SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  12
1
7 A NOUS!
AMELIORATION
Reportage: Zoom sur les
collations en maternelle p.2
Paroles d’enfants p.3
Avis d’une spécialiste p.4
ADAPTATION
Enquête: Comment s’adapter
quand on est primo-arrivant? p.5
Témoignages p.6
CHANGEMENT
Du nouveau à Molenbeek... p.7
EVOLUTION
Sauvons le Monde! p.8
S.O.S. Bzzzzzzzzz:
La disparition des abeilles p.8
INNOVATION
Le protocole de Kyoto p.9
Les énergies renouvelables p.9
Pour améliorer nos compéten-
ces en savoir parler p.9
METAMORPHOSE
Recette: soupe de haricots
blancs p.10
Poésie: ma transformation p.10
Charades p.10
L’eau dans tous ses états p.11
Magie p.11
Devinettes p.11
AVATARS p.12
DOSSIER ---- Collations sainesCollations sainesCollations sainesCollations saines ----
Des collations? Oui, mais pourquoi? Tout d'abord, on nous dit qu'elles sont
importantes pour la croissance et le développement. En effet, les enfants en
âge de croissance ont besoin d'une collation pour conserver leur vigilance et
leur énergie tout au long de la journée. Mais on nous dit aussi qu'il faut éviter
de grignoter entre les repas et qu'il faut bien déjeuner. Et si un bon petit dé-
jeuner était suffisant ? Nous sommes allés voir ce qu'il se passait dans les
classes des maternelles, et pour en savoir plus nous avons interrogé Mme
Christine, infirmière au P.S.E (centre de promotion de la santé à l'école ) qui a
bien voulu répondre à nos questions. A lire page 2A lire page 2A lire page 2A lire page 2
INTERVIEW ---- Un changement politiqueUn changement politiqueUn changement politiqueUn changement politique ----
Cette année, il y a eu du changement dans notre commune. Monsieur Mou-
reaux, Bourgmestre depuis 20 ans (que nous connaissions tous) n'a pas été
réélu lors des élections du 14 octobre 2012. Nous avons accueilli notre nou-
velle Bourgmestre madame Françoise Schepmans, qui a pris ses fonctions
dans son bureau, à la Maison communale de Molenbeek-Saint-Jean. Nous
avons voulu lui poser des questions pour la découvrir et en savoir davantage
sur les projets qu'elle a pour notre commune… A lire page 7A lire page 7A lire page 7A lire page 7
SPECIAL
« TRANSFORMATIONS »NUMÉRO HORS-SÉRIE
Journal de l’Ecole communale n°7 - Arc-en-ciel - de Molenbeek-Saint-Jean
2
AMELIORATION!Reportage
Zoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations en maternelle
«Fruits et légumes, nous les adorons; chocolats et bon-
bons, nous les détestons!» Ceci pourrait être la devise
des maternelles… Et de toute l’école7 de Molenbeek
Saint-Jean! En effet, depuis 2011, les élèves ont décidé
d’améliorer leur alimentation en changeant leurs colla-
tions. Réduire les caries, éviter la surcharge pondé-
rale ou simplement privilégier les aliments indispensa-
bles à l’équilibre alimentaire; plusieurs raisons qui les
ont décidés à boire de l’eau et manger des collations
plus saines. Céréales le lundi, produits laitiers le mar-
di. Les classes de maternelles ont même créé un menu
de la semaine!
Les légumes aussi s’invitent dans leurs classes. Lavés,
épluchés, coupés en petits morceaux le mardi; ils se-
ront dégustés en délicieux potage le mercredi. Même
madame la secrétaire a droit à son bol! Nous avons
suivi les enfants de la classe d’accueil à la 3ème
mater-
nelle. Leurs enseignantes nous ont fait part de quel-
ques difficultés qu’elles rencontrent.
Lundi matin, nous sommes d’abord accueillies dans la
classe de Mme Nessrin. Les enfants sont prêts pour
leur dix heures… Ils mangent des céréales en pensant
aux autres collations: « Il n’y a qu’un enfant qui aime
les fruits! ». Par contre, dans la classe de Madame Cé-
line, les enfants les adorent. Pourtant, leur institutrice
avoue préférer le chocolat. Toujours dans cette classe,
deux enfants sont allergiques au lait… Cela pose pro-
blème le mardi! Dans la classe de Mme Gérardine, on
ne respecte pas toujours le menu. Par contre, il n’y a
jamais de collations sucrées!
Beaucoup d’enfants nous disent qu’à l’école, ils man-
gent des fruits, à la maison ils préfèrent le chocolat!
Les enseignantes se retrouvent parfois confrontées à
des parents qui ne respectent pas le choix des colla-
tions. Ou alors, d’autres parents donnent une collation
saine à leur enfant et c’est l’enfant qui remplit le carta-
ble de friandises! Dans plusieurs classes, nous avons
observé que les enfants buvaient de l’eau. Nous avons
parfois repéré quelques boissons lactées goût fraise
ou goût chocolat, de même que de petits berlingots;
jus d’orange ou jus de pommes. Selon les indications
lues sur leur emballage, ces boissons seraient forte-
ment sucrées… Et si la devise était ...
«Fruits et légumes, nous les adorons, chocolats et bon-
bons, parfois nous en mangeons!».
Article rédigé par Ahlam S.,Florentina R., Loubna B.,
Imane Z. et Betul B.
« Un oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on n'a pas encore inventéUn oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on n'a pas encore inventéUn oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on n'a pas encore inventéUn oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on n'a pas encore inventé
le légume qui les ferait rire.le légume qui les ferait rire.le légume qui les ferait rire.le légume qui les ferait rire. » Will Rogers
Dans la classe de Mme Stéphanie, une fleur nous aide
à manger sainement. Au centre, on retrouve l’eau!
Tous à l’eau. Petites bouteilles, bouchons pour les
sportifs, gourdes. Jamais à sec grâce à la fontaine de
l’école!
Menu de la semaine
Lundi un produit céréalier
Mardi un produit laitier
Mercredi un potage
Jeudi un fruit
Vendredi au choix parmi
les collations saines!
3
Va vite à la page 10 pour voir la recette de
la soupe aux haricots blancs.
AMELIORATION?
MmmmMmmmMmmmMmmm
je veux encore de laje veux encore de laje veux encore de laje veux encore de la
soupe aux haricotssoupe aux haricotssoupe aux haricotssoupe aux haricots
blancsblancsblancsblancs.
J’adore
les céréales mais je suis
allergique au lait et les céréa-
les sans lait ,ça n’a vraiment
pas de goût!
Youpie,
aujourd’hui, c’est mardi;
et le mardi nous mangeons des
yaourts… Donc, je vais manger un
yaourt au chocolat.
Il suffit
juste d’un petit fruit pour
avoir de l’énergie!
4
Une alimentation saine ne suffit pas .Pour
être en bonne santé ,nous devons bien dor-
mir et faire du sport. Madame Christine
ajoute qu’il est important d’avoir des amis,
de les respecter, de les aimer, de s’aimer
soi-même pour être bien dans son corps.
A la fin de l’interview ,elle nous raconte une
petite histoire personnelle.
Il parait que ses enfants ont grandi beau-
coup plus vite pendant les vacances car ils
dormaient beaucoup plus...
Alors vivement les vacances.
Propos recueillis par Patricia M.etTulsaba H.
Mis en texte avec l’aide de Mamadu B., Masetta J.et Hafsa H.
Salade de fruitsSalade de fruitsSalade de fruitsSalade de fruits
Si j'étais une fraise,
Je serais à l'aise.
Si j'étais une pêche,
Je serais toute fraîche.
Si j'étais une banane,
Bien rempli serait mon crâne.
Si j'étais une pomme,
Je serais toujours en forme.
Si j'étais une poire,
Je serais belle dans un miroir.
Malheureusement, je suis un chocolat...
Et je suis tout raplapla!
Poésie de Hafsa H. (6ème)
Qui est Mme l’infirmière?Qui est Mme l’infirmière?Qui est Mme l’infirmière?Qui est Mme l’infirmière?
Nom: Decks
Prénom: Christine
Profession: infirmière
Formation: puéricultrice et
infirmière tropicale
Ce qu’elle aime: les poireaux et les carottes
Ce qu’elle n’aime pas: les navets
Ce qu’elle mange comme collation: des fruits
la semaine, des biscuits le weekend.
AMELIORATION!Dialogue avec une spécialisteDialogue avec une spécialisteDialogue avec une spécialisteDialogue avec une spécialiste
Mmmm, c'est bon le chocolat!
Oui, mais c’est mauvais pour la santé.
Quoi? Le chocolat est mauvais pour la santé?
Ce qui est mauvais, c’est d’en abuser! Si tu en
prends 10 ou 20 grammes après avoir pris un
bon repas bien équilibré… Il y a peu de dan-
ger! En plus, c'est bon pour le moral...
Ces chouettes informations nous ont été don-
nées par madame Christine (infirmière à
l'école 7 ) pour améliorer notre santé!
Et ce n'est pas tout…
Saviez-vous que lorsque nous parlons de 5
fruits et légumes, nous parlons en fait de por-
tions. Par exemple : vous pouvez manger une
pomme, une orange et trois portions de carot-
tes. Une portion correspondant à une main
d’adulte. Tous les enfants n’aiment pas les
fruits et les légumes. Il faut leur donner envie
leur apprendre à goûter un peu de tout.
Il est important que les élèves comprennent
ce qu’est la pyramide alimentaire.
En effet, notre corps a besoin de différents
aliments qui lui apporteront les éléments es-
sentiels pour bien grandir : des produits lai-
tiers pour les os, des céréales pour l’énergie,
de la viande pour les protéines ...
Tout un travail à faire dans les écoles pour
que les enfants prennent conscience de l’im-
portance d’une collation saine.
De plus, si nous mangeons de mauvaises col-
lations, nous risquons d’avoir des caries,
prendre du poids, d’être tout raplapla,d’avoir
des boutons, sans parler des risques d’attra-
per le diabète, d’être obèse ou d’avoir des
maladies cardio-vasculaires.
Réalisé par Mohamed .d
5
Enquête
Comment s’adapter quand on
est primo-arrivant?
Vous venez d’arriver en Belgique?
Vous ne savez pas parler la lan-
gue? L’école, la carte d’identité, les
amis, les devoirs, la culture. Tout
est nouveau! Comment allez-vous
faire? Madame Pascale, assistante
sociale à l’école 7, vous donne
quelques conseils. Vous avez en-
core peur? Giada et Yannick vous
rassurent à la page suivante.
Les primo-arrivants qui séjournent
sur le territoire belge sont soumis à
l'obligation scolaire endéans les 6
mois. Ils sont accueillis au sein de
l’école 7 comme tout nouvel élève,
avec une attention particulière,
étant donné qu'ils ne parlent pas la
langue française .
ADAPTATION!
Service des Etrangers (MaisonService des Etrangers (MaisonService des Etrangers (MaisonService des Etrangers (Maison
Communale de MolenbeekCommunale de MolenbeekCommunale de MolenbeekCommunale de Molenbeek----SaintSaintSaintSaint----
Jean)Jean)Jean)Jean)
Adresse: rue du Niveau 7 (1er
étage) + rue du Niveau 11
1080 Bruxelles.
Tel: 02/412.36.72 ou 02/412.36.73
Fax: 02/412.36.91
Email: etran-
gers@molenbeek.irisnet.be
CPAS (Centre Public d’Action So-CPAS (Centre Public d’Action So-CPAS (Centre Public d’Action So-CPAS (Centre Public d’Action So-
ciale)ciale)ciale)ciale)
Adresse: rue Alphonse Vandenpee-
reboom 14
1080 Molenbeek-Saint–Jean
Tél.: 02/414.53.11
E-mail :
cpas.ocmw.1080@molenbeek.irisn
et.be
L'école consacre un maximum de
temps pour leur apprendre la lan-
gue, grâce aux subsides dont elle
bénéficie de la Communauté Fran-
çaise.
Il y a également le service "SAMPA"
qui est chargé d'accompagner les
primo-arrivants au niveau de leur
scolarité. Ce service met à disposi-
tion des cours de langue pour adul-
tes et une école de devoirs, ainsi
que des stages pour les enfants du-
rant les vacances scolaires.
Pour aider les parents primo-
arrivants, Madame Pascale, les
guide vers des services compé-
tents, si nécessaire, elle fait appel à
des traducteurs afin de les informer
au mieux. Les écoles de Molenbeek
collaborent également avec le
CPAS. Cette collaboration peut aus-
si concerner d'autres élèves de
l'école.
Enfin, il existe aussi au sein de la
commune de Molenbeek-Saint–
Jean, une caisse sociale "coup de
pouce" qui intervient financière-
ment lorsqu'une famille ne répond
pas aux conditions d'obtention
d'aide du CPAS.
Propos recueillis auprès de Mme Pas-
cale par Ayoub E., Hafsa H.,Florina
D.,Rhyad E. et Mohamed D.
LA CARTE D’IDENTITE DE
MADAME PASCALE.
Nom: Haezeleer.
Prénom: Pascale.
Date de naissance: 15/04/1965.
Profession: Assistante Sociale.
Etude: Enseignement Supérieur
Social (3 ans).
Ce qu’elle aime faire: voyager et
danser.
Ce qu’elle mange comme collation:
elle n’en mange pas!
SAMPA (service d’aide aux molen-SAMPA (service d’aide aux molen-SAMPA (service d’aide aux molen-SAMPA (service d’aide aux molen-
beekois primosbeekois primosbeekois primosbeekois primos----arrivants).arrivants).arrivants).arrivants).
Adresse: rue Comte de Flandre 15
1080 Molenbeek Saint-Jean
Tél.: 02/422.06.11
Fax: 02/422.06.24
CPSE (centre de promotion de laCPSE (centre de promotion de laCPSE (centre de promotion de laCPSE (centre de promotion de la
santé à l’école)santé à l’école)santé à l’école)santé à l’école)
Adresse: rue Vandermaelen, 26
1080 Bruxelles
Tel: 02/415.86.74 ou 02/415.86.77
Fax : 02/411.64.67 ou 02/415.86.77
Email :PSE.1080@molenbeek.ir
isnet.be.
Ecole des devoirsEcole des devoirsEcole des devoirsEcole des devoirs
Adresse : rue de la Borne, 14
