Rapport annuel 2004 2005

225 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
225
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport annuel 2004 2005

  1. 1. Rayonner et se dépasser R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 4 - 2 0 0 5
  2. 2. Table des matières R E S S O U R C E S E N T R E P R I S E S Rayonner et se dépasser R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 4 - 2 0 0 5 Mission Ressources Entreprises est un organisme de développement économique qui a pour mission d'offrir, en partenariat, un support informationnel et professionnel au développement d'entreprises de l'est du Québec. Cette mission est au cœur des actions des membres du conseil d’administration ainsi que des membres de l’équipe. Vision Ayant à cœur de soutenir au quotidien les démarches d’affaires des entrepreneurs et des PME, Ressources Entreprises met tout en œuvre pour être reconnu à titre de référence en matière de développement d’entreprises, notamment au plan de l’information stratégique. Mandats : Info entrepreneurs et MICC Mandat des Centres de services aux entreprises du Canada (CSEC) Depuis 1997, RE est membre du réseau des Centres de services aux entreprises du Canada (CSEC), initiative du gouvernement du Canada qui est administrée par Développement économique Canada pour les régions du Québec. Les CSEC offrent une combinaison de produits, services, publications et références à des experts afin d'aider leur clientèle à obtenir des renseignements commerciaux actuels et complets sur une grande diversité de sujets, tels que la rédaction d'un plan d'affaires, le démarrage d'une entreprise, la découverte de nouveaux marchés et la préparation à l'exportation. Mandat du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles (MICC) Partenaire du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles (MICC) depuis 1996, RE offre un service sur mesure pour toute personne immigrante désirant se tailler une place dans le monde des affaires. Que ce soit pour l’élaboration d'un plan d'action ou pour la participation à une session de sensibilisation à l'entrepreneurship québécois, Ressources Entreprises, en partenariat avec le MICC, offre de l’information stratégique aux entrepreneurs immigrants. Mot du président et de la directrice générale 1 Conseil d’administration 2 Équipe de RE 3 Faits saillants 2004-2005 4 Perspectives 2005-2006 6 Service Info-PME 7 Service de recherche documentaire 8 Service de consultation et référence 9 États financiers 2004-2005 10 Partenaires et collaborateurs 17
  3. 3. 1 Rayonner dans les régions de l’est du Québec et se dépasser dans la prestation de services auprès de nos clients, telles ont été les orientations qui ont animé les travaux au cours de cette année, au conseil d’administration ainsi qu’à la direction de notre corporation. L’année 2004 a vu le réseau des Centres de services aux entreprises du Canada (CSEC), dont Ressources Entreprises est membre, se mériter le prix des Nations Unies, dans la catégorie « Amélioration des services rendus aux citoyens ». Ce prix traduit bien la constante préoccupation que nous avons d’offrir des services de qualité aux PME du Québec. L’année écoulée a aussi été celle du renouvellement de l’entente avec Développement économique Canada relativement à l’offre de service d’aide aux entreprises. Cette marque de confiance réitérée au cours des dernières années par DEC, ainsi que l’assurance de sa collaboration, nous ont permis d’envisager avec enthousiasme la réalisation de certains projets et l’accroissement de nos services. Toutefois, la réduction de sa participation financière à la prestation des services nous a amenés à revoir nos priorités ainsi qu’à inscrire un déficit budgétaire pour l’exercice s’étant terminé au 31 mars dernier. Tout au long de l’exercice qui s’est achevé, Ressources Entreprises a connu un accroissement majeur de l’utilisation de ses services, témoignage du rôle sans équivoque qu’elle continue à jouer. En effet, notre Service de recherche documentaire a connu une augmentation de 52% du nombre de demandes traitées, alors que le nombre de clients s’étant rendus à nos bureaux pour consultation s’est accru de 126%. Nos services en ligne ont également connu une croissance de l’ordre de 36%. Pour se dépasser, notre corporation s’est dotée d’un plan stratégique pour les années 2005-2008. Le développement de nouvelles clientèles, l’évolution et le positionnement de notre offre de service constituent les principaux enjeux et défis que nous entendons relever au cours des prochaines années. La croissance et les succès n’arrivant jamais seuls, nous pouvons encore compter sur le dévouement constant du personnel et des membres de notre conseil d’administration, l’appui indéfectible de nos partenaires majeurs ainsi que de tous nos autres partenaires. Leur précieuse collaboration est à la base des résultats très positifs que nous présentons. Enfin, nous ne pourrions passer sous silence le départ de monsieur Pierre Prémont, qui fut l’un de nos administrateurs pendant neuf années, dont les quatre dernières au poste de vice-président. Son implication a largement contribué au succès de notre organisation. Aussi, nous profitons de l’occa- sion pour souligner la nomination de monsieur Jean- Paul Cyr au titre de vice-président et nous l’assurons de notre entière collaboration dans ses fonctions. Le président, Djamil Moussaoui La directrice générale, Anne Demers MOT DU PRÉSIDENT ET DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE
  4. 4. DIRIGEANTS Président Monsieur Djamil Moussaoui* Directeur Arrondissement des Rivières Ville de Québec Vice-président Monsieur Jean-Paul Cyr* (depuis mars 2005) Président GENICAD Vice-président Monsieur Pierre Prémont (jusqu’en août 2004) Président-directeur général, Régie des rentes du Québec Vice-président, Conseil d’adminis- tration de la Caisse de dépôt et placement du Québec Trésorier Monsieur Marcel Champagne* Directeur général Centre financier aux entreprises Caisses Desjardins du Nord-Ouest Québec-Métro Secrétaire Me Yves Lacroix Avocat et associé participant Fasken Martineau Madame Anne Demers* Directrice générale Ressources Entreprises ADMINISTRATEURS Monsieur Guy Bisson Directeur Direction conseil aux CFE – Région de l’Est Fédération des caisses Desjardins du Québec Madame Suzanne Bonnette* Directrice Festival de l’innovation Parc technologique du Québec métropolitain Monsieur Denis Bussière Directeur exécutif Faculté des sciences et de génie, Université Laval Monsieur Mario Desgagnés* Directeur général des ventes marché affaires TELUS Québec Madame Hélène Deslauriers Directrice générale Réseau des SADC du Québec Monsieur Daniel Giguère Conseiller, Affaires publiques Direction régionale Saguenay – Lac-Saint-Jean Relations avec le milieu Hydro-Québec Monsieur Michel Huot Président S. Huot inc. Monsieur Alain Kirouac Vice-président exécutif et directeur général Chambre de commerce de Québec Me Hélène Morency Administratrice à la Chambre de commerce de Lévis Avocate Pothier Delisle Monsieur Patrick Morissette Président MAB Profil inc. Monsieur Jean-Paul Nadreau Consultant jpf consultants Monsieur Louis-Denis Fortin** Directeur général adjoint aux opérations des régions, par intérim, Opérations des régions Emploi-Québec Monsieur Paul-Arthur Fortin*** Directeur général Accès entrepreneurs Plus inc. (*) Membres du comité exécutif (**) Membre observateur (***) Membre honoraire Apparaissent sur la photo : (1re rangée, de gauche à droite) : Anne Demers, Hélène Deslauriers, Djamil Moussaoui, Suzanne Bonnette (2e rangée) : Alain Kirouac, Denis Bussière, Jean-Paul Nadreau, Yves Lacroix, Jean-Paul Cyr, Patrick Morissette, Hélène Morency, Daniel Giguère 2 Les membres du conseil d’administration de Ressources Entreprises proviennent de différents milieux, tels que l’enseignement, la recherche et les affaires. Au cours de l’année 2004-2005, le conseil d’administration de RE était composé des personnes suivantes : CONSEIL D’ADMINISTRATION R E S S O U R C E S E N T R E P R I S E S Rayonner et se dépasser R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 4 - 2 0 0 5
  5. 5. 3 3 L’ÉQUIPE Anne Demers Directrice générale Gisèle Bellerose Directrice des services administratifs Martin Comtois Agent de recherche Benoît Hamel Agent de recherche Bernard Lachance Conseiller aux entreprises Virginie Lachance Agente d'information et de recherche Cathy Laroche Directrice des communications et des relations publiques Marie Eve Lepage Agente d'information Lucie Pelletier Directrice du Service Info-PME Sonia Racine Directrice du Service de recherche documentaire Karen Savard Agente de recherche (congé de maternité en 2004-2005) REPRÉSENTATION RÉGIONALE ET IMPLICATION DANS LE MILIEU • Comité « Concours québécois en entrepreneuriat »; • Comité « Un monde à faire » de la Chambre de commerce de Québec; • Comité du colloque « En affaires… pour y rester! » de la Chambre de commerce de Lévis; • Comité du jury « Gala Reconnaissance Lotbinière »; • Comité de sélection « Les Pléiades – Prix d’excellence » de la Chambre de commerce de Lévis; • Conseil d’administration de la Fondation Signes d’espoir; • Contact Affaires des Îles-de-la-Madeleine; • Participation à l’animation pour le « Concours québécois en entrepreneuriat, volet local (Québec) »; • Participation à la campagne de financement de Centraide. ÉQUIPE DE RE (1re rangée, de gauche à droite) : Bernard Lachance, Gisèle Bellerose, Benoît Hamel, Sonia Racine (2e rangée) : Lucie Pelletier, Cathy Laroche, Anne Demers, Karen Savard, Martin Comtois, Virginie Lachance, Marie Eve Lepage
  6. 6. 4 Renouvellement de l’entente de coopération avec Développement économique Canada (DEC) En 2004, Ressources Entreprises et DEC ont renouvelé leur entente de coopération relative au fonctionnement d’un Centre de services aux entreprises canadiennes dans la région métropoli- taine de Québec. Cette entente permet, entre autres, d’offrir les services CSEC sur le territoire couvert par l’indicatif régional 418. Plus spécifiquement, elle vise l’appui au développement d’entreprises et à l’esprit entrepreneurial par l’apport de données exactes et faciles à utiliser. Les entreprises et entrepreneurs ont aussi accès à des informations sur les programmes et services publics et privés disponibles, leur permettant de prendre des décisions éclairées de nature commerciale. Plan stratégique 2005-2008 La réalisation du