Siège social
 
20 rue Duplessis, Lévis,
Québec, Canada. G6V 2L1 
Tél.: 418‐903‐1911
http://manuscritdepot.com/
contact...
«L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque» 
LE FOND DES LIBRAIRES ET LE CATALOGUE DES BIBLIOTHÈQUES 
 
Actuelleme...
«L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque» 
Agir sur le marché est une chose, s’y adapter en est une autre. Le me...
«L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque» 
 
Siège social
20 rue Duplessis, Lévis,
Québec, Canada. G6V 2L1 
Tél....
BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES DU QUÉBEC
STATISTIQUES GÉNÉRALES 2011 – DONNÉES PRÉLIMINAIRES
2010 2011 Variation (%)
Nombre de bi...
Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec Rechercher Autres sites A A A English
OCCQ > Domaines culturels > Bibliot...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque

483 vues

Publié le

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Québec – Prix unique du livre

«L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque»

(Fondation littéraire Fleur de Lys – Lévis, Québec, 23 juillet 2013) Le meilleur moyen d’assurer l’avenir des librairies indépendantes est de les déplacer dans les bibliothèques publiques afin d’ajouter au service de prêts celui de la vente de livres. Les lecteurs se verraient ainsi garantir un accès aux livres et une diversité éditoriale inégalés sur l’ensemble du territoire québécois.

DE 86 À PLUS DE 800 POINTS DE VENTES

Un partenariat entre les librairies indépendantes et les bibliothèques publiques augmenterait le nombre de points de ventes de livres au Québec de 86 à plus 800. En effet, on dénombre actuellement 86 librairies indépendantes au Québec et 805 bibliothèques publiques opérant plus de 1,000 points de services(1). La proportion de la population québécoise desservie par les librairies indépendantes rejoindrait celle des bibliothèques publiques qui atteint 95,3 % (2).

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
483
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
57
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque

  1. 1.     Siège social   20 rue Duplessis, Lévis, Québec, Canada. G6V 2L1  Tél.: 418‐903‐1911 http://manuscritdepot.com/ contact@manuscritdepot.com   Le pionnier québécois de l’édition en ligne sur Internet  avec impression papier et numérique à la demande    Communiqué de presse   Lévis, Québec, le 23 juillet 2013   Québec – Prix unique du livre    «L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque»      (Lévis, Québec, 23 juillet 2013) Le meilleur moyen d’assurer l’avenir des librairies indépendantes est de  les déplacer dans les bibliothèques publiques afin d’ajouter au service de prêts celui de la vente de  livres. Les lecteurs se verraient ainsi garantir un accès aux livres et une diversité éditoriale inégalés sur  l’ensemble du territoire québécois.     DE 86 À PLUS DE 800 POINTS DE VENTES    Un  partenariat  entre  les  librairies  indépendantes  et  les  bibliothèques  publiques  augmenterait  le  nombre de points de ventes de livres au Québec de 86 à plus 800. En effet, on dénombre actuellement  86 librairies indépendantes au Québec et 805 bibliothèques publiques opérant plus de 1,000 points de  services1 .  La  proportion  de  la  population  québécoise  desservie  par  les  librairies  indépendantes  rejoindrait celle des bibliothèques publiques qui atteint 95,3 %2 .     LE PRÊT ET LA VENTE DE LIVRES SOUS UN MÊME TOIT    La proposition consiste à réunir le service de prêts et celui de ventes de livres sous un même toit dans  un partenariat public‐privé. Un défi logistique de taille se posera, entre autres, parce que plusieurs  bibliothèques publiques disposent d’un espace retreint dans  lequel  elles sont déjà à  l’étroit.  Un  tel  projet ne pourrait donc se faire qu’une étape à la fois, à commencer par l’ajout de vente des livres aux  comptoirs de prêts actuels. Quant à l’inventaire nécessaire au bouquinage, il pourrait se limiter à un  seul exemplaire par titre avec la mention «Disponible pour la vente» sur commande au comptoir de  service. Les Librairies indépendantes du Québec (LIQ) pourraient répondre rapidement à bon nombre  de  commandes  car elles  disposent  déjà  d’un entrepôt  commun  pour  répondre  aux  commandes  de  livres vendus en ligne sur leur site Internet, RuedesLibraires.com.                                                                1    BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES DU QUÉBEC ‐ STATISTIQUES GÉNÉRALES 2011 – DONNÉES PRÉLIMINAIRES. Source : MINISTÈRE  DE  LA  CULTURE  ET  DES  COMMUNICATIONS  et  BIBLIOTHÈQUE  ET  ARCHIVES  NATIONALES  DU  QUÉBEC,  Statistiques  des  bibliothèques publiques du Québec, 2011, http://banq.qc.ca/statbib. Compilation : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 12  avril 2013.  2    Tableau 1.1 ‐ Indicateurs de performance des bibliothèques publiques, Québec, 2010. Institut de la statistique du Québec, Observatoire de  la culture et des communications.  1 / 4 
  2. 2. «L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque»  LE FOND DES LIBRAIRES ET LE CATALOGUE DES BIBLIOTHÈQUES    Actuellement, le lecteur doit se déplacer d’une librairie à l’autre pour en découvrir le fonds particulier  constitué par chacune d’elles au fil des ans. Ainsi, chaque fonds est isolé des autres dans la perspective  d’une  offre  unique  gérée  comme  un  avantage  concurrentiel  déterminant.  L’internaute  se  retrouve  dans la même position que les lecteurs puisque les librairies indépendantes du Québec ne disposent  d’aucune base de données informatique commune réunissant tous leurs fonds. Il doit donc visiter le  site  Internet de chaque  librairie. Malheureusement, certaines  librairies indépendantes  ne disposent  pas  d’un  tel  site  Internet.  Et  parmi  les  librairies  présentent  sur  la  toile,  toutes  ne  s’obligent  pas  à  annoncer chaque titre de leurs fonds sur leurs sites. Localisés uniquement en librairies avec pignon sur  rue, les fonds diffèrent d’un quartier, d’une municipalité et d’une région à l’autre. Or, on ne peut pas  ainsi forcer les lecteurs à se déplacer d’une région à l’autre pour bouquiner l’ensemble des fonds des  librairies indépendantes.    L’ajout des fonds des librairies indépendantes au catalogue informatique des bibliothèques publiques  permettrait une mise en marché et une source de revenus nationales plutôt que d’être réduites au seul  marché local ou régional. Il faut mentionner que les librairies indépendantes conservent dans leurs  fonds des exemplaires de livres disponibles nulle part ailleurs pour la vente, des livres épuisés ou à très  faible tirage. L’avenir  de la librairie indépendante  ne  peut plus uniquement s’articuler autour de  la  proximité.    