1080 Molenbeek Saint-Jean
tel : 02/412.56.11
Services utiles recherchés par Flori-
na.D et Rhyad.E.
Les primo-arrivants devant le
bureau de Madame Pascale.
«««« L’âge adulte estL’âge adulte estL’âge adulte estL’âge adulte est
l’âge propre de l’adap-l’âge propre de l’adap-l’âge propre de l’adap-l’âge propre de l’adap-
tation. Mûrir, c’esttation. Mûrir, c’esttation. Mûrir, c’esttation. Mûrir, c’est
trouver sa place dans letrouver sa place dans letrouver sa place dans letrouver sa place dans le
monde.monde.monde.monde. »»»»
Emmanuel Mounier
Bâtiment du C.P.A.S.
6
ADAPTATION!Yannick Ndongo est un élève de 6ème
année qui est
arrivé en Belgique au mois de juillet 2012.
Le premier jour d'école, il stressait mais il s'est très
vite senti à l'aise grâce à Florin et Mehdi, deux nou-
veaux copains. Il se souvient aussi qu'Ayoub, l'avait
bien fait rire. Il se rappelle qu'il s'était vite intégré à la
petite bande! De plus, il trouvait tous les professeurs
gentils. Il imaginait l'école plus petite et la cour plus
grande, alors que c'était juste le contraire. Il a très
vite apprécié sa nouvelle école, malgré ses premiè-
res craintes car il a appris des choses qu'il n'avait
jamais faites auparavant. Il a aussi directement aimé
le cours de gymnastique. Par contre, il a eu des diffi-
cultés en mathématiques et en néerlandais. Il n'avait
jamais appris cette langue au Cameroun. 8 mois plus
tard en Belgique, Yannick nous confie: "J'avais de bonnes notes au Cameroun, tout comme ici. "Je
trouve que la Belgique est un beau pays mais il y a des quartiers pas très propres".
Il avoue que son pays lui manque."Il fait plus chaud au Cameroun".
Giada est aussi une élève de 6ème
année mais elle est
arrivée en Belgique au mois d'août 2011. Son arri-
vée a été un peu plus difficile car elle ne parlait pas
le français. Elle avait pourtant l'habitude de changer
d'école. En Italie, elle avait été dans trois écoles dif-
férentes! Cette fois, ce n'était pas pareil: "J'étais
complètement perdue, je pleurais, je me sentais
seule et isolée. Je stressais car je ne savais pas par-
ler français." Le premier jour, en allant vers l'école,
Giada s'est sentie de plus en plus mal à l'aise, elle
pensait sans cesse aux copines qu'elle allait se faire.
Madame Samira, Madame Isabelle et Priscilla, l'ont
aidée "Je ne comprenais rien du tout: pendant qu'el-
les parlaient, je pensais : mais que disent-elles? ".
Giada évoque les changements par rapport à l'Italie:
"Le fonctionnement de l'école n'est pas le même qu'ici, le climat est différent, et mes copines me man-
quent...".
Petit à petit, Priscilla et Loubna, ses deux amies italiennes, l'ont rassurée et l'ont intégrée au reste du
groupe. Pour qu'elle apprenne bien la langue française, elle a eu des remédiations avec Madame Sami-
ra. En mathématiques, elle avait des difficultés et elle travaillait dans de petits groupes. Et le soir, elle
allait à l'école des devoirs.
Maintenant Giada s'est habituée, elle ose poser des questions à ses camarades et à son institutrice. Elle
se sent mieux à l'école car ses amies l'aident et sont à ses côtés.
Propos recueillis par Florin D. et Mamadu B.
« Ce qui fait l’homme,Ce qui fait l’homme,Ce qui fait l’homme,Ce qui fait l’homme,
c’est sa grande faculté d’adaptation.c’est sa grande faculté d’adaptation.c’est sa grande faculté d’adaptation.c’est sa grande faculté d’adaptation. » Socrate
« L’intelligence c’est la faculté d’adaptation.L’intelligence c’est la faculté d’adaptation.L’intelligence c’est la faculté d’adaptation.L’intelligence c’est la faculté d’adaptation. » André Gide
L’interview de Yannick N. par Mamadu B.
Giada C. a été interviewée par Florin D.
7
CHANGEMENT?Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…
Le 14 octobre 2012, Mme Françoise Schepmans a été
élue Bourgmestre de la commune de Molenbeek-Saint-
Jean. Née à Berchem Sainte-Agathe le 18 juin 1960, sa
maman était bibliothécaire, son papa journaliste. Son
engagement politique commencera lors de ses études à
l’ULB (Université libre de Bruxelles) dès les années 80.
En 1985, alors qu’elle se porte candidate à l’Europe,
elle est élue dans la province du Brabant. Elle s’inté-
resse au sort de sa commune (Molenbeek-Saint-Jean) et
elle obtient un poste d’échevine (jusqu’en 2012).
Nous l’avons rencontrée dans son bureau et elle a ré-
pondu à toutes les questions que nous lui avons po-
sées...
Interview en 11 questions!Interview en 11 questions!Interview en 11 questions!Interview en 11 questions!
1.Combien d’années d’études avezCombien d’années d’études avezCombien d’années d’études avezCombien d’années d’études avez----vous faites avantvous faites avantvous faites avantvous faites avant
d’être Bourgmestre?d’être Bourgmestre?d’être Bourgmestre?d’être Bourgmestre?
Pour être Bourgmestre, il ne faut pas faire d’études spé-
cifiques. Il faut être citoyen belge, âgé de 18 ans pour
pouvoir se présenter aux élections. Par contre, avant de
me lancer dans la vie politique, j’ai étudié le droit à
l’ULB pour devenir avocate.
2.Pourquoi et quand avez2.Pourquoi et quand avez2.Pourquoi et quand avez2.Pourquoi et quand avez----vous voulu devenir Bourg-vous voulu devenir Bourg-vous voulu devenir Bourg-vous voulu devenir Bourg-
mestre?mestre?mestre?mestre?
Très tôt, j’ai eu envie de participer à la vie de ma com-
mune. Je me suis impliquée dans le quotidien des ci-
toyens pour leur apporter un « mieux-vivre ensemble ».
Il y a 10 ans, j’ai pensé avoir les capacités et l’envie de
devenir Bourgmestre.
3.Comment avez3.Comment avez3.Comment avez3.Comment avez----vous convaincu les gens de voter pourvous convaincu les gens de voter pourvous convaincu les gens de voter pourvous convaincu les gens de voter pour
vous?vous?vous?vous?
Ce n’est pas facile , cela prend du temps. La population
a vu que je m’impliquais dans la commune depuis plu-
sieurs années et a adhéré au projet que je proposais,
centré sur le respect et la sécurité et qui a pour objectif
d’améliorer la vie.
4.Comment avez4.Comment avez4.Comment avez4.Comment avez----vous réagi quand vous avez été élue?vous réagi quand vous avez été élue?vous réagi quand vous avez été élue?vous réagi quand vous avez été élue?
J’étais très heureuse. C’était l’aboutissement d’un tra-
vail de toute une équipe. Une satisfaction en tant que
« chef d’équipe ».
5.Y a5.Y a5.Y a5.Y a ––––tttt----il eu un changement dans votre vie après votreil eu un changement dans votre vie après votreil eu un changement dans votre vie après votreil eu un changement dans votre vie après votre
élection?élection?élection?élection?
J’ai moins de temps à consacrer à mes amis et à ma
famille. J’ai deux enfants mais ils sont grands (22 et 17
ans) et mon mari me soutient beaucoup. Je consacre à
présent 90% de mon temps à ma commune.
6. Comment vous sentez6. Comment vous sentez6. Comment vous sentez6. Comment vous sentez----vous à Molenbeek?vous à Molenbeek?vous à Molenbeek?vous à Molenbeek?
Je m’y sens très bien. Cela fait 47 ans que je vis à Mo-
lenbeek, c’est ma commune. Il y a plein d’activités à
faire: sportives, culturelles, shopping… C’est une com-
mune qui est passée de 75.000 à 95.000 habitants en
moins de 10 ans, la 2ème commune la plus pauvre de
Bruxelles mais aussi une commune qui offre plusieurs
possibilités. Il manque cependant des espaces verts.
7.Quels projets avez7.Quels projets avez7.Quels projets avez7.Quels projets avez----vous en tête?vous en tête?vous en tête?vous en tête?
De façon générale, le projet que j’ai défendu aux élec-
tions est basé sur le respect. Le respect des citoyens les
uns envers les autres, le respect de l’environnement
mais aussi le respect des lois , de l’autorité, toujours
dans l’objectif du « mieux vivre ensemble ».
8.Qu’est8.Qu’est8.Qu’est8.Qu’est----ce qui a changé dans notre commune ou qu’estce qui a changé dans notre commune ou qu’estce qui a changé dans notre commune ou qu’estce qui a changé dans notre commune ou qu’est----
ce qui va changer?ce qui va changer?ce qui va changer?ce qui va changer?
Pour moi, la grande différence par rapport au passé,
c’est que tous les échevins, chacun dans leur compé-
tence, vont travailler en équipe, dans un esprit de dialo-
gue, de communication, en demandant l’avis des autres
échevins et des conseillers communaux.
9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de
notre école… Quelles idées proposerieznotre école… Quelles idées proposerieznotre école… Quelles idées proposerieznotre école… Quelles idées proposeriez----vous pour évitervous pour évitervous pour évitervous pour éviter
cela?cela?cela?cela?
J’ai demandé aux gardiens de la paix de signaler toute
infraction, de noter les plaques d’immatriculation des
voitures dont les propriétaires déposent des déchets.
Nous avons pris certaines mesures: 150 poubelles sup-
plémentaires ont été commandées et des containers
pour le tri des déchets seront placés. Les balayeurs pas-
sent régulièrement. Il faut aussi avoir recours à la pré-
vention, les citoyens doivent se sentir plus responsables
de la propreté de leur milieu de vie.
10.Comment les primo10.Comment les primo10.Comment les primo10.Comment les primo ––––arrivants sontarrivants sontarrivants sontarrivants sont----ils accueillis auils accueillis auils accueillis auils accueillis au
sein de notre commune?sein de notre commune?sein de notre commune?sein de notre commune?
Nous faisons de notre mieux pour que les primo-
arrivants soient bien accueillis, encadrés et informés. Le
soutien apporté peut être de type : classes passerelles,
maisons de quartier, cours de langue pour adultes (le
SAMPA pour le français , le BON pour le néerlandais). On
leur explique aussi comment fonctionne la commune.
Quelles sont les règles, leurs droits et leurs devoirs?
11. Que pensez11. Que pensez11. Que pensez11. Que pensez----vous des collations sucrées? En man-vous des collations sucrées? En man-vous des collations sucrées? En man-vous des collations sucrées? En man-
gezgezgezgez----vous ?vous ?vous ?vous ?
Très peu, j’en mange parfois mais je ne suis pas très su-
cré. Je sais que c’est un problème dans les écoles , no-
tamment le nombre grandissant d’enfants atteints de
diabète. L’éducation à la santé est très importante dans
ce domaine.
Il faudrait réaliser un travail de prévention afin de chan-
ger les habitudes alimentaires de certaines familles.
Interview réalisée par Mehdi M. Ilias E. Yannick N.
Imane Z. Ahlam S.
Souvenir d’une rencontre avec Mme Schepmans
8
EVOLUTION?
Sauvons le monde !Sauvons le monde !Sauvons le monde !Sauvons le monde !
A plusieurs reprises , nous avons
lu des articles sur le réchauffe-
ment climatique. Bien plus ef-
frayant que ce calendrier Maya qui
prévoyait la fin du monde en 2012 ,
ce phénomène pourrait causer
notre perte ! Il s'agit bel et bien
d'un problème à l'échelle mon-
diale. De grands scientifiques ont
constaté que le gaz à effet de
serre généré par les activités hu-
maines provoque le réchauffement
de la planète. L'augmentation des
températures de la surface de la
terre est indiscutable. Elle a été
constatée par de nombreux scien-
tifiques à travers le monde. Plu-
sieurs pays se sont d’ailleurs ré-
unis pour créer le protocole de
Kyoto. Ce réchauffement climati-
que engendre la fonte généralisée
de la neige et de la glace, ainsi
que l'élévation du niveau moyen
de la mer. Les conséquences sur
l'homme et l'environnement sont
très préoccupantes et vont le de-
venir de plus en plus…
Quand on dit ''activités humaines"
il ne s'agit pas seulement des usi-
nes polluantes, des incinérateurs
et des gros avions avec leurs
tonnes de CO2. Mais il faut aussi
entendre notre production
journalière de CO2. Murs et châs-
sis, une fois bien isolés peuvent
l i m i t e r c e s é m i s s i o n s …
D'autres conseils comme:
éteignez le chauffage pendant la
nuit, achetez des appareils électri-
ques et des ampoules économi-
ques, choisissez une voiture éco-
logique peuvent aider les parents
à participer à cette lutte !
Et nous? Que pouvons-nous faire ?
Article rédigé par
Mehdi M. et Ilias E.
«««« Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernierLorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernierLorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernierLorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier
animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible.animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible.animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible.animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible. »»»»
Sagesse amérindienne
S.O.S BzzzzzzzzS.O.S BzzzzzzzzS.O.S BzzzzzzzzS.O.S Bzzzzzzzz
Savez-vous que tous les êtres humains sont en danger sans
