Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Keycoopt - Le guide de cooptation 2020

Keycoopt - Le guide de cooptation 2020

Télécharger pour lire hors ligne

"Dans le monde actuel, les modes de consommation évoluent. L’avènement du digital et d’internet ont favorisé le développement du partage d’informations. Les consommateurs prennent de plus en plus en compte les avis avant de finaliser leur décision d’achat. Ce phénomène de « social sharing » est d’autant plus accentué par la fameuse Génération Z, très utilisatrice des réseaux sociaux

Cette génération, dont les comportements sont uniformisés à l’international, partage et effectue des recherches avant tout acte de consommation ou d’engagement. Afin de séduire ces consommateurs exigeants, le recours aux influenceurs ne fait que croître dans les stratégies commerciales et marketing des entreprises.

Le parcours de décision client prend en compte l’ensemble des éléments se rattachant à la Marque et à l’entreprise, qui propose le produit ou le service (les valeurs, la RSE, les processus de fabrication etc…)."

"Dans le monde actuel, les modes de consommation évoluent. L’avènement du digital et d’internet ont favorisé le développement du partage d’informations. Les consommateurs prennent de plus en plus en compte les avis avant de finaliser leur décision d’achat. Ce phénomène de « social sharing » est d’autant plus accentué par la fameuse Génération Z, très utilisatrice des réseaux sociaux

Cette génération, dont les comportements sont uniformisés à l’international, partage et effectue des recherches avant tout acte de consommation ou d’engagement. Afin de séduire ces consommateurs exigeants, le recours aux influenceurs ne fait que croître dans les stratégies commerciales et marketing des entreprises.

Le parcours de décision client prend en compte l’ensemble des éléments se rattachant à la Marque et à l’entreprise, qui propose le produit ou le service (les valeurs, la RSE, les processus de fabrication etc…)."