UN LIBRAIRE À LA BIBLIOTHÈQUE    « Le libraire indépendant se distingue par sa passion du métier, son professionnalisme, son service de  qualité et son implication dans sa  communauté3 ». Dans  ce cas,  son déplacement  en  bibliothèques  publiques s’avère essentiel pour en maximiser le rayonnement au sein de la population. Le libraire est  le seul à pouvoir satisfaire le lecteur désireux d’acheter son propre exemplaire du livre qu’il vient de lire  et rapporté après un emprunt. La migration de la commercialisation du livre vers les bibliothèques  publiques peut donc être envisagée avec succès grâce à l’expertise par les libraires indépendants, ainsi  impliqués plus que jamais dans leurs communautés.    S’ADAPTER PAR ALLIANCE OU L’UNION DES ESPÈCES    Selon la théorie de l’évolution de Darwin, tu t’adaptes aux changements de ton environnement ou tu  meurs. Or, les bibliothèques publiques du Québec font preuve d’une très grande capacité d’adaptation  aux nombreux changements observés depuis la révolution numérique. Malheureusement, on ne peut  pas en dire autant de toutes les librairies indépendantes, fermetures, difficultés financières et départs  à la retraite à l’appui. Adopter une réglementation instaurant un même prix de vente à tous pour les  nouveautés  durant  une  période  de  neuf  mois  limitera  les  effets  de  la  concurrence  des  magasins  à  grande surface et des librairies en ligne, mais ne suffira pas à la tâche pour assurer leur avenir. Une  telle politique du prix unique du livre ne s’avérera qu’une toute petite goutte dans l’océan du nouveau  monde du livre balayé par des vagues successives de changements de comportements des lecteurs.                                                                3    RueDesLibrairie.com, A propos. 2 / 4 
  3. 3. «L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque»  Agir sur le marché est une chose, s’y adapter en est une autre. Le meilleur exemple d’adaptation dont  nous disposions au Québec dans le monde du livre nous est donné par les bibliothèques publiques. On  se souviendra de la hausse soutenue du prix du livre au cours des années 80 et 90 qui a forcé plusieurs  lecteurs à se tourner pour la première fois vers leurs bibliothèques publiques en exigeant d’elles une  disponibilité  en  plus  grand  nombre  d’exemplaires  des  meilleurs  vendeurs  dès  leur  parution.  Les  bibliothèques publiques se sont adaptées rapidement et avec beaucoup de succès à cette nouvelle  demande;  rien  ne  servait  alors  de  résister  aux  changements.  Depuis,  plusieurs  autres  exemples  d’adaptation réussie, notamment à la révolution numérique et à l’Internet, s’ajoutent à l’histoire de  nos bibliothèques publiques.    L’espèce « bibliothèque publique » a appris à évoluer et le partage de son expertise d’adaptation peut  sauver une autre espèce, celle de la « librairie indépendante ». C’est dans l’union de ces espèces que  l’accès  aux  livres  se  réserve  un  avenir  prometteur.  La  «bibliothèque‐librairie»,  serait  une  espèce  hybride parfaitement adaptée aux nouvelles réalités du livre, présentes et à venir.      ‐ 30 ‐      SOURCE    Serge‐André Guay, président éditeur  Fondation littéraire Fleur de Lys      RÉFÉRENCES    Mémoire de la Fondation littéraire Fleur de Lys à l’attention   de la Commission parlementaire sur le prix unique du livre   Dossier sur le prix unique du livre     QU’EST‐CE QUE LA FONDATION LITTÉRAIRE FLEUR DE LYS?    Créée en 2003, la Fondation littéraire Fleur de Lys est le pionnier québécois de l’édition en ligne sur  internet avec impression papier et numérique à la demande. Sa mission : offrir aux auteurs une alternative  à l’édition traditionnelle dans le contexte des nouvelles technologies. Elle forme aujourd’hui une com‐ munauté d’auteurs et de lecteurs à frais partagés. La contribution demandée à chaque auteur dans  chaque option d’édition (3 choix) est la même peu importe le nombre de pages et la somme de travail  d’édition  à  effectuer.  Il  en  va  de  même  pour  le  lecteur;  la  contribution  demandée  pour  obtenir  un  exemplaire est la même, peu importe le nombre de pages (à quelques exceptions près).  3 / 4 