les abeilles? Nous risquons de mourir de faim ! En effet, ces
petites créatures butinent de fleurs en fleurs et jouent un rôle
crucial dans notre alimentation. Il est bien connu qu'elles nous
donnent du miel mais elles participent aussi à la production
des fruits et des légumes.
Nos amies sont en danger! Chaque jour, elles meurent à cause
de ses ennemis naturels: la pluie, l'ours, les rongeurs, les fre-
lons. Mais, c'est nous, les humains qui sommes ses pires enne-
mis. Nous tuons les abeilles avec tous nos pesticides. Les api-
culteurs s'inquiètent énormément sur l'état de santé des abeil-
les. Ils tirent la sonnette d'alarme!
Article rédigé par élèves de 3ème
A
5 conseils pour lutter contre
le réchauffement climatique à
la portée de nos mains...
1 . Mettons un gros pull.
2 . Préférons une douche à un
bain : un bain consomme 110
litres alors qu'une douche 55
à 60 litres.
3 . Mangeons des produits frais.
4 . Eteignons la lumière quand
nous quittons une pièce.
5 . Déplaçons– nous à pied ou à
vélo pour nos petits trajets!
Petits conseils pour
protéger nos abeilles
1. Stop aux pesticides!
2. Si vous avez les moyens
financiers, mangez du BIO.
3. N'embêtez pas les abeilles.
4. Partagez cette information à
votre entourage.
«««« Encouragez l’innovation. Le changementEncouragez l’innovation. Le changementEncouragez l’innovation. Le changementEncouragez l’innovation. Le changement
est notre force vitale, la stagnation notreest notre force vitale, la stagnation notreest notre force vitale, la stagnation notreest notre force vitale, la stagnation notre
glas.glas.glas.glas. »»»» David M. Ogilvy
Dessin réalisé par Imane Z. et Ahlam S. (6ème)
9
Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ?
Les énergies renouvelables proviennent de sources … renouvelables !
C’est-à-dire que leur exploitation ne puise pas dans des stocks comme
dans le cas des énergies fossiles elles sont « inépuisables » : il s’agit
du rayonnement solaire, de la force du vent, de la chaleur de la terre,
du courant des rivières, des mouvements marins. Au niveau européen
les 27 membres se sont engagés à ce que, d’ici 2020, 20% de l’énergie
produite le soit à partir de sources renouvelables
Source : Ma ville, notre planète ! (février 2013)
INNOVATION!Le protocole de KyotoLe protocole de KyotoLe protocole de KyotoLe protocole de Kyoto
est un traité international vi-
sant à la réduction des émis-
sions de gaz à effet de serre,
dans le cadre de la Conven-
tion-cadre des Nations unies
sur les changements climati-
ques dont les pays partici-
pants se rencontrent une fois
par an depuis 1995. Signé le
11 décembre 1997 à Kyoto,
au Japon, il est entré en vi-
gueur le 16 février 2005. Ce
protocole vise à réduire, en-
tre 2008 et 2012, de 5,2 % par
rapport au niveau de 1990 les
émissions de six gaz à effet
de serre : dioxyde de car-
bone, méthane, protoxyde
d'azote et trois substituts des
chlorofluorocarbones.
Source : United Nations
Framework Convention on
Climate Change
Laissez entrer le soleil !Laissez entrer le soleil !Laissez entrer le soleil !Laissez entrer le soleil !
Une source d’énergie inépuisable, non polluante,
sans risque pour la santé pas besoin de soleil étin-
celant : un peu de lumière solaire suffit pour pro-
duire de l’électricité...
Pour améliorer nos compétences en savoir
parler...
Ummugulsum, Andra, Akdeniz, Lionardo, Ismael, Alina,
Salima et Anabella font partie d’un groupe spécifique du
langage en 3ème année.
Un groupe de langage ? Qu'est-ce que c'est ?
Ce groupe d’enfants travaillent avec Mme Chaima tous
les mardis, mercredis et vendredis. Ils découvrent de
nouveaux mots de vocabulaire et apprennent à les utili-
ser correctement dans de jolies phrases complexes.
Comment procèdent-ils?
D'une part, ils travaillent sur les mêmes leçons qui sont
menées en classe. « Mais nous les découvrons d'une
autre manière, c’est plus facile» , nous dit Lionardo.
D'autre part, ils réalisent des activités différentes car le
français n’est pas leur langue maternelle… Ils doivent
donc s’approprier du vocabulaire de base...
Texte rédigé par les enfants du groupe langage (3ème)
« Le génie renvoie à l'idéeLe génie renvoie à l'idéeLe génie renvoie à l'idéeLe génie renvoie à l'idée
de surprise, d'innovation.de surprise, d'innovation.de surprise, d'innovation.de surprise, d'innovation.
Il s'oppose à la banalisation, àIl s'oppose à la banalisation, àIl s'oppose à la banalisation, àIl s'oppose à la banalisation, à
l'automatisation. »l'automatisation. »l'automatisation. »l'automatisation. »
Julia Kristeva
François,
Pape de
l’innovation
? OU !
« Une personne qui n’a jamais commis« Une personne qui n’a jamais commis« Une personne qui n’a jamais commis« Une personne qui n’a jamais commis
d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »
Albert Einstein
« Innover, ce n'est pas avoir une nouvelle« Innover, ce n'est pas avoir une nouvelle« Innover, ce n'est pas avoir une nouvelle« Innover, ce n'est pas avoir une nouvelle
idée mais arrêter d'avoir une vieille idée. »idée mais arrêter d'avoir une vieille idée. »idée mais arrêter d'avoir une vieille idée. »idée mais arrêter d'avoir une vieille idée. »
Edwin Herbert Land
A suivre...
10
Ma transformation!Ma transformation!Ma transformation!Ma transformation!
Je suis une petite chenille,
Bientôt je me transformerai...
Je suis une petite chenille
Plus belle je deviendrai!
Bientôt je m'élancerai dans
les aires...
Et je volerai jusqu' au bout de
l'univers!
Je suis un petit papillon,
Terminée ma transformation...
Je suis un petit papillon,
Enfin sortie de mon cocon!
Poésie de Zakaria E. (6ème).
BzzzzzzzzzzzzzzzzzzBzzzzzzzzzzzzzzzzzzBzzzzzzzzzzzzzzzzzzBzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Au commencement, nous avons
organisé un petit déjeuner pour
tous les élèves de 3ème année.
Pendant le repas, nous avons goûté
du miel qu'un élève avait apporté.
Nous nous sommes posés la ques-
tion suivante "D'où vient ce bon
miel?"
Nous avons eu l'idée d'aller au jar-
din Massart pour découvrir com-
ment les abeilles fabriquent le miel.
Durant la visite, l'apilculteur nous a
appris que les abeilles étaient en
grand danger. Nous avons donc eu
l'idée de réaliser une exposition
théâtre sur les abeilles.
A partir de ce moment là, nous
avons eu beaucoup de travail: séan-
ces d'improvisation théâtrale avec
Mme Maïté, recherche d'informa-
tions en classe, réalisation des dé-
cors,... Si vous voulez en découvrir
davantage, notre exposition aura
lieu à la Maison des Cultures du 6
au 8 mai 2013.
Les élèves de 3ème de l'école 7
METAMORPHOSE!
1. Mon premier n'est pas dur.
Mon deuxième est à toi.
Mon tout produit de la laine.
2. Je regarde mon premier dans
mon fauteuil.
Mon deuxième n'est pas vrai.
Mon troisième s'utilise dans une
phrase négative.
Mon tout sonne.
3. Mon premier transforme quel-
qu'un.
Mon deuxième coupe des arbres.
Mon troisième est respirable.
Mon tout a un chapeau point
4. Mon premier vit sur la tête.
Mon deuxième est à moi.
Mon tout devient noir quand on
fume.
Charades réalisées par la classe de 4ème.
Soupe de haricots blancsSoupe de haricots blancsSoupe de haricots blancsSoupe de haricots blancs
Ingrédients :Ingrédients :Ingrédients :Ingrédients :
- 250 g de haricots blancs secs
- 1 carotte
- 1 oignon
- 4 cuillères à soupe de lait de
coco
- 8 brins de coriandre
- 1 cube de bouillon
- Sel et poivre
Préparation :Préparation :Préparation :Préparation :
1) La veille, faire tremper les hari-
cots blancs dans l'eau .
2) Peler la carotte et l'oignon et les
faire revenir dans du beurre .
3) Egoutter les haricots et les ra-
jouter dans la casserole .
4) Couvrir de bouillon, saler et poi-
vrer .
5) Quand les légumes sont bien
cuits, passer le potage.
6) Ajouter le lait et parsemer le
potage de coriandre ciselée .
7) Rectifier l'assaisonnement .
8) Dégustez!
Réponses: Réponses: Réponses: Réponses:
1.mouton2.téléphone3.sorcière4.
poumon.
Dessin réalisé par Marian B. (6ème)
Dessin réalisé par Giada (6ème).
Des charades
«««« Les pensées métamorphosentLes pensées métamorphosentLes pensées métamorphosentLes pensées métamorphosent
le cerveau luile cerveau luile cerveau luile cerveau lui----même.même.même.même. »»»»
Stanislaw Lerzy Lec
«««« La paix, comme toute métamorphose, exige une adaptationLa paix, comme toute métamorphose, exige une adaptationLa paix, comme toute métamorphose, exige une adaptationLa paix, comme toute métamorphose, exige une adaptation
douloureuse à laquelle bien des gens se refusent.douloureuse à laquelle bien des gens se refusent.douloureuse à laquelle bien des gens se refusent.douloureuse à laquelle bien des gens se refusent. »»»»
Jean-Paul Fugère
11
METAMORPHOSE!
L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!
Pendant la semaine du 14 au 18
janvier 2013, il a neigé! La classe
de Mme Mathilde est allée dans
la cour pour ramasser de la
neige. Les élèves l'ont ensuite
placée dans un pot en classe...
Quelques instants plus tard, la
neige s'était transformée en eau!
Ils ont ensuite réalisé une se-
conde expérience: un peu de
neige dans un pot sur le radia-
teur, un peu de neige dans un pot
sur le bord de la fenêtre à l'exté-
rieur…
La neige placée sur le radia-
teur est devenue liquide... La
neige placée à l'extérieur est
restée solide. Magie ou phé-
nomène scientifique?
Texte rédigé par
la classe de Mme Mathilde
(2ème primaire à l'école 7)
Magie!Magie!Magie!Magie!
Suite à la lecture de l’album « Le magicien des couleurs »,
les élèves de 1ère
C ont découvert la magie des couleurs.
Vous en avez assez d’un monde gris ou monochrome, prenez du
rouge, du bleu et du jaune ...
Mélangez-les par deux et vous obtiendrez un univers multicolore !
Texte rédigé par la classe de Mme Heydi (1ère primaire à l'école 7)
A température ambiante (19°C)
la glace fond...
A la découverte de la danseA la découverte de la danseA la découverte de la danseA la découverte de la danse
contemporainecontemporainecontemporainecontemporaine
Jeudi 31 janvier, les enfants de
2ème année sont allés à la Maison
des Cultures pour assister à un
spectacle de danse contemporaine
« Quand je danse, je parle aussi et
quand je ne parle pas, je danse
peut-être ».
Ils ont pu monter sur scène pour
danser avec les artistes. La musi-
que allait assez fort et n’avait pas
de parole. C’était une expérience
nouvelle que certains ont aimé et
d’autres moins…
Texte rédigé par la 2ème B
«««« Toute œuvre d’art est une possibilitéToute œuvre d’art est une possibilitéToute œuvre d’art est une possibilitéToute œuvre d’art est une possibilité
permanente de métamorphose , offerte àpermanente de métamorphose , offerte àpermanente de métamorphose , offerte àpermanente de métamorphose , offerte à
tous les hommes.tous les hommes.tous les hommes.tous les hommes. »»»» Octavio Paz
Cie Faso Danse Théâtre
Maison des Cultures et de la Cohésion socialeMaison des Cultures et de la Cohésion socialeMaison des Cultures et de la Cohésion socialeMaison des Cultures et de la Cohésion sociale
Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.
Tél : 02/415.86.03Tél : 02/415.86.03Tél : 02/415.86.03Tél : 02/415.86.03
«««« Le monde de l’ArtLe monde de l’ArtLe monde de l’ArtLe monde de l’Art
n’est pas celui de l’im-n’est pas celui de l’im-n’est pas celui de l’im-n’est pas celui de l’im-
mortalité, c’est celui demortalité, c’est celui demortalité, c’est celui demortalité, c’est celui de
la métamorphose.la métamorphose.la métamorphose.la métamorphose. »»»»
André Malraux
12
AVATARS
TulsabaTulsabaTulsabaTulsaba Ahmed
MamaduMamaduMamaduMamadu Bah LoubnaLoubnaLoubnaLoubna Ben Hlal
RoxanaRoxanaRoxanaRoxana Dragomir
FlorinaFlorinaFlorinaFlorina Dragomir
MarianMarianMarianMarian Boboc
GiadaGiadaGiadaGiada Coppolone
BetulBetulBetulBetul Buruklar
AyoubAyoubAyoubAyoub El Ammari ZakariaZakariaZakariaZakaria El Bachiri RhyadRhyadRhyadRhyad El Haddadi
MasettaMasettaMasettaMasetta JabatehMohamedMohamedMohamedMohamed Hammad
HafsaHafsaHafsaHafsa Hafeez
EzgiEzgiEzgiEzgi Kara
PriscillaPriscillaPriscillaPriscilla Morina AhlamAhlamAhlamAhlam Sallaoui
ImaneImaneImaneImane Zeroual
ArmandoArmandoArmandoArmando Nastasie
MehdiMehdiMehdiMehdi Moutahhir
YannickYannickYannickYannick Ndongo
FlorinFlorinFlorinFlorin Dragomir HoussinHoussinHoussinHoussin Lemti
SumayaSumayaSumayaSumaya Makayeva
PatriciaPatriciaPatriciaPatricia PadeanuFlorentinaFlorentinaFlorentinaFlorentina Rohnean
MohamedMohamedMohamedMohamed Dahmouni
IliasIliasIliasIlias El Ouriaghli
Journalistes et metteurs en pages
TanguyTanguyTanguyTanguy Olivier IsabelleIsabelleIsabelleIsabelle Elsen
Directeur artistique Rédactrice en chef
Editeur responsable: Isabelle Elsen
Ecole Communale Fondamentale 7 « Arc-en-ciel » Rue de Ribaucourt, 21
1080 — Molenbeek-Saint-Jean
Téléphone: 02 414 01 05