plan stratégique 2005-2008 permettra à Ressources Entreprises de poursuivre sa mission tout en renforçant son positionnement à titre de référence en matière de développement d’entreprises, notamment au plan de l’information stratégique. Prix des Nations Unies pour le réseau des CSEC Le 23 juin 2004, le réseau des Centres de services aux entreprises du Canada (CSEC), dont RE est membre, s'est vu décerner le Prix des Nations Unies en matière de service public 2004 dans la catégorie « Amélioration des services rendus aux citoyens » pour ses services d'information destinés au milieu des affaires. Renouvellement du partenariat avec Desjardins et TELUS Fidèles partenaires de Ressources Entreprises depuis plusieurs années, Desjardins et TELUS ont renouvelé leur partenariat en 2004. Évoluant auprès des mêmes clientèles et possédant des affinités d’affaires, Desjardins et TELUS sont des partenaires naturels pour RE. Consciente de la spécificité des besoins des PME québécoises, RE est fière de compter sur l’appui de Desjardins et TELUS dans la poursuite du développement économique de l’est du Québec. Implantation de la 3e génération du site Internet C'est avec beaucoup de fierté que Ressources Entreprises a mis en ligne la troisième génération de son site Internet. L’objectif était de faciliter l'accès à de l'information stratégique, notamment pour les entrepreneurs, les PME ainsi que les intervenants en développement économique. L'évolution des besoins de la clientèle fut une préoccupation de chaque instant dans la refonte du site Internet de RE. Un contenu bonifié et une navigation simplifiée permettent, entre autres, de découvrir le thème « Jeune entrepreneur ». Le succès de ce nouveau site est concret : en 2004-2005, le nombre de sessions a augmenté de 36% par rapport à l’année dernière, passant de 99 862 à 135 757. FAITS SAILLANTS 2004-2005 R E S S O U R C E S E N T R E P R I S E S Rayonner et se dépasser R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 4 - 2 0 0 5
  7. 7. 5 5 Concrétisation d’un projet Idée-PME avec 21 organismes de l’est du Québec Ce projet permet à Ressources Entreprises d’effectuer des recherches documentaires stratégiques (études de marché, brevets, innovations, données économiques et démographiques, etc.) pour le compte de 21 organismes : dix-huit CAE/SADC de l’est du Québec, Développement PME Chaudière-Appalaches, Fonds d’emprunt économique communautaire de Québec ainsi que PÔLE Québec Chaudière-Appalaches. Ces informations stratégiques seront utilisées pour répondre aux demandes et besoins d’affaires des PME constituant la clientèle de ces organismes. En collaboration avec Développement économique Canada, ce projet permet l’accroissement de la prestation des services offerts par RE sur tout le territoire de l’est du Québec. Signature d’ententes avec des Centres locaux de développement (CLD) Ressources Entreprises a signé une entente de partenariat avec six CLD des régions de Québec et Chaudière-Appalaches, soit le CLD de Lévis, L’Islet, Lotbinière, Nouvelle-Beauce, Québec et Robert- Cliche. Ce regroupement d’ententes permet aux équipes des CLD d’utiliser des services d’information stratégique externes, à des taux préférentiels, afin d’outiller les promoteurs, de compléter les analyses internes et de soutenir le développement économique de leur territoire. Implantation du protocole de qualité et de la politique de communication L’implantation du protocole a eu pour effet d’optimiser et de maintenir un haut niveau de qualité dans la prestation des services de RE. Le protocole guide l’application de nouvelles normes de travail et permet à l’équipe de situer ses activités par rapport à l’organisme. Quant à la politique de communication, elle a permis à RE de renforcer et de positionner son image, tout en assurant une cohérence entre ses communications internes et externes.
  8. 8. 6 Une première chez RE : une conférence Web Ressources Entreprises poursuit l’intégration des technologies de l’information à sa prestation de serv- ices, notamment en proposant une conférence Web. Alliant son et image, ce type d’événement offre la possibilité, mais surtout la flexibilité, de regrouper virtuellement plusieurs intervenants, et ce, sans que personne n’ait à se déplacer. RE a ainsi joint sa clientèle des régions du Bas-Saint-Laurent, de la Chaudière-Appalaches, de la Côte-Nord, de la Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, de Québec et du Saguenay – Lac-Saint-Jean. L’accroissement de l’utilisation des services de RE en 2004-2005 a été de l’ordre de 36 % Développer les clientèles de RE Pour RE, le développement de ses clientèles passe par la stimulation de l’utilisation des services des Centres de services aux entreprises du Canada par les PME, par une visibilité permanente auprès de cette clientèle et, enfin, par la bonne compréhension de ses services. Afin d’atteindre cet objectif, l’équipe de RE entend participer à différents événements (congrès, salons, foires) et présenter ses services aux PME. De plus, elle souhaite segmenter et prioriser les clientèles selon le secteur géographique, la branche d’activité et le profil ainsi qu’accroître le nombre de clients à ses bureaux. Enfin, avec la