SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  46
Télécharger pour lire hors ligne
Service de chirurgie générale
- EPH AinTaya -
Oubahi Sarra
Avril 2015
La cholécystite aigue lithiasique (CAL) est
définie comme étant l’inflammation de la
vésicule biliaire suite au blocage ou à
l’enclavement d’un calcul dans le collet
vésiculaire ou dans le canal cystique.
Frequence:Complication la plus fréquente de la
LV.
diagnostic :clinique, confirmé par l’échographie.
Thérapeutique :Urgence médico-chirurgicale
Pronostic et gravité: fonction de la précocité DC,
du traitement et du terrain ( âge , tare ).
*La VB est un lieu de stockage de la bile
*Elle excrète de façon intermittente la bile
pendant les périodes digestives alors que le
foie excrète de façon continue .
*Elle concentre la bile ( 10 à 20 fois ).
*Elle constitue avec le canal cystique la voie
biliaire accessoire.
*Elle comporte un fond, un corps et un col
*Elle se termine par le canal cystique qui
s’abouche dans la VBP pour donner le
cholédoque.
A l’état normal :
 Le foie déverse environ 1 L de bile dans le canal hépatique
 A jeun le sphincter d’oddi est fermé, ce qui entraine un reflux de
bile dans la VB qui se remplit
 Lors d’un repas, l’arrivée du bol alimentaire dans le duodénum
entraine un double reflexe :
- Relâchement et ouverture du sphincter d’oddi
- contraction de la VB qui évacue la bile vésiculaire dans le
duodénum
- la bile est un milieu aqueux contenant :
- 85-95% d’eau
- cholestérol
- bilirubine (pigment biliaire)
- substance solubilisantes : lécithine / sels biliaires
Lithogenèse :
* la formation de calcul implique 2 facteurs :
 cholestérol en excès
 déficit en substances solubilisantes
 la sursaturation de bile en cholestérol: lithiase
cholestérolique.
*les maladies hémolytiques par l’élimination de
la bilirubine non conjuguée et non soluble
dans l’eau => précipitation => lithiase
pigmentaire
*l’augmentation de la concentration en calcium
=> lithiase calcique( hyperparathyroïdie)
PHYSIOPATHOLOGIE
Enclavement calcul dans le cystique
distension VB
stase biliaire Alt Paroi VB ggrene et perf
Perturbation Vx
Passage de germe circulation gle
Surinfection (G - ; G+ , Anaérobies )
1- LE CALCUL
*Nombre : 1:mono lithiase.
2: bi lithiasique.
≥ 3 : multi lithiases.
*Taille: micro lithiase.
macro lithiase.
*Constitution chimique et aspect :
- calcul cholestérolique 90% : coleur jaunâtre, polyédrique, dur
- calcul pigmentaire : noir – friable
- calcul calcique : blanc – friable
PS : "sludge" = sédiment fait de granules, de microcristaux de
cholestérol et de bilirubine, mélangé de mucus.
 Les lésions vésiculaires sont très variées..
* cholécystite catarrhale hydrocholécyste
Vésicule rouge,oedematiée,congestive ,de
contenu non purulent.
*Pyocholecyste /CAL. Purulente/empyème
vésiculaire:
Vésicule à paroi épaissie, pleine de pus.
*cholécystite suppurée:
Présence de micro-abcès pariétaux , elle
aboutit au phlegmon vésiculaire.
*Cholécystite gangreneuse :
Vésicule avec des plaques brunâtres de nécrose
pariétale.
 Lésions de voisinage:
*Constitution d’adhérences avec les organes de
voisinage.
*diffusion de l’infection vers la
VBP.:angiocholite, abcès du fois.
*inflammation du pédicule hépatique.
INTERROGATOIRE -Atcds : notion de lithiase vésiculaire connue ou crises répétées
de coliques hépatiques,
-terrain: femme obèse, d’âge mur…
-Caractéristiques de la douleur :colique hépatique
*Siège : épigastrique ou dans l’hypochondre droit
*Irradiation : en postérieur vers la pointe de l’omoplate droite et
en avant vers l’épaule droite réalisant la classique douleur en
bretelle
*Non soulagée par une position antalgique particulière.
*Inhibant l’inspiration profonde.
*déclenchée après un repas gras.
*continue avec des paroxysmes.
*Durée : généralement >6h.
-signes accompagnateurs : nausées ,vomissements
Signes
généraux
Sd infectieux: fièvre, tachycardie, sueur……
