SlideShare une entreprise Scribd logo

Passe compose 3

Passe compose 3

1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
La Terre a perdu la moitié de ses populations d'espèces sauvages en 40 ans
Le Monde.fr | 30.09.2014 à 00h00
aA Facebook Twitter Google + Linkedin Pinterest Abonnez-vous au
Monde.fr dès 1 €
Un lion en Afrique du Sud en 2012. | AFP/STEPHANE DE SAKUTIN
La planète est malade, et sa guérison semble de plus en plus incertaine. La pression exercée par
l'humanité sur les écosystèmes est telle qu'il nous faut chaque année l'équivalent d'une Terre et
demie pour satisfaire nos besoins en ressources naturelles, tandis que le déclin de la biodiversité
est sans précédent. Ce sont les conclusions alarmantes du Fonds pour la nature (WWF), dans la
dixième édition de son rapport Planète Vivante, le bilan de santé le plus complet de la Terre.
Ce rapport bisannuel, réalisé avec la société savante Zoological Society of London et les ONG
Global Footprint Network et Water Footprint Network, et présenté à l'Unesco mardi 30 septembre,
se fonde sur trois indicateurs. Le premier, l'indice planète vivante (IPV), mesure l'évolution de la
biodiversité à partir du suivi de 10 380 populations (groupes d'animaux sur un territoire)
appartenant à 3 038 espèces vertébrées de mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et poissons.
DÉCLIN MASSIF DES ESPÈCES SAUVAGES
Déclin de la biodiversité entre 1970 et 2010. | WWF
Résultat : les effectifs de ces espèces sauvages ont décliné de 52 % entre 1970 et 2010. Autrement
dit, la taille de ces populations a fondu de moitié en moins de deux générations, ce qui représente
un recul beaucoup plus marqué que celui précédemment estimé (– 28 %). Dans le détail, les
espèces d'eau douce sont les plus durement touchées avec une chute de 76 % entre 1970 et 2010,
contre un déclin de 39 % pour les espèces marines et les espèces terrestres.
« Nous avons enrichi notre base de données d'un millier de populations, mais surtout, nous avons
changé de méthodologie, explique Christophe Roturier, directeur scientifique du WWF France.
Nous avions auparavant surreprésenté dans notre indice les espèces de mammifères et d'oiseaux
par rapport aux reptiles, amphibiens et poissons. Nous avons donc pondéré chaque espèce par
rapport à sa réelle importance dans les écosystèmes. »
Si ce déclin touche l'ensemble du globe, les pertes les plus lourdes sont observées sous les
tropiques (– 56 % contre – 36 % dans les zones tempérées). L'Amérique latine est la région la plus
affectée (– 83 %), suivie par l'Asie-Pacifique. Au contraire, dans les aires terrestres protégées,
l'IPV a diminué de « seulement » 18 %.
Le déclin de la biodiversité touche davantage les tropiques (– 56 %) que les zones tempérées (– 36
%). | WWF
Les principales menaces pesant sur les espèces sauvages sont la disparition et de la dégradation de
leurs habitats (du fait de la déforestation, de l'urbanisation ou encore de l'agriculture), la chasse et
la pêche (intentionnelle, à des fins alimentaires ou sportives, ou accidentelle comme les prises
accessoires), la pollution et le changement climatique, dont les effets devraient être de plus en plus
forts.
Lire : Avec le réchauffement, les espèces marines migrent vers les pôles
Principales menaces pour les espèces. | WWF
L'HUMANITÉ CONSOMME 1,5 TERRE
Second indice du rapport, l'empreinte écologique mesure la pression qu'exerce l'homme sur la
nature. Elle calcule précisément les surfaces terrestres et maritimes nécessaires pour produire
chaque année les biens et services que nous consommons (nourriture, combustibles, espace pour
les constructions, etc) et absorber les déchets que nous générons.
Selon le WWF, l'empreinte écologique de l'humanité atteignait 18,1 milliards d'hectares globaux
(hag, hectares de productivité moyenne) en 2010, soit 2,6 hag par personne. Le problème, c'est que
cette empreinte mondiale, qui a doublé depuis les années 1960, excède de 50 % la biocapacité de
la planète, c'est-à-dire sa faculté à régénérer les ressources naturelles et absorber le CO2, qui elle,
s'élevait à 12 milliards de hag (1,7 hag par personne). Au final, en 2010, l'humanité a utilisé
l'équivalent d'une planète et demie pour vivre, et a donc entamé son « capital naturel ». La moitié
de cette surconsommation est imputable aux émissions de CO2 (53 %), en grande partie dus aux
combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel).
Composantes de l'empreinte écologique. | WWF
Ce « dépassement », où ce jour à partir duquel l'humanité vit à crédit – qui intervient de plus en
plus tôt dans l'année – est possible car nous coupons des arbres à un rythme supérieur à celui de
leur croissance, nous prélevons plus de poissons dans les océans qu'il n'en naît chaque année, et
nous rejetons davantage de carbone dans l'atmosphère que les forêts et les océans ne peuvent en
absorber. Conséquence : les stocks de ressources s'appauvrissent et les déchets s'accumulent plus
vite qu'ils ne peuvent être absorbés ou recyclés, comme en témoigne l'élévation de la
concentration de CO2 dans l'atmosphère.
Lire : Concentration record des gaz à effet de serre en 2013
« Si l'innovation technologique, telle que l'amélioration de l'efficacité de la consommation des
ressources et de l'énergie peut permettre de réduire le dépassement, elle nous expose aussi à de
nouveaux dilemmes : ainsi, la progression de la biocapacité agricole grâce à l'emploi d'engrais et à
la mécanisation s'est-elle effectuée en consommant davantage de combustibles fossiles, donc en
augmentant l'empreinte carbone », prévient le rapport.
LE KOWEÏT, PLUS FORTE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE PAR HABITANT
Quels pays exercent la plus grande pression sur les écosystèmes ? Ce sont ceux qui émettent le
plus de CO2 : la Chine, les Etats-Unis, l'Inde, le Brésil et la Russie. A eux cinq, ils pèsent près de
la moitié de l'empreinte écologique mondiale.
Ramené par habitant, cet indice donne un classement très différent. Cette fois, ce sont les pays aux
revenus les plus élevés qui sont les plus fautifs. Ainsi, l'empreinte écologique record par tête est
détenue par le Koweït (10,5 hag par habitant, soit 6 fois ce que la Terre peut produire), suivi du
Qatar, des Emirats arabes unis, du Danemark et de la Belgique, qui se situent autour de 8 hag par
habitant. La France se classe à la 23e position, avec 4,5 hag, soit bien plus que la moyenne
mondiale (2,6) ou que la biocapacité de la Terre (1,7). L'Afghanistan, Haïti, l'Erythrée, la Palestine
et le Timor oriental possèdent quant à eux l'empreinte la plus faible, avec environ 0,4 hag par
habitant.
TROP D'EAU CONSOMMÉE
Enfin, le troisième indice du rapport Planète vivante, l'empreinte eau permet de saisir l'ampleur
des volumes d'eau douce (prélevée dans les lacs, rivières, réservoirs et aquifères) et d'eau de pluie
nécessaires à nos modes de vie. La production agricole engloutit 92 % de l'empreinte eau globale,
devant la production industrielle (4,4 %) et les usages domestiques (3,6 %).
Si l'Inde et la Chine sont en tête (avec les Etats-Unis) des pays ayant la plus forte empreinte eau,
c'est qu'elles exportent massivement des biens intensifs en eau, qu'ils soient agricoles ou
industriels, à destination des pays développés. Ce qui augmente les pressions sur des zones
fragiles souvent dépourvues de politiques de conservation de cette ressource rare. Aujourd'hui,
plus d'un tiers de la population mondiale, soit environ 2,7 milliards de personnes, vit dans des
bassins fluviaux connaissant une grave pénurie d'eau pendant au moins un mois par an.
Les pénuries d'eau dans le monde. | WWF
Cette tendance devrait aller en s'aggravant avec l'augmentation de la population, qui a déjà doublé
depuis 1950, pour atteindre 7 milliards en 2011, et devrait encore croître à 9,3 milliards en 2050. «
L'humanité peut réussir à décorréler son développement de son empreinte écologique, assure
Philippe Germa, directeur général du WWF France. Il faut pour cela préserver le capital naturel,
notamment en arrêtant de surexploiter les stocks halieutiques, produire mieux, avec moins
d'intrants et de déchets et plus d'énergies renouvelables, et réorienter les flux financiers, en prenant
en compte les coûts environnementaux et sociaux. »
Publicité