collaboration des bureaux régionaux de DEC, RE compte développer ses clientèles sur le territoire de l’est du Québec. Positionner l’offre de service Cette perspective comprend l’identification et l’articulation des avantages distinctifs de RE pour les entrepreneurs/PME. Pour ce faire, RE entend : analyser son environnement concurrentiel, dresser une liste de ses concurrents, tant privés que publics, maximiser la présentation de ses services en mettant l’accent sur les avantages des services offerts et, enfin, augmenter le nombre de visiteurs sur son site Internet. Faire évoluer l’offre de produits/services En 2005-2006, RE compte être à l’écoute de ses clientèles, proposer des services en ligne d’avant-garde, évaluer les possibilités de partenariat avec les portails et sites Internet existants, poursuivre la personnalisation de l’information ainsi qu’assurer un développement harmonieux des ressources humaines et de l’organisation du travail. Entre autres, RE souhaite concevoir un programme de conférences Web sur des sujets d’intérêt pour les dirigeants des PME et les intervenants en développement économique de l’est du Québec. PERSPECTIVES 2005-2006 R E S S O U R C E S E N T R E P R I S E S Rayonner et se dépasser R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 4 - 2 0 0 5 0 500 1 000 1 500 2 000 2 500 100 000 110 000 120 000 130 000 140 000 872 Accueil de clients Centre de documentation affaires Site Internet TOTAL 471 2 159 135 757 99 862 141 863 104 479 1 418 2 487 Appels téléphoniques Courriels 2 492 588 236 2004-2005Légende : 2003-2004
  9. 9. 7 SERVICE INFO-PME 7 Le Service Info-PME met gratuitement à la disposition de sa clientèle de l’information utile et à jour concernant : • Les programmes et services offerts par les gouvernements du Canada et du Québec ainsi que par le secteur privé; • Les règlements régissant les différentes branches d’activité; • Les permis; • Les procédures liées au développement d’une entreprise. De plus, le Service Info-PME a développé des outils d’information régionalisée, intitulés Info-fiches, qui permettent de connaître les organismes et programmes disponibles dans chacune des régions de l’est du Québec. Faits saillants 2004-2005 : • Actualisation des Info-fiches régionales, par thème et région; • Traduction en anglais des Info-fiches Québec (Démarrage et expansion; Commerce international; Innovation; Embauche et formation); • Développement de nouveaux outils : Démarrage d’une entreprise et Le Commerce inter- national; • Augmentation de 40% des demandes d’informa- tion par courriel. Perspectives 2005-2006 : • Élaborer les Info-fiches Innovation pour les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, de la Côte-Nord et du Saguenay – Lac-Saint-Jean; • Présenter les services de RE aux PME des différents parcs industriels et du Parc technologique. Thèmes les plus demandés en 2004-2005 • Démarrage et expansion • Embauche et formation • Jeune entrepreneur • Travailleur autonome • Commerce international Origine des demandes d’information par région* (à l’exception des sessions Internet) * Il est à noter que certaines demandes n’ont pu être comptabilisées en vertu de l’origine, le client n’ayant pas fourni cette information. « Chez Ressources Entreprises, le service à la clientèle est de très grande qualité : les agents d’information ont été à l’écoute de mes besoins. » Sébastien Coté, président Vert et mer (Îles-de-la-Madeleine) 0 10 9% Bas-Saint- Laurent Chaudière- Appalaches Côte-Nord Gaspésie– Îles-de-la- Madeleine Région de Québec Saguenay– Lac-Saint- Jean Autres 6% 16% 16% 6% 4% 5% 5% 10% 9% 7% 8% 47% 52% 20 30 40 50 60 0 10 Bas-Saint- Laurent Chaudière- Appalaches Côte-Nord Gaspésie– Îles-de-la- Madeleine Région de Québec Saguenay– Lac-Saint- Jean Autres 20 30 40 50 60 2004-2005Légende : 2003-2004
  10. 10. Clients/marchés potentiels :30% Concurrence :14% Activités promotionnelles/contacts :9% Données sociodémographiques :3% Autres (ratios financiers,études de marché,recherche de sous-traitants) :28% Profil des consommateurs :7% Réseau de distribution :9% 8 Dotée de banques de données spécialisées et constamment actualisées, l’équipe du Centre de documentation affaires et du Service de recherche documentaire est bien outillée pour répondre aux besoins en information stratégique utile pour compléter un plan d’affaires ou pour réaliser une étude de marché. Unique dans l’est du Québec, ce service permet aux entrepreneurs de se positionner dans un marché cible, et ce, peu importe le stade de développement ou le secteur d’activité de l’entreprise. Faits saillants 2004-2005 • Augmentation de 52% du nombre total de recherches traitées; • Augmentation de 66% du nombre de recherches courtes traitées; • Augmentation de 126% du nombre de rencontres-clients; • Mise en place d’un système d’indexation des sujets de recherche traités; • Acquisition de la collection Entreprendre de la Fondation de l’entrepreneurship. Perspectives 2005-2006 • Augmentation des prestations du Service de recherche documentaire; • Optimisation des processus internes du traitement des recherches; • Bonification du contenu du Centre de documentation affaires. SERVICE DE RECHERCHE DOCUMENTAIRE R E S S O U R C E S E N T R E P R I S E S Rayonner et se dépasser R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 4 - 2 0 0 5 * Il est à noter que certaines demandes n’ont pu être comptabilisées en vertu de l’origine, le client n’ayant pas fourni cette information.