inspection Pas d’ictère en cas de cholécystite typique ( présent en cas de LVBP
associée ou un sd de Mirrizi .)
palpation Sensibilité, défense ,de l’hypochondre droit ,de l’épigastre
Signe de Murphy : malade en décubitus dorsal, la palpation profonde
de l'hypochondre droit déclenche la douleur qui bloque l'inspiration
profonde.
Nb:lors de l’inspiration le vésicule descend et en contact avec la main
de l’examinateur, cette palpation met parfois en évidence une grosse
vésicule sous la forme d’une tumeur piriforme sous le rebord costal
droit douloureuse ,mobile avec les mvts respiratoires ne donnant pas
un contact lombaire ..
MURPHY ECHOGRAPHIQUE:
Une douleur au passage de la sonde sur l’aire
vésiculaire.
 Paroi vésiculaire épaissie:>04mm
 Paroi feuilletée:
 Vésicule augmentée de volume
Diamètre transversal>04 cm
 Sludge: épais et hétérogène
 Calcul dans le collet ou dans le canal cystique
 Pas de dilatation de la voie biliaire principale
 FNS: hyperleucocytose >10.000/mm 3.
 CRP ++.
 Lipasemie en règle normale.
 Bilan hépatique normal ou légèrement
perturbé.
*perforation d’ulcère.
*pancréatite aigue.
*kyste hydatique du foie.
*pyélonéphrite aigue.
*tumeur de l’angle colique droit.
*pneumopathie.
*IDM.
*Abcès du foie.
*cholécystite alithiasique.
*appendicite sous hépatique.
 Nb:
La cholécystite alithiasique peut être d’origine:
*infectieuse
*enzymatique: par reflux du suc pancréatique
activé
*c.vasculaire primitive:+++chez le diabétique,
c’est l’ischémie de la paroi vésiculaire
aboutissant à la gangrène vésiculaire.
*obstruction tumorale intra ou extra luminale.
*Abcès sous hépatique:
 Clinique: fièvre état de choc.
 Echo: collection sous hépatique.
*Péritonite biliaire
Douleur en coup de poignard, fièvre à
40,contracture abdominale, altération de
l’état général, touchers pelviens douloureux.
*plastron vésiculaire:
constitution d’adhérences avec les organes de
voisinage.
-clinique: blindage sous costal droit, mal limité
*cholécystito-pancréatite:
d.De l’hcd+l’epigastre,lipasemie augmentée.
*cholécystite ictérique:
Association d’un ictére,urines
foncées,cholestase’’bilan hépatique perturbé
 **migration d’un calcul dans laVBP
 **sd de Mirizzi:
L’impaction du calcul avec inflammation
>>compression de laVBP=cholécystite
aigue+ictère
Echo: signes de cholécystite aigue
+calcul+dilatation de la voie biliaire au dessus
du collet , de calibre normal en dessous
 Cholécystite occlusive:
Tableau d’occlusion du grêle, fébrile due à un
iléus reflexe ..
Clinique:fievre,vomissements,arret des
matières et des gaz,…
ASP: images hydroaeriques plus larges que
hautes.
 Cholécystite chronique: inflammation
chronique de la vésicule biliaire suite à une
obstruction incomplète ou intermittente du
canal cystique
La vésicule est atrophique, fibreuse,paroi
épaisse rétractée sur le calcul.
 Fistules biliodigestives:
Perforation de la vésicule dans le duodénum, le
colon ,responsable d’un iléus biliaire.
Clinique: sd d’occlusion intéstinalegrelique,
aerobilie, nvx hydroaeriques ….
*sd de bouveret: le calcul se bloque dans le
bulbe duodénal..
OBJECTIFS:
 Lutter contre la douleur.
 Lutter contre l’infection.
 Vacuité de la voie biliaire.
 *mettre en route unTRT médical:
 -poche de glace.
 -antispasmodique.
 -ATB.
 Trt chirurgical:
*cholécystectomie:++++++++ laparotomique
ou laparoscopique.
*cholecystendes:ouverture de laVB,
évacuation des calculs puis suture de la
brèche vésiculaire.
*cholécystectomie partielle: on laisse en place
une pastille de paroi vésiculaire au contact du
foie.
 indications:
*Cholécystite aigue non compliquée:
Trt médical 6h-24h puis cholécystectomie
*plastron vésiculaire:trt médical jusqu’à
disparition de l’inflammation puis
cholécystectomie
*péritonite..drainage..
 Nb: la cholécystectomie à froid pour toute
lithiase vésiculaire symptomatique reste la
meilleure option.
Cholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasique

Contenu connexe

Tendances

CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueothmaneBenrokhrokh
 
Occlusions neonatales
Occlusions neonatalesOcclusions neonatales
Occlusions neonatalesMehdi Razzok
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguëdrchamadi
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinaleRose De Sable
 
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
Traitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifiéTraitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifié
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifiéMALIKADOCTEUR83
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portaleClaude EUGENE
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguAmel Ammar
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirClaude EUGENE
 
La tuberculose-digestive-2012
La tuberculose-digestive-2012La tuberculose-digestive-2012
La tuberculose-digestive-2012Hassan HAMALA
 
Cat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteCat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteNisrine Bouji
 
La tuberculose intestinale
La tuberculose intestinaleLa tuberculose intestinale
La tuberculose intestinaleRose De Sable
 
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro  duodأ©nauxUlcأ¨res gastro  duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro duodأ©nauxkillua zoldyck
 
Auscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloulAuscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloulkillua zoldyck
 
Syndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireSyndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireMehdy Wayzani
 
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenirANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenirClaude EUGENE
 
Ictere les bons réflexes 2016
Ictere les bons réflexes 2016Ictere les bons réflexes 2016
Ictere les bons réflexes 2016Claude EUGENE
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieManal Rouidi
 

Tendances (20)

CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigue
 
Occlusions neonatales
Occlusions neonatalesOcclusions neonatales
Occlusions neonatales
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
 
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
Traitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifiéTraitement    de  l'acidocétose diabétique     letarget modifié
Traitement de l'acidocétose diabétique letarget modifié
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portale
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenir
 
La tuberculose digestive 2012
La tuberculose digestive 2012La tuberculose digestive 2012
La tuberculose digestive 2012
 
La tuberculose-digestive-2012
La tuberculose-digestive-2012La tuberculose-digestive-2012
La tuberculose-digestive-2012
 
Cat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteCat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive haute
 
Foie cardiaque
Foie cardiaqueFoie cardiaque
Foie cardiaque
 
La tuberculose intestinale
La tuberculose intestinaleLa tuberculose intestinale
La tuberculose intestinale
 
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro  duodأ©nauxUlcأ¨res gastro  duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
 
Auscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloulAuscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloul
 
Syndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireSyndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaire
 
Cirrhose 2017
Cirrhose 2017Cirrhose 2017
Cirrhose 2017
 
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenirANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
 
Ictere les bons réflexes 2016
Ictere les bons réflexes 2016Ictere les bons réflexes 2016
Ictere les bons réflexes 2016
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
 

En vedette

QCM - Cholécystite aigue lithiasique
QCM - Cholécystite aigue lithiasiqueQCM - Cholécystite aigue lithiasique
QCM - Cholécystite aigue lithiasiqueDr. Abdellah Benrahou
 
cat devant une brulure
cat devant une brulurecat devant une brulure
cat devant une brulureSarra OUBAHI
 
Prise en charge aux urgences du syndrome coronarien aigu san
Prise en charge aux urgences du syndrome coronarien aigu sanPrise en charge aux urgences du syndrome coronarien aigu san
Prise en charge aux urgences du syndrome coronarien aigu sanAbryda Aity
 