Contenu connexe

En vedette

Etude de Felice Dassetto sur le groupuscule Sharia4Belgium : les bonnes feui...
Etude de Felice Dassetto sur le groupuscule Sharia4Belgium  : les bonnes feui...Etude de Felice Dassetto sur le groupuscule Sharia4Belgium  : les bonnes feui...
Etude de Felice Dassetto sur le groupuscule Sharia4Belgium : les bonnes feui...LeSoir.be
 
L'étude de l'ULB sur l'impact du plan Wathelet
L'étude de l'ULB sur l'impact du plan WatheletL'étude de l'ULB sur l'impact du plan Wathelet
L'étude de l'ULB sur l'impact du plan WatheletLeSoir.be
 
La sélection des restaurants étoilés en France.
La sélection des restaurants étoilés en France.La sélection des restaurants étoilés en France.
La sélection des restaurants étoilés en France.LeSoir.be
 
ceb - 2013 - éveil - formation historique et géographique (ressource 9966)
ceb - 2013 - éveil - formation historique et géographique (ressource 9966)ceb - 2013 - éveil - formation historique et géographique (ressource 9966)
ceb - 2013 - éveil - formation historique et géographique (ressource 9966)LeSoir.be
 
ceb - 2013 - portfolio jour 3 (ressource 9967)
ceb - 2013 - portfolio jour 3 (ressource 9967)ceb - 2013 - portfolio jour 3 (ressource 9967)
ceb - 2013 - portfolio jour 3 (ressource 9967)LeSoir.be
 
Tirage au sort euro 2016
Tirage au sort euro 2016Tirage au sort euro 2016
Tirage au sort euro 2016LeSoir.be
 
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en Wallonie
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en WallonieBilan 2013 du premier accélérateur de start-up en Wallonie
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en WallonieLeSoir.be
 
éValuation certificative ceb - 2013 - français - lire-écrire 4 (ressource 9...
éValuation certificative   ceb - 2013 - français - lire-écrire 4 (ressource 9...éValuation certificative   ceb - 2013 - français - lire-écrire 4 (ressource 9...
éValuation certificative ceb - 2013 - français - lire-écrire 4 (ressource 9...LeSoir.be
 
Virginie Klon
Virginie KlonVirginie Klon
Virginie KlonLeSoir.be
 
Hervé Hasquin victime d'une incroyable «escroquerie intellectuelle». La revue...
Hervé Hasquin victime d'une incroyable «escroquerie intellectuelle». La revue...Hervé Hasquin victime d'une incroyable «escroquerie intellectuelle». La revue...
Hervé Hasquin victime d'une incroyable «escroquerie intellectuelle». La revue...LeSoir.be
 
Discours fêtes de Wallonie 2013
Discours fêtes de Wallonie 2013Discours fêtes de Wallonie 2013
Discours fêtes de Wallonie 2013LeSoir.be
 
Reseña histórica
Reseña históricaReseña histórica
Reseña históricayirama
 
Guide impôts
Guide impôtsGuide impôts
Guide impôtsLeSoir.be
 
Le guide pour remplir votre déclaration fiscale
Le guide pour remplir votre déclaration fiscaleLe guide pour remplir votre déclaration fiscale
Le guide pour remplir votre déclaration fiscaleLeSoir.be
 
UCLA x425 Week 6 - Fall '14
UCLA x425 Week 6 - Fall '14UCLA x425 Week 6 - Fall '14
UCLA x425 Week 6 - Fall '14UCLA X425
 
Building multi tenant highly secured applications on .net for any cloud - dem...
Building multi tenant highly secured applications on .net for any cloud - dem...Building multi tenant highly secured applications on .net for any cloud - dem...
Building multi tenant highly secured applications on .net for any cloud - dem...kanimozhin
 

En vedette (20)

Etude de Felice Dassetto sur le groupuscule Sharia4Belgium : les bonnes feui...
Etude de Felice Dassetto sur le groupuscule Sharia4Belgium  : les bonnes feui...Etude de Felice Dassetto sur le groupuscule Sharia4Belgium  : les bonnes feui...
Etude de Felice Dassetto sur le groupuscule Sharia4Belgium : les bonnes feui...
 
L'étude de l'ULB sur l'impact du plan Wathelet
L'étude de l'ULB sur l'impact du plan WatheletL'étude de l'ULB sur l'impact du plan Wathelet
L'étude de l'ULB sur l'impact du plan Wathelet
 
La sélection des restaurants étoilés en France.
La sélection des restaurants étoilés en France.La sélection des restaurants étoilés en France.
La sélection des restaurants étoilés en France.
 
Belgium
BelgiumBelgium
Belgium
 
Presentación redes sociales
Presentación redes sociales Presentación redes sociales
Presentación redes sociales
 
ceb - 2013 - éveil - formation historique et géographique (ressource 9966)
ceb - 2013 - éveil - formation historique et géographique (ressource 9966)ceb - 2013 - éveil - formation historique et géographique (ressource 9966)
ceb - 2013 - éveil - formation historique et géographique (ressource 9966)
 
ceb - 2013 - portfolio jour 3 (ressource 9967)
ceb - 2013 - portfolio jour 3 (ressource 9967)ceb - 2013 - portfolio jour 3 (ressource 9967)
ceb - 2013 - portfolio jour 3 (ressource 9967)
 
Tirage au sort euro 2016
Tirage au sort euro 2016Tirage au sort euro 2016
Tirage au sort euro 2016
 
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en Wallonie
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en WallonieBilan 2013 du premier accélérateur de start-up en Wallonie
Bilan 2013 du premier accélérateur de start-up en Wallonie
 
éValuation certificative ceb - 2013 - français - lire-écrire 4 (ressource 9...
éValuation certificative   ceb - 2013 - français - lire-écrire 4 (ressource 9...éValuation certificative   ceb - 2013 - français - lire-écrire 4 (ressource 9...
éValuation certificative ceb - 2013 - français - lire-écrire 4 (ressource 9...
 
Rossel5
Rossel5Rossel5
Rossel5
 
Sarah Leyh
Sarah LeyhSarah Leyh
Sarah Leyh
 
Virginie Klon
Virginie KlonVirginie Klon
Virginie Klon
 
Hervé Hasquin victime d'une incroyable «escroquerie intellectuelle». La revue...
Hervé Hasquin victime d'une incroyable «escroquerie intellectuelle». La revue...Hervé Hasquin victime d'une incroyable «escroquerie intellectuelle». La revue...
Hervé Hasquin victime d'une incroyable «escroquerie intellectuelle». La revue...
 
Discours fêtes de Wallonie 2013
Discours fêtes de Wallonie 2013Discours fêtes de Wallonie 2013
Discours fêtes de Wallonie 2013
 
Reseña histórica
Reseña históricaReseña histórica
Reseña histórica
 
Guide impôts
Guide impôtsGuide impôts
Guide impôts
 
Le guide pour remplir votre déclaration fiscale
Le guide pour remplir votre déclaration fiscaleLe guide pour remplir votre déclaration fiscale
Le guide pour remplir votre déclaration fiscale
 
UCLA x425 Week 6 - Fall '14
UCLA x425 Week 6 - Fall '14UCLA x425 Week 6 - Fall '14
UCLA x425 Week 6 - Fall '14
 
Building multi tenant highly secured applications on .net for any cloud - dem...
Building multi tenant highly secured applications on .net for any cloud - dem...Building multi tenant highly secured applications on .net for any cloud - dem...
Building multi tenant highly secured applications on .net for any cloud - dem...
 

