treprise est alors le moyen rêvé pour y     lancé une mini-entreprise baptisée                                                        zik participeront à un congrès de           leur menu. Il avait alors 23 ans et                                                   naient plus, etc. Stéphan de Braban-
   compte, il y en a trois… Nous                              gnables tablettes de chocolat. Bref, on apprend à savourer le mouvement                                  23 ans, voire même avant. Et juste-        parvenir.                                   MuzZzik. Le principe est simple : ces                                                     deux jours, organisé par l’ASBL. L’ob-      ne pensait pas aller plus loin. Au-                                                   dere m’a rejoint depuis lors. Nous
   sommes les derniers à monter                               pour ce qu’il est et non pour crâner avec des abdos en béton armé.                                       ment, les jeunes semblent particulière-       Dès le secondaire, de nombreux élè-      élèves de l’Institut des sœurs de No-                                                     jectif : vendre un maximum de pro-          jourd’hui, le voici cogérant de                                                       sommes aujourd’hui les deux cogé-
   dans l’avion. Nicolo, charmant                             Cette tendance à faire du sport comme Tarzan s’inscrit dans un mouve-                                    ment doués pour imaginer des con-          ves apprécient aussi de découvrir la        tre-Dame à Anderlecht, vont vivre, le                                                     duits et défendre leur idée devant          deux enseignes Woké : l’une à                                                         rants à titre égal. On emploie en
   steward italien nous accueille                             ment plus vaste de retour à la nature, l’idée étant de laisser le corps se                               cepts innovants et porteurs d’avenir.      vie d’une entreprise. À cet âge, beau-      temps d’une année scolaire, toutes                                                        800 autres jeunes créateurs de mini-        Louvain-la-Neuve, l’autre à la Toi-                                                   moyenne quinze personnes sur les
   avec le sourire (le même que sa                            mouvoir naturellement en s’adaptant à l’environnement, pour enseigner un                                 Le secteur des nouvelles technologies      coup n’ont encore aucune idée de leur       les étapes de la vie d’une entreprise.                                                    entreprises. « Le concours s’appelle        son d’or, à Bruxelles. L’ambition :                                                   deux restaurants.
   collègue du check-in) : « Vous pre-                        équilibre de tous les instants. La théorie du paléo-fitness affirme que si                               par exemple, est surtout prisé par des     futur métier. Mais c’est déjà l’occasion       « Ils doivent imaginer un produit,                                                     Trois minutes pour convaincre, préci-       créer une véritable chaîne de fast-
   nez les places que vous trouvez,                           nous courons, grimpons, rampons et sautons comme la nature l’a inculqué                                  entrepreneurs plus jeunes, davantage       de démystifier certains aspects de l’en-    faire une étude de marché, élire un pe-                                                   se Cédric Blanckaert. Ils peuvent utili-    foods de qualité.                                                                     En cinq ans, votre quotidien
   le vol est complet. » Ben, 5 ans,                          à nos ancêtres préhistoriques, alors la perte de poids et la musculation sui-                            au courant des tendances dernier cri       trepreneuriat. Afin, pourquoi pas, de       tit conseil d’administration, gérer la                                                    ser toutes les formes d’expression pos-                                                                                           a évolué : de nouvelles respon-
   s’installe au hublot avec un char-                         vront naturellement, en même temps qu’une sensation de bien-être. Pas                                    qui mènent au succès. C’est en tout        l’envisager quelques années plus tard.      TVA et les salaires… On essaie de les                                                     sibles pour convaincre que c’est leur       Comment est née l’idée d’un                                                           sabilités ?
   mant couple d’instituteurs. Ralph,                         besoin de jungle tropicale pour s’initier au mouvement : des stages new-                                 cas ce qui ressort d’une étude du GEM      Et de se donner ainsi rapidement les        confronter à la vraie vie », explique                                                     produit qu’il faut acheter. Le jeune pu-    fast-food asiatique ?                                                                   Mon job actuel, c’est de gérer cet-
   9 ans, tape la carte avec un vieux                         yorkais ont vu des bandes de citadins courir pieds nus dans Central Park.                                (Global Entrepreneurship Monitor).         moyens pour de grandes ambitions. ■         Cédric Blanckaert, le bénévole de                                                         blic doit voter en remplissant un pa-         Nous étions deux étudiants de                                                       te croissance, de faire évoluer le
   monsieur, rangée nº1 et Henry,                             Et pour les sensibles de la plante de pieds, on vend maintenant des gants                                  Pour cette nouvelle génération, les                            CHRISTOPHE LEROY      l’ASBL qui conseille le petit groupe.                                                     pier et le résultat se fait aussi à l’ap-   Solvay, nous avons décidé de parti-                                                   concept en proposant de nouveaux
   11 ans, troque ses chips contre la                         de pieds, sorte de baskets « impression pieds nus ». Parce que le retour au                                                                                                                        Ces ados ont donc créé un produit                                                      plaudimètre. »                              ciper au concours de la « Start Aca-                                                  produits… Mais aussi d’assumer
   console de jeu d’un petit blond.                           paléolithique, quand même, ça a ses limites ! CATHERINE MAKEREEL                                                                                                                                assez original : un oreiller permet-                                                         Après le mois de mars, l’équipe de       demy for young entrepreneurs » en                                                     toute la gestion du marketing au-
   Et moi, je me retrouve à côté de la                                                                                                                                                                                                                        tant de s’endormir en écoutant de la                                                      MuzZzik fera le bilan : il sera temps       2004. À la base, il s’agissait de réali-                                              tour de chaque point de vente.
   porte de secours. Ma voisine,                                                                                                                                                                                                                              musique.                                                                                  d’étudier pour les examens. L’expé-         ser un plan d’affaires, sans qu’il n’y
   quant à elle, s’est allégée d’une                                                                                                                                                                                                                             « On fabrique nous-mêmes les                                                           rience s’arrête donc en avril, avec le      ait forcément des suites au projet                                                    Maintenant que la machine est
   poignée d’euros pour occuper cet-                                                                                                                                                                                                                          oreillers et on y intègre un baffle à l’in-                                               concours de la meilleure mini-entre-        présenté. Et on a réussi à se hisser                                                  lancée, quelles sont les ambi-
   te place et, pour la remercier, la                                                                                                                                                  LES BONNES ADRESSES                                                    térieur, explique Thibault, 16 ans et                                                     prise. Cédric Blanckaert ajoute :           en finale. Toujours dans l’idée de                                                    tions pour l’année à venir ?