La cholécystite
La cholécystiteLa cholécystite
La cholécystiteIdris Ahmed
 
Qcm anapath
Qcm anapathQcm anapath
Qcm anapathimma-dr
 
Résumé anatomie pathologique
Résumé anatomie pathologiqueRésumé anatomie pathologique
Résumé anatomie pathologiqueimma-dr
 
Qcm médecine
Qcm  médecineQcm  médecine
Qcm médecineimma-dr
 
Brûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgencesBrûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgencesArnaud Depil-Duval
 
Aspect génétique de la synthèse des protéines
Aspect génétique de la synthèse des protéinesAspect génétique de la synthèse des protéines
Aspect génétique de la synthèse des protéinesDr. Abdellah Benrahou
 
Lithiase vésiculaire et ses complications
Lithiase vésiculaire et ses complicationsLithiase vésiculaire et ses complications
Lithiase vésiculaire et ses complicationsDr. Abdellah Benrahou
 
Evidence Based Medicine | Pr. Midoun
Evidence Based Medicine | Pr. MidounEvidence Based Medicine | Pr. Midoun
Evidence Based Medicine | Pr. MidounDr. Abdellah Benrahou
 

En vedette (18)

QCM - Cholécystite aigue lithiasique
QCM - Cholécystite aigue lithiasiqueQCM - Cholécystite aigue lithiasique
QCM - Cholécystite aigue lithiasique
 
cat devant une brulure
cat devant une brulurecat devant une brulure
cat devant une brulure
 
IBODE et Chirurgie Biliaire - Rappels anatomiques et Indications
IBODE et Chirurgie Biliaire - Rappels anatomiques et IndicationsIBODE et Chirurgie Biliaire - Rappels anatomiques et Indications
IBODE et Chirurgie Biliaire - Rappels anatomiques et Indications
 
COUR KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
COUR KYSTE HYDATIQUE DU FOIECOUR KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
COUR KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
 
Qcm lithiase vésiculaire
Qcm lithiase vésiculaireQcm lithiase vésiculaire
Qcm lithiase vésiculaire
 
QCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
QCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIEQCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
QCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
 
Prise en charge aux urgences du syndrome coronarien aigu san
Prise en charge aux urgences du syndrome coronarien aigu sanPrise en charge aux urgences du syndrome coronarien aigu san
Prise en charge aux urgences du syndrome coronarien aigu san
 
La cholécystite
La cholécystiteLa cholécystite
La cholécystite
 
Qcm anapath
Qcm anapathQcm anapath
Qcm anapath
 
Résumé anatomie pathologique
Résumé anatomie pathologiqueRésumé anatomie pathologique
Résumé anatomie pathologique
 
Qcm médecine
Qcm  médecineQcm  médecine
Qcm médecine
 
Brûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgencesBrûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgences
 
Aspect génétique de la synthèse des protéines
Aspect génétique de la synthèse des protéinesAspect génétique de la synthèse des protéines
Aspect génétique de la synthèse des protéines
 
Le secret medical _ Dr R. SERHANE
Le secret medical _ Dr  R. SERHANELe secret medical _ Dr  R. SERHANE
Le secret medical _ Dr R. SERHANE
 
Lithiase vésiculaire et ses complications
Lithiase vésiculaire et ses complicationsLithiase vésiculaire et ses complications
Lithiase vésiculaire et ses complications
 
Evidence Based Medicine | Pr. Midoun
Evidence Based Medicine | Pr. MidounEvidence Based Medicine | Pr. Midoun
Evidence Based Medicine | Pr. Midoun
 
Inflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanatInflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanat
 
Cours 5 - Inflammation (Partie 1)
Cours 5 - Inflammation (Partie 1)Cours 5 - Inflammation (Partie 1)
Cours 5 - Inflammation (Partie 1)
 

Similaire à Cholecystite aigue lithiasique

Les ictères-fébriles-2013
Les ictères-fébriles-2013Les ictères-fébriles-2013
Les ictères-fébriles-2013Hassan HAMALA
 
