SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  72
Les bilharzioses:
Les schistosomoses
Définition

• Affections vermineuses ( trématodes: Schistosoma)

• Parasites des plexus veineux viscéraux

• 5 espèces: S. haematobium; S. mansoni; S. japonicum;
  S. intercalatum; S.mekongi

• 1851: Découverte de la maladie en Egypte (Bilharz)

• 2iéme endémie mondiale
AGENTS PATHOGENES

• Embranchement: Plathelminthe

• Classe: Schistosoma


• 5 espèces: S. haematobium; S. mansoni; S. japonicum;
  S. intercalatum; S. mekongi
Schistosomes adultes

                 Sexes séparés
                 Habitat: Système
                 veineux porte
                 Hématophage
                 Taille: 10-20 mm
                 Durée de vie: 5-8 ans
                 Femelle filiforme
                 Mâle: canal
                 gynécophore
Femelle logée dans un canal gynécophore
F
     M




Coupe d’adultes dans le
système veineux porte
Œufs des Schistosomes
             S.haematobium:
             115- 170µm




S.mansoni:              S.japonicum
115-170 µm              60 µm
œuf de S. mansoni




Taille:115-170 µm: éperon latéral
œuf de S. intercalatum




Taille:140 - 240 µm: éperon terminal
oeuf de S.japonicum
Miracidium




Première forme larvaire de 100µm
présentant des cils vibratiles à la surface
Furcocercaire: forme infestante




      Tête     Queue bifurquée
Réservoirs- Hôtes intermédiaires

Réservoirs:
• S. haematobium: Homme

•   Autres schistosomes: Homme + animaux

Hôtes intermédiaires:
• Mollusques d’eau douce

• Spécifique de l’espèce
Bulinus:HI
                     S. haematobium
                     S. intercalatum
ouverture senestre
Planorbe: HI de   Onchomelania: HI
S. mansoni        de S. japonicum
CYCLE EVOLUTIF




          Plexus veineux périvésicale
Particularités des cycles

• Cycle hétéroxène

• HD: homme

• HI: mollusque d’eau douce

• Habitat des adultes: système veineux porte

• Migration à contre courant des femelles fécondées


   lieu de ponte (capillaires )

       Plexus vésical et génital (S. h)
• Franchissement des œufs de la paroi capillaire
  et de l’organe creux
• Elimination des œufs ( urines ou selles)

• Parfois œufs bloqués dans les tissus:
  Granulomes
• Milieu aquatique(eau douce): Eclosion de l’œuf


       miracidium
• Pénétration de miracidium dans mollusque:
 Polyembryonie: Libération des furcocercaires
• Contamination: pénétration trans-cutanée
• Transformation des furcocercaires en
 schistosomules
• Migration par voie circulatoire      poumon
 cœur gauche         veine porte (maturation des
 adultes)
REPARTITION GEOGRAPHIQUE
S haematobium
S. mansoni
S.haematobium: Afrique de l’ouest; Afrique du sud;
  Valée du il; Maghreb; foyers au moyen orient

S. mansoni: Afrique centrale; Antilles; Amérique
  centrale

S. japonicum: Asie

S. intercalatum: uniquement africaine: Gabon, Zaïre,
  Congo, Cameroun, RCA
En Tunisie:Bilharziose à S.haematobium
Elle était endémique: Sud tunisien (Kbelli, Gafsa,
  Tozeur)- Hajeb El Aïoun
1970: Programme de lutte+ OMS:
     - traitement des malades
     - stérilisation des gîtes à bulins
      Eradication de cette parasitose
Actuellement: quelques cas autochtones= formes
  chroniques, cas importés
Foyer de Tozeur
FACTEURS FAVORISANTS
 Certaines professions multiplient le risque
  d’infection: Pêcheurs; riziculteurs;
 Les femmes plus exposées que les hommes

 Les enfants: baignades aux heures chaudes

 Absence d’hygiène fécale et urinaire

 Développement de l’irrigation permanentes
  extension de la schistosomose
PHYSIOPATHOLOGIE