   compagnie lui offre un petit brie-                                                                                                                                                   ASBL Les jeunes entreprises Éveiller l’esprit                         directeur technique de la mini-entre-                                                     « Bien sûr, ils peuvent toujours décider    faire cela pour le challenge mais                                                        J’espère faire une nouvelle ouver-
   fing concernant l’ouverture d’ur-                                                                                                                                                     d’entreprendre, cela se fait tôt. Pour 2010-2011, près               prise. On protège le baffle pour ne pas                                                   de continuer l’aventure après s’ils le      sans plus. Puis, petit à petit, l’idée a                                              ture en 2012, on va commencer à
   gence de la porte de secours car                                                                                                                                                      de 2.000 élèves âgés de 16 à 19 ans ont créé une mini-               le sentir, puis on recoud en laissant                                                     souhaitent. Mais personnellement, je        un peu germé dans nos esprits, on                                                     concrétiser cela. J’ai visité deux em-
   si on se crashe, ce sera son job.                                                                                                                                                     entreprise. L’ASBL sensibilise aussi plus de 6.000 en-               passer un fil que l’on peut brancher à                                                    ne connais pas encore de jeunes que         a reçu les encouragements de per-          BENOÎT EST LE DERNIER rescapé d’un         placements sur Bruxelles, d’autres
   Trop fort ! C’est là que je me                                                                                                                                                        fants de l’école primaire. Dans l’enseignement supé-                 son lecteur MP3 ou à son iPod. »                                                          j’ai accompagné qui ont réellement          sonnes du public et du jury. On a          projet initié à la Start Academy. © D.R.   à Namur… On n’a pas de contrain-
   demande combien a déboursé le                                                                                                                                                         rieur, ils étaient un peu plus de 900 à suivre le pro-                  Au total, ils sont six à faire partie                                                  lancé leur entreprise après leurs étu-      donc décidé de tâter un peu le ter-                                                   tes : si l’endroit est intéressant pour
   type qui est assis dans le cockpit ?                                                                                                                                                  gramme du YEP (Young Enterprise Project).                            de cette mini-entreprise, lancée au           À 16 ANS, Thibault connaît déjà le quoti-   des ».                                      rain et au final on s’est retrouvé les     pour concrétiser le projet, trouver        nous, alors on se lance. Le plus diffi-
                                                                                                                                                                                                                                                              début de l’année scolaire. La petite          dien d’une entreprise. © ALAIN DEWEZ.          C’est que, à 15 ans, les ados ne sa-     deux pieds dedans !                        un emplacement, créer les recettes,        cile, c’est de dupliquer le modèle à
                                                                                                                                                                                         Start Academy Chaque année, des étudiants de                         équipe doit vendre environ une cen-                                                       vent pas encore ce qu’ils voudront                                                     les décors… De tout ça est née fin         d’autres points de vente sans être
                                                                                                                                                                                         tout le pays participent au concours de la Start Acade-              taine d’oreillers d’ici à la fin mars         leur entourage et sur les marchés           faire plus tard. Excepté Majda : elle       Avez-vous trouvé facilement                2006 l’enseigne Woké de Louvain-           partout à la fois. Et pour tout nou-
                                                                                                                                                                                         my for young entrepreneurs. Un jury de spécialistes note             pour être en équilibre. À 25 euros            bruxellois. Pour mettre toutes les          se verrait bien diriger sa propre en-       les investisseurs ?                        la-Neuve. On a ensuite ouvert un           veau projet, il faudra toujours un
                                                                                                                                                                                         les meilleurs projets. L’année dernière, l’ensemble des              pièce, ils ont voulu miser sur un pro-        chances de leur côté, ils ont aussi         treprise dans quelques années.                 Il y avait une mise de départ des       deuxième point de vente dans la ga-        apport de cash externe. On ne fait
                                                                                                                                                                                         prix pour la finale s’élevait à 20.000 euros.                        duit de qualité : tissu hypoallergéni-        créé un site web et des pages MuzZ-            Pour tous les autres, l’expérience       différents partenaires, mais un des        lerie de la Toison d’or en mai 2009.       pas un profit très élevé dans ce sec-
                                                                                                                                                                                                                                                              que et baffle de marque. « Je suis im-        zik sur les réseaux sociaux.                est loin d’être perdue comme le résu-       investisseurs présents dans la salle                                                  teur. Mais de notre côté, on est cha-
                                                                                                                                                                                         Génération Entreprendre En une soirée, tous les                      pressionné, ils ont vraiment fait cela           « On se réunit environ une fois par      me Jonathan, le directeur financier         lors du concours nous avait dit : « Si     Vous n’étiez que deux à la                 que année en croissance dans nos
                                                                                                                                                                                         thèmes de l’entrepreneuriat sont abordés lors de ce                  très sérieusement », glisse Cédric            mois et on réalise nos oreillers au fur     de la bande. « À la fin, on a un certifi-   vous lancez le projet, moi ça m’inté-      base : quelle a été la période             deux points de vente, surtout à Lou-
                                                                                                                                                                                         grand rendez-vous, qui réunit de nombreux stands et                  Blanckaert.                                   et à mesure, poursuit Thibault. On          cat de jeune entrepreneur. C’est une li-    resse. » On a débuté avec environ          la plus intensive ?                        vain-la-Neuve, où ça a marché très
                                                                                                                                                                                         des intervenants prestigieux.                                           À présent, ils tentent de convain-         doit donc emprunter un local à l’école      gne en plus à mettre sur notre CV,          100.000 euros. Et puis le reste a sui-        Le lancement du projet, ça allait       rapidement. ■ Propos recueillis par
                                                                                                                                                                                                                                                              cre les acheteurs potentiels dans             et acheter les produits de base au plus     c’est toujours ça de gagné ! » ■ Ch. L.     vi. De notre côté, on a pris un an         encore. En fait, les périodes de rush,                                      Ch. L.
                                                                                                                                                              © D.R.