Recommandé

Réconcilier développement économique et développement humain
Réconcilier développement économique et développement humainRéconcilier développement économique et développement humain
Réconcilier développement économique et développement humainADHERE RH
 
Travaux bio
Travaux bioTravaux bio
Travaux bioarlettaz
 
Protéger la biodiversité
Protéger la biodiversitéProtéger la biodiversité
Protéger la biodiversitéAlonso Restrepo
 
La disparition d'espèces dans les cours d'eau
La disparition d'espèces dans les cours d'eauLa disparition d'espèces dans les cours d'eau
La disparition d'espèces dans les cours d'eauEirams
 
117,proteger gerer-ressource-en-ea
117,proteger gerer-ressource-en-ea117,proteger gerer-ressource-en-ea
117,proteger gerer-ressource-en-eaSaoussen Obey
 
Expose wwf agriculture
Expose wwf agricultureExpose wwf agriculture
Expose wwf agricultureCLAV
 

Contenu connexe

Tendances

Livret Eau, bien commun
Livret Eau, bien commun Livret Eau, bien commun
Livret Eau, bien commun david zentao
 
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatiqueLivret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatiquedavid zentao
 
Cours i développement durable (qu'est ce que l'environnement) Master MQHSE ...
Cours i  développement durable (qu'est ce que l'environnement)  Master MQHSE ...Cours i  développement durable (qu'est ce que l'environnement)  Master MQHSE ...
Cours i développement durable (qu'est ce que l'environnement) Master MQHSE ...Rednef68 Rednef68
 
WWF - Rapport Planete Vivante 2020
WWF - Rapport Planete Vivante 2020WWF - Rapport Planete Vivante 2020
WWF - Rapport Planete Vivante 2020Miloé Santé
 
