Présentation de l'habitat partagé

632 vues

Publié le

Publié dans : Mode de vie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
632
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation de l'habitat partagé

  1. 1. PROMOUVOIR L’HABITAT INTERGENERATIONNEL EN LORRAINE Présentation de l’Habitat Intergénérationnel www.untoit2generations.wwwwwwwww...uuunnntttoooiiittt222gggeeennneeerrraaatttiiiooonnnsss...ffffrrrr
  2. 2. Contexte Quatre constats majeurs : Le vieillissement de la population ; La crise du logement ; La sous occupation de grands logements ; L’affaiblissement des solidarités intergénérationnelles ;
  3. 3. Objectifs : • Prévenir l’isolement des personnes âgées et des jeunes ; • Valoriser l’expérience et le rôle social des seniors ; • Lutter contre la fracture numérique en favorisant l’utilisation des + âgées à l’outil informatique ; • Favoriser le maintien du capital santé par la gestion saine des relations inter générationnelles ; • Lutter contre la maltraitance passive en favorisant les occasions de voir, d’entendre, d’échanger, de sourire et de manger ; • Contribuer à l’accès au logement des jeunes dans de bonnes conditions financières, en leur offrant une alternative nouvelle et solidaire à la pénurie de logements de courts séjours.
  4. 4. Un potentiel important … une offre atomisée et déséquilibrée Evaluation de la demande étudiants en Lorraine Evaluation de l’offre de logements seniors 2/3 Ménages 65 ans Logements sous-occupés avec 2 à 3 pièces libres à 63% Ne souhaite pas déménager ! 63 000 étudiants en Lorraine LOI MOLLE : Un contexte législatif favorable à cette forme de cohabitation LOI n°2009-323 du 25 mars 2009 de Mobilisation pour le Logement et la Lutte contre l‘Exclusion
  5. 5. Le rôle de l’association 6ème Etape : Suivi et médiation 1ère Etape : Recensement et sélection des dossiers 5ème étape : Contractualisation de candidature 2ème étape : Visite au domicile de la personne 3ème étape : Entretien avec le jeune âgée 4ème étape : Mise en relation
  6. 6. 3 Formules de cohabitation - la formule Solidaire : le jeune s’engage sur une présence forte et à aider la personne âgée dans certaines tâches quotidiennes (courses, accompagnements extérieurs, sortir les poubelles, cuisiner…) et il bénéficie d’une chambre à titre gratuit. - la formule Conviviale : l’engagement de présence et ou d’aide est allégée, mais le jeune s’engage sur des tâches précises chaque semaine contre une participation aux charges du foyer entre 50 et 80€. - la formule conviviale avec indemnité mensuelle : l’obligation de présence est allégée, en revanche le jeune paie un loyer modéré, avec l’engagement de nouer des relations conviviales avec son colocataire.
  7. 7. Les soutiens et projets Soutien financier : Région, Départements, Communes Conventions partenariales avec: - Villers-Lès-Nancy - Seichamps - Essey-Lès-Nancy - Vandoeuvre-Lès-Nancy - Laxou Conventions partenariales en cours: - Pulnoy - St Max - Heillecourt - Malzéville - Nancy - Maxéville
  8. 8. Les Enseignements Retour sur 5 ans d’expérience en Lorraine : •76 binômes depuis 2008 •Actuellement : – 24 binômes à Nancy – 20 binôme à Metz www.untoit2generations.wwwwwwwww...uuunnntttoooiiittt222gggeeennneeerrraaatttiiiooonnnsss...ffffrrrr
  9. 9. Schématisation de l’échange logeur / logé Contribution financière + Présence - Présence + Contribution financière - Plutôt le fait de PA « âgées » Plutôt le fait de PA « jeunes »
  10. 10. Des motivations et intérêts divers Du point de vue du jeune : – Logement de qualité à moindre coût ; – Un pouvoir d’achat en + ; – Une expérience pour un projet perso, ou une orientation pro. Du point de vue de la personne âgée : – Palier à l’isolement et maintenir une utilité sociale ; – Pouvoir vivre au domicile le plus longtemps possible ; – Un confort de vie amélioré au quotidien. Du point de vue sociétal : – Réponse aux grands enjeux sociétaux de mixité, de cohésion sociale et de solidarité intergénérationnelle ; – Réponse au coût social / perte d’autonomie /grands comptes sociaux; – Répondre aux besoins en logement / lutter contre la sous occupation des grands logements.
  11. 11. Pour les personnes âgées, des avantages multiples Une présence au quotidien et la nuit pour se sentir en sécurité « Je ne veux pas être seule la nuit depuis la mort de mon mari, je ne supporte pas d'être seule… je n'ai jamais été seule ». (Veuve, 87 ans). Etre utile, rendre service et transmettre un peu de mon expérience « … c’est d’abord rendre service à un étudiant, c’est dans ma nature, d’avoir un contact encore avec eux ». (Femme, 68 ans). « Un coup de main » : tâches et services de la vie quotidienne « J’ai acheté des chaises longues pour la campagne, elle est venue avec moi les chercher en voiture. Elle est très complaisante, c’est ça les petits services qu’elle me rend. (…) ça se passe très bien ». (Veuve, 84 ans). Un complément de revenus « On avait demandé 30 € au début mais c’est un peu juste pour l’eau, gaz, électricité donc là on demande 50 € pour le mois et les repas (3 €/ jour). C’est moi qui ai voulu cette somme, mais pas par besoin ». (Séparée, 68 ans).
  12. 12. Effets du logement intergénérationnel sur l’entourage familial Pour les enfants de la PA ? o Un répit pour les aidants familiaux ; o Une sérénité et une sécurité la nuit. Les parents des étudiants : o Une sécurité ; o Logement gratuit.
  13. 13. Les principaux freins au développement du dispositif Des craintes d’ordre relationnel : » Perte d’intimité, « de ne plus être chez soi ». » Peur d’une mésentente et de ne pas résoudre les désaccords. » Peur de s’attacher au jeune. Des freins liés aux représentations : » Image de soi, ou laisser à penser qu’on n’est plus autonome. » Image des jeunes (horaires, bruit, rangement, confiance, moralité…) Le manque d’espace : La tentation de l’entre soi : Une rétribution financière jugée insuffisante !...à comparer aux services rendus… … mais la formule doit « rester attractive » pour le jeune, et au prix du marché.
  14. 14. Les limites : La distorsion Offre / Demande Les freins à l’entrée dans le dispositif pour les personnes très âgées Les risques de glissement dans une relation « contractuelle » et non solidaire La nécessité de modifier les représentations sociales par une communication plus opérationnelle
  15. 15. Les perspectives : Un Toit deux Générations étend son offre sur les territoires par convention avec les collectivités locales Le modèle de binôme intergénérationnel peut être : Répliqué = mutualiser les services sur une personne ressource sur un territoire rural (Développement des Services à la Personne) Inversé = les actifs hébergeurs d’une personne âgée (Famille d’Accueil)
  16. 16. Les projets de l’association Partenariat avec les bailleurs sociaux Relai institutionnel ; Assistantes sociales CG54, infirmiers libéraux, réseaux gérontologiques… Labéliser le travail de l’association Développement au Luxembourg Mise en place d’une résidence pilote à caractère intergénérationnel.
  17. 17. Merci de votre attention www.untoit2generations.wwwwwwwww...uuunnntttoooiiittt222gggeeennneeerrraaatttiiiooonnnsss...ffffrrrr

×