    1NL                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           www.lesoir.be


09/01/12 19:47 - LE_SOIR    du 10/01/12 - p. 14

Contenu connexe

En vedette

Fall 2016 newsletter
Fall 2016 newsletterFall 2016 newsletter
Fall 2016 newsletterDavid Levy
 
الجودة وسياسات أمن وسلامة الدواء
الجودة وسياسات أمن وسلامة الدواءالجودة وسياسات أمن وسلامة الدواء
الجودة وسياسات أمن وسلامة الدواءAmaal Marey
 
Summer 2016 newsletter
Summer 2016 newsletterSummer 2016 newsletter
Summer 2016 newsletterDavid Levy
 
Patrones de medición Mayra Pimentel
Patrones de medición Mayra PimentelPatrones de medición Mayra Pimentel
Patrones de medición Mayra PimentelMalia Bows
 
التسويق الإلكتروني ودوره في نموء الأعمال والمحافظة على العملاء
التسويق الإلكتروني ودوره في نموء الأعمال والمحافظة على العملاءالتسويق الإلكتروني ودوره في نموء الأعمال والمحافظة على العملاء
التسويق الإلكتروني ودوره في نموء الأعمال والمحافظة على العملاءTaher Osman
 

En vedette (6)

P1
P1P1
P1
 
Fall 2016 newsletter
Fall 2016 newsletterFall 2016 newsletter
Fall 2016 newsletter
 
الجودة وسياسات أمن وسلامة الدواء
الجودة وسياسات أمن وسلامة الدواءالجودة وسياسات أمن وسلامة الدواء
الجودة وسياسات أمن وسلامة الدواء
 
Summer 2016 newsletter
Summer 2016 newsletterSummer 2016 newsletter
Summer 2016 newsletter
 
Patrones de medición Mayra Pimentel
Patrones de medición Mayra PimentelPatrones de medición Mayra Pimentel
Patrones de medición Mayra Pimentel
 
التسويق الإلكتروني ودوره في نموء الأعمال والمحافظة على العملاء
التسويق الإلكتروني ودوره في نموء الأعمال والمحافظة على العملاءالتسويق الإلكتروني ودوره في نموء الأعمال والمحافظة على العملاء
التسويق الإلكتروني ودوره في نموء الأعمال والمحافظة على العملاء
 

Plus de LeSoir.be

Seule l'imagination peut nous sauver
Seule l'imagination peut nous sauverSeule l'imagination peut nous sauver
Seule l'imagination peut nous sauverLeSoir.be
 
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdf
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdfCharles Cumont - Mémoires 39-42.pdf
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdfLeSoir.be
 
Les garderies des 9 et 10 novembre
Les garderies des 9 et 10 novembreLes garderies des 9 et 10 novembre
Les garderies des 9 et 10 novembreLeSoir.be
 
Accord de gouvernement
Accord de gouvernementAccord de gouvernement
Accord de gouvernementLeSoir.be
 
Les discours du Roi aux Autorités du pays
Les discours du Roi aux Autorités du paysLes discours du Roi aux Autorités du pays
Les discours du Roi aux Autorités du paysLeSoir.be
 
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux FrançaisLa lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux FrançaisLeSoir.be
 
Communiqué de la Plateforme citoyenne
Communiqué de la Plateforme citoyenneCommuniqué de la Plateforme citoyenne
Communiqué de la Plateforme citoyenneLeSoir.be
 
La carte de la concentration d'ozone
La carte de la concentration d'ozone La carte de la concentration d'ozone
La carte de la concentration d'ozone LeSoir.be
 