Plus De Contenu Connexe

Livres associés

Gratuit avec un essai de 30 jours de Scribd

Tout voir

Livres audio associés

Gratuit avec un essai de 30 jours de Scribd

Tout voir

Keycoopt - Le guide de cooptation 2020

  1. 1. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020
  2. 2. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Préambule Les collaborateurs - candidats, clients de l’employeur ? Dans le monde actuel, les modes de consommation évoluent. L’avènement du digital et d’internet ont favorisé le développement du partage d’informations. Les consommateurs prennent de plus en plus en compte les avis avant de finaliser leur décision d’achat. Ce phénomène de « social sharing » est d’autant plus accentué par la fameuse Génération Z, très utilisatrice des réseaux sociaux. Cette génération, dont les comportements sont uniformisés à l’international, partage et effectue des recherches avant tout acte de consommation ou d’engagement. Afin de séduire ces consommateurs exigeants, le recours aux influenceurs ne fait que croître dans les stratégies commerciales et marketing des entreprises. Le parcours de décision client prend en compte l’ensemble des éléments se rattachant à la Marque et à l’entreprise, qui propose le produit ou le service (les valeurs, la RSE, les processus de fabrication etc…). Pour vendre, les entreprises doivent donc prendre en considération : • Leur E-Réputation et les avis clients : des avis impactants 67.7% des •  décisions d’achat et une réputation représentant plus de 25% de la valeur marchande d’une entreprise [1]. • Les recommandations et les influenceurs comme des apports de • business  : «  83% des acheteurs  ne font plus confiance à la publicité, mais 78% des consommateurs ont confiance dans les recommandations de leurs pairs » [1]. S’ajoute à cela, une porosité grandissante entre la vie privée et la vie profession- nelle des consommateurs. Elle s’explique notamment par le développement du digital, du mobile et des social médias … Et de l’hyperconnexion que cela engendre ! On retrouve donc, dans le comportement des collaborateurs et des candidats, cette même recherche de sens, de valeurs, d’engagement sociétaire et l’impor- tance de «  l’avis  ». Les candidats/collaborateurs transposent leurs attentes de « consommateurs privés » sur leur employeur ou futur employeur et dans leur processus de décision avant d’accepter une offre d’emploi. Ils deviennent alors des « clients de l’employeur ».
  3. 3. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 [1] Selon le « Forum Economique mondial » / [2] Selon l’ouvrage co-écrit par Florent Hernandez, CEO de Sociallymap, et de Guilhem Bertholet, CEO d’Invox Content Marketing, « Stratégie d’Employee Advocacy BtoB : De la construction au pilotage » / [3] Source Apec : Etude sourcing cadres 2019 Pour recruter, les entreprises doivent donc être vigilantes sur : • Leur réputation employeur et les avis des salariés (actuels ou anciens) : • notamment avec la montée en puissance des sites de notation tel que Glassdoor, les labels « Great Place to Work » et autres… « 69% des demandeurs d’emploi refuseraient une offre d’une entreprise ayant des problèmes de • réputation »[1]. • Les recommandations des collaborateurs et l’importance des ambas- sadeurs de la Marque Employeur : « Un message publié par un salarié est perçu comme 82 % plus crédible par son réseau qu’une publication par l’employeur »[2]. Ces tendances globales placent les recommandations au cœur des stratégies business. Le client-consommateur recommande à ses connaissances les produits et services dont il est satisfait. De même, le collaborateur recommande à ses connaissances son entreprise si celle-ci le satisfait. Dans l’univers du recrutement, la recommandation s’appelle la cooptation. Recruter par cooptation devient une stratégie RH qui prend de plus en plus d’ampleur (utilisée par 43% des recruteurs en 2018 [3]), aussi bien pour dénicher des talents, que pour les impacts positifs en termes d’engagement et de Marque Employeur. Avec l’arrivée dans le monde du travail de la Génération Z, le plein emploi des cadres, la guerre des talents, cette tendance va, à coup sûr, s’accentuer. Il devient aujourd’hui incontournable pour les entreprises, d’organiser et de structurer leur canal de recrutement par cooptation… Depuis 2012, nous en avons fait notre spécialité chez Keycoopt ! A travers ce livre blanc vous découvrirez les chiffres clés 2019 et nos tendances pour 2020, mais également les éléments essentiels pour vous lancer dans le recrutement par cooptation et optimiser votre stratégie, notamment grâce à des Best Practices que nous vous partageons. Bonne lecture !
  4. 4. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Sommaire Le glossaire de la cooptation1 2 Pourquoi se lancer dans le recrutement par cooptation ? 3 L’importance de la Cooptation dans le recrutement : Chiffres clés du marché, performances et prévisions 2020 4 Et demain, comment faire de la cooptation LE levier efficace pour vos recrutements ? 5 Keycoopt System, solution digitale de recrutement par cooptation et de mobilité interne p.1 p.4 p.11 p.16 p.25
  5. 5. Le Glossaire de la Cooptation 1
