Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Les cellules sanguines

2 494 vues

Publié le

Les éléments figurés du sang sont de 3 sortes : Les globules rouges ou hématie ou érythrocytes. Les globules blancs ou leucocytes. Les plaquettes ou thrombocytes

Publié dans : Santé & Médecine

Les cellules sanguines

  1. 1. Par : S/Abdessemed Les cellules sanguines
  2. 2. 1- Définitions 2- La physiologie de l’hématopoïèse 3- Les cellules normales du sang - Les globules blancs - Les globules rouges - Les plaquettes 4- L’hémogramme 5- Les anomalies fréquentes de l’hémogramme Les élements figurés du sang
  3. 3. Sang : tissu liquide circulant dans tout l’organisme. => Comprend une phase liquide : le plasma et des cellules : les éléments figurés du sang Eléments figurés du sang = cellules sanguines => Ensemble des cellules constitutives du sang, en suspension dans le plasma Plasma : => Liquide jaunâtre comprenant de nombreux ions et de nombreuses molécules (protéines, glucides, …) 1- Définitions
  4. 4. Hématopoïèse : Ensemble des processus physiologiques qui aboutissent à la formation des cellules sanguines (haimatos = sang ; poiem = faire) Hématologie : Etude des maladies du sang et des organes hématopoïétiques : moelle osseuse, ganglions, rate Hémopathie : Maladie d’un organe hématopoïétique (maligne ou bénigne) 1- Définitions
  5. 5. 2- Physiologie de l’hématopoiese 2.1 Généralités (lieu et cinétique de production) 2.2 Organisation cellulaire et structure de la moelle osseuse 2.3 Schéma de l’hématopoïèse 3.3 Notions sur la régulation
  6. 6. 2.1 Généralités sur l’hématopoiese : Lieu1- Tissu myéloïde : MOELLE OSSEUSE = « moelle rouge » = moelle hématopoïétique = moelle hématogène (Ne pas confondre avec la moelle épinière = système nerveux)  Jusqu’à 4 ans : tous les os  Chez l’adulte : sternum, os iliaque, os longs (fémur, humérus), … 2– Tissu lymphoïde réparti dans les organes lymphoïdes : ganglions lymphatiques, rate, thymus, …
  7. 7. 2.1 Généralités sur l’hématopoiese : Cinétique Production moyenne : environ 28 g de sang par jour Volume sanguin : 5 litres environ chez un adulte Processus continu et dynamique tout au long de la vie Chaque jour sont renouvelés : - 1 % des hématies (250 milliards, 2 millions par sec.) - 10 % des plaquettes - la totalité des granulocytes  Durée de vie des cellules relativement courte  Tissu à renouvellement rapide
  8. 8. 2.2 Organisation cellulaire et structure de la Moelle Osseuse Charpente osseuse Les cellules médullaires : - les adipocytes - les cellules interstitielles : fibroblastes => fibres - les macrophages - le réseau vasculaire : permet les échanges entre la moelle et le sang - les cellules hématopoïétiques STROMA
  9. 9. 2.3 Schema simplifie de l’hématopoiese CSH S PROGENITEURS PRECURSEURS MOELLE OSSEUSE
  10. 10. 2.3 Schéma de l’hématopoïse : à retenir Notion de lignées hématopoïétiques Cellule souche hématopoïétique - pluripotente = capable de générer tous les éléments figurés du sang (plasticité +++) - capacité d’autorenouvellement - capacité de différenciation => Futurs « outils thérapeutiques ? » Cellules « mères » = cellules spécialisées pour donner chacune des cellules du sang après plusieurs étapes de multiplication et de différenciation ( = progéniteurs => précurseurs) Cellules sanguines = cellules matures, quittent la moelle osseuse pour le sang