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...LeSoir.be
 
La note du CGRA (2/2)
La note du CGRA (2/2)La note du CGRA (2/2)
La note du CGRA (2/2)LeSoir.be
 
La note du CGRA (1/2)
La note du CGRA (1/2)La note du CGRA (1/2)
La note du CGRA (1/2)LeSoir.be
 
Programme Esperanzah!
Programme Esperanzah!Programme Esperanzah!
Programme Esperanzah!LeSoir.be
 
Rapport belge
Rapport belgeRapport belge
Rapport belgeLeSoir.be
 
Le cours de Stéphane Mercier
Le cours de Stéphane MercierLe cours de Stéphane Mercier
Le cours de Stéphane MercierLeSoir.be
 
Le calendrier des Playoffs 1 et 2
Le calendrier des Playoffs 1 et 2Le calendrier des Playoffs 1 et 2
Le calendrier des Playoffs 1 et 2LeSoir.be
 
La lettre de Theo Francken aux Irakiens
La lettre de Theo Francken aux IrakiensLa lettre de Theo Francken aux Irakiens
La lettre de Theo Francken aux IrakiensLeSoir.be
 
Declarationpolitiquegenerale
DeclarationpolitiquegeneraleDeclarationpolitiquegenerale
DeclarationpolitiquegeneraleLeSoir.be
 
Infographie startup
Infographie startupInfographie startup
Infographie startupLeSoir.be
 
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015LeSoir.be
 
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3LeSoir.be
 

Plus de LeSoir.be (20)

Seule l'imagination peut nous sauver
Seule l'imagination peut nous sauverSeule l'imagination peut nous sauver
Seule l'imagination peut nous sauver
 
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdf
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdfCharles Cumont - Mémoires 39-42.pdf
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdf
 
Les garderies des 9 et 10 novembre
Les garderies des 9 et 10 novembreLes garderies des 9 et 10 novembre
Les garderies des 9 et 10 novembre
 
Accord de gouvernement
Accord de gouvernementAccord de gouvernement
Accord de gouvernement
 
Les discours du Roi aux Autorités du pays
Les discours du Roi aux Autorités du paysLes discours du Roi aux Autorités du pays
Les discours du Roi aux Autorités du pays
 
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux FrançaisLa lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
 
Communiqué de la Plateforme citoyenne
Communiqué de la Plateforme citoyenneCommuniqué de la Plateforme citoyenne
Communiqué de la Plateforme citoyenne
 
La carte de la concentration d'ozone
La carte de la concentration d'ozone La carte de la concentration d'ozone
La carte de la concentration d'ozone
 
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...
 
La note du CGRA (2/2)
La note du CGRA (2/2)La note du CGRA (2/2)
La note du CGRA (2/2)
 
La note du CGRA (1/2)
La note du CGRA (1/2)La note du CGRA (1/2)
La note du CGRA (1/2)
 
Programme Esperanzah!
Programme Esperanzah!Programme Esperanzah!
Programme Esperanzah!
 
Rapport belge
Rapport belgeRapport belge
Rapport belge
 
Le cours de Stéphane Mercier
Le cours de Stéphane MercierLe cours de Stéphane Mercier
Le cours de Stéphane Mercier
 
Le calendrier des Playoffs 1 et 2
Le calendrier des Playoffs 1 et 2Le calendrier des Playoffs 1 et 2
Le calendrier des Playoffs 1 et 2
 
La lettre de Theo Francken aux Irakiens
La lettre de Theo Francken aux IrakiensLa lettre de Theo Francken aux Irakiens
La lettre de Theo Francken aux Irakiens
 
Declarationpolitiquegenerale
DeclarationpolitiquegeneraleDeclarationpolitiquegenerale
Declarationpolitiquegenerale
 