  6. 6. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Le Glossaire de la Cooptation Cooptation La cooptation repose sur l’activation d’un réseau (personnel ou professionnel) pour obtenir des recommandations dans le cadre d’un recrutement ou d’une recherche de talents. Elle met en lien : un candidat, un recruteur et un coopteur (collaborateur ou non de l’entreprise). Coopteur (ou Cooptant) Un coopteur est une personne qui recommande quelqu’un de son réseau pour un poste ou une annonce. C’est l’auteur d’une recommandation. La Cooptation en Interne Au sein d’une entreprise, les recruteurs font appel au réseau interne et donc à leurs collaborateurs (qui sont tous des potentiels coopteurs) pour sourcer et identifier des talents via la recommandation. C’est la forme de cooptation qui se développe le plus aujourd’hui. Afin de faciliter votre compréhension, voici les définitions principales des notions à connaître. 2
  7. 7. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 La Récompense / Prime de Cooptation La prime est la récompense donnée par l’entreprise au coopteur dont la recommandation a abouti à un recrutement. Souvent la prime de cooptation est monétaire, mais cette récompense peut être aussi : un cadeau, un bon d’achat, un voyage, un « cadeau surprise », une invitation à un évènement, des jours de congés supplémentaires etc. La prime peut aussi être reversée entièrement ou partiellement à une association. Le Programme de Cooptation Système mis en place au sein des entreprises afin de structurer et encadrer la cooptation. Ce programme définit le cadre et les règles de la cooptation : définition des coopteurs (qui a le droit de coopter ?), des objectifs, des postes à diffuser, des récompenses, de la communication, de la stratégie d’animation du réseau… Cooptation Externe Dans la démarche de cooptation externe, le recruteur va solliciter son réseau mais en dehors de l’entreprise : son propre réseau professionnel (par exemple via les réseaux sociaux) ou des réseaux de coopteurs organisés, pour obtenir des recommandations et dénicher des talents. 3
  8. 8. Pourquoi se lancer dans le recrutement par cooptation ? 2
  9. 9. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Pourquoi se lancer dans le recrutement par cooptation ? 1. Un système parfois contesté... Un résultat non garanti Le recrutement par cooptation est un système de plus en plus plébiscité des recruteurs pour obtenir des profils qualifiés. Comme beaucoup d’autres, ce système n’est pas une science exacte et « ne marche pas à tous les coups » ! La cooptation dépend notamment de la « taille » du réseau sollicité : plus il est important, avec des profils diversifiés, plus les chances de trouver le bon candidat augmentent. De plus, selon le type de poste recherché ou encore le secteur d’activité visé, les candidats se révèlent parfois rares et difficiles à identifier. Actuellement, on constate par exemple une pénurie de profils ingénieurs danslebâtiment.Mêmeparlebiaisdelacooptation,cesprofilsdemeurent pénuriques, mais en optant pour la cooptation on se dote d’une chance en plus ! Un risque de « copinage » A tort, la cooptation a longtemps été associée au « piston ». Vous savez, ce CV que vous transmettez à votre patron pour aider votre petit frère à trouver un emploi. Aujourd’hui, mieux connue, reconnue et organisée, la cooptation pâtie moins de cette idée reçue et s’en distingue clairement. Par la cooptation, on recommande quelqu’un pour ses compétences (et non pour l’affection qu’on lui porte ou les liens familiaux existants). On recommande aussi ses savoir-être. La personnalité du candidat est aussi prise en compte. Cela permet de s’assurer que le profil recommandé soit en accord avec les valeurs et l’image de l’entreprise. 5 Avant de vous présenter les avantages de la cooptation, voici notre avis sur les inconvénients ou les critiques entendues parfois.
  10. 10. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Le danger d’un appât du gain facteur de conflits Si elle est fructueuse, la cooptation peut permettre à l’auteur de la recommandation de bénéficier d’une prime. Toutefois, si seul l’appât du gain motive la recommandation, cette pratique peut perdre tout son sens (recommander des personnes qualifiées pour leurs compétences) et peut être critiquée. On peut alors pointer du doigt le risque d’une potentielle compétition entre les salariés, transformés en « chasseurs de têtes ». On assisterait à une « course aux gains » (par la recommandation massive et non qualifiée), qui pourrait être, dans certains cas, contre productive. Le fait de recommander demande de « l’investissement de temps » aux collaborateurs. Ses pratiques excessives sont donc, si ce n’est inexistantes, infimes. D’autant plus si le programme de cooptation mis en place est encadré, formalisé et bien communiqué auprès des salariés… Bien définir les règles pour éviter les dérives ! Un frein à la diversité Parfois, la cooptation peut être décriée parce qu’elle encouragerait les entreprises à se replier sur un petit cercle de connaissances communes. En d’autres termes, à procéder à un « clonage des candidats ». Si elle n’est pas encadrée, la cooptation risque en effet de favoriser « l’entre soi », avec le recrutement de candidats issus des mêmes écoles et milieux sociaux, aux compétences analogues, et donc avec des CV similaires ou approchants. Cela peut être dangereux pour l’entreprise, notamment