Briefing de Bruxelles n. 56 : Paolo D’Odorico " Interactions alimentations-én...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Paolo D’Odorico " Interactions alimentations-én...Briefing de Bruxelles n. 56 : Paolo D’Odorico " Interactions alimentations-én...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Paolo D’Odorico " Interactions alimentations-én...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
L'eau dans le monde et ses immense problèmes
L'eau dans le monde et ses immense problèmesL'eau dans le monde et ses immense problèmes
L'eau dans le monde et ses immense problèmesFernando Alcoforado
 
Influence des activités humaines dans la biodiversité
Influence des activités humaines dans la biodiversitéInfluence des activités humaines dans la biodiversité
Influence des activités humaines dans la biodiversitéSiddiiki Diop
 
Livret agriculture avenir en commun
Livret  agriculture avenir en communLivret  agriculture avenir en commun
Livret agriculture avenir en commundavid zentao
 
Presentation on Water Crisis: The comsumption of goods and services in Europe...
Presentation on Water Crisis: The comsumption of goods and services in Europe...Presentation on Water Crisis: The comsumption of goods and services in Europe...
Presentation on Water Crisis: The comsumption of goods and services in Europe...CharlyneR
 
Chedd 2011 synthese conference biodiversité.vf
Chedd 2011 synthese conference biodiversité.vfChedd 2011 synthese conference biodiversité.vf
Chedd 2011 synthese conference biodiversité.vfHPONCEPHI
 
Quelle croissance économique ?! ...Pour un mode de vie équitable et soutenable
Quelle croissance économique ?! ...Pour un mode de vie équitable et soutenableQuelle croissance économique ?! ...Pour un mode de vie équitable et soutenable
Quelle croissance économique ?! ...Pour un mode de vie équitable et soutenableMichel Cordier
 
Biodiversité definitivo final
Biodiversité definitivo finalBiodiversité definitivo final
Biodiversité definitivo finalMomitos
 
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestresExposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestresBen Cherifa Bilel
 
Les menaces qui pèsent sur l'eau
Les menaces qui pèsent sur l'eauLes menaces qui pèsent sur l'eau
Les menaces qui pèsent sur l'eauMaryam R
 
Préserver la biodiversité
Préserver la biodiversitéPréserver la biodiversité
Préserver la biodiversitéWassim Sayerh
 
Biodiversité et le bien-être humain
Biodiversité et le bien-être humainBiodiversité et le bien-être humain
Biodiversité et le bien-être humainGreenFacts
 
Livret La santé, notre bien commun
Livret La santé, notre bien communLivret La santé, notre bien commun
Livret La santé, notre bien commundavid zentao
 

Tendances (20)

Livret Eau, bien commun
Livret Eau, bien commun Livret Eau, bien commun
Livret Eau, bien commun
 
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatiqueLivret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
 
Cours i développement durable (qu'est ce que l'environnement) Master MQHSE ...
Cours i  développement durable (qu'est ce que l'environnement)  Master MQHSE ...Cours i  développement durable (qu'est ce que l'environnement)  Master MQHSE ...
Cours i développement durable (qu'est ce que l'environnement) Master MQHSE ...
 
WWF - Rapport Planete Vivante 2020
WWF - Rapport Planete Vivante 2020WWF - Rapport Planete Vivante 2020
WWF - Rapport Planete Vivante 2020
 
Briefing de Bruxelles n. 56 : Paolo D’Odorico " Interactions alimentations-én...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Paolo D’Odorico " Interactions alimentations-én...Briefing de Bruxelles n. 56 : Paolo D’Odorico " Interactions alimentations-én...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Paolo D’Odorico " Interactions alimentations-én...
 
L'eau dans le monde et ses immense problèmes
L'eau dans le monde et ses immense problèmesL'eau dans le monde et ses immense problèmes
L'eau dans le monde et ses immense problèmes
 
Influence des activités humaines dans la biodiversité
Influence des activités humaines dans la biodiversitéInfluence des activités humaines dans la biodiversité
Influence des activités humaines dans la biodiversité
 
Eau enjeu avenir
Eau enjeu avenirEau enjeu avenir
Eau enjeu avenir
 
Livret agriculture avenir en commun
Livret  agriculture avenir en communLivret  agriculture avenir en commun
Livret agriculture avenir en commun
 
Presentation on Water Crisis: The comsumption of goods and services in Europe...
Presentation on Water Crisis: The comsumption of goods and services in Europe...Presentation on Water Crisis: The comsumption of goods and services in Europe...
Presentation on Water Crisis: The comsumption of goods and services in Europe...
 
Chedd 2011 synthese conference biodiversité.vf
Chedd 2011 synthese conference biodiversité.vfChedd 2011 synthese conference biodiversité.vf
Chedd 2011 synthese conference biodiversité.vf
 
Quelle croissance économique ?! ...Pour un mode de vie équitable et soutenable
Quelle croissance économique ?! ...Pour un mode de vie équitable et soutenableQuelle croissance économique ?! ...Pour un mode de vie équitable et soutenable
Quelle croissance économique ?! ...Pour un mode de vie équitable et soutenable
 
Ecologie 3.2
Ecologie 3.2Ecologie 3.2
Ecologie 3.2
 
Biodiversité definitivo final
Biodiversité definitivo finalBiodiversité definitivo final
Biodiversité definitivo final
 
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestresExposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
Exposé sur la biodiversité des vertébrés terrestres
 