Infographie startup
Infographie startupInfographie startup
Infographie startup
 
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015
 
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3
 

Ces jeunes qui lancent leur entreprise

  • 1. Le Soir Mardi 10 janvier 2012 Le Soir Mardi 10 janvier 2012 14 génération(s) génération(s) 15 (le)livre On n’est pas des bêtes Le nouveau Comte-Sponville est une réflexion en trois tableaux sur l’amour et la sexualité. Le premier pan de ce triptyque est consacré à l’amour tout court. Le deuxième s’attarde à la philosophie de la sexua- lité. Et le troisième, plus complexe, fait le point entre passion et vertu Ces jeunes qui lancent leur entreprise en abordant différents aspects de l’amitié et du couple. D’où le sous- titre du livre : trois essais sur l’amour et la sexualité. L’étrange titre Le sexe ni la mort est une allusion à une maxime de La « Je ne pensais pas avoir L’ESSENTIEL Rochefoucauld : « Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixe- ment ». Et le sous-titre fait penser à un livre de Freud, les fameux Trois essais sur la théorie de la sexualité. Pourquoi ce titre ? « Peut-être ● Ils sont ambitieux, ils ont de l’imagination : ma propre boîte avant mes 35 ans » parce que l’essentiel, ici aussi, échappe au regard, ou l’aveugle, tout certains jeunes créent rapi- ostume impeccable et Séduit par l’idée, Alexis a insisté MANUELLA DAMIENS COMBIEN en continuant de le fasciner. Le sexe est un soleil ; l’amour, qui en vient, s’y réchauffe ou s’y consume », explique André Comte-Sponvil- le dans son introduction. Son livre est un éloge du bonheur et du dé- sir, de la passion et du couple, de l’érotisme et de la spiritualité. PH.DB. dement leur propre entre- prise à partir d’une bonne C chaussures cirées : Alexis Ti- nel a le look du jeune entre- preneur. « C’est dans la fibre fami- pour la concrétiser. « Je suis reve- nu quelques semaines plus tard et je lui ai dit : “On va essayer d’aller idée. liale », avoue-t-il en souriant. À plus loin, de peaufiner un business POUR LE COCKPIT? Le sexe ni la mort, André Comte-Sponville, Ed. Albin Michel, 406 pp., janvier 2012, 28 ans, il est cofondateur et admi- plan et de créer une entreprise”. » Dimanche soir, les yeux fermés, la 21,50 euros (prix indicatif). ● Certains attendent la fin nistrateur délégué de Getyoo, Ensuite, tout s’enchaîne rapide- nuque inconfortablement instal- des études, d’autres décou- une entreprise lancée en avril ment : Alexis et Geoffrey vont dé- lée sur l’appuie-tête en skaï bleu vrent l’esprit d’entrepren- 2009. Le principe : recevoir des nicher de leurs poches 65.000 eu- d’une compagnie aérienne irlan- données directement sur son ros pour fonder une société ano- daise, je pensais à vous. J’essayais dre beaucoup plus tôt. adresse e-mail via une petite carte nyme. Le lendemain, ils obtien- de me rappeler chaque détail qui font d’un voyage à ce bord un mo- ment unique. Je voulais tout vous relater. Alors, voici les faits, rien (l’)expression Je suis fan ● Nous sommes partis à leur rencontre. nommée « clickey ». Elle permet de stocker et d’échanger des don- nées en un clic, un concept qui plaît aux entreprises lors de con- nent 200.000 euros de plus d’un investisseur. « Le soutien de la ré- gion de Bruxelles-Capitale a aussi été primordial, insiste Alexis. Elle que les faits. Et toi, tu aimes ? Oh oui, je suis fan ! On peut être « fan » de beaucoup de choses évidemment : grès, séminaires ou salons en tout nous a fourni des subsides en re- Après un Essaouira-Agadir en genre. « J’avais 25 ans quand on a cherche et développement, mais je suis fan des sixties, de reggae, d’anglais, de crème glacée, de baba au rhum, de nougat, de Twilight, de 2 h 50 les doigts croisés à chaque lancé le projet avec mon associé aussi en aide au recrutement. » virage, on arrive à l’aéroport Beyoncé, etc. C’est court et facile à prononcer sans pour autant risquer de se tromper d’accent. Geoffrey Simon, entame Alexis Ti- Aujourd’hui, il est seul à la barre « right on time » comme ils disent Le mot « fan » en tant que tel est l’abréviation du mot anglais « fanatic » qui désigne un jeune ad- nel. C’était en octobre 2008. Nous de Getyoo, depuis le départ de à Dublin. On tape les valises sur le mirateur le plus souvent très enthousiaste. « I am a real fan », par exemple, qui s’est ensuite franci- avons réalisé des premiers tests con- Geoffrey – ce dernier se charge à tapis roulant et là, ah ah ah, gros- sé en « Je suis fan ». Le mot s’est répandu dans le monde après les années cinquante dans la fou- cluants auprès de plusieurs utilisa- présent de TagTagCity, un nou- se blague, elles pèsent juste 10 ki- lée du succès de groupes rock. Chaque artiste qui se respecte avait son « fan-club » d’ailleurs. teurs fin 2009, et puis on a commen- veau projet dérivé pour le secteur los de trop (le poids d’un kilim…). Bref, un fan, c’est un groupie. cé à commercialiser nos produits du tourisme. Les clients de D’abord, on tente la formule : « Je en juin 2010. » Getyoo se multiplient, à l’image bourre le sac Winnie du petit avec L’équivalent aux racines plus françaises est « fana » qui est le raccourci de « fanatique ». Mais ce d’un partenariat avec le Salon de ce qu’il y a de plus lourd » (cool dernier est nettement moins utilisé de nos