du point de vue de sa créativité ou de sa vitalité. Aujourd’hui des outils de cooptation digitaux, mis en place au sein des entreprises, permettent d’entrer rapidement en contact avec plusieurs centaines ou milliers de coopteurs/collaborateurs et donc de candidats. La cooptation est un processus « transparent ». Contrairement au piston qui est dissimulé, la cooptation est une méthode reconnue et valorisée. De plus, lorsqu’une personne émet une recommandation, elle met en jeu sa crédibilité, notamment s’il s’agit de sa propre entreprise. Toutefois, la décision reste bien sûr à la main du recruteur. C’est lui qui choisira, en dernier lieu, la personne qui rejoindra l’entreprise. La personne cooptée sera évaluée de la même manière par le recruteur que les autres candidats. Le recruteur conserve tout son rôle de référent dans le recrutement. 6
  11. 11. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 En effet, pour favoriser la diversité des profils, il vaut mieux solliciter 1000 collaborateurs qu’une équipe RH restreinte… A la clé, la recom- mandation de candidats potentiels, issus de secteurs et de milieux variés. 2. …Mais un système qui présente de réels avantages ! Des candidats de qualité Par la cooptation, les entreprises placent la confiance au cœur de leurs processus de recrutement. « La recommandation est engageante pour celui qui la fait et pour celui qui la reçoit ! » Au sein des entreprises, ce sont les collaborateurs qui ont un rôle clé à jouer. Lorsque l’un d’entre eux recommande un de ses contacts pour un job, sur la base de ses compétences et savoir-être, il s’engage vis-à-vis de son entreprise et met en jeu sa crédibilité. La personne cooptée par un collaborateur, qui connaît bien l’entreprise, est plus susceptible de partager ses valeurs et de correspondre aux exigences du poste. De plus, cette personne sera plus encline à prendre en considération la recommandation de « sa connaissance ». Un moyen de sourcing complémentaire La cooptation est un moyen de sourcing réellement avantageux pour les entreprises puisqu’il peut s’ajouter aux outils de recrutement déjà mis en place en interne. Il permet ainsi aux entreprises de mettre toutes les chances de leur côté pour embaucher LA bonne personne. 7 Un recrutement plus rapide et moins chronophage La cooptation est un processus rapide, qui fait gagner du temps aux recruteurs. Dans la plupart des cas, lorsqu’un coopteur ou collaborateur est sollicité, il a en tête un profil dans les 48 à 72 heures qui suivent.
  12. 12. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Plutôt que de recevoir des dizaines, voire des centaines de candidatures via des jobboards (avec parfois des CV qui ne correspondent pas au poste), les entreprises sont mises en relation avec moins de profils, mais beaucoup plus qualifiés. Ce qui diminue, significativement, le temps de traitement des candidatures. Source : Le livre blanc de Bill Boorman - The Social Referral 43% des candidats recrutés par le biais de la cooptation restent 3 ans en entreprise, contre 14% des candidats issus de jobboards Moins de turnovers Le taux de turnover a doublé en 20 ans en France ! En 2019, il est de 16% contre 13,7% en 2013. BillBoormanaffirme,danssonlivreblanc« The social referral » que 43% des candidats recrutés par le biais de la cooptation restent 3 ans en entreprise, contre 14% des candidats issus de jobboards. La cooptation est très bénéfique puisqu’elle contribue à des recrutements plus pérennes (avec des candidats qui «  collent  » souvent avec les valeurs et l’ADN de l’entreprise) et restreint donc les turnovers. 80%10,4 8 La cooptation permet également de commencer l’onboarding du collaborateur avant même qu’il intègre l’entreprise, grâce notamment aux échanges qu’il peut avoir avec la personne qui l’a cooptée.
  13. 13. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Un retour sur investissement élevé La cooptation permet aux entreprises d’effectuer des recrutements plus économiques, car c’est d’une part une solution plus rapide (et donc moins chronophage en termes de traitement des candidatures) et d’autre part, c’est une solution beaucoup moins chère qu’un cabinet de recrutement par exemple (qui prend en général 15 à 30% de la rémunération globale). C’est le moyen le plus économique pour recruter ! L’objectif étant d’abord de solliciter l’interne avant l’externe et donc de réduire les prestations par cabinet. Un moyen de recrutement innovant Recourir à la recommandation permet, que ce soit pour les recruteurs ou les candidats, d’accéder au « marché gris », c’est-à-dire à un marché caché. Pour le recruteur, cela permet de toucher un vivier de candidats potentiels, plus difficiles à atteindre. Être en contact, grâce à la recommandation d’un tiers, avec des personnes toujours en poste, ne répondant pas aux offres d’emploi, mais potentiellement ouvertes à de nouvelles opportuni- tés professionnelles. Grâce à la mise en relation, la recommandation peut plus facilement susciter l’intérêt du candidat, comparé par exemple à une approche par un chasseur de tête. Pour le candidat, coopté, cette pratique lui permet d’être averti d’offres d’emploi dont il n’aurait pas nécessairement connaissance dans d’autres circonstances. Ce qui optimise ses chances de trouver un emploi. Sans enlever les étapes du process de recrutement (évaluation, entretien, test etc.), la cooptation lui permet aussi d’avoir un supplément d’informations, une source d’informations grâce à son coopteur. Pour le collaborateur, c’est un moyen de participer, à son échelle, à la stratégie de recrutement de sa société et d’être valorisé et reconnu. Enfin, la cooptation est une pratique qui s’inscrit dans l’ère du temps, en lien avec les tendances de recrutement actuelles. Les entreprises le désirant peuvent ainsi atteindre des profils issus de la jeune génération (génération Z notamment), pour qui faire appel à son réseau est devenu un réflexe. A terme, cette pratique collaborative permet de créer une véritable communauté d’ambassadeurs, partageant les mêmes valeurs. 9