  11. 11. 2.4 NOTIONS SUR LA REGULATION DE L’HEMATOPOIESE Facteurs de croissance : Granulopoïèse : G-CSF (granulocyte-colony stimulating factor) Erythropoïèse : érythropoïétine (EPO) - hormone glycoprotéique, secrétée constamment par le rein - synthèse augmentée en réponse à l’hypoxie Thrombopoïèse : thrombopoïétine (TPO) En situation physiologique : équilibre quantitatif et qualitatif entre la formation et la destruction des cellules sanguines
  12. 12. 3- LES CELLULES NORMALES DU SANG Les globules blancs ou leucocytes Les polynucléaires : - neutrophiles - éosinophiles - basophiles Les lymphocytes Les monocytes Les globules rouges ou hématies ou érythrocytes Les plaquettes ou thrombocytes Toutes VITALES dans l’organisme Résultats pathologiques à transmettre en urgence
  13. 13. 3.1 LES LEUCOCYTES Les polynucléaires neutrophiles N : 1800 à 7500/mm3chez l’adulte Durée de vie : 24 heures Rôle : Défense antibactérienne : phagocytose bactéricidie Granulations : peroxydase, enzymes hydrolytiques, défensines Dans le sang : en migration vers un site infectieux
  14. 14. N : 40 à 400/mm3 Rôles : * Défense antiparasitaire (libération de granules) * Inhibiteurs des processus anaphylactiques (allergiques) 3.1 LES LEUCOCYTES Les polynucléaires éosinophiles
  15. 15. N : 0 à 100/mm3 Rôles : régulation de l’inflammation Libération de substances (histamine, sérotonine, héparine) qui augmentent la perméabilité vasculaire au niveau des sites d’action antigénique 3.1 LES LEUCOCYTES Les polynucléaires basophiles
  16. 16. 3.1 LES LEUCOCYTES Les monocytes N : 200 à 800/mm3 chez l’adulte Rôles : non spécifiques * Défense contre les bactéries, les champignons, les virus et les substances étrangères * Dégradation des cellules vieillies / phagocytose extra-vasculaire = « éboueurs » => macrophages (ou histiocytes) dans les tissus * Induction de la réponse immunitaire (présentation des antigènes aux lymphocytes)
  17. 17. Rôles : Défense immunitaire - directe (médiation cellulaire) ou - indirecte (anticorps), spécifique Lymphocytes T : - cytotoxiques ou suppresseurs (CD8+) (perforine) ou - auxilliaires (CD4+) (env. 70% des ly) = immunité cellulaire Lymphopoïèse dans le thymus 3.1 LES LEUCOCYTES Les lymphocytes N :1500 à 4000/mm3chez l’adulte
  18. 18. 3.1 LES LEUCOCYTES Les lymphocytes Lymphocytes B : cellules mémoire et différenciation en plasmocytes producteurs d’anticorps (=immunoglobulines) (env. 20% des ly) = immunité humorale Lymphopoïèse dans la moelle osseuse (bone marrow) Cellules NK (Natural Killer) : cytotoxiques
  19. 19. 3.2 LES GLOBULES ROUGES N : Homme 4,5 à 5,5 x 106 /mm3 Femme 4,0à 5,0 x 106 /mm3 Durée de vie : 120 jours Réticulocyte = jeune globule rouge venant de sortir de la moelle osseuse Circule environ 24 heures avant de devenir un GR mature (N : 20 à 80 G/L) Rôle : fixent, transportent puis libèrent l’oxygène et le gaz carbonique dans tous les organes Rôle de l’Hémoglobine : donne sa couleur rouge au sang
  20. 20. 3.2 LES GLOBULES ROUGES L’hématocrite et le calcul des constantes érythrocytaires Hématocrite : (%) Représente le volume occupé par les GR dans le sang total Volume globulaire moyen : (fL = femtolitre [10-15 ]) VGM = Hte / nb GR Représente la « taille » de l’hématie Concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine : CCMH = Hb / Hte (%) Teneur globulaire moyenne en hémoglobine : TGMH = Hb / nb GR (pg = picogramme [10-12 ]) Représentent le « contenu » en hémoglobine
