Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Webinaire
Le Commerce Agricole Africain à l'Epreuve de la Crise Sanitaire
Présentation du Moniteur du Commerce Agricole en...
Plan de présentation
I. Introduction
II. Commentaires sur le Moniteur du Commerce Agricole en Afrique
(AATM) 2019
III. Dis...
I. Introduction
➢ Importance de l’élaboration du Moniteur du Commerce Agricole en Afrique (AATM) compte
tenu de la place e...
II. Commentaires sur le Moniteur du
Commerce Agricole en Afrique (AATM) 2019
II.1. Quelques constats sur l’économie africa...
II.1. Quelques constats sur l’économie
africaine (suite)
4°) Il existe des secteurs à potentialité de compétitivité (café,...
Figure 1 : Volume du commerce mondial des marchandises par grand groupe de
produits, 1950-2013 (Indices de volume, 1950=10...
II.2. Les défis pour le développement du commerce agricole
en Afrique
1°) La question des MNT et de la facilitation des éc...
Figure 2: Principales MNT entravant les exportations et les
importations au Sénégal
2%
4%
36%
35%
6%
13%
4%
Exigences tech...
Figure 3: Principales causes des changements négatifs intervenus en Afrique au
cours des vingt dernières années, par secte...
II.3. Opportunités pour l’Afrique
1°) Les ressources naturelles constituent une opportunité dont l’Afrique doit tirer part...
III. Discussions autour des potentiels effets du Covid-19
III.1. Constats 1: la dépendance de l’Afrique dans le commerce a...
III.2. Constat 2: la vulnérabilité de l’agriculture africaine face
aux perturbations liées à la covid-19
- Une forte dépen...
IV. Conditions de succès pour l’Afrique
1°) Cohérence des politiques commerciales (nationales, régionales, APE, OMC,…) ;
2...
V. Conclusion
• Une intégration intra-africaine renforcée est indispensable pour le développement ;
• L’entrée en vigueur ...
Merci
Pour
Votre
Aimable
Attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LE COMMERCE AGRICOLE AFRICAIN À L’EPREUVE DE LA CRISE SANITAIRE: PRÉSENTATION DU MONITEUR DU COMMERCE AGRICOLE EN AFRIQUE (AATM) 2019 ET DISCUSSION AUTOUR DES POTENTIELS EFFETS DU COVID-19

107 vues

Publié le

Dans sa présentation, Pr Malick Sané a fait des commentaires sur le Moniteur du Commerce Agricole en Afrique (AATM 2019) et discuté des potentiels effets de la COVID19, avant d'indiquer les conditions de succès du commerce agricole africain.

Publié dans : Ventes
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

LE COMMERCE AGRICOLE AFRICAIN À L’EPREUVE DE LA CRISE SANITAIRE: PRÉSENTATION DU MONITEUR DU COMMERCE AGRICOLE EN AFRIQUE (AATM) 2019 ET DISCUSSION AUTOUR DES POTENTIELS EFFETS DU COVID-19

