ATELIER PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU COLLOQUE BISANNUEL DU RÉSEAU QUÉBÉCOIS DES OSBL D’HABITATION (RQOH)Parce que l’avenir no...
ENTRE LOGEMENT ET HÉBERGEMENT,DES FORMULES EN RÉINVENTION      Communication dans le cadre du colloque Parce que      l’av...
Plan de la communication   1.   1    Quelques mots sur la recherche   2.   2    Les conditions de développement des       ...
1- Quelques mots sur la recherche   Vivre en zone frontalière : Hybridation entre les formules de logement    social et d...
1-Objectifs de la recherche    j1) Caractériserles manifestations d’hybridations dans des  logements sociaux destinés à di...
1-Méthodologie           g   Des OSBL d’habitation développés avec AccèsLogis    entre 1998 et 2008   Une étude de cas m...
1- Notre concept: l’hybridation              p      y   Désigne avant tout des lieux d’échange et d’emprunts    d’un univ...
1-concept d’hybridation (suite)       p     y          (     )   Appliquée à notre démarche, l’hybridation naît de la    ...
Les dimensions analysées                   y  Contexte   Co e e     de déve oppe e                  développement  Missi...
Quelques attributs distinctifs dulogement et de l’hébergement               l hébergementLogement social                  ...
LES RÉSULTATS     É
22- Les conditions de développement desformes hybrides à l’échelle « macro »Les filières:A ) Élément commun: la recherche ...
2- Conditions de développement desformes hybridesf      h b id   Personnes âgées       Impulsés par des associations et/...
2-Conditions de développement desformules h b idf    l hybrides   Personnes itinérantes       Impulsés par associations;...
2- Conditions de développement desformules h b idf    l hybrides   Santé mentale     Encoresous analyse; deux cas de fig...
3 Transitoire3-Transitoire ou permanent ?La nature des processus d’hybridationQuelques exemples….
Personnes âgées et personneshandicapéesh di é   Peu d enjeux: la grande majorité des logements y        d’enjeux:    sont...
Filière déficience intellectuelle   Le poids des acteurs et leurs modèles…        -   Des établissements de santé qui ont...
Filière itinérance   Des pratiques héritées des modèles d’hébergement    qui tentent de cohabiter dans le modèle permanen...
Filière santé mentale    Des statuts sujets à de nombreuses interprétations et    évolutions...   Des ressources résident...
Conclusion          Des tendances générales nettes vers les pratiques et           attributs associés au logement, mais… ...
Quelques questions    q    q          ACL met en tension deux logiques d action différentes :                            ...
Merci !
Merci à tous les participants, exposants et conférenciers qui ont contribué à la réussite de cet événement. Rendez‐vous en...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Entre logement et hébergement : Des formules en réinvention

1 003 vues

Publié le

Les pratiques des OSBL d’habitation destinées aux personnes vulnérables (itinérance, maladie mentale) révèlent des zones grises entre hébergement transitoire et logement permanent. Les résultats de l’équipe du LAREPPS dresseront la table pour une discussion autour de cette question toujours d’actualité.

Par Stéphane Grenier, chercheur, UQAT


Présenté dans le cadre du colloque bisannuel du RQOH

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 003
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Entre logement et hébergement : Des formules en réinvention