  21. 21. 3.2 LES GLOBULES ROUGES Rôles du fer et des vitamines B12 et B9 dans l’érythropoïèse Fer : - rôle dans la synthèse de l’hémoglobine hémoglobine = hème (1 atome de fer par molécule) + globine (4 chaînes polypeptidiques) - provient de l’alimentation + recyclé après la mort des GR - absorption intestinale finement régulée Vitamine B12 et folates : - rôle dans la synthèse de l’ADN - proviennent de l’alimentation - absorption dans l’estomac après liaison au facteur intrinsèque  D’où des anémies en cas de carence en fer, en vitamine B12 ou en folates
  22. 22. 3.3 LES PLAQUETTES N :150 000 à 400 000 /mm3 Durée de vie : 7 à 10 jours Rôles : Hémostase primaire (coagulation) +++ s’agrègent pour fermer les brèches vasculaires => action mécanique => libération de facteurs procoagulants
  23. 23. 4- L ’HEMOGRAMME = Numération - Formule sanguine (NFS) + Plaquettes (NFP) 4.1 Définition : analyse quantitative (dénombrement) et qualitative (aspect morphologique) des éléments figurés du sang : • GB et formule leucocytaire (= différentes catégories de GB) • GR, Hb, Hte, VGM, TGMH et CCMH • Plaquettes
  24. 24. 4- L’HEMOGRAMME 4.2 Indications : = indicateur facilement accessible des perturbations de la moelle osseuse  Intérêt général dans toutes les spécialités médicales et chirurgicales = test d ’orientation, de dépistage, de surveillance Ex. : fièvre : infection ? fatigue : anémie ? opération chirurgicale : risque hémorragique ?  Intérêt majeur dans le diagnostic des maladies hématologiques (des organes hématopoïétiques : moelle osseuse, ganglions, rate) = test de diagnostic Ex. : leucémies, lymphomes
  25. 25. 4- L ’HEMOGRAMME 4.3 Réalisation : - Prélèvement veineux ou capillaire (pédiatrie) sur anticoagulant (EDTA = bouchon violet) - Si amas plaquettaires : prélèvement citraté bien rempli - Si KT : bien purger, risque de dilution - Agitation douce mais efficace
  26. 26. 4- L ’HEMOGRAMME 4.3 Réalisation : - Impossible sur un prélèvement coagulé : résultats faux => non rendus par le laboratoire -Si prélèvement difficile -Si agitation insuffisante - Si résultat discordant avec la clinique => contrôle sur un nouveau prélèvement (micro-caillots non vus) - Analyse par automate +/- frottis sanguin observé au microscope après coloration (May-Grünwald Giemsa)
  27. 27. 4- L’HEMOGRAMME 4.4 Normes : Quelques pièges à éviter :  variables selon l’âge et le sexe  pour la formule leucocytaire : tenir compte des valeurs absolues et se méfier des pourcentages  plusieurs systèmes d’unités  petites variations selon les laboratoires
  28. 28. Valeurs normales chez l’adulte
  29. 29. Valeurs normales chez l’adulte (suite)  Calcul de la valeur absolue à partir du nombre de GB et du pourcentage  Toujours raisonner en valeurs absolues et non en pourcentage
  30. 30. Valeurs normales chez l’enfant (Hôpital Henri Mondor, Créteil)
  31. 31. Valeurs normales chez l’enfant (suite) (d’après Altman)
  32. 32. Interprétation 