jours, détrôné par son alter ego anglo-saxon. Avec le Le hasard d’une rencontre ALEXIS A LE SOURIRE, ses « clickeys » l’auto qui débute ce jeudi. pour le dos du petit…). Ça s’éner- retour de l’émission L’école des fans, notamment, l’expression est revenue à la mode dans les Si Alexis Tinel dirige déjà sa pro- ont conquis le Salon de l’auto. © D.R. L’entreprise, limitée à la Belgi- ve un peu derrière nous mais pas cours de récréation. PH.DB. pre entreprise, il sait que c’est en que, compte douze personnes le choix, on déballe notre linge grande partie dû au hasard d’une Jusqu’au jour où, de retour en dans ses rangs. Mais Alexis veut sale en public. Le porteur de baga- rencontre. « À l’époque, je ne l’au- Belgique, il croise Geoffrey Si- voir plus grand. « Pour le moment, ges donne un coup de main, le rais pas imaginé. Je ne pensais pas mon… « Il venait de racheter l’épi- on a en moyenne un événement loueur de voitures aussi. avoir ma propre boîte avant mes cerie dans laquelle il travaillait en par semaine. L’ambition est d’avoir Après dix minutes de pesées et 35 ans. » Après des études post- tant qu’étudiant, raconte Alexis. une couverture internationale. On (la)tendance contre-pesées, avec la petite culot- Le paléo-fitness ou le sport à l’âge de pierre universitaires en business et ma- J’y suis entré par hasard et le cou- va essayer d’ouvrir un bureau à Pa- te, sans la petite culotte, on abdi- Après les bombances de décembre, on parie que 90 % des bonnes résolu- nagement, qu’il enchaîne juste rant est bien passé avec lui. Un ris. » que et on passe à la valise supplé- tions de janvier s’expriment en renouvellements d’abonnements à la salle après le secondaire, il entame sa jour, il m’a parlé de son idée. Il Depuis deux ans, les journées mentaire. Là, l’hôtesse sourit : de sport. Eh bien, sachez que la folie de la Zumba est déjà dépassée. Désor- jeune carrière en tant que com- l’avait présentée au concours de la d’Alexis sont bien remplies ; et ce « Ce sera 690 dirhams (62 eu- mais le dernier cri de la remise en forme tient dans le paléo-fitness, aussi mercial, dans la force de vente. Il Start Academy. Il voulait inventer n’est qu’un début. « J’essaie ros). » Elle se moque de moi. « Oui appelé le MovNat (contraction anglaise pour « Mouvement Naturel », saisit ensuite sa chance pour une une clé qui permettrait de ”cliquer“ quand même de garder un équili- mais sur le papier, il est écrit 40 www.movnat.com). Plus qu’un sport, cette discipline défend aussi l’idée entreprise française, en acceptant des personnes dans la rue, pour bre pour ne pas tomber dans le euros ». Elle re-sourit. « Oui, mais d’un retour aux sources. une mission commerciale en An- pouvoir les contacter par la suite burn-out. Mais mes week-ends ne ça vient d’augmenter ». Ouh la la, Rassurez-vous, il ne s’agit pas de revêtir une peau de bête ni d’aller s’enfer- gleterre pour un an. via les réseaux sociaux. » sont plus comme avant ». ■ Ch. L. elle continue. « Quand ? » « Au- mer dans une grotte, quoique les stages les plus complets de paléo-fitness UN OREILLER POUR S’ENDORMIR TOUT EN MUSIQUE, voilà le produit jourd’hui ». Aujourd’hui ! N’impor- réintroduisent la viande crue dans votre alimentation et la marche à pieds original imaginé par Thibault, Jonathan, Nina et Majda. Avec l’aide de te quoi ! Tour du comptoir, check sur son écran, la vérité si je mens, c’est écrit « 690 dirhams ». nus. Initiée par le Français Erwann Le Corre, la mode du paléo-fitness se ré- pand comme une traînée de poudre sur tous les continents, du simple sta- ge d’initiation de deux jours dans les capitales européennes à l’expérience l’ASBL « Les jeunes entreprises », ils ont lancé une mini-entreprise bapti- sée « MuzZzik ». © ALAIN DEWEZ. « C’est une ligne en plus « J’espère faire une nouvelle On paie, évidemment, on ne va pas laisser le tapis sur le tapis, on a mis deux heures à le négocier… plus intense, d’une semaine, sur les plages et dans les forêts de Thaïlande. Le succès de « Koh-Lanta » n’est sans doute pas anodin dans la proliféra- tion de ce sport qui vous apprend à marcher à quatre pattes sur 100 mè- T out part souvent d’une simple idée, qui émerge durant les étu- des ou en se promenant dans la ambitions sont multiples. La réussite fi- nancière n’est pas l’unique raison : les postes à responsabilités sont de plus à mettre sur notre CV ! » ouverture en 2012 » 45 euros. Soit. Il faut courir, rejoin- tres ou en équilibre sur une planche de bois, à grimper aux arbres, porter rue. Une idée qui, au fil des années et en plus prisés parmi les jeunes de la ls ont 15 ou 16 ans et veulent dé- bas prix. Pour l’instant, on a réussi à 29 ans, Benoît Libeau est sa- ce sont les trois premiers mois dre l’avion, avec les sacs qui bal- lottent dans tous les sens. Un sac à main de 10 kilos par enfant. des troncs, mieux utiliser ses poumons et nager comme un poisson. Le paléo-fitness, c’est un peu l’anti-salle de muscu. On respire le grand air tout en réapprenant des gestes simples et naturels plutôt que d’enchaîner des compétences acquises, va mûrir jusqu’à devenir un projet concret. Chez nous, l’âge moyen des entre- « génération Y » – nés entre 1980 et 1999. Pour eux, l’épanouissement pro- fessionnel passe en grande partie par I jà comprendre les rouages d’une entreprise. Avec le