Mécanismes relatifs aux stades adulte ou schistosomule:

Grande variété d’Ag libérés dans la circulation sanguine:

- Réaction immuno-allérgiques, complexes immuns,

- Mécanisme ADCC

Mécanismes secondaires à la ponte des oeufs

- Micro-lésions dues à l’élimination des oeufs

- Granulomes (bilharziomes): sclérose, calcifications

- Embols ovulaires
Schistosomule ou adulte
parasite


                               Antigène


                                                                      ECF-P



                                                           ESP
                                    Cellule B Cellules T




                                                             Dégranulation
                                                             D’éosinophiles

           Réactions      Complexes immuns
           immuno-
           allergiques                                           ADCC
parasite




                                            ESP
                               Cellules T




                                                  Embols
     Elimination                                  ovulaires
     des œufs
     dans les      Granulome: bilharziome
     excrétas
Clinique: Incubation

Phase de pénétration cutanée des cercaires



•   Dermatite ( membres++): prurit, plaques érythémateuses

    urticarienne
•   Durée: quelques heures- quelques jours
Dermatite cercarienne
Clinique: Phase d’invasion

 < 3 mois

Migration et maturation des Schistosomules
phénomènes allergiques:

urticaire, arthralgie, myalgie, œdème

signes pulmonaires
Clinique: Phase d’état
 Les manifestations cliniques dépendent des territoires
  de ponte:
• S. haematobium       Bilharziose uro-génitale
• S. mansoni,S.intercalatum      Bilharzioses
  intestinales = Bilharziose hépato-splénique
• S. japonicum     Bilharziose d’extrême orient =
  Bilharziose artério-veineuse
Clinique: Phase d’état


• S. haematobium       Bilharziose uro-génitale
• S. mansoni,S.intercalatum       Bilharzioses
 intestinales = Bilharziose hépato-splénique
• S. japonicum     Bilharziose d’extrême orient
 = Bilharziose artério-veineuse
Lésions urinaires dues à S. haematobium



                              Insuffisance rénale
                              Uretèro-hydronéphrose


                                  sténoses
                                  Dilatations



                                  Granulomes
                                   Scléroses

                                   Hématurie
Bilharziose uro-génitale


Atteinte vésicale: est la plus fréquente

 Hématurie: microscopique, terminale, parfois
abondante et totale
 Signes de cystite
 Complications:
    - Surinfection bactérienne
    - Lithiase
    - Cancérisation
Hématurie: le maître symptôme en zone endémique
 Cystoscopie:

  - Lésions primaires: grains de semoules sur une


     muqueuse inflammatoire

  - Lésions secondaires: nodule (1- 2mm)

  - Tapis sableux: fibrose et calcification des
  lésions initiales: Tumeur, polypes bilharziens

  - Lésions cicatricielles: vessie porcelaine
Atteinte du haut appareil urinaire:
        Urétéro-hydronéphrose

        Pyonéphrose

        Lésions glomérulaires

        Insuffisance rénale:Stade tardif


Les crises de colique néphrétiques: signe d’alarme incite
à rechercher une atteinte du haut appareil urinaire
Rx sans préparation           UIV               Echographie




                      Lésions rénales:
Calcification
                      hydronéphrose           Irrégularités de la
vésicale:
                                              paroi vésicale:
                      Lésions urétérales:
vessie porcelaine                             mamelonnée,
                      uretère moniliforme
Calcification                                 polypes
                      Reflux vesico-urétral
urétérales
Aspect radiologique d’une vessie bilharzienne calcifiée




                                   Echographie: lésions pseudo
                                   -tumorales et calcifications
UIV: atteintes urétérales
bilatérales: sténoses multiples
Les atteintes génitales:
  Chez l’homme:
     - Epididymite, Funiculite
     - Spermatocystite
     - Orchite bilharzienne
  Chez la femme:
     - Atteinte vulvo-vaginale et du col (papillome,
  ulcération)
     - Atteinte ovarienne: rare
  Evolution: stérilité
Autres localisations:

    Atteinte rectale

    Appendicite,péritonite

    Atteinte hépatique

    Atteinte cardio-pulmonaire

    Atteinte cutanée
Localisation cutanée due à S.
haematobium: n’est pas rare
Clinique: Phase d’état


• S. haematobium       Bilharziose uro-génitale
• S. mansoni,S.intercalatum       Bilharzioses
 intestinales= Bilharziose hépato-splénique
• S. japonicum     Bilharziose d’extrême orient
 = Bilharziose artério-veineuse
Bilharzioses intestinales (S.mansoni,S.intercalatum)



   Manifestations intestinales:

     Diarrhée, douleur abdominale
     Syndrome dysentérique

     Stries de sang dans les selles

   S. intercalatum donne plus volontiers une
   pathologie intestinale bruyante et bas située
Lésions dues à S. mansoni
        Foie


    Hépatomégalie



                                                   Rate

                                                Splénomégalie

 Hypertension portale


  Shunt hépatique


      Poumons
                                                Rectum
                                             Granulomes
Hypertrophie du cœur droit                 Adéno-papillomes
Manifestations hépato-spléniques:


 Bilharziomes dans les ramifications intra-
  hépatiques du SVP
 accumulation des granulomes dans les espaces
  portes      gangue scléreuse autour des vx portes


              obstruction des veinules portes

              Hypertension portale
Hépatomégalie: Histologiquement constante
  Cliniquement fréquente dans la bilharziose à S.
  mansoni
   Bilharziose à S. mansoni = Bilharziose hépato-
  splénique
  Hypertension portale: forme grave qui conditionne
  le pronostic de la biharziose à S. mansoni.
Hypertension portale
due à S.mansoni
Clinique: Phase d’état


• S. haematobium       Bilharziose uro-génitale
• S. mansoni,S.intercalatum       Bilharzioses
 intestinales= Bilharziose hépato-splénique
• S. japonicum     Bilharziose d’extrême orient
 = Bilharziose artério-veineuse
Bilharziose artério-veineuse(S. japonicum)



 Mauvais pronostic

Les manifestations clinique sont les mêmes

que celles occasionnées par S.mansoni

Complication: Cirrhose

             Localisations ectopiques: cérébrales
Diagnostic
Diagnostic de présomption:
 Notion de bains dans l’eau douce dans une zone
 endémique

 Hyper-éosinophilie sanguine: suit la courbe de Lavier

  phase d’invasion: maximale

 Au cours de traitement, l’éosinophilie sanguine
 augmente puis diminue progressivement
Réactions immunologiques:

 - IFI: immunofluorescence indirecte

 - Hémagglutination directe

 - ELISA

 - Techniques de précipitation: IEP, ES
Réaction d’immunofluorescence positive:
1: Des oeufs
2: coupes d’adultes
Arc 4: spécifique de l’infection à Schistosoma
Arc 8: spécifique de S. mansoni
Diagnostic de certitude:

Urines:
 œufs de S. haematobium

 (24h, le matin, après effort
  physique)

 Examen direct ou après
  centrifugation:
Selles:

œufs de S. mansoni, S. intercalatum,S. japonicum

Oeufs de S. haematobium: rare

Biopsie rectale:

Oeufs de S. mansoni, S. intercalatum,S. japonicum

S. haematobium

Biopsie vésicale: Œufs de S. haematobium
Biopsie rectale: présence des œufs de S. haematobium
Biopsie vésicale: présence des œufs de S. haematobium
Biopsie rectale: granulome centré par un oeuf
Coupe passe par l’axe de l’éperon ce qui permet le
diagnostic d’espèce: S.haematobium
TRAITEMENT

Ambilhar (niridazole): S.haematobium

Vansil (oxamniquine): S.mansoni 10- 16 mg/kg 1prise

Bilarcil (Métrifonate): S.haematobium10mg/kg:1prise

Praziquantel (Biltricide): actif sur tous les schistosomes:
  20-40mg/kg (3- 4 cp) 1 j