  1. 1. Webinaire Le Commerce Agricole Africain à l'Epreuve de la Crise Sanitaire Présentation du Moniteur du Commerce Agricole en Afrique (AATM) 2019 et Discussions autour des Potentiels Effets du Covid-19 Commentaires de Pr. Malick Sané FASEG/UCAD Dakar/Sénégal malick.sane@ucad.edu.sn 03/06/2020 texte ou images
  2. 2. Plan de présentation I. Introduction II. Commentaires sur le Moniteur du Commerce Agricole en Afrique (AATM) 2019 III. Discussions autour des potentiels effets de la Covid-19 IV. Conditions de succès du commerce en Afrique V. Conclusion
  3. 3. I. Introduction ➢ Importance de l’élaboration du Moniteur du Commerce Agricole en Afrique (AATM) compte tenu de la place et du rôle de l’agriculture sur le continent ; ➢ Pertinence d’un diagnostic approfondi de l’état du commerce des produits agricoles en vue de relever les défis à son développement ; ➢ Rôle de l’intégration du continent africain, notamment de la ZLECaf ; ➢ Priorité à la mise en œuvre des politiques de développement en Afrique suite à la Covid-19.
  4. 4. II. Commentaires sur le Moniteur du Commerce Agricole en Afrique (AATM) 2019 II.1. Quelques constats sur l’économie africaine 1°) Faiblesse de l’intégration du continent africain qui se matérialise par la part réduite du commerce intra-africain par rapport au reste du monde ; 2°) Mauvaise spécialisation internationale fondée sur l’exportation de produits de base ; 3°) La persistance d’obstacles au développement du commerce à l’image des MNT (voir étude ITC/CCI, notamment le document sur le Sénégal auquel nous avons contribué) mais également des autres barrières portant sur les règles d’origine et la facilitation des échanges ;
  5. 5. II.1. Quelques constats sur l’économie africaine (suite) 4°) Il existe des secteurs à potentialité de compétitivité (café, cacao, fruits, horticulture, fleurs,) ; 5°) Le commerce transfrontalier informel représente une part importante des échanges commerciaux sur le continent, contribue à la réduction de la pauvreté, à la sécurité alimentaire des ménages (voir étude SAGA sur le marché de Diaobé comme facteur intégrateur en Afrique de l’Ouest (2005)); 6°) La géopolitique continentale et mondiale constitue à la fois une menace et une opportunité pour l’Afrique.
  6. 6. Figure 1 : Volume du commerce mondial des marchandises par grand groupe de produits, 1950-2013 (Indices de volume, 1950=100) Produits manufacturés Combustibles et produits des industries extractives Produits agricoles 100 1000 10000 1950 1955 1960 1965 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 Echelle log. 5000 2500 500 250 5000 2500 500 250
  7. 7. II.2. Les défis pour le développement du commerce agricole en Afrique 1°) La question des MNT et de la facilitation des échanges ; 2°) La nécessaire diversification des économies africaines ; 3°) Le développement des infrastructures en Afrique avec la réalisation du PIDA; 4°) Le changement climatique et ses effets sur la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance (dégradation des terres, salinisation des terres, sécheresse,…) ; 5°) La transformation structurelle du continent africain à l’image des pays émergents ; 6°) Renforcement et approfondissement de l’intégration du continent africain.
  8. 8. Figure 2: Principales MNT entravant les exportations et les importations au Sénégal 2% 4% 36% 35% 6% 13% 4% Exigences techniques Evaluation de la conformité Inspection avant expédition et autres formalités d'entrée Redevances, taxes et autres mesures para-tarifaires Les règlements nationaux qui entravent les importations concernent : • Inspection physique des marchandises avant expédition • Contrôle des importations et exigences de surveillance • Frais de manutention ou d’entreposage des marchandises • Surtaxes douanières • Conditions de paiement pour les importations 18% 37% 5% 5% 4% 1% 15% 3% 2% 3% 7% Exigences techniques Evaluation de la conformité Inspection avant expédition et autres formalités d'entrée • 70% des MNT contraignantes sont des règlements étrangers • 80% des règlements étrangers contraignants concernent des mesures techniques SPS et OTC (règlements techniques et évaluation de la conformité ) Principales mesures non tarifaires entravant les importationsPrincipales MNT entravant les exportations
  9. 9. Figure 3: Principales causes des changements négatifs intervenus en Afrique au cours des vingt dernières années, par secteur 0 10 20 30 40 50 60 70 Instabilité politique ou conflit Concurrence internationale importante Pénurie de main- d’œuvre possédant les compétences demandées Chute des prix ou de la demande Droits de propriété douteux ou mauvaise gestion des terres Insuffisance de l'infrastructure Matières premières Industrie Services