Similaire à Journalistes en herbe 2012-2013 : 1er prix en primaires

Rapport-Fondation-Nestlé.pdf
Rapport-Fondation-Nestlé.pdfRapport-Fondation-Nestlé.pdf
Rapport-Fondation-Nestlé.pdfIpsos France
 
Préambule et introduction
Préambule et introductionPréambule et introduction
Préambule et introductionPiller Agnés
 
Fiche 3 novembre les collations (2)
Fiche 3 novembre les collations (2)Fiche 3 novembre les collations (2)
Fiche 3 novembre les collations (2)kcotemdry43
 
Info parents novembre 2013[1]
Info parents novembre 2013[1]Info parents novembre 2013[1]
Info parents novembre 2013[1]syljl
 
Fiche 4 que faire des caprices alimentaires comm_final
Fiche 4 que faire des caprices alimentaires comm_finalFiche 4 que faire des caprices alimentaires comm_final
Fiche 4 que faire des caprices alimentaires comm_finalkcotemdry43
 
8 recettes brûleuses de graisses pour maigrir autrement
8 recettes brûleuses de graisses pour maigrir autrement8 recettes brûleuses de graisses pour maigrir autrement
8 recettes brûleuses de graisses pour maigrir autrementMarie Bo
 
Gallant nicole tp3_psg122
Gallant nicole tp3_psg122Gallant nicole tp3_psg122
Gallant nicole tp3_psg122Nicole Gallant
 
50 Recettes de smoothies santé minceur - Ils ont aimé !
50 Recettes de smoothies santé minceur -  Ils ont aimé !50 Recettes de smoothies santé minceur -  Ils ont aimé !
50 Recettes de smoothies santé minceur - Ils ont aimé !Marie Bo
 
Conseils nutrition isabelle huot
Conseils nutrition isabelle huotConseils nutrition isabelle huot
Conseils nutrition isabelle huotMartine Éthier
 
5º teste fr 2.alimentation
5º teste fr 2.alimentation5º teste fr 2.alimentation
5º teste fr 2.alimentationsusanabento2
 
La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais
La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francaisLa place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais
La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francaisCaro Almonte
 
Guide de la transition alimentaire
Guide de la transition alimentaireGuide de la transition alimentaire
Guide de la transition alimentairePiller Agnés
 

Similaire à Journalistes en herbe 2012-2013 : 1er prix en primaires (20)

Rapport-Fondation-Nestlé.pdf
Rapport-Fondation-Nestlé.pdfRapport-Fondation-Nestlé.pdf
Rapport-Fondation-Nestlé.pdf
 
Consdiet
ConsdietConsdiet
Consdiet
 
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
 
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
 
Préambule et introduction
Préambule et introductionPréambule et introduction
Préambule et introduction
 
Fiche 3 novembre les collations (2)
Fiche 3 novembre les collations (2)Fiche 3 novembre les collations (2)
Fiche 3 novembre les collations (2)
 
Info parents novembre 2013[1]
Info parents novembre 2013[1]Info parents novembre 2013[1]
Info parents novembre 2013[1]
 
Communiqu'ailes Octobre
Communiqu'ailes OctobreCommuniqu'ailes Octobre
Communiqu'ailes Octobre
 
Il refuse de manger
Il refuse de mangerIl refuse de manger
Il refuse de manger
 
Fiche 4 que faire des caprices alimentaires comm_final
Fiche 4 que faire des caprices alimentaires comm_finalFiche 4 que faire des caprices alimentaires comm_final
Fiche 4 que faire des caprices alimentaires comm_final
 
8 recettes brûleuses de graisses pour maigrir autrement
8 recettes brûleuses de graisses pour maigrir autrement8 recettes brûleuses de graisses pour maigrir autrement
8 recettes brûleuses de graisses pour maigrir autrement
 
Gallant nicole tp3_psg122
Gallant nicole tp3_psg122Gallant nicole tp3_psg122
Gallant nicole tp3_psg122
 
50 Recettes de smoothies santé minceur - Ils ont aimé !
50 Recettes de smoothies santé minceur -  Ils ont aimé !50 Recettes de smoothies santé minceur -  Ils ont aimé !
50 Recettes de smoothies santé minceur - Ils ont aimé !
 
Conseils nutrition isabelle huot
Conseils nutrition isabelle huotConseils nutrition isabelle huot
Conseils nutrition isabelle huot
 
Unite 8 carotte bâton
Unite 8 carotte bâtonUnite 8 carotte bâton
Unite 8 carotte bâton
 
No 6 février 15
No  6 février 15No  6 février 15
No 6 février 15
 
Unite 8 carotte bâton
Unite 8 carotte bâtonUnite 8 carotte bâton
Unite 8 carotte bâton
 
5º teste fr 2.alimentation
5º teste fr 2.alimentation5º teste fr 2.alimentation
5º teste fr 2.alimentation
 
La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais
La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francaisLa place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais
La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais
 
Guide de la transition alimentaire
Guide de la transition alimentaireGuide de la transition alimentaire
Guide de la transition alimentaire
 

Plus de LeSoir.be

Seule l'imagination peut nous sauver
Seule l'imagination peut nous sauverSeule l'imagination peut nous sauver
Seule l'imagination peut nous sauverLeSoir.be
 
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdf
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdfCharles Cumont - Mémoires 39-42.pdf
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdfLeSoir.be
 
Les garderies des 9 et 10 novembre
Les garderies des 9 et 10 novembreLes garderies des 9 et 10 novembre
Les garderies des 9 et 10 novembreLeSoir.be
 
Accord de gouvernement
Accord de gouvernementAccord de gouvernement
Accord de gouvernementLeSoir.be
 
Les discours du Roi aux Autorités du pays
Les discours du Roi aux Autorités du paysLes discours du Roi aux Autorités du pays
Les discours du Roi aux Autorités du paysLeSoir.be
 
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux FrançaisLa lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux FrançaisLeSoir.be
 
Communiqué de la Plateforme citoyenne
Communiqué de la Plateforme citoyenneCommuniqué de la Plateforme citoyenne
Communiqué de la Plateforme citoyenneLeSoir.be
 
La carte de la concentration d'ozone
La carte de la concentration d'ozone La carte de la concentration d'ozone
La carte de la concentration d'ozone LeSoir.be
 
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...LeSoir.be
 
La note du CGRA (2/2)
La note du CGRA (2/2)La note du CGRA (2/2)
La note du CGRA (2/2)LeSoir.be
 
La note du CGRA (1/2)
La note du CGRA (1/2)La note du CGRA (1/2)
La note du CGRA (1/2)LeSoir.be
 
Programme Esperanzah!
Programme Esperanzah!Programme Esperanzah!
Programme Esperanzah!LeSoir.be
 
Rapport belge
Rapport belgeRapport belge
Rapport belgeLeSoir.be
 
Le cours de Stéphane Mercier
Le cours de Stéphane MercierLe cours de Stéphane Mercier
Le cours de Stéphane MercierLeSoir.be
 
Le calendrier des Playoffs 1 et 2
Le calendrier des Playoffs 1 et 2Le calendrier des Playoffs 1 et 2
Le calendrier des Playoffs 1 et 2LeSoir.be
 
La lettre de Theo Francken aux Irakiens
La lettre de Theo Francken aux IrakiensLa lettre de Theo Francken aux Irakiens
La lettre de Theo Francken aux IrakiensLeSoir.be
 
Declarationpolitiquegenerale
DeclarationpolitiquegeneraleDeclarationpolitiquegenerale
DeclarationpolitiquegeneraleLeSoir.be
 
Infographie startup
Infographie startupInfographie startup
Infographie startupLeSoir.be
 
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015LeSoir.be
 
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3LeSoir.be
 

Plus de LeSoir.be (20)

Seule l'imagination peut nous sauver
Seule l'imagination peut nous sauverSeule l'imagination peut nous sauver
Seule l'imagination peut nous sauver
 
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdf
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdfCharles Cumont - Mémoires 39-42.pdf
Charles Cumont - Mémoires 39-42.pdf
 
Les garderies des 9 et 10 novembre
Les garderies des 9 et 10 novembreLes garderies des 9 et 10 novembre
Les garderies des 9 et 10 novembre
 
Accord de gouvernement
Accord de gouvernementAccord de gouvernement
Accord de gouvernement
 
Les discours du Roi aux Autorités du pays
Les discours du Roi aux Autorités du paysLes discours du Roi aux Autorités du pays
Les discours du Roi aux Autorités du pays
 
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux FrançaisLa lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
 
Communiqué de la Plateforme citoyenne
Communiqué de la Plateforme citoyenneCommuniqué de la Plateforme citoyenne
Communiqué de la Plateforme citoyenne
 
La carte de la concentration d'ozone
La carte de la concentration d'ozone La carte de la concentration d'ozone
La carte de la concentration d'ozone
 
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...
«J’ai été battu et torturé»: le script de la conversation entre le CGRA et un...
 
La note du CGRA (2/2)
La note du CGRA (2/2)La note du CGRA (2/2)
La note du CGRA (2/2)
 
La note du CGRA (1/2)
La note du CGRA (1/2)La note du CGRA (1/2)
La note du CGRA (1/2)
 
Programme Esperanzah!
Programme Esperanzah!Programme Esperanzah!
Programme Esperanzah!
 
Rapport belge
Rapport belgeRapport belge
Rapport belge
 
Le cours de Stéphane Mercier
Le cours de Stéphane MercierLe cours de Stéphane Mercier
Le cours de Stéphane Mercier
 
Le calendrier des Playoffs 1 et 2
Le calendrier des Playoffs 1 et 2Le calendrier des Playoffs 1 et 2
Le calendrier des Playoffs 1 et 2
 
La lettre de Theo Francken aux Irakiens
La lettre de Theo Francken aux IrakiensLa lettre de Theo Francken aux Irakiens
La lettre de Theo Francken aux Irakiens
 
Declarationpolitiquegenerale
DeclarationpolitiquegeneraleDeclarationpolitiquegenerale
Declarationpolitiquegenerale
 
Infographie startup
Infographie startupInfographie startup
Infographie startup
 
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015
L'audience de la Radio en France en Janvier - Mars 2015
 
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3
Le calendrier des Playoffs 1, 2 et 3
 

Dernier

Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 37
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 37
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 

Dernier (16)

Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 

Journalistes en herbe 2012-2013 : 1er prix en primaires

  • 1. 1 7 A NOUS! AMELIORATION Reportage: Zoom sur les collations en maternelle p.2 Paroles d’enfants p.3 Avis d’une spécialiste p.4 ADAPTATION Enquête: Comment s’adapter quand on est primo-arrivant? p.5 Témoignages p.6 CHANGEMENT Du nouveau à Molenbeek... p.7 EVOLUTION Sauvons le Monde! p.8 S.O.S. Bzzzzzzzzz: La disparition des abeilles p.8 INNOVATION Le protocole de Kyoto p.9 Les énergies renouvelables p.9 Pour améliorer nos compéten- ces en savoir parler p.9 METAMORPHOSE Recette: soupe de haricots blancs p.10 Poésie: ma transformation p.10 Charades p.10 L’eau dans tous ses états p.11 Magie p.11 Devinettes p.11 AVATARS p.12 DOSSIER ---- Collations sainesCollations sainesCollations sainesCollations saines ---- Des collations? Oui, mais pourquoi? Tout d'abord, on nous dit qu'elles sont importantes pour la croissance et le développement. En effet, les enfants en âge de croissance ont besoin d'une collation pour conserver leur vigilance et leur énergie tout au long de la journée. Mais on nous dit aussi qu'il faut éviter de grignoter entre les repas et qu'il faut bien déjeuner. Et si un bon petit dé- jeuner était suffisant ? Nous sommes allés voir ce qu'il se passait dans les classes des maternelles, et pour en savoir plus nous avons interrogé Mme Christine, infirmière au P.S.E (centre de promotion de la santé à l'école ) qui a bien voulu répondre à nos questions. A lire page 2A lire page 2A lire page 2A lire page 2 INTERVIEW ---- Un changement politiqueUn changement politiqueUn changement politiqueUn changement politique ---- Cette année, il y a eu du changement dans notre commune. Monsieur Mou- reaux, Bourgmestre depuis 20 ans (que nous connaissions tous) n'a pas été réélu lors des élections du 14 octobre 2012. Nous avons accueilli notre nou- velle Bourgmestre madame Françoise Schepmans, qui a pris ses fonctions dans son bureau, à la Maison communale de Molenbeek-Saint-Jean. Nous avons voulu lui poser des questions pour la découvrir et en savoir davantage sur les projets qu'elle a pour notre commune… A lire page 7A lire page 7A lire page 7A lire page 7 SPECIAL « TRANSFORMATIONS »NUMÉRO HORS-SÉRIE Journal de l’Ecole communale n°7 - Arc-en-ciel - de Molenbeek-Saint-Jean
  • 2. 2 AMELIORATION!Reportage Zoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations en maternelle «Fruits et légumes, nous les adorons; chocolats et bon- bons, nous les détestons!» Ceci pourrait être la devise des maternelles… Et de toute l’école7 de Molenbeek Saint-Jean! En effet, depuis 2011, les élèves ont décidé d’améliorer leur alimentation en changeant leurs colla- tions. Réduire les caries, éviter la surcharge pondé- rale ou simplement privilégier les aliments indispensa- bles à l’équilibre alimentaire; plusieurs raisons qui les ont décidés à boire de l’eau et manger des collations plus saines. Céréales le lundi, produits laitiers le mar- di. Les classes de maternelles ont même créé un menu de la semaine! Les légumes aussi s’invitent dans leurs classes. Lavés, épluchés, coupés en petits morceaux le mardi; ils se- ront dégustés en délicieux potage le mercredi. Même madame la secrétaire a droit à son bol! Nous avons suivi les enfants de la classe d’accueil à la 3ème mater- nelle. Leurs enseignantes nous ont fait part de quel- ques difficultés qu’elles rencontrent. Lundi matin, nous sommes d’abord accueillies dans la classe de Mme Nessrin. Les enfants sont prêts pour leur dix heures… Ils mangent des céréales en pensant aux autres collations: « Il n’y a qu’un enfant qui aime les fruits! ». Par contre, dans la classe de Madame Cé- line, les enfants les adorent. Pourtant, leur institutrice avoue préférer le chocolat. Toujours dans cette classe, deux enfants sont allergiques au lait… Cela pose pro- blème le mardi! Dans la classe de Mme Gérardine, on ne respecte pas toujours le menu. Par contre, il n’y a jamais de collations sucrées! Beaucoup d’enfants nous disent qu’à l’école, ils man- gent des fruits, à la maison ils préfèrent le chocolat! Les enseignantes se retrouvent parfois confrontées à des parents qui ne respectent pas le choix des colla- tions. Ou alors, d’autres parents donnent une collation saine à leur enfant et c’est l’enfant qui remplit le carta- ble de friandises! Dans plusieurs classes, nous avons observé que les enfants buvaient de l’eau. Nous avons parfois repéré quelques boissons lactées goût fraise ou goût chocolat, de même que de petits berlingots; jus d’orange ou jus de pommes. Selon les indications lues sur leur emballage, ces boissons seraient forte- ment sucrées… Et si la devise était ... «Fruits et légumes, nous les adorons, chocolats et bon- bons, parfois nous en mangeons!». Article rédigé par Ahlam S.,Florentina R., Loubna B., Imane Z. et Betul B. « Un oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on n'a pas encore inventéUn oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on n'a pas encore inventéUn oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on n'a pas encore inventéUn oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on n'a pas encore inventé le légume qui les ferait rire.le légume qui les ferait rire.le légume qui les ferait rire.le légume qui les ferait rire. » Will Rogers Dans la classe de Mme Stéphanie, une fleur nous aide à manger sainement. Au centre, on retrouve l’eau! Tous à l’eau. Petites bouteilles, bouchons pour les sportifs, gourdes. Jamais à sec grâce à la fontaine de l’école! Menu de la semaine Lundi un produit céréalier Mardi un produit laitier Mercredi un potage Jeudi un fruit Vendredi au choix parmi les collations saines!
  • 3. 3 Va vite à la page 10 pour voir la recette de la soupe aux haricots blancs. AMELIORATION? MmmmMmmmMmmmMmmm je veux encore de laje veux encore de laje veux encore de laje veux encore de la soupe aux haricotssoupe aux haricotssoupe aux haricotssoupe aux haricots blancsblancsblancsblancs. J’adore les céréales mais je suis allergique au lait et les céréa- les sans lait ,ça n’a vraiment pas de goût! Youpie, aujourd’hui, c’est mardi; et le mardi nous mangeons des yaourts… Donc, je vais manger un yaourt au chocolat. Il suffit juste d’un petit fruit pour avoir de l’énergie!
  • 4. 4 Une alimentation saine ne suffit pas .Pour être en bonne santé ,nous devons bien dor- mir et faire du sport. Madame Christine ajoute qu’il est important d’avoir des amis, de les respecter, de les aimer, de s’aimer soi-même pour être bien dans son corps. A la fin de l’interview ,elle nous raconte une petite histoire personnelle. Il parait que ses enfants ont grandi beau- coup plus vite pendant les vacances car ils dormaient beaucoup plus... Alors vivement les vacances. Propos recueillis par Patricia M.etTulsaba H. Mis en texte avec l’aide de Mamadu B., Masetta J.et Hafsa H. Salade de fruitsSalade de fruitsSalade de fruitsSalade de fruits Si j'étais une fraise, Je serais à l'aise. Si j'étais une pêche, Je serais toute fraîche. Si j'étais une banane, Bien rempli serait mon crâne. Si j'étais une pomme, Je serais toujours en forme. Si j'étais une poire, Je serais belle dans un miroir. Malheureusement, je suis un chocolat... Et je suis tout raplapla! Poésie de Hafsa H. (6ème) Qui est Mme l’infirmière?Qui est Mme l’infirmière?Qui est Mme l’infirmière?Qui est Mme l’infirmière? Nom: Decks Prénom: Christine Profession: infirmière Formation: puéricultrice et infirmière tropicale Ce qu’elle aime: les poireaux et les carottes Ce qu’elle n’aime pas: les navets Ce qu’elle mange comme collation: des fruits la semaine, des biscuits le weekend. AMELIORATION!Dialogue avec une spécialisteDialogue avec une spécialisteDialogue avec une spécialisteDialogue avec une spécialiste Mmmm, c'est bon le chocolat! Oui, mais c’est mauvais pour la santé. Quoi? Le chocolat est mauvais pour la santé? Ce qui est mauvais, c’est d’en abuser! Si tu en prends 10 ou 20 grammes après avoir pris un bon repas bien équilibré… Il y a peu de dan- ger! En plus, c'est bon pour le moral... Ces chouettes informations nous ont été don- nées par madame Christine (infirmière à l'école 7 ) pour améliorer notre santé! Et ce n'est pas tout… Saviez-vous que lorsque nous parlons de 5 fruits et légumes, nous parlons en fait de por- tions. Par exemple : vous pouvez manger une pomme, une orange et trois portions de carot- tes. Une portion correspondant à une main d’adulte. Tous les enfants n’aiment pas les fruits et les légumes. Il faut leur donner envie leur apprendre à goûter un peu de tout. Il est important que les élèves comprennent ce qu’est la pyramide alimentaire. En effet, notre corps a besoin de différents aliments qui lui apporteront les éléments es- sentiels pour bien grandir : des produits lai- tiers pour les os, des céréales pour l’énergie, de la viande pour les protéines ... Tout un travail à faire dans les écoles pour que les enfants prennent conscience de l’im- portance d’une collation saine. De plus, si nous mangeons de mauvaises col- lations, nous risquons d’avoir des caries, prendre du poids, d’être tout raplapla,d’avoir des boutons, sans parler des risques d’attra- per le diabète, d’être obèse ou d’avoir des maladies cardio-vasculaires. Réalisé par Mohamed .d
  • 5. 5 Enquête Comment s’adapter quand on est primo-arrivant? Vous venez d’arriver en Belgique? Vous ne savez pas parler la lan- gue? L’école, la carte d’identité, les amis, les devoirs, la culture. Tout est nouveau! Comment allez-vous faire? Madame Pascale, assistante sociale à l’école 7, vous donne quelques conseils. Vous avez en- core peur? Giada et Yannick vous rassurent à la page suivante. Les primo-arrivants qui séjournent sur le territoire belge sont soumis à l'obligation scolaire endéans les 6 mois. Ils sont accueillis au sein de l’école 7 comme tout nouvel élève, avec une attention particulière, étant donné qu'ils ne parlent pas la langue française . ADAPTATION! Service des Etrangers (MaisonService des Etrangers (MaisonService des Etrangers (MaisonService des Etrangers (Maison Communale de MolenbeekCommunale de MolenbeekCommunale de MolenbeekCommunale de Molenbeek----SaintSaintSaintSaint---- Jean)Jean)Jean)Jean) Adresse: rue du Niveau 7 (1er étage) + rue du Niveau 11 1080 Bruxelles. Tel: 02/412.36.72 ou 02/412.36.73 Fax: 02/412.36.91 Email: etran- gers@molenbeek.irisnet.be CPAS (Centre Public d’Action So-CPAS (Centre Public d’Action So-CPAS (Centre Public d’Action So-CPAS (Centre Public d’Action So- ciale)ciale)ciale)ciale) Adresse: rue Alphonse Vandenpee- reboom 14 1080 Molenbeek-Saint–Jean Tél.: 02/414.53.11 E-mail : cpas.ocmw.1080@molenbeek.irisn et.be L'école consacre un maximum de temps pour leur apprendre la lan- gue, grâce aux subsides dont elle bénéficie de la Communauté Fran- çaise. Il y a également le service "SAMPA" qui est chargé d'accompagner les primo-arrivants au niveau de leur scolarité. Ce service met à disposi- tion des cours de langue pour adul- tes et une école de devoirs, ainsi que des stages pour les enfants du- rant les vacances scolaires. Pour aider les parents primo- arrivants, Madame Pascale, les guide vers des services compé- tents, si nécessaire, elle fait appel à des traducteurs afin de les informer au mieux. Les écoles de Molenbeek collaborent également avec le CPAS. Cette collaboration peut aus- si concerner d'autres élèves de l'école. Enfin, il existe aussi au sein de la commune de Molenbeek-Saint– Jean, une caisse sociale "coup de pouce" qui intervient financière- ment lorsqu'une famille ne répond pas aux conditions d'obtention d'aide du CPAS. Propos recueillis auprès de Mme Pas- cale par Ayoub E., Hafsa H.,Florina D.,Rhyad E. et Mohamed D. LA CARTE D’IDENTITE DE MADAME PASCALE. Nom: Haezeleer. Prénom: Pascale. Date de naissance: 15/04/1965. Profession: Assistante Sociale. Etude: Enseignement Supérieur Social (3 ans). Ce qu’elle aime faire: voyager et danser. Ce qu’elle mange comme collation: elle n’en mange pas! SAMPA (service d’aide aux molen-SAMPA (service d’aide aux molen-SAMPA (service d’aide aux molen-SAMPA (service d’aide aux molen- beekois primosbeekois primosbeekois primosbeekois primos----arrivants).arrivants).arrivants).arrivants). Adresse: rue Comte de Flandre 15 1080 Molenbeek Saint-Jean Tél.: 02/422.06.11 Fax: 02/422.06.24 CPSE (centre de promotion de laCPSE (centre de promotion de laCPSE (centre de promotion de laCPSE (centre de promotion de la santé à l’école)santé à l’école)santé à l’école)santé à l’école) Adresse: rue Vandermaelen, 26 1080 Bruxelles Tel: 02/415.86.74 ou 02/415.86.77 Fax : 02/411.64.67 ou 02/415.86.77 Email :PSE.1080@molenbeek.ir isnet.be. Ecole des devoirsEcole des devoirsEcole des devoirsEcole des devoirs Adresse : rue de la Borne, 14 1080 Molenbeek Saint-Jean tel : 02/412.56.11 Services utiles recherchés par Flori- na.D et Rhyad.E. Les primo-arrivants devant le bureau de Madame Pascale. «««« L’âge adulte estL’âge adulte estL’âge adulte estL’âge adulte est l’âge propre de l’adap-l’âge propre de l’adap-l’âge propre de l’adap-l’âge propre de l’adap- tation. Mûrir, c’esttation. Mûrir, c’esttation. Mûrir, c’esttation. Mûrir, c’est trouver sa place dans letrouver sa place dans letrouver sa place dans letrouver sa place dans le monde.monde.monde.monde. »»»» Emmanuel Mounier Bâtiment du C.P.A.S.