Oltipraz: S. mansoni 20 mg/kg

            S.haematobium, S. intercalatum:35 mg/kg
PROPHYLAXIE

Lutte contre les mollusques:
   Aménagement des biotopes favorables



   Utilisation des produits chimiques contre
    les mollusques
PROPHYLAXIE

Lutte contre les schistosomoses:
   Programme d’éducation sanitaire:informer
    sur le mode de contamination, les points
    d’eau
   Hygiène générale et individuelle



   Traitement des porteurs de parasites
Perspectives: Développement d’un
 vaccin contre les bilharzioses

Contenu connexe

Tendances

Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaDermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Le Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
Le Tetanos (French) - The CRUDEM FoundationLe Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
Le Tetanos (French) - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonairehind henzazi
 
Oxyurose ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose   ascaridiose - trichocephaloseOxyurose   ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose ascaridiose - trichocephaloseRIADH HAMMEDI
 
Techniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieTechniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieS/Abdessemed
 
Poly parasitologie
Poly parasitologiePoly parasitologie
Poly parasitologieEgn Njeba
 
Sérodiagnostic de widal et félix
Sérodiagnostic de widal et félixSérodiagnostic de widal et félix
Sérodiagnostic de widal et félixS/Abdessemed
 
Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2killua zoldyck
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med TlemcenArbaoui Bouzid
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennesBronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennesMehdy Wayzani
 
Le kyste hydatique
Le kyste hydatiqueLe kyste hydatique
Le kyste hydatiqueS/Abdessemed
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Mehdi Razzok
 
Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Mehdi Razzok
 

Tendances (20)

Pneumocystose
PneumocystosePneumocystose
Pneumocystose
 
Aspergilloses
AspergillosesAspergilloses
Aspergilloses
 
La tuberculose digestive 2012
La tuberculose digestive 2012La tuberculose digestive 2012
La tuberculose digestive 2012
 
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halimaDermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
Dermatophytes et dermatophyties dr benlaribi imane halima
 
Paludisme
PaludismePaludisme
Paludisme
 
Amibes
AmibesAmibes
Amibes
 
Le Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
Le Tetanos (French) - The CRUDEM FoundationLe Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
Le Tetanos (French) - The CRUDEM Foundation
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Oxyurose ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose   ascaridiose - trichocephaloseOxyurose   ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose ascaridiose - trichocephalose
 
Techniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieTechniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologie
 
Hepatomegalies
HepatomegaliesHepatomegalies
Hepatomegalies
 
Poly parasitologie
Poly parasitologiePoly parasitologie
Poly parasitologie
 
Sérodiagnostic de widal et félix
Sérodiagnostic de widal et félixSérodiagnostic de widal et félix
Sérodiagnostic de widal et félix
 
Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennesBronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
 
Les hemocultures en pratique
Les hemocultures en pratique Les hemocultures en pratique
Les hemocultures en pratique
 
Le kyste hydatique
Le kyste hydatiqueLe kyste hydatique
Le kyste hydatique
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)
 
Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)
 

Similaire à Bilharziose

ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptxECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptxIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Echo monitorage ovulation 2009
Echo monitorage ovulation   2009Echo monitorage ovulation   2009
Echo monitorage ovulation 2009nefissahamoud
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieManal Rouidi
 
Tumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfantTumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfantlaamlove
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Amel Ammar
 
La cirrhose hépatique pr arbaoui fac med tlemcen
La cirrhose hépatique  pr arbaoui fac med tlemcenLa cirrhose hépatique  pr arbaoui fac med tlemcen
La cirrhose hépatique pr arbaoui fac med tlemcenArbaoui Bouzid
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Amel Ammar
 
Hernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques aiHernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques aiHana Hanouna
 
Fmc maladie hemorroidaire Pr Arbaoui fac med tlemcen
Fmc maladie hemorroidaire  Pr Arbaoui  fac med tlemcenFmc maladie hemorroidaire  Pr Arbaoui  fac med tlemcen
Fmc maladie hemorroidaire Pr Arbaoui fac med tlemcenArbaoui Bouzid
 