  14. 14. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 S’ouvrir à de nouveaux profils La cooptation est aussi un facteur de diversité. Elle permet à une entreprise de découvrir des profils avec des parcours « atypiques » ou même d’envisager d’autres candidats. Ces personnes n’ont peut-être pas toutes les compétences requises pour le poste, mais peuvent disposer de compétences « transférables » ou « adaptables » et donc d’un potentiel. Le recruteur peut être attiré par un profil, qui n’aurait peut-être pas nécessairement été sélectionné sans la recommandation d’un tiers, à la simple lecture du CV. Les candidats cooptés bénéficient ainsi d’une attention toute particulière de la part des recruteurs. Un développement de la Marque Employeur Les recruteurs n’y pensent pas au premier abord, mais la cooptation est un levier fort pour le développement de la Marque Employeur au sein des entreprises. En sollicitant, et en rendant leurs collaborateurs acteurs des process de recrutement, ils deviennent de véritables ambassadeurs de leur entreprise. Cela renforce leur sentiment d’appartenance. Quand un collaborateur recommande une de ses connaissances à sa propre entreprise, c’est qu’il apprécie son cadre de travail et qu’il espère que cette personne l’y rejoindra. La cooptation bénéficie donc à l’image de l’entreprise. Elle devient donc plus attractive aux yeux des nouveaux talents, ce qui est essentiel aujourd’hui. En bref : les avantages de la cooptation 1. Un moyen de sourcing complémentaire 2. Des candidats de qualité 3. Un recrutement plus rapide et moins chronophage 4. Une baisse des turnovers 5. Un ROI élevé 6. Un recrutement innovant 7. Un facteur de diversité 8. Un développement de la Marque Employeur 10
  15. 15. L’importance de la cooptation dans le recrutement Chiffres clés du marché, performances et prévisions 2020 3
  16. 16. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Chiffres clés du marché Sources : Livre blanc de Bill Boorman : The Social Referral / Apec études emploi 2019 / Guillaume VIGNERON de The super agence, Human Day 2019 / Recruiting Benchmark Report 2019 12
  17. 17. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Vous l’avez compris, miser sur la cooptation dans une stratégie de recrutement porte ses fruits et lorsqu’en plus, on associe une plateforme digitale (comme notre solution Keycoopt System [1]), les résultats sont décuplés. Voici 4 indicateurs clés de performances obtenues grâce à une stratégie de cooptation digitale ! (NDLR : Performances moyennes observées en Septembre 2019 sur l’ensemble des plateformes déployées par Keycoopt System) 1. Performances d’entreprises qui ont fait le pari de la cooptation digitalisée L'importance de la cooptation dans le recrutement [1] Soluton digitale et collaborative de recrutement par cooptation Augmentation de la qualité des candidatures En moyenne 7,7 recommandations suffisent pour aboutir à 1 recrutement  vs 10,4 constatées sur le marché en général. Evidemment, comme il s’agit d’une moyenne, cela veut dire que pour certains de nos clients, pour certains postes, seulement 3 ou 4 recomman- dations peuvent suffire ! Gain de temps dans le process de recrutement 3 fois moins de temps pour recruter : 20 jours contre 60 jours en moyenne. Hausse du taux de recrutement par cooptation 20 à 40% des annonces pourvues, en moyenne, par la cooptation via la plateforme digitale (vs le taux moyen de 9% sur le marché, selon l’étude APEC). Diminution du coût de recrutement Coût moyen d’un recrutement divisé par 2 voire par 3. 1 2 3 4 13
  18. 18. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Zoom Clients : la preuve en chiffres Une hausse des recommandations et des recrutements dès les premiers mois ! 6 mois après le déploiement de la plateforme Keycoopt System, Norauto compte un nombre de recommanda- tions (émises par ses collaborateurs) multiplié par 3, avec un taux de conversion de 33% (c’est-à-dire que 33% des recommandations aboutissent à un recrutement). Le recrutement par cooptation représente aujourd’hui, chez Décathlon, 40% des recrutements avec un coût qui est descendu à 320€ par recrutement.  En 1 an, La Banque Populaire du Nord a multiplié par 2,5 le nombre de ses recrutements par cooptation, avec en moyenne 5.8 recommandations pour 1 recrutement. Il suffit de 4.9 recommandations pour réussir un recrutement par cooptation chez Techsell. Plus concrètement, voici quelques exemples de résultats atteints par des entreprises clientes de Keycoopt System, qui permettent de démontrer l’efficacité de ce moyen de sourcing : 14