soutien de l’ASBL Les jeunes entreprises, Thi- en vendre une vingtaine ». Trois minutes pour convaincre A tisfait. En 2004, il imaginait un concept de fast-food asiatique, où les clients choisis- après une ouverture. Il y a deux ans, l’autre étudiant avec qui j’avais lancé le projet a quitté Que les enfants ne peuvent pas des mouvements comme des robots dans le seul but de brûler des calories. preneurs est d’environ 35 ans. Mais cer- ce goût du défi. Posséder sa propre en- bault, Jonathan, Majda et Nina ont Fin janvier, les créateurs de MuzZ- sent les ingrédients composant l’aventure : les horaires ne lui conve- porter, trop lourds. Alors, faites le On retrouve l’agilité de nos ancêtres les singes plutôt que sculpter d’inattei- tains n’hésitent pas à se lancer à 22 ou treprise est alors le moyen rêvé pour y lancé une mini-entreprise baptisée zik participeront à un congrès de leur menu. Il avait alors 23 ans et naient plus, etc. Stéphan de Braban- compte, il y en a trois… Nous gnables tablettes de chocolat. Bref, on apprend à savourer le mouvement 23 ans, voire même avant. Et juste- parvenir. MuzZzik. Le principe est simple : ces deux jours, organisé par l’ASBL. L’ob- ne pensait pas aller plus loin. Au- dere m’a rejoint depuis lors. Nous sommes les derniers à monter pour ce qu’il est et non pour crâner avec des abdos en béton armé. ment, les jeunes semblent particulière- Dès le secondaire, de nombreux élè- élèves de l’Institut des sœurs de No- jectif : vendre un maximum de pro- jourd’hui, le voici cogérant de sommes aujourd’hui les deux cogé- dans l’avion. Nicolo, charmant Cette tendance à faire du sport comme Tarzan s’inscrit dans un mouve- ment doués pour imaginer des con- ves apprécient aussi de découvrir la tre-Dame à Anderlecht, vont vivre, le duits et défendre leur idée devant deux enseignes Woké : l’une à rants à titre égal. On emploie en steward italien nous accueille ment plus vaste de retour à la nature, l’idée étant de laisser le corps se cepts innovants et porteurs d’avenir. vie d’une entreprise. À cet âge, beau- temps d’une année scolaire, toutes 800 autres jeunes créateurs de mini- Louvain-la-Neuve, l’autre à la Toi- moyenne quinze personnes sur les avec le sourire (le même que sa mouvoir naturellement en s’adaptant à l’environnement, pour enseigner un Le secteur des nouvelles technologies coup n’ont encore aucune idée de leur les étapes de la vie d’une entreprise. entreprises. « Le concours s’appelle son d’or, à Bruxelles. L’ambition : deux restaurants. collègue du check-in) : « Vous pre- équilibre de tous les instants. La théorie du paléo-fitness affirme que si par exemple, est surtout prisé par des futur métier. Mais c’est déjà l’occasion « Ils doivent imaginer un produit, Trois minutes pour convaincre, préci- créer une véritable chaîne de fast- nez les places que vous trouvez, nous courons, grimpons, rampons et sautons comme la nature l’a inculqué entrepreneurs plus jeunes, davantage de démystifier certains aspects de l’en- faire une étude de marché, élire un pe- se Cédric Blanckaert. Ils peuvent utili- foods de qualité. En cinq ans, votre quotidien le vol est complet. » Ben, 5 ans, à nos ancêtres préhistoriques, alors la perte de poids et la musculation sui- au courant des tendances dernier cri trepreneuriat. Afin, pourquoi pas, de tit conseil d’administration, gérer la ser toutes les formes d’expression pos- a évolué : de nouvelles respon- s’installe au hublot avec un char- vront naturellement, en même temps qu’une sensation de bien-être. Pas qui mènent au succès. C’est en tout l’envisager quelques années plus tard. TVA et les salaires… On essaie de les sibles pour convaincre que c’est leur Comment est née l’idée d’un sabilités ? mant couple d’instituteurs. Ralph, besoin de jungle tropicale pour s’initier au mouvement : des stages new- cas ce qui ressort d’une étude du GEM Et de se donner ainsi rapidement les confronter à la vraie vie », explique produit qu’il faut acheter. Le jeune pu- fast-food asiatique ? Mon job actuel, c’est de gérer cet- 9 ans, tape la carte avec un vieux yorkais ont vu des bandes de citadins courir pieds nus dans Central Park. (Global Entrepreneurship Monitor). moyens pour de grandes ambitions. ■ Cédric Blanckaert, le bénévole de blic doit voter en remplissant un pa- Nous étions deux étudiants de te croissance, de faire évoluer le monsieur, rangée nº1 et Henry, Et pour les sensibles de la plante de pieds, on vend maintenant des gants Pour cette nouvelle génération, les CHRISTOPHE LEROY l’ASBL qui conseille le petit groupe. pier et le résultat se fait aussi à l’ap- Solvay, nous avons décidé de parti- concept en proposant de nouveaux 11 ans, troque ses chips contre la de pieds, sorte de baskets « impression pieds nus ». Parce que le retour au Ces ados ont donc créé un produit plaudimètre. » ciper au concours de la « Start Aca- produits… Mais aussi d’assumer console de jeu d’un petit blond. paléolithique, quand même, ça a ses limites ! CATHERINE MAKEREEL assez original : un oreiller permet- Après le mois de mars, l’équipe de demy for young entrepreneurs » en toute la gestion du marketing au- Et moi, je me retrouve à côté de la tant de s’endormir en écoutant de la MuzZzik fera le bilan : il sera temps 2004. À la base, il s’agissait de réali- tour de chaque point de