Pathologie BéNigne Du Sein
Pathologie BéNigne Du SeinPathologie BéNigne Du Sein
Pathologie BéNigne Du SeinPOPOV007
 

Similaire à Bilharziose (20)

ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptxECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
 
Filarioses
FilariosesFilarioses
Filarioses
 
Filariose
FilarioseFilariose
Filariose
 
Echo monitorage ovulation 2009
Echo monitorage ovulation   2009Echo monitorage ovulation   2009
Echo monitorage ovulation 2009
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
 
Tumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfantTumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfant
 
Tumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfantTumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfant
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 
La cirrhose hépatique pr arbaoui fac med tlemcen
La cirrhose hépatique  pr arbaoui fac med tlemcenLa cirrhose hépatique  pr arbaoui fac med tlemcen
La cirrhose hépatique pr arbaoui fac med tlemcen
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 
Tumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfantTumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfant
 
hématurie
hématuriehématurie
hématurie
 
3 filaires exotiques
3 filaires exotiques3 filaires exotiques
3 filaires exotiques
 
Hematurie
HematurieHematurie
Hematurie
 
Hernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques aiHernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques ai
 
Cat
CatCat
Cat
 
Abcès du poumon
Abcès du poumonAbcès du poumon
Abcès du poumon
 
Fmc maladie hemorroidaire Pr Arbaoui fac med tlemcen
Fmc maladie hemorroidaire  Pr Arbaoui  fac med tlemcenFmc maladie hemorroidaire  Pr Arbaoui  fac med tlemcen
Fmc maladie hemorroidaire Pr Arbaoui fac med tlemcen
 
L'endoscopie pathologique
L'endoscopie pathologiqueL'endoscopie pathologique
L'endoscopie pathologique
 
Pathologie BéNigne Du Sein
Pathologie BéNigne Du SeinPathologie BéNigne Du Sein
Pathologie BéNigne Du Sein
 

Plus de RIADH HAMMEDI

Toxocarose trichinellose
Toxocarose   trichinelloseToxocarose   trichinellose
Toxocarose trichinelloseRIADH HAMMEDI
 
Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007RIADH HAMMEDI
 
Hymenolepiose botriocephalose
Hymenolepiose   botriocephaloseHymenolepiose   botriocephalose
Hymenolepiose botriocephaloseRIADH HAMMEDI
 
Heosinophilies sanguines dorigines parasitaires
Heosinophilies sanguines dorigines parasitairesHeosinophilies sanguines dorigines parasitaires
Heosinophilies sanguines dorigines parasitairesRIADH HAMMEDI
 
Generalites sur les champignons dermatophyties
Generalites sur les champignons   dermatophytiesGeneralites sur les champignons   dermatophyties
Generalites sur les champignons dermatophytiesRIADH HAMMEDI
 

Plus de RIADH HAMMEDI (14)

Toxoplasmose
ToxoplasmoseToxoplasmose
Toxoplasmose
 
Toxocarose trichinellose
Toxocarose   trichinelloseToxocarose   trichinellose
Toxocarose trichinellose
 
Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007
 
Pneumocystose
PneumocystosePneumocystose
Pneumocystose
 
Hymenolepiose botriocephalose
Hymenolepiose   botriocephaloseHymenolepiose   botriocephalose
Hymenolepiose botriocephalose
 
Hydatidose
HydatidoseHydatidose
Hydatidose
 
Histoplasmose
HistoplasmoseHistoplasmose
Histoplasmose
 
Heosinophilies sanguines dorigines parasitaires
Heosinophilies sanguines dorigines parasitairesHeosinophilies sanguines dorigines parasitaires
Heosinophilies sanguines dorigines parasitaires
 
Giardiose
GiardioseGiardiose
Giardiose
 
Generalites sur les champignons dermatophyties
Generalites sur les champignons   dermatophytiesGeneralites sur les champignons   dermatophyties
Generalites sur les champignons dermatophyties
 