  10. 10. II.3. Opportunités pour l’Afrique 1°) Les ressources naturelles constituent une opportunité dont l’Afrique doit tirer parti. Pour cela, autorités et entrepreneurs doivent analyser les obstacles au changement structurel, et s’inspirer des pays qui se sont appuyés sur leur richesse en ressources naturelles pour définir un trajectoire de croissance générant emplois et revenus pour toute la population. 2°) Le renforcement de l’intégration avec une Afrique sans frontières constitue le fondement d’un marché continental compétitif et susceptible de devenir un centre d’affaires mondial. Une telle intégration permettrait d’étendre la production agricole et industrielle au-delà des frontières nationales 3°) Le dividende démographique dont l’effet sur la hausse de la productivité est associé aux impacts en termes d’épargne, d’investissement, d’efficience et d’innovation. En principe, la productivité des jeunes doit augmenter dans chacun de ces domaines. 4°) La géopolitique mondiale qui est à la fois une menace et une opportunité si l’Afrique met à profit ses atouts et sait jouer sur le contexte géopolitique mondial et déploie ses capacités de négociations.
  11. 11. III. Discussions autour des potentiels effets du Covid-19 III.1. Constats 1: la dépendance de l’Afrique dans le commerce agroalimentaire mondial - L ’Afrique participe de plus en plus au marché mondial des produits agroalimentaires avec une croissance annuelle de 4 % de ses exportations et de 6 % de ses importations ; - L’Afrique exporte essentiellement des cultures de rente (cacao, fruits, fruits à coque, café, thé et épices), dont les débouchés internes sont relativement limités, et importe essentiellement des produits alimentaires de base, tels que les céréales, les huiles végétales, le sucre, la viande et les produits laitiers ; - La grande majorité des importations proviennent de l’extérieur du continent ; - Le commerce intrarégional ne représente actuellement que 27 % du volume total des exportations agroalimentaires et 17 % du volume total des importations agroalimentaires ;
  12. 12. III.2. Constat 2: la vulnérabilité de l’agriculture africaine face aux perturbations liées à la covid-19 - Une forte dépendance peut accroître l’exposition des producteurs et des consommateurs aux chocs de nature mondiale (flambée des prix des denrées alimentaires de 2007-2008 et l’actuelle pandémie de covid-19) ; - La production agricole étant à forte intensité de main-d’œuvre dans la plupart des pays africains, les pénuries de travailleurs dues au confinement pourraient compromettre les activités agricoles, ainsi que les activités de négoce et de transport en aval ; - La dépendance aux importations extrarégionales de denrées alimentaires rend les pays africains vulnérables aux perturbations de la logistique et de la distribution au niveau international, ainsi qu’aux problèmes de production qui se posent dans les autres pays ; - La covid-19 crée également des risques importants du côté de la demande, en particulier au sein des populations pauvres.
  13. 13. IV. Conditions de succès pour l’Afrique 1°) Cohérence des politiques commerciales (nationales, régionales, APE, OMC,…) ; 2°) Finalisation du processus de négociation (services, droit de la concurrence,…), mise en œuvre effective et opérationnelle ainsi qu’une appropriation de toutes les parties prenantes ; 3°) Diversification et transformation structurelle des économies ; 4°) Cohérence avec les agendas internationaux (Agenda 2030, Agenda 2063, Priorités BAD); 5°) Développement des infrastructures ; 6°) La sécurité transfrontalière (terrorisme) ; 7°) Le financement du développement.
  14. 14. V. Conclusion • Une intégration intra-africaine renforcée est indispensable pour le développement ; • L’entrée en vigueur de la ZLECAf en 2019 devrait accélérer les efforts d’intégration régionale et favoriser le commerce intrarégional de produits agroalimentaires, qui devrait croître de 20 à 30 % à l’horizon 2040 ; • Le rôle qui revient au commerce intrarégional en tant que moteur de développement de l’agriculture a été reconnu dans le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA) de 2003 et dans la Déclaration de Malabo de 2014 ; • La pandémie de coronavirus (Covid-19) affecte considérablement la vie et les moyens de subsistance des gens tout en exerçant des tensions extrêmes sur les systèmes socioéconomiques. • Une collaboration, coordination et solidarité internationales seront essentielles pour surmonter ce défi mondial sans précédent.
  15. 15. Merci Pour Votre Aimable Attention

×