Introduction a la biotechnologie
SebastienRochat
Faculté de biologie Fribourg
Introduction
• LOCDE définit la biotechnologie comme « l’application des
principes scientifiques et de l'ingénierie à la t...
Histoire
• près la découverte de l'ADN, la recherche en biologie cellulaire et la
pharmacochimie ont fait plusieurs bonds ...
Exemples de nouvelles méthodes en
génétique.
• La PCR : c’est une technique inventée en 1986 par Kary Mullis, cette
techni...
Notes et références
• ↑ Biotechnogie, site de l’OCDE [archive].↑ Organisation de Coopération
et de Développement Economiqu...
Ma biographie
• Nom: Sébastien Rochat
• Né en 1989
• Etudiant en biotechnologie
• Passion: basketball (Fribourg Olympic!),...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Biotechnolgie: petite introduction par Sébastien Rochat

447 vues

Publié le

Petite introduction à la biotechnologie par Sébastien Rochat étudiant en biotechnologie.

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
447
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Biotechnolgie: petite introduction par Sébastien Rochat

  1. 1. Introduction a la biotechnologie SebastienRochat Faculté de biologie Fribourg
  2. 2. Introduction • LOCDE définit la biotechnologie comme « l’application des principes scientifiques et de l'ingénierie à la transformation de matériaux par des agents biologiques pour produire des biens et services »1.La biotechnologie, ou « technologie de bioconversion » comme son nom l'indique, résulte d'un mariage entre la science des êtres vivants – la biologie – et un ensemble de techniques nouvelles issues d'autres disciplines telles que la microbiologie, la biochimie, la biophysique, la génétique, la biologie moléculaire, l'informatique…Par abus de langage, on la restreint souvent au domaine du génie génétique et aux technologies issues de la transgénèse, permettant en particulier d'intervenir sur le patrimoine génétique des espèces pour le décrypter ou le modifier (voir organismes génétiquement modifiés).
  3. 3. Histoire • près la découverte de l'ADN, la recherche en biologie cellulaire et la pharmacochimie ont fait plusieurs bonds scientifiques, passant de la culture de cellules, à l'ingénierie cellulaire et de tissus vivants, sains ou cancéreux, avec la fusion cellulaire, l'invention de nouveaux vaccins, de stimulants immunitaires. La fécondation artificielle et la manipulation embryonnaire ont progressé de concert.A la fin des années 1990, des sociétés spécialisées en biotechnologies apparaissent. L'OCDE les définit comme des entreprises « engagées dans le domaine des biotechnologies du fait qu’elles utilisent au moins une technique de biotechnologie (comme définies dans la liste ci - dessus) pour produire des biens ou des services et/ou pour améliorer la recherche et déve loppement en biotechnologies. Certaines de ces entreprises peuvent avoir des domaines d’actions très larges mais ne consacrer qu’une petite partie de leur activité économique aux biotechnologies » 2. Ainsi sont nées Amgen, Genentech, Decode Genetics, Genset, Transgene, devenues célèbres grâce à un attrait pour les capitalisations boursières des jeunes sociétés sans équivalent dans l'histoire, qui a toutefois finit en krach en 2001-2002. Les plus solides, comme (Amgen, Genentech, ou Transgene continueront à se développer, lançant leur propres médicaments. D'autres comme Decode Genetics et Genset disparaitront dans les processus d'acquisitions-fusions.
  4. 4. Exemples de nouvelles méthodes en génétique. • La PCR : c’est une technique inventée en 1986 par Kary Mullis, cette technique permet de créer plusieurs copies d’un fragment donné d’un brin d’ADN.La première étape est de créer des primers complémentaires aux extrémités du fragment d’ADN qui nous intéresse.La deuxième étape est la dénaturation : il faut dénaturer l’ADN pour séparer les deux brins. Pour ce faire il suffit de chauffer la solution à 95°C pendant environ une minute.La troisième étape est l’hybridation, c’est à dire qu’il faut refroidir la solution pendant quelques minutes pour permettre aux primers de s’apparier à l’ADN.Une fois les primers appariés viens la quatrième étape : l’élongation. Pour élonguer les primers il faut utiliser une enzyme qui puisse résister à la phase de dénaturation, c’est à dire résistante aux hautes températures. Cette enzyme est une ADN polymérase résistante à la chaleur qui va détecter n’importe quel primer et élonger le brin de manière complémentaire à l’autre brin d’ADN.En répétant ces trois dernières étapes plusieurs fois le nombre de fragment d’ADN choisi créé augmente exponentiellement (à partir d’un fragment d’ADN, au 1er cycle : 2 ADN sont créés, au 2e : 4 ADN sont créés, au 3e : 8 ADN, etc…).
  5. 5. Notes et références • ↑ Biotechnogie, site de l’OCDE [archive].↑ Organisation de Coopération et de Développement Economiques 2011↑ a, b, c et d Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (2013), État des connaissances sur les applications biotechnologiques en milieu industriel et dans les activités de maintenance, de réparation, de recyclage ou d’élimination des déchets et la réglementation applicable pour protéger la santé des travailleurs [archive] ; rapport (faisant suite à la Saisine « 2011 - SA - 0087 - Biotechnologies »), publié en Juillet 2013, PDF, 31 pp↑ a, b et c CORDIS, L'OCDE définit les opportunités et les défis concernant l'avenir de la bioéconomie [archive], 9 juin 2009↑ - prevention.com Officiel de la Prévention [archive], propose des définitions, notamment sur le risque biologique↑ art. R 4421 - 2 du code du Travail français↑ défini en France par l'article R 4421 - 4 du Code du travail SebastienRochat
  6. 6. Ma biographie • Nom: Sébastien Rochat • Né en 1989 • Etudiant en biotechnologie • Passion: basketball (Fribourg Olympic!), lecture, cinéma

×