  19. 19. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 2. Prévisions pour 2020 Co-Fondateur de Keycoopt et plus largement de la communauté d’entreprises RH Batka, Antoine Perruchot est un serial entrepreneur évoluant dans l’univers du recru- tement depuis 15 ans. Après une carrière dans la gestion des Ressources Humaines dans le secteur bancaire et dans le recrutement en cabinet, Antoine se lance en 2004 dans l’aventure entrepreneuriale, en créant le cabinet Keyman. Aujourd’hui, Antoine Perruchot est le co-fondateur de 8 entreprises, toutes spécialisées dans les Ressources Humaines, mais avec chacune sa spé- cificité (recrutement, formation, accompagnement managérial, cooptation, free-lancing, DRH à temps partagé …). L’objectif est de proposer à leurs clients les meilleurs services et conseils RH sous un même toit, à la juste valeur perçue. « Les règles du recrutement ont changé ! » « En 2012, lors de la création de Keycoopt, je le disais déjà et aujourd’hui, c’est d’autant plus vrai ! 43% des recruteurs ont eu recours à la cooptation en 2018 et dans certaines entreprises, c’est devenu la principale source de recrutements. Grâce à notre connaissance du marché et à notre expertise développée ces 7 dernières années, je souhaite vous partager ici nos prévisions pour 2020. » En 2020, la cooptation deviendra LE moyen incontournable pour recruter : • 1 recruteur sur 2 fera appel à la cooptation et plus particulièrement à ses • collaborateurs pour recruter en 2020 ! • 40% des postes seront pourvus grâce aux recommandations des collabo- rateurs pour les entreprises qui décideront de digitaliser leur programme de cooptation. Vos collaborateurs sont vos meilleurs ambassadeurs et donc vos meilleurs sourceurs ! Ne négligez pas ce moyen de sourcing au ROI imbattable. Antoine Perruchot : La cooptation, l’avenir du recrutement ! Convaincu du potentiel de la cooptation dans les années à venir, Antoine Perruchot vous livre son analyse prédictive sur la cooptation de demain ! 15
  20. 20. Et demain, comment faire de la cooptation LE levier efficace pour vos recrutements ? 4
  21. 21. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Pour faire de la cooptation un levier efficace, il faut passer de la cooptation « naturelle et artisanale » à une cooptation « organisée et digitale ». Qu’entend-on par « cooptation naturelle » ? La recommandation a toujours existé dans les entreprises et même sans avoir mis en place une stratégie de cooptation. La cooptation « naturelle », c’est le flux naturel de recommandations reçues par le recruteur : certains collaborateurs recommandent spontanément des talents au recruteur, soit par un dépôt de CV sur son bureau, soit par un mail envoyé avec le profil linkedin, soit en donnant un nom lors d’une discussion … Cette pratique reste néanmoins minoritaire (tous les collaborateurs ne le font pas) et anecdotique (pas pour tous les postes à pouvoir). Pour que la stratégie de cooptation puisse être développée et porter ses fruits, il faut mettre en place un programme de cooptation organisé, reflet de la politique de l’entreprise. Les chiffres présentés dans la précédente partie montrent également que pour atteindre le plein potentiel de la cooptation au sein de son entreprise, l’utilisation d’une solution digitale est plus que recommandée. Voici donc les étapes à suivre pour y parvenir. Et demain, comment faire de la cooptation LE levier efficace pour vos recrutements ? 17
  22. 22. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 A. Définir les règles et le cadre de votre programme de cooptation Qui est concerné ? Qui a le droit de coopter ? Les recruteurs, les managers, les collaborateurs de l’entreprise, les stagiaires, les CDD… ? Qui peut-on coopter ? Ses anciens collègues, sa famille, des prestataires…? Comment les collaborateurs vont faire leurs recommandations ? Dépôt de CV, lien linkedin envoyé, à l’oral ou via une plateforme digitale dédiée etc. Comment les recruteurs vont traiter les recommandations ? Quel process mettrez-vous en place pour contacter les personnes recom- mandées, et aussi pour informer vos collaborateurs de l’avancée de leur re- commandation… ? Est-ce que les collaborateurs seront récompensés ? Oui ou Non ? Si oui, il faut prévoir le système de récompenses et / ou de primes qui vont être attribuées lorsqu’une recommandation conduit à un recrutement. Cela reste à la discrétion de l’entreprise. Pour vous aider dans cette démarche, rendez-vous page 20. 1 2 3 4 5 1. Etape n°1 : Mettre en place un programme de • cooptation dans votre entreprise Mettre en place un programme de cooptation permet d’organiser et d’encadrer la démarche de cooptation au sein de votre entreprise. S’il n’existe pas de modèle type, il y a tout de même des éléments clés « basiques » à connaître et à prendre en compte : 18