Les menaces qui pèsent sur l'eau
Les menaces qui pèsent sur l'eauLes menaces qui pèsent sur l'eau
Les menaces qui pèsent sur l'eau
 
Préserver la biodiversité
Préserver la biodiversitéPréserver la biodiversité
Préserver la biodiversité
 
Biodiversité et le bien-être humain
Biodiversité et le bien-être humainBiodiversité et le bien-être humain
Biodiversité et le bien-être humain
 
Ppt eau
Ppt eauPpt eau
Ppt eau
 
Livret La santé, notre bien commun
Livret La santé, notre bien communLivret La santé, notre bien commun
Livret La santé, notre bien commun
 

En vedette

La vision du groupe AZNetwork
La vision du groupe AZNetworkLa vision du groupe AZNetwork
La vision du groupe AZNetworkAZNetwork
 
Präsentation Versicherung von Schlüsselpersonen
Präsentation Versicherung von SchlüsselpersonenPräsentation Versicherung von Schlüsselpersonen
Präsentation Versicherung von SchlüsselpersonenAlexander Hoffmann
 
4e étape mersch luxembourg
4e étape mersch luxembourg4e étape mersch luxembourg
4e étape mersch luxembourgsportwort
 
Reglamento centro de padres y apoderados 2013
Reglamento centro de padres y apoderados 2013Reglamento centro de padres y apoderados 2013
Reglamento centro de padres y apoderados 2013manueloyarzun
 
The imperfect tense[1]
The imperfect tense[1]The imperfect tense[1]
The imperfect tense[1]byrne38
 
Reglamento de evaluacion y promocion escolar 2013
Reglamento de evaluacion y promocion escolar  2013Reglamento de evaluacion y promocion escolar  2013
Reglamento de evaluacion y promocion escolar 2013manueloyarzun
 
Analisisespectralenmatlab1
Analisisespectralenmatlab1Analisisespectralenmatlab1
Analisisespectralenmatlab1Erick Alba
 
Ditpro polska web-de
Ditpro polska web-deDitpro polska web-de
Ditpro polska web-degetsix Group
 
Confluencia de genialidades
Confluencia de genialidadesConfluencia de genialidades
Confluencia de genialidadesmartahequera
 
8 pièges à éviter dans l'utilisation d'un power point à l'oral
8 pièges à éviter dans l'utilisation d'un power point à l'oral8 pièges à éviter dans l'utilisation d'un power point à l'oral
8 pièges à éviter dans l'utilisation d'un power point à l'oralFORM2COM
 
CUBE2020 est lancé ! Présentation au SIMI - IFPEB - Premier Challenge Interen...
CUBE2020 est lancé ! Présentation au SIMI - IFPEB - Premier Challenge Interen...CUBE2020 est lancé ! Présentation au SIMI - IFPEB - Premier Challenge Interen...
CUBE2020 est lancé ! Présentation au SIMI - IFPEB - Premier Challenge Interen...IFPEB
 
www.e-kbl.ch die Bibliothek bei Ihnen zu Hause
www.e-kbl.ch die Bibliothek bei Ihnen zu Hausewww.e-kbl.ch die Bibliothek bei Ihnen zu Hause
www.e-kbl.ch die Bibliothek bei Ihnen zu HauseBIS Biblio Info Suisse
 
StimaSC15 partnership 2014 FR
StimaSC15 partnership 2014 FRStimaSC15 partnership 2014 FR
StimaSC15 partnership 2014 FRSTIMAstudents
 
El Estilo de Vida de Jesus
El Estilo de Vida de JesusEl Estilo de Vida de Jesus
El Estilo de Vida de JesusLuis Tk
 

En vedette (18)

La vision du groupe AZNetwork
La vision du groupe AZNetworkLa vision du groupe AZNetwork
La vision du groupe AZNetwork
 
Präsentation Versicherung von Schlüsselpersonen
Präsentation Versicherung von SchlüsselpersonenPräsentation Versicherung von Schlüsselpersonen
Präsentation Versicherung von Schlüsselpersonen
 
sculpteurs provence
sculpteurs provencesculpteurs provence
sculpteurs provence
 
Ins Gedächtnis der Stadt Wien - Neue Wege für Forschung und Vermittlung / Do ...
Ins Gedächtnis der Stadt Wien - Neue Wege für Forschung und Vermittlung / Do ...Ins Gedächtnis der Stadt Wien - Neue Wege für Forschung und Vermittlung / Do ...
Ins Gedächtnis der Stadt Wien - Neue Wege für Forschung und Vermittlung / Do ...
 
4e étape mersch luxembourg
4e étape mersch luxembourg4e étape mersch luxembourg
4e étape mersch luxembourg
 
Reglamento centro de padres y apoderados 2013
Reglamento centro de padres y apoderados 2013Reglamento centro de padres y apoderados 2013
Reglamento centro de padres y apoderados 2013
 
le printemps arrive 1
le printemps arrive 1le printemps arrive 1
le printemps arrive 1
 
The imperfect tense[1]
The imperfect tense[1]The imperfect tense[1]
The imperfect tense[1]
 
Reglamento de evaluacion y promocion escolar 2013
Reglamento de evaluacion y promocion escolar  2013Reglamento de evaluacion y promocion escolar  2013
Reglamento de evaluacion y promocion escolar 2013
 
Analisisespectralenmatlab1
Analisisespectralenmatlab1Analisisespectralenmatlab1
Analisisespectralenmatlab1
 
