Rapport humanités numériques

3 262 vues

Publié le

Présentation du rapport commandé par l'Institut français à Marin Dacos et Pierre Mounier sur les humanités numériques.

Publié dans : Sciences
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 262
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 144
Actions
Partages
0
Téléchargements
37
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport humanités numériques

  1. 1. Marin Dacos (CNRS) – Pierre Mounier (EHESS) Beyrouth, 20 juin 2014
  2. 2. Première définition Mobilisation de l’informatique en Sciences humaines et sociales. Un oxymore ? Humanité et numérique. Il serait facile d’énumérer tout ce qui semble les opposer : • le livre contre l’écran ; • l’héritage contre l’innovation ; • l’interprétation contre le calcul ; • le temps long contre l’instantané.
  3. 3. 1. Temps pionniers (la carte perforée) • Roberto Busa, IBM : Somme théologique de Thomas d’Aquin • Création d’un index, repérage de concordances et la calcul de fréquences • Essentiellement : analyses statistiques sur des sources textuelles http://www.corpusthomisticum.org/
  4. 4. Linguistique computationnelle • Brown Corpus of Standard American English : un échantillon d’un million de mots issus de différents textes publiés en 1961 dans différents domaines aux Etats-Unis. Ce corpus peut ensuite être mobilisé comme mètre-étalon pour analyser des œuvres ou des textes particuliers en mesurant la manière dont ils se différencient du corpus de référence • FRANTEXT : 4250 textes littéraires et philosophiques, mais aussi scientifiques et techniques numérisés (19e-20e s.) http://www.frantext.fr/ http://www.essex.ac.uk/linguistics/external/clmt/w3c/corpus_ling/content/corpora/list/private/brown/brown.html
  5. 5. Historiens • En 1968, Emmanuel Le Roy Ladurie publie une tribune dans Le Nouvel Observateur intitulée « La fin des Erudits ». Il y profère une prédiction devenue célèbre : « L’historien de demain sera programmeur ou ne sera plus ». • Jean-Philippe Genet • 1971, François Furet
  6. 6. 2. Humanities computing (1980-2000) (la disquette) • Généralisation de l’informatique personnelle • McCarty, Willard. Humanities Computing. Palgrave Macmillan, 2005. • Naissance de la TEI – Text encoding initiative 1987 : lingua franca de l’encodage de textes (vs babélisation)
  7. 7. 3. Digital humanities (2004-…) (le Web) • Companion to Digital Humanities (2004) • Émergence du Web comme modèle de communication et comme paradigme • L’informatique (computing), outil au service de la recherche est devenu le numérique (digital), véritable environnement global au sein duquel la recherche est effectué • Datavisualisation • Généralisation des grandes bases de données
  8. 8. Un changement d’échelle Ces données sont analysables, mais aussi communicables, représentables, réutilisables, en un mot, mobilisables pour la recherche dans une proportion et avec une facilité sans commune mesure avec les périodes précédentes.
  9. 9. September 11 Digital Archive citizen science / public history
  10. 10. Quilt index (patchwork) 75000 images, reconnaissance de formes, crowdsourcing, structuration en partenariat citizen science / public history
  11. 11. Van Gogh Letters Van Gogh Letters : affichage parallèle du fac simile et de la traduction
  12. 12. Mapping the Republic of Letters Représentations visuelles des réseaux intellectuels européens . Projet de l’Université de Stanford s’appuyant sur The Electronic Enlightenment Project de l’Université d’Oxford (60000 lettres
  13. 13. Usines 3D
  14. 14. Les lieux des DH vers un renouvellement des modes de communication scientifique Les formes classiques • La conférence annuelle Digital humanities • Literary and Linguistic Computing (OUP) Les formes digitales • Digital humanities quarterly (ADHO) • Liste Humanist http://dhhumanist.org/ • Liste DH https://groupes.renater.fr/sympa/info/dh