«L'entente conclue avec Ressources Entreprises a permis à notre SADC de bonifier son offre de service et à nos clients de bénéficier d'informations stratégiques leur permettant d'améliorer les performances de leur entreprise et de prendre des décisions davantage éclairées.» Gilles Goulet, directeur général SADC de la MRC de Rivière-du-Loup Nombre d’interventions 0 400 800 1 200 1 600 2 000 2 400 1 857 Recherches courtes Recherches approfondies Nombre de rencontres-clients TOTAL 1 119 302 215 95 2 374 1 513 299 Nombre de recherches traitées par région* 0 10 12% Bas-Saint- Laurent Chaudière- Appalaches Côte-Nord Gaspésie– Îles-de-la- Madeleine Région de Québec Saguenay– Lac-Saint- Jean Autres 3% 18% 31% 10% 1% 5% 1% 6% 4% 3% 2% 46% 58% 20 30 40 50 60 0 10 12% Bas-Saint- Laurent Chaudière- Appalaches Côte-Nord Gaspésie– Îles-de-la- Madeleine Région de Québec Saguenay– Lac-Saint- Jean Autres 3% 18% 31% 10% 1% 5% 1% 6% 4% 3% 2% 46% 58% 20 30 40 50 60 Type d’information recherchée 2004-2005Légende : 2003-2004
  11. 11. Europe :59,9% Amérique du Sud :15,4% Afrique :21,4% Orient :3,3% 9 Le Service de consultation et référence permet aux entrepreneurs de faire le point sur leurs démarches d’affaires avec un conseiller expérimenté, tout en les aiguillant vers les bonnes ressources et les meilleurs experts dans les secteurs d’activités ciblés. Par l’entremise de son conseiller, RE offre le service de veille du réseau de Carrefour Capital dans les régions de Québec et Lévis, un réseau de bases de données locales de projets d'affaires et de sources de capital de risque. Le mandat du veilleur est de faciliter le maillage entre les investisseurs et les entrepreneurs. Faits saillants 2004-2005 : • Augmentation de 33% des rencontres avec des clients; • Ajout d’un nouvel outil de diagnostic : le QUALImètre du Mouvement québécois de la qualité; • Mise en place de «L’inventaire des qualités entrepreneuriales » au profit de la clientèle; • Conclusion de deux maillages avec Carrefour Capital. Perspectives 2005-2006 : • Collaborer à la mise en place du système approche-clients selon les secteurs d’activité ciblés; • Développer un outil d’information et de référence pour le secteur de la relève; • Promouvoir les services de RE auprès des associations de professionnels et regroupements de gens d’affaires. Origine de la clientèle immigrante En 2004-2005, 223 entrepreneurs immigrants ont fait appel au Service de consultation et référence, ce qui représente 23% de la clientèle totale. Leur origine est très diversifiée : SERVICE DE CONSULTATION ET RÉFÉRENCE Bernard Lachance, conseiller aux entreprises, Sylvie Durand, présidente de TECHNO secure inc., entreprise née d’un maillage à Carrefour Capital « C'est la première fois que j'utilise les services d'un organisme de développement économique et les résultats sont plus qu'appréciables. Ma rencontre avec le conseiller aux entreprises m'a permis d'obtenir de précieux outils et de l'information qui sauront sûrement faciliter et améliorer la qualité des démarches que nous entreprendrons au cours des prochains mois. » Marc Piché, Relations publiques et commercialisation Alcoa - Aluminerie de Deschambault Total des interventions 0 200 400 600 800 1000 244 Premiers contacts Rencontres Suivis des dossiers TOTAL 270 295 417 425 956 916 221 2004-2005Légende : 2003-2004 9
  12. 12. Rapport des vérificateurs 10 Responsabilité de la direction à l’égard de la présentation de l’information financière Les états financiers, ci-joints, de Ressources Entreprises inc. et toute l’information contenue dans le présent rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont été approuvés par le conseil d’administration. Les états financiers ont été dressés par la direction conformément aux principes comptables généralement reconnus au Canada. L’information financière présentée dans le rapport annuel est concordante avec ces états financiers. Ressources Entreprises maintient des systèmes internes de contrôle de qualité, comptables et administratifs, moyennant un coût raisonnable. Ces systèmes ont pour objectif de fournir un degré raisonnable de certitude que l’information financière est pertinente, fiable et exacte et que l’actif de la Société est correctement comptabilisé et bien protégé. Le conseil d’administration est chargé de s’assurer que la direction assume ses responsabilités à l’égard de la présentation de l’information financière et il est l’ultime responsable de l’examen et de l’approbation des états financiers. Le conseil s’acquitte de cette responsabilité principalement par l’entremise de son trésorier. Ce dernier révise la teneur des états financiers avant leur approbation par le conseil d’administration. Les vérificateurs externes de la Société, la firme Ernst & Young, discutent de leur travail de vérification avec le trésorier et la directrice générale. Ils ont la responsabilité de vérifier les états financiers et d’exprimer une opinion sur ceux-ci. Leur