Minimes
MinimesMinimes
Minimes
 
Ditpro polska web-de
Ditpro polska web-deDitpro polska web-de
Ditpro polska web-de
 
Confluencia de genialidades
Confluencia de genialidadesConfluencia de genialidades
Confluencia de genialidades
 
8 pièges à éviter dans l'utilisation d'un power point à l'oral
8 pièges à éviter dans l'utilisation d'un power point à l'oral8 pièges à éviter dans l'utilisation d'un power point à l'oral
8 pièges à éviter dans l'utilisation d'un power point à l'oral
 
CUBE2020 est lancé ! Présentation au SIMI - IFPEB - Premier Challenge Interen...
CUBE2020 est lancé ! Présentation au SIMI - IFPEB - Premier Challenge Interen...CUBE2020 est lancé ! Présentation au SIMI - IFPEB - Premier Challenge Interen...
CUBE2020 est lancé ! Présentation au SIMI - IFPEB - Premier Challenge Interen...
 
www.e-kbl.ch die Bibliothek bei Ihnen zu Hause
www.e-kbl.ch die Bibliothek bei Ihnen zu Hausewww.e-kbl.ch die Bibliothek bei Ihnen zu Hause
www.e-kbl.ch die Bibliothek bei Ihnen zu Hause
 
StimaSC15 partnership 2014 FR
StimaSC15 partnership 2014 FRStimaSC15 partnership 2014 FR
StimaSC15 partnership 2014 FR
 
El Estilo de Vida de Jesus
El Estilo de Vida de JesusEl Estilo de Vida de Jesus
El Estilo de Vida de Jesus
 

Similaire à Passe compose 3

Travaux bio
Travaux bioTravaux bio
Travaux bioarlettaz
 
COMMENT FAIRE UNE RÉALITÉ L'UTOPIE DE L'UTILISATION RATIONNELLE DES RESSOURCE...
COMMENT FAIRE UNE RÉALITÉ L'UTOPIE DE L'UTILISATION RATIONNELLE DES RESSOURCE...COMMENT FAIRE UNE RÉALITÉ L'UTOPIE DE L'UTILISATION RATIONNELLE DES RESSOURCE...
COMMENT FAIRE UNE RÉALITÉ L'UTOPIE DE L'UTILISATION RATIONNELLE DES RESSOURCE...Faga1939
 
Loic sarton question management envi
Loic sarton   question management enviLoic sarton   question management envi
Loic sarton question management enviLoic Sarton
 
Pourquoi manger moins de viande
Pourquoi manger moins de viandePourquoi manger moins de viande
Pourquoi manger moins de viandeApne
 
Manger moins de viande
Manger moins de viandeManger moins de viande
Manger moins de viandeApne
 
L'environnement Et Moi
L'environnement Et MoiL'environnement Et Moi
L'environnement Et MoiEdward Newgate
 
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE MONDIALE DE L'EAU.pdf
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE MONDIALE DE L'EAU.pdfIL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE MONDIALE DE L'EAU.pdf
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE MONDIALE DE L'EAU.pdfFaga1939
 
Message Ban Ki Moon Journée Mondiale de lutte contre la désertification
Message Ban Ki Moon Journée Mondiale de lutte contre la désertificationMessage Ban Ki Moon Journée Mondiale de lutte contre la désertification
Message Ban Ki Moon Journée Mondiale de lutte contre la désertificationFatoumata Chérif
 
Le rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêt
Le rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêtLe rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêt
Le rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêtsteveroche
 
Briefing de Bruxelles n. 56 : Craig Hanson " Durabilité des ressources et pré...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Craig Hanson " Durabilité des ressources et pré...Briefing de Bruxelles n. 56 : Craig Hanson " Durabilité des ressources et pré...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Craig Hanson " Durabilité des ressources et pré...Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Nouvel_atlas_mondial_de_la_d_sertification__pression_sans_pr_c_dent_sur_les_r...
Nouvel_atlas_mondial_de_la_d_sertification__pression_sans_pr_c_dent_sur_les_r...Nouvel_atlas_mondial_de_la_d_sertification__pression_sans_pr_c_dent_sur_les_r...
Nouvel_atlas_mondial_de_la_d_sertification__pression_sans_pr_c_dent_sur_les_r...marlenerobledo2
 
Présentation Développement Durable AG Fedurok
Présentation Développement Durable AG FedurokPrésentation Développement Durable AG Fedurok
Présentation Développement Durable AG Fedurokguestdfea9c
 
Développement Durable PJohnson Fedurok
Développement Durable PJohnson FedurokDéveloppement Durable PJohnson Fedurok
Développement Durable PJohnson FedurokPierre Johnson
 
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA TERRE MÈRE...
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA TERRE MÈRE...IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA TERRE MÈRE...
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA TERRE MÈRE...Faga1939
 
projet pollution by:fourat jbira
projet pollution by:fourat jbiraprojet pollution by:fourat jbira
projet pollution by:fourat jbiraFourat Jbira
 
Note de décryptage Climat et ODD
Note de décryptage Climat et ODDNote de décryptage Climat et ODD
Note de décryptage Climat et ODDRAC-F
 
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023Paperjam_redaction
 

Similaire à Passe compose 3 (20)

Travaux bio
Travaux bioTravaux bio
Travaux bio
 
COMMENT FAIRE UNE RÉALITÉ L'UTOPIE DE L'UTILISATION RATIONNELLE DES RESSOURCE...
COMMENT FAIRE UNE RÉALITÉ L'UTOPIE DE L'UTILISATION RATIONNELLE DES RESSOURCE...COMMENT FAIRE UNE RÉALITÉ L'UTOPIE DE L'UTILISATION RATIONNELLE DES RESSOURCE...
COMMENT FAIRE UNE RÉALITÉ L'UTOPIE DE L'UTILISATION RATIONNELLE DES RESSOURCE...
 