  • 6. 6 ADAPTATION!Yannick Ndongo est un élève de 6ème année qui est arrivé en Belgique au mois de juillet 2012. Le premier jour d'école, il stressait mais il s'est très vite senti à l'aise grâce à Florin et Mehdi, deux nou- veaux copains. Il se souvient aussi qu'Ayoub, l'avait bien fait rire. Il se rappelle qu'il s'était vite intégré à la petite bande! De plus, il trouvait tous les professeurs gentils. Il imaginait l'école plus petite et la cour plus grande, alors que c'était juste le contraire. Il a très vite apprécié sa nouvelle école, malgré ses premiè- res craintes car il a appris des choses qu'il n'avait jamais faites auparavant. Il a aussi directement aimé le cours de gymnastique. Par contre, il a eu des diffi- cultés en mathématiques et en néerlandais. Il n'avait jamais appris cette langue au Cameroun. 8 mois plus tard en Belgique, Yannick nous confie: "J'avais de bonnes notes au Cameroun, tout comme ici. "Je trouve que la Belgique est un beau pays mais il y a des quartiers pas très propres". Il avoue que son pays lui manque."Il fait plus chaud au Cameroun". Giada est aussi une élève de 6ème année mais elle est arrivée en Belgique au mois d'août 2011. Son arri- vée a été un peu plus difficile car elle ne parlait pas le français. Elle avait pourtant l'habitude de changer d'école. En Italie, elle avait été dans trois écoles dif- férentes! Cette fois, ce n'était pas pareil: "J'étais complètement perdue, je pleurais, je me sentais seule et isolée. Je stressais car je ne savais pas par- ler français." Le premier jour, en allant vers l'école, Giada s'est sentie de plus en plus mal à l'aise, elle pensait sans cesse aux copines qu'elle allait se faire. Madame Samira, Madame Isabelle et Priscilla, l'ont aidée "Je ne comprenais rien du tout: pendant qu'el- les parlaient, je pensais : mais que disent-elles? ". Giada évoque les changements par rapport à l'Italie: "Le fonctionnement de l'école n'est pas le même qu'ici, le climat est différent, et mes copines me man- quent...". Petit à petit, Priscilla et Loubna, ses deux amies italiennes, l'ont rassurée et l'ont intégrée au reste du groupe. Pour qu'elle apprenne bien la langue française, elle a eu des remédiations avec Madame Sami- ra. En mathématiques, elle avait des difficultés et elle travaillait dans de petits groupes. Et le soir, elle allait à l'école des devoirs. Maintenant Giada s'est habituée, elle ose poser des questions à ses camarades et à son institutrice. Elle se sent mieux à l'école car ses amies l'aident et sont à ses côtés. Propos recueillis par Florin D. et Mamadu B. « Ce qui fait l’homme,Ce qui fait l’homme,Ce qui fait l’homme,Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation.c’est sa grande faculté d’adaptation.c’est sa grande faculté d’adaptation.c’est sa grande faculté d’adaptation. » Socrate « L’intelligence c’est la faculté d’adaptation.L’intelligence c’est la faculté d’adaptation.L’intelligence c’est la faculté d’adaptation.L’intelligence c’est la faculté d’adaptation. » André Gide L’interview de Yannick N. par Mamadu B. Giada C. a été interviewée par Florin D.
  • 7. 7 CHANGEMENT?Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek… Le 14 octobre 2012, Mme Françoise Schepmans a été élue Bourgmestre de la commune de Molenbeek-Saint- Jean. Née à Berchem Sainte-Agathe le 18 juin 1960, sa maman était bibliothécaire, son papa journaliste. Son engagement politique commencera lors de ses études à l’ULB (Université libre de Bruxelles) dès les années 80. En 1985, alors qu’elle se porte candidate à l’Europe, elle est élue dans la province du Brabant. Elle s’inté- resse au sort de sa commune (Molenbeek-Saint-Jean) et elle obtient un poste d’échevine (jusqu’en 2012). Nous l’avons rencontrée dans son bureau et elle a ré- pondu à toutes les questions que nous lui avons po- sées... Interview en 11 questions!Interview en 11 questions!Interview en 11 questions!Interview en 11 questions! 1.Combien d’années d’études avezCombien d’années d’études avezCombien d’années d’études avezCombien d’années d’études avez----vous faites avantvous faites avantvous faites avantvous faites avant d’être Bourgmestre?d’être Bourgmestre?d’être Bourgmestre?d’être Bourgmestre? Pour être Bourgmestre, il ne faut pas faire d’études spé- cifiques. Il faut être citoyen belge, âgé de 18 ans pour pouvoir se présenter aux élections. Par contre, avant de me lancer dans la vie politique, j’ai étudié le droit à l’ULB pour devenir avocate. 2.Pourquoi et quand avez2.Pourquoi et quand avez2.Pourquoi et quand avez2.Pourquoi et quand avez----vous voulu devenir Bourg-vous voulu devenir Bourg-vous voulu devenir Bourg-vous voulu devenir Bourg- mestre?mestre?mestre?mestre? Très tôt, j’ai eu envie de participer à la vie de ma com- mune. Je me suis impliquée dans le quotidien des ci- toyens pour leur apporter un « mieux-vivre ensemble ». Il y a 10 ans, j’ai pensé avoir les capacités et l’envie de devenir Bourgmestre. 3.Comment avez3.Comment avez3.Comment avez3.Comment avez----vous convaincu les gens de voter pourvous convaincu les gens de voter pourvous convaincu les gens de voter pourvous convaincu les gens de voter pour vous?vous?vous?vous? Ce n’est pas facile , cela prend du temps. La population a vu que je m’impliquais dans la commune depuis plu- sieurs années et a adhéré au projet que je proposais, centré sur le respect et la sécurité et qui a pour objectif d’améliorer la vie. 4.Comment avez4.Comment avez4.Comment avez4.Comment avez----vous réagi quand vous avez été élue?vous réagi quand vous avez été élue?vous réagi quand vous avez été élue?vous réagi quand vous avez été élue? J’étais très heureuse. C’était l’aboutissement d’un tra- vail de toute une équipe. Une satisfaction en tant que « chef d’équipe ». 5.Y a5.Y a5.Y a5.Y a ––––tttt----il eu un changement dans votre vie après votreil eu un changement dans votre vie après votreil eu un changement dans votre vie après votreil eu un changement dans votre vie après votre élection?élection?élection?élection? J’ai moins de temps à consacrer à mes amis et à ma famille. J’ai deux enfants mais ils sont grands (22 et 17 ans) et mon mari me soutient beaucoup. Je consacre à présent 90% de mon temps à ma commune. 6. Comment vous sentez6. Comment vous sentez6. Comment vous sentez6. Comment vous sentez----vous à Molenbeek?vous à Molenbeek?vous à Molenbeek?vous à Molenbeek? Je m’y sens très bien. Cela fait 47 ans que je vis à Mo- lenbeek, c’est ma commune. Il y a plein d’activités à faire: sportives, culturelles, shopping… C’est une com- mune qui est passée de 75.000 à 95.000 habitants en moins de 10 ans, la 2ème commune la plus pauvre de Bruxelles mais aussi une commune qui offre plusieurs possibilités. Il manque cependant des espaces verts. 7.Quels projets avez7.Quels projets avez7.Quels projets avez7.Quels projets avez----vous en tête?vous en tête?vous en tête?vous en tête? De façon générale, le projet que j’ai défendu aux élec- tions est basé sur le respect. Le respect des citoyens les uns envers les autres, le respect de l’environnement mais aussi le respect des lois , de l’autorité, toujours dans l’objectif du « mieux vivre ensemble ». 8.Qu’est8.Qu’est8.Qu’est8.Qu’est----ce qui a changé dans notre commune ou qu’estce qui a changé dans notre commune ou qu’estce qui a changé dans notre commune ou qu’estce qui a changé dans notre commune ou qu’est---- ce qui va changer?ce qui va changer?ce qui va changer?ce qui va changer? Pour moi, la grande différence par rapport au passé, c’est que tous les échevins, chacun dans leur compé- tence, vont travailler en équipe, dans un esprit de dialo- gue, de communication, en demandant l’avis des autres échevins et des conseillers communaux. 9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de notre école… Quelles idées proposerieznotre école… Quelles idées proposerieznotre école… Quelles idées proposerieznotre école… Quelles idées proposeriez----vous pour évitervous pour évitervous pour évitervous pour éviter cela?cela?cela?cela? J’ai demandé aux gardiens de la paix de signaler toute infraction, de noter les plaques d’immatriculation des voitures dont les propriétaires déposent des déchets. Nous avons pris certaines mesures: 150 poubelles sup- plémentaires ont été commandées et des containers pour le tri des déchets seront placés. Les balayeurs pas- sent régulièrement. Il faut aussi avoir recours à la pré- vention, les citoyens doivent se sentir plus responsables de la propreté de leur milieu de vie. 10.Comment les primo10.Comment les primo10.Comment les primo10.Comment les primo ––––arrivants sontarrivants sontarrivants sontarrivants sont----ils accueillis auils accueillis auils accueillis auils accueillis au sein de notre commune?sein de notre commune?sein de notre commune?sein de notre commune? Nous faisons de notre mieux pour que les primo- arrivants soient bien accueillis, encadrés et informés. Le soutien apporté peut être de type : classes passerelles, maisons de quartier, cours de langue pour adultes (le SAMPA pour le français , le BON pour le néerlandais). On leur explique aussi comment fonctionne la commune. Quelles sont les règles, leurs droits et leurs devoirs? 11. Que pensez11. Que pensez11. Que pensez11. Que pensez----vous des collations sucrées? En man-vous des collations sucrées? En man-vous des collations sucrées? En man-vous des collations sucrées? En man- gezgezgezgez----vous ?vous ?vous ?vous ? Très peu, j’en mange parfois mais je ne suis pas très su- cré. Je sais que c’est un problème dans les écoles , no- tamment le nombre grandissant d’enfants atteints de diabète. L’éducation à la santé est très importante dans ce domaine. Il faudrait réaliser un travail de prévention afin de chan- ger les habitudes alimentaires de certaines familles. Interview réalisée par Mehdi M. Ilias E. Yannick N. Imane Z. Ahlam S. Souvenir d’une rencontre avec Mme Schepmans
  • 8. 8 EVOLUTION? Sauvons le monde !Sauvons le monde !Sauvons le monde !Sauvons le monde ! A plusieurs reprises , nous avons lu des articles sur le réchauffe- ment climatique. Bien plus ef- frayant que ce calendrier Maya qui prévoyait la fin du monde en 2012 , ce phénomène pourrait causer notre perte ! Il s'agit bel et bien d'un problème à l'échelle mon- diale. De grands scientifiques ont constaté que le gaz à effet de serre généré par les activités hu- maines provoque le réchauffement de la planète. L'augmentation des températures de la surface de la terre est indiscutable. Elle a été constatée par de nombreux scien- tifiques à travers le monde. Plu- sieurs pays se sont d’ailleurs ré- unis pour créer le protocole de Kyoto. Ce réchauffement climati- que engendre la fonte généralisée de la neige et de la glace, ainsi que l'élévation du niveau moyen de la mer. Les conséquences sur l'homme et l'environnement sont très préoccupantes et vont le de- venir de plus en plus… Quand on dit ''activités humaines" il ne s'agit pas seulement des usi- nes polluantes, des incinérateurs et des gros avions avec leurs tonnes de CO2. Mais il faut aussi entendre notre production journalière de CO2. Murs et châs- sis, une fois bien isolés peuvent l i m i t e r c e s é m i s s i o n s … D'autres conseils comme: éteignez le chauffage pendant la nuit, achetez des appareils électri- ques et des ampoules économi- ques, choisissez une voiture éco- logique peuvent aider les parents à participer à cette lutte ! Et nous? Que pouvons-nous faire ? Article rédigé par Mehdi M. et Ilias E. «««« Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernierLorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernierLorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernierLorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible.animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible.animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible.animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible. »»»» Sagesse amérindienne S.O.S BzzzzzzzzS.O.S BzzzzzzzzS.O.S BzzzzzzzzS.O.S Bzzzzzzzz Savez-vous que tous les êtres humains sont en danger sans les abeilles? Nous risquons de mourir de faim ! En effet, ces petites créatures butinent de fleurs en fleurs et jouent un rôle crucial dans notre alimentation. Il est bien connu qu'elles nous donnent du miel mais elles participent aussi à la production des fruits et des légumes. Nos amies sont en danger! Chaque jour, elles meurent à cause de ses ennemis naturels: la pluie, l'ours, les rongeurs, les fre- lons. Mais, c'est nous, les humains qui sommes ses pires enne- mis. Nous tuons les abeilles avec tous nos pesticides. Les api- culteurs s'inquiètent énormément sur l'état de santé des abeil- les. Ils tirent la sonnette d'alarme! Article rédigé par élèves de 3ème A 5 conseils pour lutter contre le réchauffement climatique à la portée de nos mains... 1 . Mettons un gros pull. 2 . Préférons une douche à un bain : un bain consomme 110 litres alors qu'une douche 55 à 60 litres. 3 . Mangeons des produits frais. 4 . Eteignons la lumière quand nous quittons une pièce. 5 . Déplaçons– nous à pied ou à vélo pour nos petits trajets! Petits conseils pour protéger nos abeilles 1. Stop aux pesticides! 2. Si vous avez les moyens financiers, mangez du BIO. 3. N'embêtez pas les abeilles. 4. Partagez cette information à votre entourage. «««« Encouragez l’innovation. Le changementEncouragez l’innovation. Le changementEncouragez l’innovation. Le changementEncouragez l’innovation. Le changement est notre force vitale, la stagnation notreest notre force vitale, la stagnation notreest notre force vitale, la stagnation notreest notre force vitale, la stagnation notre glas.glas.glas.glas. »»»» David M. Ogilvy Dessin réalisé par Imane Z. et Ahlam S. (6ème)