rapport figure ci-contre. Anne Demers Directrice générale Rapport des vérificateurs Aux administrateurs de Ressources Entreprises inc., Nous avons vérifié le bilan de Ressources Entreprises inc. au 31 mars 2005 et les états des revenus et des dépenses, de l’évolution de l’actif net et des flux de trésorerie de l’exercice terminé à cette date. La responsabilité de ces états financiers incombe à la direction de l’organisme. Notre responsabilité consiste à exprimer une opinion sur ces états financiers en nous fondant sur notre vérification. Notre vérification a été effectuée conformément aux normes de vérification généralement reconnues du Canada. Ces normes exigent que la vérification soit planifiée et exécutée de manière à fournir l’assurance raisonnable que les états financiers sont exempts d’inexactitudes importantes. La vérification comprend le contrôle par sondages des éléments probants à l’appui des montants et des autres éléments d’information fournis dans les états financiers. Elle comprend également l’évaluation des principes comptables suivis et des estimations importantes faites par la direction, ainsi qu’une appréciation de la présentation d’ensemble des états financiers. À notre avis, ces états financiers donnent, à tous les égards importants, une image fidèle de la situation financière de l’organisme au 31 mars 2005 ainsi que des résultats de ses opérations et de ses flux de trésorerie pour l’exercice terminé à cette date selon les principes comptables généralement reconnus du Canada. Québec, Canada le 12 mai 2005 Ernst & Young Comptables agréés LES ÉTATS FINANCIERS 2004-2005 R E S S O U R C E S E N T R E P R I S E S Rayonner et se dépasser R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 4 - 2 0 0 5
  13. 13. BILAN - Au 31 mars ÉTAT DE L’ÉVOLUTION DE L’ACTIF NET - Exercice terminé le 31 mars 2005 2004 $ $ ACTIF Actif à court terme Encaisse 23 378 24 278 Placements temporaires [note 3] 120 000 85 000 Débiteurs Ententes de coopération [note 4a] 6 688 86 882 Autres 38 039 12 333 Frais payés d'avance 5 559 6 502 Total de l'actif à court terme 193 664 214 995 Immobilisations corporelles [note 5] 33 377 42 312 227 041 257 307 PASSIF ET ACTIF NET Passif à court terme Créditeurs et frais courus 70 391 71 846 Revenus reçus d'avance 32 103 37 219 Total du passif à court terme 102 494 109 065 Apports reportés afférents aux immobilisations corporelles [note 7] 29 954 38 034 Actif net Investi en immobilisations corporelles 3 423 4 278 Non affecté 91 170 105 930 94 593 110 208 227 041 257 307 Engagements [note 10] Voir les notes afférentes aux états financiers Au nom du Conseil Administrateur Administrateur 2005 2004 Investi en immobilisations Non Actif net corporelles affecté Total Total $ $ $ $ Solde au début de l’exercice 4 278 105 930 110 208 92 237 Excédent des revenus sur les dépenses (855) (14 760) (15 615) 17 971 Solde à la fin de l’exercice 3 423 91 170 94 593 110 208 Voir les notes afférentes aux états financiers 11
  14. 14. 12 R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 4 - 2 0 0 5 2005 2004 $ $ Revenus Ententes de coopération [note 4a)] 485 309 536 971 Revenus de services 83 269 56 175 Contributions des partenaires 55 020 59 703 Subventions [note 4b)] 29 250 41 283 Divers 2 983 7 050 Apports pour la relocalisation — 71 116 655 831 772 298 Dépenses d'exploitation Salaires et avantages sociaux 382 498 376 875 Loyer et entretien des locaux 52 507 49 477 Infrastructure technologique 51 789 71 003 Publicité et outils promotionnels 41 346 37 229 Télécommunications et frais de bureau 39 976 36 091 Honoraires professionnels 30 202 35 636 Activité de régionalisation 25 000 25 000 Centre de documentation affaires 20 046 20 617 Déplacements, réunions, représentation 11 493 14 463 Formation 10 748 10 661 Assurances 3 303 3 206 Frais de banque 1 683 1 883 Frais de relocalisation — 71 116 Amortissement des immobilisations corporelles 8 935 9 857 Amortissement des apports reportés (8 080) (8 787) 671 446 754 327 Excédent des revenus sur les dépenses (dépenses sur les revenus) (15 615) 17 971 Voir les notes afférentes aux états financiers ÉTAT DES REVENUS ET DES DÉPENSES - Exercice terminé le 31 mars
  15. 15. 13R E S S O U R C E S E N T R E P R I S E S ÉTAT DES FLUX DE TRÉSORERIE - Exercice terminé le 31 mars 2005 2004 $ $ ACTIVITÉS DE FONCTIONNEMENT Excédent des revenus sur les dépenses (dépenses sur les revenus) (15 615) 17 971 Ajustements pour Amortissement des immobilisations corporelles 8 935 9 857 Amortissement des apports reportés (8 080) (8 787) (14 760) 19 041 Variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement [note 8] 48 860 (129 827) Flux de trésorerie liés aux activités de fonctionnement 34 100 (110 786) ACTIVITÉS D’INVESTISSEMENT Variation des placements temporaires (120 000) — Acquisition d’immobilisations corporelles — (36 287) Apports reportés afférents aux immobilisations corporelles — 10 832 Apports reportés — (12 546) Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement (120 000) (38 001) Diminution nette des espèces et quasi-espèces (85 900) (148 787) Espèces et quasi-espèces au début de l’exercice 109 278 258 065 Espèces et quasi-espèces à la fin de l’exercice [note 8] 23 378 109 278 Voir les notes afférentes aux états financiers 1) CONSTITUTION ET OBJET DE L’ORGANISME L’organisme a été constitué le 31 mai 1993 et a débuté ses opérations le 1er juin 1994. L’organisme est sans but lucratif et a pour rôle de favoriser le développement des entreprises de l’est du Québec par l’entremise d’un service de recherches documentaires et un service de consultation et de référence en partenariat avec un réseau d’experts œuvrant dans des secteurs de pointe. 