  1. 1. ATELIER PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU COLLOQUE BISANNUEL DU RÉSEAU QUÉBÉCOIS DES OSBL D’HABITATION (RQOH)Parce que l’avenir nous habite 201225 et 26 octobre 2012, à Québec
  2. 2. ENTRE LOGEMENT ET HÉBERGEMENT,DES FORMULES EN RÉINVENTION Communication dans le cadre du colloque Parce que l’avenir nous habite, RQOH, 26 octobre 2012 Stéphane Grenier, UQAT, LAREPPS Professionnels de recherche: Marie-Noëlle Ducharme Jean Proulx
  3. 3. Plan de la communication 1. 1 Quelques mots sur la recherche 2. 2 Les conditions de développement des formes hybrides à l’échelle « macro » 3. Transitoire ou permanent ? La nature des processus d’hybridation. Quelques exemples 4. Échanges et questions
  4. 4. 1- Quelques mots sur la recherche Vivre en zone frontalière : Hybridation entre les formules de logement social et d’hébergement destinées aux personnes vulnérables. • Une demande du Réseau québécois des OSBL d’habitation d habitation • Des partenaires décideurs: RQOH, MSSS, SHQ, Ville de Montréal, Centre de réadaptation Normand-Laramée • Le projet a été financé par l’Institut de recherche en santé du Canada (IRSC), un important fonds. • Deux professeurs associés: Yves Vaillancourt et Lucie Dumais, UQAM • La durée du projet : 3 ans (mai 2010 à mai 2013)
  5. 5. 1-Objectifs de la recherche j1) Caractériserles manifestations d’hybridations dans des logements sociaux destinés à divers groupes de personnes vulnérables;2) Analyser les enjeux intersectoriels et les dynamiques entre les acteurs du logement et ceux de la santé (droit au g ( logement, autonomie, type de soutien, traitement, aménagement, etc.);3) Identifier les facteurs qui, dans l’encadrement de ces pratiques d’hybridation, favorisent ou contraignent le développement de formules résidentielles.
  6. 6. 1-Méthodologie g Des OSBL d’habitation développés avec AccèsLogis entre 1998 et 2008 Une étude de cas multiples (n=35) (n 35) 5 filières de population  Personnes âgées; déficience intellectuelle; itinérance; personnes handicapées physiques; personnes ayant des problèmes de santé mentale.
  7. 7. 1- Notre concept: l’hybridation p y Désigne avant tout des lieux d’échange et d’emprunts d’un univers à l’autre On f it éfé O fait référence à un espace intermédiaire, i t édi i caractérisé par la porosité des secteurs et le brouillage des frontières.  Passerelles, link, footbridge, bridging, bounding.
  8. 8. 1-concept d’hybridation (suite) p y ( ) Appliquée à notre démarche, l’hybridation naît de la rencontre de deux univers : celui du logement social et g celui de l’hébergement. Dans ce contexte, nous pouvons définir l’hybridation comme étant un processus de négociation entre l’univers du logement et celui de l’hébergement.
  9. 9. Les dimensions analysées y  Contexte Co e e de déve oppe e développement  Mission et gouvernance  Populations ciblées et conditions d’attribution des p logements  Aménagements  Conditions de séjour  L’offre et l’organisation des services  Dimensions symboliques du logement (représentations)
  10. 10. Quelques attributs distinctifs dulogement et de l’hébergement l hébergementLogement social HébergementAccès sur la base de besoins de logement Accès sur la base d’une condition médicaleéconomique ou psychosocialeSubventions au loyer Subventions au servicesPermanent TransitoireBail Plan d intervention/contrat de séjour d’intervention/contratServices sur un base optionnelle Adhésion à un traitement ou servicesChez-soi Chez euxSource: Ridway et Zipple (1991), The paradigm shift in residential services, psychosocial rehabilitation Journal.
  11. 11. LES RÉSULTATS É
  12. 12. 22- Les conditions de développement desformes hybrides à l’échelle « macro »Les filières:A ) Élément commun: la recherche dune alternative à g lhébergement.B ) Les différences entre les filières: degré d’institutionnalisation, le rôle plus ou moins importante des politiques publiques, les caractéristiques d promoteurs et leur soutien. éi i des l i
  13. 13. 2- Conditions de développement desformes hybridesf h b id Personnes âgées  Impulsés par des associations et/ou CLSC; les volets 2 ont été fortement structurés par l’État (AccèsLogis, certification, ententes de services CSSS, crédits d’impôt, etc.) Personnes déficientes intellectuelles  Moins é M i présents d dans l’ i l’univers d OSBLH (é des (émergence récente); surtout impulsés par parents et associations; développements plus expérimentaux, processus tâtonnants, pas de modèles; tendance à reproduire les pratiques liées à l’hébergement en contexte de logement
  14. 14. 2-Conditions de développement desformules h b idf l hybrides Personnes itinérantes  Impulsés par associations; inspirés avec plein de variantes, par le modèle de logement social avec soutien communautaire; modèles relayés par la FOHM et RAPSIM; État peu structurant. Plusieurs effets de « conversion » (organismes d’hébergement qui développent nouveau projet en logement social). Personnes handicapées physiques Impulsés par personnes ou associations; très peu d’emprunts à I l d’ l’univers de l’hébergement; guidés par Independant living movement; l’importance du logement adapté; deux modèles selon l importance l’importance du handicap handicap.
  15. 15. 2- Conditions de développement desformules h b idf l hybrides Santé mentale  Encoresous analyse; deux cas de figure se dessinent: groupes financés par le PSOC ou ententes avec des hôpitaux.
  16. 16. 3 Transitoire3-Transitoire ou permanent ?La nature des processus d’hybridationQuelques exemples….
  17. 17. Personnes âgées et personneshandicapéesh di é Peu d enjeux: la grande majorité des logements y d’enjeux: sont permanents.
  18. 18. Filière déficience intellectuelle Le poids des acteurs et leurs modèles… - Des établissements de santé qui ont voulu « imposer » des modèles transitoires à l’encontre des parents - Le but : vivre dans la communauté (vs « ghetto ») - …et les parents qui imposent des méthodes propres à l’hébergement d l’héb t dans d logements permanents des l t t- -
  19. 19. Filière itinérance Des pratiques héritées des modèles d’hébergement qui tentent de cohabiter dans le modèle permanent avec bail (Plans d’intervention et règlements contraignants, services). Des initiatives à la frontière du permanent (bail) et transitoire (contrat d hébergement) qui reflètent la d’hébergement) recherche d’équilibre entre sécurité et droit d’occupation (autonomie).
  20. 20. Filière santé mentale Des statuts sujets à de nombreuses interprétations et évolutions... Des ressources résidentielles transitoires  Qui utilisent des baux…à des fins purement instrumentales (accès au supplément au loyer)  Ou avec baux et plans d’intervention obligatoires, mais avec très peu de contraintes  Ou sans baux…mais avec supplément au loyer et sans limite de durée de séjour
  21. 21. Conclusion  Des tendances générales nettes vers les pratiques et attributs associés au logement, mais…  1- Des innovations en mal de moyens; des promoteurs en mal d’accompagnement d’accompagnement.  2- Certaines filières n’ont pas accès à tous les modèles, toutes les options; les promoteurs  3 3- La nécessité, pour la SHQ, d’exercer un leadership plus d exercer clair
  22. 22. Quelques questions q q  ACL met en tension deux logiques d action différentes : d’action  logement comme outil d’intervention;  et logement comme droit au maintien dans les lieux, à l’intimité, au droit de décider pour soi en habitation  Faut-il mieux séparer logement transitoire et permanent dans AccèsLogis, vers un volet 4 ?  Faut-il sortir d’une approche trop « lé li », en F il i d’ h légaliste écartant le bail, par exemple, au profit de contrats de séjour ?  Les logements de transitions doivent-ils relever exclusivement du secteur de la SSS ?
  23. 23. Merci !
  24. 24. Merci à tous les participants, exposants et conférenciers qui ont contribué à la réussite de cet événement. Rendez‐vous en 2014 !www.rqoh.comfacebook.com/ReseauQuebecoisOsblHabitationslideshare.net/rqoh

×