Entomologie
EntomologieEntomologie
Entomologie
 
Cestodoses adultes
Cestodoses adultesCestodoses adultes
Cestodoses adultes
 
Candidose
CandidoseCandidose
Candidose
 
Travaux pratiques
Travaux pratiquesTravaux pratiques
Travaux pratiques
 

Bilharziose

  • 2. Définition • Affections vermineuses ( trématodes: Schistosoma) • Parasites des plexus veineux viscéraux • 5 espèces: S. haematobium; S. mansoni; S. japonicum; S. intercalatum; S.mekongi • 1851: Découverte de la maladie en Egypte (Bilharz) • 2iéme endémie mondiale
  • 3. AGENTS PATHOGENES • Embranchement: Plathelminthe • Classe: Schistosoma • 5 espèces: S. haematobium; S. mansoni; S. japonicum; S. intercalatum; S. mekongi
  • 4. Schistosomes adultes Sexes séparés Habitat: Système veineux porte Hématophage Taille: 10-20 mm Durée de vie: 5-8 ans Femelle filiforme Mâle: canal gynécophore
  • 5. Femelle logée dans un canal gynécophore
  • 6. F M Coupe d’adultes dans le système veineux porte
  • 7. Œufs des Schistosomes S.haematobium: 115- 170µm S.mansoni: S.japonicum 115-170 µm 60 µm
  • 8. œuf de S. mansoni Taille:115-170 µm: éperon latéral
  • 9. œuf de S. intercalatum Taille:140 - 240 µm: éperon terminal
  • 11. Miracidium Première forme larvaire de 100µm présentant des cils vibratiles à la surface
  • 12. Furcocercaire: forme infestante Tête Queue bifurquée
  • 13. Réservoirs- Hôtes intermédiaires Réservoirs: • S. haematobium: Homme • Autres schistosomes: Homme + animaux Hôtes intermédiaires: • Mollusques d’eau douce • Spécifique de l’espèce
  • 14. Bulinus:HI S. haematobium S. intercalatum ouverture senestre
  • 15. Planorbe: HI de Onchomelania: HI S. mansoni de S. japonicum
  • 16. CYCLE EVOLUTIF Plexus veineux périvésicale
  • 17. Particularités des cycles • Cycle hétéroxène • HD: homme • HI: mollusque d’eau douce • Habitat des adultes: système veineux porte • Migration à contre courant des femelles fécondées lieu de ponte (capillaires ) Plexus vésical et génital (S. h)
  • 18. • Franchissement des œufs de la paroi capillaire et de l’organe creux • Elimination des œufs ( urines ou selles) • Parfois œufs bloqués dans les tissus: Granulomes • Milieu aquatique(eau douce): Eclosion de l’œuf miracidium
  • 19. • Pénétration de miracidium dans mollusque: Polyembryonie: Libération des furcocercaires • Contamination: pénétration trans-cutanée • Transformation des furcocercaires en schistosomules • Migration par voie circulatoire poumon cœur gauche veine porte (maturation des adultes)
  • 23. S.haematobium: Afrique de l’ouest; Afrique du sud; Valée du il; Maghreb; foyers au moyen orient S. mansoni: Afrique centrale; Antilles; Amérique centrale S. japonicum: Asie S. intercalatum: uniquement africaine: Gabon, Zaïre, Congo, Cameroun, RCA
  • 24. En Tunisie:Bilharziose à S.haematobium Elle était endémique: Sud tunisien (Kbelli, Gafsa, Tozeur)- Hajeb El Aïoun 1970: Programme de lutte+ OMS: - traitement des malades - stérilisation des gîtes à bulins Eradication de cette parasitose Actuellement: quelques cas autochtones= formes chroniques, cas importés
  • 26. FACTEURS FAVORISANTS  Certaines professions multiplient le risque d’infection: Pêcheurs; riziculteurs;  Les femmes plus exposées que les hommes  Les enfants: baignades aux heures chaudes  Absence d’hygiène fécale et urinaire  Développement de l’irrigation permanentes extension de la schistosomose
  • 27.
  • 28.
  • 29.
  • 30.
  • 31.