  23. 23. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 B. Animer votre programme de cooptation L’animation est la clé de performance d’un programme de cooptation. Définir les messages clés : dès le lancement du programme, il faut donner le sens, expliquer à vos collaborateurs pourquoi ce programme de coopta- tion est mis en place. Communiquer efficacement sur le contenu, les offres : il faut définir par quel biais vous diffuserez vos offres (mail, affichage, plateforme dédiée…), définir comment vous allez cibler les types d’offres par rapport à la « typo- logie » des collaborateurs. En effet, plus les collaborateurs/coopteurs rece- vront des contenus pertinents (offres correspondant à leur réseau), plus ils seront engagés dans le programme. Marketer le programme : donnez un nom à votre programme, cela per- mettra aux collaborateurs de le retenir plus facilement et de faire un lien avec votre Marque Employeur. Exemples chez nos clients : Moov’Up by OVH, Coopt’On by Spie Batignolles,... Motiver et maintenir la participation des collaborateurs dans le temps : Communiquez sur les résultats du programme et les réussites, mettez en avant les duos coopteur/cooptés par des interviews, organisez des jeux concours pour booster l’engagement pendant une période plus calme… Proposer la meilleure expérience possible à vos collaborateurs : Est-ce- que vos collaborateurs se reconnaissent dans ce programme ? Les outils (ou moyens) utilisés permettent-ils l’engagement maximum ? Le programme de cooptation peut évoluer dans le temps et être optimisé. Pour « vivre », ce programme doit être connu de ses utilisateurs, accessible et facile d’utilisation. 1 2 3 4 5 Pour aller plus loin Téléchargez nos livres blancs, checklist et infographie diponibles sur notre site Keycoopt System ! 19
  24. 24. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 2. Zoom sur la récompense : un élément à ne pas négliger Les récompenses sont un excellent levier pour motiver, dans le temps, vos collabo- rateurs autour de votre programme de cooptation. Voici un ZOOM sur les pratiques des clients Keycoopt System. Le choix du montant de la prime de cooptation est un choix important. En effet, trop faible, il n’incitera pas vos collaborateurs à s’investir et à recommander son réseau. Trop forte, la quantité des recommandations sera importante, mais au détriment de la qualité. Quel type de récompense choisir ? Quel montant fixer ? Verser une prime monétaire à ses collaborateurs 85% de nos clients versent une prime en cas de recommandation qui aboutit à un recrutement ! 2 impacts positifs : • pour le collaborateur qui la reçoit, qui se sent valorisé et remercié • sur l’image véhiculée par l’entreprise à l’ensemble de ses collaborateurs : vous vous donnez les moyens (c’est à dire que vous investissez) pour la réussite de cette stratégie RH. Idées d’alternatives par Keycoopt : Jours de congés, Invitation à des évènements, Dons à une association (avec abondement de l’entreprise) ou Dons à la fondation de l’entre- prise... 20
  25. 25. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Le montant de la prime peut varier en fonction : • du secteur d’activité de l’entreprise • du type de contrat (CDD, CDI, stage...) • du type de poste/métier recherché • de la pénurie ou non sur ce poste • de l’expérience de la personne recrutée • 100% à l’embauche • 100% à l’arrivée du collaborateur dans l’entreprise • 100% à la fin de la période d’essai • 50% à l’embauche + 50% à la fin de la période d’essai Les conditions de versement d’une prime : Les conseils de Keycoopt : 1. Versez la prime à l’embauche pour éviter la confusion entre le concept de 2. recommandation et le recrutement : le collaborateur recommande un talent et le recruteur recrute. 3. Si vous attendez la fin de la période d’essai, le versement de la prime pourrait dans certains cas être décalé à quasiment 1 an, ce qui est déceptif et contre-productif pour le coopteur. L’avis de Keycoopt Verser une prime à un collaborateur qui vous permet de recruter un talent, coûtera toujours moins cher que les autres canaux de recrutement plus classiques (ex : les cabinets de recrutement). Même pour les postes gérés en direct par les recruteurs de l’entreprise (sans intermédiaire), la cooptation fait gagner tellement de temps dans l’étape de sourcing, que le fait de verser une prime permettra toujours un ROI très attractif. En tant que dirigeant ou DRH, on peut parfois sous estimer l’impact que peut avoir une prime, même de 100€ ou 200€, sur les collaborateurs. Il ne faut pas négliger ce que cette somme peut représenter, surtout pour les salaires les plus modestes. Les conseils d’Angélique « Verser une prime pour remercier ses collaborateurs devient une pratique répandue et connue des salariés, le fait de mettre en place un programme de cooptation sans en verser une peut, au contraire, affecter ou décrédibiliser le message que vous souhaitez transmettre à vos collaborateurs. Par ailleurs, je vous conseille d’assurer un bon suivi du versement de la prime en temps et en heure pour une expérience collabora- teur - coopteur au top de A à Z ! » Angélique Xavier, CSM chez Keycoopt 21