Ascite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med TlemcenAscite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med TlemcenArbaoui Bouzid
 
Semiologie 160321170735
Semiologie 160321170735Semiologie 160321170735
Semiologie 160321170735Jalal Chafiq
 
Lithiase Urinaire
Lithiase UrinaireLithiase Urinaire
Lithiase UrinaireMede Space
 
Colectomie gauche et droite
Colectomie gauche et droite Colectomie gauche et droite
Colectomie gauche et droite Yannick Nijs
 
Cat devant une diarrhée chronique
Cat devant une diarrhée chroniqueCat devant une diarrhée chronique
Cat devant une diarrhée chroniqueassadn2
 
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUE
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUECONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUE
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUECryspus Assoukavi
 
PATHOLOGIE-MEDICALE-2-.elkhalladi.pdf
PATHOLOGIE-MEDICALE-2-.elkhalladi.pdfPATHOLOGIE-MEDICALE-2-.elkhalladi.pdf
PATHOLOGIE-MEDICALE-2-.elkhalladi.pdflojanalaa
 
Complément de Gastrologie
Complément de GastrologieComplément de Gastrologie
Complément de GastrologieMede Space
 

Similaire à Cholecystite aigue lithiasique (20)

Les ictères-fébriles-2013
Les ictères-fébriles-2013Les ictères-fébriles-2013
Les ictères-fébriles-2013
 
Ascite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med TlemcenAscite Pr arbaoui fac med Tlemcen
Ascite Pr arbaoui fac med Tlemcen
 
Ascite
AsciteAscite
Ascite
 
Les ictères 2012
Les ictères 2012Les ictères 2012
Les ictères 2012
 
Semiologie
SemiologieSemiologie
Semiologie
 
Semiologie 160321170735
Semiologie 160321170735Semiologie 160321170735
Semiologie 160321170735
 
Les icteres
Les icteresLes icteres
Les icteres
 
Lithiase Urinaire
Lithiase UrinaireLithiase Urinaire
Lithiase Urinaire
 
Ictere
Ictere Ictere
Ictere
 
Adenome de prostate
Adenome de prostateAdenome de prostate
Adenome de prostate
 
Colectomie gauche et droite
Colectomie gauche et droite Colectomie gauche et droite
Colectomie gauche et droite
 
Cat devant une diarrhée chronique
Cat devant une diarrhée chroniqueCat devant une diarrhée chronique
Cat devant une diarrhée chronique
 
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUE
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUECONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUE
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE CHOLECYSTITE AIGUE
 
Occlusion Colon.pptx
Occlusion Colon.pptxOcclusion Colon.pptx
Occlusion Colon.pptx
 
PATHOLOGIE-MEDICALE-2-.elkhalladi.pdf
PATHOLOGIE-MEDICALE-2-.elkhalladi.pdfPATHOLOGIE-MEDICALE-2-.elkhalladi.pdf
PATHOLOGIE-MEDICALE-2-.elkhalladi.pdf
 
Ascites
AscitesAscites
Ascites
 
Complément de Gastrologie
Complément de GastrologieComplément de Gastrologie
Complément de Gastrologie
 
Mici
MiciMici
Mici
 
La goute 2
La goute 2La goute 2
La goute 2
 
Les hépatomégalies 2012
Les hépatomégalies 2012Les hépatomégalies 2012
Les hépatomégalies 2012
 