  • 32. PHYSIOPATHOLOGIE Mécanismes relatifs aux stades adulte ou schistosomule: Grande variété d’Ag libérés dans la circulation sanguine: - Réaction immuno-allérgiques, complexes immuns, - Mécanisme ADCC Mécanismes secondaires à la ponte des oeufs - Micro-lésions dues à l’élimination des oeufs - Granulomes (bilharziomes): sclérose, calcifications - Embols ovulaires
  • 33. Schistosomule ou adulte parasite Antigène ECF-P ESP Cellule B Cellules T Dégranulation D’éosinophiles Réactions Complexes immuns immuno- allergiques ADCC
  • 34. parasite ESP Cellules T Embols Elimination ovulaires des œufs dans les Granulome: bilharziome excrétas
  • 35. Clinique: Incubation Phase de pénétration cutanée des cercaires • Dermatite ( membres++): prurit, plaques érythémateuses urticarienne • Durée: quelques heures- quelques jours
  • 37. Clinique: Phase d’invasion < 3 mois Migration et maturation des Schistosomules phénomènes allergiques: urticaire, arthralgie, myalgie, œdème signes pulmonaires
  • 38. Clinique: Phase d’état Les manifestations cliniques dépendent des territoires de ponte: • S. haematobium Bilharziose uro-génitale • S. mansoni,S.intercalatum Bilharzioses intestinales = Bilharziose hépato-splénique • S. japonicum Bilharziose d’extrême orient = Bilharziose artério-veineuse
  • 39. Clinique: Phase d’état • S. haematobium Bilharziose uro-génitale • S. mansoni,S.intercalatum Bilharzioses intestinales = Bilharziose hépato-splénique • S. japonicum Bilharziose d’extrême orient = Bilharziose artério-veineuse
  • 40. Lésions urinaires dues à S. haematobium Insuffisance rénale Uretèro-hydronéphrose sténoses Dilatations Granulomes Scléroses Hématurie
  • 41. Bilharziose uro-génitale Atteinte vésicale: est la plus fréquente  Hématurie: microscopique, terminale, parfois abondante et totale  Signes de cystite  Complications: - Surinfection bactérienne - Lithiase - Cancérisation
  • 42. Hématurie: le maître symptôme en zone endémique
  • 43.  Cystoscopie: - Lésions primaires: grains de semoules sur une muqueuse inflammatoire - Lésions secondaires: nodule (1- 2mm) - Tapis sableux: fibrose et calcification des lésions initiales: Tumeur, polypes bilharziens - Lésions cicatricielles: vessie porcelaine
  • 44. Atteinte du haut appareil urinaire:  Urétéro-hydronéphrose  Pyonéphrose  Lésions glomérulaires  Insuffisance rénale:Stade tardif Les crises de colique néphrétiques: signe d’alarme incite à rechercher une atteinte du haut appareil urinaire
  • 45. Rx sans préparation UIV Echographie Lésions rénales: Calcification hydronéphrose Irrégularités de la vésicale: paroi vésicale: Lésions urétérales: vessie porcelaine mamelonnée, uretère moniliforme Calcification polypes Reflux vesico-urétral urétérales
  • 46. Aspect radiologique d’une vessie bilharzienne calcifiée Echographie: lésions pseudo -tumorales et calcifications
  • 48. Les atteintes génitales: Chez l’homme: - Epididymite, Funiculite - Spermatocystite - Orchite bilharzienne Chez la femme: - Atteinte vulvo-vaginale et du col (papillome, ulcération) - Atteinte ovarienne: rare Evolution: stérilité
  • 49. Autres localisations:  Atteinte rectale  Appendicite,péritonite  Atteinte hépatique  Atteinte cardio-pulmonaire  Atteinte cutanée
  • 50. Localisation cutanée due à S. haematobium: n’est pas rare
  • 51. Clinique: Phase d’état • S. haematobium Bilharziose uro-génitale • S. mansoni,S.intercalatum Bilharzioses intestinales= Bilharziose hépato-splénique • S. japonicum Bilharziose d’extrême orient = Bilharziose artério-veineuse