  • 9. 9 Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ? Les énergies renouvelables proviennent de sources … renouvelables ! C’est-à-dire que leur exploitation ne puise pas dans des stocks comme dans le cas des énergies fossiles elles sont « inépuisables » : il s’agit du rayonnement solaire, de la force du vent, de la chaleur de la terre, du courant des rivières, des mouvements marins. Au niveau européen les 27 membres se sont engagés à ce que, d’ici 2020, 20% de l’énergie produite le soit à partir de sources renouvelables Source : Ma ville, notre planète ! (février 2013) INNOVATION!Le protocole de KyotoLe protocole de KyotoLe protocole de KyotoLe protocole de Kyoto est un traité international vi- sant à la réduction des émis- sions de gaz à effet de serre, dans le cadre de la Conven- tion-cadre des Nations unies sur les changements climati- ques dont les pays partici- pants se rencontrent une fois par an depuis 1995. Signé le 11 décembre 1997 à Kyoto, au Japon, il est entré en vi- gueur le 16 février 2005. Ce protocole vise à réduire, en- tre 2008 et 2012, de 5,2 % par rapport au niveau de 1990 les émissions de six gaz à effet de serre : dioxyde de car- bone, méthane, protoxyde d'azote et trois substituts des chlorofluorocarbones. Source : United Nations Framework Convention on Climate Change Laissez entrer le soleil !Laissez entrer le soleil !Laissez entrer le soleil !Laissez entrer le soleil ! Une source d’énergie inépuisable, non polluante, sans risque pour la santé pas besoin de soleil étin- celant : un peu de lumière solaire suffit pour pro- duire de l’électricité... Pour améliorer nos compétences en savoir parler... Ummugulsum, Andra, Akdeniz, Lionardo, Ismael, Alina, Salima et Anabella font partie d’un groupe spécifique du langage en 3ème année. Un groupe de langage ? Qu'est-ce que c'est ? Ce groupe d’enfants travaillent avec Mme Chaima tous les mardis, mercredis et vendredis. Ils découvrent de nouveaux mots de vocabulaire et apprennent à les utili- ser correctement dans de jolies phrases complexes. Comment procèdent-ils? D'une part, ils travaillent sur les mêmes leçons qui sont menées en classe. « Mais nous les découvrons d'une autre manière, c’est plus facile» , nous dit Lionardo. D'autre part, ils réalisent des activités différentes car le français n’est pas leur langue maternelle… Ils doivent donc s’approprier du vocabulaire de base... Texte rédigé par les enfants du groupe langage (3ème) « Le génie renvoie à l'idéeLe génie renvoie à l'idéeLe génie renvoie à l'idéeLe génie renvoie à l'idée de surprise, d'innovation.de surprise, d'innovation.de surprise, d'innovation.de surprise, d'innovation. Il s'oppose à la banalisation, àIl s'oppose à la banalisation, àIl s'oppose à la banalisation, àIl s'oppose à la banalisation, à l'automatisation. »l'automatisation. »l'automatisation. »l'automatisation. » Julia Kristeva François, Pape de l’innovation ? OU ! « Une personne qui n’a jamais commis« Une personne qui n’a jamais commis« Une personne qui n’a jamais commis« Une personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. » Albert Einstein « Innover, ce n'est pas avoir une nouvelle« Innover, ce n'est pas avoir une nouvelle« Innover, ce n'est pas avoir une nouvelle« Innover, ce n'est pas avoir une nouvelle idée mais arrêter d'avoir une vieille idée. »idée mais arrêter d'avoir une vieille idée. »idée mais arrêter d'avoir une vieille idée. »idée mais arrêter d'avoir une vieille idée. » Edwin Herbert Land A suivre...
  • 10. 10 Ma transformation!Ma transformation!Ma transformation!Ma transformation! Je suis une petite chenille, Bientôt je me transformerai... Je suis une petite chenille Plus belle je deviendrai! Bientôt je m'élancerai dans les aires... Et je volerai jusqu' au bout de l'univers! Je suis un petit papillon, Terminée ma transformation... Je suis un petit papillon, Enfin sortie de mon cocon! Poésie de Zakaria E. (6ème). BzzzzzzzzzzzzzzzzzzBzzzzzzzzzzzzzzzzzzBzzzzzzzzzzzzzzzzzzBzzzzzzzzzzzzzzzzzz Au commencement, nous avons organisé un petit déjeuner pour tous les élèves de 3ème année. Pendant le repas, nous avons goûté du miel qu'un élève avait apporté. Nous nous sommes posés la ques- tion suivante "D'où vient ce bon miel?" Nous avons eu l'idée d'aller au jar- din Massart pour découvrir com- ment les abeilles fabriquent le miel. Durant la visite, l'apilculteur nous a appris que les abeilles étaient en grand danger. Nous avons donc eu l'idée de réaliser une exposition théâtre sur les abeilles. A partir de ce moment là, nous avons eu beaucoup de travail: séan- ces d'improvisation théâtrale avec Mme Maïté, recherche d'informa- tions en classe, réalisation des dé- cors,... Si vous voulez en découvrir davantage, notre exposition aura lieu à la Maison des Cultures du 6 au 8 mai 2013. Les élèves de 3ème de l'école 7 METAMORPHOSE! 1. Mon premier n'est pas dur. Mon deuxième est à toi. Mon tout produit de la laine. 2. Je regarde mon premier dans mon fauteuil. Mon deuxième n'est pas vrai. Mon troisième s'utilise dans une phrase négative. Mon tout sonne. 3. Mon premier transforme quel- qu'un. Mon deuxième coupe des arbres. Mon troisième est respirable. Mon tout a un chapeau point 4. Mon premier vit sur la tête. Mon deuxième est à moi. Mon tout devient noir quand on fume. Charades réalisées par la classe de 4ème. Soupe de haricots blancsSoupe de haricots blancsSoupe de haricots blancsSoupe de haricots blancs Ingrédients :Ingrédients :Ingrédients :Ingrédients : - 250 g de haricots blancs secs - 1 carotte - 1 oignon - 4 cuillères à soupe de lait de coco - 8 brins de coriandre - 1 cube de bouillon - Sel et poivre Préparation :Préparation :Préparation :Préparation : 1) La veille, faire tremper les hari- cots blancs dans l'eau . 2) Peler la carotte et l'oignon et les faire revenir dans du beurre . 3) Egoutter les haricots et les ra- jouter dans la casserole . 4) Couvrir de bouillon, saler et poi- vrer . 5) Quand les légumes sont bien cuits, passer le potage. 6) Ajouter le lait et parsemer le potage de coriandre ciselée . 7) Rectifier l'assaisonnement . 8) Dégustez! Réponses: Réponses: Réponses: Réponses: 1.mouton2.téléphone3.sorcière4. poumon. Dessin réalisé par Marian B. (6ème) Dessin réalisé par Giada (6ème). Des charades «««« Les pensées métamorphosentLes pensées métamorphosentLes pensées métamorphosentLes pensées métamorphosent le cerveau luile cerveau luile cerveau luile cerveau lui----même.même.même.même. »»»» Stanislaw Lerzy Lec «««« La paix, comme toute métamorphose, exige une adaptationLa paix, comme toute métamorphose, exige une adaptationLa paix, comme toute métamorphose, exige une adaptationLa paix, comme toute métamorphose, exige une adaptation douloureuse à laquelle bien des gens se refusent.douloureuse à laquelle bien des gens se refusent.douloureuse à laquelle bien des gens se refusent.douloureuse à laquelle bien des gens se refusent. »»»» Jean-Paul Fugère
  • 11. 11 METAMORPHOSE! L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états! Pendant la semaine du 14 au 18 janvier 2013, il a neigé! La classe de Mme Mathilde est allée dans la cour pour ramasser de la neige. Les élèves l'ont ensuite placée dans un pot en classe... Quelques instants plus tard, la neige s'était transformée en eau! Ils ont ensuite réalisé une se- conde expérience: un peu de neige dans un pot sur le radia- teur, un peu de neige dans un pot sur le bord de la fenêtre à l'exté- rieur… La neige placée sur le radia- teur est devenue liquide... La neige placée à l'extérieur est restée solide. Magie ou phé- nomène scientifique? Texte rédigé par la classe de Mme Mathilde (2ème primaire à l'école 7) Magie!Magie!Magie!Magie! Suite à la lecture de l’album « Le magicien des couleurs », les élèves de 1ère C ont découvert la magie des couleurs. Vous en avez assez d’un monde gris ou monochrome, prenez du rouge, du bleu et du jaune ... Mélangez-les par deux et vous obtiendrez un univers multicolore ! Texte rédigé par la classe de Mme Heydi (1ère primaire à l'école 7) A température ambiante (19°C) la glace fond... A la découverte de la danseA la découverte de la danseA la découverte de la danseA la découverte de la danse contemporainecontemporainecontemporainecontemporaine Jeudi 31 janvier, les enfants de 2ème année sont allés à la Maison des Cultures pour assister à un spectacle de danse contemporaine « Quand je danse, je parle aussi et quand je ne parle pas, je danse peut-être ». Ils ont pu monter sur scène pour danser avec les artistes. La musi- que allait assez fort et n’avait pas de parole. C’était une expérience nouvelle que certains ont aimé et d’autres moins… Texte rédigé par la 2ème B «««« Toute œuvre d’art est une possibilitéToute œuvre d’art est une possibilitéToute œuvre d’art est une possibilitéToute œuvre d’art est une possibilité permanente de métamorphose , offerte àpermanente de métamorphose , offerte àpermanente de métamorphose , offerte àpermanente de métamorphose , offerte à tous les hommes.tous les hommes.tous les hommes.tous les hommes. »»»» Octavio Paz Cie Faso Danse Théâtre Maison des Cultures et de la Cohésion socialeMaison des Cultures et de la Cohésion socialeMaison des Cultures et de la Cohésion socialeMaison des Cultures et de la Cohésion sociale Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles. Tél : 02/415.86.03Tél : 02/415.86.03Tél : 02/415.86.03Tél : 02/415.86.03 «««« Le monde de l’ArtLe monde de l’ArtLe monde de l’ArtLe monde de l’Art n’est pas celui de l’im-n’est pas celui de l’im-n’est pas celui de l’im-n’est pas celui de l’im- mortalité, c’est celui demortalité, c’est celui demortalité, c’est celui demortalité, c’est celui de la métamorphose.la métamorphose.la métamorphose.la métamorphose. »»»» André Malraux
  • 12. 12 AVATARS TulsabaTulsabaTulsabaTulsaba Ahmed MamaduMamaduMamaduMamadu Bah LoubnaLoubnaLoubnaLoubna Ben Hlal RoxanaRoxanaRoxanaRoxana Dragomir FlorinaFlorinaFlorinaFlorina Dragomir MarianMarianMarianMarian Boboc GiadaGiadaGiadaGiada Coppolone BetulBetulBetulBetul Buruklar AyoubAyoubAyoubAyoub El Ammari ZakariaZakariaZakariaZakaria El Bachiri RhyadRhyadRhyadRhyad El Haddadi MasettaMasettaMasettaMasetta JabatehMohamedMohamedMohamedMohamed Hammad HafsaHafsaHafsaHafsa Hafeez EzgiEzgiEzgiEzgi Kara PriscillaPriscillaPriscillaPriscilla Morina AhlamAhlamAhlamAhlam Sallaoui ImaneImaneImaneImane Zeroual ArmandoArmandoArmandoArmando Nastasie MehdiMehdiMehdiMehdi Moutahhir YannickYannickYannickYannick Ndongo FlorinFlorinFlorinFlorin Dragomir HoussinHoussinHoussinHoussin Lemti SumayaSumayaSumayaSumaya Makayeva PatriciaPatriciaPatriciaPatricia PadeanuFlorentinaFlorentinaFlorentinaFlorentina Rohnean MohamedMohamedMohamedMohamed Dahmouni IliasIliasIliasIlias El Ouriaghli Journalistes et metteurs en pages TanguyTanguyTanguyTanguy Olivier IsabelleIsabelleIsabelleIsabelle Elsen Directeur artistique Rédactrice en chef Editeur responsable: Isabelle Elsen Ecole Communale Fondamentale 7 « Arc-en-ciel » Rue de Ribaucourt, 21 1080 — Molenbeek-Saint-Jean Téléphone: 02 414 01 05