Assises des énergies renouvelables                en milieu urbainUne expérience : le schéma directeur du réseau de géothe...
Introduction             Politique énergétique            Implication des élus     Elaboration                            ...
Introduction                                    LA DEMARCHE DE SCHEMA DIRECTEUR APPLIQUEE POUR                            ...
Politique énérgétique    sur le territoire   Réseau de géothermie initié en 1987                        > Doublet 250 m3/h...
Communauté de communes Implication des élus locaux   UNE DEMARCHE : LE DEVELOPPEMENT DURABLE   Marne et Chantereine       ...
Elaborationdu schéma directeur   DES OBJECTIFS CLAIREMENT AFFICHES                      Garantir la pérennité des moyens d...
PLAN DE DEVELOPPEMENTMise en application                       > Une couverture à plus de 50% des besoins du réseau par la...
Mise en application             > Sécurisation du réseau à compter de Janvier 2012                                    - Re...
Conclusion   UNE CAPACITE A S’ENGAGER DANS LA DUREE             > Un service dintérêt général compris par les deux parties...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Expérience de la ville de Chelles, le schéma directeur du réseau de géothermie

383 vues

Publié le

18 septembre 2012 - Présentation "Expérience de la ville de Chelles, le schéma directeur du réseau de géothermie".

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
383
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Expérience de la ville de Chelles, le schéma directeur du réseau de géothermie

  1. 1. Assises des énergies renouvelables en milieu urbainUne expérience : le schéma directeur du réseau de géothermie 18 septembre 2012 Patricia Lavorata
  2. 2. Introduction Politique énergétique Implication des élus Elaboration Mise en application Conclusiondu schéma directeur Schéma directeur du réseau de géothermie
  3. 3. Introduction LA DEMARCHE DE SCHEMA DIRECTEUR APPLIQUEE POUR LE RESEAU DE GEOTHERMIE DE LA VILLE DE CHELLES Patricia Lavorata Conseillère municipale déléguéePrésidente du Syndicat Géothermie > La politique énergétique sur le territoire > L’implication des élus locaux > L’élaboration du schéma directeur > Sa mise en application
  4. 4. Politique énérgétique sur le territoire Réseau de géothermie initié en 1987 > Doublet 250 m3/h/ 69° > 4000 équivalents logements prévus, raccordés : 3200 Evolution du réseau de géothermie de 1987 à 2000 > Sécurisation du réseau de distribution > Maintien des abonnés historiques > Passage de la régie à la DSP pour trouver un équilibre économique > Installation d’une cogénération de 8 Mwh ,baisse du débit du doublet 160m3/h , unité de dégazage des abonnés historiques Relance du réseau : 2002 à ce jour > Formalisation du 1er plan de développement : objectifs 6000 équivalents logements > Situation de référence en 2011 : 4400 équivalents logements raccordés, 60K MWh à produire, 54K MWh vendue 11 km de réseau, 60 sous-stations > Mix énergétique : 50% part cogénération, 15% appoint gaz industriel, 35% part géothermie
  5. 5. Communauté de communes Implication des élus locaux UNE DEMARCHE : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Marne et Chantereine Une démarche initiée par la Ville depuis 1996 > Chelles 2005-2015 : 60 engagements issus des ateliers dont 33 engagements sur le DD > Assises de la Citoyenneté en 2011 > Mise en place d’un observatoire des engagements Un agenda 21 initié par la Communauté d’agglomération Marne & Chantereine depuis 2005 > Incitation au raccordement pour les logements neufs - 500 €HT par eql pour le neuf équipé en basse température - 800 €HT par eql pour le neuf équipé en très basse température > Pour le logement ancien et chaudière collective en bon état avec puissance utile => utilisation en secours Une structure de pilotage > Instances : Ville de Chelles et Marne & Chantereine Habitat > Répartition abonnés : 82% habitat collectif, 18% établissements publics > Commission consultative des services public locaux : échanges contribuant à définir des plans d’actions avec le délégataire Des partenaires > ADEME, FONDS REGION, FEDER
  6. 6. Elaborationdu schéma directeur DES OBJECTIFS CLAIREMENT AFFICHES Garantir la pérennité des moyens de production > Renouvellement du contrat de cogénération ? > PAC? > Etat du puits? Réduire les émissions de gaz à effet de serre > Atteindre un minimum de 50%d’ENR > Mix énergétique à proposer pour permettre le classement du réseau Développer le réseau au bénéfice d’un nombre plus important d’abonnés > Contrat DSP avec un engagement à terme de 6000 eql raccordés : est-ce atteignable ? Raccordement BBC, calcul des nouveaux besoins énergétiques ? > Valider le potentiel de raccordement > Extension du réseau? Maîtriser et réduire les prix de vente de l’énergie pour les abonnés
  7. 7. PLAN DE DEVELOPPEMENTMise en application > Une couverture à plus de 50% des besoins du réseau par la géothermie en 2013 > Un développement du réseau avec 42 prospects retenus > La réhabilitation de la ressource géothermale Résultat de l’étude > La mise en oeuvre d’une pompe à chaleur améliorant les capacités de la géothermie > La production dénergie vers un mix énergétique vertueux : géothermie nouveau doublet 300m3/h/68° , cogénération renouvelée , Pompes à chaleur en complément (réinjection 30/35°, et chaufferies dappoint décentralisées > Un réseau de distribution adapté et fiable - Densification du réseau - Extensions limitées et raisonnables - Nouveaux raccordements dûment identifiés : immeubles anciens et neufs , équipements publics (médiathèque, écoles, lycées…) => 7500 eql en 2018 - Rénovation du réseau historique > Un outil de modélisation des évolutions à venir - Paramètres tenant compte de l’évolution du bâti
  8. 8. Mise en application > Sécurisation du réseau à compter de Janvier 2012 - Renouvellement des canalisations historiques - Choix des chaufferies décentralisées > Sollicitation des organismes (Etat, Région, Feder)Planning et étapes intermédiaires - Enquête publique en avril 2012 - CODERST en juillet 2012 - Obtention du permis d’exploitation prévu en octobre 2012 > Réhabilitation et renforcement de la ressource géothermale - Réalisation du nouveau doublet prévu en août 2012 - Mise en service prévue en Janvier 2013 > Baisse des tarifs à partir de Janvier 2013 > Renouvellement de la cogénération à compter de Janvier 2013 Mix énergétique : 33% cogé + 10% appoint gaz chaufferie + 57% géothermie&PAC > Extension de la durée de la DSP - Contrat prolongé de 15 années supplémentaires (de 2018 à 2033) pour amortir les investissements à réaliser et ne pas impacter le prix de vente
  9. 9. Conclusion UNE CAPACITE A S’ENGAGER DANS LA DUREE > Un service dintérêt général compris par les deux parties > Une collaboration et une confiance réciproque dans le respect des engagements de la DSP > Une coopération au profit du développement > Un équilibre économique défini à court, moyen et à long terme > Une optimisation des moyens de production (géothermie, cogénération, chaudières dappoint) au service des abonnés > Des engagements pris auprès des usagers - la qualité de service : continuité du service, garantie de la température - le prix de l’énergie : baisse tarifaire, mix énergétique, TVA, maîtrise des indices - une meilleure information : régulière et participative > Les évolutions : - l’expérimentation du raccordement de particulier - le classement du réseau ? - l’extension des compétences du syndicat à la CA M&C ?

×