  • 52. Bilharzioses intestinales (S.mansoni,S.intercalatum) Manifestations intestinales:  Diarrhée, douleur abdominale  Syndrome dysentérique  Stries de sang dans les selles S. intercalatum donne plus volontiers une pathologie intestinale bruyante et bas située
  • 53. Lésions dues à S. mansoni Foie Hépatomégalie Rate Splénomégalie Hypertension portale Shunt hépatique Poumons Rectum Granulomes Hypertrophie du cœur droit Adéno-papillomes
  • 54. Manifestations hépato-spléniques:  Bilharziomes dans les ramifications intra- hépatiques du SVP  accumulation des granulomes dans les espaces portes gangue scléreuse autour des vx portes obstruction des veinules portes Hypertension portale
  • 55. Hépatomégalie: Histologiquement constante Cliniquement fréquente dans la bilharziose à S. mansoni Bilharziose à S. mansoni = Bilharziose hépato- splénique Hypertension portale: forme grave qui conditionne le pronostic de la biharziose à S. mansoni.
  • 57. Clinique: Phase d’état • S. haematobium Bilharziose uro-génitale • S. mansoni,S.intercalatum Bilharzioses intestinales= Bilharziose hépato-splénique • S. japonicum Bilharziose d’extrême orient = Bilharziose artério-veineuse
  • 58. Bilharziose artério-veineuse(S. japonicum) Mauvais pronostic Les manifestations clinique sont les mêmes que celles occasionnées par S.mansoni Complication: Cirrhose Localisations ectopiques: cérébrales
  • 59. Diagnostic Diagnostic de présomption: Notion de bains dans l’eau douce dans une zone endémique Hyper-éosinophilie sanguine: suit la courbe de Lavier phase d’invasion: maximale Au cours de traitement, l’éosinophilie sanguine augmente puis diminue progressivement
  • 60. Réactions immunologiques: - IFI: immunofluorescence indirecte - Hémagglutination directe - ELISA - Techniques de précipitation: IEP, ES
  • 61. Réaction d’immunofluorescence positive: 1: Des oeufs 2: coupes d’adultes
  • 62. Arc 4: spécifique de l’infection à Schistosoma Arc 8: spécifique de S. mansoni
  • 63. Diagnostic de certitude: Urines: œufs de S. haematobium (24h, le matin, après effort physique) Examen direct ou après centrifugation:
  • 64. Selles: œufs de S. mansoni, S. intercalatum,S. japonicum Oeufs de S. haematobium: rare Biopsie rectale: Oeufs de S. mansoni, S. intercalatum,S. japonicum S. haematobium Biopsie vésicale: Œufs de S. haematobium
  • 65. Biopsie rectale: présence des œufs de S. haematobium
  • 66. Biopsie vésicale: présence des œufs de S. haematobium
  • 67. Biopsie rectale: granulome centré par un oeuf
  • 68. Coupe passe par l’axe de l’éperon ce qui permet le diagnostic d’espèce: S.haematobium
  • 69. TRAITEMENT Ambilhar (niridazole): S.haematobium Vansil (oxamniquine): S.mansoni 10- 16 mg/kg 1prise Bilarcil (Métrifonate): S.haematobium10mg/kg:1prise Praziquantel (Biltricide): actif sur tous les schistosomes: 20-40mg/kg (3- 4 cp) 1 j Oltipraz: S. mansoni 20 mg/kg S.haematobium, S. intercalatum:35 mg/kg
  • 70. PROPHYLAXIE Lutte contre les mollusques:  Aménagement des biotopes favorables  Utilisation des produits chimiques contre les mollusques
  • 71. PROPHYLAXIE Lutte contre les schistosomoses:  Programme d’éducation sanitaire:informer sur le mode de contamination, les points d’eau  Hygiène générale et individuelle  Traitement des porteurs de parasites
  • 72. Perspectives: Développement d’un vaccin contre les bilharzioses