Loic sarton question management envi
Loic sarton   question management enviLoic sarton   question management envi
Loic sarton question management envi
 
Pourquoi manger moins de viande
Pourquoi manger moins de viandePourquoi manger moins de viande
Pourquoi manger moins de viande
 
Manger moins de viande
Manger moins de viandeManger moins de viande
Manger moins de viande
 
Ecocitoyenneté
EcocitoyennetéEcocitoyenneté
Ecocitoyenneté
 
Wwf
WwfWwf
Wwf
 
L'environnement Et Moi
L'environnement Et MoiL'environnement Et Moi
L'environnement Et Moi
 
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE MONDIALE DE L'EAU.pdf
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE MONDIALE DE L'EAU.pdfIL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE MONDIALE DE L'EAU.pdf
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE MONDIALE DE L'EAU.pdf
 
Message Ban Ki Moon Journée Mondiale de lutte contre la désertification
Message Ban Ki Moon Journée Mondiale de lutte contre la désertificationMessage Ban Ki Moon Journée Mondiale de lutte contre la désertification
Message Ban Ki Moon Journée Mondiale de lutte contre la désertification
 
Le rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêt
Le rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêtLe rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêt
Le rôle des peuples indigènes pour la protection de la forêt
 
Briefing de Bruxelles n. 56 : Craig Hanson " Durabilité des ressources et pré...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Craig Hanson " Durabilité des ressources et pré...Briefing de Bruxelles n. 56 : Craig Hanson " Durabilité des ressources et pré...
Briefing de Bruxelles n. 56 : Craig Hanson " Durabilité des ressources et pré...
 
Nouvel_atlas_mondial_de_la_d_sertification__pression_sans_pr_c_dent_sur_les_r...
Nouvel_atlas_mondial_de_la_d_sertification__pression_sans_pr_c_dent_sur_les_r...Nouvel_atlas_mondial_de_la_d_sertification__pression_sans_pr_c_dent_sur_les_r...
Nouvel_atlas_mondial_de_la_d_sertification__pression_sans_pr_c_dent_sur_les_r...
 
Présentation Développement Durable AG Fedurok
Présentation Développement Durable AG FedurokPrésentation Développement Durable AG Fedurok
Présentation Développement Durable AG Fedurok
 
Développement Durable PJohnson Fedurok
Développement Durable PJohnson FedurokDéveloppement Durable PJohnson Fedurok
Développement Durable PJohnson Fedurok
 
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA TERRE MÈRE...
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA TERRE MÈRE...IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA TERRE MÈRE...
IL N'Y A AUCUNE RAISON DE CÉLÉBRER LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA TERRE MÈRE...
 
Pépinières scolaires
Pépinières scolairesPépinières scolaires
Pépinières scolaires
 
projet pollution by:fourat jbira
projet pollution by:fourat jbiraprojet pollution by:fourat jbira
projet pollution by:fourat jbira
 
Note de décryptage Climat et ODD
Note de décryptage Climat et ODDNote de décryptage Climat et ODD
Note de décryptage Climat et ODD
 
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
 

Plus de BLOSID (blog and slideshare)

Plus de BLOSID (blog and slideshare) (20)

Kuliah 6 komplementaris atraksi dan motif(2)
Kuliah 6 komplementaris atraksi dan motif(2)Kuliah 6 komplementaris atraksi dan motif(2)
Kuliah 6 komplementaris atraksi dan motif(2)
 
Kuliah 4 motif dan-atraksi-wisata-motif
Kuliah 4 motif dan-atraksi-wisata-motifKuliah 4 motif dan-atraksi-wisata-motif
Kuliah 4 motif dan-atraksi-wisata-motif
 
Kuliah 3 motif dan-atraksi-wisata-atraksi
Kuliah 3 motif dan-atraksi-wisata-atraksiKuliah 3 motif dan-atraksi-wisata-atraksi
Kuliah 3 motif dan-atraksi-wisata-atraksi
 
Uas pancasila
Uas pancasilaUas pancasila
Uas pancasila
 
Uas kewarganegaraan
Uas kewarganegaraanUas kewarganegaraan
Uas kewarganegaraan
 
Tugas kewarganegarann
Tugas kewarganegarannTugas kewarganegarann
Tugas kewarganegarann
 
Pancasila
PancasilaPancasila
Pancasila
 
M tugas makalah
M tugas makalahM tugas makalah
M tugas makalah
 
Kewarganegaraan
KewarganegaraanKewarganegaraan
Kewarganegaraan
 
Kekerasan atas nama agama
Kekerasan atas nama agamaKekerasan atas nama agama
Kekerasan atas nama agama
 