  15. 15. Les lieux des DH vers un renouvellement des modes de communication scientifique • Une nouvelle norme : “open” ! – Open access – Open data – Open reviewing / open commentary
  16. 16. Les non-conférences : les THATCamp • Modèle des barcamps dans la Silicon Valley – THAT Camp : The Humanities And Technology Camp • L’opposé d’un congrès conventionnel : – Pas de programme – Pas d’invités
  17. 17. Les non-conférences : les THATCamp Le site des THATCamps : 163 événements dans le monde entier à ce jour
  18. 18. Le premier THATCamp européen : Paris, 2010
  19. 19. Le Manifeste
  20. 20. 2. Les épaules numériques des géants 2. Pour nous, les digital humanities concernent l’ensemble des Sciences humaines et sociales, des Arts et des Lettres. Les digital humanities ne font pas table rase du passé. Elles s’appuient, au contraire, sur l’ensemble des paradigmes, savoir-faire et connaissances propres à ces disciplines, tout en mobilisant les outils et les perspectives singulières du champ du numérique.
  21. 21. Nous nous constituons en communauté de pratique 5. Nous, acteurs des digital humanities, nous nous constituons en communauté de pratique solidaire, ouverte, accueillante et libre d’accès.
  22. 22. Une communauté sans frontières 6. Nous sommes une communauté sans frontières. Nous sommes une communauté multilingue et multidisciplinaire.
  23. 23. Nos objectifs 7. Nous avons pour objectifs le progrès de la connaissance, le renforcement de la qualité de la recherche dans nos disciplines, et l’enrichissement du savoir et du patrimoine collectif, au-delà de la seule sphère académique.
  24. 24. La culture numérique 8. Nous appelons à l’intégration de la culture numérique dans la définition de la culture générale du XXIe siècle.
  25. 25. Appel pour le libre accès 9. Nous lançons un appel pour l’accès libre aux données et aux métadonnées. Celles-ci doivent être documentées et interopérables, autant techniquement que conceptuellement.
  26. 26. Appel pour le libre enrichissement 10. Nous sommes favorables à la diffusion, à la circulation et au libre enrichissement des méthodes, du code, des formats et des résultats de la recherche.
  27. 27. Open commentary Planned Obsolescence dans son système d’open peer review développé par L’Institute For the future of the
  28. 28. Un autre lieu : le carnet de recherches
  29. 29. Une figure nouvelle : le « centre » de DH
  30. 30. Centernet : carte de l’Amérique du Nord
  31. 31. Centernet : carte de l’Europe
  32. 32. Le paysage des humanités numériques en France vu par Centernet
  33. 33. Une figure nouvelle : le « centre » de DH Portrait robot : • Structuré autour de projets à durée limitée • d’équipe hybridant des compétences complémentaires aussi bien sur le plan scientifique que technique • Il accumule et produit un savoir-faire, des outils, des technologies qu’il partage avec le reste de la communauté. • Il travaille en réseau de pair à pair avec d’autres centres qui développent des compétences complémentaires
  34. 34. Une faiblesse structurelle en France : les centres • Séparation forte entre services et recherche • Une exception, le Médialab de SciencePo – Créé en 2009, Bruno Latour – Dominique Boullier, coordinateur scientifique – Parité chercheurs / ingénieurs (dont designers) – … un apax. • Une piste, les USR (unités de service et de recherche) ?
  35. 35. Des équipes internes spécialisées autour de projets remarquables
  36. 36. L’écho de la fabrique
  37. 37. Enquête TRA
  38. 38. Criminocorpus
  39. 39. PhotosNormandie citizen science / public history
  40. 40. E-diaspora (Dana Diminescu)
  41. 41. Hyperprince vues parallèles des 4 traductions françaises d’Il Principe
  42. 42. Gephi Une réussite française de rang international
  43. 43. La carte des DH francophones par le Pireh. Une bonne réponse à la carte Centernet