vente. porte de secours. Ma voisine, musique. d’étudier pour les examens. L’expé- ser un plan d’affaires, sans qu’il n’y quant à elle, s’est allégée d’une « On fabrique nous-mêmes les rience s’arrête donc en avril, avec le ait forcément des suites au projet Maintenant que la machine est poignée d’euros pour occuper cet- oreillers et on y intègre un baffle à l’in- concours de la meilleure mini-entre- présenté. Et on a réussi à se hisser lancée, quelles sont les ambi- te place et, pour la remercier, la LES BONNES ADRESSES térieur, explique Thibault, 16 ans et prise. Cédric Blanckaert ajoute : en finale. Toujours dans l’idée de tions pour l’année à venir ? compagnie lui offre un petit brie- ASBL Les jeunes entreprises Éveiller l’esprit directeur technique de la mini-entre- « Bien sûr, ils peuvent toujours décider faire cela pour le challenge mais J’espère faire une nouvelle ouver- fing concernant l’ouverture d’ur- d’entreprendre, cela se fait tôt. Pour 2010-2011, près prise. On protège le baffle pour ne pas de continuer l’aventure après s’ils le sans plus. Puis, petit à petit, l’idée a ture en 2012, on va commencer à gence de la porte de secours car de 2.000 élèves âgés de 16 à 19 ans ont créé une mini- le sentir, puis on recoud en laissant souhaitent. Mais personnellement, je un peu germé dans nos esprits, on concrétiser cela. J’ai visité deux em- si on se crashe, ce sera son job. entreprise. L’ASBL sensibilise aussi plus de 6.000 en- passer un fil que l’on peut brancher à ne connais pas encore de jeunes que a reçu les encouragements de per- BENOÎT EST LE DERNIER rescapé d’un placements sur Bruxelles, d’autres Trop fort ! C’est là que je me fants de l’école primaire. Dans l’enseignement supé- son lecteur MP3 ou à son iPod. » j’ai accompagné qui ont réellement sonnes du public et du jury. On a projet initié à la Start Academy. © D.R. à Namur… On n’a pas de contrain- demande combien a déboursé le rieur, ils étaient un peu plus de 900 à suivre le pro- Au total, ils sont six à faire partie lancé leur entreprise après leurs étu- donc décidé de tâter un peu le ter- tes : si l’endroit est intéressant pour type qui est assis dans le cockpit ? gramme du YEP (Young Enterprise Project). de cette mini-entreprise, lancée au À 16 ANS, Thibault connaît déjà le quoti- des ». rain et au final on s’est retrouvé les pour concrétiser le projet, trouver nous, alors on se lance. Le plus diffi- début de l’année scolaire. La petite dien d’une entreprise. © ALAIN DEWEZ. C’est que, à 15 ans, les ados ne sa- deux pieds dedans ! un emplacement, créer les recettes, cile, c’est de dupliquer le modèle à Start Academy Chaque année, des étudiants de équipe doit vendre environ une cen- vent pas encore ce qu’ils voudront les décors… De tout ça est née fin d’autres points de vente sans être tout le pays participent au concours de la Start Acade- taine d’oreillers d’ici à la fin mars leur entourage et sur les marchés faire plus tard. Excepté Majda : elle Avez-vous trouvé facilement 2006 l’enseigne Woké de Louvain- partout à la fois. Et pour tout nou- my for young entrepreneurs. Un jury de spécialistes note pour être en équilibre. À 25 euros bruxellois. Pour mettre toutes les se verrait bien diriger sa propre en- les investisseurs ? la-Neuve. On a ensuite ouvert un veau projet, il faudra toujours un les meilleurs projets. L’année dernière, l’ensemble des pièce, ils ont voulu miser sur un pro- chances de leur côté, ils ont aussi treprise dans quelques années. Il y avait une mise de départ des deuxième point de vente dans la ga- apport de cash externe. On ne fait prix pour la finale s’élevait à 20.000 euros. duit de qualité : tissu hypoallergéni- créé un site web et des pages MuzZ- Pour tous les autres, l’expérience différents partenaires, mais un des lerie de la Toison d’or en mai 2009. pas un profit très élevé dans ce sec- que et baffle de marque. « Je suis im- zik sur les réseaux sociaux. est loin d’être perdue comme le résu- investisseurs présents dans la salle teur. Mais de notre côté, on est cha- Génération Entreprendre En une soirée, tous les pressionné, ils ont vraiment fait cela « On se réunit environ une fois par me Jonathan, le directeur financier lors du concours nous avait dit : « Si Vous n’étiez que deux à la que année en croissance dans nos thèmes de l’entrepreneuriat sont abordés lors de ce très sérieusement », glisse Cédric mois et on réalise nos oreillers au fur de la bande. « À la fin, on a un certifi- vous lancez le projet, moi ça m’inté- base : quelle a été la période deux points de vente, surtout à Lou- grand rendez-vous, qui réunit de nombreux stands et Blanckaert. et à mesure, poursuit Thibault. On cat de jeune entrepreneur. C’est une li- resse. » On a débuté avec environ la plus intensive ? vain-la-Neuve, où ça a marché très des intervenants prestigieux. À présent, ils tentent de convain- doit donc emprunter un local à l’école gne en plus à mettre sur notre CV, 100.000 euros. Et puis le reste a sui- Le lancement du projet, ça allait rapidement. ■ Propos recueillis par cre les acheteurs potentiels dans et acheter les produits de base au plus c’est toujours ça de gagné ! » ■ Ch. L. vi. De notre côté, on a pris un an encore. En fait, les périodes de rush, Ch. L. © D.R. 1NL www.lesoir.be 09/01/12 19:47 - LE_SOIR du 10/01/12 - p. 14