Cholecystite aigue lithiasique

  • 1. Service de chirurgie générale - EPH AinTaya - Oubahi Sarra Avril 2015
  • 2. La cholécystite aigue lithiasique (CAL) est définie comme étant l’inflammation de la vésicule biliaire suite au blocage ou à l’enclavement d’un calcul dans le collet vésiculaire ou dans le canal cystique.
  • 3. Frequence:Complication la plus fréquente de la LV. diagnostic :clinique, confirmé par l’échographie. Thérapeutique :Urgence médico-chirurgicale Pronostic et gravité: fonction de la précocité DC, du traitement et du terrain ( âge , tare ).
  • 4. *La VB est un lieu de stockage de la bile *Elle excrète de façon intermittente la bile pendant les périodes digestives alors que le foie excrète de façon continue . *Elle concentre la bile ( 10 à 20 fois ). *Elle constitue avec le canal cystique la voie biliaire accessoire. *Elle comporte un fond, un corps et un col *Elle se termine par le canal cystique qui s’abouche dans la VBP pour donner le cholédoque.
  • 5.
  • 6.
  • 7. A l’état normal :  Le foie déverse environ 1 L de bile dans le canal hépatique  A jeun le sphincter d’oddi est fermé, ce qui entraine un reflux de bile dans la VB qui se remplit  Lors d’un repas, l’arrivée du bol alimentaire dans le duodénum entraine un double reflexe : - Relâchement et ouverture du sphincter d’oddi - contraction de la VB qui évacue la bile vésiculaire dans le duodénum - la bile est un milieu aqueux contenant : - 85-95% d’eau - cholestérol - bilirubine (pigment biliaire) - substance solubilisantes : lécithine / sels biliaires
  • 8. Lithogenèse : * la formation de calcul implique 2 facteurs :  cholestérol en excès  déficit en substances solubilisantes  la sursaturation de bile en cholestérol: lithiase cholestérolique. *les maladies hémolytiques par l’élimination de la bilirubine non conjuguée et non soluble dans l’eau => précipitation => lithiase pigmentaire *l’augmentation de la concentration en calcium => lithiase calcique( hyperparathyroïdie)
  • 9. PHYSIOPATHOLOGIE Enclavement calcul dans le cystique distension VB stase biliaire Alt Paroi VB ggrene et perf Perturbation Vx Passage de germe circulation gle Surinfection (G - ; G+ , Anaérobies )
  • 10. 1- LE CALCUL *Nombre : 1:mono lithiase. 2: bi lithiasique. ≥ 3 : multi lithiases. *Taille: micro lithiase. macro lithiase. *Constitution chimique et aspect : - calcul cholestérolique 90% : coleur jaunâtre, polyédrique, dur - calcul pigmentaire : noir – friable - calcul calcique : blanc – friable PS : "sludge" = sédiment fait de granules, de microcristaux de cholestérol et de bilirubine, mélangé de mucus.
  • 11.  Les lésions vésiculaires sont très variées.. * cholécystite catarrhale hydrocholécyste Vésicule rouge,oedematiée,congestive ,de contenu non purulent.
  • 13.
  • 14. *cholécystite suppurée: Présence de micro-abcès pariétaux , elle aboutit au phlegmon vésiculaire.
  • 15. *Cholécystite gangreneuse : Vésicule avec des plaques brunâtres de nécrose pariétale.
  • 16.
  • 17.  Lésions de voisinage: *Constitution d’adhérences avec les organes de voisinage. *diffusion de l’infection vers la VBP.:angiocholite, abcès du fois. *inflammation du pédicule hépatique.
  • 18. INTERROGATOIRE -Atcds : notion de lithiase vésiculaire connue ou crises répétées de coliques hépatiques, -terrain: femme obèse, d’âge mur… -Caractéristiques de la douleur :colique hépatique *Siège : épigastrique ou dans l’hypochondre droit *Irradiation : en postérieur vers la pointe de l’omoplate droite et en avant vers l’épaule droite réalisant la classique douleur en bretelle *Non soulagée par une position antalgique particulière. *Inhibant l’inspiration profonde. *déclenchée après un repas gras. *continue avec des paroxysmes. *Durée : généralement >6h. -signes accompagnateurs : nausées ,vomissements