  33. 33. 4.5 Les valeurs de l’hémogramme à transmettre en urgence A adapter à chaque service Anémie profonde : Hb < 7 g/dL ou plus si mal toléré Risque de retentissement cardiaque Penser au groupe sanguin en vue d’une transfusion Thrombopénie sévère : Plaquettes < 20 000 /mm3 Risque hémorragique => ne pas faire de geste invasif (ex. : injection intramusculaire) Neutropénie sévère : PN < 500 /mm3 Risque infectieux => « isoler » le patient pour le protéger 4- L’HEMOGRAMME
  34. 34. 5- LES ANOMALIES FRÉQUENTES DE L’HÉMOGRAMME Les anomalies QUANTITATIVES = anomalies de nombre « trop ou trop peu » Les anomalies QUALITATIVES = anomalies morphologiques des cellules normalement présentes dans le sang + présence dans le sang de cellules normalement absentes (cellules de la moelle osseuse) + les 2 anomalies des globules blancs des globules rouges des plaquettes
  35. 35. LES ANOMALIES QUANTITATIVES DE L ’HEMOGRAMME Diminution du nombre de cellules = CYTOPENIE 1 lignée : cytopénie 2 lignées : bicytopénie PN, GR, plaquettes 3 lignées : pancytopénie Mécanisme de la cytopénie :  défaut de production par la moelle osseuse = origine centrale ex. : envahissement médullaire (leucémie), chimiothérapie cytotoxique  production normale mais destruction dans le sang = origine périphérique ex. : anémie hémolytique auto-immune, …
  36. 36. PRINCIPALES VARIATIONS DES LEUCOCYTES Polynucléaires neutrophiles Polynucléaires éosinophiles Lymphocytes Monocytes DIMINUTION NEUTROPENIE Chimiothérapie, envahissement médullaire, … LYMPHOPENIE Déficits immunitaires constitutionnels et acquis (VIH), … AUGMENTATION POLYNUCLEOSE NEUTROPHILE Infections bacté- riennes, sd inflammatoire, corticoïdes, sd myélo- prolifératif, … HYPEREOSINO -PHILIE Parasitoses, allergie, … HYPERLYMPHO -CYTOSE Infections virales, sd lymphoproliféra- tifs, … MONOCYTOSE Sd inflammatoire, Infections, … Leucopénie / hyperleucocytose
  37. 37. PRINCIPALES VARIATIONS DES GLOBULES ROUGES ET DES PLAQUETTES Globules rouges Plaquettes DIMINUTION ANEMIE (diminution du taux d’Hb) Fréquent +++ Micro-normo-macrocytaire Hypo-normochrome Central : chimiothérapie, carences, envahissement médullaire, … Périphérique : hémorragies, hémolyses, … THROMBOPENIE Fréquent ++ Central : chimiothérapie, envahissement médullaire, … Périphérique : thrombopénies auto- immunes, viroses, … AUGMENTATION POLYGLOBULIES Primitives : sd myéloprolifératif Secondaires THROMBOCYTOSE Primitives :sd myéloprolifératif Secondaires
  38. 38. LES PRINCIPAUX EXAMENS COMPLEMENTAIRES D’UNE ANOMALIE DE L’HEMOGRAMME Dosages vitaminiques (B12 et B9) et bilan martial (fer, ferritine, transferrine) Recherche d’anticorps anti-GR (test de Coombs) ou anti- plaquettes Sérologies virales Pour les hémopathies malignes : Myélogramme et biopsie ostéo-médullaire Immunophénotypage des cellules sanguines Etudes génétiques (cytogénétique et biologie moléculaire)
  39. 39. A RETENIR Les bases de l’hématopoïèse - La moelle osseuse et les organes lymphoïdes - La notion de cellule souche hématopoïétique et de lignées - Les facteurs de croissance hématopoïétiques et le rôle du fer et des vitamines B12 et B9 Pour chaque cellules sanguine, connaître : - Le rôle - Les valeurs usuelles - Les valeurs à transmettre en urgence (résultats engageant le pronostic vital) et les 1ers soins à mettre en œuvre. L’importance de la qualité du prélèvement pour la fiabilité du résultat rendu

×