2) PRINCIPALES CONVENTIONS COMPTABLES Utilisation d’estimations Ces états financiers ont été dressés par la direction conformément aux principes comptables généralement recon- nus du Canada. Lors de la préparation de ces états financiers, la direction doit faire des estimations et formuler des hypothèses qui touchent les montants présentés dans les états financiers et les notes afférentes. Les résul- tats réels peuvent différer de ces estimations. De l’avis de la direction, les états financiers ont été préparés adéquatement en faisant preuve de jugement dans les limites de l’importance relative et dans le cadre des conventions comptables résumées ci-après. Espèces et quasi-espèces Les espèces et quasi-espèces comprennent l’encaisse et les placements très liquides dont les échéances sont inférieures à trois mois à la date d’acquisition. Placements temporaires Les placements temporaires sont évalués au moindre du coût et de la juste valeur marchande. Notes afférentes aux états financiers - 31 mars 2005
  16. 16. 14 R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 4 - 2 0 0 5 Immobilisations corporelles Les immobilisations corporelles sont comptabilisées au coût et elles sont amorties selon les méthodes et taux suivants : Taux Méthode Mobilier et équipement 20 % dégressif Améliorations locatives 20 % linéaire Enseigne 20 % linéaire Dépréciation d’actifs à long terme Les actifs à long terme détenus à des fins d’utilisation sont revus pour déterminer s’ils ont subi une réduction de valeur quand des évènements ou des changements de situation indiquent que leur valeur comptable pourrait ne pas être recouvrable. Le test de recouvrabilité est effectué en comparant la valeur comptable de l’actif avec les flux de trésorerie nets futurs non actualisés prévus pour cet actif et auxquels est ajouté sa valeur résiduelle. Si l’organisme considère que la valeur d’un actif n’est pas recouvrable, le montant de la dépréciation à comptabiliser correspond à l’excédent de la valeur comptable de l’actif sur sa juste valeur. Constatation des produits L’organisme utilise la méthode du report aux fins de la comptabilisation des apports. Ainsi, les apports affectés sont constatés à titre de produits de l’exercice au cours duquel les charges connexes sont engagées. Les apports non affectés sont constatés à titre de produits lorsqu’ils sont reçus ou à recevoir si le montant à recevoir peut faire l’objet d’une estimation raisonnable et que son recouvrement est raisonnablement assurée. Apports reportés afférents aux immobilisations corporelles Les dons reçus sous forme de biens-fonds et matériel et les dons en espèces avec lesquels des biens-fonds et du matériel doivent être acquis sont comptabilisés comme des apports reportés et sont amortis selon la même méthode et au même taux que les immobilisations corporelles correspondantes. Aide gouvernementale Lorsque l’organisme devient éligible à recevoir une aide gouvernementale, celle-ci est alors comptabilisée aux livres. Une aide relative aux immobilisations corporelles est comptabilisée comme un crédit reporté et amortie selon la même méthode et au même taux que les immobilisations corporelles qui y sont reliées. Une aide relative aux dépenses courantes est comptabilisée aux revenus de l’organisme. 3) PLACEMENTS TEMPORAIRES 2005 2004 $ $ Caisse populaire Desjardins Dépôt à terme, 2,10 %, échéant le 10 novembre 2005 90 000 — Dépôt à terme, 1,40 %, échéant le 8 février 2006 30 000 — Dépôt à terme, 1,50 %, échu au cours de l’exercice — 55 000 Dépôt à terme, 1,45 %, échu au cours de l’exercice — 30 000 120 000 85 000
  17. 17. 15 15 4) ENTENTES DE COOPÉRATION ET SUBVENTIONS a) Ententes de coopération 2005 2004 Solde à Solde à Revenus recevoir Revenus recevoir $ $ $ $ Développement Économique Canada (opérations) 408 520 — 420 400 35 625 Développement Économique Canada (infrastruture technologique) 51 789 — 91 571 45 372 Développement Économique Canada (régionalisation) 25 000 6 688 25 000 5 885 485 309 6 688 536 971 86 882 b) Revenus de subventions 2005 2004 $ $ Emploi Québec 10 250 10 772 Ministère des Relations avec les citoyens et de l’Immigration 19 000 28 000 Développement des ressources humaines Canada — 2 511 29 250 41 283 5) IMMOBILISATIONS CORPORELLES 2005 2004 Amortissement Coût cumulé Coût cumulé $ $ $ $ Mobilier et équipement 88 851 64 884 88 851 58 894 Améliorations locatives 8 952 3 581 8 952 1 790 Enseigne 5 770 1 731 5 770 577 103 573 70 196 103 573 61 261 Amortissement cumulé 70 196 61 261 33 377 42 312 Amortissement 6) CRÉDIT À L’EXPLOITATION L’organisme dispose d’un crédit à l’exploitation maximal de 50 000 $ portant intérêt au taux de base plus 3 %. Le solde autorisé est établi mensuellement sur la base de pourcentages des débiteurs. Une hypothèque mobilière sans dépossession sur les débiteurs a été donnée en sûreté du crédit à l’exploitation. 7) APPORTS REPORTÉS AFFÉRENTS AUX IMMOBILISATIONS CORPORELLES 2005 2004 $ $ Solde au début de l’exercice 38 034 35 989 Apports de l’exercice — 10 832 Montants amortis aux résultats (8 080) (8 787) Solde à la fin de l’exercice 29 954 38 034