  44. 44. Des initiatives remarquables Mais… • Quelle inscription dans la durée ? • Quelles structures-relais ?
  45. 45. Des projets aux centres, des centres aux
  46. 46. Réflexion sur les infrastructures
  47. 47. Pour l’ACLS, une cyberinfrastructure doit être : • publique • pérenne • interopérable • encourageant la collaboration entre chercheurs • prenant en charge l’expérimentation
  48. 48. Huma-num • Consortium Mémoires des archéologues et des sites archéologiques (MASA) • Consortium Sources Médiévales (COSME) • Consortium Cartes et photographies pour les géographes • Consortium Archives des sciences sociales du politique (Archipolis) • Consortium Archives des mondes contemporains • Consortium CAHIER - Corpus d’Auteurs pour les Humanités : Informatisation, Édition, Recherche • Consortium Corpus Oraux et Multimodaux (IRCOM) • Consortium Corpus Écrits • Consortium Archives des ethnologues
  49. 49. Des équipements d’excellence DIME-SHS http://www.sciencespo.fr/dime-shs/ • DIME-SHS / Quanti : Un instrument pour les données quantitatives qui prend la forme d’un panel internet, ELIPSS (Etude Longitudinale par Internet pour les sciences humaines et sociales) ; • DIME-SHS / Quali : Un instrument pour les données qualitatives qui prend la forme d'un site web, BeQuali (banque d'enquêtes qualitatives) ; • DIME-SHS / Web : Un instrument pour les données du web qui offrira des outils pour constituer des corpus et pour les analyser.
  50. 50. Des équipements d’excellence Biblissima Construction d’une bibliothèque numérique donnant accès au patrimoine écrit du Moyen-âge et de la Renaissance. http://www.biblissima-condorcet.fr/
  51. 51. • Revues, livres, événements et carnets de recherche • 25 serveurs, centre de calcul • Développement d’une offre de formation (350 personnes formées par an) Des équipements d’excellence OpenEdition
  52. 52. Dariah-EU, infrastructure européenne • Seal of approval • Good practices • VCC • Services spécialisés mutualisés
  53. 53. La stratégie du sauna finlandais : les frontières de Digital Humanities Une géopolitique des humanités numériques http://www.flickr.com/photos/dirkb86/8554933153/sizes/o/
  54. 54. 0 100 200 300 400 500 600 700 800 900 Number of people knowing this language Number of people using it as first language
  55. 55. Répartition géographique des experts sollicités pour DH 2012 (Monde)
  56. 56. Répartition géographique des experts sollicités pour DH 2012 (Monde)
  57. 57. Pays DHDP Switzerland 4% France 5% Mexico 5% Italy 7% Spain 8% Austria 14% Belgium 20% Germany 26% Netherlands 39% Australia 46% Pays DHDP Argentina 0% Brasil 0% Chile 0% Colombia 0% Peru 0% Portugal 0% Pays DHDP Canada 50% USA 61% Ireland 75% UK 100% Répartition du DH Decision Power 2012
  58. 58. Répartition du DH Decision Power 2012
  59. 59. Conclusions sur la géographie des DH • Le sauna finlandais • L’anglais comme plafond de verre • De l’anglais au globish • Fonder une étiquette globish • Construire une confiance globophone
  60. 60. RECOMMANDATION N°1 Encourager le développement de centres d’humanités numériques dans les établissements de recherche et d’enseignement supérieur français
  61. 61. RECOMMANDATION N°2 Favoriser la participation française aux instances de gouvernance internationale par l’allocation de budgets de déplacement, des décharges et un soutien à la maîtrise linguistique
  62. 62. RECOMMANDATION N°3 Soutenir la création et le développement d’une association francophone des humanités numériques
  63. 63. RECOMMANDATION N°4 Entamer une réflexion pour l’adaptation des conditions de professionnalisation académique aux conditions de la recherche en humanités numériques : formation, financement, évaluation et déroulement de carrière
  64. 64. Marin.dacos@openedition.org et pierre.mounier@openedition.org https://twitter.com/marindacos et https://twitter.com/piotrr70 Merci!

×