  26. 26. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 3. Etape n°2 : Faciliter l’acte de recommandation et le job des recruteurs par le digital : s’outiller pour une cooptation optimisée ! Une fois votre programme de cooptation mis en place, les collaborateurs vont être sollicités et vont vous faire des recommandations. Cependant, si vous décidez d’en rester là (avec une stratégie dite « artisanale »), vous allez passer à côté de la puissance qu’apporte la cooptation, lorsqu’elle est digitalisée et outillée. Grâce à une solution digitale dédiée, les actions (traitement des recommanda- tions, suivis, feedbacks etc.) manuelles et chronophages peuvent être automatisées. De plus, le programme de cooptation peut être déployé à grande échelle de manière ciblée et pertinente. Les avantages d’une solution digitale spécialisée : Une centralisation des informations et une optimisation des suivis : Grâce à une meilleure traçabilité des recommandations reçues, des actions à venir ou terminées et une automatisation personnalisée des retours envoyés. Une meilleure diffusion de contenu ciblé et pertinent : Grâce à un algorithme de matching, la solution digitale permet une diffusion ciblée des offres disponibles en fonction du profil du collaborateur et de son réseau. Une recentralisation du temps des recruteurs sur des actions à forte valeur ajoutée tel que les entretiens, les évaluations, les accompagne- ments (onboarding par ex ) ou l’animation du programme, grâce à la digitalisation des tâches répétitives et chronophages. Une animation plus régulière : Des campagnes d’emailing ciblées ou générales, des jeux concours, du social sharing… Une solution digitale permet une connexion facilitée avec son réseau et facilite l’animation de celui-ci. 22
  27. 27. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Un ROI important : Les collaborateurs plus engagés, recommandent plus rapidement des profils de qualités réduisant le coût de recrutement par 3 en moyenne. Une professionnalisation de la cooptation : Grâce à des suivis de qualité, des contenus pertinents et une animation régulière, le programme de cooptation digitalisé permet une meilleure expérience collaborateur et donc de développer l’engagement et la fidé- lisation des collaborateurs… Ils deviennent ACTEURS du recrutement de leur entreprise et du développement de cette dernière. Un impact positif sur l’expérience collaborateur et la Marque Employeur : Plus engagés et valorisés, les collaborateurs deviennent de vrais ambas- sadeurs de votre Marque Employeur. Ils apportent ainsi une crédibilité à votre Marque et deviennent des relais auprès desquels les candidats se rapprochent lors des processus de recrutement. 23
  28. 28. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 « Certaines entreprises sont précurseurs dans leur approche vis-à-vis de la cooptation, nous adhérons à 100% et encourageons d’ailleurs nos clients à faire de même. Voici 2 tendances observées depuis 1 an qui vont, à mon avis, s’accentuer en 2020. » 1/ La cooptation, pour solliciter ses collaborateurs, mais pas que ! « Engager ses collaborateurs dans la démarche de cooptation n’est finalement qu’une première étape… car le potentiel est beaucoup plus important ! En intégrant tout son écosystème dans cette stratégie de cooptation, l’entreprise va multiplier ses chances de recruter des talents de qualité. Meilleurs clients, meilleurs fournisseurs, stagiaires, anciens collaborateurs… autant de personnes qui connaissent votre entreprise et qui pourraient vous recommander des talents ! C’est la stratégie qu’a adopté Europcar, en ouvrant son programme de cooptation à ses meilleurs fournisseurs et partenaires automobile. » 2/ La cooptation, levier pour la mobilité interne « La cooptation ne se limite pas à un collaborateur qui va recommander une personne externe de l’entreprise. Il est également possible d’envisager la cooptation comme un levier pour la mobilité interne : pour un poste donné, un collaborateur peut en effet recommander l’un de ses collègues pour évoluer en interne ; tout comme un manager pourra recommander l’un des membres de son équipe pour une mobilité. C’est ce qu’encourage par exemple Décathlon : chaque manager doit donner des hommes à l’entreprise. Cela s’explique notamment par le fait que la mobilité interne est un facteur de fidélisation et donc de rétention des talents. » 4. Tendances 2020 par Antoine Perruchot 24
  29. 29. Keycoopt System Solution digitale de recrutement par cooptation et de mobilité interne 5
  30. 30. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Keycoopt System, Solution digitale de recrutement par cooptation et de mobilité interne Keycoopt System, c’est un outil digital, collaboratif et simple, disponible en mode Saas et en marque blanche. Keycoopt System vous permet d’engager vos collaborateurs au cœur de votre stratégie RH en digitalisant et professionnalisant votre programme de cooptation. Notre solution répond aux besoins que nous avons identifié dans ce livre blanc, à savoir un outil facile pour vos recruteurs et pour vos collaborateurs qui permet de : Au-delà de l’outil, notre valeur ajoutée c’est notre expérience de la cooptation que nous mettons au service de nos clients. Un chef de projet dédié accompagne et conseille chaque client tout au long du partenariat : que ce soit en amont lors de la mise en place de la stratégie et du programme, en passant par une phase plus technique avec le déploiement et ensuite pour une animation régulière du programme et des collaborateurs. A noter : même si ce n’est pas le sujet de ce livre blanc, Keycoopt System permet également de booster la mobilité interne et de développer votre marque employeur grâce au partage social. 26
  31. 31. LE GUIDE DE LA COOPTATION ÉDITION 2020 Nos références 27
  32. 32. w w w . k e y c o o p t s y s t e m . c o m

×