  18. 18. 16 8) FLUX DE TRÉSORERIE Les espèces et quasi-espèces figurant dans l’état des flux de trésorerie comprennent les montants suivants comptabilisés dans le bilan : 2005 2004 $ $ Encaisse 23 378 24 278 Placements temporaires — 85 000 23 378 109 278 Les flux de trésorerie nets provenant des (utilisés pour les) éléments hors caisse du fonds de roulement se résument comme suit : 2005 2004 $ $ Débiteurs 54 488 (43 033) Frais payés d’avance 943 5 218 Créditeurs et frais courus (1 455) (36 541) Revenus reçus d’avance (5 116) (4 842) Apports reportés — (50 629) 48 860 (129 827) 9) INSTRUMENTS FINANCIERS a) Juste valeur La juste valeur des instruments financiers de l’organisme tels l’encaisse, les placements temporaires, les débiteurs et les créditeurs se rapproche de la valeur comptable en raison de leur brève échéance ou du fait qu’ils portent intérêt au taux du marché. b) Risque de crédit L’organisme est exposé à un risque de crédit en ce qui concerne ses débiteurs. Ce risque est toutefois réduit du fait que les principaux partenaires de l’organisme sont des organismes publics ou des sociétés qui se sont engagés envers l’organisme sur une base volontaire. Des provisions sont constituées et maintenues à l’égard de pertes éventuelles, sil y a lieu. 10) ENGAGEMENTS L’organisme est partie à des baux pour la location de sa place d’affaires et d’équipements. La dépense de l’exercice est de 47 964 $ et les loyers minimums à payer, relativement à la location de sa place d’affaires et d’équipements, pour les trois prochains exercices sont les suivants : 49 186 $ en 2006; 49 186 $ en 2007 et 45 991 $ en 2008. 11) DÉPENDANCE ÉCONOMIQUE Au cours de l’exercice, plus de 74 % des revenus de l’organisme [77 % en 2004 en excluant les apports pour la relocalisation] proviennent de Développement Économique Canada (DEC) dans le cadre d’une entente de coopération intervenue entre l’organisme et le gouvernement du Canada relativement à l’établissement d’un centre de services aux entreprises canadiennes dans la région métropolitaine de Québec. R A P P O R T A N N U E L 2 0 0 4 - 2 0 0 5
  19. 19. Grâce à ses partenaires et collaborateurs engagés auprès des PME, Ressources Entreprises est en mesure d’offrir à sa clientèle une prestation de services des plus complètes. Basé sur une relation d’affaires et de confiance, le réseau efficace que RE a bâti au cours des dernières années assure une plus-value à ses clients. En 2004-2005, deux nouveaux partenaires com- manditaires se sont ajoutés : iClic et Les Copies de la Capitale. La Chambre de commerce Française au Canada, section Québec, s’est également joint à RE à titre de partenaire privilégié. Partenaire principal • Développement économique Canada Partenaires majeurs • Desjardins • TELUS Partenaires privilégiés • Chambre de commerce de Lévis • Chambre de commerce de Québec • Chambre de commerce Française au Canada, section Québec Partenaires commanditaires • iClic • Fasken Martineau • Groupe Perspective • Copies de la Capitale • Oxygène Communication • Roche ltée, Groupe-conseil Collaborateurs privés et publics • Capitale Entrepreneur • CEFRIO • Centre R.I.R.E. 2000 • CJE Capitale Nationale • CJE Charlesbourg-Chauveau • Conseil économique de Beauce • Coopérative de développement régional, Québec-Appalaches • Emploi-Québec • Fondation de l’entrepreneurship • Info entreprises • Jeune chambre de commerce de Lotbinière • S.O.I.I.T. • Stratégie Contact • umen Ententes de service • CAE Montmagny-L'Islet • Centre de haute technologie Saguenay – Lac-Saint-Jean • Centre local de développement de la MRC de L'Islet • Centre local de développement de la MRC de Lotbinière • Centre local de développement Robert-Cliche • Centre local de développement de La Nouvelle-Beauce • Centre local de développement de Québec • Développement PME Chaudière-Appalaches • Fonds d'emprunt économique communautaire (Québec) • Parc technologique du Québec métropolitain • PÔLE Québec Chaudière-Appalaches • Réseau canadien de technologie (RCT) • SADC Baie-des-Chaleurs • SADC de Charlevoix • SADC Chibougamau-Chapais • SADC de l'Amiante • SADC La Mitis • SADC de la MRC de Rivière-du-Loup • SADC de la Neigette inc. • SADC de la région de Matane • SADC de Lotbinière • SADC de Témiscouata • SADC du Fjord inc. • SADC du Haut-Saguenay • SADC Kamouraska • SADC du Rocher-Percé • SADC Lac-Saint-Jean-Est inc. • SADC Manicouagan • SADC Maria-Chapdelaine • Société de développement économique de Lévis (CLD) PARTENAIRES
  20. 20. 2014, rue Jean-Talon Nord, bureau 290, Sainte-Foy (Québec) G1N 4N6 Administration : (418) 649-6116 Service Info-PME : (418) 649-INFO (4636) Ligne sans frais : 1 800 322- INFO (4636) Télécopieur : (418) 682-1144 www.ressourcesentreprises.org Partenaire principal Partenaires privilégiés Partenaires commanditaires 2004-2005Partenaires majeurs

×