Apa yang dimaksud dengan welthanschauung
Apa yang dimaksud dengan welthanschauungApa yang dimaksud dengan welthanschauung
Apa yang dimaksud dengan welthanschauung
 
Apa yang dimaksud dengan rasa memiliki
Apa yang dimaksud dengan rasa memilikiApa yang dimaksud dengan rasa memiliki
Apa yang dimaksud dengan rasa memiliki
 
Apa yang dimaksud dengan rasa memiliki
Apa yang dimaksud dengan rasa memilikiApa yang dimaksud dengan rasa memiliki
Apa yang dimaksud dengan rasa memiliki
 
Tugas pase compose francis (6)
Tugas pase compose francis (6)Tugas pase compose francis (6)
Tugas pase compose francis (6)
 
Tugas pase compose francis (5)
Tugas pase compose francis (5)Tugas pase compose francis (5)
Tugas pase compose francis (5)
 
Tugas pase compose francis (4)
Tugas pase compose francis (4)Tugas pase compose francis (4)
Tugas pase compose francis (4)
 
Tugas pase compose francis (3)
Tugas pase compose francis (3)Tugas pase compose francis (3)
Tugas pase compose francis (3)
 
Tugas pase compose francis (1)
Tugas pase compose francis (1)Tugas pase compose francis (1)
Tugas pase compose francis (1)
 
Tipe dan konstruksi verba bahasa prancis
Tipe dan konstruksi verba bahasa prancisTipe dan konstruksi verba bahasa prancis
Tipe dan konstruksi verba bahasa prancis
 
Roti exercice 3
Roti exercice 3Roti exercice 3
Roti exercice 3
 

Dernier

presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptxpresentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptxsiemaillard
 
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptxMARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptxMartin M Flynn
 
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numériqueL’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numériqueSKennel
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxMissionLocale
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfNadineHG
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024frizzole
 
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhhSKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhhlkherbanacera3
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneayoubrhammadi2
 
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfLallaJamilaFtaich1
 

Dernier (10)

presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptxpresentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
 
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptxMARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
 
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numériqueL’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
 
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhhSKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
 
l'approche actionnelle.pptx
l'approche actionnelle.pptxl'approche actionnelle.pptx
l'approche actionnelle.pptx
 