  • 19. Signes généraux Sd infectieux: fièvre, tachycardie, sueur…… inspection Pas d’ictère en cas de cholécystite typique ( présent en cas de LVBP associée ou un sd de Mirrizi .) palpation Sensibilité, défense ,de l’hypochondre droit ,de l’épigastre Signe de Murphy : malade en décubitus dorsal, la palpation profonde de l'hypochondre droit déclenche la douleur qui bloque l'inspiration profonde. Nb:lors de l’inspiration le vésicule descend et en contact avec la main de l’examinateur, cette palpation met parfois en évidence une grosse vésicule sous la forme d’une tumeur piriforme sous le rebord costal droit douloureuse ,mobile avec les mvts respiratoires ne donnant pas un contact lombaire ..
  • 20. MURPHY ECHOGRAPHIQUE: Une douleur au passage de la sonde sur l’aire vésiculaire.
  • 21.  Paroi vésiculaire épaissie:>04mm
  • 23.  Vésicule augmentée de volume Diamètre transversal>04 cm
  • 24.  Sludge: épais et hétérogène
  • 25.  Calcul dans le collet ou dans le canal cystique
  • 26.  Pas de dilatation de la voie biliaire principale
  • 27.
  • 28.  FNS: hyperleucocytose >10.000/mm 3.  CRP ++.  Lipasemie en règle normale.  Bilan hépatique normal ou légèrement perturbé.
  • 29. *perforation d’ulcère. *pancréatite aigue. *kyste hydatique du foie. *pyélonéphrite aigue. *tumeur de l’angle colique droit. *pneumopathie. *IDM. *Abcès du foie. *cholécystite alithiasique. *appendicite sous hépatique.
  • 30.  Nb: La cholécystite alithiasique peut être d’origine: *infectieuse *enzymatique: par reflux du suc pancréatique activé *c.vasculaire primitive:+++chez le diabétique, c’est l’ischémie de la paroi vésiculaire aboutissant à la gangrène vésiculaire. *obstruction tumorale intra ou extra luminale.
  • 31. *Abcès sous hépatique:  Clinique: fièvre état de choc.  Echo: collection sous hépatique. *Péritonite biliaire Douleur en coup de poignard, fièvre à 40,contracture abdominale, altération de l’état général, touchers pelviens douloureux.
  • 32. *plastron vésiculaire: constitution d’adhérences avec les organes de voisinage. -clinique: blindage sous costal droit, mal limité *cholécystito-pancréatite: d.De l’hcd+l’epigastre,lipasemie augmentée. *cholécystite ictérique: Association d’un ictére,urines foncées,cholestase’’bilan hépatique perturbé
  • 33.  **migration d’un calcul dans laVBP  **sd de Mirizzi: L’impaction du calcul avec inflammation >>compression de laVBP=cholécystite aigue+ictère Echo: signes de cholécystite aigue +calcul+dilatation de la voie biliaire au dessus du collet , de calibre normal en dessous
  • 34.
  • 35.  Cholécystite occlusive: Tableau d’occlusion du grêle, fébrile due à un iléus reflexe .. Clinique:fievre,vomissements,arret des matières et des gaz,… ASP: images hydroaeriques plus larges que hautes.
  • 36.  Cholécystite chronique: inflammation chronique de la vésicule biliaire suite à une obstruction incomplète ou intermittente du canal cystique La vésicule est atrophique, fibreuse,paroi épaisse rétractée sur le calcul.
  • 37.  Fistules biliodigestives: Perforation de la vésicule dans le duodénum, le colon ,responsable d’un iléus biliaire. Clinique: sd d’occlusion intéstinalegrelique, aerobilie, nvx hydroaeriques …. *sd de bouveret: le calcul se bloque dans le bulbe duodénal..
  • 38. OBJECTIFS:  Lutter contre la douleur.  Lutter contre l’infection.  Vacuité de la voie biliaire.
  • 39.  *mettre en route unTRT médical:  -poche de glace.  -antispasmodique.  -ATB.
  • 40.  Trt chirurgical: *cholécystectomie:++++++++ laparotomique ou laparoscopique. *cholecystendes:ouverture de laVB, évacuation des calculs puis suture de la brèche vésiculaire. *cholécystectomie partielle: on laisse en place une pastille de paroi vésiculaire au contact du foie.
  • 41.  indications: *Cholécystite aigue non compliquée: Trt médical 6h-24h puis cholécystectomie *plastron vésiculaire:trt médical jusqu’à disparition de l’inflammation puis cholécystectomie *péritonite..drainage..
  • 42.  Nb: la cholécystectomie à froid pour toute lithiase vésiculaire symptomatique reste la meilleure option.