  4. 4. «L’avenir de la librairie est dans la bibliothèque»    Siège social 20 rue Duplessis, Lévis, Québec, Canada. G6V 2L1  Tél.: 418‐903‐1911 http://manuscritdepot.com/     Le pionnier québécois de l’édition en ligne sur Internet  avec impression papier et numérique à la demande  contact@manuscritdepot.com     SITES INTERNET  Accueil  http://fondationlitterairefleurdelysaccueil.wordpress.com/   Maison d’édition  http://editionfondationlitterairefleurdelys.wordpress.com/   Librairie  http://fondationlitterairefleurdelyslibrairie.wordpress.com/   Magazine d’actualité  http://fondationlitterairefleurdelys.wordpress.com/   Livres numériques gratuits  http://livresnumeriquesgratuits.wordpress.com/   CENTRES D’INFORMATION  ‐ Droits d’auteur  http://infodroitsdauteur.wordpress.com/   ‐ Édition & Nouveau monde du livre  http://editionenligne.wordpress.com/   ‐ Conférences & Ateliers  http://fondationlitterairefleurdelysconference.wordpress.com/   Nous  http://fondationlitterairefleurdelysnous.wordpress.com/ Contact  http://fondationlitterairefleurdelyscontact.wordpress.com/   Dixième anniversaire (2003‐2013)  http://fondationlitterairefleurdelysanniversaire.wordpress.com/  COURRIEL  serge‐andre‐guay@manuscritdepot.com ADRESSE POSTALE  20 rue Duplessis, Lévis, Québec, Canada. G6V 2L1 TÉLÉPHONE  Bureau : 418‐903‐1911     Cellulaire : 418‐905‐7146    http://ca.linkedin.com/in/sergeandreguay/   FondationlitteraireFleurdeLys   4 / 4 
  5. 5. BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES DU QUÉBEC STATISTIQUES GÉNÉRALES 2011 – DONNÉES PRÉLIMINAIRES 2010 2011 Variation (%) Nombre de bibliothèques 805 805 0,00% Nombre de points de service 1 035 1 034 -0,10% Nombre d’usagers 2 588 933 2 638 392 1,91% Usagers inscrits (% de la population desservie) 34,35 34,71 1,05% Nombre de prêts 49 835 815 51 351 729 3,04% Prêts par habitant 6,61 6,76 2,43% Prêts entre bibliothèques (emprunts) par 1 000 habitants1 6,11 22,54 268,90% Nombre d’entrées2 24 291 064 24 880 119 2,43% Nombre de visites virtuelles 13 312 546 14 313 362 7,52% Entrées et visites virtuelles par habitant 4,99 5,16 3,41% Nombre de demandes d’information2 2 345 621 2 451 284 4,50% Demandes d'information par habitant 0,31 0,32 3,23% Nombre de livres et autres documents3 26 343 937 26 717 639 1,42% Livres et autres documents par habitant 3,50 3,52 0,57% Nombre de livres 23 488 682 23 851 298 1,54% Livres par habitant 3,12 3,14 0,64% Dépenses d'acquisition par habitant2 5,39 5,41 0,37% Dépenses d'acquisition de documents électroniques (% du budget d'acquisition) 6,92 8,23 18,93% Employés (ETC) 2 3 066 3 094 0,91% Bibliothécaires (ETC) 453 454 0,22% 1 Modification en 2011 du calcul des données de prêt entre bibliothèques des bibliothèques affiliées aux Centres régionaux de services aux bibliothèques publiques. 2 Les données des bibliothèques affiliées ne sont pas comptabilisées. 3 Hormis pour les livres, les données des bibliothèques affiliées ne sont pas comptabilisées. Source : MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DES COMMUNICATIONS et BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES NATIONALES DU QUÉBEC, Statistiques des bibliothèques publiques du Québec, 2011, http://banq.qc.ca/statbib. Compilation: Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 12 avril 2013.
  6. 6. Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec Rechercher Autres sites A A A English OCCQ > Domaines culturels > Bibliothèques - Bibliothèques publiques Suivez-nous sur Twitter Tableau 1.1 Indicateurs de performance des bibliothèques publiques1 , Québec, 2010 Unité Proportion de la population desservie % 95,3 Fonds Documents par habitant n 3,2 Documents imprimés par habitant n 2,9 Usages et usagers Pourcentage d'usagers inscrits % 34,2 Prêts par habitant n 6,6r Pourcentage des prêts aux enfants % 34,4r Dépenses2 Dépenses de fonctionnement par habitant $ 42,04 Dépenses d'acquisitions par habitant $ 5,61 Dépenses pour le personnel par habitant $ 24,35 Pourcentage des dépenses d'acquisitions % 13,3 1. Comprend les bibliothèques publiques autonomes, les bibliothèques affiliées, les Centres régionaux de services aux bibliothèques publiques (CRSBP) et BAnQ. 2. Les sommes versées par les bibliothèques affiliées aux CRSBP sont exclues afin d'éviter les doubles comptes. Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Réseau-Biblio. Compilation : Institut de la statistique du Québec, Observatoire de la culture et des communications du Québec. 5 mars 2013 Signes conventionnels utilisés dans les tableaux © Gouvernement du Québec, 2013 Politique de confidentialité | Accessibilité L’Institut Statistiques Accès rapide Banques de données Indicateurs de performance des bibliothèques publiques http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/culture_comnc/livre_biblt/bibl... 1 sur 1 2013-07-23 16:29

×