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
 

Passe compose 3

  • 1. La Terre a perdu la moitié de ses populations d'espèces sauvages en 40 ans Le Monde.fr | 30.09.2014 à 00h00 aA Facebook Twitter Google + Linkedin Pinterest Abonnez-vous au Monde.fr dès 1 € Un lion en Afrique du Sud en 2012. | AFP/STEPHANE DE SAKUTIN La planète est malade, et sa guérison semble de plus en plus incertaine. La pression exercée par l'humanité sur les écosystèmes est telle qu'il nous faut chaque année l'équivalent d'une Terre et demie pour satisfaire nos besoins en ressources naturelles, tandis que le déclin de la biodiversité est sans précédent. Ce sont les conclusions alarmantes du Fonds pour la nature (WWF), dans la dixième édition de son rapport Planète Vivante, le bilan de santé le plus complet de la Terre. Ce rapport bisannuel, réalisé avec la société savante Zoological Society of London et les ONG Global Footprint Network et Water Footprint Network, et présenté à l'Unesco mardi 30 septembre, se fonde sur trois indicateurs. Le premier, l'indice planète vivante (IPV), mesure l'évolution de la biodiversité à partir du suivi de 10 380 populations (groupes d'animaux sur un territoire) appartenant à 3 038 espèces vertébrées de mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et poissons. DÉCLIN MASSIF DES ESPÈCES SAUVAGES Déclin de la biodiversité entre 1970 et 2010. | WWF Résultat : les effectifs de ces espèces sauvages ont décliné de 52 % entre 1970 et 2010. Autrement dit, la taille de ces populations a fondu de moitié en moins de deux générations, ce qui représente un recul beaucoup plus marqué que celui précédemment estimé (– 28 %). Dans le détail, les espèces d'eau douce sont les plus durement touchées avec une chute de 76 % entre 1970 et 2010, contre un déclin de 39 % pour les espèces marines et les espèces terrestres. « Nous avons enrichi notre base de données d'un millier de populations, mais surtout, nous avons changé de méthodologie, explique Christophe Roturier, directeur scientifique du WWF France. Nous avions auparavant surreprésenté dans notre indice les espèces de mammifères et d'oiseaux par rapport aux reptiles, amphibiens et poissons. Nous avons donc pondéré chaque espèce par rapport à sa réelle importance dans les écosystèmes. » Si ce déclin touche l'ensemble du globe, les pertes les plus lourdes sont observées sous les tropiques (– 56 % contre – 36 % dans les zones tempérées). L'Amérique latine est la région la plus affectée (– 83 %), suivie par l'Asie-Pacifique. Au contraire, dans les aires terrestres protégées, l'IPV a diminué de « seulement » 18 %. Le déclin de la biodiversité touche davantage les tropiques (– 56 %) que les zones tempérées (– 36 %). | WWF Les principales menaces pesant sur les espèces sauvages sont la disparition et de la dégradation de leurs habitats (du fait de la déforestation, de l'urbanisation ou encore de l'agriculture), la chasse et la pêche (intentionnelle, à des fins alimentaires ou sportives, ou accidentelle comme les prises
  • 2. accessoires), la pollution et le changement climatique, dont les effets devraient être de plus en plus forts. Lire : Avec le réchauffement, les espèces marines migrent vers les pôles Principales menaces pour les espèces. | WWF L'HUMANITÉ CONSOMME 1,5 TERRE Second indice du rapport, l'empreinte écologique mesure la pression qu'exerce l'homme sur la nature. Elle calcule précisément les surfaces terrestres et maritimes nécessaires pour produire chaque année les biens et services que nous consommons (nourriture, combustibles, espace pour les constructions, etc) et absorber les déchets que nous générons. Selon le WWF, l'empreinte écologique de l'humanité atteignait 18,1 milliards d'hectares globaux (hag, hectares de productivité moyenne) en 2010, soit 2,6 hag par personne. Le problème, c'est que cette empreinte mondiale, qui a doublé depuis les années 1960, excède de 50 % la biocapacité de la planète, c'est-à-dire sa faculté à régénérer les ressources naturelles et absorber le CO2, qui elle, s'élevait à 12 milliards de hag (1,7 hag par personne). Au final, en 2010, l'humanité a utilisé l'équivalent d'une planète et demie pour vivre, et a donc entamé son « capital naturel ». La moitié de cette surconsommation est imputable aux émissions de CO2 (53 %), en grande partie dus aux combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel). Composantes de l'empreinte écologique. | WWF Ce « dépassement », où ce jour à partir duquel l'humanité vit à crédit – qui intervient de plus en plus tôt dans l'année – est possible car nous coupons des arbres à un rythme supérieur à celui de leur croissance, nous prélevons plus de poissons dans les océans qu'il n'en naît chaque année, et nous rejetons davantage de carbone dans l'atmosphère que les forêts et les océans ne peuvent en absorber. Conséquence : les stocks de ressources s'appauvrissent et les déchets s'accumulent plus vite qu'ils ne peuvent être absorbés ou recyclés, comme en témoigne l'élévation de la concentration de CO2 dans l'atmosphère. Lire : Concentration record des gaz à effet de serre en 2013 « Si l'innovation technologique, telle que l'amélioration de l'efficacité de la consommation des ressources et de l'énergie peut permettre de réduire le dépassement, elle nous expose aussi à de nouveaux dilemmes : ainsi, la progression de la biocapacité agricole grâce à l'emploi d'engrais et à la mécanisation s'est-elle effectuée en consommant davantage de combustibles fossiles, donc en augmentant l'empreinte carbone », prévient le rapport. LE KOWEÏT, PLUS FORTE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE PAR HABITANT Quels pays exercent la plus grande pression sur les écosystèmes ? Ce sont ceux qui émettent le
  • 3. plus de CO2 : la Chine, les Etats-Unis, l'Inde, le Brésil et la Russie. A eux cinq, ils pèsent près de la moitié de l'empreinte écologique mondiale. Ramené par habitant, cet indice donne un classement très différent. Cette fois, ce sont les pays aux revenus les plus élevés qui sont les plus fautifs. Ainsi, l'empreinte écologique record par tête est détenue par le Koweït (10,5 hag par habitant, soit 6 fois ce que la Terre peut produire), suivi du Qatar, des Emirats arabes unis, du Danemark et de la Belgique, qui se situent autour de 8 hag par habitant. La France se classe à la 23e position, avec 4,5 hag, soit bien plus que la moyenne mondiale (2,6) ou que la biocapacité de la Terre (1,7). L'Afghanistan, Haïti, l'Erythrée, la Palestine et le Timor oriental possèdent quant à eux l'empreinte la plus faible, avec environ 0,4 hag par habitant. TROP D'EAU CONSOMMÉE Enfin, le troisième indice du rapport Planète vivante, l'empreinte eau permet de saisir l'ampleur des volumes d'eau douce (prélevée dans les lacs, rivières, réservoirs et aquifères) et d'eau de pluie nécessaires à nos modes de vie. La production agricole engloutit 92 % de l'empreinte eau globale, devant la production industrielle (4,4 %) et les usages domestiques (3,6 %). Si l'Inde et la Chine sont en tête (avec les Etats-Unis) des pays ayant la plus forte empreinte eau, c'est qu'elles exportent massivement des biens intensifs en eau, qu'ils soient agricoles ou industriels, à destination des pays développés. Ce qui augmente les pressions sur des zones fragiles souvent dépourvues de politiques de conservation de cette ressource rare. Aujourd'hui, plus d'un tiers de la population mondiale, soit environ 2,7 milliards de personnes, vit dans des bassins fluviaux connaissant une grave pénurie d'eau pendant au moins un mois par an. Les pénuries d'eau dans le monde. | WWF Cette tendance devrait aller en s'aggravant avec l'augmentation de la population, qui a déjà doublé depuis 1950, pour atteindre 7 milliards en 2011, et devrait encore croître à 9,3 milliards en 2050. « L'humanité peut réussir à décorréler son développement de son empreinte écologique, assure Philippe Germa, directeur général du WWF France. Il faut pour cela préserver le capital naturel, notamment en arrêtant de surexploiter les stocks halieutiques, produire mieux, avec moins d'intrants et de déchets et plus d'énergies renouvelables, et réorienter les flux financiers, en prenant en compte les coûts environnementaux et sociaux. »